76
Commentaires

"Obligés de passer les communiqués ? Alors, on serait sous contrôle ! "

3000 collaborateurs, 81 nationalités, 400 000 mots produits chaque jour... et une grosse polémique. Depuis le 1er mai, l'Agence France Presse est mise en accusation par l'UMP, des membres du gouvernement, et même Nicolas Sarkozy.

Derniers commentaires

Et depuis 7 années ont passé et l'AFP est belle et bien devenu l'un des porte-paroles laquais de l'oligarchie financière occidentale comme nous l'a prouvé la crise ukrainienne par exemple !

Sans compter le manque de professionnalisme flagrant de certaines dépêches qu'une simple vérification sur wikipedia permet de constater...

Heureusement qu'il y a des sites de réinformations citoyens pour contrebalancer la propagande des médias aux ordres !
Michel Gangné AFP le 19 mai 2007 : "Nicolas Sarkozy fait son footing à Brégançon"

Pourquoi pas ? : "Rachida Dati fait son shopping à Cannes " , " François Fillon hésite entre une Renault et une Audi " " François Bayrou vend des chevaux aux fils d'un Emir "

Et Pourquoi pas " christine Boutin pense que Bush pourrait être l’instigateur des attaques du 11 septembre "
A "N'ayons pas peur des mots" de i-télé, Claude Goasguen s'est clairement prononcé pour la privatisation de l'AFP et l'émergence d'une concurrence toute aussi privée. Il trouve scandaleux que l'AFP soit une agence d'Etat.
Le député UMP va jusqu'à publier la dépêche AFP rapportant ses propos sur son blog.
Ce serait tellement mieux si ça appartenait à un pote riche du chef, hein Monsieur Goasguen !
Strictement rien à voir, mais bidonnant : en ce moment (20h46, le 21 mai 2008) figure sur la page d'accueil de Yahoo cette dépêche AP ainsi titrée :

"Coup dur pour l'Etat [sic] avec l'arrestation à Bordeaux de son chef présumé"
L'émission est très intéressante et je me pose une question: pensez-vous que, comme pour le journalisme traditionnel avec internet et les gratuits, les agences comme l'AFP soient concurrencés par les outils de micro-blogging et notamment twitter? De nombreuses informations apparaissent maintenant sur twitter bien avant d'être diffusés pas les agences ou les journaux. Et twitter connait un succès fulgurant: http://fr.techcrunch.com/2008/04/29/combien-vaut-twitter/
C est pas comme si les agences de presses etaient deja sous controle hein !!
Bonjour,

Bravo, très bonne émission.

Un petit regret néanmoins, j'aurais ailmé qu'on nous présente mieux le porte parole de l'UMP, dont les activités passés peuvent éclairer ses activités actuelles...notamment vis à vis de la vidéo posté précédemment et que j'avais posté cette semaine sur le sujet lié à l'afp.

Fantômas.
... à part quelques anecdotes sur le travail du traitement des informations, je dirai que sur le sujet du communiqué de l'Elysée, l'intervenant n'avait pas d'opinion particulière.
En tant que journaliste, je l'ai trouvé très pro, et apparemment peu enclin au pot de vin. Droit dans ses bottes quoi.
Il aurait peut-être mieux valu l'interroger sur un sujet plus général, comme la position de l'A.F.P. vis à vis justement des pressions qu'il évoque - par exemple.
Dès les 7 premières minutes, et après la longue introduction de Daniel Schneidermann, j'ai deviné qu'il ne dirait rien sur cette affaire. Neutralité oblige sans doute.
Je lui aurai posé une question encore différente des angles adoptés par D.S. pour essayer d'extraire une bribe de commencement d'avis personnel de la part de Christophe Beaudufe.
" Vous n'avez pas voulu être le vecteur du porte-parole de l'UMP, mais peut-être pourriez-vous commenter l'information comme quoi ce même porte-parole en appelle à votre organisme afin de relayer l'affaire des collaboratrices de Royal. C'est tout de même une information en tant que telle, un groupe politique qui tente de tailler dans le lard l'indépendance de l'AFP en voulant en faire une sorte de Pravda occasionnelle. Cela aurait été une bonne manière d'évoquer indirectement le communiqué, en mettant en perspective la tentative de détournement et de manipulation faite par Frédéric Lefebvre - avec une petite biographie du personnage histoire de mettre en avant ses fonctions extra-politiques - je reposte le lien de Julien Bezolles, à peine plus haut dans le forum. "
Bref, à la sauce du Canard, quoi, l'air de ne pas y toucher.

Ce sont surtout les 3 dernières minutes qui m'ont réfrigéré. Le débat se termine par le début d'un autre, la bientôt peut-être privatisation consécutive à un potentiel désengagement de l'Etat (40% si je me souviens bien).
Mais ceci est une autre histoire, comme disait Kipling il y a 120 ans.
Sujet très intéressant et inquiétant à la fois !
Nous ne sommes pas loin de "1984" et de Big Brother !!
Déjà plus des 3/4 des quotidiens appartiennent au pouvoir
en place mais que va t-il rester si l'AFP se fait laminer !
Heureusement nous avons @si et que de nombreux asinautes
viennent nous rejoindre pour contrer cette dérive à la Caeucescu .
Comment va t-on appeler la Securitate de Hortefeux ??
Le Conducatore fera t-il ses 4 ans qui restent ???
Le peuple seul peut en décider autrement !!!
merci de cette bonne interview de Christophe Beauduf, ce monsieur ne manie pas la langue de bois.

Je rejoins le commentaire d'hurluberlu, et c'est vrai que nous nous inquiétions de l'avalanche de communiqués sur chaque faits et gestes de Nicolas Sarkozy fraîchement élu. Vous ne devez pas ignorer les pressions du pouvoir, et Beauduf a été très clair là dessus. Un tri de l'info est nécessaire et si la rédaction de l'AFP adopte plus de neutralité maintenant face à la machine à communiquer présidentielle (raffarin nous a bien dit que Sarkozy était le chef de l'ump) il ne faut que s'en réjouir. Et la soutenir !

Désolé Daniel, que vous soyez une référence du sarkoboy Lefebre !

Merci Julien Bezolles sur ce reportage édifiant sur Lefebvre... un collector avec cécilia herself ! Lefebvre serait-il le Karl Rove de Sarkozy ?
Je vous propose un "Arrêt sur Images" sur Frédéric LEFEBVRE, député de la République Française :
Cliquer là : http://www.dailymotion.com/video/x1nhpa_les-lobbies-et-sarkozy_politics
7 mn d'extraits qui décoiffent d'une émission de Canal + de 2007 pour mieux connaître (si on peut dire) Frédéric Lefebvre et ses activités avant...
Où l'on apprend que les lobbies n'ont plus besoin de faire pression sur les élus, puisqu'ils deviennent eux-mêmes élus.
7 mn qui aident à comprendre les idées que l'UMP, son président, et son nouveau porte-parole se font des relations avec la presse.
Travailler plus pour gagner moins est le nouveau slogan de notre sympathique président... 41 ans de cotisation (bientôt 42, 43, 44, 45, 46) pour des retraites en chute libre !

Il est vrai qu'à force de dépenser 20% de plus que ce que l'état gagne (argent arraché par la force des baïonnettes et des huissiers) il arrive un moment où il devient nécessaire de se poser des questions : ne pouvant plus vraiment augmenter les prélèvements (quoique !) il va falloir songer à réduire les versements de l'état en direction des nécessiteux...

Le salaire du président a déjà été multiplié par trois, on ne va quand même pas appliquer le même traitement à tout le monde : ce serait ruineux !

Il faudra se contenter de rêver sur les pages glacées de Gala ou de Voici, si par chance on en trouve un exemplaire abandonné dans une poubelle...

***
Magnifique manoeuvre de Monsieur Lefebvre, (j'ai failli lui donner du monseigneur) voilà encore un grand communiquant ; réussir en un seul coup à :
1/ produire un buzz de plusieurs semaines sur une affaire qui aurait fait long feu au bout d'une demi journée en temps ordinaire, laissant planer une suspicion de malhonnêteté sur Ségolène Royal,
2/ Mettre l'AFP en position délicate en pleine période de négociations avec l'état,
3/ Renforcer la position de son parti l'UMP lors de débats à l'assemblée nationale pour faire voter une loi plus que douteuse sur la protection des sources des journalistes,
4/ Et pouvoir s'y vanter du soutien de DS, ça c'est du grand art vous ne trouvez pas ?
Diantre* d'homme que ce bavard là, avec lui notre vénéré peut se permettre toutes les fantaisies blingblinguesques, toutes les frasques peopolesques, on ne verra que la paille dans l'oeil de ses adversaires !
*(Vous notez, je me méfie des gros mots, rapport à l'américanisation galopante de notre appareil politico-juridique.)
Émission intéressante, comme toujours, merci Daniel...

Ceux qui voulaient voir (et entendre) une langue de bois de plus près sont enfin satisfaits (faut-il dire rassasiés ?)

Le principe est simple : un fonctionnaire ne se mouille jamais, il a bien trop peur de voir son avancement bloqué...

Regardez à nouveau l'émission sous cet angle, vous allez vous amuser !

***
Bonne émission ,toujours aussi interressant @si !

Daniel, vous sembliez ne pas savoir que c'était par un coup de fil de Lefebvre que l'AFP avait reçu ce commentaire sur S.Royal. Est-ce que cela change votre point de vue sur la pertinence de publier ou non ces paroles?

Merci Ourkid pour ce lien : Daniel Schneidermann cité à l'Assemblée Nationale comme soutien de Lefebvre , ça vaut son pesant de cacahuètes !
DS la star de l'assemblée nationale http://tempsreel.nouvelobs.com/speciales/medias/medias__pouvoirs/20080516.OBS4095/protection_des_sources__le_projet_de_loi_vote_dans_une_.html
BIen que notre invité se retranche assez souvent derrière le "manuel du parfait petit journaliste AFP", je l'ai trouvé très pro et parfaitement clair.
Nous ne pouvons pas vraiment lui en vouloir puisqu'il n'est pas directement lié a l'affaire... et qu'il serait difficile pour lui de parler pour ses confrères.
l'AFP est une énorme machine... et les erreurs d'appréciation doivent être assez fréquentes.
Concernant le point traité, je ne vois aucun problème concernant la non diffusion de ce premier communiqué ( oral ). Il ne fait que reprendre une décision de justice dont l'AFP semble avoir déjà traité le contenu. Les petits jeux politiques de batailles a coup de communiqués sont dignes de la cour de récréation.

Je suis dans l'interrogation concernant ce tir d'artillerie ( lourde ) de l'UMP. Il n'y a là aucune "affaire d'état", il faut remettre les choses dans leurs justes proportions.

Concernant l'AFP, je vous conseille un article intéressant sur le site d'Acrimed.

Anthony [ un autre blog est possible ]
Je partage l'avis général. Très bonne émission, avec un invité très clair et de bonnes questions de DS.
On comprend mieux ce que fait vraiment l'AFP au quotidien, ses méthodes de travail, son rapport au pouvoir, sa conception de l'information... Merci, c'était très intéressant.

Ce qu'il ressort de cette interview, pour ceux qui comme moi ne connaissait pas l'AFP en détail, c'est que cette agence a l'air solide, avec une vraie charte, de vraies règles, qui s'appliquent à tous... le cas de la dépêche non publiée de Rocard nous montre cette rigueur : pas de publication quand il s'agit d'une réaction à une info non publiée par l'agence.

La rigueur, l'objectivité, voilà qui est rare dans les médias. Ca fait donc du bien de savoir que l'info brute, objective, de qualité, nous est encore à portée de main.
Très intéressant. Bon sujet. Invité très clair. Questionnement pertinent.

Un seul regret, M. Schneidermann, vous semblez assez fatigué, et sur cet entretien spécifique, vous manquez un peu de fluidité (surtout à la présentation du sujet), ce qui sur les premières minutes ne facilite pas la clarté du message . On vous a connu avec plus de pep's et plus d'énergie pour lancer un sujet. Loin d'être un reproche, c'est plutôt une invitation à la récup. Le fond est essentiel, mais la forme (du sujet et de l'interviewer) ont aussi une certaine importance, en particulier pour garantir l'envie de venir visiter le site sur la durée.

Bon repos, et bravo pour @si.
Est-ce que le manager de Justice serait aussi celui de l'UMP par hasard ? Ca sent le buzz orchestré à plein nez, cette histoire de communiqué qui n'en est pas un, et qui aurait été tu. Sentiment encore renforcé pendant cette (bonne) émission, et confirmé par la précision de Laurent Barthélémy. Pour paraphraser, avec l'UMP, c'est "parler plus pour dire rien du tout".

Pourtant, la meilleure façon pour un porte-parole de faire parler de lui, c'est simple : il suffit de se présenter à la Mairie de Neuilly. Qu'on donne un parachute à M. Lefèbvre siouplait.
Il serait facile de renvoyer M. Lefèvre dans les cordes en lui rappelant que la presse n'a pas fait ses choux gras du fait que Nicolas Sarkozy a violé impunément toutes les règles en votant pour les municipales après s'être inscrit sur les listes électorales hors délais.
Encore une fois, @SI a eu le nez pour traiter un sujet avec qualité... c'était passionnant! Malgré le côté formel de Mr.Beaudufe, dont on sent qu'il connaît son métier jusqu'à la manière de s'exprimer (clair, précis, des faits et encore des faits: l'AFP, un style de vie...)
Merci beaucoup en tout cas d'avoir fait intervenir un journaliste de l'AFP sur cette affaire, cela remet les pendules à l'heure sur le travail et les réalités de l'Agence.
Le sujet me semble relativement peu traité par les autres médias, en tout cas cela manque de perspective: cette interview là en regorge! On attend la suite et de voir si les craintes sur l'avenir de l'AFP vis-à-vis du gouvernement actuel sont fondées.
Je sais que l'émission est sans durée fixe, et je trouve donc dommage que seule la prichrocoline affaire Royal-UMP-AFP ait été abordée ici. Puisque Royal aussi s'en était prise à l'AFP autrefois, puisqu'aussi il y eut un temps au début du mandat de notre vénéré Überprésident où chacun de ses geste méritait une dépêche AFP (Monsieur S. fait son footing. Monsieur S continue son footing. Monsieur S. a fini son footing, ad nauseam), il aurait été intéressant de revenir sur ces questions qui ne font plus l'actualité mais qui auraient été ainsi prises avec le recul du temps.

D'une certaine façon, la réactivité à chaud inhérente à la forme ouèbe d'@si nuit peut-être à une approche plus profonde des sujets.

Hurluberlu
Passionnant et pour moi qui ignorait à peu près tout de l'AFP, sans me rendre compte d'ailleurs de mon champs d'ignorance, j'ai appris plein de trucs et je me pose du coup plein d'autres questions. L'invité est d'une clarté et d'une précision rare.
Bonjour,

Dommage que vous n'aviez pas l'information, pour demander des explications au représentant de l'AFP:

Sur BAKCHICH:

"Le président de la République se maîtrise toujours aussi mal. Cette fois, c’est un photographe de l’AFP qui a fait les frais de son humeur. Pourtant, il était expressément invité par le service de presse de l’Elysée…. .../...
.../...Coup de fil à l’Elysée, conciliabule… En fin de compte, Véronique Waché, navrée, explique au photographe qu’il serait « préférable » de ne pas diffuser les clichés. Des fois qu’un Nicolas Sarkozy, ivre de rage, casserait tout dans son bureau…

Une recommandation appuyée à laquelle l’AFP s’est pliée sans trop de difficultés. Il est vrai qu’un refus d’obtempérer se serait sans doute soldé par un bannissement temporaire des prochains pools de photographes. Et donc un manque à gagner. Ça se passe comme ça en Sarkozie. .../...
"
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.