15
Commentaires

Persécutions, rackets, suicides : première semaine nazie en Autriche

Premières persécutions antisémites, premiers rackets : il faut quelques jours, avant que la presse puisse raconter la brutalité de la domination nazie sur l'Autriche.

Derniers commentaires

C'est quoi ces suicides dont la presse parle ?

-des euphémismes pour des assassinats de juifs / conestataires ?

-des meurtres maquillés en suicides ?

-des autrichiens qui - pour quelles raisons? - préfèrent se suicider plutôt que de fuir leur pays ?

Pourrait-on avoir les versions audios à télécharger comme c'est le cas pour les émissions du vendredi ?

Je ne sais pas si ma demande représenterait un surplus de travail important, mais serait-il envisageable que les chroniques video aient leur version texte ? Je trouve que c'est beaucoup plus facile de s'y référer ou d'y revenir.

Je comprends bien que c'est un choix d'avoir davantage de chroniques video sur le site mais quand les chroniqueurs citent un texte par exemple, ( DS et Mathilde Larrère le font souvent) la présence du texte serait un plus, et puis j'ai l'impression que souvent les chroniques sont lues devant la caméra.

Il va de soi que si je ne trouvais pas les chroniques intéressantes, je n'envisageais pas de pouvoir y revenir. 


"(...) que la bourgeoisie triomphe ou succombe, elle reste condamnée au naufrage par ses contradictions internes, qui au cours de l'évolution seront mortelles pour elle. La question est de savoir si elle périra d'elle même ou par l'action du prolétariat.(...). Et si la suppression de la bourgeoisie n'est pas accomplie jusqu'à un moment presque prévisible de l'évolution économique et technique ((...)alors tout est perdu. Avant que l'étincelle n'arrive à la dynamite, il faut couper la mèche qui brûle."


Walter Benjamin  Rue à sens unique; (avertisseur d'incendie.)  1928



Avant que l'étincelle n'arrive à la dynamite, il faut couper la mèche qui brûle.


Dans le cas du nazisme, elle n'a pas été coupée.

Dans le cas du Front national, elle est entretenue avec soin: le Front national est nécessaire au second tour aux partis qui se partagent le pouvoir et veulent continuer de se le partager




Très bon article vidéo.

(Au passage, j'aimerais bien avoir la version écrite en dessous à l'avenir, c'est plus facile pour vous citer).


Quelques commentaires.

1-Les masses indifférentes:

Bien vu! 

Dans tout ce qui aura suivi l'analyse du nazisme après guerre (expérience de Palo Alto, de Milgram, de Stanford, etc.) il a été démontré que la tendance humaine à "suivre le mouvement" est souvent ce qui aboutit aux pires horreurs. On retrouve souvent cela dans les cas de harcèlement scolaire ou autre: l'indifférence ou la participation de la majorité aux crimes d'une minorité est souvent la raison pour laquelle ce harcèlement peut avoir lieu. Lorsque la majorité est formée à détecter et réagir contre ce genre de choses, les agresseurs cessent rapidement.


2- l'absence de réaction dans les journaux français.

Cf ci dessus. Quand on raconte de telles horreurs aux gens, le premier réflexe est de dire "ce n'est pas possible" "aucun être humain n'agirait comme cela" "il s'agit de racontars". Je pense qu'aujoud'hui, si un nouvel Hitler apparaissait, les réflexes seraient les mêmes. Il nous est tellement difficile de concevoir que l'horreur puisse avoir lieu dans notre petit quotidien si stable. Si je devais faire un parallèle (osé) d'actualité, cela me rappelle lorsqu'une personne nous apprends qu'un proche -bien sous tout rapport- l'a violé. Notre premier réflexe (et parfois celui même de la victime) est de nier le fait, de nier qu'un proche si "normal", pas du tout "monstrueux" ait pu commettre un acte monstrueux.


3- L'extrême droite française et ses dénonciations de l'Allemagne

Au moment où ça polémique sec sur Maurras and co., il peut être utile de rappeler que si une partie de l'extrême droite française détestait les juifs/ la gauche/ les communistes, ils détestaient tout autant l'Allemagne et n'avaient aucune envie de passer sous ses ordres. Cela se vit dans d'autres pays (ex: Pologne - tiens un autre sujet polémique!-) où il existait des maquis anti-allemands ET anti-juifs ET anti-communistes. Raison pour laquelle, dans le cas de la Pologne, les élites furent massacrées autant par l'URSS (Katyn) que par les Allemands...

Les guerres ont souvent des nuances de gris désagréables ...

Très instructif ! merci !...il faudrait Daniel que vous releviez le prompteur sur lequel vous lisez votre texte, ainsi votre regard serait _virtuellement_dirigé sur le nôtre :-) ; bien amicalement.

Chronique toujours passionnante, merci.

Cette série est vraiment excellente, merci.

Et pourtant...ce n'est pas le Front national qui inquiète les médias, c'est Jean-Luc Mélenchon.

comme d'hab votre playeur ne fonctionne pas

excellent! à quand une histoire en épisodes de" Journalisme et Politique"?

Le cadre à gauche indique un temps de 00mn49 alors que la vidéo fait 9mn14. Je pense qu'il s'agit en fait du temps de lecture, relatif au texte sous la vidéo. Ne serait-il pas plus pertinent d'y afficher la temps de la vidéo, ou encore la somme des deux ?

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.