137
Commentaires

"On va refroidir Mein Kampf"

Que faire de Mein Kampf, le livre programme et autobiographique d'Adolf Hitler, qui arrive dans le domaine public le 1er janvier 2016 ? Le rééditer ? Et si oui, qui doit le rééditer ? Un éditeur universitaire ou commercial ? Que faire du produit de la vente ? Ce texte aurait-il davantage sa place dans une édition en ligne ? Faut-il le livrer tel quel, brut, au public ou l'entourer d'un vaste appareil critique et dans ce cas, comment critiquer Mein Kampf ? Pour répondre à ces questions, trois invités : Christian Ingrao, historien, spécialiste de l'histoire du nazisme et membre de l'équipe d'historiens en charge de la future édition critique chez Fayard. A ses côtés, Olivier Mannoni, le traducteur choisi par Fayard pour retraduire Mein Kampf. Un travail qu'il a qualifié de "terrifiant". Enfin, Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche, professeur d'histoire dans le secondaire et opposé à la réédition de Mein Kampf.

Derniers commentaires

En réalité, la réédition de ce torchon tombé dans le domaine public depuis janvier 2016, pose la question de savoir si un tel tas de merde peut favoriser des "vocations" compte tenu du contexte général.

Dès lors, la question se pose sur toutes les "friandises" du même ordre - par exemple "le code noir" qui est un "mein kampf" bien français accessible à tous et qui concernait le traitement réservé aux esclaves.

Il me semble évident que la question d'effacer des éléments d'histoire au prétexte que des abrutis pourraient souscrire aux idées contenues, est stupide.

Le problème n'étant pas le livre mais les abrutis.

Mais mon commentaire concerne un autre aspect lié au sujet.

En cherchant sur les origines "supposées juives" de H., je suis tombé là-dessus (et accessoirement de ma chaise en apprenant que H. était juif ashkenase):

"5 - Votre islam est-il celui de ceux qui soutiennent les vainqueurs contre les vaincus ?
Rachik al Haouimdi | France 20:17 2013-02-28
Adolf Hitler est clairement un des plus grands hommes de l’Histoire de l’Humanité. Il devrait être un
exemple, en particulier pour les Musulmans. Savez-vous seulement quel est l’homme que vous contribuez à
salir gratuitement? Connaissez-vous seulement 1% de son oeuvre sociale et politique? Seriez-vous
capables, Arabes et Musulmans, de faire en un siècle ce qu’il a produit et crée en six ans de paix ?
L’attitude de ceux qui hurlent avec les loups n’est pas une attitude digne d’un Musulman ! Chaque jour
qui passe augmente ma déception envers les prétendus élites de l’Islam, en fait une équipe de petits
bourgeois sans caractère, une bande de bavards..."

"6 - Les mendiants des bonnes graces juives...
Rachik al Haouimdi | France 20:27 2013-02-28
(...)vous rendez-vous pas compte que vous faites le
jeu de la juiverie en renforçant son arsenal idéologique anti-fasciste, holocaustique et tout le bazzare
? Pour moi vous n’etes digne en rien de la Résistance de Hezbollah, juste une bande de bavards puérils et
stupides !"

"7 - Quelle source ?
Rachik al Haouimdi | France 20:48 2013-02-28
\"Sa descendance remonte aux africains voire aux juifs ashkénaze\" alors qu’il se disait autrichien de
sang et d’aryenne de race\". Ça ne veut rien dire cette phrase : Hitler n’a aucune descendance.
Quant à son ascendance et son arbre généalogique ils sont bien connus depuis longtemps et les historiens
sérieux comme W Maaser ont démontré l’absurdité d’une origine juive. Qui est cette J P Mullders ?
Inconnue au bataillon, juste une énième torcheuse de papier juif que vous vous empressez de relayer
stupidement !"

"10 - Adolf Hitler : un ami et un exemple !
Rachik al Haouimdi | France 20:35 2013-02-28
Si, à tout hasard, il y a des lecteurs épris de vérité et de justice islamiques, je les enjoins à
étudier Adolf Hitler sérieusement : il est une inspiration pour tout vrai Croyant et tout vrai Résistant
! D’ailleurs son idéologie est très conforme à l’Islam sur de nombreux points, pour qui sait comprendre
et saisir le fond des choses, et pas seulement rabâcher comme un perroquet des pseudo-arguments minables
d’origine stalinienne ! Il existe d’autres sources que des ‘crivains juifs pour apprendre à connaitre qui
était vraiment Hitler, Salut sur lui !"

Je vous épargne le reste.

Il s'agit d'un site "d'infos" libanais qui semble très très "islamfashion" - dont je tais le nom leur ayant fait déjà trop de pub.

Ces post datent de 2013 - Je ne pense pas qu'en 2016 la réédition d'un torchon puisse changer en neurones le bout de viande qui leur sert de cervelas.

Je propose donc, en guise d'effort de guerre, de leur rééditer "Martine fait des mezzés" et de s'en tenir là!

Amicalement
Les extraits de "Mein Kampf" illustrés par Wolinski dans
"Histoires Lamentables",
Numéro Un
de la
Série Bête et Méchante.
Editions Hara-Kiri.
4 rue Choron.
Paris IXe.
(1965).
Une bonne émission, merci beaucoup !
Excellente émission. Merci
Par la qualité des intervenants et de leurs interactions : ils ne sont pas d'accord mais sans agressivité et donc on apprend plein de choses, ça n'arrive pas si souvent . En général les désaccords bloquent les débats, les intervenants essayant d'empêcher leurs adversaires de s'exprimer ...
Je ne comprends très bien l'objet du débat :

1) La question de la ré-édition même de Mein Kampf me semble sans objet, puisque le livre est disponible depuis de nombreuses années au format epub. Je l'avais téléchargé en 2009 sur un site canadien dans un "paquet" dans lequel on trouvait pèle-mêle Tocqueville, Musset, Tchekhov, Dickens ou Jarry (beaucoup plus drôle qu'Hitler).

2) Il faut une solide détermination pour lire Mein Kampf in extenso (détermination qui m'a manqué). Je vois mal mes voisins en faire leur livre de chevet, entre le dernier Marc Levy et les je ne sais combien de nuances de grey.

3) A propos de nuances, en ce qui concerne le virage du rose au brun auquel on assiste, je pense que les propos de notre premier ministre sur la vocation de certains (pourtant blancos) à être assimilés ou non me semblent plus dangereux que la ré-édition de Mein Kampf, même sans notes de bas de page.
l'un des fils de Fernand Sorlot, qui a édité le livre sans l'accord d'Hitler en 1934.
Publié sans l'accord d'Hitler, et à son grand déplaisir: le livre annonce plus ou moins l'invasion de la Pologne et de la France...
Quand je pense que les nazis ont brûlé des millions de livres et que certains veulent permettre à Hitler de rendre accessible à tous son immonde Mein Kampf, (que je n'ai pas lu et que je ne lirai jamais), ça me révolte, c'est une insulte faite aux millions de personnes tombées sous les coups des nazis et de leur führer.
Bonsoir
Je n'ai encore lu aucun commentaire pour ajouter le mien.
Mais à la question : "Que faire du produit de la vente ?" je dirai qu'il serait à partager entre les organisations juives, tziganes, handicapés,fous, homosexuels, communistes et autres personnes qui ont eu à subir ce génocide.
Hitler leur doit bien ça !

Il me souvient que dans les années 75-80 du siècle dernier, une femme d'une quarantaine d'année tenait dans ses mains ce livre (j'en avais vingt), le titre du livre était dirigé vers les occupants du bus 48 à Paris. Je me souviens encore de sa place dans le bus. Elle était montée à Falguière et, le temps que j'arrive à lire le titre et que j'aille lui poser la question de savoir si elle était professeur pour pouvoir lire ce livre, elle est descendue à Montparnasse.
Ce que nous montre la folie de se livre , c'est que des mâles (les femmes n'avaient pas le droit de vote , alors les mecs assumez vos erreurs ) peuvent au nom d'idées débiles ; mal écrites, délirantes et paranoïaque , partirent en guerre sans problème. Ce que cette réédition nous prouve c'est comment avec des manipulateurs ont dirige un pays , un continent, pas besoin d'être cultivé , intelligent , même pas besoin d'internet , voila comment les mecs en suivant un fou , nous ont propulsé vers l'enfer .
Et maintenant on nous prépare à la même depuis 20 ans (en attaquant les femmes musulmanes, les mâles restent lâche quand même , ils ne vont pas attaquer les autres mâles) , on est dirigé par des vedettes , très bon manipulateurs avec des intellos bourgeois qui ne font que se sauver eux leur bonne conscience, au lieu d'aller vers un vrai changement , en 2012 Mélanchon ou E Joly s'aurait été mieux que Hollande , mais nos intellos sont comme en 1939 beaucoup trop méprisant avec le peuple qui a a peine de quoi penser (pour penser il faut être en sécurité , sinon on est en mode survie, immergé dans l'instant présent) , pour le comprendre .
A cause de tout ses scientifiques (qui nous ont refusé le résultats de leur travaux , et qui maintenant couine face aux religieux) , intellos (qui méprise les femmes, les jeunes et les pauvres) , politique (mâle qui veut le pouvoir ) , et media , on se retrouve avec 50 % d'abstention et ça on met ça sur le compte de notre indifférence , alors que c'est justement par ce qu'on s'en fou pas qu'on s'abstient.
Encore une fois on peut constater que le courage des Allemands n'est pas celui des français, tous recroquevillés sur leurs peurs. Je ne comprends pas la position de JLM qui, dans ses meeting, a souvent pratiqué la compréhension de notre actualité par l'exposé de faits historiques. J'attends avec impatience cette traduction qui éclairera nos lanternes pâles.
Excellente emission ....merci
mein kampf n'est pas vendu sur le site de la FNAC mais sur amazon ( qui ne le vend pas) on trouve les références pour le trouver
Bonne année à tous les vivants du forum.
Je trouve que son prenom est devenu un objet mediatique faisant l'objet d'une utilisation indue, helas bien au dela de ses sympathisants, ce qui est particulierement deplaisant.

Et que deviens Marie-Caroline ^^

Bonne annee a vous, sandy :-)
Je suis surpris : c'est mou…
Le point Godwin est sérieusement à la baisse sur ce forum d'@si, alors que le sujet aurait dû faire sauter la banque.
Digestion difficile après le réveillon ?

Ceci dit, très excellent débat.

Moi non plus je ne comprends pas le point de vue élitiste du PG - via son représentant - et de Mélanchon, selon lequel le simple quidam ne devrait pas pouvoir accéder à un contenu qu'il vaut mieux strictement réserver à une élite scientifique d'experts. « Le niveau de culture général baisse - ils ne peuvent pas comprendre -, alors, surtout, ne faisons pas de vagues et n'élevons pas le débat ». Quand je pense que certains le dise populiste…

Le parti des Le Pen n'a-t-il connu une croissance exponentielle avant la re-publication de l'ouvrage. Marine sera un challenger sérieux à la présidence de l’État Français avant même qu'il soit sorti.
C'est toujours bien de traiter un sujet qui soit un peu moins sous les feux des projecteurs.

Juste une petite note sur l'expression "tomber dans le domaine public". Le mot "tomber", laisse l'impression inconsciente que les oeuvres perdent de leur intérêt et qu'on a plus qu'à s'essuyer avec peu de papier toilette. Il est préférable, (comme c'est le cas en haut de cette page) d'utiliser "arrive" ou "passe" dans le domaine public. En tant qu'utilisateur de logiciels libres, c'est une corde sensible :-)

Merci pour l'émission et pour les émissions; Continuez les bonnes salves de questions salvatrices!
Petit problème technique, le lien pour télécharger le fichier de l'émission ne semble pas vouloir fonctionner ! En lieu et place, le message suivant s'affiche : "Vous êtes arrivé sur cette page par erreur, vous allez être re-dirigé vers la page d'accueil du site @rrêt sur images".

D'avance merci,

Et bonne année à toutes et à tous !
bonne émission et intéressante sur le plan sociologique
bonne année à toute l'équipe
et merci
mb
La famille d'Anne Franck s'oppose, d'après ce que j'ai compris, à ce que le journal d'Anne Franck "tombe" (! pourquoi"tombe et pas "monte"?) dans le domaine public....Pour continuer à toucher des dividendes je suppose..................
un membre de la famille d'Hitler ne pourrait il pas en faire de même avec Mein Kampf?
C'est curieux quand même , ces rendez vous de l'histoire, ces deux livres qui arrivent ensemble dans le domaine public, dans un monde en pleine ébullition haine et folie!
Merci encore pour cette émission, mais je vous encourage à continuer d'éviter le format débat, nous avions deux personnes hautement intéressantes, le traducteur et l'historien dont chaque propos étaient de véritables pépites mais malheureusement leur contradicteur nous a privé en monopolisant un bon tier du temps de parole d'une bonne quantité de savoir précieux supplémentaire. J'aurais bien largement préféré qu'on approfondisse des questions comme la signification du terme Volkisch (spécialement car dans mon pays la Suisse, notre parti d'extreme-droite est appelé le Schweizerische Volk Partei) que de perdre notre temps avec cet interlocuteur. Daniel (vous permettez que je vous appelle Daniel ? à force de vous lire chaque jour j'ai l'impression qu'on se connait) aurait parfaitement pu, et de manière bien plus concise, exposer la position des opposant afin que cette question soit réglée.

laissez les débats aux talk-show et continuez à nous instruire,
Quelques remarques :

> Corbière devrait être rassuré, ce n'est pas un coup d'édition et ce genre de bouquin avec appareil critique n'est pas très apprécié des fans du führer ;

> j'aurais aimé une discussion sur l'aspect médiatique : pourquoi en a-t-on parlé ? Que s'est-il passé dans les médias pour que ça devienne un sujet de discussion et... que ça fasse une émission d'@si ? ;

> l'ethnicisation actuelle de la pensée me semble relever de deux sources :
- le mode de pensée étatsunien où on continue à penser en "races" même si le sens anglais n'est pas tout à fait le Français, une mentalité qui passe dans la production médiatico-hollywoodienne comme un donné de base et se retrouve dans les discours communs (Norman fait la vidéo : "Etre blanc") ;
- l'héritage du colonial et de l'anti-colonial où on est encore dans une logique d'apartheid, celle des indigènes vs les "vrais Français".

Il y a le nazillon défenseur de la race blanche mais aussi des tenants des identités "ethniques" (gauloise, arabe, berbère, "peuple noir" etc.).

Le problème est certainement moins Mein Kampf que de remettre à jour le discours citoyen, peut-être retrouver la distinction entre Etat (citoyenneté, Droits, Raison...) et Nation (groupe de natifs, généalogie, culture, sentiment...) pour ne plus exiger du citoyen une normativité culturelle dit "nationale" sans pour autant tomber dans le communautarisme ethnicisé enfermant lui aussi dans des représentations essentialistes.

Comme disait Corbière, si il y a une difficulté à traduire völkisch, le terme "peuple" est aussi délicat en Français. Aujourd'hui, certains sont prêts à dire qu'on amène des hijab place de la République comme Hitler disait "ce sont encore des Juifs qui ont amené les nègres sur le Rhin" pour "détruire, par l'abâtardissement résultant du métissage, cette race blanche qu'ils haïssent" et sans aller jusqu'à cette extrémité, une fois sortis des catégories biologisantes, on peut se demander où en sont les représentations sur ce qu'est le "peuple français", y compris à gauche.

Comment traite-t-on mondialisation, multiculturalisme, capitalisme et immigration etc. ? Jusqu'à quel point peut-on se créer une ethnicité sans distinction d'origine, de race ou de religion mais à base de charcuterie, de baguette, de béret et de slip français ? Ou bien même de Molière, Voltaire, libertinage et école de la République ?

Blancs, white, blancos : "tout le monde en parle ainsi (...) arrêtons avec la langue de bois, arrêtons le politiquement correct" disait Valls...

Ca me fait penser : on voit parfois cité "Qu'est-ce qu'une nation ?" de Renan et je crois qu'on souligne rarement le passage : "Les nations ne sont pas quelque chose d'éternel. Elles ont commencé, elles finiront. La confédération européenne, probablement, les remplacera. Mais telle n'est pas la loi du siècle où nous vivons. À l'heure présente, l'existence des nations est bonne, nécessaire même. Leur existence est la garantie de la liberté, qui serait perdue si le monde n'avait qu'une loi et qu'un maître."

Sait-on encore quoi faire de l'idée nationale, du völkisch, à l'heure de l'Europe, de la pop-culture et de l'économie mondialisées ? Perd-on sa liberté dans le "mondialisme" ?
Charlie Hebdo au Pakistan, Star Wars über alles, Robespierre dans Assassin's Creed, Iphone made in China, des quarantenaires élevés par Goldorak, Obama en gangnam style, repas vegan quinoa soja, foie gras bulgare, Bouddha, Mahomet, Rushdie, Dostoïevski, Homeland, Louis la Brocante, séries française au New York Times, Lemmy killed by death...

Il devrait y avoir quoi dans une tête bien française ? Si le "national" est mort, revenir à l'Internationale ?
Le titre de l'émission aurait dû être "C'est pas le necronomicon non plus !" (citation de Christian Ingrao ).
Ce qui me frappe le plus dans cette émission (à la moitié) c'est finalement cet écart: la traduction d'origine mobilise plus de cinq traducteurs, la nouvelle, un seul alors même qu'il a un travail de remise en contexte plus difficile à faire. Entre les deux, le traitement de texte et internet. La mécanisation du travail et le tarissement de l'emploi, ce n'est pas que pour les ouvriers qui fabriquent des voitures, pour celles et ceux qui avaient besoin d'une illustration parlante.
Refroidir Mein Kampf ? Il y a un moyen: par le cinéma.
Très bonne emission, des tas de questions soulevées dans un débat intéressant, qui, révèle qu'il n'y a pas de réponses simples sur le sujet... à suivre.
Comme toujours, les bonnes émissions sont celles qui interrogent les limites. Ici, celles de l'histoire. Faire de " mein Kampf" un " objet froid", alors que la bêtise nationaliste s'étend sur presque toute l'Europe, ça fait peur. C'est pousser un peu loin l'amour de la science ( rappelons que le scientisme est au cœur du national-socialisme).
C'est quand même étonnant de voir Corbière et le PG s'inquiéter de la publication de Mein Kempf, alors que pendant 10 ans, ils sont passé totalement à côté du phénomène Soral/Dieudonné. Qui est pourtant un sujet franco-français de notre temps, et pas une relique du passé qui fascine quelques crânes rasés finis à la bière.
j'ai hate de lire ce livre , et en meme temps je n'ai pas envie de mettre de l'argent la dedans ,il parait que c'est d'une nullité... . cela nous donnerais peut être des explications sur le comment un cas pareil a pu accéder au pouvoir , par contre je n'ai absolument aucune envie de lire ni sur hollande ni sur sarko , le vide du vide ?
J'ai commis une erreur en plaçant le dernier lien hypertexte qui renvoie au site "complotiste" d'Henri Makow
Commentaire avant l'émission :
D'abord Sein Kampf, Son combat, s'est soldé par une défaite et une défaite cuisante puisqu'il a crevé comme un rat dans un Bunker. Et que preuve du contraire, il ne reviendra jamais, et que de deux choses l'une, s'il y a un d ieu, nous le reverrons jamais car il doit croupir dans le pire des Enfers (selon la signification Grecque) : le Tartare, s'il n'y a pas de d ieu, nous n'avons aucune raison de craindre de le retrouver.

La seule crainte que l'on puisse avoir est que la lecture de l'ouvrage donne des idées, des mauvaises bien entendu. Si c'était le cas, on pourrait aussi priver de nationalité ceux qui en feraient mauvais usage, on pourrait apposer sur la couverture en grosses lettres un avertissement sur le mode de "Raucher sterben früher", "Leser streben, Führer zu sein" (les lecteurs aspirent à être Führer) mais à quoi bon.
Rien ne doit interdire la republication de cet ouvrage immondice - que je ne lirais pas non plus (parmi mes résolutions de début d'année, j'ai tout Shakespeare à (re)lire, et je doute que 2016 suffise, il y a peu de chance que je puisse caser cette ordure de bouquin dont je remercie d’avance les lecteurs qui voudront bien me faire part de leurs impressions afin de certifier les impressions que m'ont données quelques extraits vomitifs).

Un commentateur de la vidéo d'introduction à cette émission a mis un lien vers le catalogue des "Nouvelles éditions latines" et on peut voir que les fachos, les néo-nazis, les déglingués du ciboulot, les miliciens nostalgiques, les ménard en chambre, les laval de Forbach et d'ailleurs ont suffisamment d'ouvrages à s'échanger.

Bien plus intéressant sera la lecture du livre "Sein Kampf, Antwort an Hitler" écrit en 1935 par une femme courageuse Autrichienne Irene Harand, catholique.

Bon, je vais maintenant regarder cette vidéo afin de commencer l'année en sachant que je pourrais m'éviter la lecture indispensable de cet ouvrage, sans pour autant décourager les autres d'alimenter les tiroirs caisses, tout comme je me félicite d'être le seul Gaulois à n'avoir pas vu la saga de la Guerre des Étoiles version Disney, Laboule le fric VII.
Excellent débat qui éclaire et sans invectives. Merci.
Comment commencer mieux l'année?
Merci pour cette émission qui m’a beaucoup intéressé, beaucoup plus que les deux dernières abordant des sujets futiles (futiles pour moi, qui ne peut tout lire, tout écouter, comme la plupart, et qui hiérachise donc ses priorités).

A Fan de Canard : les absents ont toujours tort ! Te casse pas, si tous les dégoûtés font comme toi, il ne restera pas suffisamment de monde pour supporter un média UTILE ET NÉCESSAIRE malgré ses imperfections. Moi aussi j’ai ta réaction de temps à autre, mais je me reprends et je reste, il le faut, il ne faut rien lâcher.

A Bruanne et Pierre-Alexis Voye : une édition grand public fait peur à Corbière, et aussi à moi. Il y a tellement de Moi-Je-Sais superficiels et ignares, des qui se croient arrivés alors qu’ils ne sont pas encore partis… Je préfère tabler sur l’intelligence humaine, mais j’ai tellement été déçu. Et comme il a été dit et écrit plusieurs fois, ce livre est un brûlot. Comme Corbière en dehors de l’émission, je suis partagé entre les arguments des pour une réédition et des contre car je doute qu’on puisse le refroidir, ce brûlot, dans la mesure où il n’est pas éteint (il parle bien plus aux émotions qu’à la raison). J’espère donc que si réédition il y a, ce sera un flop commercial, un bide monumental. P-A Voye, il me semble qu'il soit inutile d’avouer une peur partagée de part et d’autre car ça se voit énormément ! ? Ne la ressentez-vous pas, cette peur ? Qui sont les « ils » n’ayant rien à proposer ? Si vous parlez de Corbière et du PG, désolé, creusez un peu ! Mais peut-être faites-vous partie des Moi-Je-Sais-Tout et que le « Tout sauf Mélenchon ! », maintenant à la mode (y compris chez @si), vous suffit…
Que ce soit Fayard qui édite "Mein Kampf" m'inquiète beaucoup : j'ai lu lors de sa parution un autre livre écrit par Philippe Mesnard et édité par Fayard sur cet homme exceptionnel qu'était Primo Levi (Primo Levi : le passage d'un témoin) ; or ce livre contient beaucoup de fautes (d'orthographe ou d'impression) ;
parmi celles que j'ai en mémoire :
banal (dans le sens d'"ordinaire") écrit au pluriel : banaux ! (ce mot existe mais a un tout autre sens)
on croise Durante Alighieri au lieu de Dante Alighieri !
à six ou sept reprises on voit écrit "résonnance" au lieu de résonance !

Ce livre n'a donc pas été relu par un correcteur et Fayard n'a pas fait son travail d'éditeur ; souhaitons qu'il édite "Mein Kampf" avec un peu plus de rigueur.
J'ai peur que des traductions telles que proposées (völkisch : ethnonationaliste) compliquent inutilement la lecture.

Pourquoi ne pas mettre les pieds dans le plat et faire vraiment résonner les mots ?

Pourquoi ne pas choisir par exemple pour Volk la traduction de "peuple de souche" et pour völkisch le néologisme "souchien" ?

Ca aurait le mérite d'être clair pour tout le monde (même si je vois bien les limites mais n'importe quel choix a ses limites)...
Traiter de facho les librairies qui osent vendre Mein Kampf ...
Il est opposé à toute censure ... Sauf de textes / documents qu il n'aime pas ...
La pratique de l'invective par A Corbière est assez nauséabonde et son mépris affiché le discalifie ...
La citation de Faurisson par Olivier Manonni est édifiante et à laissé coi Alexis Corbière (qui avait déjà de piètre arguments ...)
Je me permets de recommander le documentaire d'Arte dont vous avez diffusé un extrait .Il est sans doute visible sur Arte+7 ou en Vod
Ce qui est édifiant dans ce débat, c'est qu'à aucun moment, ils n'osent avouer que leur peur réelle de mettre ce livre en circulation réveil le monstre, réamorce la bombe, rende vivant un type mort depuis 70 ans.
Politiquement, ils n'ont tellement rien à proposer, culs nus, et ils pensent tellement que les gens sont cons, qu'ils sont terrorisés du pouvoir de ce livre.
A mon avis, à part trois paumés de toutes façon déjà proches du FN, ça risque pas de convaincre grand monde.

On ferait mieux de proposer quelques chose de crédibles face aux Zemmour, Soral, et les autres complotistes.
Très bonne émission mais plus pour les questions qu'elle soulève que pour les réponses qu'elle apporte.
Car, in fine, je n'ai pas bien compris quel rôle exact les historiens accordent à ce bouquin: il ne semble pas prévoir la solution finale mais en fait si un peu quand même; c'est mal écrit par un inculte et c'est confus et n'a donc aucune réelle valeur mais quand même, c'est parfois lyrique et ça a permis à son auteur de prendre le contrôle du parti nazi; il faut le rééditer pour montrer qu'il n'y a rien dedans mais ça va quand même prendre 3 ou 4 ans pour écrire les notes d'accompagnement !!!!
Comprenne qui pourra !
Merci pour cette émission.

Je ne comprends pas l'argument de Corbière, selon lequel une édition grand public n'est pas nécessaire puisque les historiens de ces sujets sont germanophones : ça me donne l'impression que seuls les professionnels de la profession doivent pouvoir avoir accès aux sources, le reste de la population n'ayant alors qu'à s'en remettre à eux. Je dois me tromper car ce serait étonnant qu'il se positionne ainsi et en même temps se revendique de son militantisme politique à gauche ET du fait qu'il est prof de lycée : ce serait complètement contradictoire.

Quand j'ai essayé de lire ce texte, seule, avec ma curiosité et mon incompétence de citoyenne qui n'est pas historienne, j'ai finalement abandonné parce que :
- c'est affreusement ennuyeux (ça, ça a l'air de l'être en vrai pour tout le monde, mais encore plus quand on ne saisit pas le "hors-texte")
- je ne sais pas, seule, faire le tri dans les affirmations (pas claires, en plus), déformations, mensonges de l'auteur
- je ne sais pas, seule, resituer ce propos dans son contexte (bio de l'auteur et contexte politique)

Si une traduction de qualité, enrichie d'un appareil critique riche, permet de mieux se repérer, de mieux comprendre quelle a été la place de ce texte au moment de sa parution, alors sa publication est souhaitable à mes yeux.
excellente émission, participants passionnants. Merci.animation discrète et efficace. Un vrai régal (en dépit de l'horreur traitée).
Une émission très intéressante . M .Mannoni a bien expliqué le caractère religieux et le pouvoir de fascination du livre.
[quote=Seb Rochat]"Ça me fait presque changer d'opinion en vous entendant parler". C'est assez rare qu'un invité reconnaisse la pertinence de l'argumentation de son contradicteur. Cette phrase, prononcée quelques minutes après la fin de l'émission, résume bien la qualité de ce premier débat de l'année consacré à... Mein Kampf.

On peut savoir qui a failli convaincre qui?
Les émissions d'ASI traitant de sujets historiques profitent généralement d'intervenants éloquents et des débats les plus passionnés et passionnants. Celle-ci ne fait pas exception à la règle. Merci.
Allez, une bonne émission sur le nazisme pour clôturer l'année. La boucle est bouclée.

J-0 pour moi, meilleurs vœux pour le site, aux républicains qui restent encore, aux anciens et anciennes que j'ai côtoyé(s) depuis septembre 2007, aux plus récents aussi.
Dernière amarre qui se détache, que les vents soient favorables à @si, et à une prochaine.
(et je ne sais pas si j'ai accès aux MP quand l'abonnement est suspendu. On verra bien).
Pourvu que le PG subsiste aux décombres actuelles du FdG, et une pensée pour le camarade Alexis Corbière, et les autres. Dont François Delapierre.

Continuez à ne rien lâcher.

Hasta la vista y buena suerte.
Heureusement qu'Alexis Corbière reprend Sébastien Rochat en début d'émission parce qu'il le présente comme acteur politique alors qu'il va ensuite introduire tout son argumentaire en utilisant cet argument d'autorité.
Pardon ? Vous disiez ? Professeur d'histoire ?
Merci. Bonne émission. Comme toutes vos émissions ayant eu à traiter d'histoire.
Hitler était un vraiment un "copyright nazi".
Pourquoi faut-il permettre sa diffusion et sa lecture ? Un, parce que le nazisme est un fait connu internationalement, deux, parce que ce n'est pas ce mauvais livre qui a donné sa force au nazisme - au contraire. Ce livre, heureusement, dessert et son auteur et ses soutiens.
Bon, merci, que Corbière finisse par reconnaître que Mélenchon a tort sur ce point c'est un pas vers l'apaisement du débat au profit de la connaissance historique et non de son instrumentalisation. @si d'utilité publique !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.