85
Commentaires

Perseverare diabolicum

Commentaires préférés des abonnés

C'est pas pour dire, mais le mage Mélenchon, que j'adore écouter (sans avoir de l'adoration pour le personnage crois-je utile de préciser pour ne pas me faire traiter de mélenchoniste béat) a appelé depuis des mois à se préparer à la deuxième vague d(...)

Quand je vois un Mandarin, présenté comme une sommité, j'ai d'autant plus envie de le croire qu'il est rassurant.

Qui pourrait m'en blâmer ? 

Ceci dit, c après un article de LEHMAN dans Libé que j'ai pris la résolution d'aérer à mort chez moi et s(...)

Bah c’est comme les politiques : « Pile, je gagne, Face, tu perd » 🤷‍♀️


Ils se recoupent entièrement d’ailleurs : « on ne pouvait pas savoir », « on ne pouvait pas prévoir », alors qu’en fait on est juste dirigé par des poulets sans tête qui sont plus(...)

Derniers commentaires

Il y a les chercheurs en laboratoire qui analysent le virus, travaillent pour un traitement et/ou un vaccin.  Il y a aussi les épidémiolgistes et les analystes data qui rassemblent et étudient les données quotidiennes de tous les pays du monde.


Avec tout le respect que je leur dois, je ne suis pas sûr que les médecins généralistes soient les mieux placés pour nous donner la tendance de l'épidémie.

Créer "subtilement" le lien dans l'esprit du lecteur entre ZEMMOUR et des scientifiques donnant leur avis professionnel et alarmant sur un aveuglement médiatique et politique... minable

Je m'attendais bêtement à un mea culpa pour avoir invité Toubiana sur votre plateau. Mais non. Aucune excuse pour lui avoir donné une tribune supplémentaire et l'avoir laissé diffuser ses propos erronés (pour être gentil), comme sur une vulgaire chaîne d'informations en continu.


Il faudra donc se contenter de cette incise énigmatique dans l'article de Loris Guémart ?

« "Toubiana est épidémiologiste, je m’étais dit que c’était un gage de compétence", commente aujourd'hui Daniel Schneidermann à propos de l'invitation. »

Pourquoi pas inviter Raoult, alors ? Il est spécialiste des maladies infectieuses, c'est un gage de compétence, non ?

le plus simple c'est de faire comme pour toutes les mesure d'urgence en france a savoir de  les faire passer dans le droit commun. ajout du confinement permanent a la constitution, ça règle d'un coup la crise sanitaire et la crise climatique.


Enfin on pense surtout aux soignants qui vont de nouveau morfler avec un moral déjà dans les godasses..... le pointage du doigt sur les chaines d'info continues on s'en fout un peu a ce stade.

C'est rare mais je ne sois pas d'accord avec vous. Actuellement il y a un large éventail de sonneurs d'avis, et les médecins généralistes sont une catégorie parmi d'autres. Vous choisissez 2 généralistes. Les personnes adéquats pour moi sont les spécialistes. Le gouvernement fait tout pour les traîner dans la phange comme il fait tout pour traîner la gauche et l'extrême gauche dans la phange. 

Et l'autre point que vous ne traitez pas c'est le choix politique du gouvernement de n'avoir pas tout fait pour créer les lits pour qu'ils soient disponibles maintenant et pas dans le futur. Car ça c'est hautement politique. Comme faire taire tout un pays et continuer les réformes. 

Ils ne voient pas les vagues et pourtant ils sont à la dérive... 

Ce qu'en dit mon médecin "de terrain"  : Plutôt que de courrir après un vaccin on ferait mieux de courrir après un traitement.


Et j'ajoute qu'on ne parle presque pas de l'aération en tant que mesure barrière. C'est un peu H.S. par rapport à l'article mais je ne comprend vraiment pas pourquoi ce silence.

Je résume votre rubrique : écran pub.../ blablablablablabla racoleur blablablablabla racolant... blablabla/ écran pub/blablacontrairemaisracoleur/écran pub... let's stay away from that mess ! Moi je m'achète des masques, je suis en train de laver ceux de la semaine... et j'espère seulement que je pourrai enfin me faire arracher cette p. de dent qui me pourrit jusqu'à l'oeil droit depuis le confinement... (3 cures d'antibios pour 3 xabcès/3 mois). Mais prête à un confinement.

Le ressentiment, ça peut être utile à condition de ne pas se tromper de cible.


Si Raoult, Toussaint, Toubiana n'existaient pas... qu'est-ce que cela changerait dans le désastre actuel ?


En revanche on peut se demander si nous en serions-là si nous n'avions pas aux commades des gens très compétents pour baisser les impôts des plus riches et, corrélativement, la dépense publique, mais totalement incompétents pour le reste. 


Et qui n'ont pas été fichus de trouver du fric pour augmenter le personnel soignant et offrir des salaires intéressants à ceux du privé...

Ce qui les a fait abandonner après la première vague, en effet. D'où un manque de personnel et une situation pire qu'avant la première vague (selon beaucoup de médecins)...

Impeccablement résumé.

Peut-être qu'on se trompe de cible, qu'on se déchire entre "alarmistes" et "rassuristes" pour ne pas voir que la cible, la vraie, c'est le virus contre lequel nous n'avons pas d'arme (ni vaccin, ni traitement). J'ai l'impression que nous n'arrivons tout simplement pas à admettre que, anthropocène ou pas, il peut arriver qu'un minuscule fragment de nature parvienne à mettre notre monde (le monde humain) en échec.

Il y a un peu de ça en effet. Mais on n'a pas encore exploré non plus toutes les pistes face à ce virus (cf. mon premier message ici)...

Bien d'accord, mais jusqu'à très récemment, on vous accusait aussitôt  de faire de la stigmatisation, de la discrimination et dieu sait quoi encore. Et aujourd'hui on vous rétorque que ce ne sont plus des âgés et des fragiles qui peuplent les réa,  le virus s'en prenant désormais aux jeunes et robustes....

on vous accusait aussitôt  de faire de la stigmatisation, de la discrimination et dieu sait quoi encore


Et on continue de me renvoyer ce genre d'arguments à la figure, je peux vous l'assurer (alors qu'en vérité, je parle bien de se soucier des gens qui peuvent en mourir, ce qui est paradoxal !). Il n'empêche que je continue de prêcher cette solution depuis 6 mois...


on vous rétorque que ce ne sont plus des âgés et des fragiles qui peuplent les réa,  le virus s'en prenant désormais aux jeunes et robustes


Ce qui est factuellement complètement faux. La seule chose avérée, c'est qu'on sait de manière chiffrée que le virus circule effectivement parmi les "bien-portants", rien de plus. Ce ne sont pas eux qui peuplent les services de réa !  ;-)

Santé publique France, point épidémiologique du 22 octobre 2020 : admission en réanimation : 65% des personnes admises en réanimation âgées de 65 ans et plus et 90% avec comorbidités. Mais il paraît que c'est leur vouloir du mal que de suggérer qu'il faudrait les protéger en priorité.

Quand des personnalites comme Raoult (encore une fois connu comme le loup blanc bien avant le Covid pour ses methodes scientifiques douteuses et son narcissisme) repetent a longueurs d'antennes : ne vous inquietez pas, c'est un coup du pharmabusiness, juste une petite grippe, etc...

Bah une partie des gens ne vont plus respecter les regles de securite sanitaires


Par contre si les medecins et les scientifiques avaient fait front commun sur les plateaux tele sur la dangerosite du virus, on n'en serait pas la.


Tout mettre sur la faute du gouvernement comme vous le faites ca me parait aussi absurde que de le dedouaner de ses reponsabilites.

Il aurait fallu que macron mette en place une dicature temporaire pour lutter contre un virus qui n'en a rien a foutre de la politique et qui prolifere dans les interaction sociales. Mais bon, vous auriez hurlez au nazisme faschisme.


Tout à fait d'accord avec Daniel : il y a des sujets où quand le présent nous montre qu'on s'est bien planté depuis 10 mois, il faudrait avoir la décence de la fermer. Et alors  quand c'est sur des sujets où l'on se rend compte que l'on se plante depuis 40 ans, il faudrait la fermer à tout jamais ou s'excuser. N'est-ce pas Daniel ? 

"Les lourdes conséquences économiques et sociales d'un confinement ne sont pas leur problème."


Parce que la qualité de l'environnement ne fait pas partie des questions médicales à prendre en considération ? Je ne comprends pas cette parole spécialisée qu'on promeut en ce moment, sans jamais (ou si rarement) la relier aux autres sphères de la vie collective.


Cet été, il fallait lire la presse locale pour découvrir que les services psychiatriques étaient débordés. Et je n'ose imaginer ce qu'une pauvreté massive dans les prochaines années va provoquer, y compris sur le plan médical. Cette question est peut-être malvenue aujourd'hui, mais réfléchit-on seulement aux risques qu'on prend aujourd'hui ?

Petite pensée pour Alain REY qui vient de nous quitter et qui savait, lui,  que les mots ont un sens !

LE BUZZZZZZZZZZZZZ LE BUZZZZZZZZZZZZZ LE BUZZZZ

LE CLIC LE CLIC LE CLIC


Il n'y pas de recherche de vérit éil n' y a de recherche que de profit.

Alors qu'il devenait clair, dans la journée d'hier, que le gouvernement se dirigeait vers un reconfinement total (même s'il est promis, c'est le mot du jour, "souple")


"souple" ça veut dire qu'on va continuer d'envoyer les gens se contaminer au travail et à l'école mais par contre il faudra bien remplir son attestation pour aller acheter son pain et qu'on pourra pas voir ses proches même masqués et dehors. je les déteste tellement. (lire Romaric Godin sur mediapart qui résume bien la situation)

j'ai essayé - à deux reprises - de regardrer Raoult sur LCI... Les deux fois, j'ai arrêté au bout de 30 secondes

La France est reconfinée à cause de la logique autocratique et néolibérale Française et on tape ce matin sur les zozos des plateaux ? Ça c'est de la chronique en décalage. De là à parler d'humour décalé...

Le vrai débat est de savoir jusqu'à quand le pouvoir va s'abstenir de voter des budgets à la hauteur des besoins de la recherche et de la santé publiques. Evoquer les "rassuristes" détourne l'attention de la nullité politique de l'exécutif et de sa majorité radicalisée dans son idéologie (néo)libérale. Il n'y a pas que l'islam qui produit des intégristes et fait des victimes.

Une petite pensee pour Olivier Berruyer, qui s'en est pris plein la gueule de la part de la secte Raoult et qui a tenu, tout au cours de cette epidemie d'impressionnants billets de blog.

C'est pas pour dire, mais le mage Mélenchon, que j'adore écouter (sans avoir de l'adoration pour le personnage crois-je utile de préciser pour ne pas me faire traiter de mélenchoniste béat) a appelé depuis des mois à se préparer à la deuxième vague de contamination en  préconisant les mesures nécessaires (p ex planification, nationalisation d'entreprises vitales - p.ex. Luxfer)  et constamment fustigé Macron & Co pour leur passivité . Comme d'habitude sous les quolibets de presque tous. 

Je pense qu'il n'est pas inutile de le souligner à cette heure de reconfinement.

Daniel Scheidermann, parmi les faits il y a declarations. 

Je ne suis pas fan du Pr Toussaint mais enfin c est tout a fait juste de lui attribuer la position selon laquelle il n y aurait pas de reprise épidémique a l automne.

Ce cours extrait en temoigne.

https://mobile.twitter.com/LecatAlex/status/1321389543736676358

J ai également écouté Raoult hier avec Pujadas, il est dommage que vous ne consacriez pas un mot à rendre compte de sa position.

Votre appel a faire taire est décevant de votre part.

"Accessoirement, pourquoi, parmi ceux qui n'ont jamais varié, trouve-t-on deux "simples" médecins généralistes, tandis que les urgentistes, les anesthésistes réanimateurs, les épidémiologues, les virologues, qui peuplent les plateaux, ne se sont pas signalés par autant de netteté ? Je pose la question"


Vous avez oublié la médecin généraliste complotiste. A mon avis votre question relève d'un biais de confirmation dû à la loupe médiatique.


"Accessoirement, pourquoi, parmi ceux qui n'ont jamais varié, trouve-t-on deux "simples" médecins généralistes, tandis que les urgentistes, les anesthésistes réanimateurs, les épidémiologues, les virologues, qui peuplent les plateaux, ne se sont pas signalés par autant de netteté ? Je pose la question"


mmmmh... "Je pose la question" ou "à méditer" ?


Il y a beaucoup de réponses à cette question qui part déjà d'une observation erronnée (déjà amalgamer réanimateurs et virologues !). Mais même en la supposant correcte, il y a une subtilité qui réside dans "qui peuplent les plateaux" et qui empêche donc d'en tirer une quelconque généralité.


Bref, ce propos est en fait superflu dans la chronique. Je ne vois pas ce que ça apporte.


Ainsi passent les gloires de ce monde...

https://actu.orange.fr/societe/videos/nous-avons-moins-de-lits-et-moins-de-personnels-qu-en-janvier-le-syndicat-professionnel-des-infirmiers-s-inquiete-CNT000001tSije.html


Autant il faut hair les négationnistes du covid genre Raoult qui sont tous des incompétents débiles, autant il faut vraiment être furieux rageur féroce hargneux et guillotineur, avec ce gouvernement ignoble qui CONTINUE A SUPPRIMER DES PU***** DE LITS. 


C'est la stratégie du pire, on laisse pourrir la situation au maximum, jusqu'à ce que des mesures policières absurdes soient nécessaires. Les gens mis devant le fait accompli de l'hécatombe sont bien obligés d'accepter et bis repetita. 


Tout ça parce que ces monstres ne veulent absolument pas et sous aucune circonstance renforcer le service publique. 


Ce gouvernement a plus de sang français sur les mains que tous depuis Vichy et j'espère bien qu'un jour il devra répondre de ses actes.


Décence commune et indécence médiatique



La décence commune devrait commander aux uns de se taire, et aux autres de les laisser retomber dans l'oubli.



Comment ne pas saluer cette discrète référence à l'emblématique autant qu'énigmatique expression orwellienne fondée sur la devise dont elle relève: 

"Faire de l'écriture politique un art véritable: to make political writing into an art" (Orwell, Pourquoi j'écris: Why I write).

Pour parodier Churchill disant  : vous avez eu à choisir entre la guerre et le déshonneur, vous avez eu la guerre et vous aurez le déshonneur..  Macron a eu à choisir entre l'économie et le virus,  le  virus  est toujours là,  massif,  et il perdra sur le tableau "'Économie." !!! 

Persevere diabolicum :


On pourrait en dire autant du choix du gouvernement de reconfiner. Les résultats ont été tellement probants, n'est-ce pas ? Surtout après avoir tout l'été fait la cigale en prévoyant des crédits pour ZERO lit de réa en plus et en n'embauchant personne.


Quant à la seconde vague, vous aurez tous l'air malin si le virus s'installe durablement.


Parlez-vous donc de vague numéro 1654 pour la grippe ? Non, vous parlez de grippe saisonnière.


En mars, vous allez parler de 3e vague, en novembre 2021 de 4e vague, en novembre 2030 de 21e vague ? (Ouais, j'ai des doutes sur le vaccin contre un virus dont on ne connaît pas du tout encore sa capacité à immuniser son hôte. Vaccin tous les 3-6 mois ?)

La maxime au frontispice des mairies: "Jusqu'ici , çà va !"

Nuances: quand on parle de “2ème vague” le terme n’est pas forcément approprié car il s’agit plutôt d’un déconfinement mal maîtrisé  selon certains médecins. Ensuite, les données sur le virus évoluent, donc être constant dans ses propos ne veut pas forcément dire qu’on détient la « vérité ». Par exemple, une étude récente montre que les enfants peuvent être des « super-contaminateurs » et pourtant la fermeture des écoles ne semble pas à l’ordre du jour ...

Quand j'entends parler d'eux, immédiatement, je pense au titre du bouquin de Cavanna : " Le con se surpasse ".


immédiatement  .....

Quand je vois un Mandarin, présenté comme une sommité, j'ai d'autant plus envie de le croire qu'il est rassurant.

Qui pourrait m'en blâmer ? 

Ceci dit, c après un article de LEHMAN dans Libé que j'ai pris la résolution d'aérer à mort chez moi et surtout dans mon cabinet dans lequel je reçois des tas de gens. RAOULT et TOUSSAINT ne l'ont jamais dit ni écrit.


Morale : écouter le terrain plutôt que la stratosphère.



Accessoirement, pourquoi, parmi ceux qui n'ont jamais varié, trouve-t-on deux "simples" médecins généralistes, tandis que les urgentistes, les anesthésistes réanimateurs, les épidémiologues, les virologues, qui peuplent les plateaux, ne se sont pas signalés par autant de netteté ?  


Mon propre médecin généraliste est très alarmiste depuis le début, alors que mon copain médecin biologiste lui l'est beaucoup moins !


L'un prône la protection générale sans distinction;  l'autre la protection ciblée.


Et tous les 2 sont confrontés au quotidien à ce virus; ils n'ont juste pas la même approche, ni le même mode de réaction vis à vis de lui. 


Pour simplifier, je dirais même que le premier à une vision à court terme ( arrêt de la propagation... oui mais est-ce possible ? ) l'autre plus à long terme ( protection des gens à risque et vise l'immunité pour les autres.... oui mais est-ce souhaitable ? )   


c'est du moins ce que je retiens de nos conversations; n'étant pas médecin je ne sais pas qui a raison mais peut-être ne le savent-ils pas non plus !

Perseverare Diabolicum ....


Praud, Toussaint, Raoult, Onfray, Zemmour, BHL :  Asinum asinus fricat

Ces clowns ne sont responsables du reconfinement pour cause de politique sanitaire inexistante.

Juste pour sire.

"On n'a jamais sur ce site voulu accabler Raoult"

De l'inconscience ou de la mauvaise foi ? 

Le seul  "  ressort  " de ces malfaisants, c'est le pognon et l'apparition  de leur " tronche de cake " ( traduction en argoccitan  de " tête de noeud " )  dans les étranges lucarnes.

Je finissais à peine d'écrire ce commentaire quand paraissait sur le site l'édito du Matinaute

Et je ne peux qu'abonder dans son sens


Si les experts auto suffisants pouvaient et avaient pu non seulement porter le masque mais aussi une muselière, on se serait épargner des centaines, voire des miliers de victimes

Bah c’est comme les politiques : « Pile, je gagne, Face, tu perd » 🤷‍♀️


Ils se recoupent entièrement d’ailleurs : « on ne pouvait pas savoir », « on ne pouvait pas prévoir », alors qu’en fait on est juste dirigé par des poulets sans tête qui sont plus préoccupés par les courses électorales à venir que par ne serait-ce qu’une gestion de base du pays. Je ne parle même pas de stratégie où d’anticipation politique. Là les mecs ne sont même pas capables de se preparer à une deuxième vague que la moitié de la France a vu arriver, même si elle a eu tendance à faire l’autruche en mode « ptet que si j’y pense pas, elle ne nous attaquera pas ».


On vit une époque formidable.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.