21
Commentaires

Panique #MeToo à Télérama, épisode 2

Licencié de Télérama, puis ayant obtenu des prud'hommes l’annulation de son licenciement, Emmanuel Tellier est notamment accusé d'avoir entretenu une conversation sexuelle avec une intervenante lors d’une rencontre “Télérama Dialogue”. Cette intervenante a démenti, et ne souhaite pas que la direction fasse état de son témoignage. Mais d’autres griefs, plus anciens, sont aussi avancés par la direction à l’encontre de Tellier, qui reconnaît la matérialité de certains d’entre eux. Zoom sur une rédaction plus macho qu’on ne l’imaginerait de l’extérieur (épisode 2).

Commentaires préférés des abonnés

Merci pour le papier, même si il manque la signature pour le moment.


Ce passage "Comme de nombreux hommes en situation de pouvoir dans des institutions   intellectuelles libérales, l’ex-rédacteur en chef, aujourd’hui âgé de 54 ans, semble incapab(...)

DS le protestant, j'en suis mort ! C'est vrai que voir un vrai journaliste faire son taf sans "teaser" l'invité ou le public, chercher avant tout à plaire, ce n'est pas fréquent. Mais ce n'est pas dépourvu de "style".


Quant au rock vs chanson français(...)

Le principe de l'anonymat de la source de l'accusation est tout de même... singulière. Comment récuser un témoignage dont on ne connait pas l'origine? Il me semble que c'est le genre de procédure qu'on avait mises en place dans les enquêtes d'inquisi(...)

Derniers commentaires

bon story telling , la decision de justice en sa faveur n'en fait effectivement pas une personne sympathique pour autant. 

Drôle d'histoire chez Are Rama le site webien.


La libre circulation de l'info sur le site Are Rama, c'est fini depuis que l'autre est arrivée.


Acte I : plus d'accès libre aux critiques cinoches, et plus possible de discuter entre lecteurs sauf sur une plateforme extérieure (des vendus)


Acte II : l'étau se resserre, de plus en plus d'articles et de chroniques réservés aux seuls abonnés ! 

Réussite nulle et désertification des Blogs.  


Acte III : des publireportages bêtes, mais alors bêtes ...

La critic Disc -> avec un lien direct avec la Fnacouille !!!


Mort alité :


Are Rama a dépassé le stade du cul harceleur et nous envoie, à force d'articles/débats, sur les Féministes/LGBTYZ/Noir/Borgne d'un œil/Cul de jatte ...


Titre de Are Rama : "Au Cinéma, les femmes ne comptent que pour un tiers" 


Réponse d'un pote à moi : "Chez les éboueurs, le taux est encore plus alarmant, que faire ?"


C'est cool les procès en sorcellerie pour des faits remontant à 20 ans...

On vit une époque formidable!

Attend, je ne dis pas que le mec n'est pas un gros bourrin, voire pire s'il se trouve, mais j’attends les pleurs quand il y aura le retour de bâton.

J'ai un copain qui est persuadé que tout ça c'est du progrès et que ça ne pourra qu'aller mieux quand on sera allé au jusqu'au bout... Il n'y a rien de plus urgent dans la manière que fonctionne la société* que d'être wokextrémiste.

Ouais, moi l'avenir je le vois avec de plus en plus de Papacito ...


* Par exemple de payer les gens comme déjà l'exige la Loi....


Rien a foutre !

"lourde ambiance macho" ? AH bon, ça manque de preuves quand même... Ne pas aimer Eddy de Pretto ?


Bref pathétique pour télérama tout ça. 

Je découvrais récemment l'existence d'une "stratégie du petit pénis" utilisée par certains auteurs quand ils veulent qu'un personnage masculin détestable soit aisément reconnaissable tout en évitant les poursuites en diffamation. C'est incroyablement ridicule mais surtout ça ne peut fonctionner que pour les hommes qui placent leur ego dans leur caleçon. Du coup je me demande comment Tellier va s'en sortir avec "Lucienne Fiascaud".

DS le protestant, j'en suis mort ! C'est vrai que voir un vrai journaliste faire son taf sans "teaser" l'invité ou le public, chercher avant tout à plaire, ce n'est pas fréquent. Mais ce n'est pas dépourvu de "style".


Quant au rock vs chanson française, waahh. On dirait que Kurt Cobain n'a pas fini d'achever le bon vieux rock sexiste macho homophobe. Et pourquoi il faudrait choisir ? Naviguer entre Barbara et Nirvana, entre Brassens et Radiohead, entre Brel et Muse, ça me va. Mais c'est vrai qu' il a des rock "couillus" c'est pas pour moi. 


En tout cas, ça me stupéfie toujours de voir les conneries et les abominations qu'on peut envoyer par tel. Aussi bien dans ces affaires de harcèlement et d'agressions sexuelles que dans les affaires politiques (cf enquête mediapart sur Mimi Marchand et ses complices).

" J'ai pris une balle perdue; Il y a dix ans , je ne la prends pas. Dans cinq ans, je ne la prends pas . "  


C'est toujours une affaire de trou de balle  !

Après la tease, la tise.. 

Le principe de l'anonymat de la source de l'accusation est tout de même... singulière. Comment récuser un témoignage dont on ne connait pas l'origine? Il me semble que c'est le genre de procédure qu'on avait mises en place dans les enquêtes d'inquisition dans le pays occitan au XIIIe siècle pour faire la chasse aux hérétiques...  

Merci pour le papier, même si il manque la signature pour le moment.


Ce passage "Comme de nombreux hommes en situation de pouvoir dans des institutions   intellectuelles libérales, l’ex-rédacteur en chef, aujourd’hui âgé de 54 ans, semble incapable de se voir lui-même dans la position du dominant, par exemple de comprendre qu’une vanne de chef n’a pas le même statut qu’une vanne de stagiaire." est malheureusement si vrai et cette situation si répandue...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.