49
Commentaires

Nouveau monde et vieux continent

Un tweet, un simple tweet, avec deux photos.

Derniers commentaires

Bof ce n'est que du visuel en effet.

À ce niveau-là ceux sont tous des politiciens complices de l'oligarchie financière...

Bref c'est la démocratie représentative le véritable obstacle a abattre pour les citoyens, autrement nous retournerons vers le moyen-âge et ses 99% de pauvres exploités par le 1% de l'aristocratie !
Peut-être que comme De Gaulle avait avalé une Jeanne d'Arc, François Hollande a avalé un vieux Louis 16 et Angela Merkel a avalé une Thérèse d'Autriche qu'on épouse pour la bonne cause.
Peut-être que l'Europe est vieille et défraichie et que les Amériques sont jeunes et dynamiques : les statistiques du monde ne le confirment pas.

De plus, les USA ont l'air de ne pas sortir de la loi des armes à feu comme au bon vieux temps des westerns et le Canada veut la peau de l'ours.
Faudrait arrêter de nous les présenter comme modèle du mieux. Par la même occasion si on pouvait arrêter de nous "vendre" le royaume du Danemark, sur lequel on devrait aligner notre politique économique. C'est pourri.
Ouh là ... moi je ne vois pas du tout ça !

Bon, déjà, si @si ne relaie pas, je ne vois rien du tout puisque que je ne suis pas dans le réseau en question.
Mais, mettons ...

Je vois deux photos qui se ressemblent beaucoup et ne disent rien du tout, et du coup, je me dis que ça doit être une façon de dire que tout s'est mondialisé, et qu'en même temps c'est sans intérêt.

Puis je lis la chronique, et je me dis que résolument, une image seule ne dit rien du tout, deux images ne disent pas grand chose, et une légende insignifiante permet de dire à peu près ce qu'on veut, sans que rien ne permette de départager quoi que ce soit.

Une pensée émue pour Chris Marker.
Citation Daniel: Un système fermé, dans lequel on entre comme assistant parlementaire à 25 ans, et où l'on termine sénateur, à 75 ans, sans jamais en être sorti, en ayant cumulé tout ce qu'on pouvait cumuler, et en tremblant instinctivement quand "les jeunes" sortent dans la rue, et bloquent les lycées

En ce moment, nos dirigeants doivent être entrain de repérer les étudiants leaders des manifestations de ces derniers jours pour essayer de les récupérer. Exemple: jadis Valls vice-président UNEF Paris 1)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_personnalit%C3%A9s_de_l'UNEF
Le physique ? Et Churchill, le bull dog anglais, il avait une tête de sportif? D'ailleurs, quand on lui a demandé le secret de sa longévité et de sa vigueur mentale, sa réponse a été laconique : "no sport!"
Honnêtement, c'est la chronique matinautes la plus inintéressante et mal assurée que j'ai eu à lire depuis que je suis abonné sur @si :\
Trudeau, le Premier ministre fils de Premier Ministre, c'est bien ça?

Obama, par contre, c'est la parenthèse enchantée, vous avez raison. Bush-Clinton-Clinton-Bush-Bush-OBAMA-OBAMA-Clinton.

C'est comment encore, l'exception qui...?
Perso, j'ai d'abord vu les innombrables logos et messages typiques des chaînes d'info à l'américaine (et dont s'inspirent les nôtres depuis quelques années).
Ensuite, j'ai vu vu la volonté européenne d'afficher une égalité entre les 2 dirigeants (2 pupitres) face à une habitude américaine de rabaisser le visiteur (le premier ministre canadien n'a pas de pupitre).
Pour ce qui est du physique, si la différence entre les 2 photos est évidente, je ne vois pas en quoi elle est révélatrice de quoi que ce soit. Si, demain, Obama cède sa place à Trump, les USA deviennent d'un coup une société ringarde ? Et si Hollande fait de même avec Valls, il faudra crier Cocorico parce que notre Président aura plus d'allure que la plupart des dirigeants étrangers ? C'est vraiment le niveau zéro de l'analyse politique...
Salut,
Je ne participe pas tant que ça au forum, mais là je bloque sur cette phrase :

[quote=DS]D'ailleurs, quel que soit son successeur, Trump, Clinton ou Sanders, ce n'est pas un athlétique basketteur qui s'installera à la Maison Blanche.

C'est quoi le lien ? Obama est noir alors c'est un basketteur ?
Je crois comprendre que, dans les successeurs présumés à Obama, on a que des blancs et que c'est regrettable, mais mettre en parallèle couleur de peau et condition physique me paraît douteux... J'espère me tromper.
ça n'a rien à voir mais hier, en allant chez mon libraire pour acheter le premier bouquin de Justine Brabant (ouais ouais, même que ça à l'air formidable) j'ai vu qu'au Comptoir des mots, chouettes librairie du 20è arrondissement, DS et son comparse interviennent le 20 mars pour parler de leur bouquin sur la liberté d'expression, thème de leur livre (évoqué par DS dans une précédente chronique).

Voilà, c'était la micro pub du jour, mais pour la bonne cause (faut surtout surtout acheter le livre de J.B.).
Ces deux photos me suggère une Amérique forte de ses valeurs inclusives et une Europe faible de ses valeurs exclusives devant la liberté de se marier.

Exclusivité (qui exclue) :
- deux personnes distantes sur la photo
- Merkel refuse encore le mariage en Allemagne
- Hollande a fait voter le mariage mais n'a pas exprimé de chaleur humaine régulièrement comme Obama. Une fois, depuis 2012, Hollande a exprimé un peu de chaleur humaine, à propos du film Le sociologue et l'ourson mais personne ne l'a entendu.

Inclusivité (qui inclue) :
- 2 personnes proches sur la photo
- Trudeau a signalé qu'il participera à la prochaine Gay pride par exemple. Quel engagement !
- Obama a soutenu et encouragé régulièrement, vivement, l'évolution législative durant son mandat. Non seulement devant la Cour suprême (deux victoires éclatantes) mais aussi en répétant des dizaines de fois la même construction de phrase chaleureuse et inclusive (No matter..., you can...) comme hier encore, 10 mars 2016, en présence de Trudeau: “No matter what province or state you live in, you have the freedom to marry the person you love”


Nulle doute que chacun verra midi à son heure mais il est vrai qu'on semble globalement se rencontrer. L'union et la force d'un côté, la faiblesse et la division de l'autre.
Tiens, c'est pas souvent, mais voilà un papier vraiment nul de Daniel. Sans rancune, Daniel, c'est le lot de l'édito quotidien, on comprend tous que des fois... pfrt.
Ah oui, Slate ("L'ardoise"), l'Amérique prétendument moderne et sexy, tandis que la vieille Europe, blabla WTF...

Mais qu'ils aillent donc y vivre, et bon vent ("good luck")...
C'est une des raisons pour lesquelles je ne regarde plus les informations à la télé, pour éviter la pollution des images et réfléchir avec ma tête et non mes tripes.
Vous avez tenté le test de Rorschach ?
Ce matin, Berruyer explique les victoires d'Hillary Clinton par le vote antisémite des noirs et hispaniques aux États Unis. Chaud les stats....

http://www.les-crises.fr/sanders-cachez-cet-antisemitisme-que-nous-ne-saurions-voir/#comment-348994
Pou François Mauriac le seul mérite d'être issu du Maquis, des FFL, ne garantissait en rien la capacité à diriger un pays, alors être issu de la "société civile".

Dans son bloc-notes il imputait les malheurs et catastrophes générés sous la IV° République, à la jeunesse et l'inexpérience de ses leaders principaux.

Pour le général De Gaulle lui même il considérait sa traversée du désert de plus de 10 ans comme l'occasion d'approfondir et de mûrir.

Quant au reste Cf Clémenceau, Chrchill, Blum etc...

Dès que j'entends les mots "moderne", "élites", "société civile", "vrai gens",... je sors mon révolver,
Aux armes...
Joe Biden a été impeccable en novembre sur la question des migrants syriens - il est vrai que l'effort n'est pas supporté par les Etats-Unis principalement.
Merci pour cette chronique
t es bien un mec Daniel, y a que le corps pour vous la , moi j y voie une femme au pouvoir et a cote un gars pas trop fute, et pour les state je voie , un enerv? et un premier de classe les bras croisés sagement devant son sexe .... bof pour les deux photos. Ensuite la viellesse ne dit rien de mauvais , on peut entrer enpolitique a la retraite , non? De plus au states les politiques aussi demarrent a 25ans meme 18 ans , vous etes en pliens mepris pour l Europe, et perso je prefere y vivre et me battre pour que la droite, le machisme, et l inegalite se reduisent , plutot que de rêver comme vous (c est bien votre generation qui idolatre les USA) au genie americain, vous ets meprisant pour nos jeunes que vous avez essayez de devalorisez en nous presentant Hoplait comme une diva du net ... Et en associant le nol d une femme a de la merde dans un de vos titre, bravo , c ets dure de viellir Daniel, je vous souhaites de passer vite votre crise existantielle sur la peur de la mort .
[quote=Si le rapprochement fait si mal au ventre, c'est par ce qu'il nous dit de l'épuisement européen, ce continent qui s'essouffle en interminables palabres. C'est par ce qu'il nous dit, aussi, de cette gérontocratie française, qui nous écrase tous les jours de sa médiocrité, comme le rappelle aujourd'hui, par coïncidence, une accablante enquête du Monde sur la "professionnalisation des politiques". Un système fermé, dans lequel on entre comme assistant parlementaire à 25 ans, et où l'on termine sénateur, à 75 ans, sans jamais en être sorti, en ayant cumulé tout ce qu'on pouvait cumuler, et en tremblant instinctivement quand "les jeunes" sortent dans la rue, et bloquent les lycées.]

Ce n'est pas un problème d'âge.
On peut être un jeune politique et avoir des idées de vieux. Cf. El khomri et Macron qui ont des idées de vieux libéraux !
On peut être vieux et avoir des idées révolutionnaires pour son pays, cf. Bernie Sanders.

Le problème actuel de la politique dans le monde occidental, c'est que les appareils militants qui vous aident à conquérir le pouvoir ont été progressivement phagocyté par les "classes moyennes"; le meilleur exemple en est le parti communiste où vous trouverez très peu d'ouvriers ou anciens ouvrier dans les organes de direction mais beaucoup d'étudiants, de retraités et d'apparatchiks.

Quel est le point commun de ces trois types de personnes ? Dans le système productif qui est le notre ils vivent principalement d'une rente et leur intérêt de classe est à l'exact opposé de celui des ouvriers et des employés. C'est au nom de leurs intérêts et de la conjonction de ces intérêts avec ceux de la grande bourgeoisie qu'on mène les mêmes politiques depuis 1983.

Les classes moyennes ont progressivement verrouillé le monde politique, le monde artistique, le monde universitaire et les médias. Bref ils contrôlent tous les organes de production d'idée. Quel gouvernement est capable de résister à l'opprobre des journalistes, des intellectuels, des artistes, des étudiants et des cadres dirigeants. Il est facile de mater les grèves des ouvriers, mais essayez de mater une manifestation étudiante et vous aurez toute l'intelligentsia du pays sur le dos.
[quote=Daniel Schneidermann]"on n'attaque pas sur le physique". Eh bien si, justement, on attaque sur le physique. On ne peut pas faire autrement que d'opposer les deux silhouettes de fières gazelles du président américain et du Premier ministre canadien en visite à Washington, aux chairs affaissées, aux silhouettes trapues, voutées, du couple européen. Tout, dans le duo américain, exprime l'élan, la conquête, la jeunesse, quand tout ici ne semble que résignation, ruses matoises, sordides compromis. (...) Si le rapprochement fait si mal au ventre,

Laissera-t-on passer ce 9.15 sans s'indigner du grossier cynisme (quasiment "trumpien") avec lequel Daniel Schneidermann nous inflige ce gastrodécryptage d'image? Cela signifierait que son jeunisme* (qui fait couple avec son technologisme) aurait diffusé dans le forum d'@si au point que le gâtisme qui le définit n'y serait même pas soupçonné. N'est-il pas évident pourtant que l'exaltation de la jeunesse est le (mé-)fait de ces gens âgés et de milieux pour le moins aisés qui, ayant oublié (s'ils l'ont jamais su) qu'"on ne peut" (dès le plus jeune âge) "s'empêcher de vieillir, mais qu'on peut s'empêcher de devenir vieux", ont physicogénétiquement transformé le vieillissement en état inéluctablement dégénérescent. Alors qu'au contraire sa nécessité signifie accomplissement par mûrissement de l'existant. Cela dit non sans préciser ce que "signifier" veut dire en bon Français**: à savoir exiger.



*Rappelons à cet égard et à l'opposé le début d'Aden Arabie de Nizan: « J'avais vingt ans. Je ne laisserai personne dire que c'est le plus bel âge de la vie », et plus probant encore celui de la Chanson de la plus haute tour de Rimbaud:
Oisive jeunesse
A tout asservie,
Par délicatesse
J'ai perdu ma vie.

** La majuscule signifie ici l'indissociabilité de "l'acte de langage" et de: non pas son acteur, mais bien son auteur.
Puis-je vous faire observer, cher DS, que vous avez exactement ce que vous méritez et ce pour quoi vous travaillez depuis des années: une "gauche" molle du genou qui ressemble étrangement à une droite dure et une Europe en pleine débandade faute d'avoir jamais existé et faute même d'y avoir jamais songé :

Fabriquer une monnaie totalement bidon dont le meilleur emblème figure dans ses billets lavasse représentant des monuments virtuels sans le moindre être humain. Coller dans ce boxon monétaire sans direction politique des pays aussi différents, et se priver de la planche à billet ainsi que de la plupart des leviers de la souveraineté, n'importe quel abruti pourvu du certificat d'études pouvait deviner où ça conduisait !

L'Europe achève donc de s'écrouler. C'est tant mieux... Le reste du monde n'est pas beaucoup plus frais et il semble que l'humanité qui ravage la planète ait fait son temps et bientôt terminé ses méfaits, par la force des choses ! C'est une excellent nouvelle pour les scorpions qui sont insensibles aux radiations atomiques...

Nul doute que, dans quelques centaines de milliers d'années, ils ne donnent naissance à une nouvelle race de petits prétentieux qui à leur tour tenteront de bordeliser la Terre ! Pour un temps limité...

Tout est un éternel recommencement !

PG
L'Europe n'a jamais existé, construction artificielle et ridicule elle s'écroule aujourd'hui de la plus misérable façon...

Et c'était tellement prévisible : quand vous mariez des carpes et des lapins vous espérez faire des petits kangourous ou des boites de petits pois extrafins Cassegrain ?

C'est une question sérieuse, si quelqu'un a la réponse je suis preneur !

PG
Moi, pour regarder les images, j'allume la radio.
Et les mots me les donnent, à l'instant, aussitôt.
A l'atelier, au potager à admirer mes salades (Ervé!!) point de télé.
Alors du petit poste, précieusement gardé
J'écoute les mots qui s'envolent ou restent.
Se fixent pour certains en fond de mon cerveau...
Un peu frais, vite ma veste.
Je rentre et des mots en fais un petit monceau
Qui m'amène à penser. Tiens, est-ce nouveau?

Pour regarder les images, allumez la radio.

GPMarcel
Visiblement, le fringant continent américain aime quand même bien la vieille Europe tout flappie quand il s'agit de faire des économies

"La Libye est plongée dans le chaos", constate le président américain. Le président américain emploie officiellement le terme de "désordre" , mais en privé, il parle de "merdier" (shit show), assure le journaliste Jeffrey Goldberg.
"Lorsque je me demande pourquoi cela a mal tourné, je réalise que j'étais convaincu que les Européens - étant donné la proximité de la Libye - seraient plus impliqués dans le suivi", affirme Barack Obama.
Le Premier ministre britannique David Cameron a ensuite été "distrait par d'autres choses", explique-t-il. Quant au président français Nicolas Sarkozy, il "voulait claironner ses succès dans la campagne aérienne alors que nous avions détruit toutes les défenses anti-aériennes", dit-il encore.
Ce genre de vantardise était une bonne chose, reconnaît cependant Barack Obama, parce que cela avait permis aux États-Unis "de nous payer la participation de la France, de sorte que l'intervention est devenue moins onéreuse et moins risquée pour nous."

La dernière remarque est collector ! Que la mégalomanie de N. Sarkozy soit capable de générer une baisse de risques et de dépenses militaires aux Etats-Unis est une qualité qui méritait d'être soulignée. Ceux qui, du coup, ont pris ces risques en plein face apprécieront.

(et sinon, je ne suis pas convaincu par l'analyse de l'opposition entre ces deux photos. Comme plusieurs au-dessus, je pense qu'on peut aussi la voir en opposition vassalité/égalité. Il faudrait inventer le tag ptêtbenqueouiptêtebenquenon pour certaines chroniques du matinaute)
On fait la meme avec des sud-americain ?

Genre Pepe Mujica et Kirchner ?

http://4.bp.blogspot.com/--_XOMPTrLHw/U6f2Zy6lDAI/AAAAAAAAlIA/qYVjUxtZodg/s1600/Jos%C3%A9+Pepe+Mujica+.+Los+fondos+buitre+quieren+comerle+el+petr%C3%B3leo+a+la+Argentina.jpg
SI on garde l'idée de l'opposition beaux / moches, ça veut peut-être dire aussi que pour le moment, en Europe, on ne sélectionne pas les politiques sur leur physique.... Ca fait plutôt plaisir.

Camarlette
Ça vole haut, ce matin...

Vous avez lu Oswald Spengler, cette nuit, ou du Marcel Gauchet ?

[quote=Tout, dans le duo américain, exprime l'élan, la conquête, la jeunesse...]

Oui, comme sur les publicités pour dentifrice, shampoing, cigarettes ou chewing-gums, qui ont vendu au monde entier avec succès une American Way of Life qui pue les pesticides, les cancers de la gorge ou du poumon, le gras et les gaz d'échappement, l'infotainment et les assurances privées, mode de vie dont les étatsuniens eux-mêmes sont les victimes de première ligne.

D'autres idées de tweets pertinents : un gratte-ciel et une ferme périgourdine ("tout, dans le gratte-ciel, exprime la poussée vers le haut, l'élévation, le défi..." gnagnagna). Non, j'arrête là, on a compris. Cette imagerie n'image absolument rien qui soit digne de nous aider à penser les choses.

Édifiant de bêtise...
Pas du tout l'interprétation que j'ai à la première vue.

Moi ce que je vois c'est :
- Amérique, seuls les USA ont droit à un pupitre, le serviteur Canadien fait le beau dans le vide à coté de son maître. S'il n'y avait pas la légende on pourrait le prendre pour un garde du corps.
- Europe, chacun son pupitre, Merkel si elle parle est d'avantage tournée vers Hollande et tend une main dans sa direction, donne l'avantage l'impression d'une relation entre égaux.

Je dirais que si Merkel n'avait pas l'air dépressive et Hollande celui de faire la gueule ça pourrait limite être de la propagande européiste.
Mais comme dans les deux cas le représentant du pays dominant parle, ça peut être plus l'évocation d'un parallèle que d'une différence.
Le Canadien est tout de même un fils de, si je ne me trompe pas, tout comme le prédécesseur de l’Américain... Et la possible future de ce dernier pays n’est-elle pas épouse de.... Bref, gérontocratie contre dynastie, en somme.
A relativiser quand on voit l'âge des probables candidats à la maison blanche : Clinton face à Trump, 69 et 70 ans en fin d'année au moment de l'élection...
D'un côté des jeunes et beaux, de l'autre des vieux moches, c'est ça ?
En 2017
Trump 71ans, ou Clinton 70ans
Hollande et Merkel 63 ans.

Edit (voir commentaire ci-dessus)
On y voit aussi autre chose.
On y voit Obama sur le coin gauche de la photo (là où se porte en premier le regard) derrière un pupitre signifiant "c'est moi l'important". Le PM canadien n'a d'autre choix que de croiser les mains devant lui, signe qu'il ne sait pas trop quoi en faire. Pas de tablette inclinée où les poser, pas de micro à saisir. Un plan où on le voit debout, bras ballants, presque.
L'asymétrie des puissances est visible sur la photo.
J'accueille, je domine.

Et la photo française... pouf pouf.
Hollande à droite (franchement...). Un pupitre pour chaque. Une illusion d'égalité qui dit la supériorité de Merkel.
Une diplomatie franchouillarde qui n'assume plus rien, faiblarde.
Perdition, dépression :(
Marrant, c'est pas du tout ce que j'ai vu en premier dans ces deux images....

Plutôt une soumission passive et docile du Canada à l'égard du Big Brother etazunien, mis en parallèle avec son équivalence en Europe, c'est à dire la soumission française face à la volonté politique allemande.

Comme quoi...

Bonne journée!

Nico
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.