Panique #MeToo à Télérama, épisode 2
article

Panique #MeToo à Télérama, épisode 2

"T’aimes les filles ou les garçons ?"

Réservé à nos abonné.e.s
Licencié de Télérama, puis ayant obtenu des prud'hommes l’annulation de son licenciement, Emmanuel Tellier est notamment accusé d'avoir entretenu une conversation sexuelle avec une intervenante lors d’une rencontre “Télérama Dialogue”. Cette intervenante a démenti, et ne souhaite pas que la direction fasse état de son témoignage. Mais d’autres griefs, plus anciens, sont aussi avancés par la direction à l’encontre de Tellier, qui reconnaît la matérialité de certains d’entre eux. Zoom sur une rédaction plus macho qu’on ne l’imaginerait de l’extérieur (épisode 2).

Sous le choc. Après la victoire d’Emmanuel Tellier aux prud'hommes, la rédaction reste manifestement traumatisée. Rares sont ceux qui veulent bien parler. "Untel a trop souffert, il ne vous dira rien", "Ni en off, ni en super off". "Je veux bien, mais surtout ne me citez pas". Il faut dire qu’à l’exception de l’affaire du "Télérama dialogue" (voir notre premier article) les faits allégués sont anciens. Plus de dix ans, parfois vingt, parfois davantage. Souvenirs lointains et flous, que les témoins tentent d’accrocher à des repères téléramiens : "J’étais au festival de Cannes", "On avait travaillé sur Jim Jarmusch, qui venait à la Fondation Cartier cette année-là", etc.

Il vous reste 94% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.