"Obligés de passer les communiqués ? Alors, on serait sous contrôle ! "

Arrêt sur images

Christophe Beaudufe, journaliste à l'AFP, invité d'@si

L'émission
Réservé à nos abonné.e.s
3000 collaborateurs, 81 nationalités, 400 000 mots produits chaque jour... et une grosse polémique. Depuis le 1er mai, l'Agence France Presse est mise en accusation par l'UMP, des membres du gouvernement, et même Nicolas Sarkozy.

3000 collaborateurs, 81 nationalités, 400 000 mots produits chaque jour... et une grosse polémique. Depuis le 1er mai, l'Agence France Presse est mise en accusation par l'UMP, des membres du gouvernement, et même Nicolas Sarkozy.

En cause, les difficultés qu'aurait rencontré l'UMP pour faire relayer un communiqué ironisant sur la récente condamnation de Ségolène Royal, pour non paiement de salaires à deux anciennes attachées parlementaires (pour tout savoir sur le fond de l'histoire, lisez notre résumé ici).

L'AFP a-t-elle volontairement retenu un ou plusieurs communiqués ? Pour quelles raisons ? Au-delà de cette querelle, comm...

Vous ne pouvez pas (encore) lire cette vidéo...

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.