107
Commentaires

Nafissatou Diallo, sous le feu des révélations et allégations

Après l'audience de vendredi 1er juillet, allégeant les conditions d'assignation à résidence de Dominique Strauss-Kahn, la presse new-yorkaise multiplie dans un certain désordre les révélations et les allégations négatives sur son accusatrice, Nafissatou Diallo.

Derniers commentaires

D'après le Nouyorqueposte, Nassiffatou Diallo appartiendrait à la branche hôtelière d'Al Quaida... Elle aurait été envoyée par Ben Laden lui même. D'ailleurs, l'inculpation de DSK et la disparition de Ben Laden a quelques semaines d'intervalles, simple coïncidence ? Mais bien sûr ! Et faudra bien qu'à un moment, Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier expliquent leurs rôles précis dans toute cette affaire, y en a marre de leurs mensonges, qui ne trompent que les naïfs... Et on ne me fera pas croire que c'est par hasard qu'une étrange organisation Qatari rachète le PSG pile dans ce contexte. Ras-le-bol qu'on nous prenne pour des cons ! Je ne dirais pas ce que je sais à propos des organisations judéo-maçonniques à la solde des banquiers illuminatis, mais j'en suis sûr : On a voulu faire chuter DSK. Parce qu'il savait des choses sur les morts de Pierre Bérégovoy et de Coluche. Il allait parler. Certains étaient très inquiets en haut lieu... Je n'en dirais pas plus, ce message est déjà une vraie bombe, et je sais que la CIA est déjà sur ma piste.
Dites moi la rédaction, sans vouloir paraître défendre le champion français machin truc, je me pose quand même la question de la bataille de com'.
Il ne me semble pas, à première vue, que ce fut lui qui la commença. Je crois même qu'à l'origine, sa défense avait dit un truc du genre : "arrêtez d'en foutre plein la gueule à DSK, on a des éléments sur Dialo et on la ferme nous". Je pense que, d'une certaine manière, le lynchage de la petite évite le lynchage du gros. Et au début, faut avoir un peu de mémoire, c'est le gros qui se faisait lyncher.
Les procs et les avocats étazuniens sont vraiment extraordinaires, ils peuvent inventer n'importe quoi pour arriver à leurs fins. Il m'arrive de regarder les "feux de l'amour", ne criez pas, et bien là je dois dire que la réalité dépasse la fiction.

Cela dit, la dernière des salopes manipulatrices menteuses tricheuses peut-elle être violée sans problème ?
Ce que l’affaire DSK… et plus particulièrement après l’audience du 1 juillet… nous permet de comprendre, ce sont les raisons qui font que seule une femme violée sur dix porte plainte…

.

Car, si vous avez plus de 15 ans et avez porté une mini-jupe un jour, ne serait-ce qu’une fois, n’allez surtout pas porter plainte pour viol !

___________________

Il est clair que (la petite) Tristane Banon aura besoin de soutien.

Dans le cas contraire...

On peut craindre le pire.

Sur qui peut-elle compter ?

Les médias ?

J'en doute.

La classe politique ?

La bonne blague !

Aucun "avocat vedette" n'a souhaité la représenter... (et aucun d'entre eux, n'a, à ma connaissance jamais "pris" une affaire de viol)...

Elle sera seule à moins qu'il y ait une prise de conscience citoyenne du danger qu'elle court ; et pas seulement des associations féministes...

Elle aura besoin du soutien de la ménagère de plus de 50 ans, et de toutes les autres ainsi que des hommes.

Peut-on attendre de votre rédaction un soutien raisonné, une veille et un suivi vigilants au sujet de ce que sera l'affaire « Banon contre DSK » ; vigilance et objectivité qui, on peut l’espérer, tiendront tout de même compte de la di-symétrie des forces en présence ?

Oui ? Non ?
C'est quoi cette histoire de dialecte Furlani? Je connaissais pas et je n'en trouve aucune trace sur le net... Quelqu'un aurait-il des précisions?
supputons, supputons, il en restera bien quelque chose..

supputons que la femme de chambre ait eu l'intention de piéger dsk. elle se débrouille pour que du sperme d'icelui se trouve sur ces vêtements. lorsque dsk s'en rend compte, too late : ce qui expliquerait la rixe post coitum supposée, dsk réalise la situation " bill- monica"
Cette affaire a dû commencer ainsi :
"Contentez mon désir, et n’ayez point d’effroi ;
Je vous réponds de tout, et prends le mal sur moi [...]
Et le mal n’est jamais que dans l’éclat qu’on fait.
Le scandale du monde est ce qui fait l’offense,
Et ce n’est pas pécher que pécher en silence." (Tartuffe, acte IV)

Et puis le scandale est arrivé, le courroux divin s'est déchaîné, comme dans le livre d'Ezéchiel:
"Tu seras un opprobre et une honte, une leçon et un sujet de terreur pour les peuples qui t’entourent, quand j’exécuterai sur toi des jugements avec colère ..."

Et maintenant, on parodie Ionesco, c'est "La tentatrice chaude" !

Sans juger sur le fond, on peut relire "la dent d'or" selon Fontenelle : "Assurons-nous bien du fait, avant que de nous inquiéter de la cause" ; et surtout la fin : "Cela veut dire que non seulement nous n'avons pas les principes qui mènent au vrai, mais que nous en avons d'autres qui s'accommodent très bien avec le faux.".

Bref, j'ai du mal à suivre...
L'article d'Agnès Maillard, sur le Monolecte.
Une bouffée d'air...
La scène se passe place des Ternes, l'auteur accompagné d'un producteur assez fou pour soutenir son projet de film, rencontre un banquier. Ce dernier échange une blague avec le maître d'hôtel :


(...)« Pour une fois, "la truffe" n'a pas mauvais goût. »
Ma - légitime - perplexité dut faire peine à voir car on m'expliqua aussitôt : « truffe », employée en cette occurrence au singulier, désigne au pluriel l'ensemble des hommes politiques socialistes dans la haute restauration parisienne.
Et comme buté, et tout de même froissé - pour le principe - de voir ainsi désignés des gens pour qui j'ai eu l'impardonnable faiblesse de voter en 1981, je m'enquerrai des raisons de cette appellation, le maître d'hôtel, confit dans son mépris, lâcha ces mots étranges : « Ils sont spéciaux, oui, spéciaux... Voyez-vous... Notre carte propose des plats réputés, mais... » Il fit un effort de mémoire pour s'assurer qu'aucun de nous n'avait mangé de truffe et, puisque c'était précisément le cas, il termina par ces mots : « Mais ils ne commandent que des plats comprenant des truffes car, s'ils n'ont pas l'excellence de certains autres, à la carte, ce sont les plus chers.»
On a quelques mérite, après cela, à envoyer ses gosses à l'école avec des paquets de riz pour les affamés de Somalie car, à ma connaissance, Kouchner n'a procédé à aucune collecte de truffes chez les ministres et parlementaires socialistes. (...)

Frédéric H. Fajardie, Chronique d'une liquidation politique p.22, La table ronde, 1993
On nous fout tout par terre...;On avait un très beau scénario avec une pauvre fille, honnête,travailleuse,courageuse (une sainte venue d'Afrique) qui était victime d'un homme riche, puissant et pervers et qui grâce à elle était démasqué et mis au rang des criminels comme il le méritait. Au lieu de ça on nous propose une sordide histoire de prostitution. .......... Je dis non!
Ce scénario là est trop moche ou trop banal il faut trouver autre chose .... une machination politique avec des vrais espions, des faux policiers etc... ça aurait plus de gueule
des révélations fêlées, comme dirait la duchesse..

toutenbateau
Avec le nom de Diallo, c'est un grand nom Peul qui est éclaboussé, quand je dis grand, immense, très disséminé dans l'Afrique subsaharienne, issu de la noblesse indigène. Je suis triste de cette contamination, une de plus, des turpitudes de notre monde cinglé, comme si on ne leur en avait pas déjà assez fait.
Je suis de plus en plus souvent proche du point où ce n'est même plus la peine d'essayer d'analyser les médias, elles n'ont plus rien à faire d'autre que leur rôle de caisse de résonance d'un grand bruit déconnecté de la vérité à 95%. C'est le haut-parleur dans la cour de récréation. La grande kermesse. La quinzaine commerciale et l'histoire avant d'aller au dodo. Ne perd-on pas son temps à trier le 5% de vrai alors qu'on connait déjà le but de tout ceci ? Ne perd-on pas son temps à jouer les faux naïfs, les vierges effarouchées ? Sur le plan de la pensée, faut-il encore faire semblant de jouer à analyser la presse ? Ou est-ce plus fécond de jeter la dernière pelletée de terre, une bonne fois pour toutes, sur ce monde-là et s'occuper d'autre chose ?
Pauvres entubés de nous. Le pire n'est pas certain, mais on ne l'imagine que très difficilement, on ne se l'avoue pas, lorsqu'il est sur nos têtes.
Certes ! Chez une victime, on n'aime rien tant que son traumatisme tétanisant ; aussi, une victime qui ne perd pas le Nord n’est déjà plus tout à fait une victime mais bien… plus prosaïquement : une calculatrice bientôt détestable.

.

Mais alors...

.

Jusqu’où le PS et les journalistes de télés vont-ils descendre et avec eux, ceux qui pourraient être encore tentés de les y rejoindre ?Journalistes politiques dépouvus de morale publique (faute de formation ou bien, d'exemples à suivre ?), et qui ne servent que la force et la puissance, où qu’elles soient, d’où qu’elles viennent, et plus encore, lorsque le vent tourne du côté de cette même force et de cette même puissance, au détriment d'une information honnête et responsable.

.

Bien sûr, dans la classe politique et celle des journalistes, nombreux sont ceux qui, en soutenant DSK, ne souhaitent pas jouer leur avenir politique et/ou professionnel à la roulette juridique et des sondages de popularité à venir.

.

Ne pas négliger bien évidemment le soutien communautaire à DSK ( My communauty, right or wrong !) et l’allégeance à la cause sioniste : un DSK Président, ce n’est pas rien dans cette perspective.

.

Il suffit de se rendre sur la RDJ de BHL pour y lire un soutien inconditionnel, sans réserve, sans nuance aucune, à DSK dès le premier jour. Et quand on sait que ce soutien ne peut en aucun cas avoir pour racine une quelconque vigilance à l’encontre d’un antisémitisme larvée du type « affaire Dreyfus », et moins encore un souci purement politique de défendre les intérêts de la gauche et des classes populaires (la bonne blague !)

.

Que reste-t-il alors ?

.

Il reste du côté de BHL et de quelques autres un : « DSK ne peut pas ne pas être respectable car il ne peut ne pas être notre prochain Président ». Affaire Dreyfus inversée : pour BHL, DSK est innocent parce que… juif et sioniste.

.

Quant au PS : ce parti a vu le pouvoir à terre ; il sait qu'il suffit de se baisser pour le ramasser (avec un DSK que l'on dit gagnant à tous les coups ?), et ce faisant... remettre en route des carrières gelées, comme en stand-by, depuis la défaite de Jospin : soit plus de 15 années de placard pour des carriéristes aux dents longues et à la vue... courte.

.

Ministres, secrétaires d'Etat, conseillers, sénateurs, députés, innombrables possibilités de conflits et de prises d'intérêts lucratifs, le plus souvent, en toute impunité... salaires, indemnités (ministre un jour, ministre toujours !), plans de retraite... qui feraient pâlir d'envie même un rentier car, rares sont ceux qui quittent la politique plus pauvres qu'en y entrant ; tout en sachant qu'un parti, pareil à une entreprise, qui n'est plus capable de proposer de telles perspectives professionnelles à ses membres est condamné à la marginalisation et au déclin.

.

***



Et nous, comment allons-nous faire face à ce qui ressemble depuis le 1er juillet à un viol de nos consciences par une partie de la classe politique et la quasi totalité des journalistes des grands médias ?

.

Oui ! Nous qui ne sommes pas encore descendus au plus bas de l'échelle d'une considération morale ou bien, d'une décence commune à tous les gens de bonne volonté ; gens de bien aussi qui n'ont pas renoncé au respect de soi, et qui se tiennent éloignés d'une intériorisation cynique ou servile d'un environnement politique et social délétère où tout est possible puisque tout est permis ; environnement qui n’épargne plus personne : hier un Badinter (chez Pujadas le 19 mai) ; aujourd'hui 2 juillet 2011, un Jean Daniel qui demande déjà à la justice américaine de s’excuser auprès d’un DSK maintenant victime.


Aujourd'hui 3 juillet 2011, un sondage indique qu'un f(F)rançais sur deux souhaite le retour de DSK en politique... 64% des militants du PS...

S’agit-il là d’une intériorisation cynique ou servile (affaissement moral ; perte de repères...), d'un environnement politique et social délétère où tout est possible puisque tout est permis ? Ou bien encore... d’une intériorisation-adhésion inconsciente à la racine de laquelle on trouverait le refoulement d'une indignation et d'une colère inexprimables en l’état tellement la coupe est pleine… à des fins d’éviter la douleur d’une angoisse plus insupportable encore ?

Quant à la culpabilité de DSK qui ne sera jamais jugé coupable, qui nous empêche, nous citoyens et électeurs, de reconnaître que, décidément, DSK ne peut pas se présenter aux primaires du PS ? Car il ne peut pas être candidat... pour une simple raison : il ne peut pas occuper la fonction de Président.

Et si dans les jours et les semaine à venir DSK devait être coupable de quoi que ce soit et son entourage avec lui : ce serait de vouloir poursuivre une carrière politique au plus haut niveau.


Après la lepénisation de la France (3), n'assistons-nous pas à sa berlusconisation avec ce viol de nos consciences politique et morale ?

.

Une France qui ne mériterait alors qu'un Président, non pas au dessus mais... en dessous de tout, et de nous tous pour commencer, sans doute dans la mémoire d'une présidentielle de 2007 qui a vu Sarkozy ouvrir le bal d'une transmutation de notre société dont la veulerie démissionnaire n'a pas fini de ronger le coeur.

.

Certes ! Un général, une fois, a pu affirmer, dans le passé, que les f(F)rançais étaient des veaux.

.

Mais… jamais il n’a été dit que nous étions des porcs !

.

Aussi, il serait bon que la classe politique et que les journalistes ne l’oublient pas.
comment font ceux qui ont des certitudes sur ce qui s'est passé ou pas, au vu des maigres éléments d'information qui nous arrivent.

on n'est même pas sûr qu'il y a eu rapport sexuel (ce que, me semble-t-il, DSK dément toujours). Les traces de sperme ne prouvent évidemment rien, et s'il est vrai que ND a craché du sperme, des traces de sa salive devraient y être trouvées, je ne sache pas que l'accusation en ait fait état. Quant aux traces de violence, on n'en sait pas plus sur la façon dont elles ont été produite, ni par qui...

Est-ce que pour autant elle a menti ? Pas sûr non plus, de tout évidence. Même les variations de témoignage sur son emploi du temps peuvent être le contre coup du choc émotionnel, après tout. Pour ce qui est des autres mensonges... importants pour la procédure, mais pas pour la recherche de la vérité.

je ne vois qu'une explication : chacun, ici comme ailleurs, se dépêche de croire ce qui l'arrange :(
Au rythme crescendo auquel tombent les nouveaux délits qu'aurait commis cette femme, on s'attend chaque seconde à pire.
On va bientôt nous apprendre qu'elle dirigeait le FMI, tu vas voir.
J'aimerais que tous ceux qui ont pleurniché sur la "victime"s'expriment maintenant.Etrangement muets....Traiter cette femme de victime insulte les vraies victimes.
Dominique, nique, nique est un garçon de la plus extrême délicatesse, toutes les femmes qui l'ont croisé peuvent en témoigner...

De plus notre premier communiant est blanc, juif et multimilliardaire, comment une grosse pute de négresse musulmane et fauchée pourrait-elle troubler sa sérénité de parvenu et de maître du monde ?

Hier il a bouffé des pâtes au truffes à 100 $, ce bon bougre... Et elle a bouffé quoi, la pute ? Tout le monde s'en branle: c'est jamais qu'une sale pute de négresse et elle peut crever la bouche ouverte, ça ne concerne en rien l'élite Newyorkaise qui se fout totalement de ce qui a pu arriver à ce moule à bittes, cette gueule de chiottes, cette marchande de chaude-pisse, cette lécheuse de derrières, cette avaleuse d'étrons, cette bouffeuse de vérole ?

Merci à Pierre Louÿs pour son aide (Trois Filles de leur Mère)
Quel syndicat? Le syndicat des femmes de chambres serait-il mouillé dans une sombre affaire de proxénétisme ?
Donc logiquement c'est bien la femme de chambre "qui a agressé ce pauvre DSK" ! En plus elle aurait tenté d'en tirer du fric , elle a fait du blanchiment d'argent, fait partie d'un réseau de prostitution, fréquenter des gens douteux " la liste s'allonge tous les jours un peu plus ....

.Bref heureusement que DSK a fait bien les choses pour sortir de son rôle de "femme de ménage" une dangereuse prédatrice d'homme "blanc friqué !

Ben oui avec un tel passif je penses qu'elle va être accusé elle-même d'avoir voulu pièger ce Malheureux DSK pour le voler et le trainer en justice lui qui n'a rien à se reprocher ....!

Avec tout ca en plus la télé et les médias en général "relaient " la nouvelle : ca y est on sait tout sur la femme de chambre au passé immaculé ! Lynchons là parce que c'est tout ce qu'elle mérite d'avoir osé " attaquer un pauvre homme " qui s'occupe bien de sa famille, sans avoir jamais trempé dans une quelconque affaire de gros sous.

Bah elle fera de la taule voilà la morale est sauve ........Cocorico nous sommes bien les meilleurs en tout et surtout dans les Fables dignes de la Fontaine .....Ha les politiciens que des gens biens ....

Restons chez nous et vivons cachés on sait jamais ce qui peux se retrouver sur notre "pedigree" si on osait "seulement touché à un de ces Môssieurs ....J'ai peur là !
Un sondage qui fout les jetons.
...et qui fait douter de la santé mentale d'un sondé sur deux.
JREM excusez moi pour les tarifications de féllation je vois que vous etes un expert pour l age .en dessous de 12 ans c est combien?
Apparemment, la nouvelle tournure supposée des évènements à New York, laisserait penser que M Strauss Kahn serait tombé dans le piège dont il avait lui même craint l'éventualité quelques semaines avant ses déboires actuels.
"un homme averti en vaut deux..."
La question que je me pose aujourd'hui, en cas d'un retour de ce dernier à la politique française, est :
Peut-on confier la destinée d'un peuple à un homme dont on sait qu'il n'a aucun contrôle sur lui même?
Comme je ne peux croire qu'il soit un crétin, j'ai bien peur que l'on ait à faire à un malade compulsif dans le meilleur des cas.
Qui serait tenté d'avoir à la tête du pays, un homme dont on connait la vulnérabilité, et qu'on pourrait faire chanter à la première histoire de jupon venue, réelle où fantasmée?

Je me dois de préciser que je suis, dans l’ensemble, assez proche des idées défendues par DSK.
Pourquoi faut-il qu'une santé sexuelle débordante soit le signe d'une incapacité de gouverner? J'aurais à votre place peur d'être gouverné par un homme frustré si j'avais à choisir...
ce n'est pas qu'une question de sexualité débordante, ce pourrait être tout autre chose que ma réflexion serait la même :
l'impression d'avoir en face de moi un homme gouverné plus par ses envies que par sa raison. A certains journalistes qu'il avait rencontrés en "off" 1 mois avant cette affaire, il disait craindre une accusation de ce type, et pourtant, il n'aurait pas hésité (si les traces de sperme retrouvées sur les lieux et sur les vêtements de cette femme sont bien des faits avérés) à sauter à pieds joints sur cette mine.
J'ai perdu toute confiance en lui.
C'est un préjugé de penser à partir de cette dichotomie raison/pulsions. Permettez-moi de vous rappeler la froide rationalité avec laquelle les nazis comptaient supprimer les Juifs de la face de la terre. La technique est au service d'une cruauté d'autant plus effrayante qu'elle est calculée rationnellement.
Je suis désolé mais sur ce coup là l'idée des deux qui s'entendent sur un extra tarifé est plus crédible que le DSK qui viole et repart tranquillement déjeuner avec sa fille. Elle a menti. Ouvrez les yeux.
N empèche que le N Y Post est un journal de beaufs americains ,car leur justice est machine a broyer .Et si D S K n avait pas ses millions de dollars et les meilleurs avocats ,il serait en taule pour 20 ans. Ce qui prouve que leur justice est bien pire que la notre, et le procureur machin un réac naze de premiere bourre . Ceci dit notre grand séducteur même s' il a subit une injustice des plus degueulasses restera dans les annales qu' un putassier de 62 ans se payant une prostituée de 30ans à 200 dollars la fellation la classe...
Le NewYorkPost ne se contente pas de ressasser les errances de la femme de chambre : DSK en prend aussi pour son grade dans un article assassin dont le titre signifie un truc comme “Le dégoûtant froggy n'est jamais qu'un porc purulent*” et se termine par “DSK. Vous serez bientôt le problème de la France.”
Je vous laisse découvrir le reste en anglais dans le texte...
Nous sommes donc sur un site de décryptage d'infos... une antidote supposée aux emballements médiatiques, aux approximations, aux angles morts idéologiques, etc. :o))) Dommage que cette ambition ne résiste pas aux trois lettres maudites : D S K.
Aucune vérité judiciaire n'est encore dite sur les événements du Sofitel. DSK n'est pas innoncenté, il n'était pas coupable auparavant. Sévices subis ou non par la jeune femme ? Intention de celle-ci de provoquer ou tout du moins d'exploiter la situation ? Rien n'est avéré pour l'instant. Il est affligeant de lire ici autant de simili-vérités tenues pour acquises, de convictions défendues avec hargne. On se croirait sur un forum de BFM ou de TF1.
Mais il est vrai que le ton a été donné, dès le début de l'affaire par le tenancier de la boutique. Une semaine après une émission consacrée à Outreau, Daniel S. semblait prêt à envoyer les pelleteuses creuser dans les jardins municipaux de Sarcelles pour y trouver les preuves que Barbe bleue venait bien de se faire coincer au Sofitel.
Dommage.

François-Olivier, abonné dans sa deuxième année.
serait-elle "capa de tutti capi" = impératrice de la Mafia, un viol est un viol, un viol est un crime et sa victime mérite réparation/condamnation, fric... peu importe !
et je me pose la question : la diffamation est punie, en France et aux USA (petit clin d'oeil aux medias)+ la présomption d'innocence est reconnue en France et aux USA........ seulement pour les accusés ?
Jusqu'où vont-ils donc descendre ?

__________

Ce que l’affaire DSK… et plus particulièrement après l’audience du 1 juillet… nous permet de comprendre, ce sont les raisons qui font que seule une femme violée sur dix porte plainte…

Car, si vous avez plus de 15 ans et avez porté une mini-jupe un jour, ne serait-ce qu’une fois, n’allez surtout pas porter plainte pour viol ! Un peu comme dans l’Etranger de Camus : Meursault sera condamné à la guillotine non pas pour le meurtre d’un homme qui le menaçait de son couteau mais pour n'avoir pas pleuré à la mort de sa mère... tête en l'air qu'il était.



***



Quant à la garde rapprochée de DSK qui souhaite son retour dans les meilleurs délais afin qu'il puisse se présenter aux primaires du PS - Les Moscovici, Hollande, Le Guen et tous les journalistes de télés (1) avec eux... Qui dénoncera le fait que des leaders d'opinion prennent vraiment leur Pays, qui encore le nôtre, à savoir la France (2), pour une trainée, et la fonction de Président de la République… celle de souteneur ?



Des journalistes et une garde rapprochée qui n’en sont déjà plus à se demander comment le sperme de DSK s'est retrouvé sur les vêtements d'une femme de chambre (fait établi – tout comme d’autres faits eux aussi établis scientifiquement, sévices corporels inclus) mais bien... et sans sourciller le moins du monde, si cette victime (3) a cherché ou non à tirer profit d'une situation imposée par un homme que les médias veulent pour Président (4) ; un homme qui ne trouve rien de mieux, à l'occasion de ses déplacements, que d'imposer des fellations à des femmes de chambre qu'il voudrait consentantes malgré elles car… il n’est pas nécessaire de faire preuve d’une imagination débordante pour penser qu’elles n’attendent que ça, même et surtout, celles qui ne demandent qu’une chose : qu’on les laisse faire leur travail de femme de chambre... et certainement pas un travail de domestique corvéable à merci, corps et biens.



Mais alors...

Jusqu’où le PS et les journalistes de télés (5) vont-ils descendre et nous avec eux pour peu que l'on soit tentés de les y rejoindre ?



Oui ! Nous qui ne sommes pas encore descendus au plus bas de l'échelle d'une considération morale ou bien, d'une décence commune à tous les gens de bonne volonté, gens de bien qui n'ont pas renoncé au respect de soi, et qui se tiennent éloignés d'une intériorisation cynique ou servile d'un environnement politique et social délétère où tout est possible puisque tout est permis ; environnement qui n’épargne plus personne : hier un Badinter ; aujourd'hui 2 juillet 2011, un Jean Daniel qui demande déjà à la justice américaine de s’excuser auprès d’un DSK maintenant victime.



____________________



1- Quiconque n'a pas vu et ni entendu Olivier Mazerolles sur BFMTV le 1er juillet 2011, à l'heure où DSK re-passait devant le juge, ne saura jamais jusqu'où le métier de journaliste est descendu.



2 - Une France qui est tout ce qui nous reste pour l’heure, en attendant une Europe unie, forte, fraternelle et démocratique : d’où l’importance de l’élection présidentielle.



3 – Chez une victime, on n'aime rien tant que son traumatisme ; aussi, une victime qui ne perd pas le Nord n’est déjà plus tout à fait une victime mais bien… plus prosaïquement : une calculatrice bientôt détestable.

4 - C'est la nouvelle donne : la France ne mériterait donc plus qu'un Président en dessous de tout, et de nous tous pour commencer (en effet : qui d'entre nous aurait l'idée de bousculer... sinon de violer une femme de chambre ?!) sans doute dans la mémoire d'une présidentielle de 2007 avec Sarkozy pour ouvrir le bal des maudits.

5 - Journalistes a-politiques, veules, sans honneur et sans morale qui ne servent qu’un parti : celui de la force et de la puissance où qu’elles soient, d’où qu’elles viennent, et plus encore, lorsque le vent a tourné en faveur des ressorts de cette même force et de cette même puissance.
De nouveau, la position de la défense de barricader l'accès médiatique à N. Diallo tout en l'érigeant en femme pieuse et mère courageuse blessée jusqu'au tréfonds de son être ne pouvait tenir bien longtemps (elle ne se serait pas réfugiée dans le local mais aurait continué ses ménages avant d'avoir affaire à la Direction de l'Hôtel).

De là à recrédibiliser la thèse du complot (les milliers de dollars qu'elle aurait reçu sur son compte avant de faire son "coup") il n'y a qu'un pas. La balle est dans le camp des avocats de DSK : Vont-ils simplement lui permettre de s'en sortir avec les honneurs
ou
vont-ils remuer ciel et terre pour trouver les éventuels commanditaires (antenne de veille anti-DSK à NYC ?). Bel exemple de zèle professionnel dans tous les cas.

Et pas fâché de voir Debré ravaler sa chique de même que le couple reprendre du poil de la bête. Il vont en avoir bien besoin pour la suite.
Cela dit, je continue de penser que Mme Sinclair devrait songer à le convaincre de se soigner avant de le laisser faire son come-back en politique (ou en parallèle).

<mode provoc on>Après cette épreuve, discréditer T. Banon sera une simple formalité (quoi qu'elle et son avocat s'en sortent très bien seuls à force de tergiversations et d'auto-promotion).<mode provoc off>
Le silence est d'or en ces domaines, laissez le temps et l'enquête faire son œuvre, les élancements machos, politiques, féministes sont tout aussi stupides les uns que les autres...
Tout ça pour ça !.... Pour découvrir que la soit disant victime est une prostitué occasionnelle qui à vu l'occasion de gagner beaucoup de pognon c'est assez consternant.
La police et la justice de N.Y. tant admirées par N Sarkosy sont ridiculisées ( on se souvient de la mise en scène lors de l'arrestation du 14 mai) Quant à la presse américaine elle se déchaîne maintenant contre la "victime"...... Quel curieux pays!
Si vous ne l'avez jamais lu, je vous conseille à tous de lire ou de relire "le bûcher des vanités" de Tom Wolf.

En attendant que la justice fasse enfin son travail (si elle y parvient)

Bon WE à tous

dmoulin
c'est difficile de se dire que le Procureur de New York ait pris des risques pour sa carrière aussi énormes en attaquant un des hommes les plus puissants de la planète sans avoir un minimum de preuve ?
faut-il que l'on se dise aujourd'hui de lui qu'on n'avait affaire qu'à un sombre crétin ?
peut-être une vengeance perso contre DSK ?
enfin si ce que le NY Post affirme est exact, grosso modo : le Sofitel de New York un banal hôtel de passe, et N. Diallo la nouvelle Lucky Luciano, alors il ne lui reste plus qu'à démissionner au Proc' ; je ne vois vraiment pas comment il pourrait encore être élu à l'avenir, il serait la risée du District....

lu aujourd'hui sur le blog de Maître Eolas un lien fort intéressant sur la justice américaine : Reasonable doubt, mon amour

"Le problème est que les affaires de viol se résument souvent à un ‘he said/she said’ case : c’est à dire, une affaire dont la solution dépend de la crédibilité du témoignage de l’une ou l’autre des parties. Et plus encore, de la crédibilité du témoignage de la plaignante, dans la mesure où l’accusé bénéficie de la présomption d’innocence et du doute raisonnable — reasonable doubt. En effet, l’accusé peut garder le silence. Mais la plaignante doit pour sa part convaincre le jury de la véracité de ses propos au delà d’un doute raisonnable7. Et c’est là que niche l’enjeu crucial de la crédibilité.
Car, en réalité, la question posée au Jury n’est pas exactement binaire — croyez-vous le témoignage de la plaignante ou celui de l’accusé ? — mais se décompose en trois questions subsidiaires8.

1. [S]i [les jurés] croient la déposition de l’accusé, ils doivent acquitter ;
2. [M]ême s’ils ne croient pas la déposition de l’accusé mais ont un doute raisonnable, ils doivent acquitter ;
3. [M]même s’ils n’ont pas de doute à la suite de la déposition de l’accusé, ils doivent encore se demander s’ils sont convaincus hors de tout doute raisonnable de la culpabilité de l’accusé, en vertu du reste de la preuve qu’ils ont acceptée.

La crédibilité constitue ainsi l’un des enjeux centraux du procès. En particulier lorsque la seule question porte sur l’existence ou l’absence de consentement de la plaignante ; un défaut de crédibilité autorisant le doute raisonnable du jury."


il y a peu de chances dans le cas de N. DIALLO que l'on s'occupe encore des faits......
Colombo est mort,arrêtez donc vos supputations...
vous n'y arriverez pas à trouver le coupable!
Je trouve également très étrange le temps si long nécessaire à la traduction de la prétendue lettre et à la découverte des comptes bancaires. Avec de telles activités parallèles, prostitution, blanchiment d'argent et complicité de trafic de drogue, la victime (elle a subi des violences sexuelles donc mérite largement ce terme) n'aurait-elle pas eu tout intérêt à se taire au lieu de se retrouver sur le devant de la scène et de risquer une enquête ?
Méga opération médiatique > libération
Opération de salissement dévastatrice > acquittement
C'est la tuerie des puissants ! La mafia et ses avocats ne plaisantent pas.
Bonjour

C'est le déchainement !!!
Dans un mouvement sinusoïdal, il y a les hauts et les bas qui se succèdent.
Dans cette histoire tout n'est pas encore écrit…
Merveilleux !

Nous avons la sainte, Sainte Anne Sainclair, et la putain, Nafissatou Diallo. N'oublions pas que Sainte Anne était la mère de la Vierge.

Que c'est beau ! Tous les stereotypes féminins, tous les préjugés sont de la fête.

Et en plus le diable pervers français, DSK, qui devient un ange victime de cette terrible harpie qui épouse comme par hasard tous les a prioris sur le noir américain.

Je suis tellement époustouflée par cette nouvelle mythologie moderne que j'en pleurerais.

Sob !
- S'il vous plaît, pourriez vous la nommer autrement que par son seul nom ? De "femme de chambre", "victime présumée", elle devient "Nafissatou Diallo" et maintenant "Diallo". Ce nom est très courant en Afrique de l'Ouest. Imaginez qu'elle s'appelle Christine Porte, parce que vous avez un Porte proche de vous, vous ne diriez pas "Porte se prostituait", .. "Porte a reconnu avoir menti..".
- Remarquez c'est très masculin d'appeler les gens par leur seul nom de famille. La rédaction est masculine ? (mais là c'est une autre discussion)..
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.