39
Commentaires

Pressions sur des blogueurs qui critiquent Idriss Aberkane

Plusieurs blogueurs scientifiques, hébergés notamment sur Marianne.fr et Libération.fr, ont reçu une mise en demeure de l'avocat de l'éditeur Robert Laffont. Ce dernier demande le retrait d'articles publiés en 2016, critiques d'Idriss Aberkane. Ce jeune essayiste et chroniqueur au Point, spécialisé dans l'optimisation des performances du cerveau, publié chez Robert Laffont, publie un nouveau livre prochainement.

Commentaires préférés des abonnés

j'ai lu une cinquantaine de pages du livre de ce monsieur. Cela pourrait être résumé en trois paragraphes maximum sans perdre de l'information ou éventuellement 6 paragraphes si on veut garder les exemples quelque peu pertinents. Le reste était du re(...)

Les neurosciences et la fac de droit n'ont rien produit sur l'effet Streisand ?

C'est toujours un peu suspect qu'un scientifique fasse irruption dans les médias de masses, tant ceux-ci sont loin, très loin de toute démarche scientifique et même technique.

En neuroscience comme ailleurs. et la vulgarisation est un art extrêmement (...)

Derniers commentaires

J'ai assisté récemment une conférence d'Idriss Aberkane avec l'impression d'avoir vu un pro du "StandUp technologique" . C'est drôle, les réparties sont brillantes, la provocation permanente mais ça reste du spectacle. Le contenu de sa conférence et son enseignement sur l'impact du numérique et de l'intelligence artificielle sont fumeux et en tous cas, tout a fait discutables, même si manifestement, il maitrise les idées de bases sur la communication scientifique, aujourd'hui  focalisée sur l'Intelligence artificielle . Aberkanne propose notammenti de libérer l'intelligence et le mental  avec le jeu vidéo ou la simulation transcranniene ...  Surpris, j'ai entendu sur place  nombre de journalistes et autres universitaires louer ses capacités intellectuelles hors normes, sans le moindre recul critique. A suivre ...


Le point commun d'Aberkane et des bonimenteurs de dans le temps, c'est qu'ils te nettoie les neurones avec un discours qui te fait bien plaisir. Tu te dis "ah ouais pas bête".  Alors qu'il ne fait qu'aligner analogies et déductions à la noix. Il t'emballe ça avec un joli paquet. Sa force, c'est ce que nous voulons croire. Quand tu vois le monde du travail aujourd'hui, le nombre de gens qui ont envie de claquer la porte sans oser le faire, et ceux de plus en plus nombreux qui le font finalement : tout ce qui seprésente comme l'antithèse de ce qui tu vis ou à vécu au quotidien te semble bon à prendre.  Les déçus de système, c'est un segement de marché comme un autre. Ça fait du monde je crois ! Ça n'a pas échappé à ce gars.

"La critique ne plait pas à Idriss Aberkane, ni à son éditeur Robert Laffont."

J'espère que Robert Laffont n'a rien édité des Bogdanof...

j'ai lu une cinquantaine de pages du livre de ce monsieur. Cela pourrait être résumé en trois paragraphes maximum sans perdre de l'information ou éventuellement 6 paragraphes si on veut garder les exemples quelque peu pertinents. Le reste était du remplissage sans intérêt ; au mieux du répété, du rabâché sans arrêt ; il y a une différence entre être pédagogique et lancer la machine à caca,  avec pour but de faire un livre de 300 pages lieu de 50.


Cela m'a donné impression qu'il avait deux trois tours dans ses manches pour faire de l'esbroufe mais à part ça il n'y avait très peu de fond.


Par ailleurs il utilise plein de termes pseudo-scientifiques sans jamais définir quoi que ce soit donc on sait pas vraiment de quoi il parle, donc pour la pédagogie on repassera.


Tout ça pour dire que cela ne m'étonne pas qu'il essaie de cacher ses turpitudes en s'attaquant à des blogueurs scientifiques.

Donc comme pour la professeur des écoles qui a une pédagogie proche des enfants, on descend une personne, elle c'était le fait que les gamin n'étaient pas 30 par classes, mais a aucun moment ces analyses elles ne sont epinglés. Encore un truc de cours de maternelle , il a menti sur un détail mais tout le reste n'est pas encore discutable, tant pis descendons celles-ceux qui disent que TOUT les humains sont intelligent, c'est sur les bobos eux veulent être seul en haut de l'affiche. S'apercevoir quand on se crois a gauche qu'en faite on ecrase les femmes, les plus pauvres économiquement, qu'on a la gueulle pleine et qu'on se plaint . Vos analyses sont de plus en plus vide de sens, mais montre votre peur des plus jeunes, des plus égalitaire.  Les types de 68 qui sont de bon pépère dans leur fauteille, ne veulent pas en être délogé. 

Le site "Menace théoriste" a aussi largement couvert le CV et le discours de ce monsieur, notamment :

http://menace-theoriste.fr/parle-pour-science-idriss-aberkane/

http://menace-theoriste.fr/triomphe-du-storytelling/

Alors ça c’est drôle parce qu’en lisant le dossier du POINT à l’epoque, j’ai eu une sensation bizarre... Un truc qui ne collait pas... J’aime commencé à vouloir écrire au journal... pi j’ai pas eu le temps

Les doctorats de ce monsieur me font penser à celui d’Elizabeth Tessier...

Bon, mais faut reconnaître que sur un plateau de talk-show il présente bien...

Tremblez Igor et Grichka ! La relève est déjà là...

C'est toujours un peu suspect qu'un scientifique fasse irruption dans les médias de masses, tant ceux-ci sont loin, très loin de toute démarche scientifique et même technique.

En neuroscience comme ailleurs. et la vulgarisation est un art extrêmement périlleux.

J'ai pourtant été agréablement surpris après avoir lu "Le cerveau attentif", bouquin de J.P. Lachaux qui est neurobiologiste chercheur en neurosciences,  qui est passé notamment sur  France Cul' et d'autres antennes (qques années après ce livre). Le bouquin est très bon, on apprend des tas de choses sur les mécanismes de l'attention qu'on peut s'appliquer à soi-même, sans tomber dans une forme de mysticisme ou de scientisme. Et puis il est en "poche" pour une poignée d'euros.

Bizarrement l'auteur n'a pas eu besoin de gonfler son CV, ni de faire de raccourcis ou d'analogies faciles pour rendre son propos intelligible.

Le problème donc est que l'on veut censurer des écrits passés pour faire tabula rasa avant l'arrivée d'un nouveau livre

C'est qu'il faut désormais nettoyer le Net pour que rien ne puisse détourner celui ou celle qui aurait la bonne idée de se renseigner

Il faut faire place nette quand on est incertain de convaincre


Pour ma part, je dois avouer à ma grande honte que j'ai récemment découvert Arundhati Roy lors d'une rencontre publique

Et je fus émerveillé. Mais si j'avais eu la bonne idée de me renseigner sur elle avant la conférence, j'aurais pu me réjouir encore davantage et d'autant apprécier ce qu'elle disait

Il est certain que la publication de son dernier et second livre (10 ans après le premier) ne demandait pas qu'on nettoie le Net avant car il n'y a guère d'articles qui ne soient élogieux.

J'ai lu l'article et je me suis dis d'abord: "Tiens encore un 30% qui réinvente le monde avec ses visières et qui se fait redresser les bretelles".

Ensuite il m'est apparu que bon, pinaillage de "savant" sur la valeur et l''existence des "papiers" validant leur travail. 

Bof, comme d'hab... chamaillage d'universitaires.

Et puis je me suis dis qu'il fallait tout de même que je sache qui était le loustic en cause. Et rien de mieux que d'écouter directement ce que le sujet a à dire.

Ben, finalement, même si il nous la fait très post moderne, avec plein de références (mais bon c'est le formatage universitaire qui veut ça) et de mots à la mode, pas con le gamin; très juste et très pertinent. Même s'il ne fait que réinventer la roue de la sagesse antique (chinoise, grecque...), il a le mérite de le faire pour les gamins de son age. 

Ce qui importe finalement puisque les vieux schnocks, ronchons, jaloux et dépassés, comme moi :-) ne sont pas ceux qui devront vivre dans leur monde de demain.... :-)

Bon il va se manger en plein "la rançon du succès" mais c'est lui qui l'a voulut...

Je tiens à préciser que le « doctorat » acquis au CEDS est en fait un PhD, donc non reconnu par une université française.

D’ailleurs cette thèse n’est ni sur TEL, ni sur thèses.fr, ni dans le SUDOC.

Ça ne veut pas dire qu’il n’y ait pas eu de boulot : ça dure 3 ans et le manuscrit doit faire au moins 300 pages. Cela dit je n’ai pas trouvé où est la bibliothèque du CEDS...

Par ailleurs I. Aberkane a dirigé une thèse, donc il devrait avoir son HDR.

Les neurosciences et la fac de droit n'ont rien produit sur l'effet Streisand ?

Je constate que malgré les indibutables conquêtes des neuro-sciences, telles que relayée en particulier par " Science et vie sénior" dont je suis abonné fidèle depuis quarante-cinq ans, ASI continue de colporter les pires bobards sur ces disciplines, se faisant ainsi le complice objectif de l'obscurantisme le plus rétrograde.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.