50
Commentaires

"Pendez les blancs" : clip, tweets et menaces

Un journaliste du Monde menacé pour avoir évoqué Georges Brassens pendant une émission consacrée au rappeur Nick Conrad, l'auteur du clip "Pendez les Blancs".

Commentaires préférés des abonnés

Approuvé 15 fois

Il est vrai que c'est incomplet : "mouvement laïc ultra dont la seule production intellectuelle se résume à du harcèlement sur twitter et des campagnes d'interdiction".

Je suis bien d'accord, c'est très indulgent comme formulation. Mouvement de harceleurs et délateurs racistes serait plus juste.

bon quand est-ce que les petites frappes fascisantes du "printemps républicains" seront responsables devant la justice du harcèlement permanent (et des tentatives d'interdiction) qu'ils mènent envers tout ce qui leur déplait? (je rapelle qu'ils essai(...)

Derniers commentaires

l'extrême droite utilise le mensonge et les stratégies de contournement pour arriver à ses objectifs. Ici il y clairement une grosse erreur des médias de relayer un buzz qu'ils ont crée de toute pièce. L'extrême droite ne se combat que d'une manière : il faut les ignorer et les virer partout ou ils demandent la parole.  

Moi ce que je trouve drôle c'est que Nick Conrad avait 120 abonnés il y a quelques jours, et aujourd'hui il a 1000 abonnés, et ses vidéos de 1000 vues font maintenant 40 000 vues.

Musicalement ça ne me parait pas si mal. Il y a un peu de racisme dans au moins une autre chanson (drapeau blanc) mais pas plus que chez d'autres personnes au final.
Pas de quoi justifier un tel battage médiatique en tout cas.

Il a fait un bon coup de comm !

Rappel des faits : notre rappeur du jour n'appelle pas à tuer les blancs. Il n'appelle d'ailleurs à rien du tout puisqu'il a écrit une chanson. Nulle peut être, mais une chanson, et pas un manifeste politique. 

Ou alors il faudrait écrire que Brassens appelait à émasculer les gendarmes. (si si écoutez donc la fin de la chanson).

J'aurais voulu voir ce clip. C'est apparemment impossible à présent. Heureusement la liberté d'expression des artistes n'est pa

Permettez-moi de dire que je trouve quand même un peu raide de comparer les écrits de Zemmour avec les textes de ce rappeur. Ce n'est pas dans l'article, mais certains intervenants font le parallèle. On peut trouver Zemmour violent (pas moi, je le trouve intéressant souvent fin même si un brin  provocateur ) mais on n'est pas dans le même registre.


N'ayant pas entendu Nick Conrad, ni étudié ses réponses, je suis bien incapable de dire s'il faut y voir du second degré. Mais enfin, le premier degré est costaud, c'est le moins qu'on puisse dire. La comparaison avec Brassens  et ce qu'il proposait du gorille au magistrat était un peu corsé, mais l'humour et la distance drôlatique sautaient aux yeux. Pour Conrad, ce n'est pas évident. Voire difficile à avaler.


Etant pour la plus large interprétation de la liberté d'expression, je n'y mets que les limites fixées par la loi: appel au meurtre, à la violence, au racisme, à l'antisémitisme. Je crains qu'on y soit en plein.

Brassens était drôle , enfin il est drôle maintenant , qu'en était il a l'époque ? pendez les blancs ça a tout son sens dans le kentucky ou en louisiane , en france ça fait longtemps que l'on a pas eu de ratonade impunie , non? il aurait du dire pendez les blancs cons , ça aurait fait référence a ce cher disparu de valls ...

Pour moi cette affaire démontre surtout l'incapacité des "modérés" à résister à une tactique d'encerclement organisée par l'extrême-droite (d'une part les dieudonnistes faisant mine d'approuver ce clip, d'autre part les RN et identitaires faisant mine de le réprouver, le tout pour lui faire un max de publicité).


Samuel Laurent est une victime collatérale, attaqué non pas en raison de ses propos sur Brassens, mais parce qu'ils étaient l'occasion de s'en prendre à un des journalistes l'ayant le mieux illustrée, et le présenter comme un défenseur de Conrad, dont tout le monde se fout en fait.


(et je dis ça même si habituellement Mr.Decodex, n'est pas ma tasse de thé, il a fait un travail salutaire ici)

il s'est contenté de dépeindre, par exemple, la sodomisation d'un magistrat par un gorille 


Euh non en plus, il y a Hécatombe aussi, où il applaudissait des "mégères gendarmicides" et disait qu'il "préfère les pandores sous forme de macchabées", dans une chanson dont le refrain commence par  "mort aux vaches".


La presse de droite n'avait d'ailleurs pas manqué d'être presque aussi violente avec lui à la sortie de ce titre, que celle de notre époque avec des titres de rap anti-police, de ce que je me rappelle de documentaires sur sa carrière.

Après tant d'années, si on m'avait prédit qu'un jour le forum d'@si pourrait en arriver là, à ce niveau de médiocrité et notamment d'acharnement imbécile anti-laïque, et à l'initiative de la rédaction et donc avec l'accord tacite de Daniel S. j'en serai parti bien avant...Et un désabonnement, un!

bon quand est-ce que les petites frappes fascisantes du "printemps républicains" seront responsables devant la justice du harcèlement permanent (et des tentatives d'interdiction) qu'ils mènent envers tout ce qui leur déplait? (je rapelle qu'ils essaient sans cesse de faire interdire des colloques dans des universités quand les intervenants ne leur plaisent pas, voire même de faire annuler des jurys de thèse parce que les sujets desdites thèses ne leur plaise pas).

Quant à Nick Conrad, convoqué ni une ni deux au tribunal pour "incitation au meurtre" (rien que ça), évidemment, silence radio de tous les grands défendeurs de la liberté d'expression, qui nous rabattait les oreilles sur Zemmour.

si il fallait une preuve de plus que l'extreme-droite n'en a vraiment rien à faire de la liberté d'expression, à part quand ils veulent faire passer leurs idées de force dans la discussion. 

(et si il faut parler du clip de Conrad, l'intention d'inversion et de fiction est plus ou moins claire, même si le message est confus, et qu'artistiquement c'est plutôt mauvais, je trouve).

"L'article provoque aussitôt la réaction indignée du Printemps républicain, mouvement laïc ultra trouvant ses relais à Marianne comme à Causeur. "

Vous etes qui à @si pour publier ça? Vous écrivez d'où? J'aimerais vraiment savoir si Daniel S. cautionne vos propos.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.