71
Commentaires

Nucléaire : pourquoi ce long silence français

Et voilà, avec Fukushima, réactivé le débat sur le nucléaire. La chancelière Angela Merkel vient d'annoncer que l'Allemagne souhaite se donner un délai de réflexion avant de prolonger ses centrales nucléaires en activité, contrairement au credo qu'elle martelait depuis plusieurs mois.

Derniers commentaires

Question à la con pour les écolos et politiques et qu'ils veullent éviter.

[large]Comment faire pour refoidir les centrales nucléaires en france, si on subit un manque d'eau dans les fleuves et rivières équivalent à 1976[/large]
Cela y est, on en parle plus dans les médias, mais on mesure dans l'eau de pluie 2 fois plus de radio éléments que d'habitude, cela reste cependant négligeable, mais en accuùmlation et si cela continue...
Silence et désinformation entourent le nucléaire civil. Et le nucléaire militaire n'échappe pas à la règle.
Je suis effaré par les articles suivants:
http://atomicsarchives.chez.com/tcherno_sous_marin.html (les océans considérés comme poubelle nucléaire)
http://www.planetenonviolence.org/Explosions-Nucleaires-Reelles-Et-Tests-En-Video-Sonore-1945-1998_a2250.html (les essais nucléaires militaires de 1945 à 1998).
Au Japon :
"Démocratie illusoire, opposition pratiquement inexistante, dirigeants absolument corrompus, mafia complètement affiliée au pouvoir."

http://www.liberation.fr/terre/01022328810-reaction-sur-fukushima-japon-pdg-hospitalise-iode-radioactif-3355-fois-superieur-baches-protection#3605520

Dans les com' de cet article, Abhi témoigne (mais qui est Abhi ?) :

Urgence
"Je vis au japon, la situation politique ici est loin de l’opinion que l’on peut s’en faire de l’étranger.
La démocratie ici est illusoire, l’opposition pratiquement inexistante, les dirigeants absolument corrompus, la mafia complètement affiliée au pouvoir.

Les fonctionnaires publiques sont tout puissants, corrompus, gaspilleurs et incompétents.

Je perçois autour de moi une situation extrêmement grave et pense que le japon est sur le chemin d’une catastrophe qui doit être évité à tout prix, c’est facile d’intervenir en Libye avec des forces militaires car il y a du pétrole en jeu, mais ici il faut intervenir d’urgence avec des armées cette fois scientifique et diplomatique. Il est nécessaire de forcer la main à ce gouvernement japonais incapable et hypocrite.
Le gouvernement japonais nous trompe profondément sur la situation et les dangers que représente Fukushima.
Les actions prise pour soi disant aider la population et éviter une catastrophe totale son de l’ordre de la négligence et de l’enfantillage.

Je souhaite que les médias internationaux reconsidèrent tout ce qui se passe ici et dénonce le manque de coordination et d’organisation.

Une partie du pays vis comme si rien ne s’était passé, par exemple Osaka et Kyoto, par bonheur mais l’autre tranche comme Tokyo et certaine partie nord du pays manquaient, il y a encore quelques jours d’eau potable et de bien d’autres choses importante comme l’électricité, l’essence, le ravitaillement des supers marcher, et manque surtout beaucoup de supports moraux.

Aujourd’hui un membre de ma famille est parti ravitailler en essence des amis qu’on finalement pu le contacter. Pas d’essence après 2 semaines a 40 kilomètres de fukushima ?
Le pays entier est prêt à accueillir les défavorisés, qui ont été retenus chez eux sans eaux, nourriture et chauffage pendant plus d’une semaine. Il y a des millions de maisons inoccupées dans les campagnes et les petites villes du japon qui ont été désertées par la jeune génération. Reloger n’est qu’une question d’organisation.

Les médias internationaux pourraient t’elle informer les japonais dans leur langue à partir de l’étranger? Car ici la censure est totale et a tous les niveaux, le peuple japonais doit être informé de ce qui se passe.
Réagissons devant l’incapacité du gouvernement japonais qui emmène ce pays vers sa perte et le reste du monde vers une catastrophe nucléaire qui handicapera notre planète pour de très nombreuses années

Contrairement a ce que l’on peut penser a l’étranger, les Japonais ne sont pas calmes et zens, ils sont effrayés et émotionnellement extenué.
Les Japonais ne savent plus quoi et comment faire, ils ne sont pas conditionnés à réagir ni à faire face a leurs émotions, contrairement aux occidentaux.
Par contre ils sont de plus en plus conscients d’une réalité qui les emmène au désastre. Désespérés et impuissants, ils se résignent. Ils désirent intervenir, mais ne savent pas comment, car ils ne l’ont jamais fait auparavant.

L’opposition, la rébellion, la désobéissance, même la différence d’opinion sont des notions qui sont détruites dans la conscience japonaise dès l’école secondaire.
La répression policière ici est inconcevable pour un pays démocratique, il est très courant d’humilier, d’exagérer des situations minimes pour terroriser les individus, les récits d’arrestation pour délit mineur sont à la limite des droits humains.
Le japon est un état policier.

Comment pouvons-nous les aider à se défendre et à nous protéger nous même ?

S’il y a danger sur leur vie, les populations doivent en être informé des maintenant, c’est un droit humanitaire de base d’expliquer les vrais risques encourus et ce qui se passe réellement, apporter des propositions d’actions et des idées de solutions.
C’est un crime humanitaire, ne laissons pas ce génocide d’inconscience être commis par une poignée de politiciens, de lobbys et de fonctionnaires exclusivement intéressé par leurs intérêts personnels et leurs pôles électoraux.

Les Japonais ne savent pas appeler à l’aide, ça n’est pas une raison suffisante pour les laisser sombrer et nous laisser embarquer avec eux.
Ce n’est plus un problème uniquement japonais, mais bien une gravité et une urgence internationales, ou le monde entier a le devoir d’intervenir.

Je ne suis pas scientiste, mais par bon entendement il semblerais urgent de créer un barrage artificiel entre la centrale de Fukushima et la mer.
La terre va trembler à nouveau, imaginons un tsunami déferlant sur la centrale dans son état actuel ???????

Pardonnez- moi pour mes lacunes à écrire le Français.

Abhi"

Mercredi 30 mars à 08h01
Encore un gros mensonge!
A la fin de la vidéo il est dit: " le risque d'accident majeur parait éloigné et le pouvoir nucléaire a assuré l'indépendance énergétique de la France."
L'électricité représente 44% de l'énergie consommée et le nucléaire 78% de l'électricité. Soit 34% de l'énergie consommée. Le pétrole et le gaz représente 45% de l'énergie consommée. 34% c'est l'indépendance énergétique de la France?
Pour info, Arte va diffuser un documentaire sur le nucléaire, déjà disponible sur le site : http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Catastrophe-nucleaire/3771746.html
Je n'ai regardé que les cinq premières minutes faute de temps, mais ça semble bien intéressant.
Bel article de l'AFP le 22/03/2011 à 12:45, et qui est à mettre en parallèle des déclarations du ministre Besson sur le coût du nucléaire en France, qui permettrait d'être 40% moins cher...


Le vrai coût de l'énergie nucléaire en débat :

Le faible coût de production du nucléaire, mis en avant par les partisans de cette énergie, est contesté par plusieurs études et par les écologistes pour qui le vrai prix de l'atome est sous-évalué.

Selon l'Office européen des statistiques Eurostat, le consommateur français paye son électricité (aux trois quarts d'origine nucléaire) 25% moins cher que le prix moyen dans l'Union européenne.

Mais le lien entre énergie nucléaire et électricité bon marché est souvent contesté. En Belgique, où 52% de l'électricité est d'origine nucléaire -un des plus forts taux d'Europe après la France- les prix sont parmi les plus élevés du continent.

La faiblesse des tarifs de l'électricité en France est "due en partie au fait que l'investissement (dans le parc nucléaire) est amorti", remarque Jean-Marie Chevalier, professeur à l'Université de Paris-Dauphine.

Les 58 réacteurs français ont été construits il y a près de 25 ans en moyenne et EDF a rentabilisé son investissement depuis.

Mais, selon M. Chevalier, les tarifs actuels de l'électricité, fixés par le gouvernement, sont surtout "artificiellement bloqués et ne couvrent pas les coûts de renouvellement du parc".

EDF estime le coût complet du nucléaire français, de la construction au démantèlement des centrales, à 46 euros par mégawattheure (MWh). C'est 48% de plus que le prix actuellement payé par le consommateur (30,9 euros/MWh), tel qu'il a été évalué par la Commission de régulation de l'énergie.

Et le coût de l?électricité produite par le réacteur de nouvelle génération EPR de Flamanville (Manche) devrait s?élever à plus de 60 euros/MWh.

"Il y a un manque de transparence et d'honnêteté sur cette question", dénonce Sophia Majnoni, de l'association écologiste Greenpeace.

"Le nucléaire a besoin du soutien de l'Etat pour exister", pointe-t-elle en estimant que "des coûts n'ont jamais été reflétés dans le kilowattheure électrique" (comme la recherche scientifique) tandis que d'autres sont "sous-évalués", tels que le stockage des déchets.

Le projet de centre de stockage des déchets nucléaires à Bure (Meuse), qui devait coûter 15 milliards d'euros, pourrait en effet plus que doubler à 35 milliards, selon des sources proches du dossier.

Un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) de mars 2010 a montré qu'aucune technologie ne disposait d'un avantage économique permanent. Le nucléaire n'est l'énergie la plus compétitive qu'en cas de taux d'intérêt faible (5%). Sinon, les centrales au charbon et au gaz l'emportent, même en cas de taxation des émissions de CO2 à 30 euros la tonne.

Les centrales nucléaires réclament en effet des investissements colossaux (de l'ordre de 5 à 6 milliards d'euros pour un EPR), qui représentent la majeure partie du coût de l'électricité produite.

Or "certaines expériences n'ont pas été encourageantes en termes de coût et de calendrier de construction, comme pour la centrale (EPR d'Areva) en chantier en Finlande", notaient des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) dans une étude réactualisée en 2009. Ils concluaient à un coût plus élevé du nucléaire par rapport au gaz et au charbon aux Etats-Unis.

Dans les pays où les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) sont abondantes et où les tarifs de l'électricité ne sont pas fixés par l'Etat, le nucléaire est en effet beaucoup moins compétitif.

Aux Etats-Unis, l'exploitation des gaz de schiste y a rendu le nucléaire "non compétitif" de l'aveu même du patron d'EDF.

"La solution la plus sage, c'est de diversifier notre parc électrique en misant sur différentes sources d'énergie parce qu'on n'est pas sûr que l'avantage donné à l'une d'entre elles se maintienne dans le long terme", estime Jean-Marie Chevalier.
Quelques sources autres d'infos sur les évènements en cours au Japon,
on s'apperçoit très vite que toutes les infos ne sont pas fournies...

http://www.jaif.or.jp/english/
http://www.jaif.or.jp/english/news_images/pdf/ENGNEWS01_1300368041P.pdf
http://laurent-samuel.over-blog.com/article-dur-dur-d-avoir-eu-raison-avant-les-autres-69526174.html
Bonus : Pas très fair play de ne diffuser que la sequence de V Casanova sur les communiqués d'EDF lors de la tempête de 1999. On aurait aimé avoir la totalité de la séquence et la réponse du représentant d'EDF.
Et si on commençait à "creuser" journalistiquement entre autres, le problème du démantèlement (son coût, les difficultés techniques, la pollution de l'environnement).
Il y a un exemple grandeur nature avec Brennilis dans les monts d'Arrée (29). Le démantèlement a commencé il y a 25 ans!!. Le chantier a été stoppé à ce que je sais. Il y a des choses pas très nettes qui se sont passées là-bas.
On aimerait parfois que la voix du nucléaire française soit plus silencieuse: si c'est pour l'entendre dire que tout irait très bien si la centrale japonaise était équipée du tout nouveau modèle français EPR.
Elle fait sa pub, quoi. Vous avez indécence?
Hiroshima, Nagasaki, … Fukushima.
Vive l'indépendance énergétique du Japon.
Plus besoin des américains….
Pourquoi Colombe Schneck reprend-elle à son compte l'expression et l'affirmation suivante, à savoir "Nucléaire = indépendance énergétique de la France" alors que 100% de l'uranium de nos centrales est importé ?
On devrait, au minimum préciser et dire "L'indépendance énergétique de la France vis-à-vis de l'OPEP". Vive la propagande...
Plus ironique encore en fait : "Fuku" c'est la bonne fortune, la bénédiction, la chance. (et "shima" l'île). Séïsme, tsunami, catastrophe nucléaire, ça porte malheur de prétendre à la chance.
Entendu ce mercredi matin sur France Inter:
En japonais, FUKUSHIMA signifie "L'ILE du BONHEUR" !
Imposture et cynisme de la mafia nucléocrate internationale !
Un vidéo des meilleurs moments de la couverture médiatique de l"accident de Tchernobyl".
http://www.dailymotion.com/video/x6w3ip_reponse-a-clara-dupont-monod-affair_news
La 1ère partie porte sur le 11/09 mais toute la seconde ne traite que de Tchernobyl (à partir de 10'38)...à voir.

le Jt du 30-04-1986 à 14'00 est tout simplement culte !
LA VERSION TELECHARGEABLE SVP!!!

JE SUIS EN CHINE ET LE STREAMING EST INACCESSIBLE!

MERCI
D aprés un article paru sur Agora vox si l explosion au dessus du reacteur n 1, de Fukushima est du à l hydrogène accumulé dans l enceinte du reacteur , l explosion du reacteur n4 est beaucoup plus grave .Effectivement on voit une enorme explosion rouge sur la video , avec un nuage montant trés haut et des debris tombant sur la centrale .Ce qui pourrait etre l explosion du reacteur comme à tchernobyl .De plus d aprés l article , le combustible de la centrale de Fukushima c est du MOX,plus dangereux que l uranium. ça fait froid dans le dos.
Dans tous les cas très bonne initiative de votre part que cette ancienne émission !
C'est dans ces moments-là que l'on se rend le mieux compte que l'amnésie
généralisée est définitivement l'une des armes les plus puissantes du pouvoir.

Et puis pour le coup, chapeau à Colombe Schneck parce que ce reportage est passionnant et très bien réalisé.


**********


Divagation passagère :

Quand je revois la France de cette époque, pourtant très récente, j'ai parfois l'impression de contempler un autre monde, c'est terrifiant.
Même les intervenants les plus cyniques de ce reportage me paraissent relativement "normaux" par rapport à ce qu'on se tape maintenant.
Je veux dire, ils avaient encore l'air... heu... humains à l'époque. o_O
Bonjour,
Ce qui est regrettable dans cette crise, c’est l’opacité des autorités japonaises, en effet ils parlent de particule de Césium (ce qui n'a pas de sens, vue que le césium est un atome) de radiations autour de la centrale, comme si les cœurs des réacteurs irradiaient à l’extérieur.
C’est faux, dès qu’il y a eu largage de gaz « hydrogène » à l’extérieur, il y a eu aussi des poussières de Césium, du gaz Iode et autres gaz radioactifs. Pour infos, le césium est minéral dans chaques poussières il y des milliers d’atomes, une seule poussière pourrait générer un cancer par contamination interne c’est à dire à l’intérieur du corps.
Cela serait bien si les journalistes qui étaient sur place meme dans la capitale Japonnaise de BFM et ITV..., ailles se faire une anthropogammamétrie à l’IRSN, pour contrôler si ils n’ont vraiment rien…
Bon courage
Pourquoi une émission d'utilité publique non téléchargeable ?
Encore une que je ne regarderai pas (vu le débit de ma connexion). Ca commence à me frustrer.
Qui connait cet excellent bouquin parut en 1989 si mes souvenirs sont bons et qui s'intitulle "le tchernobyl français". J'aimerai bien le relire...
En l'occurence c'est bien Europe Ecologie Les Verts mais par ailleurs plutôt le Parti de Gauche (le PCF suit mais en freinant des pieds) et un peu le NPA qui remettent en cause le choix du nucléaire. Le PS lui parle de réfléchir, de revoir la sécurité... pas vraiment plus audacieux que Villepin ou Bayrou en la matière (ou en l'atome).

On a ici une vraie facture politique, espérons que toute la gauche aura avancé et parlera d'une voix forte en 2012. Autrement, la technocratie continuera d'écraser le débat français.
Je vous parle de fraternité
Et vous me renvoyez à la dure réalité
Aux plaques tectoniques
de notre écorce cérébrale…
Aux tremblements des peurs
Et au déferlement des pleurs
Et la terre continue de trembler et de nous faire trembler…
Et un beau jour… ou peut-être une nuit… on décide de ne plus trembler… et on se met à bouger…
à prendre le large au lieu de subir les vagues successives de cette nature imbécile…
Oui…oui on ne peut pas changer les lois de la science physique mais on peut changer de politique…
parce que là, il ne s’agit plus de science mais de conscience…
cette petite flamme qui tremble et qu’aucun vent ne peut éteindre…
ma conscience politique… qui voudrait avant de mourir assister à l’éveil d’une autre conscience…
d’autres consciences, à une sorte d’effervescence… vive la révolution des consciences.

http://www.lejournaldepersonne.com/2011/03/seisme/
"Peut-on, au nom des intérêts supérieurs de l’Etat, soustraire un certain nombre d’activités industrielles jugées vitales à l’indépendance politique ou énergétique, à la nécessité de protéger les populations et au droit de regard de la société civile ? C’est la question que posent, à plus de deux siècles de distance, les événements de Grenelle et de Fukushima. Mais si dans ce domaine, la raison d’Etat et l’opacité des autorités politiques restent importantes, les voix qui s’élèvent aujourd’hui pour demander un débat sur l’avenir du nucléaire en France montrent que depuis la fin du 18e siècle, rien n’est plus pareil : grâce aux progrès démocratiques, à la liberté de l’information et à la prise de conscience de la montée des risques technologiques, les citoyens disposent de ressources politiques dont leurs ancêtres étaient totalement dépourvus pour se saisir de leur destin."

Cette note de blog de Guillaume Mazeau, complète, est par
Est ce qu'il serait imaginable d'avoir l'ensemble des anciennes émissions d'ASI accessible sur dailymotion?
Dommage que vous n'ayez pas fait à l'époque d'émission sur l'arrêt prématuré de Superphénix. Elle n'aurait peut-être pas été à l'avantage des écologistes (et des verts).

Dommage que vous n'ayez pas fait à l'époque d'émission sur l'arrêt prématuré de Superphénix. Elle n'aurait peut-être pas été à l'avantage des écologistes (et des verts).

je crois que vous vous avancez un peu trop
vous parlez d'un arrêt prématuré...faut il persévérer dans l'erreur quand l'erreur est avérée...
non tant sur sa conception qui elle sur le papier fontionne ou aurait du fonctionner
mais si comme moi vous aviez vécu ça de près, de très près même, vous ne tiendriez pas le même discours (evidament , au dela des 6000 M de francs qu'a coûté la construction et la non exploitation de ce joujou...)
Merci, encore une bonne archive, je vais de ce pas mater ça.

(Par contre un truc qui me gonfle bien depuis quelques temps, si on bloque les sites de pub y'a plus moyen de voir vos vidéos, vous admettrez que c'est pénible, ça ne vient pas de chez vous mais de chez dailymotion, donc obligé de désactiver mon bloqueur pendant quelques instants le temps que la vidéo s'initialise, sinon quedalle. Pas sûr que vous y puissiez grand chose.


A +
Aujourd'hui,ils ne se taisent pas,ils jasent. On a vu et entendu les propos de NKM et BESSON ,et c'était du vent.....Des éléments de langage auxquels ils semblaient ne rien comprendre malgré la conviction affichée (c'est banal à l'UMP ) Quant à Lauvergeon,elle tient la boutique et,si j'ai bien compris, craint d'y être remplacée.
Heureusement qu'on aura bientôt ITER pour nous sortir de ces centrales dangereuses...

Et quand j'entends le gouvernement dire que ce qui se passe au Japon ne peut pas nous arriver parce que nous avons des mesures de sécurité plus strictes que les japonais, j'imagine l'ambiance chez les japonais, à Cadarache...
il est quand même rigolo (si je puis dire) que pendant que mme Lauvergeon tentait de nous refaire le coup de 86: "tout va bien, tout est sous contrôle", cette nuit, d'après ce que j'ai pu entendre sur les chaînes infos, un autre réacteur était entrain "d'exploser"
décidément ces gens là n'ont vraiment plus peur de rien, même pas, comme Pinocchio, du nez qui s'allonge à vue d'oeil à chaque mensonge
le discours officiel ne varie guère car si en 1986 le nuage ne passait pas les frontières grâce à l'anticyclone, aujourd'hui, à en croire Mame Lauvergeon sur france 2 : http://info.france2.fr/japon-seisme/anne-lauvergeon-pas-de-catastrophe-nucleaire-67816569.html?onglet=videos&id-video=MAM_3500000000016109_201103142218_F2 tout est tellement sous-contrôle au Japon qu'on se demande finalement pourquoi tout ce pataquès sur le nucléaire !
chuis sûre que si on la poussait un peu elle nous affirmerait qu'AREVA contrôle lescentrales bien sûr, mais aussi les futures répliques et les raz de marées qui pourraient bien les accompagner !.....

entre NKM qui ne sait rien parce que personne ne lui dit rien, Besson le seul à ne pas mentir alors qu'il n'y capte que dalle, et les nantis du nucléaire, Lauvergeon en tête, qui nous disent que "tout va bien je vais bien" , la planète est tellement sous-contrôle que nous voilà tous bien rassurés maintenant......
(m'en va regarder cette émission pour le plaisir de revoir le plateau de l'époque....)
le Problème,
c'est que vous n'êtes plus trop crédible,
car il y a une pub avant ce Programme.

(merci votre DAILYMOTION).

??
!:!
Il y a des coupures du son à certains endroits (pas noté le timecode).
Sinon, extrêmement intéressant ce Retour Sur Images !
J'adore la faute de frappe en gros plan a 31:45 sur la vidéo.

L'agricuiture nous ouvre ses portes !

Problème de son a 34:20 (on n'entend rien si ce n'est quelques parasites). Tout revient à la normale 1 min plus tard.
Super !
juste dommage de ne pas avoir de lien pour télécharger afin d'en profiter sur la tv ;-)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.