7
Commentaires

Mystère autour d'un article remanié des Inrocks sur la "mort" de Rue 89

Un article qui disparaît et réapparaît légèrement remanié, forcément, c’est suspect. Hier dans l’après-midi, le site des Inrocks publie un article sur le sort de Rue89 qui va devenir, selon une information de PresseNews, un simple onglet du site de L’Obs auquel il appartient. Surprise : l’article disparaît pour réapparaître ce matin dans une version légèrement modifiée. Manœuvre de Matthieu Pigasse, propriétaire des Inrocks et coactionnaire du Monde, groupe qui détient L’Obs et donc Rue89 ? Pas du tout, assure une source interne qui évoque un bug technique et un fâcheux concours de circonstances.

Derniers commentaires

Bon on se rassure en se disant que Xavier de la Porte est assez malin pour continuer à faire du contenu éditorial indépendant même dans une succursale "numérique" d'un grand groupe à la papa
La signature "MahiMahi" semble en tout cas correspondre au prestataire : Mahi-Mahi.
le choix du tout gratuit (ou tout pub) pour un site de presse est une betise , perso je suis abonnée à 3 sites et je gagne en moyenne 1500 euro par mois et avant je payait pour ici et Mediapart et j était au minima sociaux . En France on paye le travail des gens, croire comme les capitalistes que payer le travail c est mal , c est ce donner la mort, ou faire le choix de nous fourguer de la pub pour salaire, et c est ignoble. je vais sur rue 89 mais leurs articles sont moins fouilles que mdp , la bas sî j y suis, ou ici ... le gratuit demande du bénévolat , de la patience pour les utilisateurs, Et s ils etaient polis des remerciements , comme pour Wikipedia , mais un site d infos journalières doit avoir des pro PAYÉS (le travail génère de la valeur pas des coût , ca c est capitaliste) , pour maintenir une ligne éditorial il faut se sentir fort , il faut pouvoir ne pas suivre la mode des internautes mais bien ses propres valeurs et être capable d entendre les critiques constructives des clients , comme Daniel qui laisse les invités parler depuis qu il a entendu nos remarques répétés , j ai par contre peu d espoir sur le machisme ...
Ok disons simplement ceci: tout le monde peut consulter sur le site Alexa l'audience des sites Web. Rue89 est à la 50ème place des sites francophones les plus consulté. Son clone de droite Atlantico
.. au delà de la 250ème.
C'est pourtant bien Rue89 dans sa version actuelle dont on demande la disparition.
Atlantico est aussi gratuit, il continuera d'exister, donc ça marche... Seulement sa ligne éditoriale convient visiblement beaucoup mieux à ses propriétaires et actionnaires...
La disparition de Rue89 n'a donc rien à voir avec un modèle qui ''ne marche pas''

Il faut être quelques peu lucide: depuis 2005 et le non au TCE, largement soutenu par le net contre les média de masse, la toile et les média ont été la ciblés d'un acharnement sans précédent à faire disparaître toute parole contestataire: j'en ai fais la liste ailleurs résumons: depuis 2007, arrêt sur image, Siné, Porte, Guillon (3 licenciements jugés abusif), La bas si j'y suis, Guignols, directive secret des affaire contre Cash Investigation (après première rafale de tir depuis la loi Macron), redressement fiscal contre Mediapart et @SI (évité à 1 une voix ! Contre l'avis du gouvernement !!), et maintenant Rue89
Loin d'un problème de modèle, il y a plutôt une lutte perpétuelle contre une parole, lutte qui remporte des succès foudroyants...
Nombre d'articles (depuis au moins deux mois) semblent ne plus être accessibles sur le site de Rue89. Y compris des articles de Daniel Schneidermann (« Sarko m'a tuer » : pourquoi ce livre va marché), de Pierre Haski (Hollande élu : « C’est maintenant que les ennuis commencent ») ou de Pascal Riché (Le débat : comment « se casser les dents sur un Flanby »).

On peut encore les lire dans le cache de Google... Problème technique ?

Pour repérer de tels articles, on peut lister les articles par tag : langue française, en français dans le net, orthographe... puis en passant la souris sur le titre de certains articles on voit s'afficher cette url : rue89.nouvelobs.com/null.
Mort, mort ? Encore faudrait-il s'entendre sur ce que devrait être "vivant".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.