16
Commentaires

Non, l'Etat islamique n'a pas attaqué Trump dans l'Ohio

C'est désormais officiel : Donald Trump, en passe d'être investi côté républicain pour l'élection présidentielle de novembre 2016, est bien "le plus grand troll de la planète". Après avoir soutenu que des milliers de musulmans avaient dansé dans le New Jersey, le 11 septembre 2001, après l'effondrement des tours du World Trade Center, Trump accuse, sur son compte Twitter, l'Etat islamique de l'avoir attaqué lors d'un meeting dans l'Ohio. C'est encore faux.

Derniers commentaires

"Vous ne trouvez pas étrange que le seul candidat a financer lui-même sa campagne , donc ne dépendant pas de beaucoup de gens ( dont l'armée ) soit celui qui réunit tout les autres candidats contre lui , y compris son camp .....?"

Donc ce qui constitue pour vous la principale (du moins celle qui explique tout le reste) différence entre Trump et les autres, c'est qu'il finance lui-même sa campagne? Le fait que ce soit un troll qui mène les républicains à leur perte collectivement ne suffit pas? Vous auriez pu au moins dire que c'est parce qu'il est reptilien...
Pas très ricains cette façon de débarquer ( ah ! ah ! ...) dans un meeting politique pour se battre.....Ces ricains qui se relaient toute les 4 ou 6 h devant la maison blanche pour y manifester contre la bombe , le vietnam , la guerre en irak , le massacre des animaux de laboratoires , etc.....tout d'un coup , comme ça , ils n'en peuvent plus des propos de Trump , a ce point qu'il faille annuler ces meetings , vraiment , vous en êtes sur...?...Moi je s'rais républicain , j'enverrais bien quelques "éléments incontrôlés" foutre la pagaille dans ces meetings pour prouver que , décidément , non , on ne peut rien faire avec ce populiste ! Pareil si j'étais démocrate ( ou démo...RATE !!!!! comme disait zappa )

Ce que je m'efforce de dire c'est que ce qu'y se passe en ce moment dans la campagne de Trump sent très très fort le coup monter.....Ainsi les "minorités" ont peur de cet ultra-libérale new-yorkais...? Mais peur de quoi , au juste...?

Et puis une dernière chose....Vous ne trouvez pas étrange que le seul candidat a financer lui-même sa campagne , donc ne dépendant pas de beaucoup de gens ( dont l'armée ) soit celui qui réunit tout les autres candidats contre lui , y compris son camp .....? mais , pardon , je suis un affreux complotiste....
un Trump ça trompe énormément...
Pour les curieux, quelques articles que j'ai trouvés instructifs pour comprendre le succès de Donald Trump (en anglais, désolé) :

- This French Philosopher Is The Only One Who Can Explain The Donald Trump Phenomenon http://thinkprogress.org/politics/2015/09/14/3701084/donald-trump/
- Donald Trump’s “Ban Muslims” Proposal is Wildly Dangerous But Not Far Outside the U.S. Mainstream https://theintercept.com/2015/12/08/donald-trumps-ban-muslims-proposal-is-wildly-dangerous-but-not-far-outside-the-u-s-mainstream/
- Chris Hedges: The Great Unraveling http://www.truthdig.com/report/item/the_great_unraveling_20150830 (vf dispo ici : http://www.les-crises.fr/un-terrible-denouement-par-chris-hedges/)
- Explaining Donald Trump's Dick http://www.motherjones.com/kevin-drum/2016/03/explaining-donald-trumps-dick

(le dernier est, hélas, pertinent aussi)
Quand un sale con veut s'acheter une virginité, il faut absolument qu'il ait un autre sale con comme faire-valoir.
Eh oui c'est désespérant, et le pouvoir russe commence aussi à utiliser l'argument (maigre consolation pour les opposants à Poutine). Mais il y a une différence avec le régime chinois et d'autres : la presse continue d'y constituer un vrai contre-pouvoir, malgré les monopoles et les manipulations... cela est précieux, et laisse espérer que Trump sera battu... par Sanders ? soyons fous, mais il y a bien un risque que cela arrive : alors la propagande chinoise devra aussi expliquer que la démocratie US a permis à un "socialiste" de gagner.
Les spécialistes de la clarté dans la confusion:

https://www.youtube.com/watch?v=roZNMwFYQt0


ça devrait nous aider.
Des médias américains expliquent qu'en fait, cette façon de faire monter la tension, ça n'aurait aucun rapport avec Bernie Sanders... Et plutôt à voir avec les réseaux liés à Soros... et donc en fin de parcours à Clinton.

Mais on peut aussi se contenter d'utiliser Trump comme une éponge à clics.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.