65
Commentaires

Qui ne kiffe pas Sibeth Ndiaye ?

Commentaires préférés des abonnés

Je viens de vivre une expérience inhabituelle : je suis allée sur le site du gouvernement.


Oui l'article m'a donné envie d'aller voir comment était définie la mission du porte parole sur le site du gouvernement, pour comparer avec la présentation "du (...)

Ce n'est personnellement pas sa façon de parler, ni les anglicismes qui me choque le plus chez elle; mais le programme qu'elle va devoir nous "vendre" , les personnes qu'elle défend, et les idées qui l'habitent !

Il ne faudrait pas s'intéresser plus  aux conséquences qu'à la cause. Quand le Président assume de gérer la France comme une "start-up nation", donc comme une entreprise, on ne peut s'étonner de voir ses sbires parler de "job" ou de "core busine(...)

Derniers commentaires

Une menteuse qui va relayer les paroles d'un menteur, va falloir un traducteur à ses côtés.

S. Ndiaye fait partie d'une classe sociale bien supérieure à celle de la majorité des députés ou ministres de LRem. Elle n'est pas atypique chez Macron. Elle utilise donc le même langage mais en voulant faire '" d'jeune". C'est une bobo qui se la pète.

je suis pas sûr qu'elle ait beaucoup plus de succès que M griveaux...(en tout cas ça semble pas être un des meilleurs départ)

mais surtout, comment être crédible en tant que porte parole après avoir reconnu publiquement qu'elle serait prête à mentir pour protéger le président ?

on se doute qu'ils le sont tous, et on a pu le mesurer avec l'affaire benalla, mais l'affirmer haut et fort...assumer pleinement la manipulation...? je trouve la position difficile à défendre...


Et aujourd'hui les 'bobards' de M Blanquer... la langue de notre président et de son gouvernement est vraiment à analyser car les mots qui se veulent du parler spontané ne sont sans doute pas si spontanés que cela vu la répétition...

En parlant de l'affaire du faux tweet, il serait bon un jour qu'un média pense à passer les comptes militants macronistes au crible de botometer, ainsi qu'à se renseigner sur les services d'astroturfing qui ont pu être offert par certaines sociétés au petit prince de la Start-Up nation.


Le compte frenchpolitics ça a l'air vraiment la partie émergée de l'iceberg. Les comptes étranges, genre configurés en anglais et postant 20+h/24 de la propagande macroniste ou des insultes aux représentants des gilets jaunes ou à des figure d'opposition qu'ils suivent semblent se multiplier ces derniers mois. Et l'aveu d'Emelien sur le fait que l'équipe Macron considère ces pratiques normales, me semble indiquer que c'est organisé du plus haut niveau.


(indice bonus : pas mal de comptes détectés comme suspects mettent dans leur nom le hashtag #fpbe, pour essayer de faire trend ce hashtag pro-UE à l'origine créé par les anti-brexit, alors qu'ils ne parlent absolument jamais d'affaires européennes, se pourrait il qu'ils soient fournis par quelque officine bruxelloise ? du genre de celles qui prétendent combattre la "propagande russe" -avec les mêmes armes ?- par exemple ?) .

Les « petites phrases  » d'Emmanuel Macron inaugurent moins une ère de la franchise et du « parler vrai  », qu'une période de rabaissement langagier comme forme de violence symbolique. Élodie Mielczareck


Ah, on apprend par la bande qu'on ne peut pas être indifférent à la Shoah... Hé bé ! D'accord, le mot Shoah, religieux pour décrire un événement historique, a bien cette fonction, religieuse, sacrée. C'est fait pour. Mais bon. Elle a 39 ans, le génocide des juifs (ne citons pas les tziganes, communistes, espérantistes et intellectuels, etc., c'est peanuts, pour mettre un peu d'ingliche dans le texte), s'est passé 35 avant sa naissance, probablement avant que ses parents soient nés eux-mêmes (ou tout juste). Mais elle (tout comme nous) ne peut pas être indifférente - sinon elle est antisémite.


On nage dans le pur délire.


Dans 250 ans, il faudra encore que nos descendants se sentent concernés ? Personnellement concernés ?


Avons-nous le droit de rappeler que le génocide des juifs, ce n'était pas nous, nous n'étions même pas nés ? Que ce n'était même pas notre pays (même s'il ne s'est pas brillamment conduit) ? Avons-nous le droit d'être indifférents et de dire que le sujet nous fatigue ? Que nous sommes las que cet événement historique ou plutôt la Shoah soit la mesure de toute chose, au point que toute discussion un peu longue se termine par le fameux point Godwin ? C'est monstrueux, de dire ça ? Ça nous rend anormal, de dire ça ?


(En revanche, se scandaliser que la France envahisse un pays étranger qui ne lui a rien fait, comme la Libye ou la Syrie, contre toutes les lois internationales, ce qui nous concerne, en tant que citoyens, au premier chef, ça, ça ne passe pas non plus. Vivre dans le passé pour mieux nous exonérer de nos responsabilités dans le présent ? C'est SÛR que nos crimes passent pour rien à côté d'un génocide de 6 millions de personnes, la France peut se conduire mal et nous pouvons cautionner sans que cela prête à conséquence...)

De cette femme je ne retiendrai qu'une chose, la participation à la divulgation de fake news pour protéger Benalla. A jeter au trou avec les autres.

me borne à la trouver un rien ridicule, tout en pensant qu'elle est trop maligne, formatée pour le job, pour que ce soit totalement involontaire - le reste est sans importance - c'est une ambition violente en marche


Au moins elle annonce la couleur... 

oK je sors 😉

Matinaute, il semblerait qu'Edouard Philippe ait, ce soir, un message rien que  pour vous . 

Au passage, effet boomerang pour le gouvernement avec la loi anti "fake news" : Loi Fake News : Twitter refuse les campagnes politiques en France dont celle du gouvernement.

Daniel Schneidermann est resté kéblo dans les 80s; meuf c'est dans le langage courant d'à peu près tout les moins de 40 ans (voire plus); ça n'as plus aucune conotation (de banlieue ou encore moins subversive). à l'oral ce serait presque choquant de dire autre chose.

Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi Macron a recadré un lycéen qui lui disait 'ca va Manu?' Parfois la familiarité est acceptée et d'autres fois pas... tout dépend qui est l'émetteur? C'est là où est le problème,  non?

Bonjour et merci pour la chronique. 


Il y a un je ne sais quoi qui me déroute et me dérange en fait un peu dans le paragraphe qui commence par le parler banlieue et finit par rappeler les origines bourgeoises de S. Ndiaye. Cela me parait tortueux et bancal. Pourquoi ces circonvolutions autour de ce qu'elle aurait pu être mais finalement n'est pas ? Allez je mets les pieds dans le plat ; si elle s'était appelée Sophie Durand, aurait-on eu le même genre de paragraphe ? Aurait-on cru nécessaire de conjurer l'hypothèse "banlieusarde" par le rappel de ses origines socio-géographiques "vraies" ? Peut-être que oui, pas envie de faire un procès d'intention (surtout que la chronique nous dit bien, à la fin et en creux, les haines sourdes qui peuvent exister à l'endroit de S. Ndiaye) . Mais je ne suis pas sûr. A discuter. 

"le "job" de Ndiaye ne rejoint-il pas le "core business" " , justement à la lecture de l'article , j'y pensais , me demandant encore si la langue française était encore la langue nationale reconnue par la constitution (Article  2 , de mémoire). Je n'ai pas vérifié si "core business" était reconnu par l'Académie française...


Une de plus à ira (moi aussi je fais dans le verlan pour faire new world). Et des journalistes toujours plus complaisants pour tout ce qui est dans le cadre, même pour le Pen qui a fait l'effort d'y rentrer, épinglant des "bêtises" sans autre conséquence que d'ajouter au cumul de la haine qui gonfle, bulle parmi les bulles.

"A bullshit job" comme les appelle David Graeber !

Ce n'est pas tant aux moussaillons qu'on juge un équipage mais à son capitaine

En matière de porte-parole du gouvernement, on aurait pu tomber sur pire

comme les Américains avec Sarah Huckabee Sanders

une porte-parole doit porter la parole de celui qui dirige l'état

elle doit la traduire et en dissimuler les limites, falsifier le message


Mme Sibeth Ndiaye a ce rôle et pour l'instant la meuf est parfaite

Ccccomme un balai et l'âme légère de celles et ceux qui font de leur vie un selfie


Heu, quel est le rapport entre l'opposition au libre-échange et le racisme ? Je ne comprends pas du tout le raccourci.

Est-ce que c'est important de savoir qui occupe le poste de porte-parole d'un gouvernement sourd qui ne dispose que du mensonge et de la répression pour gagner du temps, tenir d'une échéance à une autre et qui puise dans un  vivier rétréci où  la petitesse de chaque membre est mise à nu à peu près chaque jour ?

Certains pensent qu'elle est  Sibeth.

D'autres, non.

Allez j'y met un petit commentaire car je ne comprends pas bien ou DS nous enmène pour le coup.

Moi d'abord la photo et cette coupe de cheveu m'a fait rigoler comme celle des footeux quelquefois, très originale et par gout personnel donc rigolote. Comme m'avait fait rigoler la photo ou elle avait une robe jaune mais pas pour la robe (elle peut s'habiller comme elle veut rien à cirer) mais pour le clin d'oeil aux gilets jaunes auxquels cela me faisait penser.

La ou je ne rigole plus c'est que cette personne était responsable de la com présidentielle et à ce titre nous a abreuvé de mensonges tous plus éhontés les uns que les autres, a contribuer à mentir à la nation en construisant une réponse vidéo truquée et illégale avec I Emelien.

Elle devrait donc etre traduite en justice à minima pour recel.

Voilà c'est tout ce que m'inspire cette personne peut etre charmante par ailleurs je ne la connait point.

Les gens prets à tout pour leur gourou sont sectaires au premier sens du terme (rappel  en France c'est condamnable!)



Je viens de vivre une expérience inhabituelle : je suis allée sur le site du gouvernement.


Oui l'article m'a donné envie d'aller voir comment était définie la mission du porte parole sur le site du gouvernement, pour comparer avec la présentation "du job" que la nouvelle porte parole en a fait dans son tweet.


Et là, surprise !


Je m'attendais à un truc un peu abscons, comme quand on lit le journal officiel ou un texte de loi, avec des mots qu'on voit à peu près de quoi ça cause mais qu'en vrai on sait pas exactement ce que ça veut dire.

Pas du tout figurez-vous ! très abordable. On dirait pas un site d'un gouvernement.


Je ne sais pas de quand date la rédaction des rubriques de ce site, que je fréquente fort peu, mais là on a vraiment de la  "start-up nation" à vomir.


On notera l'utilisation, dans le texte qui présente la mission du porte-parole, des  mots  "objectifs" et "résultats" pour évoquer la politique gouvernementale ( "une entreprise comme les autres", sans doute ?) 


Et cet intitulé de rubrique tellement, mais tellement ridicule : " les infos du gouv"  J'adore qu'on torde la langue plus que 7 fois, dans tous les sens et pas que dans la bouche, mais sur le site du gouvernement, les mots "informations" et " gouvernement" seraient écrits en entier, ça me paraîtrait ... normal en fait.


Là où ça devient carrément à pleurer, c'est qu'en allant dans l'onglet en question on se rend compte que les dernières mises à jour datent du 9 novembre 2018 alors que jusque là il y avait une publication tous les 3-4 jours ( moyenne faite au pifomètre). Mais que se passe-t-il depuis novembre ? Hein ? Les codes pour accéder au site sont au milieu d'un rond-point tenu par les GJ ?


Ensuite, je regarde les pictogrammes retenus pour chaque rubrique.  Un cadran horaire pour "actualité du premier ministre" ça mange pas de pain, mais c'est un cadran et pas un calendrier, donc on parle d'une actualité sur un temps court, façon chrono. On s'attend à y trouver l'agenda, mais non, ce sont des vidéos, la dernière date du  28mars, l'agenda il est dans l'espace presse.

Et puis, une case cochée pour " les actions du gouvernement" …. qui me fait penser à " ça, c'est fait !" Pour moi, une "action" ne peut pas être pictogrammisée par une case cochée, c'est un picto qui va bien pour un bilan ou un programme, mais pas pour une action. 


Puis je me dis qu'un gouvernement a autre chose à foutre qu'un site et que c'est moi qui délire à les juger par ce côté-là, alors que c'est pas important du tout …. sauf que manifestement ils l'ont refait le site, et certaines rubriques sont tenues à jour, donc ce qu'on voit c'est vraiment ce qu'ils veulent montrer ou ne trouvent même pas nécessaire de cacher.


Bon, allez, c'est pas tout, faut que je bosse.

Un job, c'est ça, et elle va nous vendre des salades.

Je comprend qu’@si parle de cette nomination, après tout c’est bien son core business, mais dieu que la nomination d’une énième opportuniste qui ment comme elle respire n’a que peu d’intérêt...

Il ne faudrait pas s'intéresser plus  aux conséquences qu'à la cause. Quand le Président assume de gérer la France comme une "start-up nation", donc comme une entreprise, on ne peut s'étonner de voir ses sbires parler de "job" ou de "core business" et autres anglicismes empruntés au vocabulaire du "management".



Ce n'est personnellement pas sa façon de parler, ni les anglicismes qui me choque le plus chez elle; mais le programme qu'elle va devoir nous "vendre" , les personnes qu'elle défend, et les idées qui l'habitent !

Pas faites pour le job cette meuf , l'aurait du tafé comme  mannequin , comme tout ces potes du gouvernement.

Cette représentante de la classe ouvrière aurait dit :


" J'assume parfaitement de mentir pour Mon Président .. "


Cette prolétarienne aurait ensuite démenti...


Ca va être dur pour savoir quand elle dit la vérité  : elle est donc parfaitement adaptée à son  petit job de vacances.


Une fois de plus , nous sommes admiratifs des Capacités de Jugement  Notre Président ( que Dieu continue de lui venir en aide )

Faut voir, wait and seee, c'est au pied du mur qu'on voit le maçon, etc....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.