201
Commentaires

On se lève tous pour danette ?

Derniers commentaires

salut tout le monde,
j'ai dans mon frigo une danette chocolat (ni choco "noir", ni choco "blanc", choco-choco) - avec la tête de Sagnol (il est blanc lessive).
je sais plus qui a dit que les étiquettes devaient être collées au hasard. je crois que c'est le cas.
la pleine palette (Thurams sur choco) qu'a vu Alain était une coïncidence.
J'espère continuer à entendre, malgré le politiquement correct :
Tes cheveux blonds comme les blés,
Que tes seins soient comme les grappes de la vigne,
Ta peau blanche parsemée de pépites de chocolat,
L'ébène et l'ivoire vivent en parfaite harmonie,
Et Seuuurdge, s'il te plaît, continue à chanter!

Je suis beaucoup plus choquée par l'oppression des produits et publicités qui me dictent de garder
la taillefine et la sveltesse parce que je suis une femme. Laissez moi tranquille…
Nestlé avait fait un petit effort avec ça, slurp !
On a un peu envie de lui dire de manger sans faire autant de bruit.
Mais l'intention était louable.
Bon, pour finir, Stevie. Tu as fait mieux, Stevie. Pas grave…
je prends le flot en route, mais simplement ceci :

http://www.dailymotion.com/bookmarks/grdpea/video/x5es8w_poupee-blanche-ou-poupee-noire_news
C'était pour introduire un artefact dans les statistiques de ventes de Danone ? En mai 2008, brusque pic des ventes totalement inexplicable ! Alain, sacré farceur, va !

Je propose un sujet d'émission : les statistiques (les vrais, les fausses, les vraies fausses, les fausses vraies) et leur présentation dans les médias…
Belle erreur que voilà

Surement un peu de précipitation (à la) chronique.

Surtout qu'il aurait suffit d'appeler Danone, pour tomber
sur la piste du tirage aléatoire et ainsi être amené a pousser
ses investigations plus loin que le simple Auchan du coin.

J'espère qu'il y aura une note sur l'article
et peut-être une chronique sur la chronique ...
Les bonnes vraies fausses infos, comme au bon vieux temps de l'intoxication, et pas seulement par ingestion de crémasses vantées par des spots télé.
Comme je l'avais signalé dans le forum sur l'affaire Keith Richards, Hermés, Leibovitz, la vraie vanité se trouvait ailleurs et celle découverte par le chroniqueur était la sienne.
L'intention reste bonne, mais l'égotisme et la superficialité ont pris le pas sur le travail de fond, succombant aux effets d'annonces et à la croyance naïve de la qualité de son regard comme preuve d'un réel.
Le fan club plein de clémence et de dévotion, sourit benoîtement à ces écarts, avec compassion et bienveillance.
Zucca doit bien se marrer.
Allez, les sophistes ont encore de beaux jours avant une implosion narcissique.
Le public aime bien les feux d'Artifices.
Ça a un côté disco : " Alain Korkos et les Danett's vous présentent : la chronique qui savonne "

Je compte sur les esprits brillants du forum pour inventer une expression évocatrice ou un néologisme rigolard pour qualifier toute semblable intervention malheureuse.
Allez, au nom d'Alain qui adore jouer, je lance le jeu :

Le " Point Danette "
, ( en écho à Godwin )
ou
Y'a un Kork 'Os dans la danette , ( une enquête du Poulpe, en lutte contre les Organismes Génétiquement Modifiés exploités par les agro-industriels avides de dividendes ? )
c'est désolant ! j'aime pas danette !

NON NON J'AIME PAS danette danette ! ! ! !ni le foutebolllll
A TOUS

Dans un commentaire du 17 mai à 18h21, je disais :
« Si d'autres personnes ici confirment que les autocollants sont posés de manière aléatoire sans distinction de couleur (avec photos à l'appui, si possible !), alors je fais mon mea culpa

Dans un commentaire du 20 mai à 10h29, je disais :
« Il semblerait que je me sois infligé l'ingestion de seize danettes (seize !) pour pas grand-chose, voire pour rien. »

Or donc, une mise à jour figure désormais en fin de chronique.
Je suis tout a fait d'accord avec Alexandre Perrin, et après petit enquête personnelle, force de constater qu'il y a plein de contre exemple, cela aurait pu être un sujet intéressant mais c'est raté. Puisque il est extrêmement facile d'aller dans un supermarché et (re)voir de vous même ou de regarder un peu plus pour trouver des contre exemples: Pourquoi, mais alors pourquoi Alain ne fait 'il pas un démenti et s'excuse t'il pas tout simplement, on a tous droit à l'erreur encore faut 'il avoir la sagesse de le reconnaitre .
Bonjour, on vous parle en direct de la boucle d'oreille de la vache qu'est dans la boucle d'oreille de la vache qui est sur la boite de vache qui rit, puisque c'est là qu'on vole les voleurs, qu'on mange les cannibales, qu'on décrypte les décrypteurs. Sur le plateau de fromage deux invités : Alain Korkos, auteur de l'article, et Hurluberlu, très impliqué dans l'histoire.

Moi : "bonjour, merci d'être venus et merci aux forumeurs de nous regardez"
Alain et Hurluberlu, en choeur : "bonjour"
Moi : " Alain, vous avez mangé vos sources, en tant que journaliste d'investigation, qu'avez-vous à dire?"
Alain : "il m'en reste, mais je pense jeter les boites, signalons que j'ai gardé les vignettes pour mon postére"
Hurluberlu : .......
Moi : "Alain, pensez-vous que certaines palettes, dont les vignettes, semblent-il, sont collées à la main sur les pots, seraient victimes d'un maniaque de l'ordre? Ce maniaque sévirait surtout dans votre zone géographique, enfin là où vous faites vos courses, on dirait?"
Alain : "je m'interroge, l'enquête sera longue. Je souhaite que tous les intervenants du forum s'y mettent, je pense surtout à Alexandre Perrin qui a du temps à perdre"
Hurluberlu : "Il suffit d'un rayon où c'est pas couleur sur couleur, pour descendre cette théorie"
Moi : "Oui, Alain, pourquoi allez à ED à Paris?"
Alain : "il suffit qu'une palette soit victime du syndrome banania, pour que je sois révolté"
Hurluberlu : ....
Moi : "Eh bien, il me reste à vous remercier, tous. Hurluberlu, vous n'avez pas beaucoup parlé je trouve, mais merci de votre présence."
Hurluberlu : "vous n'aviez qu'à copier-collé mes messages, si vous ne saviez pas quoi mettre, vous ne vous êtes pas foulée"
Moi : ...
je ne suis pas tres rejoui de mettre fait avoir par ce post!
je lis l'article, trouve la demonstration d'alain plutot limitee, je decide alors de faire part de mes doutes sur ce forum, puis enfin lis quelques postes sur ce forum pour réaliser que toute cette histoire est bidon??? cela fait quand même 15 mn de perdu pour pas grand chose, deja que je ne viens pas tous les jours sur asi, si en plus c'est pour y perdre mon temps, mon incitation ne va que diminuer...
alors a quand une rectification de cette article et pourquoi pas aussi des excuses? l'erreur est permise, mais seulement si le sav est efficace...
je constate tout de même que la plupart des parfums danette correspondent à la couleur noire ou sombre et que l'équipe de france est aussi majoritairement constitué de joueurs de couleur (de peau) noire. il n'est donc pas si surprenant que beaucoup de joueurs "noirs" correspondent à une saveur "noire". il existe aussi un certain nombres de contre exemple dans les 2 cas, l'association saveur/joueur n'est donc pas systématique.
en conclusion, je trouve que l'attaque est un peu facile et un peu rapide
mais peut etre est ce simplement une preuve de ma naiveté??
en lisant la chronique je fus d'abord blanche d'émotion (j'aime beaucoup alain) - puis rouge de colère et d'indignation mais le débat me fit rire jaune: quoi, alain nous bidonnerait? verte de peur je revins chaque jour ou presque. le débat s'enlisait, on n'y voyait goutte : alain était marron et moi, dans le bleu...Pour oublier, je résolus de boire un verre d'arak, puis deux, puis trois, et là, je suis complètement noire.
je me demande bien comment vous faites pour voir les ptites vignettes dans les supermarchés : quand j'y suis allée, sur les paquets en question (l'offre y était annoncée), je n'ai rien pu voir.
Qq peut-il m'indiquer comment faire ? maintenant, j'ai envie de vérifier par moi-même. Je ne crois que ce que je vois (je trouve mon discours très biblique en ce moment, ça m'inquiète ;-)
Coupables d'avoir diffusé de fausses infos, Françoise Petit-Biver et Alain Korkos seront exposés, avec leur carcan et leurs chaînes, en place publique.
Il subiront, de la part des @sinautes floués, une lapidation à coups de Danettes au chocolat noir-Ribéry et au chocolat blanc-Abidal.
Il seront ensuite gavés avec les quatorze variétés de la crème aux ogéhèmes jusqu'à ce qu'indigestion s'en suive.

Pfff ! Je me demande si cette punition n'est pas encore trop douce.
Bon… Il semblerait que je me sois infligé l'ingestion de seize danettes (seize !) pour pas grand-chose, voire pour rien. Et pourtant, hier encore, dans un ED parisien, j'ai vu la répartition dont je causais.

Quand j'étais chez M'dame Auchan devant les pots de crème avec mon p'tit carnet en main, une responsable avec badge officiel est venue me demander ce que je faisais. Je lui ai répondu que je notais la répartition des tronches de foutbôleurs par saveurs, et lui ai demandé où on pouvait se procurer le postère à afficher dans ma salle à manger à la place du canevas représentant la Liseuse de Fragonard. Elle a dit : « Ah d'accord. Pour le postère je sais pas, demandez à l'accueil. Mais si vous êtes fatigué de La Liseuse, j'vous conseille plutôt l'Angélus de Millet avec ses échevettes, c'est au rayon 14 derrière les serpillières » et elle est repartie après avoir jeté un oeil dans mon panier où dormaient quatre paquets de quatre. Elle avait dû craindre que je notais les prix pour la concurrence.

Merci à ceux qui, comme moi, se sont plantés devant le rayons yaourts de leur supermarché pour contempler des tronches de foutbôleurs et qui, comme moi itou, ont avalé ces crèmes bourrées d'OGM en contemplant le canevas suspendu au-dessus de la télé.
Ces effets de manches gâtent souvent les chroniques et ce qui aurait pu être une joyeuse découverte devient une démonstration un peu lourdingue.
D'ailleurs une réelle investigation éviterait également de distribuer de mauvaises informations.
Les nuances et un peu de distance donneraient sans doute un peu plus de relief , mais chacun son style.
On l'a cru, patate crue
sur les têtes de gondoles
cette histoire s'envole
comme elle est venue

Françoise B.
a rêvé
Si Alain K.
à auchan
se précipita
mazette
la palette
l'hypnotisa
par malheur
de couleurs
à manger
trop rangées

cette coïncidence
l'obligera-t-il
à une repentance
indélébile
Alain, la chose me semble avérée : le soupçon de racisme, via une Banania attitude, est infondé. La distribution des photos est aléatoire.
Laisserez-vous la chronique en l'état ?
Ca ne change rien au fond de la discussion mais il semblerait que les premisses de la chronique d'Alain soient complètement bidons: je sors du monoprix du coin et j'ai relevé les contre exemples suivants:

- Abidal, Anelka, Thuram, Henri ===> Chocolat blanc
- Thuram, Malouda, Domenech ===> Saveur crème brûlée (pas très brûlée)
- Sagnol ===> Expresso
- Coupet ===> chocolat

Les double saveurs (caramel, vanille) ou (chocolat, vanille) n'ont pas de photo associée.
Je trouve cette histoire de vignettes super compliquée à comprendre.

C'est les photos sur les pots ou bien c'est les vignettes qu'on peut gagner, qui sont assorties à la couleur de la peau? Et nulle part il n'y a toute la gamme, comment vont faire ceux qui aime le pied-ballon pour remplir le terrain? Et les vignettes on les voit ou pas dans le magasin, pour les choisir ou les piquer? Et si le môme fait acheter toutes les couleurs à sa mâman, après il est obligé de manger tous les parfums, même ceux qu'il n'aime pas? Et est-ce qu'on peut commander les vignettes qu'on n'a pas réussi à choper en écrivant à Danone, ou par internet? Comme les paninis?
Et je ne suis pas trop d'accord pour le séjour... Je peux la mettre à côté du frigo, l'affiche?
Voici ma participation à l'étude de marché : à ma superette ce matin , les danettes à pot noir ou marron sont toutes associées à des joueurs de foot à peau noire ,et celles à pot clair sont associées à des joueurs à peau noire ou à peau blanche , ou métis. Qu'en déduire? Il faudrait continuer l'étude de marché , mais pour cet exemple, je constate la suprématie de la peau blanche , puisqu'elle peut s'associer à tous les produits , ce qui n'est pas le cas de la peau noire. A suivre !
Voilà comment on va en arriver à une société américanisée, que nombre des journaliste d'@si abhorent sûrement; si dès qu'un noir apparaît, à l'occasion d'une publicité ou toute autre représentation, des "chroniqueurs" se mettent à décortiquer les potentiels messages subliminaux racistes qu'on peut trouver, représenter des noirs va devenir un vrai casse tête. Et c'est a force de voir cette suceptibilité sociale que les gamin von etre sensibiliisés au racisme (mais dans quel sens?).
Pendant ce temps-là, après le temps consacré à l'habillage du produit, il serait grand temps pour nos experts chroniqueurs...
[large]DE DÉCRYPTER LE FABULEUX CONTENU[/large]
de ce produit magnifique.
Je vous suggère de télécharger le pdf en bas de page si vous suivez le lien, et de l'ouvrir, pour ceux qui comme moi sont réfractaires aux bouffeurs de ressource dont fait partie notamment Adobe Reader, avec CE LOGICIEL LÉGER TÉLÉCHARGEABLE SUR UN SITE DE CONFIANCE.
Ceux dont l'ordi n'est pas très puissant verront la différence au démarrage du logiciel.
Sinon, merci monsieur Korkos pour ce décryptage doux-amer.
ben une seule solution: j'irai faire les magasins pour voir si les vignettes sont distribuées sur les pots, au hasard ou non.

c'est pas tout jeune, mais quand j'étais en primaire, la sortie des classes se faisait en rang deux par deux. ma camarade de classe pleurait. elle me dit qu'elle s'était fait traitée de "crème au chocolat". je lui ai dit "tu n'as qu'a les traiter de crème à la vanille".
c'est rigoureusement véridique, et ça m'a marqué car c'est abruptement comme ça que j'ai appris vers 5-7 ans ce qu'était le racisme. et je peux vous dire que dans nos caboches de marmots, il n'y avait pas d'ambiguité sur les enjeux des paroles...

en commençant à lire l'article, au premier yaourt, je me suis dit "olol, tu vas voir que sur les pots au chocolat, il va y avoir que des noirs..."
au second yaourt, j'ai commencé à avoir des doutes et j'ai commencé à avoir peur d'avoir raison
troisième et quatrième, je me dis que c'est trop énorme et qu'en fait si ça se trouve, dans l'équipe y'a que des noirs
et c'est quand j'ai entamé les 2 blancs, j'ai commencé à avoir une crise de "foi"

pas le choix, va falloir que j'aille en magasin m'assurer que votre lectrice, cher Alain, aura été abusée par des coincidences
Je suis assez d'accord avec certains commentaires : a mon avis Alain fait fausse route. D'abord certains ont apparemment noté que la répartition des vignettes ne serai que le fruit du hasard (et on peut trouver un Ribery sur un pot de chocolat). Ensuite il manque des parfums: quid de la vanille (c'est un des parfums les plus vendus...) ?
Car vouloir faire dire qu'il y a communautarisme (pour ne pas dire racisme) parce qu'un noir est représenté sur un pot de chocolat noir est une démarche identique a montrer que si Danone fait expres de mettre un noir sur le pot de chocolat blanc pour éviter les associations, alors cette volonté sous entend au contraire une association raciste (ou communautariste)..
Bref on tombe dans la quadrature du cercle a vouloir trouver des intentions la ou il n'y en a peut etre pas...
Non, surtout ne pas se lever pour Danette. C'est un produit dégueulasse, j'ai eu l'occasion de le goûter !

Sans Françoise et Alain, je n'aurais jamais pu constater les "fines délicatesses" du produit en termes de publicité foutbôlistique. MERCI à vous deux.
Je note que Sylvaine a apporté 4 modifications à son comm'.
M'est avis que c'est dans cette phrase-là qu'elle est changé des trucs :

blanche à pois noirs, aux yeux vert et marron, au cheveu châtain frisé limite crépu à reflets roux...
Et si tout ça n'était qu'une histoire de pot ?
Personnellement, je pense que c'est un simple effet esthétique qui est utilisé. Tout le monde sait que la vanille, c'est blanc, et que le chocolat c'est noir. Pourquoi ne pas accorder les couleurs des peaux et de pots comme on accorderait, je sais pas moi, la forme des doigts de pied ou la longueur de la langue? C'est vrai ça, tant que ça ne touche qu'à la peau et qu'il n'y a pas de jugement ni moral ni esthétique, on ne peut blâmer personne. Ce n'est pas du racisme!!!

Yen a qui ont tendance à crier au racisme quand on fait remarquer à quelqu'un qu'il est noir. Mais il n'y a pas forcément de démarche raciste derrière ça (comme ici, on remarque qu'ils sont noirs et qu'ils sont déposés sur des pots de couleurs sombres, c'est juste esthétique). On devrait pas faire de différence esthétique entre une blonde et une brune? Entre des yeux verts et des yeux noirs? Entre des seins... bon vous m'avez compris.

D'un coté, ya les gens qui ressemblent à du chocolat, de l'autre, ya les gens qui ressemblent à la vanille.

Par contre, l'équipe nationale de rugby de l'Uruguay de 1972 sait particulièrement bien que le goût d'un sportif de haut niveau, c'est pas sucré et qu'il n'y a pas de différence entre noirs et blancs.
Mac Tyson aussi le sait dans une moindre mesure.
Je ne connais pas le nom de l'agence qui a créé la campagne de pub Danette/foutbôle.

Pour les deux affiches qui se ressemblent en bas de chronique :
- celle de Carrefour (la copieuse) est signée BETC Euro RSCG ;
- celle de la Nuit des musées a été conçue par Jour Ouvrable pour DMF/mission de la communication
sur un dessin de Julien Berthier.
Je pense que ça serait une information de donner le nom des agences ayant produit les deux affiches et ce packaging, elles en sont les auteurs, ce ne sont pas des affiches anonymes (on donne bien l'auteur et l'éditeur d'un livre).

Si l'ont veut responsabiliser les auteurs ils faut bien les citer, et à mon avis c'est une information indispensable (encore une fois si vous citez un article il vous semble évident de citer le nom du journal…).
Aujourd'hui midi, les jités de TF1 et de France 2 s'ouvrent, de concert, sur le foutebôle (dernière journée du championnat de France).
Chaîne privée, chaîne publique, même choix affligeant des priorités de l'actualité.
Ah bein tiens, j'voudrais pas enfoncer le clou (quoique…) mais je suggère aux zhonorables zazinautes de se rendre sur le site belge de Danette, puis de cliquer sur Résultats officiels. On n'y voit pas des foutbôleurs français, évidemment, mais c'est pas mal non plus dans le genre…
Et qu'en pensent les footballeurs en question?
Moi ce qui me choque, c'est que des personnes (les professionnels du football) acceptent de laisser leur portrait sur des pots de crème pour de l'argent. A partir du moment où on accepte d'avoir son portrait sur un produit alimentaire, qu'il soit sur du chocolat noir parce qu'on est noir ou sur du chocolat blanc parce qu'on est blanc, pour moi, il s'agit uniquement de marketing.

Le but est de faire de l'argent par tous les moyens. C'est ça que je trouve navrant, et non une affaire de dévalorisation des personnes de couleurs noirs.
Aïe aïe aïe, Alain Korkos , j'ai l'impression que cette histoire de Danette , c'est pas de la tarte et que les @sinautes ne sont pas des crèmes.

Mme Petit-Biver , peut-être ne faut-il pas maintenir une position trop stricte. Si les images sont disposées de façon aléatoire , c'est vrai que l'accusation de racisme tombe . Mais personne ne doute de votre bonne fois et il est bien possible que j'aurai eu la même réaction si j'étais tombé devant votre lot de Danette avec ses images.

Et celà n'empêche pas de rester vigileant comme vous l'êtes, ou Alain , (et la plupart des forumeurs l'imagine ) contre les formes de racisme souvent très subtiles qui se glissent dans notre quotidien comme on glisse une crème-dessert dans son cabas...

En tout cas , votre chronique ,Alain, est vraiment gratinée , j'adore l' humour que vous distillez à petites touches. Et si on passait au pousse-café maintenant ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bonjour,

A lire à propos des abus de la pub et des stéréotypes véhiculés (voir notamment le troisième billet) : Blogantipub.
Peut-être que c'est seulement un problème marketing: les emballages chocolat, Expresso et Praliné doivent être foncés, les emballages Vanille et Chocolat blanc doivent être clairs et les photos doivent suivre le code couleur pour optimiser les ventes: Sebastien Bohler, peux-tu nous éclairer ?
Je suis assez déçu de cette chronique au niveau du fond, mais j'ai toujours eu autant de plaisir à la lire.
Et David? il a renoncé aux maronsuis pour l les danettes ?
Domenech... brownie..?

Oui Danette est raciste, il n' y a pas de parfum Kouign Aman. Coc'h

Z'ont même pas mis Djibril Cissé? Chuis mortifiée. En plus avec ses coupes de tifs et ses couleurs il peut faire tous les parfums, lui.

Bon, je dis ça mais la Danette c'est dégueu, c'est dire si j'aurais jamais su ça sans @si...

(Par contre quand je fais de la pâtisserie, mes gousses de vanille sont limite carrément noires... pourquoi donc sont-elles censée être jaunasses?)
Yaourts, Ricains, foutchebôl, sexisme, humour gras, tout est (ah, non, pas de trace de racisme, mais ça ferait trop pour une seule pub)
RICARDO : « Désolé, mais dans mon frigo se trouvent des danettes chocolat noir extra avec...Ribéry. »

Si d'autres personnes ici confirment que les autocollants sont posés de manière aléatoire sans distinction de couleur (avec photos à l'appui, si possible !), alors je fais mon mea culpa. Dans mon M'dame Auchan à moi, ils étaient apposés tel que je l'indique par palettes zentières, et probablement aussi dans le supermarché de l'@sinaute qui a pris la peine de me signaler la chose. Or donc, ouais tant de scie

GIRONFLONS : Pratiquant moi-même un sport autrement que devant la télé, soyez assuré que je ne dénigrais pas les amateurs de foutbôle. J'écris ce mot ainsi, comme je déforme tous les mots à consonance amerlocaine ou grand-bretonne (voir plus haut le calamiteux ouais tant de scie...), suivant en cela l'exemple de Raymond Queneau qui écrivait sandouiche, bâille-naïte,coboille, policemane, etc., sans oublier le fabuleux flicmane.

DANIEL C. : « Moi Alain je suis choqué par le racisme anti-Angélus au canvas, et le favoritisme anti-Liseuse de Fragonard! »
Tout à fait d'accord ! Faisons circuler une pétition.
nimporte quoi cette chronique !
Fantastique !
Rien à faire ni de ces yaourts, ni des foutbôleurs:

Je ne mange que des yaourts nature que je fais moi-même.
Je viens de goûter la version: "sur lit de chocolat"!, mais y'avait pas de vignette!

Sinon j'ai aussi :"Chocolat" avec Sagnol dessus et: p'tit beurre avec Thierry Henri...

C'est quoi le problème???

Benzema pour p'tit beurre?

J'ai pas trouvé....
Alain, pourquoi participez-vous, vous aussi, à l'image du footballeur bête sans rien dans la caboche ? Vous ne vous en êtes pas rendu compte ? Pourquoi alors écrire systématiquement "foutebôle", "foutebôleur" ? Il ne me semble pas vous avoir vu le faire en parlant du "Praisidant de la Républik" ou "Léonare de Vainci". Ce n'est peut-être rien, mais j'aime le foot. Suis-je analphabète pour autant, comme les 2 millions de licenciés en France ?

Je ne vois pas pourquoi, dans une chronique de décryptage censée aller à l'encontre des préjugés, vous entretenez une telle caricature. Certes, ce n'est pas méchant. C'est juste gratuit. Et dommage, aussi.
une petite histoire qui circule encore .Un chauffeur de bus américain transporte tous les jours des petits écoliers noirs et blancs .C'est la dispute en permanence .Un jour , excédé, il les fait descendre du bus et leur dit " à partir de maintenant , il n'y a plus de noirs, ni de blancs .Vous êtes tous bleus .D'accord ? et il ajoute et maintenant tous dans le bus .Il ajoute : " les bleus clairs devant, les bleus foncés derrière.Quand j'étais petit, je mangeais des tonnes de chocolat pour avoir les photos de Buffalo Bill que je collais dans mon petit carnet que je gardais précieusement.Et depuis que je suis un peu plus éduqué, j'ai remisé mes tasses du petit-déjeuner ( y a bon banania ) je ne mange plus de têtes de nègres mais des boules au chocolat .Je les trouve un peu bonnes .Je me demande pourquoi . Et si cette polémique était un peu vaseuse ?
Désolé, mais dans mon frigo se trouvent des danettes chocolat noir extra avec...Ribéry.
Alors, erreur de danette ou mauvais procès d'intention?
Lilian Thuram a annoncé samedi qu'il effectuerait un séjour humanitaire en Afrique du Sud, du 1er au 6 juillet, avec son association Education contre le racisme. Une opération placée sous l'égide de l'Unesco. Ce n'est pas la première fois que le défenseur français, en fin de contrat avec le FC Barcelone, s'investit dans une cause humanitaire. Il avait déjà effectué des tournées en Afrique sur le thème des enfants soldats ou de la maladie génétique de la drépanocytose, en 2006.
source equipe : http://www.lequipe.fr/Football/breves2008/20080510_184655_thuram-en-tournee-humanitaire_Dev.html

; o )

Danette (groupe Danone) financera t il une partie du projet ????
Moi Alain je suis choqué par le racisme anti-Angélus au canvas, et le favoritisme anti-Liseuse de Fragonard!

Ceci dit ce soir an allant travailler au Musée de Poitiers, je ne verrais pas l'affiche de la Nuit des Musées du même œil, plus qu'étrange cette comparaison.... ! Le cadre rouge est celui du ministère de le Culture, utilisé depuis 2004 au moins pour unifier le graphisme des affiches pour la Nuit des musées, mais aussi pour les Journées du Patrimoine, les Rendez-vous aux Jardins et la Fête de la Musique. Le foot se sent-il en reste de la culture?
Je vais faire mon ignorant, mais une question marketing me taraude: ce genre d'opération marketing suppose-t-elle vraiment qu'à chaque produit correspondent deux vignettes et deux seules? Le placement des stickers ne serait-il pas en fait aléatoire (un peu comme les pochettes des vignettes Panini: on ne sait jamais sur quoi on va tomber, et on se retrouve à la fin avec plein de doublons)? Je suis allé sur le site danette et rien n'y indique que le placement des stickers corresponde à un système organisé (à chaque danette son joueur correspondant).
Mais bon, puisque vous avez poussé l'enquête jusqu'à vous aventurer au rayon Danette d'Auchan, sans doute avez-vous comparé les différents lots de danette pour vérifier le caractère systématique du placement des vignettes. Auquel cas oubliez mes questions.

Hurluberlu
c'est très étrange... alors, racisme ? pas racisme ?
c'est juste comme ça, et c'est pas grave ?
ou alors une justification esthétique, avec accords des couleurs, rapprochements de ton ?

parce que la thèse du "ils ont pas de cerveau, ils associent la couleur de la marchandise à la couleur de la peau", j'y crois pas

je ne vois pas de raison à cela : en marketing, il n'y a pas de racisme, juste la course au fric. So What ?

et sinon, encore une affiche, avec celle de la nuit du musée, qui reprend l'association de couleur noir(presque) - rouge - blanc...
J'avoue que j'ai dû mal à voir ce qu'il y a de raciste à mettre des noirs sur le choclat noir, et des blancs sur le chocolat blanc. En tout cas en tant que blanc, je me sens pas offensé par la présence de Raymond et de Frank sur le chocolat blanc, je serai donc un sale raciste qui s'ignore? :(
Ya les quilles à la vanille et les gars en chocolat, tout le monde sait ça ! C'est Souchon qui l'a dit.
Gnein ? Ya pas de quille c'est du foot ? Oh moi le foot ...
Non, sans rire? Danette est atteint du syndrome Banania?
Un vilain syndrome tout raciste: les Noirs au chocolat et les Blancs à la vanille (ou presque).
Et qui c'est qui est tout méchant comme ça avec les Blancs: parce que ça leur fait de la peine aux Blancs de se voir métaphorisés bêtement; surtout ceux qui n'ont pas de Lettres et qui comprennent pas l'allusion historique.
Heureusement l'été approche, ils iront bronzer pour oublier l'affront et revendiquer leur place sur le pot "crème brulée".
Une seule question : quand l'info va t'elle faire atterrir aux JT ?
Les parfums chocolat et dérivés sont les plus demandés, reste vanille!

Finalement je ne trouve aucun relent de racisme dans cette opération pub, bien au contraire!

Faut juste voir les choses en face: les joueurs noirs sont une majorité dans les bleus, et ALORS????

Si y'en a un sur Vanille, qui sait si justement y'en aurait pas qu'interpréteraient ça justement comme: "hey, Blanche neige?
On avait déjà évoqué ces yaourts Ici ;
Je pensais pouvoir contrer Alain et le prendre en flagrant délit de procès d'intention en trouvant l'info qui associer le parfum avec le goût du joueur, eh ben, j'en suis pour mes frais, Il semblerait donc que le choix de l'association soit celui des marketeux , pas des joueurs, donc la thèse de Maître KA semble tenir...
Moi, je n'ai plus de place sur le frigo : entre les brioches ****** et les yaourts *****, on a déjà recouvert tout l'espace disponible.

Bon, je sais, il reste le lave-vaisselle, mais bon...
mais y'a encore un "bon petit negre" sur les emballages banania?!!? Ils fut un temps remplace par un bol de lait chocolates et une bqnqne du plus bel effet, mais il est revennu y'a je dirais cinq ans, avec une super bd en prime qu dos... Alors, questceque c'est que cet accord?
Pis sinon, merci alain pour tes chroniques, je suis fan...
"Quoi qu'il en soit, il semblerait que nous nous trouvions ici en présence du syndrome Banania, que l'on croyait définitivement éradiqué."

Alain, vous ne pourriez pas developper et argumenter un peu plus? Quel sont les points communs avec le cas Banania? Est-ce que ces points communs font que la pub Danone peut aussi être accusée de faire du racisme?

J'avais cru comprendre que les éléments racistes dans la pub Banania étaient surtout le slogan parler-petit-nègre "y'a bon Banania" et la représentation de la mine jouflue avec le sourire niais. Rien de tout ça dans la pub Danone. Qu'est-ce qui reste? Des joueurs noirs sur un fond noir et des blancs sur un fond blanc, c'est là que réside le "racisme"? c'est ce que vous dites?

Il semblerait que nous nous trouvions ici en présence du syndrome du chroniqueur qui ne veut pas aller au bout de son raisonnement qui repose sur une comparaison abusive mais qui heureusement carresse toujours l'asinaute dans le sens du poil....
Le cliché raciste, dans les deux cas, c'est l'association d'un visage noir avec un produit alimentaire de même couleur, il est renforcé dans le cas des Danette, par les associations produits blancs/ visage blanc, et renforcé pour le produit Banania par le slogan et l'image coloniale.
Où est le racisme dans cette affaire ? Prône-t-on d'une quelconque façon la supériorité d'une race sur une autre ? Je trouve bien anodine cette association de couleurs sur les pots de Danette, et très abusive la comparaison avec Banania qui faisait passer les Noirs pour des illettrés.
C'est une tempête dans un pot de Danette, votre chronique (mais vous m'avez néanmoins bien fait marrer sur la pistache).
PRODUCTION CODE : chez Banania, une Noire (antillaise) puis un Noir (sénégalais) vendaient une préparation chocolatée.
Chez Danone, des Noirs vendent des crèmes de couleur sombre et des Blancs vendent des crèmes de couleur claire.
Chez le premier, un slogan colonialiste typique de l'époque, pondu en 1915 (il a existé des tas d'autres pubs de ce genre, pour des produits aujourd'hui disparus).
Chez le second, pas de slogan de cet ordre.
Vous pouvez réfléchir là-dessus sans que je vous souffle mes arguments que de toute façon, vous considérerez comme caressant l'asinaute dans le sens du poil…
Vous pouvez aussi lire Négripub - l'image des Noirs dans la publicité, catalogue de l'expo du même titre qui eut lieu en 1987 à la bibliothèque Forney (Paris). Editions Somogy, 1992.
Parce que c'est bien beau de prendre systématiquement le contrepied, mais il faudrait ptêtre aussi s'informer.
@ alain : J'ai réfléchi, je n'ai pas compris, donc je veux bien que vous me souffliez vos arguments car j'adore être caressée dans le sens du poil.
Bon… Puisqu'il faut que je développe…

L'association Noir-chocolat a été utilisée depuis les tout débuts de la colonisation, en 1900 déjà on trouvait une affiche française pour les magasins Félix Potin qui fonctionnait sur ce principe. D'autres produits, évidemment, étaient vendus de la même manière : rhum, café, boissons toniques à base de cola, etc., tous produits issus des colonies. Et le Noir, issu des colonies itou, était assimilé à ces denrées. D'ailleurs, il était lui-même un produit (voir les expositions coloniales où l'on exposait des "indigènes" dans des cages).
C'était colonialiste, c'était l'air du temps. Et comme la pub ne fait que surfer sur la vague, elle illustrait cet air du temps. C'est au moins l'un de ses mérites sur le plan historique : la pub est le témoignage des époques qu'elle traverse.
De nos jours, on n'oserait plus faire des publicités de la sorte. Ou alors, ce serait du second degré. Mais il n'est même pas certain que ça passerait, on assisterait à une levée de boucliers. Le sentiment commun a changé.

Cependant, on peut constater que les clichés ont la vie dure et ces packagings Danette en sont la preuve : les Noirs illustrent les crèmes dessert sombres, les Blancs illustrent les crèmes dessert claires.
Est-ce à dire qu'il s'agit là de racisme caractérisé ? Certes non. De la même manière, la publicité Banania n'était pas raciste en 1915. Elle reflétait ce sentiment selon lequel le Noir, l'Africain, n'était qu'un grand enfant. Et donc, il était le personnage idéal pour vendre du Banania : produit exotique+sourire enfantin=jackpot.
Il aura fallu attendre les années 2000 pour que des associations s'émeuvent : en 90 ans, notre perception du monde s'était modifiée.

Aujourd'hui, Danette ne nous propose pas une pub raciste. Mais, surfant sur le sentiment général (puisque il vaut mieux caresser les consommateurs dans le sens du poil si l'on veut vendre) elle range les gens dans des catégories bien définies : les Blancs d'un côté et les Noirs de l'autre. Nous vivons désormais dans l'ère du communautarisme. Chacun dans son coin, en respectant bien le "code couleurs" : ce n'est pas Domenech qui nous vend la crème Noir extra, mais Éric Abidal et Lilian Thuram. Ce n'est pas Anelka qui nous vend le chocolat blanc, mais Ribery.
Il y a toutefois des exceptions, ainsi que je l'ai signalé.
On n'assiste pas là à quelque chose d'obligatoirement calculé, peut-être parce que ce sentiment communautariste est encore diffus. Je dis "peut-être", parce que je ne suis pas sociologue, hein !

Bon, c'est pas tout ça mais j'ai encore une douzaine de Danettes à avaler, moi…
Mouaif. Je persiste à croire qu'il n'y a pas, en l'espèce, de quoi fouetter un chat/monter sur ses grands chevaux/lever son bouclier, mais bon...
Merci de votre article, Alain.

Il est vrai que les clichés ont la vie dure. Il n'y a qu'à regarder d'autres pubs pour le constater: la récente pub pour ces esquimaux glacés (recouverts de chocolat, donc) montre Eva Longoria, une femme métisse, dont les formes généreuses révèlent aussi l'aspect sexiste de la publicité, qui souhaite donner faim au consommateur en éveillant aussi son appétit sexuel.

Dans la pub, la femme métisse est souvent associée à un animal sauvage (la gazelle, la tigresse), la femme blanche et blonde à un ange, symbole de divinité et de pureté. A-t-on déjà vu une femme noire dans une pub pour du gel douche ? Non. Toujours une blanche. Et cette habitude systématique ne fait que renforcer le cliché raciste selon lequel la peau noire ne saurait, elle aussi, être propre. On ne voudrait pas offenser le spectateur d'extrême droite, persuadé de l'odeur désagréable des Noirs, et par conséquent de leur manque d'hygiène.

Ce n'est que dans des pubs extrêmement récentes que l'on a vu des femmes, non pas noires, mais métisses, dans les pubs pour produits de beauté, mais elles sont toujours présentes comme faisant partie du décor, dans un but consensuel. On ne montrerait jamais une femme noire, seule et mise en valeur comme l'une de ses consoeurs blanches, pour vanter un produit cosmétique.

Dans la pub pour la crème dessert, même principe: les blancs sur fond blanc, les noirs sur fond noir, et le football sera bien gardé. Si le sport valorise officiellement l'esprit d'équipe, la victoire étant celle de tous les joueurs quelle que soit leur couleur de peau, cet étiquetage est la preuve que la France ne respecte pas encore les goûts et les couleurs car, avec toutes leurs saveurs improbables (yaourt nougat, pistache etc) la crème dessert, dans toute son ingéniosité, ne s'aventurerait pas à créer le parfum pourtant classique de chocolat-vanille.
@ Sandrine :
"la récente pub pour ces esquimaux glacés (recouverts de chocolat, donc) montre Eva Longoria, une femme métisse [...] qui souhaite donner faim au consommateur en éveillant aussi son appétit sexuel."

Heu, Ribéry sur un pot de Danone, ça vous donne faim, vous ?

"Il est vrai que les clichés ont la vie dure. Il n'y a qu'à regarder d'autres pubs pour le constater"

Ce n'est pas parce que d'autres pubs surfent sur les clichés racistes que cette opé Danone doit être présumée coupable. De plus, lisez les commentaires des @sinautes-gourmands qui sont aller enquêter sur le terrain : apparemment, la distribution des vignettes serait bien plus aléatoire que le chroniqueur ne le pense. Si c'est avéré, la théorie tombe définitivement à l'eau, et il faut l'admettre, sans s'obstiner au nom de beaux idéaux non-racistes. C'était de toute façon une bonne idée de se pencher sur le sujet et cela n'empêche pas de rester vigilant à l'avenir.
Vous dites que "la crème dessert, dans toute son ingéniosité, ne s'aventurerait pas à créer le parfum pourtant classique de chocolat-vanille."

Ben si justement, ça existe les Danette choco-vanille. Vous voyez bien que, EN L'OCCURENCE, vous vous enflammez pour rien. L'histoire des gels douche, c'est un autre problème... Et jetez un coup d'oeil aux pubs L'Oréal - dont je vais bientôt faire une indigestion, Cannes oblige : Rachida Brakni, Aishwarya Rai, Kerry Washington, Michelle Yeoh... Vous avez toute la gamme de la "vanille" au "chocolat". Ce n'est bien sûr pas pour défendre la mixité, mais parce qu'il y a un marché énorme à la clé. Néanmoins, ça existe, c'est là, même si vous ne voulez pas le voir.
Et pourtant, je suis tout à fait d'accord avec vous sur la nécessité de lutter contre le sexisme dans la pub. Mais on est loin, très loin avec vos esquimaux, de la pub pour la crème Babette avec sur son affiche une femme sans tête et le slogan : "Babette, elle aime quand on la bat et qu'on la fouette". Enfin, je trouve.
Eh il y a aussi du sexiste au détriment des clichés-hommes.
Celle là : www.dailymotion.com,vous l'aviez vu ? La lessive italienne "coloreria", car les couleurs, c'est bien !
Celle-ci, par contre, elle véhicule bien un stéréotype raciste bien connu de tous ceux qui sont versés dans l'étude des stéréotypes... Le Noirs libidineux, qui a bien sûr une grosse b... qui fait rêver toutes les nanas! Alors là c'est fait avec humour et avec un éclairage assez positif, mais ça reste un stéréotype raciste très répandu qui a fait beaucoup de mal aux Noirs. Ici la question qu'on peut se poser, c'est la place des stéréotypes dans l'humour, car il est normal d'utiliser la caricature, simplement pour que ce soit sain, il faut que les gens soient bien conscients de la nature de "cliché" (donc de la fausseté) de ce qu'on leur montre (je pense à des choses comme Astérix, qui joue beaucoup sur des stéréotypes mais qui n'est pas, à mon avis, raciste ou dangereux). Enfin soit dit en passant, en Italie question racisme ils sont bien placés, surtout en ce moment.

Pour le reste de la chronique, il semblerait qu'elle ne soit pas fondée puisqu'apparemment la classification n'existe pas. Mais je m'étonne qu'autant de personnes ne voient pas en quoi ce serait raciste de mettre les Noirs sur le chocolat noir et les Blancs sur le chocolat blanc... Rien que le fait de classifier les personnes en fonction de leur couleur, c'est du racisme. Je me demande bien ce qu'ils feraient des "nuances", puisque Noir et Blanc sont déjà des critères arbitraires, un métis est à priori aussi blanc que noir, alors on met le plus noir sur "extra noir" et le métis sur "chocolat au lait"? Et s'il y a des "arabes", on les met où?

Alors certes, il n'y aurait pas de message raciste, mais le racisme ne se limite pas à des messages explicitement "anti-Noirs", c'est surtout une question de mentalité. Quand on se met à classifier les gens en fonction de leur couleur de peau, ou qu'on ne voit pas en quoi c'est choquant de le faire, on peut se poser des questions sur la façon dont on est conditionné pour penser comme cela.
Les "arabes"? Moi je les mettrais sur les danettes saveur Tajine.
Pourquoi mon commentaire il apparaît là ?Allez hop je le déplace pour le recoller tout en bas. Nanmèhô.
M. Thuram s'autoproclame Grand " Lutteur contre le racisme sous toutes ses formes" en fondant une fondation éponyme.
Et Monsieur orne les pots de Danette "Noir Extra" réveillant ainsi une iconographie qu'on croyait révolue : celle de Banania et du fameux tirailleur Sénégalais.
Voilà comment il se consacre à sa nouvelle cause ? , en signant des contrats publicitaires pour des campagnes qui véhiculent les clichés racistes les plus crasses, les plus lourdingues et les plus passéistes ?


Pour tous ceux qui n'aurait pas encore saisi les allusions racistes opérées dans cette campagne publicitaire :

[large]cliquez sur Les stéréotypes racistes dans la pup : une histoire coloniale[/large]
Moi j'adore être caressé dans le sens du poliage , et alors là , je me suis vraiment poilé : Merci Alain , j'ai mal aux abdos.
Je rebondis sur ces fameuses pubs Danette...J'ai été surprise de constater que certaines pubs TV diffusées juste avant le Mondial 2006, avec Lilian Thuram en guest star, reprenait quelques clichés de la sorte... On y voyait des images de Lilian Thuram dans ses plus belles actions de foutbôle avec une voix off de sa maman qui disait tout le bien de son champion de fiston..Rien de bien étonnant vous me direz.. sauf que les premières pubs ont été diffusé avec une voix off teintée avec un accent "créole", où l'on pouvait deviner l'origine martiniquaise (ou antillaise, je ne sais plus) du champion...Elle ont été vite remplacé par des pubs avec une voix off sans accent (avec le même texte) mais où ne voyait plus beaucoup la maman de Thuram...Le syndrome banania à l'envers peut être ?
Bravo pour cette chronique. On sent que vous avez payé de votre personne. Incroyable de commettre ce genre de bévue quand on s'appelle Danone.
[quote=Apparemment, seule la saveur pistache nous offre un panaché de joueurs blanc-noir. Peut-être parce qu'il n'y a pas encore de Martien dans l'équipe de France…]
celle la elle est très bonne !!
merci
Mmmhhh ! Y'a bon, contrats publicitaires !

Sinon, pour compléter ma collec, j'échangerais bien un Thuram contre un Ribéry (j'aime pas le chocolat blanc), et un Malouda contre un Gallas (j'ai horreur de la pistache).
Tu veux faire quoi mon petit quand tu seras grand ?
Je veux être en photo sur les pots de yaourt.

PatriceNoDRM
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.