56
Commentaires

Plenel, Darmanin, Napoléon et les Juifs

Commentaires préférés des abonnés

Napoléon et les juifs, je m'en fous. Si si. 

Mon opinion sur le bonhomme ne s'en trouvera pas radicalement changé :  l''Obélisque et le Code civil ont toujours été de peu de poids au regard des centaines de milliers (millions ?) qui jonchent(...)

Merci pour cette chronique. 

Grâce à elle l'info me parvient. Dingue, non pas tant la citation napoléonienne, que ce qui la précède et ce qui la suit, en effet, et qui est de la plume de G. Darmanin. Les juifs fauteurs de "troubles", la "lutte po(...)

Les " auteurs de l'ombre " !  " Enfin, des   " nègres "  qui seront bien traités , par le sinistre ....

Derniers commentaires

Notons que le "décret infâme" interdisant l'usure, l'achat des remplaçants pour la conscription et imposant l'annulation d'une partie des créances et des dettes souscrites auprès des juifs, ne concernait que l'Alsace et la Moselle. Elle inaugurait donc une logique de différentiation territoriale !
Outre les préjugés antisémites de Napoléon, ce dernier décret discriminatoire était motivé par la sa volonté de répondre à l'opposition d'une part de la population de ces département à "l'émancipation" des juifs et les "pogroms" qui les visaient. 


Ben oui, le séparatisme à Macron, Darmanin & Co Lrem Ltd est global. 

Comme leur conception de la sécurité.

Leur séparatisme a vocation à viser et discriminet tout le monde. 

Les exemples qui manquent dans les législations passées.


Quant à Bonaparte, il est l'initiateur du fascisme que la sociale-démocratie ne déteste pas non plus.

Pour preuve, il inspire en l'exécutif actuel.

Sans omettre les aimables socialistes Jules Favre et Jules Ferry ayant demandé l'éradication de la chienlit communarde, ce qui persiste comme l'héritier du second l'a encore prouvé en demandant que les forces de l'ordre tirent sur les gilets jaunes.


L'information essentielle d'aujourd'hui :


Le 23 mars est le 150° anniversaire de la proclamation de la Commune à l'hôtel de ville.


C'est sur le massacre de ces concitoyens - " la foule " comme les appelle la réaction conservatrice toujours d'actualité dans la doctrine du maintien de l'ordre  - que l'engeance des sociaux-traîtres du bourgeoisisme a fondé la III° république coloniale et raciste, dans la ligne du libéralisme autoritaire bonapartiste, un dictateur qui est arrivé au pouvoir par un coup d'Etat de corrompus.


Et c'est cela que veut commémorer Macron, Darmanin & Co Lrem Ltd


Des auteurs ont écrit des livres sur les boulots de merde ; d'autres dénoncent leur vie de merde. A quand une campagne de presse contre les dirigeants de merde ?


Ce serait peut-être utile, dans la perspective des prochaines élections. Non ?

A vous de voir.

Je pense que ce serait ce qui me motiverait le plus pour sauver la démocratie si j'étais journaliste.


Voir le violent pamphlet antisémite de A. de Boisandré, "Napoléon antisémite" (Éd. de la Librairie antisémite (sic), Paris, 1900) basé presque uniquement sur des citations extraites des lettres, discours et autres, de Napo.


J’ai beau regardé dehors et sur Twitter, ni la République, ni le gouvernement, ni Darmanin n’ont sauté. 

Mes yeux refusent de le croire. 


Le sujet n’est pas Napoléon, qui n’avait que les préjugés de son temps, mais le fait qu’il y ait un continuum aussi pur entre l’Empire et la République, entre les Juifs et les musulmans, entre les débats d’hier sur l’intégration, l’assimilation, et ceux d’aujourd’hui. Les termes utilisés sont plus polissés, mais ce sont la même demande d’allégeance qu’on exige aujourd’hui aux musulmans de France qu’hier aux Juifs, le même soupçon de déloyauté à la République, le même questionnement sur la compatibilité d’une autre religion que le christianisme avec les valeurs de la France. 


Au lieu de regarder la pensée déconstructiviste et la recherche sur le post-colonialisme avec des yeux comme deux ronds de flanc, nous devrions tenter de comprendre ce continuum, inspecter les invariants entre les différents moments de notre Histoire - l’universalisme étant à mon sens l’un des principaux suspects. L’intégration des enseignements des études post-coloniales sera décisive pour améliorer et pérenniser notre organisation politique. 

Je pense qu'en changeant, dans votre article, le mot "juif" par le mot "communiste", il serait possible de le lire de la même manière;

Pour les reste, Darmanin est aussi comique que Vals.

Commentaire supprimé par un administrateur.

Je trouve qu'on devrait prendre de plus en plus au serieux l'avertissement de Todd : l'Islamophobie ouvre la voie a un retour du bon viel antisemitisme Franchouillard.


Rappelons nous la remarque de Darmanin qui se disait gene par la presence de rayons Hallal, mais aussi Kasher dans les supermarches.

Merci pour cet excellent et très juste parallèle !

Encore une preuve de cette information biaisée qui nous est servie à longueur de temps par la paresse journalistique : livre de Darmanin non lu, histoire napoléonienne survolée, réponse de Poutine à Biden caricaturée et donc ridiculisée alors que c'est une merveille de finesse... mais encore faut-il aller la chercher ou tomber dessus. Difficile donc d'exercer son esprit critique malgré les "apparentes" exhortations officielles. Mais l'ignorance est plus facile à manipuler...

Un thème sous-jacent : qu'est-ce que l'"assimilation" ?

Certain-e-s usent et abusent de ce mot et du concept qui se trouve derrière pour lutter contre le racisme et la xénophobie. Soit...

Mais qu'est-ce que l'assimilation alors ?

Est-ce que c'est une politique globale dont les multiples facettes visent à forcer l'Autre qui "vient vivre ici" à changer de toutes les manières possibles de manière à ne plus être lui/elle-même mais à devenir une copie de l'individu moyen qui constitue la collectivité ? Même si les caractéristiques qui font de cet-te autre un Autre mais aussi les caractéristiques qui font l'individu moyen d'ici sont largement fantasmées ?

Mais alors dans ce cas, est-ce que l'assimilation s'oppose véritablement à la xénophobie ? Puisque on ne veut bien accepter l'autre qu'à partir du moment où il/elle n'est plus autre mais qu'il/elle est devenu une copie de soi (ou du moins de l'image qu'on se fait de soi), n'est-ce pas juste une version acceptable de la xénophobie ?

Une politique assimilationniste pourrait donc être xénophobe. Et même raciste si elle considère que certains critères (la couleur de peau par exemple) est définitivement rédhibitoire.

Je suppose que le diable comme toujours se trouve dans les détails et en l'occurrence dans les critères que l'on pose pour déterminer si, quand et comment l'Autre est considéré-e comme "assimilé-e".

L'assimilationisme napoléonien me semble au mieux xénophobe et même raciste. Qu'en est-il de celui de M. Darmanin (en supposant même qu'il soit assimilationiste... mais accordons-lui le bénéfice de ce doute, ne serait-ce que pour les besoins de la question) ?

Des bruits courent que Darmanin aurait longtemps hésité sur l'usage qu'il allait faire de sa plume avant qu'il ne la trempe dans l'encrier.

Constatant tout le bruit provoqué par son opuscule "Le séparatisme islamiste" on peut légitimement se  demander si l'alternative envisagée n'aurait pas été plus sage.

« Oui, Napoléon a "émancipé" les Juifs de France, [...] en leur interdisant l'usure, en leur interdisant de s'acheter des remplaçants pour la conscription [...]. Oui, contradictoirement, le "décret infâme" de 1808 les discrimine, [...] »


J'ai du mal à voir la contradiction ici : l'interdiction de payer des remplaçant est discriminatoire, puisqu'elle n'est pas (à ma connaissance) valable pour les non juifs. De même, l'interdiction de l'usure est-elle générale (j'en serais étonné) ou spécifique aux juifs ?


Je ne vois pas trop de «en même temps» ici, il faut dire les choses clairement : Napoléon Bonaparte a mis en œuvre une politique qui, revenant sur des acquis révolutionnaires, préfigure l'antisémitisme du 20ième siècle. C'est en tout cas ce qui transparaît dans les exemples cités ici.


Les musulmans, ces sous-juifs !

Tous les arguments, fussent-ils antisémites, sont bons pour taper sur les musulmans !

Radicalement anti Napoléon "The Killer" Bonaparte  !


Nulle surprise avec Darmanin en Bonaparte et l'usure de mon blue jeans Lévis.


Hé la LICRA et le MRAP, vous portez plainte contre ce sinistre ... ?




Merci pour cette chronique. 

Grâce à elle l'info me parvient. Dingue, non pas tant la citation napoléonienne, que ce qui la précède et ce qui la suit, en effet, et qui est de la plume de G. Darmanin. Les juifs fauteurs de "troubles", la "lutte pour l'intégration" salutaire contre le mal qu'ils feraient.

L'antisémitisme est fort  quand il est à ce point tranquille, non pas tant dans une déclaration choc, mais dans le confort d'un paragraphe que personne n'avait remarqué pendant des semaines. Qui plus est dans la plume d'un ministre qui surjoue le républicanisme casqué, et qui ne perd pas une occasion de dénoncer l'antisémitisme des ennemis qu'il désigne. Cela glace vraiment, soit qu'il le pense, soit que personne n'ait retenu la main de son ghost writer, n'ait vu le problème. 

Ce matin, à la radio, Marine Le Pen était outrââââgée par le 'racisme' de l'UNEF, et en a même, mazette, appelé à la Constitution : on croyait rêver, personne ne lui rappela le racisme congénital, principiel de son parti. 

Le racisme n'est certes pas le seul problème de ce pays, mais voir qu'il gagne autant de terrain, que les plus racistes des racistes font désormais la leçon, que les ambitieux embrassent le racisme quand ça les arrange, oui c'est vraiment glaçant.  

Les " auteurs de l'ombre " !  " Enfin, des   " nègres "  qui seront bien traités , par le sinistre ....

Napoléon et les juifs, je m'en fous. Si si. 

Mon opinion sur le bonhomme ne s'en trouvera pas radicalement changé :  l''Obélisque et le Code civil ont toujours été de peu de poids au regard des centaines de milliers (millions ?) qui jonchent son parcours. Mais je conçois l'intérêt  du propos pour mettre en perspective l'antisémitisme français qui se rappelle épisodiquement à nos mémoire au gré des évènements historiques

Mais que DARMANIN reprenne à son compte la doxa clairement antisémites de ce personnage devrait être au coeur de la chronique parce que ça je l'ai découvert comme beaucoup en écoutant PLENEL hier et cela me semble autrement plus important qu'un cours d'histoire.

Alors quoi, le Ministre de l'intérieur est clairement antisémite et cela ne donne pas lieu à un scandale monstre?

Pas de démission ? Sera-t-elle même seulement demandée ?

Le fascisme, il est là. Pas chez l'UNEF.




Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.