85
Commentaires

Electricité : qui connait l'Arenh ?

Commentaires préférés des abonnés

"le profit privé est incompatible avec le bien commun "

Les destructeurs des services publics sont à l'œuvre depuis quelques années.

Résultats :

Manque de profs dans l'éducation.

Manque de conducteurs à la SNCF

Manque de personnel à l'hôpital

L'énergie don(...)

Si, si, on est pas mal à savoir pour l'Arenh, en particulier à gauche, mais une majorité de votants Français ont décidé de voter Narine et Macron, alors on peut juste regarder le train dérailler au ralenti en attendant les prochaines élections.

(...)

Il y a derrière ça l'obstination de l'UE à la concurrence libre et non faussée. On devrait appliquer ce système à LVMH. Il (ou elle ?) devrait vendre une partie de ses parfums à prix coutant pour que ses concurrents puissent concurrencer. Ce que Dani(...)

Derniers commentaires

Le libéralisme quand il arrive au pouvoir affirme être là pour 1000 ans au moins !!  c'est dire l'absence totale de temporalité, de projection de leurs actes dans le futur  qui, en général , chez l'être humain en croissance, se met en place vers 3 - 4 ans  avec la conscience du temps présent et  à venir !!  A croire que les adeptes de ce système économique très régressif, sans issue, sauf la pire, n'ont jamais dépassé la moyenne section des classes de maternelle . !!!! 

Hello ASI, 

petite erreur semble t-il, la Loi NOME date du 7 décembre 2010, et non pas de 2012 comme l'article de M.Schneidermann le mentionne. (c'est donc une Loi" Sarkosienne").


source : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000023174854


VM

Rien à voir avec le sujet mais ce n’est pas la première fois que des sujets soient black listés au motif qu’ils sont repris par des personnels non grata…

Ah la bien pensence 🙄

C’est tou à votre honneur d’évoquer ces thèmes intéressants même si ce sont des «  personnel non grata » qui les ont engagé.

on attend la suite 😁

Il ne faut SURTOUT pas parler de l'Arenh. Car il ne faut SURTOUT pas pointer toute l'absurdité du "marché de l'énergie" en Europe qui, comme tous ces "marchés" où la concurrence est "libre et non faussée" grâce à la grande sagesse aussi bien de l'Europe que des états qui la constituent, est une gigantesque escroquerie organisée pour détrousser l'immense majorité des individus (j'ose à peine dire les citoyen-ne-s tant ce mot n'a plus aucun véritable sens en "démocratie néolibérale") au profit de quelques capitalistes prédateurs.

Blague: "En cas de conflit nucléaire , confinement et non plus , télé-travail , mais radio-activité !"

... tout ça n'est pas bien grave ... si l'on y pense pas ...


"Elisabeth Borne est furieuse contre EDF, coupable de ne pas avoir assez bien planifié les opérations de maintenance des centrales nucléaires". 


Non, Borne n'est pas furieuse mais fait mine de l'être. Comment pourrait-elle s'insurger contre un PDG qui n'a pas son mot à dire dans un CA où l'Etat pèse pour 84 % ?


 PDG qui est d'ailleurs soigneusement choisi par l'Etat pour fermer sa gueule et laisser faire cette aberration du marché européen de l'énergie où des acteurs dits "alternatifs" ne produisant pas un watt d'électricité peuvent acheter de l'élec à prix cassés et plus bas que les coûts de production d'EDF pour la revendre plus cher à leurs clients européens ?  Et oui, ça s'appelle l'ARENH, (accès régulé à l'électricité nucléaire historique), et personne n'en a entendu parler parce que c'est tellement aberrant, tellement énorme, tellement contre-productif que peu de personnes oseraient y croire. Et pourtant, c'est vrai et ce n'est pas nouveau. 


Ce marché de l'Europe de l'énergie est totalement artificiel. Il n'a de but que de permettre à des Charles Beigbeder et consorts de continuer de vivre de rente, sans rien produire et sans innover. De maintenir leur train de vie de luxe et de s'enrichir sur des marchés spot spécialement inventés pour eux, les "alternatifs", qui ne produisent rien mais pillent tout en toute légalité. 


Ce qu'il faut dénoncer aujourd'hui, ce n'est pas tant l'action ou l'inaction de tel ou tel PDG d'EDF (ils ne sont tous que des pantins au service des Gouv successifs). Ce qu'il faut dénoncer, ce dont il faut se sortir, c'est du marché UE de l'énergie. Et vite, car EDF est à deux doigts de son démantèlement et pour ceux qui l'ignoreraient, EDF est le principal fournisseur d'élec de tous les alternatifs qui boursicotent sur les marchés de gros de l'UE de l'énergie . 


Après quoi, nous, Français, privés de ce qui reste de notre souveraineté énergétique, en serons rendus en France comme en Angleterre où les prix  de l'élec ont explosé si fort que des collectifs de citoyens s'organisent pour imposer un "no pay" les factures qui vont atteindre 4000 euros / an pour un particulier lambda. Et je ne vous parle même pas du cas d'entreprises contraintes de suspendre leurs activités car rendues incapables d'assumer le coût de la facture. Et tous les plans sociaux qui s'en suivront, etc, etc, etc. 


Pour comprendre le fonctionnement du marché européen de l'énergie, la meilleure des émissions que j'aie eu à entendre date d'hier et c'est ici: https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/l-invite-e-des-matins/sobriete-energetique-du-slogan-a-la-pratique-6682080


Emission passionnante et passionnelle en ce qui concerne le deuxième invité, un historien des techniques de l'énergie, François Jarrige que je rêve d'interviewer sur des sujets comme la décroissance et les imaginaires sociétaux biaisés par la communication politique façon MacKinsey et consorts néo-lib. 

 

L'invité principal, Nicolas Goldberg, est plus classique et fait partie du giron de Terranova , soc-dem néolib qui pense qu'on peut verdir la croissance pour qu'elle continue de croître. Ce qui ne fait pas de lui un "con", au contraire, il explique très bien le fonctionnement du marché de l'Europe de l'énergie, mais sans jamais mentionner l'ARENH et sans jamais dénoncer ouvertement cette aberration (il faut du doigté et un certain talent de communiquant pour réaliser une telle performance). 


Et Guillaume Erner, rentré de ses congés d'été, qui interviewe les deux, m'a semblé particulièrement en grande forme en posant de très bonnes questions qui ont induit des réponses importantes à connaître, et qui font réfléchir. 


Bref, et pour conclure, l'actuel PDG d'EDF (2ème acteur mondial dans la prod d'électricité), JBL, n'est pas le sujet. Au contraire, quant il réclame ses 8 MDS d'euros, il ne fait que répondre à la commande du Gouv qui lui ordonne de planter un arbre devant la forêt de l'Europe de l'énergie pour mieux l'occulter. Et cette forêt là, je souhaite qu'elle crame en plus flambant que celle des Landes, par ce que c'est ça où le retour à la bougie, pour ceux qui pourront se payer le tarif de la cire. 






 


    


  

 

L'Arenh sert soi-disant à assurer des bas prix pour les consommateurs. C'est d'ailleurs pour cela que le plafond du volume d'électricité produit par EDF soumis à l'Arenh a été relevé il y a quelques mois. J'ai envie de répondre : tarifs régulés. Mais c'est peut etre trop communiste ? Ce mécanisme doit disparaitre.


Une petite coquille dans votre article : le président sortant d'EDF est Jean-BERNARD Lévy.

Merci de cette explication

J'avais écouté à la radio les petits entrefilets m'expliquant le sens du courant, à la hausse

tout cela avec un côté rien de plus normal vu la guerre picrocholine

mais une nouvelle fois je comprends qu'on a mis mes neurones hors tension pour me cacher la vérité (j'aurai dû mieux m'informer, c'est certain)


à force de concurrence, tout est plus cher et les trains qu'ils soient Français ou Allemands sont tous en retard

la seule chose qui change c'est que désormais on a droit à des excuses et aux explications : nous vous prions d'excuser notre retard dû à un retard sur le réseau ferroviaire Allemand

50 ans de néolibéralisme pour en arriver là ? Mais peut être est ce l'endroit où ils voulaient arriver.Bien sur qu'on est au courant pour EDF et ce que l'Europe lui impose . Mais plus rien nous étonne de la part des ces abrutis , c'est pas pour rien qu'on voulait se barrer !  Le clown que je préfère c'est run pour chier(surnommée gastro), d'ailleurs j'ai suivi son conseil , j'ai acheté des vieux ! Vivement la fin nom de dieu!

En quelques minutes , pour les retardataires : https://www.facebook.com/osonscauser/videos/401177285248378

...sinon le lien "Troubles Faits" cité ailleurs dans le fil , pour une vision plus complète encore .
...coté syndical : https://cgt-edf-recherche.fr/contre-lextension-de-larenh-et-la-spoliation-dedf-les-federations-syndicales-lancent-des-actions-juridiques/


On ne pourra pas dire que c'est un secret !

Je reprends. Je suis depuis ses débuts avec intérêt Arrêts sur Images et j'étais attentif auparavant à DS dans ses divers avatars.


J'ai toujours apprécié le choix de ses cibles et leur traitement.  J'avoue ne plus suivre depuis un certain temps,  grosso modo l'ère macronienne, si je dois trouver une référence politico-temporelle).


En ce moment, ces fixations sur les questions de l'énergie, de ses prix, son traitement Apollinien ou autres, me laissent perplexe.


J'avoue que le parcours présidentiel de plus en plus autocratique, avec ses a priori internationaux de plus en plus flagrants me semble autrement préoccupant. Et plus fondamentalement l'évolution de cette Europe et son inféodation croissante à l'Atlantisme et au fric tout puissant  qui en est la cause et la conséquence me semblent donner prise à bien des regards critiques, notamment à travers le traitement par des médias soumis comme jamais.


Il me semblait qu'il y avait eu ce week-end des incidents bien illustratifs de tout cela, et fort intéressants à décortiquer quant à l'image qu'en donnent nos écrans et réseaux divers.


Un président de la France remerciant de se faire traiter d'enculé à Oran avec reprise spectaculaire deux jours après dans un festival électro, voilà dont j'aimerais savoir que penser. Avec, pour tout dire, l'impression que beaucoup de choses essentielles se passent derrière ces anecdotes un peu sordides.


Le silence ne fait que me confirmer dans la conviction que je suis bien d'un autre temps.

L'Arenh , j'en parlais encore hier et je me demandais bien comment la tuer , une belle usine à profits issue du pensum européen dévoyé !

Bon retour à DS parmi nous, occupés par les barbecues et autres sujets brûlants. Merci pour ce sujet très intéressant.


 Quand vous écrivez, 


Si Iberdrola, après avoir servi ses clients, conserve un surplus d'électricité à bas prix...   ???? 


je ne comprends pas cette phrase. 


elle semble sous-entendre que l'électricité se "stocke" après avoir été achetée au fournisseur, (EDF en l'occurrence ?) ; qu'elle est mise en vente mais peut rester en magasin si elle n'est pas achetée, et être alors revendue à perte, comme des patates...alors que l'énergie électrique ne se stocke pas, ou, en tous cas, ceux qui la revendent ne sont pas à même de la stocker (en remontant l'eau dans les barrages par exemple, ou en chargeant des accu...). 


Tout ce vocabulaire me paraît relever de l'enfumage général, d'une sémantique paresseuse qui profite d'un état d'ignarité généralisée sur ces questions . ( je trouve ce terme nouveau d'ignarité plus parlant qu'ignorance, pas vous ? L'ignorance peut laisser place à la connaissance, l'ignarité serait l'état incurable, comme l'imbécillité).


Une question , à propos d' Iberdrola, ou d'Engie ou autre revendeur: ont-ils acheté de l'électricité à d'autres fournisseurs qu'EDF (ou l'équivalent dans leur pays) , depuis que cette directive européenne a été pondue? Si oui, dans quelle proportion?  en d'autres termes, la fameuse concurrence libre et non faussée, quels coûts prend-elle en compte? la distribution? le commercial? la production? 

Je suis depuis ses débuts attentif à Arrêts sur Images et je suivais avec intérêt auparavant DS dans ses divers avatars.


J'

Oui tiens supprimons l'ARENH, comme ça on fera tomber les sociétés comme Enercoop vantée par Greenpeace et les adeptes à gauche des coopératives. 


Oups.


Autant pour les solutions simplistes qui font croire que c'est la faute aux étrangers.

Si c'est pour avoir un poisson rouge au milieu d'un banc de requin, faut peut-être repenser le fonctionnement de l'ARENH. 

Quels requins ? Un des objectifs de l'ARENH est d'encourager les producteurs alternatifs à investir dans les énergies renouvelables en leur évitant de trop subir les aléa du marché de l'énergie (ce qui bloquerait les investissements par peur de ces aléas).


Ca ne veut pas dire qu'il ne faut pas réformer l'ARENH compte tenu de la situation actuelle mais évitons d'être caricatural en diabolisant ce dispositif

Un des objectifs de l'ARENH est d'encourager les producteurs alternatifs à investir dans les énergies renouvelables en leur évitant de trop subir les aléa du marché de l'énergie (ce qui bloquerait les investissements par peur de ces aléas).

 Et ça marche? Non, comme toute technique de marché. Sinon, vous avez essayé la technique: service publique + état qui investie dans le renouvelable?

Hercule contre lequel les electriciens  d' ex EDF ont manifesté sans que presque aucun media n' en parle, sauf pour faire croire qu'ils voulaient  encore plus d' electricité gratuite est connue comme l 'ARENH des  adherents, d' attac, LFI mais pas  d ' Appoline.

PS ' Aqueste cop  Zemmour   a été meilleur  en economie qu ' en Histoire

Petit retour provenant de   l'article de France-info cité par le matinaute  :


" l'augmentation du volume d'Arenh de 100 à 120 térawattheure, confirmée lors du vote de la loi pour le pouvoir d'achat en juillet, va coûter très cher à EDF. Le fournisseur public doit désormais acheter, sur le marché, les 20 térawattheure supplémentaires demandés, à un prix de 257 euros le mégawattheure. Pour ensuite être obligé de les revendre à ses concurrents au tarif régulé de 46,20 euros. "


C'est dans ce contexte qu'EDF est obligé de vendre à perte  ( ce qui est possiblement interdit)

D'autant plus que quelque part il est écrit dans un texte qu'EDF doit vendre "au prix coûtant" ...



Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

De mémoire, France Culture avait fait en 2019 une série d’émissions sur la libéralisation de l’électricité en France, qui laissait entrevoir les mécanismes en jeu.

Je laisse le lien pour les intéressés :


Après avoir roulé ma lourde porte de pierre fermant ma caverne, j'ai humé le fond de l'air.


Macarel, les Amish que l'on avait éloignés ré-envahissent nos contrées.

Diatre!


Nous vivons une époque formidable.

Bon retour à tous! Oui, j'ai dit à tous (jour de haute bonté)

Ce que je remarque dans tous les débats télévisés, c’est le forcing pour faire admettre le nucléaire comme sour d’énergie incontournable, et ce, même s’il y a actuellement un chef d’état qui ne cesse d’exposer sa satisfaction car les installations de cette énergie sont pour lui de parfaites cibles dans le conflit qu’il mène, ce qui pourrait se renouveler sur d’autres territoires…

Je fini donc par penser que le mouvement écologique est le cocu de l’histoire, il se retrouve avec des adversaires qui lui disent banco, va pour l’économie décarbonée, misons sur le nucléaire. Et tout le monde gobe.

On en parle pas dans les médias "mainstream", mais sur youtube le sujet a été abordé.

Notamment par la chaine Trouble Fait : https://youtu.be/ZXHDJkxWrfk
Ou sur le site du Media : https://youtu.be/KrFXLpR8SOY

mécanisme obligeant EDF à céder à prix coûtant de l'électricité à ses concurrents, notamment étrangers, pour leur permettre de s'implanter sur le marché français, afin de créer les conditions d'une concurrence qui, comme chacun sait, permettra de faire baisser les prix pour le consommateur. 


S'il n'y avait pas tant de vies en jeu, on en rirait presque


Qui rendra des comptes un jour pour cela ?.....Personne

Je manque de connaissances en matière du droit des affaires pour comprendre la situation .


au niveau du vocabulaire : "prix coûtant" et "prix de revient" sont-ils synonymes ?


Dans le droit du commerce en général :


- un vendeur peut-il vendre en-dessous du prix de revient ?


   ( la "vente à perte est-elle autorisée ou interdite ?)


Dans la relation EDF-fournisseurs privés :


- Dans les textes, l'obligation d'EDF est-elle de vendre à "prix coûtant" ?


- Si oui, quand le prix coûtant augmente, pourquoi le prix de vente n'augmente-t-il pas  en conséquence ?


(une société ne peut pas vendre en dessous du prix de revient)



Il est bien fait mention d'un prix de vente fixé à 46 euros , mais si ce prix contraint EDF à vendre à perte son électricité à des fournisseurs qui la revendront au prix du marché, il y a peut-être là matière pour EDF à dénoncer le contrat ...

Si, si, on est pas mal à savoir pour l'Arenh, en particulier à gauche, mais une majorité de votants Français ont décidé de voter Narine et Macron, alors on peut juste regarder le train dérailler au ralenti en attendant les prochaines élections.

Comment ? Vous voulez dire que le nucléaire "historique" produit de l'électricité a un prix bien plus bas que les autres  (y compris que les éoliennes/ le solaire) ? Alors que certains asinautes nous assurait que Jancovici "mentait" quand il disait la même chose ? Ah mais ça ne va pas du tout.



Sur l'Arenh, vous avez raison d'insister là dessus. Quand le gouvernement gesticule pour essayer de faire baisser le coût de la facture EDF, les journalistes devraient lui proposer de supprimer l'arenh. Ce serait plus efficace que toutes les mesrues proposées actuellement par le gouvernement, et ça mettrait sur la paille tous les intermédiaire qui proposent de l'électricité à prix "réduit" alors qu'ils n'en produisent pas.



Dans tous les domaines, on peut être fier  de nos gouvernants.


Je me pose une question ( oui, il m'arrive de me poser des questions! ) : peut-on citer UN seul ministre ou président, au cours de ces vingt dernières années  que l'on puisse qualifier de compétent et de désintéressé ?


Peut-on citer une seule réforme  réussie ?


( Vous avez 4 Heures ). 

Il y a derrière ça l'obstination de l'UE à la concurrence libre et non faussée. On devrait appliquer ce système à LVMH. Il (ou elle ?) devrait vendre une partie de ses parfums à prix coutant pour que ses concurrents puissent concurrencer. Ce que Daniel (pardon de cette familiarité) pourrait ajouter à son article c'est qu'il y a aussi dans le prix de l'électricité une partie du prix du gaz (pourquoi pas du prix des céréales ?) La concurrence libre et non faussée est bien compliquée. 

Il faut revenir (ou créer)  à un service public de l'énergie.

"le profit privé est incompatible avec le bien commun "

Les destructeurs des services publics sont à l'œuvre depuis quelques années.

Résultats :

Manque de profs dans l'éducation.

Manque de conducteurs à la SNCF

Manque de personnel à l'hôpital

L'énergie dont les prix ont explosé ces derniers temps ,suite à la privatisation de EDF et GDF.

Par contre les profiteurs se sont bien remplis les poches.

En attendant les fonds de pension pour financer ceux qui voudront prétendre à une retraite.

EDF est la mule à charger pour dédouaner les vrais responsables de cette situation ubuesque et catastrophique.

Conseil de lecture : la BD La bibliomule de Cordoue , de Lupano/Chemineau...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.