44
Commentaires

Primaire : les heures qui viennent seront décisives

Acte 1. Cette fois c'est certain, on le tient de nos meilleures sources

Derniers commentaires

Valls contre Fillon arbitré par Le Pen pendant 5 mois.
Une non primaire pourrait s'avérer encore plus historique que la primaire d'il y a 5 ans. Un parti qui exclurait le président au pouvoir issu de ses rangs ce serait peut être une première mondiale. Joli coup Monty.

La perte du soutien du PS ferait - t- elle chuter Hollande de 5 ou de 7% ? L'amènera-t-elle à 4 à ou à 2 ? Voilà qui devrait procurer un bon thème de débat à c dans l'air.
« Hollande pourrait finalement se présenter en court-circuitant la primaire. »

En même temps, cette dernière vient de se terminer dimanche dernier et nous avons déjà remarqué
qu’Hollande ne s’y était pas présenté.

Oups ! pardon… j’avais oublié l’imminence de la deuxième primaire de… euh… droite organisée par… gnnn… le PS !
Enfin, je veux dire, le… la… primaire… euh… qui n’aura pas lieu.

Pfiouuu…
Bon, je laisse tomber ce commentaire, c’est trop compliqué.
"On est au paroxysme du sommet de l'apogée de la cîme de la crise de régime. De la crise insitutionnelle. On la frôle. On la tutoie. On pourrait presque la toucher, la crise de régime."
On dirait presque du Cavanna.
Belle chronique, merci.
Pour de vrai et sans ironie.
Et encore faut-il des décrypteurs de qualité pour décrypter le décryptage. Et on sent qu'à France Inter notamment, ça phosphore pour renouveler le stock.

Cf Libé du 25 Novembre :
"Sans le dire explicitement, Laurence Bloch [directrice de France Inter]semble partager ce point de vue : «L’élection de Trump m’a fait réfléchir. Je crois que nous devons installer de nouveaux rendez-vous de débats avec des points de vue contradictoires, dans la matinale et ailleurs.» Des espaces où échanger des arguments sur «l’Europe, l’emploi ou les mœurs», dit-elle, à mettre en place d’ici la fin de l’année. «Il faut s’efforcer de penser contre soi-même, s’ouvrir à des choses que l’on n’entend pas assez sur Inter», abonde Patrick Cohen, dans un demi-aveu qui devrait ravir la rédaction de Causeur. «Je ne suis pas certain qu’il faille donner la parole à ceux qui veulent mettre tous les Arabes dehors», prévient toutefois le journaliste"

Résultat ce matin : Patrick "Cerveau Malade" Buisson invité de à 8h20 à 9h.

No comment!
1000 emplois supprimés chez Airbus... dont les carnets de commande sont pleins.
La logique d'un système que les futurs élus s'appliqueront à faire perdurer.
"Surtout, restez à l'écoute. Nos décrypteurs vont décrypter. Les heures qui viennent seront décisives."

Toujours ces phrases magiques^^
[quote=ACRIMED Avril 2016]C’est un des effets les plus profonds mais les plus inaperçus de ce journalisme politique paresseux : à orchestrer si minutieusement la ronde de candidats interchangeables, la politique se trouve vidée de sa substance, réduite qu’elle est à une affaire de personnes et de querelles personnelles. Exalter la compétition comme forme à la fois normale et ultime de la démocratie en affichant chaque semaine un individu toujours semblable et toujours différent en couverture, c’est mettre en scène la vie politique sur le modèle d’une course hippique et accepter tacitement – sinon encourager – qu’il en soit ainsi. [...]
Le corollaire de cette dépolitisation paradoxale, qui appréhende essentiellement la politique par le petit bout de la lorgnette électorale, est la personnalisation à outrance de la vie politique. Qu’on le veuille ou non, se concentrer sur une poignée d’individus, c’est faire des ambitions personnelles l’enjeu majeur des temps présents et à venir, au mépris des questions d’intérêt général. Quel meilleur moment, en effet, pour contribuer à la guerre des égos politiques que des mobilisations sociales d’ampleur ?
Valls ou Hollande, avec ou sans primaire, un suspense captivant.
Le temps et l'espace sont indissolublement liés...

L'anthropologue E.T. Hall dans son ouvrage La dimension cachée montre dans le chapitre 3 sur le comportement social comment les expériences de Calhoun dans les années 50 ont mis en évidence le phénomène du "cloaque comportemental" observé chez les rats de Norvège en situation de stress lié à la surpopulation... Passionnant !!

Eh bien c'est le sentiment que j'ai eu en lisant votre chronique Daniel, l'espace (la dimension cachée), cet espace politique est devenu un cloaque comportemental lié au stress de cette période pré-présidentielle et à l'abondance des prétendants.

Merci à vous de nous faire sourire avec la description de cette agitation (quasi brownienne) qu'elle en devient dramatique car nous oublions que notre part animale et ses besoins propres non respectés, ici comme dans les expériences de Calhoun...

Mais ici, point d'expérimentateur ! Personne "en haut" pour modifier la situation...
Seulement apprendre à "raison garder" au minimum pour chacun ...
Et de mettre la distance de l'humour dans ce qui nous étouffe !
Il fallait voir la soirée électorale sur la 2, incroyables la veulerie et la médiocrité de cette chaîne et de son journaliste à la mèche folle. Tout en interviewant des représentants d'autres partis, l'écran était coupé et on pouvait suivre la voiture de Fillon, l'information était de taille, ils devaient vouloir s'assurer qu'il ne grillerait pas un feu rouge. Ils n'ont définitivement rien compris, rien retenu, et encore là je suis dans une version optimiste dans mon analyse parce qu'en réalité je pense plutôt qu'ils sont complices actifs d'une entreprise d'abrutissement des spectateurs. Le PS en est un autre acteur majeur. J'espère qu'il va être atomisé, dispersé façon puzzle et aussi que le peuple n'aura pas la mémoire trop courte, la droite l'a en oubliant que Fillon a été le premier ministre de Sarkozy et qu'il a donc approuvé sa politique. Mais la politique de Hollande implique Valls, Macron, Montebourg, et je me souviens d'une scène de Z, me semble-t-il, durant laquelle les condamnations pleuvent, je ferais bien la même chose au PS.
Bonjour
Je pense que l'on assiste à une implosion brownienne de la société.
Franchement nous inculquer que le néolibéralisme est LA solution, il faut être dingue, vu ce qui se passe, pour penser qu'il n'y a rien d'autre que le bonheur des 1% comme perspective.
Les temps sont décisifs comme le mythe
Plus ça va, et plus je me demande si le PS va vraiment présenter quelqu'un.

Qu'est qui serait le pire pour eux, ne présenter personne, ou se bananer à 8% au premier tour ?

Vous avez deux heures.
Vous vous moquez, vous vous moquez mais en attendant ce matin ce n'est pas @si qui a dépêché un journaliste sur le terrain, malgré les risques et les dangers pour nous livrer une information capitale. Il fallait le voir, bravant les éléments, un froid glacial, des flots déchaînés, solidement emmitouflé dans un épais blouson.

Oui, ce matin ce journaliste de BFM était sur le pont des arts a Paris. Pour nous dire qu'il faisait froid.
Y un problème de primaire ?
Ben faut organiser une préprimaire, pour savoir qui pourra participer à la primaire;
Et même envisager une pré-préprimaire pour savoir qui pourra participer à la préprimaire;

Et même, ...(redo from start)
[quote=Le Matinaute]A l'Elysée, on assure que le déjeuner a été "cordial et studieux"

Extrêmement frustrée que personne ne nous ait parlé du menu. Ben oui, quoi, qu'est ce qu'ils ont mangé? Ça n'arrête pas de me trotter par la tête. On est vraiment mal informé.
D'ailleurs, il fallait entendre Salamé torturer Malek Boutih sur France inter ce matin. Mais j'vous dis qu'y a des problèmes! Mais j'vous dis qu'y en a pas. Pourtant je penche pour Manuel Valls...Alors y'en a . Si SI... un gros pour Hollande. Etc etc.
Oui, gros foutage de gueule dans les allées du pouvoir...

Ces gens devaient faire oublier et réparer les délires sarkoziens et ils font pire.
On s'achemine vers le gouvernement le plus à droite de la Vème république (ce qui n'est pas peu dire, vu les antécédents), et ils nous organisent un cirque. Le PS est un parti qui n'a plus aucune utilité, ni aucune représentativité. Ruines à reprendre.
J'appuie sur F5 depuis deux jours, quelle angoisse angoissante.
ya un complot politique pour dégoûter les gens de la politique.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.