97
Commentaires

Parisiens, toussez en silence !

Au moins, maintenant, c'est plus clair (si on ose dire).

Derniers commentaires

Les sites de Méteo-Paris et D'Airparif indiquent que le niveau de pollution sur Paris a significativement baissé depuis Dimanche :"Globalement, les modélisations semblent calculer une situation moins problématique que la semaine dernière".
* Est ce un effet fulgurant de la circulation alternée ? ;o)
* La décision, prise à la veille d'un scrutin, de mettre en oeuvre la circulation alternée est elle principalement une opération de "com" destinée à montrer la présence de l'Etat ?
* N'aurait-il pas été plus judicieux de prendre ces mesures en rapport avec l'urgence de la situation?
Madame Ségolène Royal a énoncé un certain nombre d'objectifs pour initier les élèves du collège à l'écologie. Parmi eux, je la cite:" Observation des insectes qu'ils rencontreront ou qui seront collés sur les carreaux".

-Cet objectif ambitieux sera-t-il atteint en autorisant les élèves à grimper sur les tables? Ou bien des escabeaux leur seront-ils fournis?

-Un insecte lorsqu'il s'est ecrasé sur une vitre peut-il être l'objet d'une bonne observation? Sa structure ne risque-t-elle pas d'être difficilement lisible?

-Madame Royal se fout-elle de notre gu...e ou est-elle d'une co.....e abyssale?

Que de questions se pressent dans mon pauvre cerveau!
Il y a quand meme un peu d'idee dans ce que dit Sego. Au lieu de la circulation alternee, il faudrait juste interdire la circulation a ceux qui ont, le plus facilement, la possibilite de se deplacer autrement : c'est a dire, ceux qui peuvent prendre le metro... Ce serait plus juste.
Je viens juste d'escalader l'Aiguille de Péclet (3561m), pour jouir d'une vue imprenable sur la grande marée, mais avec cette #¤*#µ de pollution sur l'Ile de France, j'ai beaucoup de mal à distinguer les côtes bretonnes.
« @libe imposer du jour au lendemain à la banlieue la circul alternée : pas respectueux. Demander d’abord aux parisiens de prendre transports. »

Sur Twitter gens parler petit nègre.
Je précise en préambule que je ne suis pas une acharnée contre la pollution. Mais je peux admettre, travaillant en banlieue, qu'il y a plus de pollution en banlieue qu'à Paris.
Il me revient en mémoire un dessin de Cabu dans le Canard.Une petite nana souriante annonçait pour AIRPARIF "vous allez crever!"
Certes pour le "parisien intra périph" les transports en commun sont suffisants, mais pour le "banlieusard extra périph" c'est bien plus compliqué.
Ne parlons même pas du "provincial" qui veinet à Paris, qui n'a pas de "navigo" et qui s'il doit passer du métro au tram dans son parcours intra ou extra parisien doit acquitter un nouveau ticket à un prix quand même élevé, car en dépit de la promesse déjà ancienne de rendre le ticket polyvalent entre les différents transports en commun (comme c'est le cas à Marseille ou Rennes par exemple) il y a toujours une impossibilité même avec le t+ de polyvalence entre tous les transports en commun.
Déjà le prolo ne peut plus habiter Paris intra muros en raison du prix exorbitant des logements. Bientôt il devra changer 'en moins de 6 mois sa voiture décérétée plus polluante contre une neuve ou une occas, bien au-dessus de ses moyens du moment car en plus son travail s'est précarisé grâce "aux deux gauches" unies sous l'étendard Valls-Hidalgo-Macron" tous d'accord pour enrichir les "entreprises" sur la "laine pelée du mouton-peuple des salariés et (futurs ou déjà) chômeurs !
Qu'on établisse la gratuité des transports en commun au lieu de saccager les services publics et qu'on les rendent plus nombreux et aisés pour les banlieusards avant d'imposer des règles de circulataion.
Mais on fait tout à l'envers.
Dans bien des petites villes de province (au hasard Lorient) on rend la vie plus compliquée aux automobilistes, mais les bus ne circulent plus à partir de 21 h00 partout même en centre ville et selon les cas à partir de 19 ou 20 heures dès qu'on s"en écarte un peu. Hors période scolaire certaines lignes n'on qu'un bus toutes les heures de 7h30 le matin jusqu'à 19 h00
Si on travaille tôt le matin on fait comment ?
Et évidemment pas question de rester en ville le soir pour aller au ciné ou au théâtre et espérer trouver un bus pour rentrer.
Seuls les supporters de foot ont la chance (s'ils sont sur les bons circuits) de bénéficier d'une navette spécaile les jours de match.
On voit quel parti-pris culturel est celui de la mairie (socialiste) qui va investir 500000 euros pour refaire la pelouse synthétique du stade (déjà "pourrie" alors qu'elle n'a pas 5 ans) du FCL entreprise privée, qui alloue (avec le conseil général 1,5 Millions sur les 2 que ça coûtera à la Volvo Race autre entreprise privée dont le sponsorign privé se limitera à 500000 euros, 400000 euros + toute la logistique de l'équipe téchnique municipale au Festival Interceltique (autre entreprise privée), mais diminue drastiquement toutes les subventations aux associations culturelles de la ville (priées de se louer des lieux privés, la ville décidant de géréer différemment les salles municipales jusque là dévolues à ces activités culturelles).
On y fait des travaux pharaoniques pour une nouvelle ligne de bus en site propre qui épouse le circuit d'une ligne déjà existante, mais avec des quais rénovés pour faire beau, qui ne servira que de 7h à 20 h00, au lieu d'utiliser ce budget et celui de la Volvo Race à permettre une extension du temps de fonctionnement des ces bus.
Donc les "périlorientais comme moi" devront toujours prendre leur voiture pour honorer leurs Rv matinaux ou encadrer des activités culturelles le soir (un atelier de théâtre qui se termine à 21 heures par exemple) et aller au cinéma ou au théâtre.
Que les mairies socialistes et les autres commencent par rendre vraiment attrcatifs les transports en commun : ça réduira la pollution dans la durée, mais il vaut mieux pour elle organiser des nuits blanches polluantes en décibels et en lumières, encadrer des festivals qui déguelent de la musique (non choisie par ceux qui doivent l'écouter puisque les hauts parleurs sont installés sous leurs fenêtres 19h sur 24 - ça commence à 7h ça finit à 2h du matin pendant la quinziane de Noël et celle du festival interceltique à Lorient) que de penser aux "prolos" qui travaillent le lendemain et qui préféreraient que ces budgets soient consacrés à leur confort pulmonaire, auditif et de transport.
Ce brouillard a l'air de faire des dégâts en matière de décryptage d'images. Même pas un petit erratum suite au 9:15 d'hier où Daniel se délectait au premier degré du fake-fake allemand. Un peu trop subtil, ce Böhmermann ;-)
Je me souviens que pour la chasse aux oies, qui devait s'arrêter au 31 janvier 2015, la royal avait pondu une note aux préfets et à l'oncfs, comme quoi la chasse illégale serait verbalisée à compter du 9 février 2015, date butoir conforme à la demande des chasseurs qui avaient été déboutés par les juges; Elle a autorisé ainsi le braconnage "licite" alors qu'une demaine plus tôt, elle dénoncait le braconnage des éléphants... source

Quiconque croit en la sincérité de la royal en matière d'écologie se trompe lourdement.

Par ailleurs, pour les départementales, une association avait demandé aux candidats de prendre parti pour ou contre la recherche et l'exploitation des gaz de schiste en Essonne, pas de réponse des socialistes...
Quelle idée d'habiter ou de travailler à Paris aussi... ;)
Je suis peut-être un peu con (certains me l'ont rappelé) mais je ne peux admettre qu'une ministre s'exprime (sic) en "twit" ou "tweet".
La "circul" erre ": pas respectueux"

La veille du Printemps des Poètes, ça la fout mal.

Les mots sont le squelette de la pensée. Les félures, cassures, fractures sont à craindre dans le cerveau de certains(es).

Quant à l'air? Pour nous en Occitanie, ça va.

Les copains et moi, à bérets avec "lou cabilhou" , continuons à travailler sur l'important bouquin de Bonneuil et Fressoz sorti en 2013 sur "l'Evénement Anthropocène". ( événement géologique plus que crise environnementale).
Nos "politiques" attachés à "les financiers" discutaillent...

Quand on ne pourra plus marcher sur la sphère bien que certains pensent qu'il y a à s'faire alleurs, sans métaux...il sera trop tard.
Ce n'est pas à l'échelle de nos petites vies...
Mais...

Je vous rappelle le thème du Printemps des Poètes: " L'insurrection Poétique" . Etonnant, non!
dans la mesure où l'essentiel de la pollution viendrait d'allemagne je ne suis pas très convaincu de l'utilité de la mesure, mais la polémique serait amusanbte s'il ne s'agissait pas la santé de milliers de personnes fragiles.
Vous oubliez l’énorme augmentation du tarif résidentiel au premier janvier dernier, passé de 0,65 à 1,50 euro la journée et 3,25 à 9 euros la semaine, plus carte désormais payante au tarif de 45 euros. Elle ne fait rien la mairie de Paris ????
Non seulement, elle augmente à plus de 100% les tarifs mais en plus c’est pour tout le monde pareil, qu’importe le revenu. Bref, pas que des bobos à Paris, des pauvres aussi (et ils osent avoir une voiture ? Ben oui !)...

Sinon, pas un seul article ni prise de parole pour donner une idée de la survenue de cet épisode de pollution : Quelle est sa provenance et quelle part d’alimentation a le nord de la France à son sujet ?
A l'instant, je viens de comprendre l'étrangeté d'une éclipse de soleil : la luminosité baisse, comme dans le cas banal d'une couverture nuageuse, sauf...que les ombres, loin de disparaître, restent aussi nettes qu'en plein soleil ! Il y a simultanément lumière et obscurité ! Quelle angoisse ! c'est l'obscure clarté du poète. Plus banal : une nette chute de température...en plein soleil !
Une bonne couche de pollution est un filtre idéal pour éviter de s'exposer la rétine en regardant une eclipse !
[s]Voyager[/s] respirer avec Air Rhône-Alpes
La Croix-Rosse plus polluée que Montmartre
Pollution : l’air est irrespirable en Rhône-Alpes 1 journée sur 4 Rue89Lyon
Ségolène Royale est ministre de l'écologie de la même façon qu'on est ministre du travail pour gérer le chômage.
La circulation alternée avait été mise en place à Paris, le 17 mars 2014, et non reconduite le 18.
Une seule journée. Pour quel résultat ? Nul, évidemment.
Sur l'impact de la circulation alternée à Paris en 2014 voir le rapport d'Airparif ici

Une autre composante dont ne parle quasiment jamais : les épandages agricoles (c'est dit , peut-être avec un peu d'exagération). Là aussi, il ne faut pas embêter les agriculteurs une veille d'élection locale ?

Mais la phrase clef c'est bien DS qui la dit : "le bobo parisien ne votera pas dimanche, à la différence du banlieusard" (et le smicard parisien qui vit pas loin du périph', non plus)
OK, la densité moindre du trafic réduit sensiblement la pollution, mais c'est le faible impact d'une mesure bien trop ponctuelle que je soulignais.
Ci jointe la liste des entreprises contribuant au fonctionnement d'Airparif
Que voulez vous qu'il en ressorte !

http://www.airparif.asso.fr/_pdf/liste-industriels-airasif.pdf
Ci-joints l'article 2 et l'article 4 du règlement intérieur d'Airparif
Que voulez-vous que pèsent ces entreprises avec moins d'un quart des droits de vote !

http://www.airparif.asso.fr/_pdf/reglement-interieur-airparif.pdf
Merci il fallait en effet le souligner. On est, certes, plus dans une conception technocratique contrôlée par l'Etat jacobin ("éco-pouvoir") que dans un vrai espace de démocratie ... mais Airparif est relativement indépendante comme asso.
réponse au message de claude.

Vous dites "contribuant" comme si il s'agissait d'entreprises qui finançaient l'association Airparif.

Alors que ce sont des entreprises qui, parce qu'elles contribuent à la pollution de l'air, ont un droit (limité mais réel). Dans un soucis démocratique d'équilibre des forces, d'éviter un risque de sur-pouvoir qui nous mettrait à la merci d'un abus.
Airparif s'est fait expulser son capteur d'Issy les moulineaux, c'est dire comme l'association est considérée! Et comme le poids de l'État et son autorité sont faiblarde localement.

L'an dernier aucune polémique entre ministre et mairie de Paris. Pour la même situation.
Anne Hidalgo met toute son intelligence à son propre service. Quel dommage! C'est comme Balkany..., si il avait mis la moitié de ses capacités à tirer le meilleur parti des choses au service de toute la population, comme devrait le faire un élu, au lieu de les mettre à son service personnel... Ah quel dommage!
Quand bien même l'impact réel de la circulation alternée serait nul ou minime, c'est une mesure qui représente symboliquement beaucoup : par son caractère contraignant elle oblige les gens à prendre conscience du problème, et elle force de fait les automobilistes à envisager une stratégie différente pour leurs déplacements.

Ceci dit, cette mesure d'urgence n'a évidemment aucun intérêt si des mesures préventives ne sont pas prises en amont. Par exemple, que ce gouvernement qui prétend s'attaquer à la pollution au niveau mondial n'ait même pas arrêté de subventionner le diesel, magnifique exception franco-française de gaspillage d'argent public, ça donne une idée du degré de confiance qu'on peut accorder à ses grands discours de sauveur du monde.

D'ailleurs c'en est presque amusant de voir la ministre utiliser le mot "respect" : encore un pauvre mot meurtri qui a perdu tout son sens à force d'être utilisé à toutes les sauces et par n'importe quel crétin qui n'a plus d'autre excuse : "mais m'sieur, il m'a manqué de respect !". Les fameuses "personnes vulnérables" (jeunes enfants, personnes âgées, malades) sont certainement ravies de rester cloitrées chez elles, elles ne voudraient surtout pas manquer de respect aux automobilistes. La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres, sauf si les uns roulent en voiture sur celle des autres.
Tout à fait d'accord !
Pour avoir vécu en piéton la première circulation alternée dans la capitale je peux vous assurer que l'impact réel est trés loin d'être nul ou même minime. Pour un asthmatique l'avantage est perceptible le jour même sans aucun doute sur l'amélioration de la qualité de l'air. J'imagine que les autres respirent aussi bien mieux. D'ailleurs il y avait beaucoup moins de voitures dans les rues et la circulation paraissait beaucoup plus fluide. Je ne pense pas que cela était lié à la baisse des particules fines car à l'époque il me semble qu'il y avait plus de voiture roulant à l'essence qu'au diesel.

En dehors de cela, le fait de faire mettre des filtres à particules hors de prix sur les voitures des particuliers qui tournent à 5l au 100Km tout en laissant les camions cracher tout ce qu'ils veulent avec une désinvolture et une noirceur criminelle nous montre bien que le gouvernement préfèrent des malades qui bossent à des chômeurs sains. Dans leurs esprits dévoyés bien sûr. Je ne suis pas du tout persuadé que l'écologie s'oppose nécessairement à l'économie mais comme la mode est au rejet de toute contraintes quelles qu'elles soient envers les entreprises sous de fumeux prétextes, nous sommes toujours dans le ton et le gouvernement aux fraises.
Amis parisiens, chers citadins, ouvrez les yeux et vos moteurs !! Oui, ces yeux qui vous piquent tandis qu'on nous annonce de nouveaux pics de pollution. Heureusement, la Mairie de Paris prend des mesures draconniennes, elle ose même la circulation alternée (sur qq jours ca ne sert pas a grand chose, c’est purement symbolique).

Pollution à tous les étages, du micro au macro granule, asthme en hausse chez les enfants, nouvelles allergies...Merci qui ? Entre autre les Renault et Peugeot qui ont innondé le marché automobile français d’autos roulant au diesel depuis 50 ans, véhicules subventionnés et carburant moins-taxé (mais en constante hausse à la pompe, pire des solutions techniques, malgré les filtres qui fonctionnent à vitesse constante et une fois chauffés sur plusieurs km...

Consultez la liste des entreprises qui se portent garantes d'Airparif et vous serez surpris, même si elle ne sont pas prioritaires dans le fonctionnement de la structure dépendant de la Ville de Paris : http://www.airparif.asso.fr/_…/liste-industriels-airasif.pdf

Et méfiez-vous des moyennes nationales, dans des villes tel Paris ou Marseille où la disparition des industries polluantes est une réalité tandis le secteur des services et communications est le plus grand créateur de richesses, ou Montpellier qui n'a jamais été une ville industrielle. C'est bien le transport particulier et les voitures diesel qui contribuent le plus à la dégradation de l'air que chacun respire, sinon la fumée des cigarettes ??

Les conducteurs et acheteurs de voitures diesel ont leur part de responsabilité dans ce scandale public. Mais l’omerta est grande, la gène, l’aveuglement, l’hypocrisie partagée par des millions d’automobilistes sous des prétextes de coût des transports et d’économies souvant biaisées, car chaque automobiliste se rend bien compte que la voiture reste une pompe à fric, essence ou diesel. D'autres préfèrent rouler au gaz, payer plus cher leurs km mais se comportment silencieusement comme des citoyens responsables et acteurs civiques.

Mais on préfère donner la parole aux banlieusards et familles qui sans diesel vivraient soi-disant l’enfer de l’isolement, de la ségrégation économique, ne pouvant plus se rendre au travail en quelques minutes ou dans leur centre commercial préféré, pobrecitos… Sans obliger chacun à vivre dans des centre-ville boboîsés, il serait peut-être temps de réfléchir et surtout d’appliquer un autre modéle de “modernité”.

Sinon le vélo de temps en temps ça fait du bien, un peu d’exercice pour les jambes et le coeur et on y voit la vie un peu plus tranquilou !
Attendez là c'est bien beau de dire stop diesel, ou stop ceci ou cela et faites du vélo si vous n'avez pas les moyens et comment font les vieux, les handicapés, ?, ..Ca fait penser à Mme Lagarde alias Pompadour, " vous pouvez pas rouler ? L'essence est trop chère ? Faites du vélo !

Mais j'ai des doutes sur la véracité de tout ceci, derrière les lobbies greenwashing et ADEME qui sont subventionné sur le dos des citoyens.Liens ATMO et autres...busines !!.ON nous culpabilise et en fait les usines ont parfois le droit de polluer, et on renvoie les uns contre les autres, pendant ce temps le business vert se goberge de milliards Le pire nous payons ces subventions sur notre note EDF.!

.Si ils se soucient tant que ça de notre santé pourquoi alors ils déremboursent des traitements, des médicaments, des soins car ça coute selon eux ..La santé est un prétexte en vérité derrière du fric, beaucoup de fric ..Et cette façon dictatorial de nous imposer des choix sur de faux prétextes, est-ce normal ?

Tout est exagéré, pourtant la France fabrique des "armes sales" et pollue les pays les plus pauvres en s'en servant de décharges publiques. Quand Total pollue il paie pas ou si peu, ou sont pas passible de prisons, les petits comme nous sommes les éternels pollueurs payeurs, bien sur.C'est facile de nous donner toutes les responsabilités..On 'a l'habitude.!

Bien à vous.........
Lisez le forum avant de poster.
C'est marrant [s]la même propagande[/s] le même élément de langage.
Les entreprises qui sont "dans" Airparif sont choisies parce que pollueurs reconnus et patentés, alors comme preuve de conflit d'intérêt c'est pas très fin je dirais, pour euphémismer et ne pas avoir à dire quelque chose d'humiliant qui pourrait être assimilé à une insulte.

Si vous voulez défendre Airparif prenez-vous-en à la commune qui a éjecté son capteur, qui lui faisait de la mauvaise publicité, de façon pas très coopérante.

Les centres villes boboisés, les banlieusards dieselés et décérébrés, vous les sortez d'où vos clichés?
faites quand même attention sur votre vélo de ne pas vous faire écraser par un banlieusard en diesel qui amène toute sa famille au carrefour...
Merci du conseil l'ami mais oui le vélo tue moins que la voiture, et chacun son code de conduite sur la route comme dans la vie...

Quant aux clichés, je m'attendais bien sûr, en lançant ce petit texte effectivement un tantinet provocateur dans le contexte, à des réponses de ce type. Mais la responsabilité individuelle ça existe, au delà des infos contradictoires que chacun peut recueillir sur internet. Le fait est que la qualité de l'air se dégrade dans les grandes villes sans interruption, avec les tristes consequences sur la santé et l'humeur des gens...

C'est toujours la responsabilité des pouvoirs publics qui n'en font pas assez certes, des pollueurs institutionnels, industriels irresponsables, mais jamais du citoyen-consommateur parce que tiens, je vous en sors un autre de cliché, avec les Français arc-boutés sur leurs libertés individuelles, leurs petits arrangements persos et les postures du genre "c'est mon choix" qui ne se discutent pas, il est bien difficile de leur faire lâcher le volant et cet objet de désir, de pouvoir et de puissance qu'est la tuture, aiguillonnés par des décennies de publicité au petits oignons.

Une chose est sûre, c'est que la majorité de Français n'est pas encore prête, pour des raisons pratiques mais aussi symboliques, de religion de l'individualisme, à envisager un modèle ou le véhicule particulier, privé, icône de réussite sociale serait un élément secondaire dans leur vie.
Oh excusez nous monsieur, mais voyez vous un chômeur on lui demande d'avoir le permis ET une voiture pour certains boulots, alors n'en faites pas trop ça pue le conformisme et le "bien portant", sur de soi, qui aide la Planète contre ces pollueurs-citoyens que nous serions. Excusez mon franc parler mais franchement d'ou venez vous ? Comme si tout le monde avait le choix en ces temps de crise sociale !

Pour tout vous dire les "écolos" politiciens de métier, ne se privent de rien (avions, voitures, bouffe, voyages etc ) en plus de leurs hauts salaires et je ne vois pas pourquoi nous devrions subir leur totalitarisme !
Chômeur je sais ce que ça veut dire, et les petites querelles particulières ne m'intéressent pas. Pas venu ici pour ferailler car mon énergie je la garde pour une vie réelle qui est devenue de plus en plus dure, et je crois que c'est pareil pour un grand nombre ici, à voir la teneur des propos.

Non, quand je pointe d'un doigt numerique l'utilisation de la voiture, je parle surtout du mythe de la voiture, qui n'est pas en France à un point comparable en Amérique du Nord, mais quand même.. Il y a pourtant des solutions au toutotomobile, sans tous aller jeter vos caisses à la casse. Le covoiturege intelligent par exemple. Avec internet et les réseaux sociaux qui prospèrent, facile de se mettre au point pour aller a plusieurs dans la semaine qu boulot, dans des zones proches. La région de Toulouse est particulièrement en pointe dans le covoiturage au quotidien et régulier.

Sur Agoravox, cet article avec des éléments intéressants :

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/pollution-alarmante-de-l-air-a-165225
Renseignez vous, Florentino.
Prenez l’Île de France, le transport ferroviaire est énorme (et les trains ne sont pas diesels).
Tous les jours, des millions de Franciliens empruntent le réseau ferroviaire. 7,4 millions sur 11,7 millions d’habitants (chiffres 2010).
Et comme vous le montre mon lien, ce réseau est saturé. Comme quoi, les Franciliens privilégient les transports en commun.

Les lignes de tramways, elles aussi, ont été saturées peu après leur mise en service.

Le vélo, c’est mignon, mais pour rouler en ville, c’est dangereux. Et ça rallonge des trajets déjà trop longs.
Parmi mes connaissances, seuls les Parisiens font des trajets à bicyclette, dans Paris même.
Merci oui le réseau est saturé, j'ai pu le constater durant mes 15 années parisiennes. Effectivement le vélo est impensable pour qui veut se déplacer de banlieue à Paris centre ou de banlieue nord à banlieue sud par exemple.

Cependant le covoiturage me semble une solution intéressante, combien de conducteurs seuls dans leur voiture le matin ou le soir en semaine, pestants contre les embouteillages.

J'ai toujours privilégié le vélo et transports en commun, ayant oui la chance d'avoir habité, étudié et travaillé dans Paris intramuros. Et je n'ai jamais perdu un tibia ou la vie sur mes centaines de trajet, il faut juste être vigilant et respecter le code de la route. Alors que la voiture et la moto restent meurtrières. Le météo et le RER, le train pour les déplacements plus longs. Une situation familiale, célibataire, qui l'a permis également.

Mais quand même regardez la différence avec d'autres grandes villes européennes : Paris tiens la palme de l'incivisme et est parmi les villes les plus polluées. Le tout voiture depuis 60 ans montre ses limites...

Dans 6 mois opération journée Paris sans voiture, on verra la réaction. Les zones pietonnes sont plébiscitées et en général il y a plus de satisfaits que de mécontents, comme quand le tabac a été interdit dans les bars. Les gens réinvestissent la rue, les lieux publics et sont plus relax.. Toujours pareil, la liberté des uns etc. À méditer pour trouver des solutions équilibrées et surtout un mode de vie moins stressant, moins energivore et chronophage également.
Étant un piéton je confirme que le code de conduite de certain cycliste est bien souvent tout aussi déplorable que celui de bien des automobilistes...
Ceci dit à la relecture votre post n'est pas si caricatural que ça... Mais une fois n'est pas coutume je rejoins Yéza dans le sens où dans bien des cas les gens n'ont tout simplement pas le choix.
En région parisienne en dehors de Paris intra si on a pas un peu de chance sur le parcours domicile-travail les transports publics se révèlent vite un casse tête injouable au quotidien...
[quote=Ulysse M]Pour quel résultat ? Nul, évidemment.
Il me semble me souvenir, au contraire, que la baisse de pollution avait été nette.
Je crois que ce qu'Ulysse a dit, c'est que une seule journée - avec baisse de la pollution - pour la laisser revenir dès le lendemain, le résultat/impact est nul globalement.
Ce qui est exact.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.