47
Commentaires

Océanerosemarie, zéro critique, salle pleine

On apprend tous les jours : jusqu'à la semaine dernière, je ne connaissais pas Océanerosemarie

Derniers commentaires

Petit soucis avec le concept "BBB" (Bons Blancs Bobos) d'Océanerosemarie.

L'acronyme est copyrighté "Grosse boule" (ouille) depuis qu'Ariel Wizman et Edourd Baer siglaient ainsi sur Nova les "Balladurs Bad Boys" de leurs squetches. Ça date du début des années 90.

Ça donnerait quoi un fight "Bons Blancs Bobo" vs "Balladurs Bad Boys" ?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Monsieur Schneidermann, vous mentez : Une critique dans sortir télérama et quatre autres dans des blogs, dont l'un est affilié au Monde.fr. En tapant "oceanerosemarie chatons violents critique", on tombe dès la première page (je ne suis pas allé plus loin) sur pas mal de compte-rendus du spectacle ! Pourquoi donc titrer "zéro critique, salle pleine ?"
Considérez-vous les critiques sur le Web ne valant pas grand-chose vis-à-vis des grands médias ? Ce serait un retournement de situation bien cocasse pour vous qui ne cessez de vanter les mérites de la presse en ligne... En tout cas, vous construisez tout un article, et une ''réflexion'' à partir d'un fait erroné. Il y aurait de quoi vous renvoyer à l'école de journalisme...
Mais peut-être avez-vous été dépassé par une pulsion populiste. Franchement "zéro critique, salle pleine", ça sent à plein nez le raisonnement "il y a le public, le peuple, les vraies gens d'un côté, et puis de l'autre, les intellectuels parisiens, les fameux bobos qui tiennent les manettes des médias, et qui évidemment n'aiment pas qu'on les critique. C'est pour ça qu'ils ne parlent pas du spectacle. mais le peuple tient sa revanche en remplissant la salle malgré ce silence". Franchement, Monsieur Schneidermann, ce raisonnement n'est pas à la hauteur de votre intelligence.
Si vous cherchez des explications à ce silence inexplicable (inventé par vous) sur le spectacle d'Oceane Rosemarie, peut-être en trouverez-vous une chez vous, dans votre site. Je m'explique : la part consacrée au spectacle vivant se réduit chaque jour un peu plus dans la presse traditionnelle. Sur asi, combien de fois par an parle-t-on de spectacle vivant ? Même Hors-série ne veut pas consacrer de chronique régulière au spectacle vivant, car les spectacles n'ont pas de diffusion nationale. On n'y parle de théâtre que rarement. Une des explications à ce silence (inventé par vous) tient donc à ce déficit de visibilité du spectacle vivant dans les médias, auquel vous participez.
Je ne vous le reproche pas. La critique culturelle est un champ en crise et en renouvellement. Il y aurait beaucoup à dire sur le sujet. Mais franchement, les raccourcis que vous pratiquez ne contribuent pas à faire naître un débat raisonné sur la question.
P.S : En tant que critique de spectacle vivant, vivant à Montreuil, je sens combien votre ironie mordante peut être blessante quand vous en êtes la cible. Vous vous faites l'écho bien sûr des sketches d'Océane Rosemarie, mais vous êtes conscient que ce qui est dit dans un spectacle pour faire rire, se transforme quand c'est écrit dans un édito pour faire réfléchir. J'espère donc qu'au fond de vous, vous ne souscrivez pas aux amalgames bobo de montreuil = hypocrite de la mixité sociale ... La réalité à Montreuil est comme ailleurs : diverse, complexe, équivoque... quand on la considère sans être pris par une pulsion populiste.
Le coup de coeur de Clémence Bodoc http://www.madmoizelle.com/oceanerosemarie-chatons-violents-spectacle-398539
Un spectacle drôle, incisif et bien écrit http://sortir.telerama.fr/evenements/spectacles/oceanerosemarie-chatons-violents,181119.php
Le résultat sur scène est plutôt convaincant, polémique à souhait et franchement drôle http://rires.blog.lemonde.fr/2015/03/04/oceanerosemarie-blame-les-bons-blancs-bobos/
Avec des imitations justes, un jeu sur scène intense et beaucoup de sincérité, Océanerosemie entraîne avec elle les spectateurs et lutte, à sa manière, contre les préjugés http://www.laprovence.com/article/critiques-avignon-off/3489599/chatons-violents-de-oceanerosemarie.html
Alors que Sophia Aram faisait rire une salle remplie de gauchiste en raillant les gens de droite, ‘Chatons violents’, lui, prend le parti de se moquer – avec plus ou moins de candeur – de son propre public http://www.timeout.fr/paris/theatre/oceanerosemarie-chatons-violents
Son discours est percutant comme un coup de poing et vise juste http://www.sortiraparis.com/scenes/spectacle/articles/88361-oceanerosemarie-dans-chatons-violents-a-la-gaite-montparnasse-notre-critique
Océanerosemarie est de retour avec un nouveau seul en scène (interview) http://www.franceinter.fr/emission-si-tu-ecoutes-jannule-tout-oceanerosemarie
Océanerosemarie revient avec Chatons violents, spectacle qui lapide l’hypocrisie morale des bobos (interview) http://next.liberation.fr/musique/2015/06/05/oceanerosemarie_1323901
Océanerosemarie présente un sketch de son nouveau spectacle, Chatons violents, dans Le Grand Studio RTL Humour http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/video-oceanerosemarie-interprete-un-sketch-de-son-spectacle-dans-le-grand-studio-rtl-humour-7777050748
Cinglante et rondement menée sous la direction de Mikael Chirinian qui privilégie le rythme soutenu, la partition est efficace : écriture travaillée, sans un poil de gras, tout est bon, rien à jeter, format maîtrisé qui tient la distance sans ventre mou et humour sans complaisance racoleuse http://www.froggydelight.com/froggydelight.php?article=15612
Après le succès de son premier One Woman Show La Lesbienne invisible, elle nous présente en seconde partie d’émission son nouveau spectacle (interview) http://www.radiocampusparis.org/la-matinale-du-05012015-vote-des-jeunes-et-chatons-violents/
Un nouveau spectacle (interview) http://www.jeanne-magazine.com/le-magazine/2014/11/17/oceanerosemarie-retour-scene_1736/
Un cocktail dont on ambitionne l'effluve eficace, si ça se trouve les chatons sont racistes et Jesus est marseillais d'origine http://www.brain-magazine.fr/article/bons-plans/22287-Bon-plan-Chatons-Violents
Un texte riche et intelligent, une interprète sincère et volubile, une mise en scène rythmée qui aime les accélérations façon grosse cylindrée (Mikaël Chirinian au volant)… Si ça m’a plu? Quelle question ! http://www.commeunpoissondanslair.com/chatons-violents-leffet-kiss-cool-selon-oceanerosemarie/
Je l’avais aimée dans « La Lesbienne invisible », je l’ai adorée dans « Chatons violents » http://www.regarts.org/Seul/oceanerosemarie.htm
Rencontre http://cheekmagazine.fr/culture/oceane-rosemarie-lhumour-sert-a-se-moquer-de-ceux-qui-ont-le-pouvoir/
la comique OcéaneRoseMarie sort ses griffes dans son spectacle http://www.elle.fr/Loisirs/Sorties/News/Invasion-feline-matou-pour-plaire-2983447
Habitée par une énergie folle et par une gestuelle à la précision d'horloger, elle aborde sans tabou un sujet souvent édulcoré http://www.glamourparis.com/culture/sorties-expo/diaporama/les-12-femmes-les-plus-droles-du-moment/21977#!oceanerosemarie
Si la vidéo ne s'affiche pas, cliquez sur Océanerosemarie dit tout sur Chatons violents (interview) http://yagg.com/2014/10/24/oceanerosemarie-bientot-de-retour-sur-scene-avec-chatons-violents/
Invité(s) http://www.europe1.fr/emissions/europe-1-social-club/europe-1-social-club-060515-939344
Et si vous n’avez pas vu La lesbienne invisible, il y a de grandes chances pour que vous adoriez Chatons violents quand même http://judeinthesky.yagg.com/2014/12/10/les-brillants-chatons-violents-doceanerosemarie-une-critique-ou-presque/
Peu (voire très peu) d’articles, pas d’affiches dans le métro… http://www.vusurscene.com/2015/05/25/la-lesbienne-invisible-achete-des-chatons-violents/
Alors là M.Schneidermann, que s'est-il passé ?
Un gros coup de fatigue ?
Comment avez-vous fait pour ne rien voir de tout ça ?
Ca mériterait quelques explications.
Bien vu, Coin Coin. Pan sur le bec. Même si nombre de ces critiques sont de simples notules, ou sont publiées sur des sites que je ne connais pas (et dont je ne connais pas l'audience), il est évident que j'aurais dû chercher mieux. Et faire moins confiance à mon moteur de recherche préféré. Pour info, entre nous, vous avez cherché sur quel moteur, avec quel mot-clé ?
Coin coin nous dira tout de son moteur magique, mais sur Google avec "Océanerosemarie chatons violents"; on a pas mal de réponses aussi ...

Mais au-delà de cette méprise, DS, êtes-vous, au fond, vraiment convaincu que d'ordinaire les bons spectacles vivants ont de bonnes critiques ?
Au fond, croyez-vous vraiment qu'un artiste qui a une revue de presse toute mince est forcément un artiste mineur ?

Pas vous, ce n'est pas possible ... dites-moi que je me trompe.
Recherche de "chatons violents" avec Google et avec des guillemets, ce qui donne actuellement un peu moins de 200 résultats1.

Ensuite c'est un tri manuel. Je n'ai pas gardé les pages qui ne font que reprendre ce qui ressemble à un communiqué de presse. J'ai par contre gardé les interviews, quand le nouveau spectacle y est évoqué. J'ai gardé Elle aussi, même si la mention y est très ténue, vu que c'est la photo utilisée pour l'affiche qui illustre la version en ligne de l'article. Comme je n'ai quand même pas examiné tous les liens en détail, j'ai dû en louper quelques-uns comme celui-ci, assez récent : http://toutelaculture.com/spectacles/theatre/chatons-violents-a-la-gaite-montparnasse-toutes-griffes-dehors/.

On voit que c'est un spectacle qui tourne depuis un poil plus d'un an. Et les articles sont étalés sur autant. Pour ce qui est des dates parisiennes, avant la Gaîté il est resté quelques mois2 à l'affiche à la Comédie des boulevards.

Avec Google « [l]e résultat [...] est plutôt convaincant », « efficace », « riche et intelligent », « tout est bon, rien à jeter, format maîtrisé », et puis surtout, il est le seul à permettre une recherche entre deux dates3.

Sans Google, j'aurais pu penser à jeter un œil sur la revue de presse de son site ouaibe, et surtout un deuxième sur la page facebook de son spectacle : Femina, Causette, on retrouve les articles d'Elle et de Libération en version papier, Stylist, une mention dans Paris Match, I/O, Marcel Magazine, une double page dans Têtu, un autre article de Libération qui n'a pas l'air d'être en ligne4, L'Express et une photo qui annonçait qu'on allait en parler dans Le Before du Grand Journal sur Canal+.

1. Le nombre peut légèrement varier suivant que la recherche est faite avec google.fr, avec google.ch ou avec google.be.
2. Du 9 décembre 2014 au 27 juin 2015.
3. Pas très utile dans le cas présent, mais indispensable pour certaines recherches.
4. Même en le cherchant, malgré le début de la phrase, avec Google.
D'année en année Google m’énerve un peu plus , j'attend avec un impatience un nouveau moteur de recherche .

Je subodore quelque chose de bizarre , et cela serait un bon sujet de recherche ou d'article .
Perso avec "oceanerosemarie chatons violents critique" sur Google. Basique en somme.
Reste la question de ce qui a pu vous conduire à un tel aveuglement...
J'ai plein d'idées (besoin de trouver un angle qui tranche, nécessité d'écrire vite, volonté de se payer Clark et Cohen, un fond de populisme anti critique bobo et un zeste de complotisme)
Quelle serait votre explication ?
Etre expert en recherche n'est peut-être pas le mieux pour évaluer l'importance d'une promo mais c'est vrai que rien qu'en tapant le titre du spectacle, "chatons violents", on tombe sur des critiques...
Perso, en première page, j'ai un lien vers le off d'Avignon plus le fait qu'elle ait travaillé sur France Inter implique qu'elle doit quand même être connue des critiques.
Effectivement l'article donne envie mais à 32€ la place (surtout si on invite une amie en plus ) perso elle joue clairement pour les bobos qu'elle critique.
Bref je sais pas trop... Je vais attendre encore avant de me lancer.
C'était Idem pour Julie FERRIER, excellentissime, au même endroit, l'an dernier: zéro critique, salle pleine...
Comme quoi il n'y a pas que les politiques et la phynance qui sont coupés du "peuple" en ces temps mémorables...
Nul ne connaît encore le temps qu'il fera à l'atterrissage.
On prévoit du réchauffement ...
En fait, je déconseille, en fait, de visionner, en fait, l'interview, en fait, d'Océanerosemarie, en fait, sur Hors-Série, aux maniaques tels que moi qui, en fait, ne supportent pas, en fait, les personnes qui disent "en fait" trois fois dans chaque phrase, en fait. Agaçante petite manie, en fait, qui parait contagieuse, car Laura Raim, en fait, l'a attrappée en quelques minutes, en fait.
L'article du monde la décrit plutôt bien : océan

Après je trouve qu'elle a une logique anglo-saxonne dans sa vision du racisme, de la religion et de la société de manière plus générale... et je n'aime vraiment pas cette vue. Mais bon l'Amérique domine le monde que peut on y faire ma bonne dame.
Bon, puisque c'est le fil promo des humoristes...
Lorsque j'irai voir son spectacle (en province), je me fendrai aussi d'une critique.
rassurez moi Daniel j'espère que 'elle tape fort sur toutes ces ordures de "je suis Charlie" aussi...
Et en plus elle vit à Marseille...
Perso je l'ai découverte sur scène en première partie de Camille en 2002 dans une salle de 200 places quand elle était chanteuse et se faisait appeler Oshen, puis retrouvée comme humoriste sur Inter chez Lopez et Manoukian il y a peu.
Bonjour,

Je n'étais pas très fan de Océanerosemarie (je trouvais qu'elle en faisait bcp dans la dévalorisation perso pour faire rire), ce, jusqu'à ce matin de février 2015 où je suis tombé sur sa chronique "Descente d'organes féministe" (que l'on retrouve bizarrement à l'adresse suivante : http://www.franceinter.fr/emission-le-billet-de-guillaume-meurice-descente-dorganes-feministe (un remplacement ?)) qui est une petite pépite.

par contre, peut-on vraiment dire qu'une humoriste qui a tenu un billet au moins hebdo la saison passée sur France-inter, en fin de 5-7, est boudé des médias ?
"N'étant pas critique de spectacle, je ne jugerai pas sa prestation "

Moi, sur Hors-Série, j'ai pensé qu' elle est peut-être plus à voir en salle qu'en interview, quoique les brefs extraits donnés au début ne m'ont pas encouragé.
J'ai écouté l'émission de Hors Série sur Océanerosemarie hier. Elle se dit de gauche, s'intéresse beaucoup aux sujets sociétaux (homosexualité, mariage homosexuel, voile, racisme…) mais ne dit pas un mot sur les problèmes socio-économiques (inégalités économiques, chômage, lutte des classes…). Elle parle bien de bobos, mais ce n''est pas une catégorie sociale. Le concept est bien trop vaporeux.
C'est sûr qu'elle tend un drole de miroir , a nous autres de goche !
Ce Hors série est une fouffée d'oxygène .... et le mieux c'est que l'on peut ne pas être d'accord avec tout ce qu'elle dit et savourer son bagout.
J'y vais ce soir ! Je l'avais sur ma liste depuis longtemps, mais c'est les extraits de son entretien sur Hors-Série qui m'ont fait sauter le pas.
En revanche, prévenez bien les @sinautes : elle est pas très Charlie.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.