198
Commentaires

Nouvelle donne, le parti qui veut allier douceur et fermeté

Un économiste qui crée un parti politique pour combler le vide laissé par le PS et répondre à la déception d’un électorat de gauche égaré ? C’est l’objectif de La nouvelle donne emmené par Pierre Larrouturou et Bruno Gaccio et rassemblant pour l’heure des philosophes, des anciens résistants, des urgentistes, des chômeurs et même une écolo qui vient de quitter EELV. Un parti tout nouveau tout beau qui va devoir se faire une place politique et médiatique. Et accessoirement élaborer un programme.

Derniers commentaires

Je passe juste pour dire que je compte un peu sur notre éconaute pour nous expliquer ceci :

http://bourse.lesechos.fr/infos-conseils-boursiers/infos-conseils-valeurs/infos/libor-euribor-l-ue-inflige-une-amende-de-1-7-md-d-euros-a-six-banques-934171.php

http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/11/05/euribor-des-amendes-pour-six-banques_3508501_3234.html

http://www.lafinancepourtous.com/Actualites/Libor-et-Euribor-des-manipulations-sanctionnees

Merci !
Nouvelle donne, le parti qui veut allier douceur et fermeté...J'ai l'esprit mal tourné mais je viens de penser à ça....

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

C'est bizarre. Tous les medias déroulent le tapis rouge à ce parti ainsi qu'a "Nous Citoyens" alors qu'ils viennent à peine d'être créés mais l'UPR (Union Populaire Républicaine), qui existe depuis 2007, dont le programme politique est calqué sur celui du CNR, qui est le SEUL à expliquer que sans sortie de l'euro et de l'UE la France ne peut pas conserver son modèle social (puisque les traités en signent l'arrêt de mort) et qu'on peut en sortir sereinement en respectant nos partenaires européens par l'article 50 du TUE ..... eh bien ce parti est banni des medias. Pour lui pas d'invitation à France Inter, France 2, FR3, France 5, et apparemment pas d'invitation à Arrêt sur Images non plus, ni Mediapart. Finalement, vous n'êtes pas prêts à jouer les empêcheurs de tourner en rond jusqu'au bout mais prêts à entraîner des citoyens sincères à se fourvoyer dans leur vote en croyant défendre les intérêts de la France alors qu'il svont simplement permettre que le système perdure encore !!!!!
Quelle tristesse !!!
Je ne vais pas tenir le pari : je n'ai aucune idee d'ou je pourrais trouver un slip de socialiste.
Je consulte également le blog de Paul Jorion tous les jours, il se pose aussi la question de créer un nouveau parti...
Vous devriez peut-être vous infiltrer (ni vue ni connue, avec une moustache) et nous raconter ce qu'il s'y dit.
Je viens de lire tout ce fil de discussion, ainsi que celui de blogs.mediapart.fr.
Je les ai trouvés tout deux forts intéressant.

Je suis tout de même surpris par les arguments des défenseurs du front de gauche qui me donne l'impression de se contredire. D'un côté, certains d'entre eux accusent ND de reprendre les idées du FDG sans le dire, de l'autre, d'autres attaquent de front certaines idées de ND, notamment l'idée phare (qui est aussi pour Larrouturou le combat de sa vie) d'un autre partage du temps de travail comme réponse première au chômage et donc aux différentes crises actuelles.
Je veux bien qu'il y ait des avis divergents au sein d'un même parti, mais là ça me parait tout de même un peu fort.

J'ai par ailleurs l'impression que cette idée de semaine de 4 jours (pdf n°13 en téléchargement du site du collectif roosevelt) est très pertinente et n'est nullement mise en avant par le FDG.

Je me permettrait aussi de dénoncer le procès d'intention qui est trop souvent fait à Larrouturou ou à B. Gaccio sous prétexte que l'un vient du monde médiatique et que l'autre a changé plusieurs fois de parti politique. Ne pouvons nous pas leur laisser le bénéfice du doute et croire en leur bonne volonté ? La charte que ND impose à ses élus et adhérents me semble répondre à ce genre d'inquiétudes...

Je ne suis pas dans leur tête, mais s'ils se disent que face PS mourant et mortifère, ni le FDG ni EELV (dont les idées sont majoritairement bonne mais qui n'ont pas su/pu instaurer une réelle dynamique pour ramener les français vers les urnes) n'ont de chances de faire vraiment la différence aux prochaines élections, et qu'il choisissent alors de proposer une alternative crédible et source de rassemblement, je suis d'accord avec eux.

Pour finir, je suis aussi impressionné par la diversité des personnalités ayant rejoint ND. Je crois sincèrement que ce genre de rassemblement peut réconcilier bon nombre de personne avec la politique, et est la seule solution face à l'urgence de la situation économique et sociale de la France, de l'Europe ou du Monde.
Pour répondre à Al1, quand je regarde des émissions TV, que j'entends notamment sur FI, comment les journalistes considèrent Mélenchon, le vieux briscard qu'il est, se fait bien empapaouter...Il s'emporte régulièrement et cela nuit à sa crédibilité.
L'idée de Nouvelle Donne de présenter un programme de gauche en quelques points permet de rassembler un maximum, inutile de créer un nouveau parti qui disperse encore plus les voix de gauche.
"inutile de créer un nouveau parti"
Effectivement!
Alors, pourquoi en créer un?
Je viens de lire les propositions de Nouvelle Donne sur leur site. Les spécialistes du FDG pourraient-ils nous dire ce qui est valable d'un point de vue de gauche et ce qui l'est moins.
Histoire de se faire une idée sur des points précis.
Toujours pas bienvenu par ici le petit nouveau (cf. http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?4,1340874,1340874)... Hé les gens attendez d'avoir mal avant de pleurer !

Pratiquement tout le monde ici semble convaincu que Nouvelle Donne n'existe que pour piquer des voix au FdG au profit du PS, consciemment (option parano "sous-marin du PS") ou non (option blasée "bonnes intentions mais trop gentils")... Mais zut quoi !! laissez-leur un peu de temps et le bénéfice du doute : c'est quoi ces délits d'intentions à base d'origines politiques douteuses, de trop grand âge ou de complot médiatico-buzzesque que vous leur faites ?

Il y a bel et bien un vide dans l'échiquier politique actuel entre un PS désormais quasiment de centre-droit et un FdG post-communiste, donc ce parti représente (potentiellement) la gauche modérée/réformiste, ce en quoi son apparition est pertinente. Si cet électorat existe encore, il est probable qu'il votait PS jusqu'ici par absence d'alternative "gauche modérée", ce qui implique qu'a priori ils sont mieux placés pour piquer des voix au PS qu'au FdG.

Moi, j'espère qu'ils ne vont pas se rallier au PS à la fin, mais que c'est le PS qui sera forcé de se rallier à eux, na.

En tout cas, merci Anne-Sophie pour vous intéresser à ce nouveau parti, je suis curieux de voir la suite !
Après réflexion, je crois qu'un parti "qui veut allier douceur et fermeté" resemblera surtout Jacques Glandu, le candidat "souple et solide à la fois" (à partir de 6'45 pour ceux qui veulent zapper l'intégralité du sketch)...
Bon c'est un parti de gauche light quoi, mais il peut avoir son intérêt pour ramener aux urnes des électeurs écoeurés à juste titre par les grands appareils
On peut aussi continuer à soutenir en interne le courant écolo au pS, ou le courant de gauche au sein d'EELV, qui représente plus de 35% des voix au dernier congrès de ce parti (même si la secrétaire nationale Emma Cosse s'appuie sur la majorité "gestionnaire" duflotiste)

Allez, on va l'avoir la réforme fiscale
Je suis curieux de savoir combien de temps va durer le séjour de Bruno Gaccio dans le monde politique.
J'aimerais bien lire un jour un article (pourquoi pas dans @rret sur images ?) qui recenserait les personnalités de "la société civile" qui sont entrées un jour en politique et mesurerait la durée de leur survie dans ce milieu hostile... :o)
Je crois que le record est détenu par Leon Schwarzenberg Ministère de la Santé dans le gouvernement Rocard en 1988, qui s'est fait porter pâle après 9 jours d'exercice.
C'est de la diversion.

A l’instar de l’UDI qui rapplique à la soupe de l’UMP au garde-à-vous, doigt sur la couture du pantalon, je pressens que ce parti qui parasite le Front de Gauche, rappliquera à la soupe du PS le moment venue.
Il n'y pas que des personnalités médiatisées qui ont choisi de rompre avec le PS :

http://www.parti-socialiste-de-gauche.fr/

http://georgessali.fr/?p=1586
Gaccio balance qu'il n'est pas communiste, un peu com.e on assurerait quelqu'un qui boit à la même bouteille... "ça va, j'ai pas la gale..."

dans la foulée il balance des proposition d'écart de salaire plus rouges que celles des cocos, histoire de nous confirmer sa nullité.


Ce nouveau parti, c'est tout simplement du racisme de classe.
Gerbant....
Le parti ND pense sans doute récupérer l'aile gauche du PS et les réticents de Mélenchon. Celui-ci s'est fait prendre dans les filets des journalistes pour qui c'est un jeu maintenant de le faire sortir de ses gongs. Pendant ce temps, il ne présente pas les idées du FDG et c'est sans doute le but recherché par les chiens de garde. Il faudrait peut-être que ce parti change de leader car qu'on le veuille ou non, la personnalité du représentant est primordiale. Nous verrions si le nombre de voix augmente significativement et permettrait à certains de Nouvelle Donne d'adhérer plutôt que de diviser.
Courrier International avait cité une étude suédoise il y a quelques années qui concluait "les patrons ont gagné". C'est à dire, les 1% qui possèdent 80% de tout ont gagné, fin de l'expérience soviétique, masses immenses qui demandent à travailler,... Cà n'a pas trop changé à ma connaissance.
Pour Nouvelle Donne, le premier objectif c'est de s'insérer entre les 1% et les 99% qui restent pour avoir le droit au chapître, faire voter des lois ou faire appliquer des lois différentes par les lobbys puisqu'apparemment ils sont aux commandes. Le problème est ce bien le programme? Les partis classiques ont un programme n'est ce pas et çà ne marche pas, sinon pourquoi Nouvelle Donne et les autres? Est ce qu'on ne veut pas leur dire, "vous n'avez pas la pointure pour gouverner", puisque vous n'avez pas de programme et qu'arrivé au pouvoir vous ferez comme les autres? et là, désolé, on est à coté de la plaque, Nouvelle Donne est candidat aux européennes où se joue notre quotidien, plus que dans les municipales.
Quel programme en France pour Nouvelle Donne? n'est ce pas plutôt sur Bruxelles et les élections européennes qu'on devrait consacrer du temps? comment çà marche là-bas pour que malgré nos élections nationales, les alternances, les beaux programmes, l'Europe soit devenue tellement ultra-libérale, qu'on ait auto-détruit nos services publics au lieu de simplement les réformer, voté la directive Bolkenstein...
Autre sujet d'étude pour ASI: pourquoi le temps passé par les médias sur les élections est inversemment proportionnel à leur importance sur notre quotidien?
Je me souviens d'une intervention de la Ligue Communiste Révolutionnaire qui a voté à Bruxelles contre la première taxe Tobin sous prétexte "qu'on améliore pas le système capitaliste". Qui l'a su? Combien de milliards d'euros épargnés à la TVA avec 0.1% de taxe tobin? (je ne vise pas la LCR particulièrement, je l'ai citée parce qu'elle doit mieux résister aux lobbys que les autres et pourtant même elle...).
J'attends la couverture des prochaines européennes par les médias, à moins que ce soit encore une affaire de gros sous, et alors là les 1% qui commandent ont déjà gagné..., sauf à voter Nouvelle Donne ?
Faut-il être né de la dernière pluie http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_socialiste_unifié pour croire à tout ça. Dites Mr Rocard, il est autogéré ou pas votre nouveau parti?
C'est la nouvelle vieille donne.

3 modifs: c'est fou ce petit é que je ne peux pas enlever après le lien
des manoeuvres pour clouer le bec au FDG qui patine...et si ce "mouvement" s'alliait avec ceux-là pour animer un "Front Populaire" ??
regardons la "gauche" du PS tétanisée, plutôt que d'en appeler à ce Roosevelt mi-tique, devrait appeler JAURES pour ne pas servir de béquille aux solfériniens !!
"c’est bien d’avoir du temps libre encore faut-il savoir l’occuper."

Il est gonflé, Larrouturou! ou alors, ça fait longtemps qu'il a pas travaillé. Moi, ça fait bientôt huit ans que j'ai quitté, je me souviens bien que, transports compris, j'avais pas gagné beaucoup de temps par rapport à mon père, sauf que je m'occupais de mes gosses en plus, chose accessoire dont mon père était déchargé par ma mère.

Et maintenant que je suis retraitée, j'ai aucun problème pour occuper mon temps libre. D'ailleurs, je suis pas la seule: incroyable le nombre de gens, retraités ou pas, qui s'activent (et se désespèrent) dans des associations dont les subventions stagnent ou chutent alors que les besoins augmentent. Tiens, je suggère une grève de TOUS les associatifs, pour essayer de faire comprendre aux ahuris qui nous gouvernent qu'ils auraient du mal à se passer de nous. En attendant, faites simplement la liste.
Je reviens sur la réponse de Gaccio :
"je ne suis pas communiste, je ne veux pas tout piquer aux riches, je veux juste un équilibre décent."
Mélenchon idem.

"Si un patron gagne 100 et le salarié 10, le jour où le patron gagne 200 le salarié doit gagner 20. C’est simple."
Mélenchon idem.

"Après, je ne suis pas contre l’idée qu’ils s’en aillent tous."
Mélenchon idem.

"Si tu fais ton business en France, tu paies tes impôts en France. Sinon, tu n’es plus citoyen français. Johnny est gentil mais s’ils veut payer ses impôts en Suisse, qu’il vende ses disques en Suisse."
Mélenchon idem.

La question qu'on pourrait lui poser c'est est-ce qu'il l'a lu, le bouquin "Nous, on peut!" ?
Anne-Sophie, j'aime beaucoup ce que tu fais … d'habitude ;-)

Non parce que là je te trouve très légère. La question centrale, qui est dans toutes les têtes et dont on attend de ta part des questions insistantes et pertinentes comme tu sais le faire, et une des rares à en être capable, c'est le positionnement vis-à-vis du Front de Gauche. Forcément, on comprend l'enjeu. Or tu te contentes de ce paragraphe :
"Un Nous, on peut emprunté au Parti de gauche ? Gaccio s’en défend : "je ne suis pas communiste, je ne veux pas tout piquer aux riches, je veux juste un équilibre décent. Si un patron gagne 100 et le salarié 10, le jour où le patron gagne 200 le salarié doit gagner 20. C’est simple. Après, je ne suis pas contre l’idée qu’ils s’en aillent tous. Si tu fais ton business en France, tu paies tes impôts en France. Sinon, tu n’es plus citoyen français. Johnny est gentil mais s’ils veut payer ses impôts en Suisse, qu’il vende ses disques en Suisse."
Vraiment, ça t'a suffi comme réponse ? Tu as dans tes bagages suffisamment de connaissance du sujet, le bouquin de Jacques Généreux en question, au hasard, le travail fourni par toutes les composantes du Front de Gauche, pour ne pas te contenter d'un "ouais mais nous on est pas cocos, on veut pas de chars soviétiques et de couteaux entre les dents" !

Je n'étais pas le dernier à parler ici de la conférence de Larrouturou "pour éviter le krach ultime", excellent, à parler du travail énorme fourni par Olivier Berruyer sur son site "les crises", je leur suis reconnaissant, comme toi, de leur travail fourni, c'est pas des branquignoles, mais la création d'un nième parti politique à gauche du P.S. pose sacrément question quand la gauche du P.S., justement, se réunit pour faire front.

Bordel, c'est quand même pas anodin, et puisque les médias adorent, ça va avoir des répercutions, ça va faire des dégâts. Tout ça pour retourner sous le giron du P.S. à la première occasion, c'est d'une évidence !!!
Je partage le scepticisme de la majorité des intervenants... Les intentions de Nouvelle Donne sont louables, mais ça ne suffit pas à faire une stratégie politique de conquête du pouvoir, encore moins dans le cadre européen: ce sera l'énième diversion socialiste pour que le PS moribond conserve la première place dans le camp de le gauche (même si de facto le PS n'est pas de gauche)... Le chiffre surprenant de 3000 adhérents me laisse sceptique: en admettant qu'il soit réel, et non gonflé pour des besoins de communication, j'attends de voir s'ils se contenteront de signer un chèque ou s'ils agiront aussi sur le terrain. Enfin, Larrouturou refuse le Front de gauche tout en défendant des positions qui sont déjà dans le programme du Front de Gauche: j'y vois la résurgence d'un christianisme social et anti-communiste, où l'on imagine que les problèmes peuvent se régler en tendant l'autre joue et en touchant au coeur hommes de bonne volonté. Un peu de théologie de la libération ne lui ferait pas de mal, pour comprendre mieux ce que la révolution peut avoir de chrétienne, et de violente (Jésus, parfois plus war que peace and love : "je ne suis pas venu apporter la paix, mais le glaive. Oui, je suis venu séparer l’homme de son père, la fille de sa mère, la belle-fille de sa belle-mère : on aura pour ennemis les gens de sa propre maison").

Bref, c'est bien gentil de vouloir "un impôt européen sur les bénéfices", "une révolution fiscale", le système danois d'indemnisation du chômage (qui passe en fait par l'inscription en handicap d'une bonne partie de la population active, mais chut), de refuser le dumping social européen, etc. ... Et si l'Allemagne dit non, si le MEDEF&Co disent non, si lémarché disent non kommenkonfait? Parce que mettre en place tout ça, hein, ça ne pourra se faire sans quelques remous et tempêtes politiques/économiques/sociales qui n'ont rien d'une promenade de santé (rappels historiques: Europe années 30, Amérique Latine années 2000), et je n'ai pas l'impression que le refus du Front de Gauche et la recherche du compromis constitue la meilleure approche stratégique en la matière. De toute façon, pour l'instant, c'est les européennes, qui ne servent à rien vu la nature des institutions (le Parlement n'ayant pas d'initiative législative)... Wait and see...
"construire une Europe sociale et stopper l’hémorragie des licenciements"
Il y a comme un refrain de déjà-vu, déjà entendu.
Je suis curieux de voir où sont les 3000 adhérents....Acquis en 2 jours en plus ! Visiblement aux yeux de nos dirigeants nous sommes des crétins.
Et d'autres partis avec plus de 3000 adhérents n'ont pas le droit à cette couverture spontanée des médias.
Bonjour,
Je trouve la création de ce parti complêtement crétin.
Je suis désolé tous les arguments dans le fond sont bon, mais il constitue un concurrent immédiat au front de gauche qui malgré le sérieux de son travail sur tous les domaines y compris sur les aspects économiques (applications concrétes de la plupart des idées de Lordon), a du mal à rassembler car beaucoup tombent dans le panneaux de la personnalité exaspérante (ce n'est pas mon avis, mais je le concède) de Mélenchon.
Bref, tout le travail est déjà fait, si Larrouturou est Gaccio ont des ambitions personnelles (ça pu à des kilomètres) ils peuvent, dans le cadre du Front de gauche, revendiquer leur place de coprésident (avec ceux des autres partis qui constitution ce rassemblement). En résumé, rien ne va bouger, et ceux qui vont tomber dans ce Nième panneau vont encore manquer à l'appel des voix aux prochaines élections.
Moi je dis bravo et pert un peu l'espoir de voir un jour un pouvoir de gauche démocratiquement élu en France.
.....
Au fait, j'étais un soutien de Rousevelt 2012, mais là, c'est fini bien sur. Caremba, encore raté !!!
Encore un parti reformiste de plus...
Un parti de plus qui va utiliser de grandes phrases, de grands principes, de grands mots, d'illustres ancetres et parents pour qu'au final rien ne change...

Qu'ils reviennent quand ils auront autre chose que des mesurettes, mais des objectifs clairs et assumés, avec des strategies/methodes en coherence pour y parvenir.

Il faut du radical, malheureusement contrairement a ce que veulent faire croire certains, y'a pas de compromis possible, dans cette lutte y'en a toujours un qui pliera, souhaitons que ca soit pas toujours les memes....
Ceux qui ont pris part a des luttes sociales le savent, quand ca commence a parler c'est que l'un des camps est sur les rotules, l'avantage qu'ont les "possedants", c'est que trop souvent ceux qui devraient leur resister le font pas, mais eux n'oublient jamais d'imprimer leurs volontés.

La peur doit changer de camp, et c'est pas avec les mous qu'on a actuellement dans le paysage politique (et leurs propositions) que ca changera, je leur demande meme pas d'avoir une ligne revolutionnaire... mais au moins de proposer un reformisme radical..

Pour moi, le seul creneau electoral libre a "gauche", c'est le positionnement anti-UE clair et assumé, ca reste la seule ligne reformiste qui peut rester coherante dans le fond, avec les principes des courants socialistes.
Bah ! Un petit tour médiatique et puis s'en vont.
Les mendesistes... Ils passent leur temps à creer des sectes, à les dissoudre pour rejoindre d'autres partis pour y faire leur nid tel le coucou, avant d'aller se poser sur une autre branche.
Ben ouais quoi, Nouvelle Donne avec les nonagénaires E Morin et la veuve de Hessel en référence à Roosevelt... on aurait pu faire mieux. Et puis rien de tel pour tailler des croupières au front de Gauche aux européennes et ramener les petits déçus du hollandisme dans le giron du PS. Merci Nouvelle Donne !!Qui permettra de laisser le PS en tête de la gauche artificiellement. Pffffff. Et personne ne souligne cette évidence.
Nouvelle Gauche c'est ce qui prennent les idées du FdG mais qui le disent bien, qui le susurre et qui ne font pas de vague. C'est pour le bobo chic qui s'effarouche d'un rien mais qui quand même trouve scandaleux que l'Europe blablabla et que les Roms blablaabla mais que Mélenchon oulalala
Je me demande dans quelle mesure l'illustration du livre de B.Gaccio est, ou n'est pas, inspirée par l'illustration de l'album des Shoulders: Trashman Shoes

On peut -ou pas- imaginer que les dissensions déjà naissantes se terminent (comme dans la chanson) par une boucherie sanguinolente relayée par les journaux alors qu'il ne s'agissait au départ que d'offrir des roses.
Je ne sais jamais ou poser cette question alors je la pose ici:

Jamais, à gauche, on entend parler de rétablir l'échelle mobile des salaires ( inflation de tant / augmentation du salaire de tant)
J'avais lu dans le canard, à l'époque, Seguin disant que si les français avaient eu conscience de ce qu' impliquait cette décision, il y aurait eu du barrouf. Mais c'est passé.

Mais..
J'ai aussi entendu François Ruffin, dans une émission de là-bas si j'y suis, dire que l'europe s'est construite sur l'idée de la maitrise des coûts, c'est à dire, la maitrise de l'infation et par conséquent, des salaires.Voilà ou j'en suis de mes petites connaissances de la chose.

Et je ne vois pas pourquoi personne ne se saisit de cet outil.

Merci Anne-Sophie pour l'éclairage de cette nouvelle bande de futurs copains.
[quote=Anne-Sophie Jacques : ]Je vous parie mes cadeaux de Noël que ce sujet (l'Europe) sera l’objet de profonds débats au sein du nouveau parti.

A moins que L'Allemagne, le Royaume Uni et quelques pays nordiques ne décident de rompre avec une Europe du sud qui leur est de moins en moins utile.
"Bruno Gaccio, le père des Guignols de l’info, "
Le père, si père il y a, est Alain de Greef.

Guignols de l'info
Enfin ! Entre le parti socialiste ( qui a beaucoup déçu) et les mélenchoniens ( qui sont vraiment trop), voici le zuchte milieu: Larrououou ! turououou ! La gauche n'en finit pas d'étaler son intelligence. Elle égale presque la droite dans son aptitude à manipuler les médias.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.