49
Commentaires

On est partis à la recherche du bilan "de gauche" de Hollande.

S’attaquer au bilan économico-social de François Hollande est une gageure. Le premier réflexe est de lui coller immédiatement un zéro pointé. Nul. Recalé, répètent sondages, électeurs et medias (à commencer par nous, ici). Pour autant, dans la rubrique solidarité et redistribution, principaux marqueurs "de gauche" en matière économique, n’y-a-t-il rien à sauver de ce quinquennat ? Hollande n’a-t-il rien fait pour réduire les inégalités ? Plongeons à contre-courant dans les marges du bilan et exhumons des dispositifs "de gauche" qui – aussi limités soient-ils – ont tout de même le mérite d’exister.

Derniers commentaires

Vous nous aviez annoncé un deuxième volet concernant ce bilan de « gauche » de Hollande.
Vous avez besoin d’acheter ou de louer un microscope électronique holographique à résolution atomique
pour poursuivre cette recherche ?
On peut vous aider ?
Bonjour Oblivion,

c'est gentil de suivre.

J'avais en effet prévu une partie sur la médiatisation de ces minuscules traces de gauche dans le dernier quinquennat. Comme elles ont été plutôt bien traitées par les télés, je voulais voir du côté du gouvernement comment elles étaient "vendues" à la presse. Mais je dois bien avouer que j'attends toujours que les différents interlocuteurs sollicités - dont la secrétaire d'Etat Ségolène Neuville - me rappellent.

Bises.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Bonjour madame Anne-Sophie,

vi, on aime bien suivre ! :)

Bises
Du coup, je suis allé voir ce qu'elle dit en ligne, son compte Twitter est assez actif, m'étonnerait pas qu'on puisse y trouver tout ce qui lui semble mériter d'être mis en avant, surtout en ce moment (des marqueurs de gauche, faut vite des marqueurs de gauche !).

Par exemple, le 20 octobre, elle était à un colloque sur l'accueil de jour, et "elle" y est allé fort, dans les 25 tweet dans la journée.
Paraît qu'il y aura un Cice pour l'associatif et un nouveau fond insertion de 50 M€. Ca parle aussi de leur "Plan pauvreté" mais je ne sais pas si il y a un bilan quelque part.

P.S. : Je dis "elle" mais soit elle a des pouvoirs magiques, soit quelqu'un fait ça à sa place vu qu'on la voit prise en photo sur les tweets et pas en mode selfie.
Hollande n’a-t-il rien fait pour réduire les inégalités ?

Toutes les mesures décrites dans l'article sont du saupoudrage de mercurochrome sur un malade du cancer : c'est de l'accompagnement du capitalisme néo-libéral - il s'agit de tenter de vaguement en corriger quelques effets néfastes de manière à ne surtout pas en toucher le cœur.
Parler d'un bilan de gauche est une vaste rigolade.

Le spectacle des inégalités sociales analysé par Lordon.


PS : l'article évoque la MAP. Un jour, il sera peut-être bon d'enquêter sur le fond de la MAP, et en particulier sur la réforme GBCP, montage de comptabilité publique complètement kafkaïen dans les faits. Personne dans les institutions publiques et opérateurs de l'état n'y comprend plus rien - pertes de temps et arrachages de cheveux des opérationnels de gestion, rendant le service public encore un peu plus impotent...
Les "sans-dents" n'ont plus de dents, mais encore de la mémoire.
L'affaire est entendue, au point que le porte-coton Cambadélis a dit que Hollande se débarrasserait de son bilan aux primaires. Les solfériniens sont les plus ardents fossoyeurs de leur cadavre politique.
désolé.
Pas le courage de lire le moindre truc sur ce sale type.
qu'il crève. Et Valls et Macron, et toute leur cour....
Wahou « gain en pouvoir d’achat de plus de 425 euros/an pour une personne seule…. »
Là je me dit que je suis allé un peu vite, que quand même hollande 425/12=35.41 par mois. C’est pas sarko ou chirac qui auraient fait ça…. Parce qu’ils sont de droites

Plus loin je vois : « si le RSA a augmenté de 130 euros en 14 ans, 85 euros environ ont été grignotés par l’inflation »
Alors attend … on sait que hollande c’est 35e sur 5 ans. Il reste 95e sur 9 ans.
Alors du coup c’est le bordel, car avant holland yavait deux types de droites.
Et on se dit que si sur 9ans on augmente de 95e, sur 5 ans on devrait avoir 52 d’augmentation pour faire « aussi bien »

Je suis peut être entré dans un monde parallèle
Donner des queues de cerise aux pauvres sous forme de RSA, pendant que certains un peu moins pauvres paient des impôts pour combler les dettes contractées pour faire des cadeaux à des pas-pauvres-du-tout, est-ce bien cela une politique de gauche ? J'y vois un contre-sens total, voire une manipulation. Le terme de "gauche" ne peut pas servir à définir une politique redistributive au service, in fine, du patronat. Il s'agit d'un traitement social de la misère qui ne sert les intérêts que d'une catégorie de la population : la classe possédante. Ce n'est peut-être pas de droite (quoique...), mais en tout cas ce n'est pas "de gauche" et c'est malhonnête de l'écrire. Tant que ce gouvernement ne fera rien pour donner les moyens à ceux qui créent la richesse de décider de la manière dont elle est produite et partagée, on ne pourra pas le qualifier de "gauche".
Si c'est ça un bilan à contre-courant du Hollande bashing, je tremble à l'idée de voire à quoi ressemble le bilan main-stream.
Cet article, c'est une blague?
Le plus indécent est le passage sur le CICE.
Étant donné que le taulier vote pour Alain Juppé, on peut imaginer qu'Anne-Sophie Jacques se considère comme une espèce de trotskyste en faisant la campagne de Hollande.
Ce site devient d'un cynisme qui peut désormais faire concurrence (libre et non faussée, of course) à celui de notre président et de son parti de merde.
Merci à Anne-Sophie qui a du visiblement ramer pour trouver quelques avancées sociales dans le bilan de Hollande. Si les 10% les plus pauvres ont ramassé quelques miettes supplémentaires ( Prime activité, etc.) , on a l'impression que Hollande a déshabillé Paul pour habiller Pierre ( 40 milliards d'aide aux entreprises et désinvestissement public qui a fait perdre des emplois.
Je ne voudrais pas s'en laisser un commentaire pour louer l'excellence de cet article et pourtant je ne suis qu'à la moitié de sa lecture.
Merci Anne-Sophie Jacques
Ça fait plaisir de voir qu’ils ont tout fait pour terrasser la finance, revenir au plein emploi et réduire les énormes inégalités de richesses.
Félicitations à Anne-Sophie: trouver une aiguille dans une botte de foin, c'était pas gagné.
Tout cela me semble assez orienté non ?
Vous rappelez-vous que vous parlez à des gens qui ont trouvé pertinent de mettre en place toute une machine de communication et propagande pour persuader les gens que leur ultime ambition pour la France était d'inverser une courbe ?
[quote=Enfin, pourquoi ce bilan économico-social – ma foi pas si honteux – est-il si peu relayé dans les médias ?]

Il faut arrêter de fumer sérieusement.
le bilan de la gauche est catastrophique.
En quoi un bilan dont les + est d'enfoncer encore plus une partie de la population dans l'assistanat est bien ?

Cet exercice de bilan de la gauche est lassant car il n'attaque pas le cœur du sujet.
Le cœur du problème est qu'une partie de la population, celle qui exerce des emplois non délocalisables a décidé qu'il était plus important pour elle de consommer à bas prix des televiseurs made in china que des téléviseurs produits ou au moins assemblés en France.
Dès lors toute la politique mise en place depuis Giscard a consisté à ouvrir l'économie française à tous les vents notamment pour se goinfrer de produits à bas coût.
Nous savions que cette politique allait causer de gros dommages.
La droite l'assume et poursuit sans sourciller.
La gauche en jouit mais ne l'assume pas et cache ses renoncements derrière un rideau de fumée compassionnel. On donne des allocations pour calmer la grogne. On remplace la politique industrielle par la charité : RSA, RMI, prime pour l'emploi.

L'enjeu pour un vrai parti progressiste est de faire comprendre à une partie de la population que cette politique court-termiste nuit à leurs intérêts à long terme : vivre dans une société apaisée sans zones de non droit où l'on attaque même la police, où une partie de la jeunesse cède aux sirènes terroristes.
"Enfin, pourquoi ce bilan économico-social – ma foi pas si honteux – est-il si peu relayé dans les médias ?"


Euh, c'est un méga troll ou bien ? Nan parce que pour pouvoir citer cette phrase je me suis donc tartiné tout ce qu'il y avait avant. Et je n'y ai rien appris, mais cela m'a rappelé toutes ces défaites, ces trahisons, ces cynismes consécutifs.
Et à la fin de l'article, je dois bien l'avouer, votre remarque m'a laissé sur le cul.
On attend un gouvernement "socialiste" qu'il change les rapports de force. Le bilan de Hollande est ce qu'aurait été un bilan de Bayrou. Ou alors, on admet qu'on ne peut rien transformer, que "c'est comme ça", "There is no alternative", et dans ce cas, pourquoi encore voter ? Qu'on laisse faire ceux qui savent, puisqu'on est trop con pour comprendre ce qui est bien pour nous.
Eric Ciotti accuse Fromage mou d'avoir abaissé la fonction présidentielle.

Encore un qui croit qu'on a tous une mémoire de poisson rouge.
Dans son bilan, ne pas oublier les mairies perdues, les régions perdues
Finalement, tout va bien. Je me demande pourquoi je reste convaincue de ne pas voter pour ce guignol, à n'importe quel prix.
Un calcul simple vaut mieux qu'une longue analyse :
40 milliards pour sauver 100000 emplois = 400 000 € par emploi, c'est à dire un emploi au salaire brut de 33 000 € par mois...
Voilà de l'argent bien utilisé, mais je ne suis pas si sûr que les fonctionnaires coûtent aussi cher.
Excellent. Merci.
Bon travail, Anne-Sophie. J'attends impatiemment la 2ème partie.
"Je suis de gauche" Plafonnement de l'ISF: les Français remboursent plus d'un milliard aux ultra-riches !!
]voir :
Vous avez combien d'années de recherche pour y arriver ?
Quant aux plus modestes, les 10% les moins aisés, bien sûr non concernés par l'impôt sur le revenu, ils ont bénéficié de différentes mesures sociales, dont la revalorisation du RSA, du Complément familial, et l'allocation de rentrée scolaire."

Pas d'impôt sur le revenu, non. Mais des impôts locaux qui ont explosé à cause du désengagement de l’Etat qui refile de plus en plus les patates chaudes aux collectivités locales. Tutefoutraispasdnous, Fafois ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.