32
Commentaires

Qui veut gagner des tongs à marguerite ? Première manche

Derniers commentaires

Quelques indices :
La première image1 est sous licence CC-BY-SA-2.5.
La sixième image6 provient du site ouaibe de partage de photographies géopositionnées Panoramio.

1. Fabricant de l'appareil : NIKON CORPORATION
Modèle de l'appareil : NIKON D50
Temps d'exposition : 1/250 s (0,004 s)
Ouverture : f/8
Date de la prise originelle : 6 juin 2007 à 16:47
Longueur focale : 26 mm

6. Téléchargé le Février 22, 2008
© Tous Droits Réservés
par MSFOTO
Appareil photo: Canon EOS 20D
BRÉQUIGNE NIOUZE


Le Portugal va proposer les azulejos au titre de Patrimoine de l'humanité. Article en espagnol par là : http://www.theluxonomist.es/2015/07/15/el-azulejo-portugues-candidato-a-patrimonio-de-la-humanidad/idealista
Voyons... Les yeux de Milan Kundera, le rabbin Loew, l'horloge de la synagogue Staro Nova, les vitraux du musée Mucha, le clocher de Notre Dame du Tyn, le mémorial de la déportation au bord de la Vltava : c'est transparent !
Spoiler Alert....

C'est....
Trop facile si on y est passé une fois dans sa vie, et qu'on aime les horloges.
Ensuite Google images fait le boulot si on pioche les bonnes questions dans Wikisaitout

La photo de l'ecrivain est pas facile à trouver, en fait c'est via son meilleur ami qu'on trouve la bonne photo. Tordu...

Reste la statue du marchand médiéval avec son pendentif en étoile à cinq branches...
Lui, on le trouve pas...

Les photos qui confirment sont là...
< je supprime tout, je viens de relire les regles du jeu...>
Oups ! Du cervelas
Mille mercis pour ce jeu de l'été. Le fait que quelques obstrués du cervelat donnent la réponse n'enlève rien à mon plaisir. Vivement samedi prochain pour le commentaire du puzzle d'images.
je savais pas que azulejos ne venaient pas du mot bleu !!! merci, j'ai hâte de lire cette jolie série de l'été...
Pour le montage final, je pense qu'il s'git de Prague aussi ...avec les yeux de Kafka, l'horloge de la place Namesti et .... un vitrail de Saint Guy ?
Lisboa com suas caras de todas as cores...
P'ssoa n'avait pas d'homonymes mais des hétéronymes...
Que la paix soit avec vous
até jà
L'ocasion de revoir la troublante " Vierge au caddy", d' Hans Dietrich Hinauslehnen, au musée de Brou.
Quand même, ces yeux me disent quelque chose...
Je pense les avoir vu sur un blog...
Pourquoi pas un tank de 68?

https://www.google.fr/search?q=prague+tank+68&biw=1089&bih=496&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ved=0CDoQ7AlqFQoTCJihwaKriMcCFYK4FAodtdoHFQ
O dos castellos

A Europa jaz, posta nos cotovellos :
De Oriente a Occidente jaz, fitando,
E toldam-lhe românticos cabellos
Olhos gregos, lembrando.

O cotovello esquerdo é recuado;
O direito é em ângulo disposto.
Aquelle diz Italia onde é pousado;
Este diz Inglaterra onde, afastado,
A mão sustenta, em que se appoia o rosto.

Fita, com olhar sphyngico e fatal,
O Ocidente, futuro do passado.

O rosto com que fita é Portugal.


Les Châteaux

L’Europe ici s’étend, sur ses coudes posée :
D’Orient en Occident elle s’étend, regarde,
Et une chevelure romantique
Recouvre ses yeux grecs, emplis de souvenirs.

Son coude gauche est reculé ;
Le droit en angle disposé.
L’un marque l’Italie sur laquelle il se pose ;
L autre dit l’Angleterre sur qui, plus éloigné,
Il supporte la main, où s’appuie le visage.

Il regarde, regard de sphinx, fatal,
L’occident, futur du passé.

Ce visage au regard, voilà le Portugal.

Fernando Pessoa, Messages.
traduction de Bernard Sesé
© Librairie José Corti/UNESCO, 1988.
Contemporain de Léonard de Vinci qui avait imaginé l'avion, Bosch pensait qu'on pouvait voler en chevauchant des poissons.
Si son idée avait été développée, les poissons génétiquement modifiés pour supporter le poids d'un voyageur, aujourd'hui, tout le monde possèderait son poisson volant individuel.
Deux rênes dans les ouïes et un sac de daphnies pour kérosène. Paris-Nouillorque low cost à dos de cabillaud !
Prague
J'ai trouvé ! Rouen ! ( Le gros-horloge, les yeux de Maupassant, l'emplacement du supplice de Jeanne d'Arc, le musée le Secq des tournelles...)
C'est dommage de se prendre un pastel de nata dans la figure alors que c'est tellement bon à manger. C'est gâcher.

Joli puzzle, qui m'a rappelé des vacances. En revanche maintenant qu'on sait qu'on recherche "simplement" une ville (et pas quelque chose de plus tordu), c'est vrai que l'énigme n°2 est assez évidente. Hâte de lire la chronique qui y sera consacré la semaine prochaine, tiens...
Une horloge, Jan Palach. Une vague idée ...
merci pour ce beau puzzle lisboète...
Si les ressources de Lisbonne semblent infinies il y a un endroit délicieux et pas trop mis en avant que je conseille plus que tout : l'Aqueduto das Aguas Livres
... Prague ?
A cause de Kafka, du Golem, de l'horloge astronomique et de l'art nouveau ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.