17
Commentaires

Pub dove : raciste ou pas raciste ?

Une jeune femme noire retirant son t-shirt marron, et remplacée par une femme blanche, rousse, habillée d'un t-shirt blanc. Il y a quelques semaines, ces captures d'écran extraites d'un GIF publicitaire pour un gel douche de la marque Dove ont suscité une vague d’indignation. Nouvel exemple de racisme publicitaire ou mauvais procès intenté à un spot qui en réalité était plus long ? Face au tollé, la marque, déjà épinglée pour un précédent spot, a en tout cas préféré retirer sa pub. Alors, racistes ou pas les campagnes Dove ? Les collégiens de la Classe Télé en débattent.

Derniers commentaires

Rassuré de voir des gamins lucides et intelligents!
Je vais faire ma mauvaise tête :
- quand @si fait un plateau avec deux ou trois "experts" adultes, la parole leur est donné (Daniel le rappelle souvent) sans limite de temps car "on est sur le net, y'a pas de format", et surtout sans montage... parfois, leur parole (c'est rare, bien entendu) n'est pas des plus passionnante d'ailleurs...
- quand @si fait un plateau avec, non pas deux ou trois, mais 10 gosses, la parole leur est donné 6 minutes (allez, disons 4 si on retire les questions et les illustrations vidéos), parole découpée à la tronçonneuse en tout petits morceaux de 10 secondes, dans un dispositif ultra-formaté par le montage... alors que leur parole est pour le coup intéressante parce que rare (c'est d'ailleurs, si je ne m'abuse, ce qui a présidé à la création de ces séquences il y a déjà 20 berges, et à leur retour fort bienvenu sur le net).

Il est dit dans le petit encart précisant le dispositif de la captation que la discussion dure une heure. Alors, montage, pourquoi pas... mais pourquoi pas un montage de 15 ou 20 minutes ?

Dernier coup de gueule : quand @si fait un plateau avec des adultes "experts", le but est de fait émerger la lumière d'un débat entre les invités (de moins en moins d'ailleurs car souvent, ils sont assez d'accord entre eux... je ne suis pas forcément contre). Quand @si fait un plateau avec ces mômes (oui, je les aime bien alors je suis titilleux, pointilleux et un peu chieur, je l'avoue), autorisation leur est donnée de répondre à la question, et c'est tout... Ils ne parlent donc jamais ensemble ces petiots ? Ils ne "débattent" pas ? Ils ne mettent en jeu aucune contradiction, jamais ?

Petite critique en forme de suggestion due à une petite frustration en fait : laissez les causer entre eux, offrez-nous ces séquences un peu plus en longueur, pour un résultat final plus long, plus fluide, moins "haché". Ils sont cool ces mômes, ils méritent tout de même une parole un peu plus... je ne vais pas dire "respectée", parce qu'évidemment, je ne considère pas qu'@si ne les respecte pas (je suis chieur mais pas malhonnête), disons, une parole mieux mise en valeur, voilà ! (C'est bien consensuel et ça froisse pas)...

Allez, un prochain épisode de 18 minutes avec des vrais bouts de débats dedans !

Bises, et prenez pas froid !
Pour la 2e pub montrée dans la vidéo, est-ce qu'il ne serait pas utile de préciser que le AVANT/APRES concerne la peau qui est plus abimée à gauche qu'à droite ? (je parle des 2 panneaux représentant de la peau qu'on voit derrière les 3 femmes).

Et les 3 femmes servent juste à dire là aussi que ça concerne toutes les peaux.

Il n'est aucunement question de "blanchissement" dans cette pub. Ca me surprend qu'@si laisse s'exprimer, sans la corriger, cette interprétation bizarre de blanchissement, probablement influencée par le visionnage de la précédente pub tronquée.
Effectivement, on peut penser qu'il s'agit de dire que ce savon serait bénéfique pour toutes les peaux.

Mais la disposition de ces personnes sur le fond du avant/après est pour le moins ambiguë.

Par ailleurs, l'amélioration ne se limite pas à la couleur de la peau, mais concerne également la corpulence. Et la femme la plus sombre est aussi la moins mince.
C'est aussi celle qui a l'air d'être la plus dynamique face aux 2 autres. Si on regarde la pose de la femme à peau blanche, c'est la moins avantageuse (position bizarre des pieds, et impression générale de plante verte). Méfions-nous des biais de confirmation.
Si dans un contexte de prévention du racisme, les enfants ont vu du racisme, alors ils ont vu du racisme.
Je ne pense pas qu'ils touchent des billes pour répandre une quelconque idéologie à leur age.

Peu importe si ce n'était pas le message de l'auteur. Si les lecteurs le lisent comme tel, alors c'est qu'il a mal fait son boulot, non ?
Dire que les enfants n'ont rien compris est le message de la vidéo : La publicité peut être mal interprétée, exemple à l'appui.
Je suis d'accord sur le fait que la pub n'est pas forcement bien faite. Mais là on transforme une faille dans la réalisation en une intention consciente de la part de la marque.

il faut aussi préciser que le fait d'enchainer :

- D'abord la 1ère pub tronquée (qui apparaît alors raciste jusqu'à ce que les enfants voient la pub entière)
- Puis la 2e pub

Ca oriente leur attention et les rend vulnérable au biais de confirmation car ils sont encore dans la perspective de la 1ere pub tronquée. Donc quand ils voient 3 femmes dont la couleur de peau diffère, ils cherchent un blanchissement.

C'est de la manipulation au même titre que peut l'être la pub tronquée, ou qu'un extrait de discours sorti d'un contexte, etc. et on est là sur un site qui se veut lutter contre ce genre de manipulation.

Il faut savoir éviter d'utiliser les procédés que l'on dénonce, même quand ça nous arrange. Pour moi il manque clairement une partie dans la vidéo où l'on montre aux enfants que le avant/après concerne la peau représentée en fond, et de les faire débattre sur le fait que la pub est mal faite dans un contexte où les gens peuvent la percevoir comme une incitation au blanchissement.
Mais là on transforme une faille dans la réalisation en une intention consciente de la part de la marque.
Là je voulais plutôt dire que le problème vient de l'interprétation basée sur un biais de confirmation. Et que si on accepte ce genre de raisonnement, on accepte tout et n'importe quoi.
On trouvera toujours quelque chose qu'on pourra interpréter comme raciste parce qu'on veut que les gens s'éveillent à la notion de racisme institutionnel.
Le fait qu'il existe une interprétation, au moins aussi valable et qui ne met pas en œuvre la notion de racisme, devrait nous faire rejeter la suspicion de racisme.
La nouvelle pub (celle qui est présentée au début et qui a circulé tronquée) tend à conforter l'interprétation non-raciste dans la communication de la marque.

A moins qu'il existe d'autres communications venant contrebalancer ça, on ne peut pas raisonnablement dire que l'interprétation raciste est pertinente.

Là on fait le chemin inverse typique du biais de confirmation : on voit une pub raciste (la tronquée), puis on réalise qu'elle est tronquée et que finalement ce n'est pas raciste. Mais dans le doute, on va vérifier s'il n'y a pas d'autres communications tendancieuses pour conforter notre première impression, et là on tombe sur la vieille pub, qu'on interprète alors dans le sens qui nous arrange.
Oui, si la vraie pub avait été présentée avant le photomontage Facebook, le débat aurait été sans doute tout autre et peut être plus intéressant sur l'analyse de la dernière image: pub - antipub - pub.
Cette marque de fringues s'en sort, il me semble mieux dans cet exercice dont je qualifierais le but de "racism washing" pour mieux vendre.
Je pense que la marque du gel douche douteux a voulu aller dans le même sens, mais visiblement il est difficile pour eux d'inverser l'ordre des couleurs (sens de lecture) dans la dernière pub... Pourtant c'est à ce niveau que cela m'aurait paru être pertinent.
Eh oui, je me suis fait aussi la réflexion que la fille de gauche, la noire mais pas trop, me paraissait de loin la plus charmante... Désolé, on me les montre, je ne peux que regarder...
Merci à alain-b pour le lien au début et au très bon commentaire d'Arnaud Romain un peu plus bas.
Dernier questionnement sur l'angle de vue des femmes dans ce genre de pub, serviette de bain (très blanches pour le coup) façon juge autour de la taille ? Féministe ou pas féministe ?
La peau noire qui blanchit... ça c'est de la rengaine, ou plutôt de la comptine, bien inscrite dans une vision raciste du monde !

à écouter sur deezer
Bel épisode de "classe télé" !
L'occasion de rappeler que Dove, c'est de la merde http://www.dailymotion.com/video/x566gw
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.