53
Commentaires

Paul le poulpe-devin que la Toile adore...

Figure médiatique incournable de ce mois dernier (eclipsant presque Eric Woerth), Paul, le poulpe allemand a fasciné la Toile. Les pronostics footballistiques du redoutable céphalopode ont été suivis méticuleusement par les différents sites d'information. Le constat est là : pas une erreur pour ce Mondial. Des prouesses qui laissent de marbre la plupart des publications papier qui n'ont guère donné qu'un faible écho à la pythie aquatique.

Derniers commentaires

Ah les salauds! Ils lui ont mis une coupe du monde dans son aquarium! Pourquoi pas, des ballons (y en a), l'interview posthume de sarko, une chronique de Didier Porte, les bouteilles à oxygène de Siné, les bouteilles de Morgon de Siné, ou même une flottille en route pour Gaza?

Je me demande d'ailleurs si les propos d'Anelka n'ont pas été odieusement caviardés par une presse à sensations sportives: Il aurait dit en fait, en parlant de son entraîneur adoré: "Tentacule de fils de poulpe". Ce qui n'est peut-être pas franchement amical, mais plus crédible que les termes qu'on voulut nous faire entendre.

En plus voilà les défenseurs des nanimaux qui s'en mêlent! On utiliserait Paul à des faims (!) ludiques, financières, sans égards pour son ego ou son environnement! Et les moules alors, elles font bien friandise et pas que pour les Belges. La seule chose à craindre vraiment, ce serait un acharnement thérapeutique visant à allonger la courte vie du bestiau. Ce serait triste de le voir finir comme franco. Mais Paul a peut-être des sosies...

Courte vie à Paul, un sourire, c'est un peu de civilité.
Dans Minority Report, il y avait 3 poulpes...
Cette histoire oublie le principal intéressé, Paul lui-même.
Cet animal si intelligent est enfermé à vie dans un aquarium pour notre bon plaisir, et dès lors qu'il ne nous "sert" plus, nos cerveaux barbares ne peuvent concevoir autre chose que de la manger ! Peut-être que nous envisagerons un jour qu'il faut respecter les autres formes de vie sensible et cesser de se comporter comme des brutes envers autrui, qu'il soit de notre espèce ou non.

Ici, le communiqué d'une association de défense des animaux :
http://www.animalsace.org/2010/07/paul-poulpe-manger-zapatero.html
encore visé juste le paulo...
On parle, on parle, n'empêche que Le Poulpe avait encore raison...
Voila une finale sans suspense, quelle tristesse. Même plus la peine de jouer les matchs...
Cette histoire est plus drôle qu'autre chose. Et ceux qui y voient autre chose qu'un amusant effet du hasard ont bien tort. Mais il est vrai qu'un poulpe qui n'avait qu'une chance sur 128 d'avoir tout bon au hasard en attendant la finale de ce soir (qui le ferait passer à 1 chance sur 256!) est une curiosité au moins rafraichissante. Un parfait sujet pour les 20h d'été. Dans cette période de crise politique majeure et de crise économique, je trouve ça plutôt rafraichissant!
Moi je voulais savoir si ça marche pour le tiercé, Les présidentielles, miss france et la nouvelle star ?
c'st la première fois que j'alerte, mais y'en a vraiment marre de vos provocs débiles
Merci pour ce grand moment de rigolade
Ils ont déjà perdu ?

On ne me dit rien !

J'attends qu'ils perdent contre l'Uruguay présentement, histoire de mettre le comble à leur indignité (2-2 pour l'instant !)

J'écoutais Tosca sur ARTE avant que la liaison n'explose et je n'ai rien suivi de cette grotesque coupe des blaireaux de la balle au pied, je l'avoue volontiers...

***
Ca y est, Paul le Poulpe a sa fiche sur Wikipedia, plus longue que celle de Daniel Schneidermann http://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_le_poulpe
Le secret de paul le poulpe.
L'Espagne spécialisée dans la paella ? Certes, mais... et les moules de Zélande, alors ?
Cette histoire de poulpe commence à me taper sur le système.

Tout d'abord, cela me fait penser à l'horoscope du jour. Je ne vais pas disserter des heures sur l'astrologie (je le pourrais - en tant qu'astronome de formation, on comprendra que j'aie une dent contre elle), mais résumons en disant qu'elle repose sur des bases arbitraires (pourquoi 12 signes alors que l'écliptique traverse 13 constellations, pourquoi se référer au ciel antique qui décale d'un mois le signe auquel on devrait appartenir, pourquoi choisir un certain nombre d'objets célestes et pas d'autres...?), que les arguments que les astrologues invoquent pour justifier "scientifiquement" leur pratique ne tiennent pas longtemps face à une réflexion rigoureuse, et que la prévisibilité de l'astrologie n'a jamais été prouvée (des études statistiques montrent même le contraire). Compte tenu de tout cela, cette astrologie, qui, soit dit en passant, part d'un principe déterministe nauséabond qui cantonne les personnes dans des cases suivant leur naissance, mériterait de n'être, comme l'est devenue l'alchimie (et le sera peut-être un jour la mémoire de l'eau), une croyance / pratique intéressante (voire passionnante) à étudier de manière historico-culturelle. Et pourtant des journaux, radios ou télés fauchées perpétuent l'horoscope du jour. Pourquoi ? Parce que même si une minorité y croit mordicus (du moins, je l'espère), un bon nombre reste sceptique mais lit quand même sait-on jamais, et surtout beaucoup le consulte "juste pour rigoler". Mais ces lecteurs "juste pour rigoler" renforcent de facto l'audience, et donc les recettes, et donc l'assise de cet horoscope du matin qui participe à l'abrutissement des foules, augmentant mécaniquement le risque qu'un recruteur discrimine sur le signe, ou autres conséquences facheuses.

Eh bien, c'est la même chose avec ce poulpe. Peu y croient, beaucoup s'en amusent, ça divertit, c'est l'été, mais des journaux gratuits, magazines "populaires", télés et sites relaient l'"information", filment ou retracent la "prédiction" en direct, et, inmanquablement, cela devient une discussion récurrente au café, et contamine même les sphères politiques, prenant ainsi une proportion inquiétante. On en parle donc ça vend et donc on en parle : le buzz fonctionne à merveille. Mais pour en avoir discuté comme beaucoup au café, une chose m'interpelle : on dit que c'est un gros hasard, on se demande à la rigueur s'il y a une manipulation ou un biais dans le protocole qui orienterait la bête vers la prédiction la plus sensée... Mais la réflexion ne repose que sur ce qui provoque le choix du poulpe. Or, même en imaginant que l'animal ait des connaissances footbalistiques ou des dons de cassandre hors du commun, personne (chez mes interlocuteurs dans ma boîte) ne s'est demandé comment on a pu les déceler ? Car, pour qu'on se "rende compte" qu'il prédisait ou semblait prédire les résultats, il a bien fallu mettre deux drapeaux avec de la nourriture dans un aquarium une première fois. Il a bien fallu se demander, avant même que ses exploits ne se réalisent, si le poulpe en était capable. Il a bien fallu lui poser la question avant qu'il n'y réponde. Avant toute réalisation, il a bien fallu que l'idée "Et si le poulpe pouvait prédire ?" germe dans la tête d'une personne. Bref, il y a bien eu intentionnalité humaine préalable, et non découverte entièrement due au hasard. Ou alors qu'on m'explique comment on peut remarquer par hasard qu'un poulpe prédit le résultat d'un match. Un chien viendrait me dire, dans une langue que je maîtrise, que l'Espagne va gagner la Coupe du Monde, je serais plus à même d'y croire, ou tout au moins d'y porter intérêt, car les dons de ce chien se seraient imposés à moi sans que je vienne les chercher. Mais là, difficile à croire que les prédictions de Paul le Poulpe se soient imposées d'elles-mêmes.

En d'autres termes : Paul le Poulpe ne nous est pas apparu comme la Vierge à des bergers (et là encore, la Vierge a toujours la bonne idée d'apparaître peu après l'arrivée des conquistadors, heureux hasard), mais Paul le Poulpe, en tant que Poulpe-oracle, a bien été créé par l'homme. Pas de hasard ici. S'agit-il d'une blague entre deux potes qui ont voulu demander un jour au poulpe de parier à leur place et qui ont eu la surprise de voir qu'il répondait toujours juste, ou s'agit-il d'une campagne de buzz délibérée dès le début, toujours est-il que l'obligation même de l'intention humaine au départ renforce mon scepticisme, et mon envie de savoir comment tout ça a commencé. N'y aurait-il pas un Sherlock' com ou quelqu'un(e) d'autre d'@asi pour enquêter ?

Bon, on me dira que le sujet ne mérite pas une enquête. Peut-être que si, et on en vient à ce qui m'énerve le plus dans cette histoire. Car Paul-le-Poulpe est arrivé avec l'été, saison où les horoscopes fleurissent, où on se dit que, comme c'est l'été, on doit faire des sujets légers et divertissants. Cette idée du "laissons-nos-cerveaux-de-côté-parce-que-c'est-les-vancances-qu'il-fait-beau-et-que-les oiseaux-chantent" est un élément de notre société (du spectacle) à creuser pour un site de critique des médias comme @asi. La buzzocratie ambiante, dont ce poulpe est un exemple parmi d'autres, mérite qu'on s'y arrête. Qu'il fasse jaser plus que des sujets d'importance (on n'en manque pas ces temps-ci) interpelle. De même, soit dit en passant, que ce footomachocentrisme qui veut qu'on ait d'yeux que pour une équipe sportive masculine pendant toute une période, qui veut qu'on peut taxer d'anti-France celui qui ose clamer (avant le mondial) qu'il aimerait bien que la France parte rapidement tant son jeu n'est guère plaisant à regarder (comme si l'amour de la France se résumait à une équipe de mecs en crampons - d'ailleurs pourquoi des mecs et pas des filles ? pourquoi du foot et pas du hand ? Là, c'est l'amateur de handball notamment féminin qui parle), et qui veut surtout que la berezina de cette bande de divas qui ne mérite que l'oubli réquisitionne autant les médias et politiques alors qu'il y a quand même d'autres chats à fouetter... Poulpe, horoscope, tous-les-yeux-vers-les-bleus, même combat : la buzzocratie bat son plein, l'abrutissement des foules est en marche.

En conclusion, ce n'est pas ce poulpe qui n'a rien demandé à personne que moi j'aimerais manger en salade. Mais mes convictions anti-anthropophagistes m'obligent à y renoncer.
OK, mais que veut dire cet article ? Pourquoi alors les journaux papiers ne parlent pas du poulpe ? Même pas une ébauche d'idée ?
J'adore l'article, Julie, le point de vue est très @sien (ou @sinesque, ou @siate, ou....)

Si maintenant, ce sont les poulpes qui lisent l'avenir des footeux, on est bien partis, je le sens...
J'ai vu l'animal à la télé, sur la 2 ou la 3 avant le match où l'Allemagne a été éliminée, j'en suis restée coite quand j'ai vu qu'il ne s'était pas trompé.
moi je le veux pour ma grille de loto!!
Dans le genre omerta insupportable de la part des médias, j'ai trouvé mieux : on a volé la cloche centenaire du clocher de l'Eglise de la Bastide-de-Bousignac, et la presse n'en a (presque pas) parlé
http://www.ladepeche.fr/article/2010/06/18/857398-La-Bastide-de-Bousignac-On-a-vole-la-cloche-du-duc.html
Ras le bol des contrepitreries!
Devinette : quelle est la différence entre Paul (le poulpe) et éric (boeurk)?

Paul le poulpe-devin, et éric palpe le pot de vin (çà doit être possible de trouver une contrepétrie à 3 bandes avec çà)
Pas une erreur ? On peut dire que c'est un poulpe qui a fait ses pieuvres...
Pour voir Manu la perruche en action :

http://www.telegraaf.nl/achteroranje/7143414/__Parkiet_ziet_Nederland_als_wereldkampioen__.html?p=9,1
Ça bosse dur à @si à l'approche des vacances...
Pour les @sinautes n'etant pas abonnes au Monde, impossible de savoir quoi que ce soit a propos de Mani le perroquet ( et trop chaud pour gougueuler )
Ne savent plus quelle technique employer pour donner des infos sans importance en reléguant ce qui est important au second plan. Après les écrans de fumée, voici le nuage d'encre.
Est-ce qu'on pourrait interroger Paul le Poulpe sur une fin politique prématurée d'un chef d'état voisin ?
Mais sur Internet ou sur le papier, Paul le poulpe-pieuvre doit surveiller ses arrières car Mani le perroquet singapourien pourrait lui faire de l'ombre. Affaire à suivre.


s'il vous plaît : NOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.