115
Commentaires

"Pour les occidentaux l'Etat islamique est plus audible que Al Qaida"

Des "barbares", des "sauvages", une "dangerosité inédite", une "menace mortelle"... Depuis les progrès militaires foudroyants de l’État islamique en Irak, les condamnations pleuvent sur les crimes de guerre atroces commis par ce groupe islamiste, comme l'exécution de plusieurs prisonniers, et la semaine dernière la décapitation du journaliste James Foley. Particularité de l’État islamique : une communication très poussée, via les réseaux sociaux et via des vidéos de leurs exactions. Sur notre plateau, Wassim Nasr, journaliste à France 24 spécialiste des djihadistes et Jacques Follorou, journaliste au Monde, qui a passé quinze jours en reportage au Kurdistan irakien.

Derniers commentaires

Foley, Sotloff et maintenant Haynes décapités par l'EI en mondiovision mais toujours la même mise en scène étrange.

Dans un 1er temps je me suis laissé emporté (un peu vite) par la piste d'un faux James Foley ayant été frappé par la dissemblance entre celui de la vidéo d'exécution et celui que l'on voyait sur des vidéos de reportage.
Il semblerai que je me soit avancé en tous cas cette hypothèse n'est pas confirmé par les quelques recherches que j'ai pu faire ici et la...

Cependant je reste très très sceptique concernant ces vidéos. Le sujet est-il si farfelu qu'aucun média ne se risque à le creuser?

Le blogeur "j'ai une question" relève les mêmes faits troublants http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/david-haines-encore-une-fausse-156792

Pourquoi l'EI ne montre pas la décapitation dans son intégralité alors que ce groupe a pour coutume de mettre en ligne ses "exploits" les plus sordides sur internet ?

- Pourquoi ne voit-on aucune trace de sang alors que la lame du couteau a eu le temps de faire plusieurs aller-retour ?

- Comment se fait-il que Haines parle d'une voix calme et limpide lorsqu'il accuse David Cameron alors qu'il sait qu'il va se faire tuer dans les secondes qui suivent ?

- Pourquoi n’entend-on aucun cri ni ne voit-on le corps de contorsionner de douleur lorsque le djihadist égorgé Sotloff ?

Ses soupçons se portent sur les Etats-Unis il emet l'hypothèse d'une mise en scène pour justifier une intrusion en Syrie. Il fournit tout un tas de liens dont un que je ne connaissais pas: https://www.youtube.com/watch?v=jTWY14eyMFg
Un journaliste de CNN soit disant aux portes de la guerre d'Irak 1 en fait sur le toit d'un hotel en Arabie saoudite avec décor en carton pate derrière lui.

Il y a quelque chose qui ne passe pas avec ses vidéos de décapitation je les trouve terriblement douteuses...
L'exécution de James Foley, de l'intox ?
Exemple d'article ici (voir surtout la fin)

A ceux qui diraient "ouais encore un délire complotiste !", je rappellerais les bébés enlevés des couveuses au Koweït et les armes de destruction massive irakiennes. Y'a suffisamment de trucs bizarres autour de l'affaire Foley pour avoir des doutes...
Pour info, un projet de loi antiterroriste devrait bientôt passer à l'Assemblée Nationale (à partir du 15 septembre d'après l'agenda) et il nous promet bien des joyeusetés au niveau du contrôle des libertés.

Extrait du compte rendu du Conseil des ministres du 09/07/14 :

Comme cela a été prévu dans le plan de lutte contre la radicalisation violente adopté récemment par le Gouvernement, le projet de loi met en place une interdiction administrative de sortie du territoire (...) pour acquérir une compétence en matière de lutte armée ou pour se radicaliser davantage, et deviennent à leur retour un danger pour la sécurité nationale. Cette interdiction, limitée dans le temps, et édictée sous le contrôle du juge, est nécessaire pour faire face à la recrudescence de départs de jeunes Français vers des zones où l'apprentissage de la lutte armée peut se doubler d'un embrigadement idéologique.

Par ailleurs, le projet de loi renforce la répression de l'apologie du terrorisme et de la provocation à des actes de terrorisme. En effet, la France ne peut tolérer que sur son propre sol des messages appelant au jihad, ou le glorifiant, soient diffusés en toute impunité. Ces messages participent du conditionnement idéologique et sont de nature à conduire à la commission d'actes de terrorisme. Le projet de loi permet le blocage administratif de sites internet faisant l'apologie du terrorisme ou y provoquant. Il permet également à l'autorité judiciaire de rechercher des données dans des serveurs informatiques situés à l'étranger, dans le cadre d'une perquisition, afin que la justice conserve ses capacités d'investigation avec les nouvelles technologies, notamment le « cloud ».

Le projet de loi prend également en compte l'action croissante des terroristes isolés. En pénalisant les actes préparatoires aux crimes terroristes (...) même s'il s'agit d'une entreprise individuelle, le projet de loi donne les moyens de répondre aux nouvelles formes d'action.

Enfin, ce projet de loi contient plusieurs mesures destinées à faciliter le travail administratif de prévention des actes de terrorisme.
A lire absolument :

Al-Qaïda en France de Samuel Laurent

Sahelistan de Samuel Laurent

Gouverner au nom d'Allah : Islamisation et soif de pouvoir dans le monde arabe de Boualem Sansal

Les Français jihadistes de David Thomson journaliste de France 24
Bonne émission d'un côté, car on a une bonne analyse du reportage de Vice et de rumeurs non étayées propagées par les médias occidentaux. Et une bonne analyse du non-rejet de l'EI par les populations locales (encore qu'on peut se poser la question, car toute personne capable de porter une kalashnikov a certainement été enrôlée dans un camp ou dans l'autre).
Mais moins bonne de l'autre côté, car les invités ont du mal à s'extraire de la communication de l'EI, dirait-on.
Si le régime de l'EI n'a rien à cacher et qu'il est honnête (i.e : "il fait ce qu'il dit et il dit ce qu'il fait"), comme certains le prétendent, pourquoi ne pas autoriser les journalistes "non-embedded" ?
Dans toutes les guerres, il y a, il y a eu, et il y aura des exactions des militaires contre les civils. Ce qui serait surprenant, ça serait que les soldats de l'EI dérogent à cette règle. Et je pense que c'est précisément pour ça que l'EI verrouille la communication, comme les Américains sur les zones de combat.
Pour ce qui est du message transmis par l'EI, j'ai du mal avec l'argument "les infidèles nous tuent, nous massacrent, alors on va faire pareil qu'eux mais contre eux." En somme, "nous faisons les mêmes exactions que vous, mais nous on est les gentils."
Quelle sinistre farce.

P.S. : beaucoup trop de gens se font couper la parole dans cette émission, c'est assez regrettable.
débat intéressant mais c'est bien la première fois que je me contente du son pour suivre l'émission d'Asi. je n'ai pas pu regarder le débat avec ces images d'exécution et de décapitation en toile de fond, passées en boucle! Mais quel intérêt de montrer et remontrer ces scènes d'horreur ? alors que DS parle au même moment de banalisation de l'horreur par les médias !
Très très bonne émission !
Juste une question,

Quelqu'un sait d'où est partie cette histoire de pis de vache que les djihadistes auraient fait recouvrir?

Cette information est relayée par Liberation http://www.liberation.fr/monde/2014/08/08/le-systeme-totalitaire-de-l-etat-islamique_1077864 ou le Temps (Suisse) http://www.letemps.ch/Page/Uuid/21534fe8-1f2b-11e4-8b39-5bee34cf2558/Le_djihadistan_un_syst%C3%A8me_totalitaire_loin_d%C3%AAtre_improvis%C3%A9.

Selon France 24 par contre elle n'est pas vérifiée http://observers.france24.com/fr/content/20140812-esclavagisme-excision-mariage-collectif-fausses-images-circulent-eiil-califat-syrie-irak.

Peut-on avoir une confirmation ou s'agit-il d'un emballement des journaux?
L'impérialisme de la pensée,vouloir à toutes forces imposer le point de vue occidental comme indépassable....
Jusqu'à désosser la Lybie ,L'Irak,la Syrie,la Palestine....et constater le désastre.
Pire le faire au nom de la démocratie! et dès qu'ils votent......houlala!!! ils votent islamiste...(Algérie,Tunisie,Egypte)....
Pas possible!!!!et toujours au nom de la démocratie on les vire à coups de pompes dans le cul,mieux on les chassent comme des lapins,ces putains de terroristes....
Alors que ces mouvences avaient joué le jeu....on les met dans le maquis....Etonnements générals!!!! ils se radicalisent,ne croient plus
au processus démocratique....Ils deviennent violents, ces cons!!! Regardez!!! Ces timbrés du Hamas avec leurs pistolets à bouchons,
Ils nous menacent!!!!
Nos sommes tout bonnement ridicules.
à vrai dire l'objectif il semble que l'objectif, c'est que les musulmans s'entretuent entre eux comme ça à la fin
il en restera moins;
les + grands gagants : les marchands d'armes;
jamais dans cette émission la question suivante a été posée:
qui finance ?
l'horreur est de + en + banalisée
Émission salutaire, oui, si elle pouvait faire un tout petit peu reculer cette mauvaise habitude très "nouvelle philosophie" consistant à, dès lors qu'on a un méchant sous la main, d'en rajouter des tonnes, de se moquer de toute exactitude, de tout mettre à charge, de prendre le moindre détail comme typique du général, de foncer dans les procès d'intention, d'oublier tout contexte, d'oublier toute historicité des évènements (car les méchants apparaissent par génération spontanée), de se persuader que toute tentative de comprendre réellement la situation est une complicité coupable, etc., de telle façon que les débats sont hystérisés - et avec malheureusement, les décisions politiques qui en découlent, ou en profitent.
étant abonnés,au site ASI.
peut on décider de nos émissions ?
choisir le thème.
merci
Bien sur il y a l'état Islamique et sa barbarie, mais ne pas oublier que malheureusement rien n'avance dans les autres états, lire ci-dessous

http://www.kapitalis.com/societe/24248-arrestation-d-un-couple-adultere-a-sousse.html

Arrestation d’un homme d’affaires libanais de 40 ans et de sa secrétaire tunisienne mariée, en flagrant délit d’adultère, aujourd’hui, à Sousse.

Suite à une plainte déposée par le mari de la secrétaire au poste de police de Hammam Sousse, les agents sécuritaires ont fait une descente, lundi 25 août 2014, dans un appartement de la région où ils ont découvert les deux tourtereaux en plein ébat amoureux.

Les deux prévenus ont été mis en garde à vue pour les besoins de l’enquête.
excellente émission merci !
PODE PODE PODE

PODE

PODE

dites-lui ! gniiiiiménierve
pourquoi avoir fait l'impasse sur les communauté islamiques en Europe comment réagissent elles face à cette montée de l'intégrisme
il leur ait difficile de résister à des accusations d'infidélite
Belle émission et très bonne synthèse du journaliste du Monde... On aimerait sentir plus souvent cette sensibilité sur la course à la peur et à la suspension des libertés publiques sur fond de démission du pouvoir législatif à la une du journal.
L'émission semble avoir été classée dans le dossier " À poils !".
L'imbecilétite journalistique n'a plus d'éthoque, camarade.
Et tic tacle !
C.P.V.C., L.V.M.E.D.T !
une émission très intéressante.
Excellente émission, merci.
En entendant Laure, je me suis demandé quelle vision de l'Islam elle avait...

Les gens de l'E.I. se veulent des purs, dans un fondamentalisme sunnite à peu près orthodoxe, et tout ce qu'ils font de violent n'est pas forcément des "exactions" sauf à considérer le Droit islamique comme en soit promoteur d'exactions mais alors il faut préciser selon quel autre Droit. Est-ce que les usages de la guillotine en France étaient des exactions ? Est-ce que Guantanamo et les exécutions capitales aux Etats-Unis sont des exactions ?
Soit ce qu'ils font est en accord avec leur chari'a et ils ne le cachent pas, soit il s'agit d'une infraction à leur Droit, d'une exaction pour eux aussi et ils ne le cachent pas non plus en expliquant comment les auteurs ont été punis. Par exemple, ils racontent qu'un de leur membre a demandé lui-même qu'on lui coupe la main pour avoir volé. Exaction ? Justice "barbare" ? Autre lieu, autre mœurs ? C'est souvent ce qu'ils revendiquent : qu'on fasse ce qu'on veut chez nous en matière de justice, de droit des femmes etc. et qu'on les laisse faire comme ils veulent chez eux.

En matière de décapitation judiciaire : Human Right Watch fait état de 19 décapitations en 17 jours en Arabie Saoudite ce mois-ci.
De leur point de vue, décapiter des criminels est normal, et pour un prisonnier ça dépend des circonstances. Pour ce que j'en sais, il y a par défaut dans le droit islamique un devoir de bon traitement des prisonniers mais les exécutions sont possibles.

Concernant l'excision : comme le dit Wassim Nasr, ça n'a rien de particulièrement islamique, c'est une pratique coutumière africaine qu'on trouve chez des musulmans, des chrétiens, des animistes. Un fondamentaliste musulman n'a pas de raison particulière de vouloir imposer ça. Pour ce que j'en sais, ça peut être accepté dans le rite malekite mais plus dans un style "hygiéniste" qu'au nom d'une prescription juridique. Au passage, paradoxe de notre époque, il paraîtrait que la chirurgie esthétique de la vulve serait en plein essor, une forme d'excision "soft"...

Pour l'esclavage : je vois mal l'E.I. ré-instaurer des marchés d'esclaves. Dans les textes, la libération des esclaves est recommandée, la tendance est abolitionniste, c'était une peine pour des propriétaires ayant enfreint la loi ("hop, ça te coûtera la libération de 2 esclaves"), et l'idéal du musulman auquel prétend l'E.I. devrait plutôt montrer sa grandeur d'âme en libérant les esclaves. Après, au niveau doctrinal, c'est peut-être possible chez eux vis-à-vis de prisonniers ou de non-musulmans mais, pour ma part, dans ce que j'ai lu ou vu, je n'ai pas eu le sentiment d'avoir affaire à une secte bizarre portée sur la chose comme Boko Haram.

Le prédicateur belge m'a l'air typique de la propagande fondamentaliste en Europe, les orientations du "londonistan", dans des idées proches du Hizb ut Tahrir (cf en anglais, "The system of Islam", un de leurs textes théologico-politique décrivant le nouveau califat, principes de foi, civilisationnels, constitutionnels, pour incarner politiquement l'Islam). Et il ne faut pas s'étonner de ses larmes devant la caméra, c'est un exercice standard des pros, la tonalité affective principale dans les récitations du Coran ou du prêche : il est de bon ton de pleurer tellement c'est beau (cf "crying imam" sur Youtube).

Sur Fabius parlant de "danger mortel" : il se peut qu'il parle pour rassurer nos alliés dans la région. La zone de plaine désertique est difficile à tenir quand on ne contrôle pas l'espace aérien et je vois mal comment l'E.I. pourrait vraiment progresser au Sud, du côté du Golfe (du pétrole...) mais les dirigeants ne sont pas à l'abri d'un mauvais coup. Il y a eu un nombre conséquent de révolutions de palais dans le secteur, le prince bidule prenant la place du cousin machin, et il se pourrait que ça éveille des ambitions : après tout, Ben Laden était un... Ben Laden.

Un dernier truc : je crois que Caroline Fourest n'est pas au courant que le jihad du sexe n'est pas avéré. En tout cas, elle en parle dans cet intéressant entretien avec un ex-cadre Taliban. J'ai été étonné qu'elle trouve surréaliste les arguments de son interlocuteur alors qu'ils sont assez standards et que je croyais que ça faisait des années qu'elle étudiait ces questions. En tout cas, Abdul Salam Zaeef me semble avoir une argumentation qu'on trouve autour de l'E.I. et qui permet de saisir pourquoi ça peut marcher en Syrie-Irak comme ça a marché avec les Talibans : apporter une forme d'ordre et de sécurité dans une zone en plein chaos et se servir des réflexes identitaires contre les prétentions occidentales, qu'elles soient culturelles, juridiques ou militaires, en faire les marques d'un insupportable impérialisme-colonialisme.
"En entendant Laure, je me suis demandé quelle vision de l'Islam elle avait... "
Tiens! moi aussi, et déjà d'autres fois.
La CIA explique depuis bien longtemps qu'il faut sensibiliser les femmes occidentales sur Islam pour qu'elles acquiescent à toutes les interventions armées. Laure est tombée dans le panneau comme la plupart des femmes occidentales qui imaginent que si on ne violente pas ces pays, on les obligera à porter le voile dès la semaine prochaine.
http://file.wikileaks.org/file/cia-afghanistan.pdf

Les masses occidentales sont quotidiennement éduquées à la haine des musulmans. C'est d'autant plus clair quand on voit les éléments de propagande convoqués quand les occidentaux frappent: excisions, vente d'esclaves avec fausses photos, "massacre du Sinjar" où l'on fini par envoyer des militaires qui disent qu'ils n'y trouvent pas grand chose.

Et c'est le travail quotidien anti-musulman des médias (voire les couvertures grotesques de l'Express et du Point, petit exemple dans un océan de trucs similaires) qui fait que le moment venu, quand l'occident veut taper comme les américains sur "ISIS" en août, on dit carrément n'importe quoi et l'opinion gobe TOUT. Parce qu'elle a été préalablement formattée à détester le barbu.

Et Laure, jeune femme impressionnable ( ;-) ), est tombée dans le panneau comme tant d'autres. (cf le lien vers wikileaks sur un doc de la CIA expliquant comment les femmes occidentales peuvent être converties (non pas à l'Islam mais à la guerre contre l'Islam) en les terrorisant sur le voile). Aujourd'hui, on sent qu'elle a une répulsion instinctive pour tout ce qui touche à l'Islam qui fait que si on lui raconte une histoire horrible sur des musulmans, sa position par défaut sera de la croire.

Par exemple on peut se souvenir de l'histoire des mains coupées à des petites filles qui s'étaient mis du vernis à ongle reprise par Sarkozy, Président en exercice (rien de moins), alors qu'une telle affaire n'a en réalité jamais été documentée et sortait probablement du cerveau dégénéré d'un propagandiste britannique.

Un truc très important est ce que dit Follorou sur les chances de mourir dans un attentat islamiste: il dit qu'on a plus de chances de mourir dans un accident de voiture mais c'est pas la bonne comparaison. On a beaucoup plus de chances de mourir foudroyés! Autant dire infinitésimales. Nous infligeons au monde arabo-musulman une violence inouïe et quotidienne en réaction à une violence imaginaire (TERRORISME). Alors pourquoi les opinions occidentales soutiennent ces guerres interminables à des milliers de kilomètres? Grâce au travail de propagande de nos médias. C'est eux qui donnent quotidiennement un mobile (de pacotille en réalité) à nos agressions et qui sont la clé de voûte de la sacro-sainte "guerre contre le terrorisme" (GWOT global war on terrorism) lancée idiotement par Bush et reprise à son compte aujourd'hui par Flamby.

La violence que nous infligeons là-bas et de plusieurs ordres de magnitudes supérieurs à celle qu' "ils" infligent ici. Et tous les bons bourgeois imbéciles d'acquiescer idiotement en tremblant dans leur lit à cause des barbus terroristes. Pathétique.
Vous avez raison, sauf que...Ce forum est plutôt mécréant, ce dont je me réjouis. Or l'Islam est non seulement la seule grande religion en croissance, mais c'est surtout la plus religieuse des religions, celle qui refuse avec le plus de force le " rendez à César ce qui est César, et à Dieu ce qui est à Dieu", la séparation de l'Eglise et de l'Etat, la laïcité. Ça lui confère un statut particulier qui semble échapper à certaines bonnes âmes qui ne veulent voir que les relents racistes de beaucoup de discours anti-musulmans. L'affaire de " la vie de Mahomet" ( Charlie hebdo) devrait pourtant mettre la puce à l'oreille des inconditionnels de la simplification d'une situation hyper-compliquée.
"Ça lui confère un statut particulier"
Pour moi, l'Islam ne mêrite que la même impiété* que toutes les autres religions.
*impiété: votre irrévérence envers mon dieu. Ambrose Bierce. Dictionnaire du Diable.
"l'Islam est non seulement la seule grande religion en croissance ..."

Le catholicisme est aussi en forte croissance un peu partout dans le monde, sauf en France.

( penser à prévenir Marcel Gauchet )
Le christianisme en général et l'évanglisme en particulier...

Qu'est ce qu'il faisait le dimanche le prédécesseur d'Obama?
Sa sincérité dans la ferveur de la foi chrétienne a été mise en doute. Certains évangéliques pensent avoir été utilisés.
Sa vraie passion, c'est l'art.
Loin de moi l'idée de mélanger des choses aussi sérieuses que la religion avec des choses aussi abstraites que la sincérité.

De toute façon je préfère Pal Sarkozy...
https://www.google.fr/search?q=aquarelles+peintes+par+hitler&tbm=isch&tbo=u&source=univ&sa=X&ei=uhsDVOiFA9ftaMqwgfAD&ved=0CCAQsAQ&biw=1440&bih=764
C'est bête à dire mais Hitler était meilleur que W. ( jugement uniquement pictural bien entendu ).
Où l'on peut voir qu'Adolf Hitler ne maîtrisait pas les lois de la perspective avant de découvrir les perspectives que lui ouvraient la maîtrise de la loi.
Mais aussi, pour paraphraser Desproges, qu'il était meilleur peintre qu'écrivain.
Refuge béta dans la pseudo-hyper-complexité. Qu'y a-t-il de compliqué dans le fait que les occidentaux sont hystériques au sujet d'une menace en réalité moins élevée au niveau individuel qu'un risque de mort par foudroiement?
On va tous mourir. Excellent.
Donc on met sur le même plan comme individu toutes les probabilités de mort pour juger de l'importance du terrorisme?
Sauf que la foudre ou la voiture n'ont pas l'intention de semer la terreur, ne cherchnt pas à manipuler.

Sérieusement? Vous voyez un attentat, un égorgement, un enlèvement, toutes ces sortes de choses qui (pas qu'on, nuance!) s'associent à l'Islam comme l'équivalent d'autres morts accidentelles.
Hopopopop, Excusez-moi, ça ne va pas être possible :-) la supercherie est un peu énorme. Dans ces cas, la mort des autres me concerne et me vise.
L'attentat veut briser l'indifférence polie, instituer le rapport de force, c'est une barbarie entre hommes, mais c'est nous qui sommes trop bêtes de prendre cela comme une menace...

Je veux bien faire mon mea culpa, j'essaie de faire le tri entre ce qui me prend quelque chose ou pas, pour ne pas trop être asservie par mes préjugés, mes peurs de l'inconnu, des différences. Et clairement un attentat dans mon RER, ça empiète. Mais ça ne me fera pas capituler. Et j'aime mieux d'autres arguments pour contrer l'emballement médiatique dont l'exagération est réel parfois. Des arguments sans ambiguïté.
"Mais ça ne me fera pas capituler."

Ouais ouais. Vous êtes un héro. Vu les tonnes de bombes qu'on envoie là-bas et les kilos qu'ils n'arrivent pas à acheminer ici, vous êtes un vrai héro. On dirait un anglais pendant le Blitz. Ou un resistant français face aux allemands. La démocratie repose sur vos épaules et votre determination à massacrer des innocents dans le monde arabo-musulman sauve le monde.

Risible.

Enfin bon, vous avez l'air de bonne foi alors réfléchissez, vous arriverez peut-être à quelque chose.
De votre côté, n'essayez pas de réfléchir. C'est visiblement au delà de vos capacités.
Et d'ailleurs, quand on s'appelle Revolution, on ne se pose pas de question. On la fait.
Je pense qu'un petit voyage dans les montagnes kabiles où en zone daech en irak ou syrie vous fera relativiser votre relativisme probabilistique...
Amusant de voir deux messages aussi antithétiques dans le fond, qui se rejoignent seulement dans la critique de la personne.

Je trouve au contraire que Laure Daussy a particulièrement bien réagi dans cette émission - bien qu'elle ait été souvent coupée : elle a essayé à plusieurs reprises de prendre un recul salutaire vis à vis de la propagande de l'EI, que ces messieurs gobent un peu facilement parfois... Comment dire que la population est contente de l'arrivée de l'EI sans y avoir accès ? Comment parler de la population en général quand aucune femme n'est visible (pour rappel, il y a autant de femmes que d'homme dans le monde, hein, ce n'est pas un groupe minoritaire... ;-) ) ? Est-on vraiment sûr qu'une info est fausse du seul fait qu'elle n'ait pas été médiatisée par une des parties ? Les combattants de l'EI sont-ils vraiment mus par des idéaux religieux, idéaux qu'ils suivent vraiment à la lettre ? Pourquoi réutiliser dans les journaux français les termes de l'EI ?

Ce sont des questions et des remarques qu'il fallait faire entendre. Merci ! Et merci de manière plus générale pour cette très bonne émission.

Alors pourquoi les opinions occidentales soutiennent ces guerres interminables à des milliers de kilomètres? Grâce au travail de propagande de nos médias.


Occidentaux ou pas, il y a des mouvements politiques islamistes qui se développent depuis un siècle et la guerre civile en Algérie des années 90 s'est faite sans nous. Un certain nombre de ces mouvements sont des totalitarismes violents qui veulent remettre à l'honneur les mœurs du Moyen-Age et pas de manière métaphorique.
Depuis 2-3 siècles, on identifie "civilisation" à une recherche de la douceur, "barbarie" à la violence, et du point de vue de sa dynamique l'Islam était civilisateur en adoucissant les mœurs de gros bourrins, mais ces gars-là ne s'intéressent pas à la dynamique et leur "retour" à l'Islam signifie un retour au niveau de brutalité du VIIe siècle.
On pourrait se dire qu'on s'en moque et négocier avec eux comme on le fait avec l'Arabie Saoudite. Pourquoi pas, en espérant qu'ils en restent à leur fantasmes de combat au sabre et qu'ils ne se mettent pas à vouloir nous "convertir" à coup de chasseur-bombardier. En attendant les réfugiés arrivent aussi chez nous, notre économie dépend des régions gazières et pétrolières et si notre économie se fragilise trop et qu'en plus on en fait porter la responsabilité aux "arabes", c'est nous qui risquons de voir monter des fascistes adeptes de solutions radicales.
Le chacun chez soi avec épuration d'un côté comme de l'autre, c'est une conception partagée par nos "fascistes" et les leurs...
[quote=Revolution]La CIA explique depuis bien longtemps qu'il faut sensibiliser les femmes occidentales sur Islam pour qu'elles acquiescent à toutes les interventions armées. Laure est tombée dans le panneau comme la plupart des femmes occidentales qui imaginent que si on ne violente pas ces pays, on les obligera à porter le voile dès la semaine prochaine.

Finalement le problème n'est pas tant que Laure, comme ses congénères, soit tombé dans le panneau. On ne peut pas les blamer pour leurs deux chromosomes X et les conséquences que cette anomalie génétique peut avoir sur le développement des capacités cognitives. Et heureusement, il reste encore au moins 50% d'hommes pour ne pas se faire avoir par le piège du voile. Bon mis à part Sarko et l'exemple des petites filles aux mains coupées que vous avez paradoxalement choisi pour illustrer combien les femelles sont crédules, mais pour quelqu'un notoirement connu pour avoir travaillé les muscles de son périnée pendant son mandat, on est en droit de se poser des questions.
Non en fait, le vrai problème, c'est que les femmes ait le droit de vote. Salaud de De Gaulle. La CIA a vraiment tout prévu depuis longtemps.


Et au passage sur le risque de se faire foudroyer qui est plus important que le risque de mourir dans un attentat, ça marche aussi à Bagdad (où si j'en crois mes préjugés, il ne doit pas pleuvoir si souvent)?
A vous lire, je crois que certains hommes ne devraient pas avoir le droit de vote.
Le second degré est un art difficile...
;-)

@ Françoise, effectivement mon message doit être lu en regard du message de Revolution, plus haut, et dont je cite un passage (entre guillemets verts).
@ faab merci pour les liens,celui concernant "la chirurgie esthétique de la vulve" est étonnant, quant à la recherche de la beauté, partout perfectible...

à propos de l'entretien de c fourest avec le taliban a s zaeef,la seule façon de le mener,face à un argumentaire aussi rigoriste,c'est de balancer quelques questions faussement naives,pour espèrer entrevoir un peu d'esprit critique à l'intérieur d'un cerveau définitivement tyrannisé par un livre "saint".
Je crois que vous vous trompez en pensant qu'il n'a pas d'esprit critique.

Ils ne sont pas tyrannisés par leur religion, ils connaissent bien les arguments occidentaux et utilisent des contre-arguments construits par de brillants esprits dès les premiers mouvement anti-coloniaux, une vraie critique des sociétés occidentales (et il y a de quoi critiquer...) pour le réveil d'une conscience civilisationnelle islamique, l'idée que le monde musulman avait aussi une richesse de pensée à exploiter, qu'il n'avait pas à se transformer en occidental pour être "civilisé".

Fourest est à côté de la plaque à lui parler comme à un sauvage ne sachant pas ce qu'est la dignité humaine : si leur discours fonctionne y compris auprès de jeunes occidentaux, si une journaliste comme Yvonne Ridley détenue par les Talibans se convertit quelques années plus tard, ce n'est certainement pas au nom de la bestialité. Il y a des débiles qui partent au jihad comme ils feraient une partie de Call of Duty, des princes cyniques qui s'en servent entre deux séjours à Marbella, mais les cadres idéologiquement formés ont un discours sur la justice (ordre et hygiène), la liberté (anti-coloniale), la générosité (œuvres sociales) etc., quelques siècles de tradition islamique équivalent à nos siècles de "charité" chrétienne ou de civilisation des Lumières.

D'autre part, Fourest a aussi cette espèce de position abstraite à la BHL coupée des réalités de terrain. Quand Zaeef lui dit qu'il est grave que les femmes qui portent plainte soient rejetées par leur père, leur frère, leur tribu, elle réagit en disant "Peut-être mais ce n'est pas la femme la coupable..." sans sembler comprendre que dans certains coins, être rejeté par sa famille et sa tribu, peut signifier finir mendiante voire pire (prostitution, crimes d'honneur etc.). Alors oui, on peut jeter l'opprobre sur ces mœurs mais si on veut les changer, il ne suffit pas de mettre un bureau pour recevoir des plaintes, il faut aussi prévoir qu'on aura à s'occuper des femmes rejetées et qu'il faudra s'attendre à des résistances fortes dès lors qu'on touche aux structures séculaires d'une société.

Des fois, je me dis que certains devraient faire un tour dans "Rendez-vous en terre inconnue" pour se familiariser avec des cultures "traditionnelles" et leur conformisme social. Adriana Karembeu confrontée au mariage précoce chez les Amhara (chrétiens d'Ethiopie), Zazie chez les papous à qui on raconte des histoires de cannibalisme, partout des rôles hommes/femmes très marqués, souvent une mixité réduite, des tabous, des uniformes (on s'habille comme ça et pas autrement) etc., ce sont les réalités d'une bonne partie de l'humanité et c'était encore les nôtres il n'y a pas si longtemps (cf les ambiances pesantes de villages).

Je ne sais pas grand chose de Zaeef (faudrait que je lise son bouquin...) mais il peut être de ceux qui expriment cet esprit de résistance de "terrain", ni foncièrement brutaux ni même adeptes d'une société figée, qui peuvent être d'accord sur des évolutions, la nécessité d'améliorer la situation des femmes en Afghanistan, réduire le niveau de brutalité masculine etc. mais qui le feront à partir de leur grille de lecture, pas forcément en accord avec nos habitudes, nos attentes. Et Fourest n'a pas l'air de se rendre compte qu'elle exprime une condescendance très agaçante pour ces gens qui y voient tout l'esprit colonial du "blanc", avec son droit et ses devoirs par rapport aux races inférieures, comme disait J. Ferry.

Enfin bon, j'ai pas mal discuté avec des "islamistes" francophones, on voit déjà des différences culturelles entre des français et des maghrébins ou sahéliens, ou même des différences de culture de classe entre nos sous-prolétaires "sauvageon(ne)s" et les classes moyennes éduquées (profs, ingénieurs etc.), et ça m'étonne de voir des gens comme Fourest sortir toujours le même discours comme si il avait un sens universel, qu'il était recevable partout de la même manière.

Il y a de la variété parmi les islamistes, les jihadistes, les radicaux etc.
Personnellement, je distingue déjà nettement entre les islamistes de "terrain", ceux exprimant des mouvements en lien avec la société du coin et ses codes culturels, et les "idéalistes" internationaux qui vont de-ci, de-là, à la Che Guevara, cherchant leur nouvelle Médine "abstraite".
En Irak, les autorités tribales ou les anciens cadres baasistes ne vont certainement pas se laisser marcher sur les pieds par des morveux de Londres ou Paris, et si la région se "talibanise", ce sera parce que Al-Baghdadi et ses potes sont des gens du coin s'intégrant aux structures locales. A la limite, ils auraient pu se fixer avec accord des pays sunnites alentour mais déclarer un califat m'apparait comme un appel aux "internationalistes" et une déclaration de guerre aux wahhabites saoudiens qui prétendent au leadership islamique. Le mufti d'Arabie Saoudite a d'ailleurs réagi en déclarant l'E.I. "ennemi public n°1 de l'Islam" et j'avoue que je trouve bizarre l'initiative de Al-Baghdadi. Il se peut que l'E.I. s'enflamme, se croit vraiment capable d'être indépendant ou bien ça indique que si les financements du Golfe sont avérés, ils étaient surtout qataris et que personne ne leur a donné clairement les lignes rouges à ne pas franchir sur ces sujets.
"je crois que vous vous trompez en pensant qu'il n'a pas d'esprit critique"
il n'a aucun esprit critique quant aux dogmes religieux qui sont sa grille d'analyse de la réalité,comme tous les fanatiques de toutes les religions qui se basent en général sur un livre dit "saint".et à partir de ce texte,répété tous les jours,toute leur vie,ils nous servent la langue de bois habituelle.les adeptes de krishna,divinité hindoue,doivent répété toute la journée,le nom de leur dieu,1000 fois minimum!même si on doute au départ de la crédibilité de ce dieu,après un tel bourrage de crâne pendant quelques années,les carottes de l'esprit critique sont cuites!

vous faites un mauvais procès à c fourest pour cet entretien,et dans une moindre mesure à laure d pour les questions au cours de l'émission,comment voulez-vous que des journalistes françaises puissent être sincros avec des univers intellectuels aussi lointains et rétrogrades,heureusement qu'elles sont en décalage,ça prouve leur intelligence,leur idéaux de liberté.

vous disiez,sur un autre forum,que vous aviez bossé dans la pub,ça se sent aussi positivement que négativement dans vos posts,mais votre apport informatif est indéniable.
Oui, il apparaît bien comme bloqué sur certains aspects de ce qu'il appelle le droit musulman. Ses "on ne peut pas ..." n'ont pas d'autre justification qu'une obéissance aveugle. Il envisage cependant que, " lorsque la stabilité sera rétablie",ce droit puisse évoluer en fonction des désirs du peuple. Inch Allah.
Mais Caroline Fourest est parfois borderline comme dans sa présentation :
"C’est donc là, dans une chambre d’hôtel à deux pas d’une plage de rêve mais en présence d’un témoin je vous rassure(on aurait pu craindre quoi?) ou dans la formulation de certaines interrogations qui la posent comme un procureur : "vous n'avez soutenu aucune résistance violente. C'est ce dont vous étiez accusé" ( sur un ton loin de l'interrogatif) plus que comme un interviewer.
Dommage qu'on n'entende pas vraiment le son de la voix d'Abdul Salam Zaeef.
Les désirs des Afghans ? Ils sont, selon lui, en parfait accord avec leur mode de vie. Dans ces conditions, pourquoi chercher à modifier le droit, auquel ils sont censés se conformer sans contrainte ?
Et d'ailleurs, quels avantages tireraient les talibans de son évolution ?
Je ne faisais que reprendre ses propres termes (time code 24' dans lepodcast ). On peut le croire ou non et je doute de sa sincérité.
Mais, par ailleurs, doit-on croire Caroline Fourest lorsqu'elle reprend quelques instants plus tard la rumeur démentie* du "djihad sexuel" ?

* sans que ce démenti soit vraiment médiatisé.
Les vrais lobotomisés ne parlent pas anglais avec une journaliste française féministe. Et, qui sait, il a peut-être autant d'esprit critique vis-à-vis de sa foi et de sa pratique qu'en a Fourest vis-à-vis de ses "droits humains" qui transcendent la volonté des peuples.

Et quand vous pensez "religion", "fanatisme", "lointains", "rétrogrades" etc., est-ce que vous pensez aussi à l'abbé Pierre et au Dalaï Lama ? A priori, non.
L'Islam a eu parfois bonne presse chez nous, notamment dans les années 60-70 (Cat Stevens/Yusuf Islam, Cassius Clay/Mohamed Ali, Massoud le guerrier-poète, Khomeini en vieux sage exilé...) mais je crois que toutes ces représentations ont disparu. Il ne reste que l'image de tyrans, de psychopathes tueurs d'enfant, d'adeptes du terrorisme de masse.

Enfin bon, ce n'est pas si compliqué d'avoir des discussions constructives avec des "islamistes" du genre de Zaeef et je crois que Fourest aurait pu faire mieux que le genre "la lapidation c'est pas bien !" qui a autant d'intérêt que de dire à Bush "la peine de mort c'est pas bien et Guantanamo non plus !".
J'ai essayé de trouver quelques infos sur lui et dans cette rencontre avec un ancien responsable de la CIA, on présente ses mémoires ainsi : "it helps decode the motivations and frustrations behind the Taliban movement, and offers a deeper understanding of the cultural and historic perspectives that need to be taken into account if Afghanistan – and the world – are to have peace."

Dommage, on n'aura pas eu tellement d'échos avec Fourest de cette compréhension profonde des perspectives culturelles et historiques à prendre en compte pour obtenir la paix en Afghanistan.
"et quand vous pensez "religion","fanatisme","lointains","rétrogrades",etc..est-ce que vous pensez aussi à l'abbé pierre et au dalaî lama?a priori non"

si,se sont exactement les mêmes ressorts intellectuels engramés dans le cerveau dès l'enfance,les rouleaux à prières tibétains,les vaches sacrées indoues,les bonnes soeurs dans les couvents,les écoles talmudiques,coraniques...c'est tout au même niveau de lavage de cerveaux pour défendre la foi de ses géniteurs...
c'est un constat triste mais qui ne remet pas en cause,la culture ou l'art qu'ont pu générer les religions dans l'histoire humaine.
et quand un ex responsable taliban,s'exprimant en anglais,qu'on invite à s'exprimer dans une émission grand public,à priori ne serre pas la main d'une femme,on n'est loin du cat stevens des années 70...
Vous êtes vous-même un géniteur ? Vos enfants doivent-ils discuter vos principes ? Les renierez-vous si ils deviennent croyants et pratiquants malgré vous ?

Pour faire un peu de voyage en terre (et temps) inconnue, extrait d'un commentaire du Coran par un jihadiste :

Ecrits Spirituels, Abd El-Kader (1808-1883) :

"Et, de l'eau, Nous avons fait toute chose vivante" (Cor. 21:30)
(...)
Ainsi toute chose vivante procède de l'eau. Or toute chose est vivante, car toute chose glorifie Dieu : et seul peut glorifier ce qui est vivant et sait qui il glorifie et par quoi il glorifie. "Il n'est pas de chose qui ne Le glorifie par sa louange" (Cor. 17:44).

La vie est donc de manière évidente coextensive à l'existence.
Chaque existant est vivant, d'une vie conforme à la prédisposition qu'impliquent sa forme et son degré ontologique.
(...)
Bien que cette vie soit une - car elle n'est rien d'autre que la Vie d'Allah, par laquelle toutes les choses sont vivantes - elle se manifeste selon des modalités variées et se diversifie en fonction de la réceptivité des formes qui l'accueillent. La vie de ce qu'on appelle "accident" est différente de la vie de qu'on appelle "substance", qui est différente de la vie de ce qu'on appelle "minéral", "végétal", "animal" ou "homme".

Mais il n'y a rien dans l'univers qui ne soit vivant, bien que dans certains cas la vie soit cachée et dans d'autres manifestée.

Sache d'autre part que cette "eau" dont Dieu a fait toute chose vivante n'est pas l'eau perceptible par les sens (...) mais l'eau du fleuve de la vie de la Nature primordiale qui se situe au-dessus des éléments. C'est dans ce fleuve que Jibril - sur lui la Paix ! - ainsi que le rapporte la tradition prophétique, se plonge chaque jour, après quoi il s'ébroue et Dieu crée, de chaque goutte, un ange. [...]"


--------------

Je ne sais pas si il serrait les mains (des femmes ou des hommes...), saluait en s'inclinant la main sur le cœur, préférait le bras tendu ou faire la bise, mais il a fait 15 ans de jihad contre les français, a passé sa vie avec un chapelet à la main, en bon héritier d'Ibn Arabi il maîtrisait toute une philosophie islamique teintés d'aristotélicisme et de néo-platonisme, et a gagné les faveurs et honneurs de l'occident en sortant le sabre pour protéger une communauté chrétienne menacée par des coreligionnaires.

Entre Massoud et un autre moudjahidin afghan se faisant Taliban, il n'y a pas forcément une grande différence de mentalité et je n'exclus pas qu'on trouve d'anciens Talibans respectables, prêts à la critique et l'autocritique de certains comportements de leur mouvement ou des mœurs locales mais dans une manière d'être qui restera la leur, y compris au nom de leur religion.
Par exemple, j'ai souvenir d'un documentaire (dont j'ai hélas perdu la trace, si quelqu'un pouvait retrouver la référence...) où on voit une vie de village afghan avec un homme qui doit amener sa femme malade se faire soigner et qui semble du genre à penser "si elle pouvait crever, ça serait plus simple...". Dans cette ambiance, c'est un religieux du coin qui parle d'envoyer les filles à l'école et de bien traiter les femmes.

Au passage, pour un peu de contextualisation socio-culturo-politique un article du Los Angeles Times, "Croissance démographique galopante et soulèvements menés par les jeunes", où on nous parle du tarif pour poser une bombe et de ce que coûte un mariage : 82% des afghans interrogés en 2010 disent qu'offrir aux jeunes de quoi payer la dote et le mariage serait le meilleur moyen d'éviter qu'ils ne rejoignent les Talibans.

Je crois que c'est Freud qui disait que la normalité, être adulte, c'était d'avoir un boulot et une famille, et peut-être que l'orphelin Zaeed, moudjahidin à 15 ans, préfère en fait la vie normale... quitte à faire des conférences avec un ancien de la CIA.
"je crois que c'est freud qui disait que la normalité,être adulte,c'était d'avoir un boulot et une famille,et peut être que l'orphelin zaeed,moudjahdin à 15ans,préfère la vie normale...quitte à faire des conférences avec un ancien de la cia."

c'est imparable comme raisonnement freudien,surtout de mon point de vue de non géniteur,chomeur professionnel depuis perpet!

si la finalité de votre discours c'est d'affirmer que certains individus croyants peuvent être:"superbes et généreux":c'est le postulat de toutes les religions.et qu'ils ont besoin d'une grille de lecture de la réalité à partir d'un texte dit "saint" pour surseoir à l'angoisse de la mort,c'est concevable.

mais pour en revenir à la base de la discussion,à savoir:comment poser des questions à propos de règles de vie ou de dogmes religieux,une part d'ingénuité me parait plus efficace pour les remettre en cause,qu'une recherche de "contextualisation socio-culturo-politique".

si la finalité de votre discours c'est d'affirmer que certains individus croyants peuvent être:"superbes et généreux
(...)
mais pour en revenir à la base de la discussion,à savoir:comment poser des questions à propos de règles de vie ou de dogmes religieux,une part d'ingénuité me parait plus efficace pour les remettre en cause,qu'une recherche de "contextualisation socio-culturo-politique".


La finalité de mon discours est, avant de poser une grille de lecture universelle, de valoriser la recherche des réalités effectives dans une situation, ce qui agit vraiment, comment ça fonctionne, pour que nos mots et nos actions aient les effets escomptés et pas, parfois, l'inverse (cf la Libye pour un exemple récent concernant plus particulièrement l'action de la France). On risque le fiasco si on croit combattre des fanatiques d'une idéologie mortifère haïssant les femmes alors qu'on combat une jeunesse désoeuvrée imprégnée de culture machiste et guerrière.

Et comprendre les mentalités n'est pas juste un choix de principes à dispenser dans les écoles, il s'agit aussi de tout un discours politico-médiatique qui cadre sur ceci ou cela pour en faire notre problème, la justification pour agir ici plutôt que là, de telle manière plutôt que telle autre : puisque on compte bombarder, autant qu'on se sente concerné par la "libération" des femmes victimes d'oppresseurs "islamo-fascistes".

A contrario, tant qu'on est dans le "tourisme", on pourra présenter avec empathie des "primitifs" boulottant des possédés ou des "moyenâgeux" chrétiens mariant leurs gamines à 10 ans, on peut à l'occasion donner une représentation sympathique des fiers peuples du désert comme les Goranes ou Toubous mais dans une sorte de rupture avec l'actualité, pour les placer dans un imaginaire intemporel où exprimer l'utopie humaniste, la fraternité universelle par-delà ou en-deça des divergences culturelles (le "touriste" est souvent condescendant malgré lui mais en général il se veut bienveillant, c'est déjà ça...).

Pour montre la différence de lecture, dans un article plus orienté sur l'actualité, l'auteur décrit ainsi ces mêmes peuples sahariens :

"pour les populations peu ou non scolarisées d’origine saharienne (Toubou, Zaghawa, parfois Arabes), le courage est une vertu supérieure, la mort un risque assumé, la violence contre les ennemis du clan licite, tout comme la razzia, qui montrent l’habileté à survivre dans un environnement hostile. L’incapacité de l’État colonial puis indépendant à dessiner des perspectives de développement dans ces régions du Nord et de l’Est du Tchad, que les conflits successifs ne suffisent pas à expliquer, contribue à la permanence de cet ethos guerrier au sein de ces sociétés. Pour de nombreux jeunes de l’Est ou du Sahara tchadien sans qualification, le métier des armes apparaît finalement comme une option aussi raisonnable que d’autres dans des contextes incertains – la voie idéale conduisant de la rébellion à une place de soldat dans la capitale. Ce statut est relativement envié et socialement valorisé comme figure du pouvoir, car il entre en résonance avec les codes sociaux."

Pour notre politique au sahel, il vaut mieux savoir à qui on a affaire, savoir que comme en Afghanistan ou en Occident, ils n'ont pas de souci à faire carrière dans les armes y compris dans des unités irrégulières (marxiste, jihadiste, russe etc.), que c'est moins une question de fanatisme idéologique que de fonction sociale mise en avant en période de crise.
Vous avez raison d'insister sur les dangers du rapport à l'autre fantasmé.

Dans la représentation collective le bon sauvage se transforme rapidement en dangereux barbare sans rien changer dans sa manière de vivre. (En fonction des intérêt géopolitiques de notre pays)

Le tout c'est d'expliquer cela sans passer pour un munichois/ adepte du relativisme culturel.Vous le faites avec assez de nuance pour ne pas être catalogué j'aimerai avoir votre talent.

http://geopolis.francetvinfo.fr/brulees-pour-sorcellerie-en-papouasie-nouvelle-guinee-20989

Port Moresby en Papouasie Nouvelle Guinée un des coins du monde ou la violence faîtes aux femmes est la plus forte.

Pas de lutte pour les ressources, pas de pétrole, pas de choc des civilisations et pas d'appoche cultutraliste manichéenne du phénomène malgré son ampleur.
"la finalité de mon discours est,avant de poser une grille universelle,de valoriser la recherche des réalités effectives dans une situation.."
quand dans une emission de radio de 30mn,une journaliste féministe française donne la parole à un ex cadre taliban,elle fait progresser,même si c'est de ma manière relative,la compréhension des mentalités,et ce d'autant mieux,si ses questions ne sont pas conformes à l'armature stricte d'une pensée, imprégnée principalement de dogmes religieux.

quant à "notre politique au sahel",vous parliez d'excision plus haut,à propos d'une question de laure d dans l'émission,80% des femmes maliennes en sont victimes,l'intervention française dans ce pays ne changera surement rien à cette pratique,mais exprimer l'utopie humaniste de sa fin définitive,est vivifiant.
Pour progresser, trois interviews de Talibans sur trois registres assez différents (c'est en anglais, je ne sais pas si on trouve l'équivalent en français, mais je pourrais faire un résumé si il y a un souci avec l'anglais) :

- Niveau 1 : mars 2001, échange quasi-normal d'un point de vue occidental entre le journaliste Charlie Rose, Sayed Rahmatullah Hashemi, jeune responsable Taliban et Barnett Rubin spécialiste de l'Afghanistan. C'était à l'occasion du déplacement aux USA de Hashemi pour discuter avec les autorités américaines, les Talibans semblant avoir du mal à saisir pourquoi il y avait tant de haine à leur encontre.
Partie 1, 15 min
Partie 2, 15 min
Partie 3, 7 min

- Niveau 2, interview d'un des fondateurs des Talibans : Maulana Sami ul Haq interrogé par la journaliste Kirsten Seymour. Avec lui, on entrerait dans la mentalité assez "moyenâgeuse" de ces docteurs de l'Islam qui plaquent le monde du Coran sur les réalités actuelles. Kirsten Seymour semble bien connaître son sujet et elle a de toute évidence l'attitude qui convient pour établir un climat de confiance avec ces dignitaires (on ne polémique pas, on écoute...).

- Niveau 3 : Interview d'un "kamikaze" à la limite du simple d'esprit. Entre son sourire de benêt et son incapacité à se rappeler les 4 fondements du jugement dans le droit musulman, j'ai l'impression du dernier de la classe envoyé se faire sauter parce qu'il est bon à rien, un bon numéro 6.
La journaliste est d'ailleurs un rien sadique en mettant à l'épreuve sa connaissance de l'Islam (c'est sans doute plus facile que pour Fourest qui elle aussi tentait le coup avec son docte interlocuteur).
oui,malgré mon anglais basique,ce sont trois formes d'intreviews interressantes à voir.
celle de la journaliste k seymour,"on ne polémique pas,on écoute",se passant au pakistan,à l'intérieur d'une très belle madrassa,est tellement onctueuse,après la visite émerveillée de l'endroit,la bibliothèque,la superbe mosquée etc...qu'elle est presque risible,vu l'endoctrinement réel qu'on y pratique.la journaliste est sapée conformémént aux codes vestimentaires locaux,sont état d'esprit aussi!

j'ai connu,avant le 11 septembre 2001,une femme d'origine afgane,pachtoune,arrivée en france en bas âge,issue d'une lignée aristocratique,mais dont le père était ouvrier d'usine, ici.peu après le 11 septembre elle a été embauché par l'armée française,sa pratique de 2 langues afganes en faisant une recrue précieuse,à ce moment là.
quand elle accompagne des officiels français sur le terrain en afganistan elle ne porte pas de voile,tandis que des femmes d'origines françaises pour respecter les traditions locales le font.cqfd.

(...)
celle de la journaliste k seymour,"on ne polémique pas,on écoute",se passant au pakistan,à l'intérieur d'une très belle madrassa,est tellement onctueuse,après la visite émerveillée de l'endroit,la bibliothèque,la superbe mosquée etc...qu'elle est presque risible,vu l'endoctrinement réel qu'on y pratique.la journaliste est sapée conformémént aux codes vestimentaires locaux,sont état d'esprit aussi!

Il vous est déjà arrivé de vivre ou de voyager un peu longuement hors de votre culture d'origine ?
Pour moi, son attitude n'a rien de risible, c'est celle de gens qui ont appris à aimer le pays où ils sont et, qui entrent dans une madrasa comme on peut le faire dans un monastère bouddhiste ou chrétien, appréciant l'architecture, l'ambiance, tout heureux de voire une bibliothèque pleine de vieux livres, le genre de ressenti et d'attitude que j'aurais moi-même.
Il y a toute une histoire, toute une tradition derrière ça, et si le courant Deobandi est relativement récent à l'échelle de l'Islam, il s'inscrit dans la tradition classique des "universités".
Au passage, pour l'anecdote, celle de Toulouse est établie en 1229 en application du traité de Paris qui signe la fin de la croisade contre les albigeois, c'est-à-dire ce mélange politico-religieux de conquête du Sud par le Nord, d'incorporation des pays occitans au royaume de France. Quand on a conquis un pays, empressons-nous d'y mettre un instrument de (ré-)éducation...
le goût des médiathèques,des bibliothèques quel bonheur,mais une bibliothèque dans une madrasa,un couvent,un monastère bouddiste,j'y serai beaucoup moins sensible que vous.
j'ai fait 2 voyages au long cours en asie(10mois,6mois)au milieu des années 80,en restant en particulier 9mois en inde.je n'ai jamais mis les pieds dans un temple indou ou un édifice religieux,ashram etc...pourtant c'est un sous continent,avec du divin partout,des millions de dieux,même un cadre du parti communiste bengali à calccuta,portait une marque religieuse sur le front...
j'ai aimé ce pays plein de paradoxes,mais la religion ne m'interresse pas,il y a tellement d'autres aspects dans une culture que les textes saints et leur résonnace dans la réalité.
trés bonne émission.
une tres bonne émission
Ruppert Murdoch a investi 70 millions de dollars dans VICE en 2013. Daniel Schneiderman demande si VICE est indépendant et répond: "on ne sait pas".

Moi, je sais: j'ai fait une recherche de 3minutes sur wikipedia et j'ai vu qu'ils étaient affiliés au pire néoconservateur dans la presse des vingt dernières années.

Après la Libye et la Syrie, ASI est en train de mettre encore des clous dans le cercueil de sa crédibilité.

Et pourquoi ne pas parler des photos de responsables de l' "EI" avec John Mc Cain?

Arrêt sur Images ment, Arrêt sur Images est allemand!
Sensiblement sensible à une critique des perdus sociaux ASI a voulu, tout corps défendant, nous faire vivre une émission antinomique.
C'est sans concession aucune que nous avons pu assister à l'horreur de l'humanité.
Entre têtes volantes ou fichées, the show must go on.
émission passionnante :o
Faudrait demander à Fabius de regarder cette émission (j'ai voté pour qu'elle soit publique) cela le changera des platitudes qu'il sort sur le sujet et apparemment des contrevérités.
« On veut Beyrouth, Bagdad et Damas. »

On pourrait penser à la (re)construction sur l'espace géographique de ce que l'archéologue James Henry Breadsted identifia il y a cent ans comme le Croissant fertile, poumon du Califat Abbasside à son apogée, espace aujourd'hui en partie recouvert par l'extension du Croissant Chiïte (en vert sur la carte) considérée comme une menace par tous les pays quasi-désertiques (Jordanie, péninsule arabique ..) et à majorité sunnite qu'il « chapeaute », d'un état ethniquement et idéologiquement pur, réveillant, du Caire à Bassora, le coeur du parcours des « Mille et une nuits ».
Oui, mais, ils sont fous !
Très bonne émission.
Je stoppe mon visionnage de l’émission. Tout le monde ne va pas être d’accord, mais voir des personnes décapitées, trop dur.
Autre question ou plutôt une remarque, ces rebelles étaient encensés il y a encore un an, ils fallait les défendre du dangereux Bachar...
Avec ces conneries, les journalistes nous ont vendues qu'il fallait renverser Kadhafi, pour mettre des gens bien à la place, et bien on le voie...
Tous les mensonges qu'ils sont écrites ou dites dans les grands journaux,

Un ancien titre de Libé, c'est Bachar qui a enlever le journaliste, mais c'est bien sur...

De la désinformation il y en a, partout, même des journalistes se font manipuler... et ce de tous les cotés
http://allainjules.com/2014/08/28/video-journal-de-syrie-du-28-08-2014-carnage-de-lei-en-syrie-et-zero-condamnation/
Une question que j'ai posée - à l'ensemble des journalistes - sur un autre fil : pourquoi parlez-vous de (écrivez-vous) L'Etat Islamique comme si c'était une appellation reconnue par les Nations Unies? Pourquoi ne dites-vous pas le prétendu Etat Islamique ou l'auto-proclamé Etat Islamique?
Pourtant, quand vous parlez de l'Ukraine, par exemple, vous ne dites (écrivez) jamais République Populaire de Donetsk ou Novorussia.
Quelle est la raison de cette différence de traitement?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.