29
Commentaires

Nupes et économie : les médias préfèrent les experts aux chercheurs

Outré·es par le tsunami médiatique hostile au programme économique de la Nupes, des dizaines d'économistes universitaires, dont une brochette de noms prestigieux, ont signé une tribune afin de le défendre. Mais ce soutien inédit n'a pas déclenché le même intérêt médiatique que la note du think-tank Terra Nova. Pourquoi ?

Commentaires préférés des abonnés

Qu'est-ce qui vous fait classer Terra Nova au centre gauche ? Dire que Terra Nova est un tant soit peu de gauche revient à dire que Mélenchon et la NUPES sont d'extrême gauche. Ne suivez pas la pensée dominante, faites comme Anthony Berthelier et Sar(...)

Le résultat du plan proposé par les "économistes dits sérieux" pour sortir la Grèce de la crise (2008-2014):


 - PIB: - 25%

- chômage: + 190,5%

- dette: + 36,5%

- revenu par ménage: - 30%

- mortalité infantile: + 42,8%

- suicides: + 44%

- dépression:+ 2(...)

Je me souviens d'un « économiste expert » qui expliquait à la télé que quatre augmentations successives  de 5% ça fait une augmentation de 20%.

Avec le commentaire « pas besoin de sortir de Polytechnique pour comprendre ça ».

En principe un élève (...)

Derniers commentaires

Tous les jeunes français devraient apprendre l'écologie dans le secondaire pour comprendre que le macronisime amène au désastre.

Soirée 2ème tour des législative. Au QG de la NUPES, Aurélie Trouvé avec un journaliste de terrain (avec le gilet de reporter qui va bien).

Ayant eu une rapide initiation à l'économie post-bac, j'ai toujours été étonné que les médias n'évoquent jamais cette notion de multiplicateur qui modifie quand même beaucoup la done quand il est question de budget de l'état.


Je traduis ça en: si l'état paie 1M d'euros un missile chinois et va le tirer en pleine mer pour faire un essai militaire, il a perdu 1M. Si l'état verse 1M d'euros en embauchant quelques fonctionnaires, ils vont consommer (donc payer TVA) faire travailler d'autre gens (donc ça va réduire le chômage général), etc.. Bref,  de l'argent va revenir dans les caisses de l'état et ça coûtera bien moins que le 1M de départ. Dans certaines circonstances, ça peut même rapporter plus que le 1M de départ.. 


En tout cas, une dépense de 1M n'a pas le même effet sur le budget suivant le poste où elle est affectée

Du coup, quand un candidat à une élection propose de supprimer N fonctionnaires pour faire des économies, et fait juste une multiplication, N multiplié par leurs salaires, pour calculer l'économie réalisée, on peut dire que ce sont des foutaises  (sans tenir compte du travail que ces derniers fournissaient).


Mais le plus drôle, c'est que curieusement, le notion de multiplicateur (enfin je l'appelle comme ça) circule bien dans les médias quand il s'agit d'évoquer la Suppression de l'Impôt Sur la Fortune.


" Vous comprenez ma bonne dame, supprimer l'ISF peut être vue comme une dépense supplémentaire pour l'état, mais en contrepartie, des exilés fiscaux vont revenir en France, et ça va inciter les riches à investir dans le pays, à embaucher des gens, ce sera très positifs au final pour l'Etat et l'économie"


Bref tout ça pour dire que la notion de multiplicateur  que j'assimile à retour sur investissement,  les médias (disons de droite) l'utilisent quand ça les arrange. Idéologie, idéologie. Mauvaise foi, mauvaise foi.



Et voilà comment un journal de gauche (mon c...) Le Monde donne ses consignes de vote

Une de la version papier du samedi 11  juin :

5 en têtes de colonnes sous un titre Le choc des promesses économiques

Je mets en gras et commente entre parenthèses

1e colonne : "la question des finances publiques s'est imposée dans le débat" (c'est vous les médias qui avez enfin dégainé cette question comme dernier recours après avoir tant parlé de sécurité immigration etc)

2e colonne : "Nupes... défend un projet visant à relancer l'économie par des dépenses massives" (on tremble devant ces deux mots accolés)

3e colonne : "jugeant ce projet irréaliste, voire irresponsable, la coalition macroniste... invoque le sérieux budgétaire..." (qui pourrait en vouloir à cette coalition de gens sérieux devant la folie de ces irréalistes irresponsables, vous me suivez ?)

4e colonne : "Le gouvernement de son côté multiplie les mesures financières destinées à protéger le pouvoir d'achat....." (voilà des gens qui se dévouent sans compter, qui serait assez fou pour ne pas leur faire confiance....)

5e colonne : "nos reportages... de la situation de la droite" (de quelle droite s'agit-il : les macronistes ?)



Et voilà comment je suis convaincu (si tant est que cela fut nécessaire) à contrario par ce journal "de gauche" de donner mon vote à ma candidate Strasbourgeoise de la Nupes


Il y a longtemps que j'ai arrêté de donner un sou d'intérêt pour ce journal, quand je le lis, je pense à ce qu'en dirait Ken Loach si on lui traduisait

Belle et bonne grosse faute d'orthographe de l'expert très expert Hannezo, avec sa faute de quart : l'orthographe convenable, c'est faute de carre (ça vient du ski et ne me demandez pas ce que c'est, je suis nul en ski). C'est toujours assez jouissif de voir un expert se vautrer en beauté.

J'ai fais une recherche rapide sur les financements de ces fondations,et think-tank.


Les origines de ceux-ci, nous permet de les situer politiquement,et" éventuellement "douter de leurs explications.

Ben y'a deux économies , celle qui existe pour tout les gens , celle qui n'existe que pour certain . Il parait qu'Arnault se change le sang tout les 15 jours , c'est d'ailleurs de là que vient la légende des vampires ... 

Le résultat du plan proposé par les "économistes dits sérieux" pour sortir la Grèce de la crise (2008-2014):


 - PIB: - 25%

- chômage: + 190,5%

- dette: + 36,5%

- revenu par ménage: - 30%

- mortalité infantile: + 42,8%

- suicides: + 44%

- dépression:+ 272,7%

(Source Thomas Porcher)


Alors à tous ces économistes de plateau, por favor :


FERMEZ-LA

Je me souviens d'un « économiste expert » qui expliquait à la télé que quatre augmentations successives  de 5% ça fait une augmentation de 20%.

Avec le commentaire « pas besoin de sortir de Polytechnique pour comprendre ça ».

En principe un élève de seconde expert en rien doit savoir que c'est faux.

Mais les « économistes experts » médiatiques sont juste experts en communication.

Il ne faudrait pas leurs demander en plus de savoir faire un calcul simple.

Les médias sont capables du meilleur comme du pire!

L'effet moutonnier où chacun répète l'angle, le point de vue des autres, ajoutant par effet de répétition, de la crédibilité à ce qui en manque tant parfois, c'est malheureusement un grand classique.


La fameuse règle des 3%, les problèmes de l'immigration, l'insécurité, la police... Nombreux sont les thèmes qui bénéficient d'une surexposition médiatique leurs donnant la légitimité qu'ils n'ont pas forcément "en vrai".

On a tous pu le voir avec l'explosion en vol de la comète Zémourienne.. On a tous cru que la France avait viré dans le trumpisme le plus crasseux, les médias nous le répétaient, nous le répétaient, nous le répétaient... Et on y a tous cru sincèrement. Et puis... 7,% à la présidentielle.


Heureusement, les médias sont aussi capables du meilleur. Et ASI, vous êtres parmi les producteurs de cette crème de la crème journalistique. Vous faites honneur à votre profession, et j'espère qu'en vous lisant, nous tous ici, nous faisons un peu honneur à notre rôle de citoyen. 

Qu'est-ce qui vous fait classer Terra Nova au centre gauche ? Dire que Terra Nova est un tant soit peu de gauche revient à dire que Mélenchon et la NUPES sont d'extrême gauche. Ne suivez pas la pensée dominante, faites comme Anthony Berthelier et Sarafina Spauz, du Huffington Post, qui tiennent un raisonnement logique pour qualifier le positionnement politique de Mélenchon.
En suivant le même raisonnement, je n'hésite pas une seule seconde pour dire que Terra Nova, comme Valls, comme Cazeneuve, comme Le Foll, comme Rebsamen, comme Macron, comme ceux qui ont rejoint Macron, comme ceux qui roulent pour Macron, c'est la droite.

Le Point qui n'est pas d'accord avec la Nupes. C'est une surprise. 


Mais qui achète encore Le Point ? Essayez le d'abord gratuitement chez votre coiffeur ou votre médecin.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.