177
Commentaires

Polémiques sur Charlie dans la presse anglo-saxonne

Le New York Times a-t-il été lâche ? Le Guardian a-t-il eu raison de flouter les caricatures de Charlie Hebdo dans sa couverture de l'attaque qui a fait 12 morts mercredi ? Depuis hier, les journaux anglo-saxons s'interrogent ou se justifient sur le traitement à réserver aux dessins les plus polémiques du magazine français.

Derniers commentaires

(mal placé)
C'est vrai qu'on les sent tiraillés... Soutenir, et subventionner, tout en disant que la ligne éditoriale équivaut à de l'insulte, voire à du racisme, c'est schizophrène !
Si on considère que la liberté d'expression a été atteinte, c'est que l'on considère que ce journal luttait en faveur de cette liberté et de cette tolérance.
Franchement, je pense que la même chose arrive à la rédaction de Minute, et ce serait très très très différent....
(je précise que je n'associe pas du tout du tout du tout du tout Minute et Charlie, c'était pour citer un "truc" qui publie des choses que je n'aurai peut-être pas repris ; et encore, quand ils font des unes hallucinantes, pour informer le public, on les montre....)
Je ne lisais plus charlie hebdo depuis un bail. Trop lourdingues à mon goût, pas assez marrant, des caricatures qui étaient de plus en plus sur les mêmes cibles. Bref.
Est-ce que je suis furax contre les salauds qui ont flingué ces journalistes? Oui.
Parce que, mine de rien, l'action de ces salauds, c'est appliquer la peine de mort pour caricatures. Or en démocratie, même en supposant que Charlie ait fait des caricatures illégales, du genre appelant à la haine et au meurtre, leur sentance aurait été de leur faire un procès et de les mettre au besoin au trou.
Est-ce que si, par exemple, Minute avait été victime d'un attentat je me dirais solidaire de Minute? Oui. Est-ce que je publierais des dessins de Minute pour expliquer ce qui a valu cet attentat? Oui, à des fins d'illustration.
Je conchie le contenu de Minute. La plupart de leurs articles me donnent la nausée. Mais je ne pense pas que leurs journalistes méritent la peine de mort pour autant. Un procès quand ils passent les bornes, la prison si c'est vraiment très très grave, mais c'est tout. Nous sommes dans une démocratie.
Et de toute façon, je suis libre de ne pas acheter et de ne pas lire Minute.

En même temps, je peux comprendre le malaise des journalistes étrangers. Nous avons une liberté d'expression en France, en particulier en matière de religion, qui n'existe pas vraiment dans les pays anglo-saxons. Se dire athé aux USA est souvent mal vu, par exemple.
Ne pas montrer, ne serait-ce que des exemples, des caricatures dans un contexte pareil, c'est une faute professionnelle à mon sens.

Une faute car une caricature est une information, qui plus est essentielle à la compréhension de ce qui se passe et le contexte était des crayons contre des kalashnikov. La liberté éditoriale n'a rien à voir ici car c'est un choix à long terme.
J'ai été mise très mal à l'aise par la réaction de Joe Sacco que j'admire beaucoup. Je pense que tous les gens (moi compris: http://www.forum.lu/2015/01/08/pourquoi-ont-ils-tue-cabu.html) qui ont voulu se déclarer spontanément solidaires avec Charlie Hebdo n'étaient pas toujours d'accord avec la façon de faire de Charlie. Personne n'oblige les journaux à publier les caricatures de Charlie s'ils estiment que cela constitue un danger pour leurs salariés (ou pourrait provoquer des désabonnements...). Mais alors, qu'ils ne les publient pas du tout. Car si c'est pour illustrer de quoi on parle, le floutage anéantit cette intention ET montre qu'on s'incline devant les intégristes!
On me dit que Charlie "blessait" ou "insultait" des musulmans. Mais outre qu'ils se moquaient en effet de toutes les religions et qu'ils s'attaquaient surtout aux extrêmistes, je pense que beaucoup de Français avaient aussi été choqués à l'époque par la Une "Bal tragique à Colombey: un mort". On a certes censuré le journal mais personne n'a été exécuté! Pour moi, la civilisation, c'était cela: régler ses différences d'opinion par la parole, l'art et la loi, pas par la kalachnikov et la guillotine! Et l'esprit de Charlie, c'était: un journal bête et méchant qui mettait le doigt là où ça fait mal, de façon outrancière et, oui, parfois blessante. Mais moi, je me sens beaucoup plus insultée par des intégristes religieux de tout poil qui considèrent les femmes comme des moins que rien, des impures et leur propriété personnelle. Alors non, je n'étais pas toujours d'accord avec Charlie, je pensais parfois qu'ils allaient trop loin et même je n'avais plus acheté le journal depuis un certain temps, mais je ne veux pas vivre dans une société dans laquelle une publication comme Charlie Hebdo n'a pas le droit exister! Et c'est pour cela que je répète "Je suis Charlie".
Pour desamorcer tout ça, pourqoui ne pas publier plutôt des dessins qui montrent que ces dessinateurs se battaient aussi contre le racisme et l' islamophobie .
A vos archives les Charlies !
Depuis 2008 quand Charlie Hebdo a gagné (difficilement) son procès en France pour avoir caricaturé le prophète, les médias et les politiques français l'ont abandonné, lui reprochant son islamophobie, le désignant comme cible aux islamistes. Les mêmes médias et politiques ont beaucoup de mal à faire leur auto-critique maintenant. Tous ont préféré depuis longtemps s'écarter voir désigner les cibles potentielles, juifs, blasphèmateurs, et grand satan capitaliste. Mais tous ont aussi laissé les islamistes éduquer les jeunes générations. Cà tombait bien, l'islam répond bien aux inquiétudes que fait naître la liberté de penser et aux excès du système capitaliste. Maintenant, depuis 2 jours, après 17 morts dont nos meilleurs journalistes, nos policiers républicains et des juifs français, notre classe politico-médiatique peut sans risque prendre la "roue" du peuple français. En deux jours j'ai vu "à la télé" plus de musulmans qui savent de quoi ils parlent que depuis 10 ans. Si quasiment aucun journaliste en France n'arrive encore à citer l'islam salafiste au cours d'heures entières de commentaires, les rédactions ont eu la sagesse d'inviter des musulmans qui eux osent le faire, de laisser parler les jeunes musulmans qui traitent leurs coreligionnaires meurtriers de "bigots", de faire entrer les caméras dans les mosquées pour montrer autre chose que des barbes et des burquas. Reste à expliquer pourquoi çà n'arrive que maintenant après la "décapitation" de Charlie Hebdo. Depuis l'impulsion donnée par Jospin, la France a confié aux salafistes le soin de faire la police et d'éduquer les cités, plus recemment la gauche est allé défiler avec le Hamas à Paris, les députés français se sont empressés toutes autres affaires cessantes de reconnaître l'Etat Palestinien, depuis au moins le dernier quinquennat les élites françaises font la danse du ventre au Quatar qui finance le terrorisme islamique. Il faut 17 morts symboliques de nos valeurs pour que tout le petit monde parisien rallie "Je suis Charlie". C'est bien d'aller chercher ailleurs les explications de cette curieuse "lâcheté" collective, mais ce sont les médias et les politiques français qui en sont les acteurs. A eux maintenant de mettre en oeuvre ce qu'Hollande a rêvé hier. Quite à perdre de leur pouvoir et de leurs fonds de commerce. On peut juste aller défiler Dimanche, eux peuvent faire très vite passer aux oubliettes nos "martyrs" à nous.
Dites @si, c'est normal que le dessin de Sacco soit coupé dans l'article ?

http://www.theguardian.com/world/ng-interactive/2015/jan/09/joe-sacco-on-satire-a-response-to-the-attacks?CMP=share_btn_tw
Charlie avait et a evidemment le droit à la liberté d'expression. Mais a contrarion les autres journaux on le droit d'usé ou de ne pas usé de ce "droit" à la liberté d'expression. Si on suis le raisonnement j'usqu'au bout en obligeant les journaux qui ne souhaite pas publier des "unes" qui ne sont pas dans leurs pratiquent; on pourrait allez j'usqu'a demander que toutes les mosqués mette un dessein de Charlie en devanture de leurs mosqués en "solidarité" ?
La dénnonciation de ces actes ignobles, la communion et la solidarité ne doivent pas être des injonctions à agir de tel manière. Le journaliste du Guardian à totalement raison en disant que faire ce si c'est donner limite raison à ces assassins ! L'union oui, mais dans les différences de chacun
Un curieux article du Guardian raconte comment la BBC a été amenée à réviser ses règles : http://www.theguardian.com/media/2015/jan/09/bbc-revises-muhammad-ban-bbc1-news-bulletin-features-charlie-hebdo-cover petit résumé pour ceux qui ne lisent pas la langue de Salman Rushdie (j’aurais pu dire la langue de Shakespeare, mais Rushdie et Charb figuraient sur la même liste d’ennemis d’Al Quaida au Yémen...) :
Jeudi soir, le journal de la chaîne publique BBC 1 a montré la couverture représentant Mahomet disant « 100 coups de fouet si vous n’êtes pas mort de rire ». Sauf que... une telle image est en contradiction avec les propres Lignes directives éditoriales de la BBC.
Il se trouve que le journal du jeudi est immédiatement suivi de l’émission ‘question time’, dans laquelle le public pose des questions à un panel de personnalités sur l’actualité, et que ce soir là, le présentateur, David Dimbleby a jugé bon de préciser : « je ne ferais pas mon devoir si je ne vous lisais pas un extrait des Lignes directives éditoriales de la BBC ». Lecture instructive : « Toutes les précautions devront être prises quant à l’utilisation de symboles et d’images religieux pouvant causer offense » et « le Prophète Mahomet ne doit être représenté sous aucune forme que ce soit », avec, XXIe siècle oblige, un Tweet vers le texte en question sur le site de la BBC.
Réaction de la BBC le lendemain : « ces conseils sont anciens, obsolètes et ne reflètent pas la position de longue date de la BBC, qui consiste à laisser les concepteurs des programmes libres d’exercer leur jugement éditorial, tout en ayant à leur disposition l’équipe en charge de la politique éditoriale pour les fournir des conseils au cas par cas sur les sujets sensibles », et d’ajouter « ces directives sont en cours de révision ». Et en effet, depuis l’émission en question, la page contenant les directives citées n’est plus disponible.
Charlie Hebdo entraînant une modification de la politique éditoriale de la BBC. Qui l’eut cru il y a encore une semaine??
Ben, je ne l'ai pas trouvée antisémite, moi la caricature de la marionnette d'Intercept, elle est rigolote, et c'est le but de la caricature, non?
Je suis absolument atterée devant toutes ces danses du ventre! Les caricatures de Charlie Hebdo étaient islamophobes? En quoi? Elles moquaient les intégristes et les terroristes! Depuis quand rire des bigots fanatiques et des égorgeurs/poseurs de bombes est-il islamophobe? Ou est-ce à dire que cette minorité islamiste représente l'ensemble des musulmans?

C'est en tout cas ce que laissent entendre toutes voix soi-disant compatissantes qui prétendent que Charlie Hebdo était parti en guerre contre l'islam et serait allé trop loin dans sa satire. C'est tout juste s'ils n'estiment pas que les caricaturistes sont co-responsables de ce qui leur est arrivé. Oui, ça me rappelle ces arguments à l'égard des femmes qui se font agressées sexuellement: est-ce qu'elles n'auraient pas provoqué leurs agresseurs, par hasard?

Et si c'est l'islamophobie qui est à blâmer, quelqu'un peut-il nous expliquer pourquoi des islamophobes avérés et parfois revendiqués, comme Elisabeth Lévy, Eric Zemmour, Anne-Marie Delcambre, Guy Milière, ou les responsables de sites comme Riposte Laïque ou Valeurs Actuels, ou des mouvements comme les Identitaires qui passent leur temps à cracher non pas sur les intégristes, mais tous les musulmans sans distinction (et ne se gênent pas pour faire des opérations coup de poing), ne sont jamais visés par ce genre d'attaque? Comment se fait-il que ce soit des gens qui font pourtant clairement la différence entre croyant lambda et fanatique et qui ne considèrent pas chaque musulman comme une grenade au repos attendant d'être dégoupillée, tels que Caroline Fourest, Fiammetta Venner, les journalistes de Charlie Hebdo, etc., qui se font menacés, agressés ou même simplement massivement lynchés sur le Web? Islamophobie, vraiment?

Quant au New York Times, son excuse est particulièrement pathétique: refuser de publier ces caricature pour éviter de heurter la sensibilité de ses lecteurs musulmans consiste en fait à les infantiliser en leur attribuant une susceptibilité à fleur de peau et une incapacité à supporter la moindre satire, même et surtout quand elle ne les concerne pas directement! En gros, c'est le bon blanc qui veut préserver les nerfs du pauvre petit musulman incapable du moindre recul critique!

M. Greenwald est encore pire et fait preuve d'une indigence intellectuelle absolument affligeante. Pour lui, critiquer l'intégrisme revient au même que de faire dans l'antisémitisme! S'il y a bien une situation ou comparaison n'est pas raison, mais complète déraison, c'est celle-là! Ce n'est pas parce que des vannes sont susceptibles de vexer des personnes qu'elles se valent. Je suis désolée, mais si M. Greenwald n'est pas fichu de voir la différence entre égratigner l'amour-propre d'un fanatique religieux ou d'un terroriste et renvoyer de grossiers préjugés éculés à la figure de gens appartenant à une minorité qui a subit des persécutions inimaginables et subit encore souvent des discriminations bien réelles, alors, je suis désolée, mais je crois qu'on ne peut rien pour lui! C'est une cause perdue!

Olivier Cyran reprend la même pathétique confusion entre islamiste et musulman, faisant alors semblant de ne pas voir que Charlie Hebdo ne vise pas les musulmans lambda. Mais, en cela, il reprend une perspective qui se perpétue chez une certaine gauche tiers-mondiste qui considère que l'on ne saurait toucher d'aucune manière à l'islam, parce qu'il s'agirait d'une religion de dominés et d'opprimés par l'Occident (même si tous les musulmans sont loin d'avoir été tous dominés et opprimés par l'Occident, je pense notamment aux Turques) et que la moindre critique à son égard constituerait une nouvelle manifestation de cet impérialisme. D'ailleurs, certains intellectuels vont jusqu'à faire des islamistes des "résistants" à ce qu'ils considèrent comme l'universalisme impérialiste occidental, et tant pis si cela signifie que des populations entières risquent de se retrouver pris sous une chape de plomb complètement bigote! Leur émancipation ne doit surtout pas avoir quoi que ce soit à voir avec cet Occident honni!

De fait, ce débat va au-delà de la simple problématique de la limite à la liberté d'expression posée par la sensibilité d'une "communauté" (qui n'existe même pas), comme le résume assez bien ce journaliste canadien. En effet, ce qui est en jeu, c'est la liberté de blasphémer.

Depuis l’attentat, les journalistes sont unanimes à considérer l’évènement comme une attaque contre la liberté de presse. C’en est effectivement une.

Mais les terroristes ne s’en sont pas pris à un syndicat de journalistes ni à un organisme régulant la liberté de presse. Ils ont attaqué un journal qui a publié des caricatures de Mahomet. Il s’agit donc d’abord et avant tout d’une attaque contre le droit de critiquer les religions. De façon plus précise encore, contre le droit de critiquer l’islam, un objectif mené au niveau international par l’Organisation de coopération islamique.

Ainsi, en refusant de republier ces caricatures, toutes ces fausses bonnes âmes médiatiques ne font qu'accorder la victoire à ces islamistes et aux terroristes qui posent en seuls garants de l'islam et de la dignité des musulmans! Et en cela, elles se retrouve, probablement à leur corps défendant, à donner raison aux néoconservateurs et penseurs d'extrême-droite qui estiment que musulmans et fanatiques/terroristes, c'est kif-kif! Bravo!

Et moi, oui, je suis Charlie et plutôt deux fois qu'une!
Bizarre impression d'un malentendu.
L'unanimité qui se manifeste s'énonce extérieurement comme défense de la «liberté d'expression».
Mais on comprend souvent que certains entendent par là «liberté de la presse» ce qui n'est pas la même chose.
D'autres semblent être surtout attachés à la « liberté des humoristes» ce qui est encore autre chose.
Le temps ne manquera pas de faire exploser à nouveau cette unanimité.
(écrit mercredi )

Aujourd'hui je fais miennes les textes du Guardian et de Glenn Greenwald', explicitement  :
Greenwald regrette que certains ne comprennent pas que défendre le principe de liberté d'expression, ne veut pas dire qu'on soutient les idées défendues.

: "Depuis quand défendre la liberté d'expression de quelqu'un, c'est aussi publier et s'approprier ses idées ? Cela s'applique dans tous les cas ?"

"Certains insistent que de vrais défenseurs de la liberté d'expression republieraient les caricatures du prophète Mahomet, surtout les plus grossières, et les plus scatologiques. [...] Mais cela repose sur une logique biaisée. Soutenir le droit inaliénable d'un magazine de faire ses propres choix éditoriaux, n'oblige pas de se faire l'écho ou d'amplifier ces choix."
Plantu : "flouter" Mahomet "me semble plus pertinent" (Le Monde, 2 oct. 12)
Greenwald est une star absolue. Nous n'avons personne qui s'en approche ne serait-ce qu'un peu en France.
Enfin les jours passent, le massacre est dans nos mémoires et nous sommes toujours sous le choc.
Mais il est salutaire de remettre les points sur les i, certains des dessins dont on nous bourre le mou sur
la "liberté d'expression" sont juste insultants, d'une mauvaise qualité et d'un autre temps pour certains.
Si les gens ont arrêtés de lire Charlie (dont moi qui l'a lu chaque semaine dans les années 90) c'est qu'il y a des raisons.
L'humour pipi caca ou, pire, la provocation gratuite et qui n'amène rien au débat, n'intéresse pas ou plus.

Merci aux anglos saxon de remettre les choses en contexte, ici nous n'avons pas encore le droit de le dire, l'émotion est trop forte.
Merci d'avoir republié le dessin de Riss, une pièce intéressante à verser au dossier.
le choix éditorial en tant que prétexte à ne pas republier les caricatures de Charlie a un parfum d'hypocrisie bien marqué, on sent l'idée du fric avant tout. Le soutien réel aurait demandé un engagement autre que celui du porte-monnaie comme fait le Guardian. Ce pourquoi les assassins sont aidés dans leur basse besogne, c'est le désengagement des autres médias, les assassins ne trouveraient pas de cible si tous faisaient corps.
Pour préciser encore: la caricature de "The Intercept" montrant un juif marionettiste des puissants de ce monde n'est pas un "blasphème" et ne met pas en cause "une religion et ses croyants". Je trouve cette comparaison et la provocation de the intercept d'une stupidité confondante.
Je ne comprends pas les comparaisons faites par les journalistes interrogés dans l'article.

Non, l'équivalent d'une caricature de Mahomet, ce n'est pas un noir avec une banane, ou un juif qui compte son argent. L'équivalent c'est une caricature de Jesus, ou de Moïse, ce qui n'a jamais tué personne.

Non, la caricature d'un barbu islamiste stupide et méchant, ce n'est pas une "insulte gratuite" à l'ensemble des musulmans. De même que la caricature d'un évêque pédophile n'est pas une insulte contre l'ensemble des chrétiens, ou que la caricature d'un juif à papillotes bigot et stupide n'est pas une caricature antisémite.

Non, les musulmans de France, socialement discriminés, ne sont pas dans la situation des juifs des années 30, à au moins deux titres:
- il n'y a pas de politique de persécution politique systématique et légale contre eux
- aucun caricaturiste antisémite des années 30 ne prenait le risque de représailles d'assassins juifs

Bref, si personne n'est "obligé" de publier les caricatures de CH, ou de valider leur ligne, c'est les tuer une deuxième fois que de parler de "haine gratuite" à leur égard.

Je prends l'exemple de la couverture connue "c'est dur d'être aimé par des cons". Est-ce que la publier est islamophobe? Est-ce que le message de cette affiche est haineux à l'égard des musulmans, ou des cons? La SEULE raison de s'interdire de diffuser ce dessin, c'est l'interdit religieux de représenter Mahomet. Céder sur ce point, ce n'est pas "respecter les musulmans" et leur sensibilité, c'est appliquer la loi islamique, ce qui est quand même tout autre chose.

Bref, plus que jamais ce soit, #jesuischarlie, et d'ailleurs #jemangecacher
Voté pour vous David T.
Ce que vous dites est limpide.
Certaines interprétations de la situation par la presse américaine sont vraiment stupides.
A voté pour David aussi! Il dit plus brièvement ce que j'ai dit plus bas! Et oui, moi aussi, #JeSuisCharlie et même plutôt deux fois qu'une!
A aucun moment dans l'article, les journalistes cités parlent d'interdire ces dessins, ce qui irait d'ailleurs à l'encontre de leur attachement à la liberté d'expression. Ils ont juste l'intelligence de séparer la réprobation des meurtres à l'adhésion à la ligne de Charlie Hebdo.

Ils les jugent de leur point de vue : ces caricatures pour eux sont de la provocation gratuite digne de la presse d'extrême droite, d'où elles tirent d'ailleurs leur origine (le journal danois)... Ces journalistes les ont feuilleté et n'en ont pas trouvé d'assez digne pour être reprises dans leur journal. C'est leur sensibilité et je trouve ce comportement éthique : leur réaction devrait nous faire réfléchir. Sur le fond d'ailleurs le même débat avait eu lieu en France à l'époque, il n'y a rien de nouveau et les médias anglo-saxons redécouvrent simplement l'affaire.

En passant : les musulmans ne sont pas dans la même situation que les juifs des années 30. Effectivement et pour de multiples raisons... Mais c'est le point godwin... Cependant vos deux points de comparaison n'ont pas sens :
- "Il n'y a pas de persécution politique systématique et légale contre eux" : en l'espèce les caricatures en ont été le prélude et sont intervenues bien avant (les persécutions "politiques" ne commencent qu'avec l'arrivée d'Hitler en Allemagne et avec Vichy en France). Donc oui on peut être vigilant.
- "aucun caricaturiste antisémite ne prenait le risque de représailles" : quel rapport? Si une poignée de terroristes juifs avait assassiné des antisémites avant guerre, qu'est ce que cela aurait changé quant à la situation des juifs des années 30... Cela aurait rendu leur cause moins respectable?

C'est justement ce genre d'amalgame que veulent éviter ces journalistes : non ces assassinats ne doivent pas auréoler ces dessins et c'est tout...
Ce n'est pas moi qui ai parle des annees 30, c'est l'article. Pour ma part je réfute la comparaison, donc c'est un peu curieux de me reprocher un point Godwin..

Je dis et je maintiens que l'existence d'un terrorisme islamiste rend la comparaison de l'anti-islamisme avec l'antisémitisme inepte. D'ailleurs il n'y avait pas de "cause" juive dans les années 30, pas plus qu'il n'y a de "cause" musulmane. Il y a une cause islamiste, que la majorité des musulmans ne partage pas. Votre phrase revient précisément a dire que les islamistes ont "cause commune" avec les musulmans (malgré des méthodes que bien entendu vous réprouvée je ne vous fais pas de mauvais procès), ce qui est inacceptable.

Pour le reste, et pour reprendre la rhétorique de l'article, depuis quand publier un dessin c'est l'approyver? Il suffit le cas échéant de le contextualise, voire de dire en quoi il est critiquable.

Mais parler de gens morts pour lzurs dessins sans publier ces dessins, quitte encore une fois a les conyextyaloser ce n'est ni une ligne éditoriale, ni même de l'info. Juste de la lâcheté.

Encore une fois, je vous renvoie au dessin "c'est dur d'être aime par des cons". En quoi la foi musulmane ou les musulmans sont ils attaques par ce dessin? En quoi dénonce t il autre chose que la bêtise et la connerie ? Quelle raison y a -t-il de ne pas le publier, a part l'application de la loi islamique?
Les journalistes ne disent à aucun moment que la situation des musulmans est comparable à celle des juifs des années 30. Les caricatures de juifs ne servent en l'instance qu'à illustrer la logique de leur position, comme le nègre et sa banane. Le point godwin c'est vous qui l'atteignez en listant des éléments de comparaison improbables pour justifier que les mulsulmans ne sont pas les juifs de l'avant guerre. Alors que ce n'est pas question.

Ce que je veux souligner c'est que ce que vous prenez pour de la lâcheté est de l'éthique. Ces journalistes ont raison de refuser de publier des caricatures qu'ils trouvent de mauvais goût : ils ne veulent pas cautionner une ligne à laquelle ils n'adhèrent pas... Et le sang versé ne change pas le sens de ces dessins.

Sinon c'est la confusion. C'est un peu le "Vous êtes avec nous ou contre nous" de Bush.
Je vous dis et je vous répète que, même en accédant à votre argument, publier n'est pas approuver. Il suffisait de publier ET de contextualiser, quitte à dire en quoi ces dessins ne sont pas approuvés par la rédaction et pourquoi.
Si quelqu'un se fait tuer pour ses idées, et qu'on ne me dit pas quelles sont les idées en question, je considère que je n'ai pas été informé. Aucune éthique journalistique ne peut justifier de ne pas informer ses lecteurs. Il s'agit donc de lâcheté. Et de rien d'autre.
Peut-être que ces journalistes préfèrent simplement ne pas prendre le risque, qu'ils ont pesé le pour et le contre en leurs âmes et consciences et qu'ils se sont dit que ça ne valait pas le coup.

On va sans doute me reprocher de faire encore une comparaison inepte, mais.. C'est comme ce film dans lequel une cassette vidéo était soit-disant maudite et qui pouvait nous tuer si on voyait le film. Prendrais-je le risque ? Qu'est-ce que j'ai à gagner ? Et que pourrais-je y perdre ? Ok, ce n'était pas une histoire très rationnelle. Mais les événements récents sont-ils rationnels ?

A quoi ça sert de re-publier ? Quel est le but ? Parce qu'on est triste ? Est-ce qu'on sera moins triste après ? Franchement, à part créer de nouveaux problèmes, je ne vois pas ce que ça apportera. En tout cas, ça ne les fera pas revenir.
Faut arrêter de regarder les films d'horreur japonais! :-P
Ils ont le droit de refuser de prendre certains risques, au détriment de leur devoir d'information. Mais le fait est que, parlant de gens morts pour leurs idées sans expliquer à leurs lecteurs lesdites idées, ces gens ont fait un autre travail que celui de journaliste, qui suppose le devoir d'informer. Donc à la limite vous pouvez leur donner toutes les raisons du monde, ce qui est insupportable c'est de faire passer une information tronquée, et selon vous la peur, pour un scrupule moral.
La peur peut parfois être bonne conseillère et permettre de vivre plus longtemps. Je ne dis pas qu'il faut toujours lui céder, loin de là, mais dans certaines situations, oui. Face à un gros animal enragé, elle peut typiquement être bonne conseillère.

Je ne pense pas que le travaille de journaliste consiste à copier-coller l'information disponible. Je pense que le journaliste doit méditer l'information, apporter un éclairage, sélectionner ce qui est approprié de ce qui ne l'est pas. Effectivement, à l'heure des gratuits, cette définition du journalisme tend à disparaître.
J'ai envie de vous dire... LOL!

Bien sûr que le journaliste doit méditer, éclairer, et trier.... mais pas sur le critère de la peur, plutôt sur celui de la pertinence.

Un homme meurt pour ses idées. Si on m'informe sans me donner la possibilité de connaître les idées en question, on ne m'a pas informé. C'est aussi simple que ça.

Enfin, la peur est certainement parfois bonne conseillère, mais dans ce cas on ne fait pas semblant d'avoir un scrupule moral, et on assume qu'on a juste peur et qu'on est lâche.

De toute façon, on sera vite fixés: la très belle couverture du prochain Charlie n'ayant aucune ambiguité, personne ne pourra faire semblant de dire qu'elle est trop méchante, ou raciste, ou quoi que ce soit, et ceux qui veulent appliquer dans leurs journaux la loi islamique (qui pourtant ne s'applique qu'aux musulmans) devront le dire et l'assumer.
Par ailleurs il me semble que vous ignorez ce qu'on appelle une analogie. Les journalistes ont justifié leur position par des comparaisons. Ce que vous appelez "illustrer la logique de leur position" revient bien à la rendre plus intelligible par des comparaisons jugées pertinentes. Or aucune des deux comparaisons ne l'est. J'ai traité des deux comparaisons, et n'ai traité que de ça. Vous ignorez donc également la nature d'un point godwin, qui est atteint lorsqu'un commentaire convoque la seconde guerre mondiale dans le débat pour en faire argument, c'est à dire illustrer la logique de son argument, précisément...
Si j'ignore l'analogie, vous ignorez la démonstration par l'absurde...

La logique est simple: si cela avait été des caricatures antisémites ou racistes aurait-il fallu s'y associer en les republiant... La réponse est non... CQFD

Il reste la solution de la "contextualisation"... Je pense personnellement que montrer un dessin de Mahomet la croupe offerte ne contient pas d'information susceptible de mieux comprendre l'affaire. Je vois pas la valeur ajoutée et le droit à l'information bafoué. Mais soit...

Donc à propos de la "contextualisation", je crois que ces journalistes voulaient simplement éviter cette polémique en ayant la pudeur de ne pas livrer leur opinion sur ces caricatures. Finalement la réaction d'une partie de leurs lecteurs les a contraint à dire ce qu'ils en pensaient et c'est cela qui vous déplait...

Dans le fond vous ne reprochez pas à ces journalistes de ne pas avoir publier les dessins mais le jugement qu'ils portent sur ces derniers : "Bref, si personne n'est "obligé" de publier les caricatures de CH, ou de valider leur ligne, c'est les tuer une deuxième fois que de parler de "haine gratuite" à leur égard. "... Or ce jugement se défend : cette obsession de CH avait d'ailleurs mis une partie de la France mal à l'aise, y compris au sein même de la rédaction du journal.

La liberté d'expression commence aussi par le respect des opinions dissonantes et nuancées... Ces journalistes malheureusement se sont retrouvés face à des moutons bêlants leur intimant de se soumettre à leur opinion... On les entend pousser un long soupir d'incompréhension devant ce paradoxe..
Je pense que 3,7 millions de manifestants (au moins) n'ont pas eu le sentiment de descendre dans la rue pour des hommes tués au nom de dessins racistes.

Il est clair que toute votre démonstration repose sur le présupposé que les dessins de charlie hebdo sont comparables à des dessins racistes ou antisémites, alors que vous ne pouvez faire l'économie d'une démonstration. En effet, un dessin de Moïse avec un concombre dans le cul n'a ni le même sens ni la même valeur qu'un dessin représentant un juif riche qui exploite la misère du monde, pour mieux vous faire comprendre ce qu'est une analogie. De la même manière, un dessin éventuellement raté ridiculisant Mahomet n'est que blasphématoire, et pas raciste, pour autant que les mots aient un sens. Le blasphème choque les croyants, et même parfois des incroyants qui les respectent, mais il ne se compare au racisme qu'au prix d'une extrême mauvaise foi.

Je constate que vous n'avez rien à dire au sujet du dessin "c'est dur d'être aimé par des cons", puisqu'apparemment l'humour scatologique vous semble déplacé.

Enfin, je constate que vous êtes à l'aise, sur un site de critique des medias, pour exprimer l'idée suivante: lorsque des gens meurent au nom d'idées "qui mettent mal à l'aise", un organe d'information peut légitimement traiter cette information sans donner à ses lecteurs la possibilité de connaître les idées en question. Il faut quand même avoir beaucoup d'humour pour oser exprimer une idée pareille. Moi je pense au contraire que quand on fait profession d'informer, on a le devoir de le faire en traitant ses lecteurs comme des adultes capables de comprendre pourquoi un attentat a eu lieu et de se faire une idée en leur donnant les informations pertinentes, même si elles mettent mal à l'aise. Mais je peux me tromper. Mais honnêtement je ne pense pas me tromper beaucoup là-dessus.
Trop facile de s'exprimer ainsi lorsqu'on appartient à la communauté favorite de la république et dont l'instance représentative soutient un état colonialiste
contrairement à une communauté qui hésite pudiquement à éradiquer une pépinière d'assassins.
N'importe quoi. La communauté dont vous parlez n'existe pas. Sinon, on le saurait. Ensuite, ce n'est pas aux autres ouailles d'éradiquer ces pépinières d'assassins, mais aux autorités de l'Etat.
oui mais du coup ca serait moins raciste
Mais oui, bien sûr. Et je suppose la dite communauté exerce une influence secrète sur la République, hum, hum....et puis, je suppose qu'elle domine aussi les médias et le monde bancaire, hum, hum?
ça devient grotesque.
soupçonner quelqu’un qui dit juste ça d'antisémite ?
Pas soupçonne, nomme antisemite: oui, seulement ça, seulement ça " on appartient a la communauté favorite de la République".
J'attends depuis ma naissance ces marques de favoritisme.
On a du m'oublier.
C'est Valls qui dit ça .

et en même temps ,vous n’êtes pas Juive donc...
ou vous mentiez quand vous écriviez cela ..

je vais même vous dire pourquoi, a mon avis parcelle que je me rends souvent dans cette région et, en tant que non juive
Valls a fait une déclaration pour dire que les juifs étaient ses chouchous? Source svp?

Vous ne voyez pas en quoi c'est un problème de dire que les juifs sont favorisés par le pouvoir? Vous ne voyez pas non plus en quoi il est particulièrement inélégant, quand je m'exprime avec des arguments (qu'on peut approuver ou pas), de me renvoyer à mes supposées origines (ce monsieur ne me connait pas et je n'en ai pas fait cas), et à cela seulement, au lieu de répondre à ce que je dis? vraiment? Soit, personne ne peut vous obliger à avoir de la sensibilité et de l'élégance. Après moi les grands mots comme "antisémite" je m'en fous un peu, mais je sais reconnaitre la bassesse et la médiocrité.
Oh arrêtez david là ...Je suis lié de manière éternelle à Israel par ma femme ! Quand même ! Et vous êtes l'avant garde de la république ! ..;etc...A moins d'être naif ou de mauvaise foi, pourquoi faire semblant que lié à Israel et pas en tant que de confession israelite, car c'est la confusion sans cesse entre anti-sémite et antisioniste qui est le piège entretenu a dessin..

C''est bien politiquement que les chouchous (?) comme vous dites le sont ..De là a même faire quelques entorses a la laicité qui va permettre à d'autres cultes de faire de même étant donné que la dite laicité est sur un siège éjectable depuis Sarkozy.....
Parce que Valls a un jour, dans un tout autre contexte, dit qu'il était lié à Israël par sa femme, ça fait des juifs de France la communauté favorite de la République ou les chouchous de Valls? Qu'est-ce que c'est que cette ânerie?
cette ânerie c'est de lui Valls et du CRIF et des amis de ces représentants que d'eux mêmes .soit 10 % des 0,75 % de la population de confession israelite française.La plus grande partie de la communauté n'est pas représentaté de cette obédience. et la LDJ qui accompagne les ministres ou présidents ça vous choque pas ? Qui tue et agresse en toute impunité ayant l'état français comme paravent.

.Said Bourachach ça vous dit rien et les autres non plus..Ulcan et ses protecteurs français ? .Il y a des vies qui en valent plus que d'autres en France. Alors ce show hypocrite avec des présidents justement en cause dans les conflits qui ont joué un rôle certain dans les attentats terroristes en Europe et en France. Pourquoi est-ce si dur à reconnaitre ?

Difficile je sais car cela fait oblige à voir au delà de toute cette triste mascarade..Je ne vous en veux pas c'est très difficile a continuer à croire que nous sommes les bons et de grands démocrates alors qu'ailleurs nous sommes des vecteurs de morts et génocides.

Alors que les crimes des israeliens restent impunis depuis toujours il faut pas dénoncer ces enfants gâtés du sionisme ? Et que je sache le pays lié éternellement à israel fait lui aussi assassiner des caricaturistes Palestiniens, en toute impunité :le déni français !

Mais quand donc dans ce pays les humains seront ils traité à égalité ? Et quand donc nous finirons de bombarder partout dans le monde surtout en Afrique ou moyen orient sans imaginer une seconde que le boomerang puisse se retourner contre nous ?
La LDJ accompagne des ministres et des présidents, et tuent en toute impunité en France? On peut savoir d'où vous tirez cette propagande complètement fausse??

L'affaire Saïd Bourarach est loin d'être clair et on ne peut tirer de conclusion avant d'en savoir plus. Ulcan, protégé en France? Et par qui?

Si voir au-delà de cette soi-disant mascarade signifie inventer des complots partout, alors, effectivement, ça va être difficile. Parce que je trouve les choses suffisamment complexes sans inventer encore des problèmes de toutes pièces. Parce que je peux savoir en quoi la France est un vecteur de génocide?

Et on peut savoir ce qu'Israël vient faire dans cette actualité? C'est la faute aux Israéliens, si Charlie Hebdo a été attaqué? Ou c'est Charlie Hebdo et la France qui sont responsables de la politique israélienne dans les territoires occupés?

Enfin, excusez du peu, mais la France ne bombarde pas à tout va en Afrique ou au Moyen-Orient. Elle et les autres Occidentaux bombardent si peu d'ailleurs que des populations opprimées dans ces pays en sont à hurler à l'aide et à se demandere pourquoi les "puissances" occidentales, dont la France, sont si timorées qu'elles se contentent de vagues rétorsions bancaires contre des régimes dictatoriaux qui écrasent leurs concitoyens. Les Syriens crèvent par centaines de milliers depuis 5 ans, sans qu'aucune puissance n'ait levé le petit doigt. Seuls les Américains ont conduit quelques vagues raids aériens contre quelques convois des islamistes à la demande des forces Kurdes. En fait, depuis l'occupation de l'Afghanistan et de l'Iraq par les USA en 2001 et 2003, plus aucune puissance militaire n'ose intervenir chez des dictateurs ou dans des conflits meurtriers, tellement ils ont peur du retour de flamme (et des coûts que cela occasionne évidemment)! En Libye, tout ce qu'ils ont fait, c'est bombarder suffisamment pour faire tomber un Kaddhafi vieillissant et à moitié cacochyme, mais ils n'ont même pas mis un pied sur le terrain!

Faut arrêter de voir de l'impérialisme partout et d'essayer d'excuser le terrorisme en tentant de déplacer la responsabilité sur les autres!
Petit citron vert, i love you.

Bon courage!
Oui, ce n'est peut-être pas si difficile de ne pas être conspirationniste ( j'ai failli dire antisémite).
C'est vraie que l'attaque contre Charlie Hebdo n'était pas du tous un complot ! Le 11 septembre non plus, puisque c'était simplement des islamistes qui ont détourné des avions de manière spontané et non concerté !
Le délire "conspirationiste" il faut s'en défaire, c'est vraiment un therme utilisé par des pigeons et creer par la domination pour nous empêcher de dénnoncer les complots ! Edwy Plenel et Fabrice Arfi sont-il conspirationniste quand il mmettent en lumière les liens finnancier de Kadhafy et Sarkozy ?

Arrêter de bouffé ce que les médias vous racconte sur Soral ou Dieudonné. C'est type leurs servent utilement pour nous empecher de pensé les vraies complots.
C'est gentil, Pirate, mais je ne vais pas perdre trop de temps avec des gens qui ne lisent pas vraiment ce qu'on leur écrit et qui répondent à côté de la plaque!
Quels dénis ! Quel paternalisme honteux chez vous, qui donnez des leçons de morale et moraline à bon compte. Incroyable de lire des paroles digne d'une ancienne colonisatrice . Mais bien sur les pays se bombardent eux même et israel est une démocratie. Les Usa et l'UE aussi sont du bon côté et les pauvres noirs ou arabes le sont à cause d'eux mêmes.Comme c'est beau ça votre monde est si simple je comprends....

..Ulcan est toujours là, impuni et agissant toujours; mais c'est dieudonné qui va être emmerdé pour avoir osé faire un sketch et toute sa vie il va payer ! .Je vois maintenant et ça explique les quelques pics que vous m'avez envoyé parfois...Madame se fait son story-stelling chez Fourest, BHL, Val et cies..Point ! Dormez madame comme la belle au bois dormant et surtout ne vous réveillez pas .Ah ça fait du bien n'est ce pas d'être du côté du manche ! Rôh ptin !

.Et en plus vous avez isa-pirate-towanda pro-israelienne assumée de votre côté qui vous adore....

.MAZEL TOV !
Les pauvres noirs et arabes, hein.....Et c'est moi qui serait paternaliste! Arf! Est-ce qu'il vous arrive de vous relire ou vous mitraillez à tout va et vous réfléchissez après? D'ailleurs, est-ce que vous lisez même ce que vous écrivent les autres ou vous voyez juste qu'ils ne sont pas d'accord avec vous et vous dézinguez au quart de tour en tirant dans tous les sens sans vraiment viser?
C'était Ironique hein, c'est quand même évident
en gros ce que dit BFMTV,quoi ...
Et oui autant laver son cerveau avec BFMTV et les journaux mainstream.Un truc malheureux comme un attentat hélas, .hein c'était le seul moyen de voir ce que les gens ont vraiment dans leurs têtes et tripes, le meilleur comme le pire...Et le pire c'est que ça veut nous éduquer et nous donner des leçons de morale là donc un de plus sur la liste des "bons de l'Axe du Bien" ! Je préfère être a ma place qu'à la leur tiens...
Voir ce que j'ai dans la tête et les tripes...fat chance, comme disent les Anglo-Saxons, puisque vous ne vous donnez même pas la peine de vraiment lire ce que vous écrivent vos interlocuteurs et que vous répondez donc complètement à côté de la plaque! C'est vite vu, vous ne répondez pratiquement à aucun des points que j'ai avancés. Autant dire que je n'ai pas l'intention de vous répondre à nouveau, à moins que vous ne commenciez à vraiment dialoguer.
Non c'est grave madame de ne pas savoir ce que j'ai moi-même déjà écrit, qu'Ulcan était bien protégé par la France et même Mr Molins qui l'a absout de toutes poursuites après ces différents crimes les 1350 appels téléphoniques à l'école de Toulouse Ozar Hatorah après le meurtre de 4 personnes, en se faisant passer pour une "racaille de banlieues"et pour menacer les élèves alors en deuil. Oui autant attribuer toutes sortes de crimes en leur nom hein ?

Puis pour la mort prématurée du beau-père de Haski ou soit disant on a enquêter et rien du tout car il a joué un rôle pas clair dans trop d'affaires (hackages et vol de données des sites dieudonné ) IL a trempé dans trop d'affaires louches et il est utile encore car il ne cesse de faire tomber des sites pro-palestiniens ou menacer Mme Aubry par exemple, elle a porté plainte mais que faire contre un délinquant caché et soutenu par l'Etat ?...

Je l'ai écris mais vous ne l'avez pas lu et je n'ai pas votre facilité pour re écrire encore et encore ce qu'ici peu veulent entendre ou lire. Ulcan peut faire ce qu'il veut : je l'ai suivi sur la toile et il se marre de nous pôvres gôchistes antisémites, soutenant la racaille islamique de Palestine et des banlieues etc..

.Et si vous voulez en savoir plus sur ces protecteurs ici :
FN Thooris et LDJ Ulcan, comment la LJD n'a toujours pas été interdite alors qu'elle a commis des crimes ? Pourtant des gens ont demandé sa dissolution. mais Valls estime qu'il n' y aucun problème ...

Entente très cordiale Etat et LDJ Les connexions entre la LDJ et Le FN est bien réelle et le policier Mr Thooris ne risque pas de chercher Ulcan si il y a conflit d'intérêt d'emblée ? Autant donner le rôle du berger au loup pour garder les brebis.

Et Mr Sifaoui le cher ami de Caroline Fourest semble aussi bien le connaitre : Sifaoui et Ulcan !!

Quand à l'insulte de dire que la mort de said Bourachach n'est pas claire allez voir sa famille les yeux dans les yeux ..Tout le monde sait que la LDJ est derrière mais étant proche du pouvoir (elle s'entraine dans des locaux de la police française) ils auront un petit jugement selon les normes habituelles du pot de terre contre le pot de fer...Justice pour Said Bourachach !!

Et comme vous semblez bien engagé vers ces personnalités Fourest, Sifaoui, et leurs amis je me demande bien si vous connaissez le passé de Sifaoui par exemple ? Bon laissez tomber il faut trop de temps et d'infos a rattraper et je le répète je n'ai pas votre facilité pour écrire sur le net a cappella ..Je ne suis pas assez instruite et voir selon "vos amis" du moment trop con pour poster ici

..Bien à vous PCV ...
Franchement, donner des leçons d'intelligence en annônant autant de bêtises... On peut être critique vis à vis de la soupe servie sans pour autant balancer d'encore plus grosses conneries.
On fait l'effort ici de discuter ou on se balance des sales juifs et sales arabes à jet continu ? (c'est bête je ne suis ni l'un ni l'autre...).

Par ailleurs, dans le contexte, ça pue franchement ! Si besoin en était, ça douche un peu l'optimisme de ces derniers jours sur le sursaut républicain...
Lire le reportage de Sébastien LEMAR sous celui de D.Schneidermann ce jour , et vous ne lirez plus le poison distillé par yéza et ses semblables avec plein de mouches autour .

Seulement se lever , s'élever , lorsque l'on est témoin quand il leur prendra d'insulter à la dignité de l'Autre .
Par chance , ils se contentent le plus souvent de rester à l'abri de leurs minables rassemblements lapenistes .
et vous ne lirez plus le poison distillé par yéza et ses semblables avec plein de mouches autour .

Vous êtes ignoble Mona, insulter les gens parce qu'ils n'ont pas les mêmes idées que vous .Et vous aussi prétendez donner des leçons de morales .Me traiter de merde vous mets au même niveau que vos" chers" amis" (a@i canal historique ) qui ne cesse de m'insulter sans avoir le fameux coup de ciseaux

Evidemment si vous avez des liens étroits avec la modération ou la tête du journal d'a@i vous pouvez tout vous permettre: lâchez vous bien sur. Il n'empêche que ceux qui vous croyez honorable et honnête ne verrons qu'une vielle femme aigrie et vindicative, cancanière, uniquement intéressée par les petits potins de votre clan d'élus.

Ou on discute entre soi se parant des plumes de la blancheur du cygne, de la pureté des bonnes âmes vous donnant le rôle de juger et diffamer les "Autres" en bonne conscience sure de votre supériorité..

Et que je sache je ne vote pas à droite alors arrêtez de prêter aux autres vos fantâsmes nés du besoin irrepressible "d'ennemis intérieurs", ou "boucs émissaires" bien facile pour expliquer votre désarroi actuel. Incapable que vous êtes de réellement remettre en cause l'inanité de votre existence et des chti problèmes de votre petite personne imbue et dominatrice. .......
Aussi inélégant qu'hors sujet comme message...
Dans la grande famille des cons, il n'y a pas que des djihadistes. Il y a aussi des journalistes.
Comme ceux du Global Times dont parle AK dans un vite-dit aujourd'hui : ils accusent Fluide Glacial, un mensuel, bouclé avant les tueries, de faire exprès de surfer sur la vague... La connerie des "pisse-froid" (comme AK a bien raison de les appeler) n'a vraiment aucune limite.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.