26
Commentaires

Obama a-t-il étouffé un juge de la Cour suprême avec un oreiller ?

Un oreiller et beaucoup de doutes. L'un des plus célèbres juges de la Cour suprême des Etats-Unis, Antonin Scalia, 79 ans, a été retrouvé mort dans son lit samedi 13 février, un oreiller sur le visage. Suffisant pour que la complosphère américaine s'emballe et dénonce une tentative d'Obama de récupérer la majorité au sein de la plus haute instance judiciaire du pays. Interrogé sur le sujet, Donald Trump semble aussi pencher pour la thèse de l'oreiller assassin.

Derniers commentaires

Bon, on ronchonne sur le manque d'autopsie. Mais si le type a été simplement enterré, le cadavre est toujours là. Alors on ressort la bidoche et on découpe. Certes, la viande sera moins fraîche que suite au décès, mais ça calmera peut-être la polémique. Ou pas: suffirait que le médecin légiste estime "que c'est trop faisandé pour dire quoi que ce soit", et ça repartirait encore plus fort!
Sympathique, séduisant, plein d'humour, Obama ? Ne jamais se fier aux apparences.
Le personnage vient de révéler son côté obscur, avec cet acte d'une effroyable férocité.
Ses sbires, étouffeurs de l'ombre, experts dans le maniement d'oreiller, ont fait le boulot.
Donald est dans le viseur. Que Dieu le protége.
Point politique sur l'équilibre de la Cour Suprême : Obama pourra espérer ce qu'il veut, à la fin c'est le Congrès à majorité républicaine qui devra valider son choix. Aucune chance que les Républicains sous influence Tea Party valide le choix d'un Justice démocrate, alors qu'ils refusent de valider les simples nominations d'ambassadeurs. Blocage institutionnel en vue...
la grande différence , c'est que l'opposant à Poutine (Boris Nemtsov) lui a été assassiné.
Quand un opposant à Poutine meurt, tous les médias occidentaux l'accusent d'assassinat sans la moindre preuve. Ceux qui y voient un biais occidental sont rapidement accusés de complotisme.

Quand un opposant à Obama meurt, aucun média occidental ne veut entendra parler d'assassinat. Ceux qui posent la question (certes sans plus de preuves) sont rapidement accusés de complotisme.

C'est toujours amusant à observer, en attendant autre chose.

Ah et sinon, énième illustration de "les conspirationnistes lèvent un problème que moi journaliste je reconnais réel, mais au lieu de traiter le problème réel et grave je fais un énième article pour critiquer les conspirationnistes dont il est bien clair qu'ils n'ont aucun pouvoir". Un juge suprème mort anormalement tot avec un oreiller au mauvais endroit avec une enquête scandaleusement bâclée au pays de JFK (dont je rappelle que la conclusion officielle était qu'il s'agissait d'un complot, qui s'en souvient ?) , et plutôt que de faire un papier là dessus (au minimum, l'enquête semble incroyablement baclée vu le personnage) on fait un papier sur Jones et Trump qui en parle. Tout va bien.
Mort de rire :-))
Quand un obscur et louche opposant politique (autoproclamé) russe se fait descendre dans le plus pur style mafia, il s'en trouve pour hurler que le Président de Russie a quasiment tenu lui même le flingue.
Obama aurait tenu l'oreiller, non... sans blague !? :-)
Ben, vlà l'arroseur arrosé. MDR
C'est vrai que c'est très bizarre qu'un homme assez âgé et en surpoids massif meure.
C'est peut être même Obama qui tenait l'oreiller. Ce ne serait pas la première fois qu'un POTUS se remonte les manches.
Complot, complot !! et que fait-on de cette inscription "Obama m'a tuer"
L'article de Breitbart n'a pas l'air de trop défendre la théorie. Il rappelle que Scalia avait vu 2 fois un médecin la semaine passée et souligne que : Of course, those theories cannot explain why, if the president had wanted Scalia (or another conservative jurist) dead, he would have waited past so many big decisions. . Alex Jones ne devrait pas tarder à l'accuser d'être du complot.
Règle de base : si l'on ne veut pas éveiller les soupçons lorsqu'on étouffe quelqu'un avec un oreiller, il faut veiller de replacer l'oreiller sous la nuque du mort.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.