87
Commentaires

Pénuries : le grand secret

Commentaires préférés des abonnés

Sinon pour la pénurie de chauffeurs routiers il y avait des solutions, qui s’appelaient ferroutage, et transport de masse fluvial là où approprié, que les dirigeants européens n'ont cessé de combattre en faveur d'un tout routier allant plus dans le s(...)

Souhaitons une pénurie d'Eric Zob sur les antennes ....

Pas de pénurie du côté de l'occasion (leboncoin, vinted, ressourceries, vide-grenier...) Cela fait plusieurs années que j'achète les jeux des enfants de cette façon et je vous assure que la France croule déjà sous des tonnes de plastique... (dans ma (...)

Derniers commentaires

"Macron a trouvé une autre solution miracle : les pourboires défiscalisés, sur lesquels les employeurs ne paieront pas de cotisations, et les salariés pas d'impôts (mais n'était-ce pas déjà le cas auparavant ?) " Macron s'est pris pour Trudeau, c'est au Canada que les pourboires sont déclarés aux impôts ! Les serveurs doivent rembourser 8% de leurs pourboires, sympa les néolibéraux !!

Si on ne joue plus le jeu , vous allez voir la panique chez le bourgeois , et chez les inutiles ,qui sont les memes d'ailleurs ! Faut plus passer par le système , juste a coté ...

«  les pourboires défiscalisés, sur lesquels les employeurs ne paieront pas de cotisations, et les salariés pas d'impôts (mais n'était-ce pas déjà le cas auparavant ?) »

C’est exactement ce que je me suis dit.

MACRON grand seigneur de l’enfonçasse de portes ouvertes 😃

Bon !

Au sujet des pourboires. 

Ils sont soumis  à des conditions bien organisées, et sont imposables dans les mains des salariés ou des chauffeurs de taxi.

Sauf qu'ils échappaient de fait au fisc car réglés en liquide.

Ils pouvaient être rajoutés sur la carte de paiement, y compris électronique, il y a encore quelques années. Et là, le fisc pouvait voir...

Jusqu'au moment où, pour des raisons obscures, ils auraient été interdits sous cette forme.

Là, ils reviennent sur la carte de paiement, et défiscalisés, pour permettre aux restaus de toucher plus et exonérer une certaine partie des rentrées, y compris chez leurs salariés.


Ha, les murs, l'absence de liberté, les pénuries... autant d'éléments qui servaient - en d'autres temps - à illustrer l'incurie et inhumanité du système soviétique...


Le capitalisme est en soins palliatifs, mais il n'a pas fini de pourrir la vie du plus grand nombre

C'est marrant mais pas un mot sur la pénurie la plus grave... la bouffe.

Lisez un peu la presse spécialisée de l'agro-alimentaire et de la distribution. Et voyez ce que ça signifie...

Les jouets ? Pfff...!


M'en en fous, je veux mon Nikon D6, 7299€, pour Nobël !!!

Donc la pénurie de chauffeurs routiers est dûe au brexit. Mais alors comment se fait il que la Suisse n'ait pas ce problème ?

A moins que la Suisse fasse désormais partie de l'UE, on aura sans doute oublié de nous prévenir.

Y'a pénurie dans le fond, non aussi ???? 

Entre Hidalgo et son doublement des salaires des prof, Zemmour et ses zemmouroides, Bertrand et Pécresse qui rentrent au bercail LR, Roussel et Jadot aux manifes policières, y'en a vraiment pas un pour remplacer l'autre... Dans la nullité total, macron va encore s'en sortir... Quelle pénurie de bon sens, bon sang quelle pénurie de lucidité et de clairvoyance!!! Pas de pénurie en revanche pour les Egos, les Ambitieux, le Fous, les démagos, les éditocrates... 

Et on n'est qu'en septembre, long chemin, très longue route...

Et attendez de voir l'éditocratie découvrir la pénurie d'électeurs en 2022...

En matière de pénurie, je soutiens Ke-sais-je... et en matière de Macroûte, franchement, c'est le roi du foutage de gueule... en une phrase inutile (puisque les pourboire ne sont pas déclarés), il arrive à mentir, à diviser encore plus (et les autres, les soutiers qui sont en cuisine, n'ont pas de contact avec le public, qui peuvent bosser non vaccinés (?) qui lavent la vaisselle)... et à continuer à protéger les patrons... avec l'aide de la presse unanime qui ne pense même pas à réagir comme vous l'avez fait. C'est vrai que, les pourboires ne figurant pas sur la facture, ils auront du mal à se faire rembourser le backchich sur note de frais !

Nous n'avions vécu jusqu'ici que des pénuries organisées, depuis l'occupation.
Mais celle-ci n'était pas du tout prévue, ni anticipée.
Quand je pense qu'Alain Duhamel va avoir des balles molles...

Mes aïeux, ce n'est pas possible! Allons nous vivre une pénurie d'abondance?

Le mec, il veut défiscaliser du "Black".... Comment veux tu défiscaliser quelque chose qui n'est pas fiscalisé ? WTF ?

Peut-être que la pénurie actuelle reflète en réalité une situation d'abondance passée que l'on ne retrouvera jamais. Peut être que la hausse des prix des matières premières reflète en réalité un prix historiquement dérisoire, du temps de l'apogée de l'industrialisation, que l'on ne retrouvera jamais non plus. Peut être avons-nous connu l'apogée du capitalisme, quand le coût du travail a atteint son plus bas, quand le prix du transport a atteint son plus bas, quand la richesse du capital a atteint son plus haut. Maintenant qu'il faut relancer la machine mondiale en conditions dégradées d'après covid, la machine se grippe. De plus, il faut intégrer le coût écologique, alors il faut réaliser qu'on n'atteindra plus jamais le rendement indécent qu'on a connu. Peut-on seulement continuer à doter tout le monde d'une voiture individuelle (renouvelée tous les 4~5 ans), d'un smart phone (renouvelé tous les 2~3 ans), plus tout un tas de gadgets connectés superflus dans ces conditions ? Et peut-on continuer à tolérer la publicité partout pour ce mode de consommation cornucopien ?

Passer Noël sans cadeau, cela fait des années que des millions de français le font et que personne ne s'en préoccupe.

C'est le moment où jamais d'innover: 

tous les prix des produits et services résulteront désormais d'un calcul simple: 

- prix des matières premières utilisées

- prix du temps de travail du ou des salariés, payé(s) à un niveau permettant de vivre décemment

- amortissement des outils de travail

- prix de la dépollution nécessaire suite à l'activité

Comment ?

Non, j'ai rien fumé !

j'ai lu tous  les commentaires, j' ai écouté toutes les informations, qui peut m'expliquer cette histoire de pourboire payé par carte bancaire ! à quel moment ? avant, au temps de la signature on pouvait ajouter à la main, sur le ticket, un pourboire, mais aujourd' hui avec le code, quand ?le pourboire reste payé en cash si on est satisfait et donc sans impôt !

bon pour qui a acheté quelques outils éléctroniques plus ou moins de niche cette dernière année la pénurie de composants est bien installée durablement. Plus embêtant; la pénurie de médicaments aussi (j'ai découvert ça récemment). au delà du sujet de l'article (que les plus gros capitalistes n'ont même pas assimilé le concept d'offre et de demande quand il s'agit de payer mieux les gens); la machine est bel et bien en train de se gripper.

le cadeau  bien genrée  qu' adore   la mondialisation :des Barbies pour que nos petites filles fassent des  femmes  bien  obeissantes, sexy  et pas woke, le tout fait par des semi esclaves  et avec des matieres bien polluantes . ON S 'EN PASSE TRES BIEN

je sais pas pourquoi, mais ça me réjouit ^^

Pénurie de main d'oeuvre ? On augmente les salaires, on améliore les conditions de travail, on respecte les salariés et... On accueille les travailleurs étrangers. On voit ce que fermer les portes donne au Royaume Uni. Et c'est pareil ici.


Je pense que la défiscalisation des pourboires est un plan à deux coups :  Il va ensuite "essayer" de transformer les serveuses et serveurs en auto-entrepreneurs NON SALARIÉS, qui ne vivront QUE de leurs poureboires, façon "US".
Le discours sera celui-là :

"un bon serveur gagne beaucoup, du fait de son mérite

VERSUS

un mauvais serveur ne gagne pas grand chose parce qu'il est mauvais et méchant avec la clientèle"


C'est le pire et le plus hypocrite de nos récents présidents, ne l'oublions pas !

Rien de nouveau dans la logique  chicago's boy macronienne : ne jamais faire payer les patrons mais les salariés ou les consommateurs. Ceux qui revoteront pour lui ne diront pas qu'ils ne savaient et ne viendront pas pleurnicher après 

Payer plus, c'est déjà une première étape, certes, mais pas suffisant. Améliorer les conditions de travail, c'est chouette aussi.

 Interrogée par Franceinfo, la représentante des patrons routiers, elle, a trouvé les coupables de la "crise des vocations" : les agences Pôle Emploi et les conseillers d'orientation des lycées, qui ne mettent pas assez la filière en avant. 

Ils sont formidables ces représentants des branches pro...! La crises des vocation, la bonne blague... On rappelle que le permis PL, ça coûte cher, que ce n'est pas suffisant pour être embauché en tant que chauffeur PL, qu'il faut aussi la Formation Initiale Minimum Obligatoire, qui coûte très chère aussi. On rappelle que les patrons qui trouvent le candidat qui va bien avec le permis, ne l'embauchent pas parce qu'il n'a pas la FIMO. Et plutôt que de mobiliser leurs fonds de formation pour leur payer, les renvoient au bon vouloir de PE et des fonds de formation de la Région et de l'Assedic. Et ça, je parle d'expérience, j'ai vu plus d'un collègue débarquer dans mon bureau pour me parler de ce problème. Pffff...

Sinon pour la pénurie de chauffeurs routiers il y avait des solutions, qui s’appelaient ferroutage, et transport de masse fluvial là où approprié, que les dirigeants européens n'ont cessé de combattre en faveur d'un tout routier allant plus dans le sens de leur vision de l'économie (où tout doit sans cesse circuler en tout sens le plus vite possible avec un maximum de fluidité et l'activité pouvoir être divisée entre un maximum d'acteurs privés concurrents indépendants de toute contrainte, à part évidemment celle de faire tourner d'autres secteurs parasites en consommant bien plus de véhicules et de gasoil que nécessaire).


Enfin ce serait amusant que l'effondrement de ce modèle commence par là, tant la promotion du routier (au delà des courtes distances, de la réponse à des besoins exceptionnels ou du bouchage de trous dans les réseaux d'infrastructures où il est approprié) est emblématique de l'idéologie libérale, rêvant de rendre l'économie réelle la plus semblable possible aux marchés dématérialisés.  Leur allergie à réfléchir en termes de besoins à satisfaire, d'infrastructures collectives et de planification publique pour y parvenir est ce qui nous conduit à ce degré de dépendance au routier, qui semblait très évitable quand on pense au réseau ferré desservant même les plus petites villes qui existait encore il y a une cinquantaine d'années.

Vous n'avez décidément vraiment rien compris...


Notre Guide Suprême nous l'a pourtant suffisamment répété : il faut soigner ce cancer de la société qu'est l'assistanat, baisser les allocations chômage pour que tous ces fainéants se bougent enfin et décident de traverser la rue.


Comment préserver et optimiser les marges du Capital sinon ?

Et personne pour souligner le mépris que sous entend le pourboire ? C'est l'ancêtre des petites étoiles des réseaux sociaux et de sites de commande en ligne. La mention" service compris" aurait-elle disparue qui sous entend que le salaire suffit (j'y crois pas), faut dire que je ne fréquente plus tellement les bistrots.

Biden a au moins ce mérite de faire apparaître notre président pour ce qu'il est : un idéologue ringard complètement déconnecté de la réalité et arc-bouté sur des lubies dépassées, à cent lieues de l'image qu'il voudrait donner de lui d'un réaliste pragmatique cool et progressiste favorable à l'innovation disruptive.

M'enfin, il-n-'y-a-pas-d'argent-magique !


(RIres dans la salle)


Merci pour la chronique !

"Tout plutôt que la solution Biden, qui a le grand inconvénient de l'évidence, et de la simplicité."


Simple et je suis pour, par contre je n'ai pas d'information sur les conséquences sur le prix des produits (j'imagine que ça les augmente ça serait bien de prévoir, faire connaître le niveau de hausse et anticiper ça en amont)

Pas de pénurie du côté de l'occasion (leboncoin, vinted, ressourceries, vide-grenier...) Cela fait plusieurs années que j'achète les jeux des enfants de cette façon et je vous assure que la France croule déjà sous des tonnes de plastique... (dans ma région du moins)

Je... mais... Quand bien même un restaurateur déclarerait les pourboires, ce qui pour ce que j'en comprends n'est pas la règle même si c'est la loi... quel est l'imbécile qui a pu un jour penser "ah, si seulement le pourboire était défiscalisé, je donnerais 6€ plutôt que 4€" ? Macron peut-être? Ou Darmanin, qui pensait exhiber son côté populaire en regrettant qu'on ne puisse pas manger au restaurant pour moins de 200€ (sans le vin)?

Mon dieu. Mais qu'ils aillent faire un tour dans l'espace et ne reviennent pas.

Point de pénurie à l'horizon de commentateurs et autres éditocrates de renom ou pas. 

Leur fabrication étant très nationale aucun transport, aucune matière première ne fait défaut.


Un savoir faire français à toute épreuve.


Je rappelle mon conseil d'aller écouter, dans les Matins de France-Culture, le 21/09, "un monde en manque" , qui élargit la réflexion et exige des "contraintes"... et une réorientation de nos économies. Pas besoin de me laisser un pourboire!

Souhaitons une pénurie d'Eric Zob sur les antennes ....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.