101
Commentaires

"Plus il y a de caméras, moins on pose de questions"

Le débat politique peut-il survivre à l'hypermédiatisation de la campagne présidentielle ? Dans chacun de leurs déplacements, les deux favoris actuels des sondages sont suivis par une armée de photographes et de caméramans opérant pour les journaux télévisés, les documentaires à venir, les sites de presse en ligne et les chaînes d'information continue. Cela enrichit-il ou appauvrit-il la narration audiovisuelle de la campagne ? Nous posons ces questions à nos trois invités du jour : John-Paul Lepers, fondateur de La Télé Libre et spécialiste des prises dévoilant les coulisses de la politique ; Sébastien Calvet, journaliste-photographe qui suit la campagne de François Hollande pour Libération et décrypte ses images sur son blog ; et Thomas Legrand, éditorialiste à France inter, toujours soucieux de déjouer la communication politique.

Derniers commentaires

Emission de peu d'intérêt.

Ici on décripte de moins en moins...

Rien de surprenant : on choisit de plus en plus souvent des sujets à propos desquels aucun décriptage digne de ce nom n'est justifié.

Vous finirez par parler de la pluie et du beau temps... avec Maja comme présentatrice météo.

***

Si on gêne, faut nous le dire, on peut toujours aller voir ailleurs.
Au fait, si je comprend bien,
quand Mélenchon refuse le petit journal c'est une atteinte à la liberté de la presse
mais quand Hollande ou Sarkozy le fait, c'est un pool.

C'est bien ca ?
Bof et rebof. Je vais plutôt revoir "Désabillons-les" sur LCA (ou Public Sénat)…
Ces papotages n'ont guère d'intérêt, que je dis.
Le titre de l'émission était attirant : on allait sans aucun doute mettre en lumière la place déraisonnable des petites phrases et des images de com' dans la couverture médiatique de la politique et, par là, dans le débat politique. Mais que voit-on à la place ? L'affliction des chasseurs d'images que les partis entravent pour garder la maîtrise de leur com'. Et quand l'un dit la phrase qui servira de titre, je me dis qu'ils vont enfin en parler, mais non. Que les preneurs d'images s'agglutinant empêchent de poser des questions aux politiques, ça n'a vraisemblablement choqué personne...

Legrand, qui, je l'espère, a profité de cette occasion pour retirer à Porte le couteau qu'il lui avait planté dans le dos, a été pathétique à la fin à propos du journaliste d'Owni (qui fait vraiment son travail pour le coup) : le gars parle tous les jours sur France Inter pour ne rien dire et il se la joue paladin de la vérité, héros et héraut de l'information, porteur de la torche qui éclaire les citoyens ! Mais il a raison ! Quelle honte que les partis empêchent de filmer un tel faisant une grimace quand son challenger discourt, cet autre avoir des fiches et ceux-là ne serrant pas la main ! Comment les citoyens peuvent faire leur choix ?!
Sur le CRIF, j'irais plus loin : le président de la république nous doit de ne pas y aller ès qualité.
Rappel à la loi (de 1905 - article 2) : La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.
Bon, je suis à 19 minutes, et j'arrête de regarder.

Un tel ramassis de conneries, je ne vois pas l'intérêt.

1/ "C'est une image importante et forte, c'est une étape", "c'est un tournant dans la campagne" : MAIS VOUS PLAISANTEZ, NON ?!!!???
C'est juste deux merdeux qui se serrent la main, sans rien se dire de politique, et vous êtes là tout émerveilléq "oh ! mon dieu ! ils se sont serrés la main ! Il y en a un qui a surpris l'autre à table ! OUHLALALALALALAAAAAAAAAA !!! C'est l'événement de la campagne, c'est sûr !"
Elles sont OÙ les propositions politiques dans cette image, elles sont OÙ les idées politiques et leurs confrontations ?

Que les journalistes considèrent cela comme politiquement important, cela les disqualifie totalement.

2/ Sébastien Calvet (c'est cela qui a fait déborder le vase et me fait arrêter de regarder l'émission) : "Le CRIF c'est un moment politique important, où on se doit d'y être".
Non, le CRIF, on ne se doit pas d'y être, et surtout pas un président de la République laïque et indivisible et un candidat au poste ; la réunion du CRIF est une réunion sur critère religieux et communautaire, ce qui viole la constitution et la loi de 1905 (que tous ces politiques en poste et candidats y aillent).
Que les journalistes considèrent cette double violation de la République comme normale, cela les disqualifie totalement.

Conclusion : au café du commerce j'aurais des analyses plus pertinentes que ce que vont dire ces soit-disant journalistes. Et à mon grand regret, j'y inclus Daniel Schneidermann et Laure Daussy.

REVEILLEZ-VOUS, BORDEL !
'est l'histoire d'un éditorialiste qui suit un candidat à Gandrange ..." dans le Nord "....il est perdu ( hélas pas pour nous )
Je profite du fait que l'émission porte sur la médiatisation des meetings pour évoquer le vite-dit d'Arrêt sur Images publié le 6 février, qui s'intitule "Mélenchon contre les médias, de mauvaise foi (Désintox Libé)". Le jour de sa publication, j'ai fait parvenir un mail à la rédaction d'Arrêt sur Images pour montrer, scans d'articles à l'appui, que Mélenchon avait eu entièrement raison de dénoncer l'absence totale de couverture médiatique du meeting de Besançon dans les colonnes de L'Est Républicain. N'ayant pas encore eu accès à l'intégralité de l'article de "Désintox" de Libération, je me contentais d'y pointer les erreurs contenues dans le vite-dit d'@si. Le lendemain, en début de matinée, j'ai fait parvenir un second mail à la rédaction d'@si, démontrant que l'article de "Désintox" publié dans Libération comportait une bonne dose de mauvaise foi. Face à l'absence de réaction de la part d'@si, j'ai décidé de publier une mise au point sur mon blog, sous le titre "Mélenchon, L'Est Républicain et l'intox de Libération". J'ai aussitôt envoyé un lien vers mon article au compte d'Arrêt sur Images sur Twitter, en espérant que l'information passe mieux que par mail. Une fois de plus, je n'ai obtenu aucune réaction de la part de mon site de décryptage des médias préféré...

Je tente donc ma chance sur ce forum, à défaut de pouvoir réagir ailleurs aux vite-dits. Et puis maintenant que Mélenchon a publié sur son blog une mise au point sur L'Est Républicain et l'article de Libération, en s'appuyant explicitement sur ma contribution — car le "blog au nom exotique" dont il donne le lien, c'est le mien —, je me dis que la rédaction d'Arrêt sur Images sera peut-être un peu plus sensible à ma réaction concernant son vite-dit (et surtout l'article qui y était évoqué). Je serais très déçu de n'obtenir aucune réponse, car je suis un inconditionnel d'Arrêt sur Images, et j'en dis sans arrêt du bien autour de moi. Je comprendrais très bien que l'équipe d'@si ait été peu disposée à remettre en cause l'objectivité de l'article écrit par le collègue de Libération, mais j'aimerais au moins savoir pourquoi mes mails et mon tweet n'ont suscité aucune réaction...

(Je précise que ce message a été rédigé dans la moindre animosité : quelque soit votre réponse, s'il y en a une, je compte bien rester encore un bon moment l'aficionado d'@si que je suis)
Oui révélatrice à maints égards ! Dites voir Daniel, y'a que deux candidats en lice ?
Quel théâtre, quelle mise en scène de la démocratie-démocrassouille ! Et tout le monde y participe, là.
On se fout des gens et de l'information. Le people, les chaussures, la mimique, la tonsure à éviter, mais on se fout de la gueule du petit peuple, on le prend QUE pour des imbéciles. Honte à ces journaleux qui jouent le jeux comme les chiens de garde qu'ils sont, le doigt sur la couture du pantalon, face à leur chef rédac et ne se pose aucune question sur leur déontologie.
Daniel je vous ai connu plus pertinent, mais là, gentillet vous êtes. Par solidarité professionnelle ?
Y'a des révélations là dedans : "grâce à nous, c'est 5 millions de personnes qui vous regardent, on peut négocier" : Ben voyons, évidemment, s'ils allaient traîner leurs guêtres ailleurs, ils respireraient mieux et nous aussi. Y'a de la place, AILLEURS !! Mais Messieurs, vous orientez les opinions, vous le savez ça ? Cette émission démontre l'horreur du système. Où sont les idées, les vraies questions ? dans la cravate ou non d'un candidat ?
Pis alors le mieux, c'est la révélation de Legrand qui ose dire: "on a réfléchi avec Philippe Val comment faire pour taper plus sur Hollande et favoriser Nicolas Sarkozy ?". Ah ah ah, mais c'est bien sûr, mon cher Watson. On n'avait plus d'illusion sur le chef de France Inter, une radio libre ??????!!!!!!
Ecoeurant ! Arrêt sur images, aujourd'hui, se corrompt. J'écris très très rarement, mais là, suis vraiment déçue, euphémisme.
Annie
Débat peu intérressant, petite cuisine interne entre journalistes.... on y apprend finalement peu de choses sur la façon dont travaille toute cette corporation et sur leurs rapports avec les politiques.
JE m'aperçois que certains voit JP Lepers comme un petit rebel du journalisme. Ces certains ont plein de sensations rebelles nouvelles à découvrir que je leur recommande: fumer des cigarettes, pisser sur les murs, ne pas payer le ticket de train, etc.
Après on pourra parler
tres mauvais,legrand est un con, le photographe poolman est con lui aussi,en tout cas il en a l'air,et JP lepers devient vieux ,il as l'air fatigué,ils sont usés ces gens qui parlent trop,et qui s'ecoutent parler,a quand du ,lordon,du chouard,voir meme du soral,pour secouer le panier a salade perrimée que l'ont nous balancent a longueur d'antennes,RESSAISISSEZ VOUS ! ! !amicalement un gars du sud (cannes)
Moi aussi elle m'a bien plu cette émission, mais c'est vrai que la partie la plus intéressante a été la présentation @ux sources dont je m'apprête à voir l'intégrale!
Je l'ai trouvé pas mal du tout cette émmission moi. Par contre en cette période d'élections, le top serait d'inviter Étienne Chouard pour nous expliquer la démocratie.
Bonjour,

Peut-on s'attendre à voir à nouveau traité dans l'émission un sujet de fond avant l'élection présidentielle ?
au bout de 10mn je jette l'éponge, ça méritait un vite ou un 9h15 mais de la a en faire une émission ...
pourquoi se borner a suivre l'actualité ? il y a des sujets importants
et même dans l'actualité il y a des sujets importants, allez je vous aide
le problème du temps de parole et du Csa, en rentrant tout a l'heure j'ai écouté france info, il y avait une interview d'une responsable du csa, qui en gros disait qu'elle était d'accord avec les revendications, d'habitude je m'énerve mais la j'ai rigolé, reste plus que ça le rire ...

ça s'apellait : Polémique sur les temps de parole: le CSA favorable à un "assouplissement"
selon la personne du Csa, il vaux mieux revenir a l'équité que légalité, l'équité c'est en gros on laisse faire les radios et télévisions elles sont libres de choisir, et on fait confiance a leur sens de la responsabilité si si ...
et l'argument c'est le temps de parole a la seconde prêt, est ce vrai ? sinon j'ai une idée on peut le réduire a la minute ou a la 10 zaines de minutes, mais pour l’instant ça se compte en heure pour certains ... quand j'ai écouté ça je me suis demandé si j'étais en démocratie encore ?
J'ai trouvé intéressant les réponses en phase des trois invités sur les images filmées par J-P Lepers en 2006.
La réalité est simple: ces plans n'ont pas d'intérêt particulier et les motivations ne sont pas liées la qualité de l'information. Les JRI ont besoin d'un rôle autre que technique: ils se distinguent par des plans incongrus ou artistiques comme ils disent (pourquoi pas). Et finalement, dans cette profession, un type comme JP Lepers se fait sa petite marque de fabrique, son originalité, sa reconnaissance, et donc sa côte.
C'est affligeant d'entendre le jugement positif de T. Legrand. Je sais bien que T. Legrand n'est pas brillant, mais bon quand même, il s'efforce à penser le journalisme.
Honte et scandale : le vilain Hollande, au Bourget, a parqué les photographes et cameramen à X mètres et confié la réalisation des images à une agence choisie... M. Legrand - celui qui avait déjà descendu un certain D. Porte, avec Demorand et Guetta - fustige les télés style I-télé et BFM qui acceptent de diffuser en direct ce qui est filmé par ladite agence !
Ne parlons pas de M. Calvet : son récit de l'enfarinage de Hollande vaut son pesant de farine où il parle surtout de lui et encore de lui et donne une image peu flatteuse de sa corporation. Un de ses élégants collègues s'est récemment distingué par un "Hey baby" adressé à la 1ère ministre du Danemark à l'entrée du x ème sommet européen !
Et comment ne pas rappeler, il y a cinq ans, cet amas de photographes et cameramen entassés pire que des bestiaux sur un plateau agricole tiré par un tracteur, pour suivre les évolutions hippiques du candidat bling-bling ?
Qui prouve que les pseudo-râleurs ne sont agressifs qu'avec ceux qui ont la faiblesse d'essayer d'être ouverts à leurs demandes et acceptent les pires humiliations de ceux qui leur imposent leur diktat !

PS qui n'a rien à voir : je reçois en tant qu'abonné - du début ! - une invitation à aussi m'abonner à médiapart dont le patron, du temps où il était patron du Monde, avait viré sans fleur ni couronne le patron d'@si, comme quoi il n'y a pas que chez les politiques que l'on met "larancune au caniveau" !
je vais/veux pas faire avancer le débat (et du coup, j'ai pas lu les autres posts avant d'écrire le mien, je suis sûre que c'est plein de pisse-vinaigre et de peine-à-jouir qui râlent) : des émissions comme ça, avec porte en forme en amont et maja en aval, j'en voudrais tous les jours. c'est léger, plein d'infos, on rit, on peut aller faire pipi sans pleurer d'en avoir perdu 3 gouttes (de l'émission), et on est sûre de regarder les images de nos candidats d'un autre oeil. et j'aime tellement entendre les journalistes parler ensemble de leur cuisine. en général, j'aime écouter les pros parler entre eux - et il y a que les vrais cuisiniers parlant cuisine qui me donnent la gerbe zarbi;-?...

juste un truc, mais ça fait partie du charme décrit ci-dessus : vous êtes vraiment foutraques pour l'allocation des tours de parole...

ps : je trouve magnifique le reportage en contre-plongée des candidats aux primaires. enfin un mec qui ose décider un point de vue et qui l'assume artistiquement parlant. bon, le plexi semblait couvert de postillons, et on n'a vu que les pompes de la royal (c'est bien un mec, tiens, pas l'idée que nous montrer les pompes des mecs aussi), mais cette succession de visages était vraiment intéressante à regarder.
quelqu'un comprend ce que Dit Didier Porte après que Thomas Legrand ai dit "je suis dans cette charrette?". Je n'arrive pas à entendre ( pépère est un peu sourd à force d'écouter les ramones...).
Rien à voir ni à comprendre dans cette émission genre Gala ...
Combien y a-t-il de candidats dans cette élection ?
Bonjour
Vous ronronnez Daniel.
Gare aux lendemains qui déchantent à jouer les chiens de garde.
Hollande serre la main a Sarko au diner du CRIF alleluya ! J"épère qu'ils se feront la bise au diner du http://www.lecfcm.fr/ ...

Hollande au CRIF ! il n'aura pas ma voix au 1er tour vu le langage de ses amis du CRIF .
Le corps de cette émission ne se pose pas beaucoup de question non plus, tout cela est malheureusement un peu superficiel. Quelques paroles de journalistes révèlent une partie du fond de la culture de leur métier mais tout de même rien de bien transcendant. les analyses ne m'ont pas semblées très poussées. ça se résume un peu à cette découverte : les hommes politiques se soucient de leur image, les journalistes doivent trouver leur place dans cette démarche.

Et les meeting des autres candidats ? @si est tombé dans la marmite de bipolarisation de la politique ou quoi ? Dites, le P.S. et l'UMP font 50% des intentions de vote d'accord, mais les autres ?
En plus on y parle assez peu des meeting politique et beaucoup du look et de l'image de la personnalité présentées par les candidats, bonjour la peoplisation !

Cette émission est mal nommée : elle n'aurait pas du s'appeler couvrir un meeting politique, mais plutôt "petites leçons de cadrage, d'éclairage, et de broadcasting pour journalistes politiques aspirants ".

Bref, le sujet me paraît assez peu traité ...
Ca vole pas haut tout ça

Porte:
pute, pute, pute, pute, c'est drôle non ? Ah non pardon, quand on est chroniqueur gauchiste, donc intellectuel, on dit "escort à Dubaï". C'est plus fin, plus raffiné, donc vachement plus drôle. On dit pas pute, parce-que ce serait pornographique. Et comme on a sa dignité d'humoriste élitiste, on va pas faire du Max Pecas, trop populaire, ni du Russ Meyer pas assez prise de tête. Non, on va y mettre les formes, on va avoir de l'ambition artistique: on va faire un téléfilm érotique de M6.
Pute, pute, pute. T.Legrand aura un sourire entendu. J'empoche 4000 euros et je vous dit à la semaine. Pute, pute.
Prochaine.

La partouze:
On continue dans la dentelle entre personnes de bonnes moeurs et on se passe les plats raffinés en même temps que le cirage. Là c'est bon, tu la sens ? Oui, c'est bon, donc ça fait:
Non, pas du tout, je n'érotisais absolument pas S.Royal en filmant ses pieds. J'en discutais d'ailleurs avec Q.Tarantino: filmer, en gros plan, les pieds d'une femme n'a absolument aucune connotation. Loin de moi l'idée de réduire une candidate à la présidence en objet sexuel. D'ailleurs, si j'avais su, j'aurais pris un grand angle, une chignole, et une place sous l'estrade vu qu'elle était en jupe pour avoir un regard artistique sur la campagne. Parce-que le journalisme, c'est un point de vue, et le mien est artistique.
D'ailleurs c'était une galerie de portrait: j'ai filmé et diffusé l'ensemble des pointures du PS.

Serre un peu, t'es large. Oui, comme ça, c'est bon.
Oui, oui, oui, oh oui je sais pourquoi F.Hollande simulait quand il entreprenait la Marseillaise. Rhâââ, mmhmhmh la Marseillaise, quand je la vois, en Delacroix, pointer le sein guidant le peuple et l'audimat sous opium, mon réflexe de journaliste c'est de zoomer sur ses lèvres! Mouillées, pulpeuses... mmhmhmh oh je sens le scoop qui monte. Les lèvres bougent, mais de manière désordonnée, on sent une tension, j'ai le scoop qui arrive... Mmrrâââgh voilà pourquoi: il porte des micros et il chante faux. Je sais, je vous ai expliqué.
Ah non? Ben pas grave, j'ai la solution quand même que c'est moi qui ai raison: il voulait pas chanter!

Oh oui, plus fort, oui, plus fort
Alors moi vous voyez je suis pas comme les autres. J'ai beau faire un métier médiatique et pictural, mon objectif est de me démarquer des autres. Tu vois... moi... la photo je la sin-gu-la-rise.
Oh Mon Dieu ! Quelle singularité ! Quelle audace ! Que vous êtes originalement singulier. Singlez-moi !!

Oh... Retiens-toi
Rien à retenir de cette émission, sauf la suite signée M.Neskovic. Suite que l'on retrouve de toute façon en mieux et en intégrale. Donc 3 options s'offre aux @sinautes:
- quitte à se tripoter la nouille et le vermicelle, on zappe directement sur la météo de F.Amiach
- quitte à être obscène, on zappe intelligemment sur l'anthologie de South Park en attendant la nouvelle saison
- quitte à parler cul, on zappe sur un truc vraiment artistique
Une émission qui vaut pour beaucoup à la présence de J.P. Lepers selon moi.
Le matinaleur de FI et le Hollandeur de Libé, moui bon ben ils racontent ce qu'on voit nous-mêmes quand on nous présente les images.

Juste citer le titre du dernier Siné Mensuel, pour résumer la pensée profonde du moment: "Casse-toi, triple con !"
Je vous épargne la Une de Zelium, l'excellent irrégulomadaire dont personne ne parle.

@Florence ci-dessus: c'est pareil jusqu'à la 72ème minute.


Ah, et voté pour la cultivatrice de jardin tout en haut.
Quid des "nouveaux chiens de garde" et de l'absence médiatique tonitruante de promotion ?
Il y en avait pourtant un en puissance qui a fait ses preuves, sur ce plateau.
Concernant l'un des actuels équipiers d'@si.
Hollande Sarkozy Encore! Et les Autre? Vous aussi vous participé au jeu des média qui réduit cette élection à ces deux types!
C'est navrant
Mais quel ennui !!!
Les hommes parlent, les femmes...... jacassent!!!!! de vraies pies...
Bof !!!!!

Les hommes parlent, les femmes agissent mais comme il y a toujours plus d'hommes invités dans les débats que de femmes, plus de journalistes hommes que de journalistes femmes, tous ces discours ne m'intéressent plus.
Moins de paroles, plus d'actions.
Je commence juste à regarder, et je suis triste. Porte est débordé du côté de l'humour par Thomas Legrand qui a "choisi son camp" (ouais c'est sûr, heureusement qu'il est là pour tondre les puissants) et par son propre reportage (Equidia rocks !) ...
Bonjour
Après 5 ans je constate que notre président a grandi ou alors il a une petite estrade. Voyons la suite
Pffffffffffffff... j'en suis à la deuxième vidéo et je pense que je n'arriverai pas à aller jusqu'au bout. Soporifique la cuisine de la cuisine médiatique...

Et pourtant j'ai sauté les passages le plus rébarbatifs.

En ce moment ce qui m'intrigue le plus c'est la question de la médiatisation de la guerre civile en Syrie. Un analyse des propagandes des deux camps serait la bienvenue mais on touche ici a une limite éditoriale qu' ASI s'est toujours refusé à franchir. (cf la Libye)

Allez courage! Le chapitre 3 sera peut être intéressant qui sait!

Je relis la problématique de l'émission et je souris : "Cela enrichit-il ou appauvrit-il la narration audiovisuelle de la campagne présidentielle ?" pour l'instant la réponse est claire.

"Je pense que les journalistes télé se satisfont un peu facilement du fait que l'image qui leur est fournie soit propre", balance Legrand


Ah, le grand déontologue Thomas Legrand ! Il nous manquait, celui-là. Qu'est-ce qu'il pense, le donneur de leçons de morale journalistique, de ses collègues de France Inter lorsqu'ils font causer un opposant masqué à Mélenchon, sous couvert de réagir à une question touchant à l'enseignement ?
bon, pas vu encore, mais au regard du plateau, c'est tentant.

En attendant, un scoop assez raccord !!!

[large]L'iconographe du Figaro est un cousin du gars qui a caviardé (cf. le "dehors !" / NS) un mag de pgm TV cette semaine !
[/large]

en effet, parmi les photos du figaro.fr (quid de la version papier ?) pour illustrer les propos du pré-candidat**, a côté d'un NS contemplant une statue de Jeanne d'Arc :

=> photo illustrant l'article sur le net : http://www.lefigaro.fr/medias/2012/02/10/02cceb44-5302-11e1-b0ac-fe84f68d99b9-493x325.jpg
Visite présidentielle à ArcelorMittal, le 4 février 2008. Crédits photo : Abaca/Guibbaud Christophe/ABACA

Pour mémoire, s'il était besoin :

une autre image : http://static.lexpress.fr/pictures/490/251014_des-syndicalistes-de-la-cfdt-plantent-une-stele-rappelant-des-promesses-non-tenues-de-nicolas-sarkozy-a-l-entree-de-l-usine-arcelormittal-de-gandrange-moselle-le-4-fevrier-2009.jpg
afp.com/Jean-Christophe Verhaegen
cf. stèle érigée en 2009 par la CFDT à l'entrée de l'usine ArcelorMittal de Gandrange (Moselle)


L'article :

**in "Le Figaro Magazine" du oiuk-end : Nicolas Sarkozy : «Mes valeurs pour la France»
Par Alexis Brezet, Carl Meeus
Mis à jour le 10/02/2012 à 18:51 | publié le 10/02/2012 à 17:59
Encore une émission que j'ai pas vraiment envie de regarder... les petites mesquineries des candidats "autorisés qui s'autorisent", avec "leurs tronches de premiers de la classe"... Bof... A quand une émission à propos des Nouveaux Chiens de Garde? Si les réalisateurs veulent pas, doit bien y avoir d'autres personnes pour en parler?

Ou alors: comment on traite la question du logement, et particulièrement du logement social dans les médias.
Ou encore: comment on parle des (femmes) précaires et pauvres après le bouquin de Florence Aubenas, dont l'écho minime contrastait si fort avec son remarquable intérêt?
Ou encore: le travail dans le bâtiment, les 1001 couches d'entreprises diverse et de travailleurs aux statuts émiettés avec ses ségrégations ethniques si bien analysés dans "Chantier interdit au public" de Nicolas Jounin?

Et, en général, pourquoi on parle si peu, si mal, si rarement de ce qui constitue la vraie vie des vrais gens?
Ouuaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiis, John Paul Lepers!!! Ça compense la présence de Thomas Legrand! :)

et preums!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.