120
Commentaires

Monstrueuses accoutumances

Il y aurait pire que la panique : l'accoutumance aux scènes d'attentat.

Derniers commentaires

Bah, on s'est très bien habitué aux attentats à travers le monde, aux guerres "pour la démocratie", à voir travailler des enfants, des esclaves, des prostituées, à enfermer les "drogués", à maltraiter les malades mentaux, à bouffer de la merde, à empoisoner la nature, etc, etc.

Des milliers de gens meurent tous les jours à cause du système économique (1 milliard qui ont faim, 2 milliards qui n'ont pas l'accès à l'eau potable).

Sans compter que si on ne voulait pas s'habituer au terrorisme, il y aurait une solution toute simple : arreter de faire la guerre. Mais non, continuons la guerre, on s'habituera au terrorisme, comme à tout le reste.

Il faudrait s'indigner, s'arreter de penser, de parler, de se nourrir pour quelques dizaines de malheureux morts de "la faute à pas de chance" (de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment) ? Alors qu'on ne fait rien pour les incalculables injustices de ce bas monde ?

L'aveuglement qui transparait de ce billet est très révélateur. Il faudrait s'indigner d'idiots manipulés prets à se faire sauter, tout en continuant à faire comme si de rien n'était par rapport à tout le reste.
A propos de la laïcité ( dont je suis un partisan inconditionnel), ne serait-il pas temps de regarder en face que l'homme est un animal religieux ? Et que donc, loin d'être je ne sais quelle négation du religieux, elle en est l'accomplissement ? (Que Hegel me pardonne). En face d'un athée d'opérette comme il y en a tant, j'use toujours d'un argument imparable ( de lièvre): Porterais-tu la dépouille de ta maman à la décharge ? Non ? Bigot!
S'accoutumer à la violence me semble une forme d'adaptation nécessaire.
Imaginez que nous ne tolérions pas ce stress. Nous serions en permanence paralysés, alités et incapable de survivre et de se défendre.
Je pense qu'il s'agit d'une forme d'évolution naturelle indispensable.

Je pleure mes morts. Je regrette leur décès. Mais jamais, jamais, jamais je ne me laisserai abattre. Le faire serait trahir leur mémoire, donner raison à ceux qui les ont tués.
Si l'émotion me submerge, je la laisse passer comme une vague, puis je relève la tête. Si j'ai besoin, je prends des médicaments. Et je continue à vivre.

Je suis plus prudent qu'avant. Je regarde les autres dans le métro, je choisis mes itinéraires, j'évite les foules, les cibles potentielles. Mais je continue à aller au cinéma, je continue à aller en terrasse. Simplement si je vois une voiture s'approcher rapidement, je vais faire un tour aux toilettes, au cas où :D.
" Quand les drapeaux sont déployés, toute l'intelligence est dans la trompette. " (Stefan Zweig)

Et question trompette et Gers...le festival de Marciac permet à nombre de mecs du Nord de visiter les bouseux...
Bon, cet Euro de foute, il aura lieu ou pas ?
Manu a assuré que oui. Pareil pour le Tour de France. Même pas peur ! Héritiers que nous sommes, de Bayard et de Du Guesclin.
Le Tour, ce sera du 2 au 24 juillet, avec des incursions en Espagne, en Andorre et en Suisse. Ouf, on évite la Belgique !
L'Euro, du 10 juin au 10 juillet. Et meeerde, les Turcs sont qualifiés.

Bon moi, quoi qu'il en soit, je serai pas dans un stade à agiter une banderole ou un fanion, à souffler comme un con dans une trompette, un drapeau bleu-blanc-rouge peint sur le front. J'insulterai pas les rosebifs, les chleus ou les espingouins s'ils jouent contre nous, et j'enverrai pas l'arbitre dans des lieux d'aisance.
Je serai pas non plus le long des routes du Tour, pour encourager les cobayes des labos pharmaceutiques, leur jeter des seaux de flotte sur le râble, ou courir comme un blaireau lobotomisé a côté d'eux.

Si le sport vous gonfle, prévoyez pendant ces périodes éprouvantes, des vacances dans un de ces trous du cul du monde coupé de tout moyen de communication. Kamtchatka, Groenland si vous aimez la fraîcheur, Tassili n'ajjer, Kalahari si vous supportez la chaleur, Hautes-Pyrénées, Gers ou Cantal, si vous ne craignez pas les bouses... Vous avez le choix.
La même gueule, Ervé, que celle du médecin légiste qui examina les victimes d'Hiroshima et qui, quelques temps après, s'aperçut, dans son miroir, qu'il lui manquait des morceaux de lui-même.

Un puzzle dont les pièces se détachent d'elles-mêmes...et manquent, jusqu'à la dernière.

Nous sommes civilisés, disons-nous?
J'imagine la gueule de l'enquêteur chargé de rassembler les morceaux de kamikazes pour identification, et à qui on offre un puzzle pour son anniversaire.
Qu'en est-il des diptères?
une vision ... étonnante ... de l'accoutumance !

( vidéo d' une minute trente )
Allez comme d'habitude je vais dire un truc qui fâche:

Vous vouliez de la diversité, vous en avez: la majorité du monde est violent et impitoyable. L'occident était jusque là uniquement un ilot isolé et exceptionnel.
Appréciez maintenant les joies de vous faire tuer pour une cigarette. Dire qu'on a été choqué à une époque totalement immémorable par l'Orange Mécanique de Kubrik.

L'accoutumance, elle viendra. Et pourquoi devrions nous nous en soucier? Est ce que quelques attentats peuvent m’empêcher de jouir au fond? Les algériens ne faisaient même plus attention aux villages qui disparaissaient. Eux au moins ont pu avoir le répit de devenir islamistes à leur tour. Nous n'aurons pas cette chance.

Allez, encore une arabe qui nous prévient de notre bêtise pour la route: https://www.youtube.com/watch?v=dv_ayC9uaik / https://www.youtube.com/watch?v=SP8XPJLc62g

Et cette vidéo d'un algérien, qui n'a pas de prix: https://www.youtube.com/watch?v=db0yOA3EFhQ
(...) L'occident était jusque là uniquement un ilot isolé et exceptionnel.(...)

Sérieux, vous devez avoir une mémoire extrêmement sélective ou une conception de l'histoire se limitant à 30-40 ans.
Vous savez d'où vient la Ve République, pourquoi De Gaulle a été remis au pouvoir ? Vous savez que l'OAS a failli le flinguer, qu'on a frôlé la guerre civile avec les généraux félons de l'Algérie française et autres ? Vous vous rappelez que peu avant, cet "ilot isolé et exceptionnel" a mis à feu et à sang la planète dans une guerre mondiale ?

Ce qui a été exceptionnel, c'est que le fond prédateur occidental se manifeste avec si peu de dégâts chez lui ces dernières décennies, qu'il ait pu se contenter de napalmer le Vietnam, renverser des gouvernements loin de chez lui, en Amérique du Sud, Afrique, Moyen-Orient, Asie ou favorisé le chaos, au hasard, en Libye, Irak et Syrie.

Vous croyez que la haine de l'occident dans le monde est née comme ça, spontanément, simple effet de la nature diabolique de gens foncièrement méchants ?
Discuter avec vous est un plaisir digne des meilleurs supplices qu'on pourrait m'infliger.

Jusqu'à preuve du contraire, on pouvait aller à un concert en France sans risquer d'en mourir il y a moins de deux ans.

Je ne vais répondre à votre tissu d’âneries auto-flagellantes par ceci: pouvez vous imaginer un monde de 7 milliards d'habitants sans l'occident, avec des téléphones portables et des routes (cartographiées) même au fin fond de l'Afrique? Combien de brevets déposés l’Afrique par an? moins de 0.4 pour 10000 habitants. Combien de prix nobels chez les musulmans? Un seul, d'un musulman d'une communauté pakistanaise excommuniée. Combien d'argent déversé sur les pays "en voie de développement"? Combien d'argent déversé sur la Palestine? Quel résultat exactement ont produit nos aides généreuses à Haïti?

Vous croyez que les guerres sont nées avec l'homme blanc? Vous pensez que l'homme blanc a l'interdiction absolue de soutenir ses propres intérêts? Aucun texte religieux descendu de je ne sais quel ciel ne nous a donné la mission impérative d’être au service des autres.
Vous seriez pas un peu comme Valls ? Comprendre ne vous intéresse pas ?

Forcément, si vous ne comprenez pas pourquoi il y a cette haine, que vous ne cherchez pas ou n'arrivez pas à vous mettre dans la tête de l'adversaire pour voir ce qui le pousse au combat, cela vous apparait sans cause, comme si ces gens étaient juste nés méchants.
Et comme en plus vous raisonnez dans des catégories que vous ne semblez pas interroger, "homme blanc" et autre, non seulement vous ne comprenez pas l'autre mais vous ne vous comprenez pas vous-même, vous n'avez pas de perception réflexive, critique sur ces idées, ces mots, ces manières de percevoir dont vous héritez.

Cas d'étude : comment se fait-il qu'un des bourreaux de Daech soit Maxime Hauchar, normand, "homme blanc" dans vos catégories ?
Vous comprenez pourquoi il est désormais votre ennemi ?
Que signifie son Tweet : "Il faudra bien s'attendre à ce que ce soit l'armée islamique qui entre en France. Et ce sera bien mérité." ?
Je souligne le "bien mérité".

Tout ça traduit une rhétorique jihadiste avant tout axée sur la question de Justice, le genre "pas de paix sans justice". Il y a plein de justiciers parmi eux, dont certains avec une vision telle du Talion qu'ils viennent tuer femmes et enfant en Europe au nom des femmes et enfants tuées par les bombes européennes, qu'ils brûlent vif un pilote comme ont été brûlés vifs les bombardés etc.

Si vous compreniez l'Islam, si vous compreniez le Coran, vous verriez que c'est un intermédiaire entre la Loi/Torah de l'Ancien Testament avec son côté Justice et le "tendre l'autre joue" des Evangiles, le genre chevalier, combattant pour la veuve et l'orphelin au cri de "Dieu est grand !" (et Juste, et Miséricordieux, très Miséricordieux).

"L'ennemi est bête : il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui !" dixit Desproges, il croit que le méchant c'est nous, avec notre exploitation des richesses des pays pauvres, nos guerres, nos moeurs dépravés, nos Machiavel et Sade dans nos panthéons de littérature etc.
Lui, quand on l'écoute, il dit qu'il voudrait vivre libre dans un pays pur, sain et saint, en accord avec le monde et Dieu, en paix comme vous, mais que les méchants veulent l'en empêcher, qu'ils semblent nés pour ça, exploiter, salir, agresser.

Que lui répondre ?
Qu'il a tort, que nos bombes sont gentilles parce que nos guerres sont justes ? Que nos compagnies pétrolières sont généreuses parce qu'elles laissent un pourcentage sur les ressources ? Que les "hommes blancs" sont déjà bien sympa de tolérer le voisinage de demi-singes pas foutus de déposer un brevet ?

P.S. dans les Prolégomènes de Ibn Khaldoun (XIVe s.), je ne sais plus trop dans quelle partie, vous trouverez le même genre de raisonnement que vous sur les aptitudes des peuples à la civilisation. Ibn Khaldoun avait au moins l'avantage de lier ça au climat et donc à une évolution possible. Il considérait que de toute évidence la civilisation appartenait aux peuples méditerranéens jusqu'à Bagdad, que les nègres de la jungle (trop chaude) n'allaient pas bien loin, ni ces plaies qu'étaient les bédouins du désert (trop chaud aussi), ni les "esclavons" (slaves), ces créatures nordiques (trop froid), sauvages à peau rouge (oui, le "blanc" est souvent rougeaud...). Quant aux Francs, ils étaient intermédiaires, barbares certes, mais ils pouvaient peut-être faire des choses correctes.
"Cette barbarie de mœurs tient à ce que ces peuples, vivant dans des pays très
éloignés de la région tempérée, deviennent, par constitution et par caractère,
semblables à des bêtes féroces ; et, plus leurs habitudes se rapprochent de
celles des animaux, plus ils perdent les qualités distinctives de l’humanité. Il
en est de même sous le rapport des principes religieux : ils ignorent ce que
c’est que la mission d’un prophète et n’obéissent à aucune loi, à l’exception,
toutefois, d’un bien petit nombre d’entre eux, qui demeurent dans le voisinage
des pays tempérés. Tels sont les Abyssins qui habitent non loin du Yémen. Ils
professaient la religion chrétienne avant la naissance de l’islamisme, et ils
l’ont conservée jusqu’à nos jours ; tels sont aussi les habitants de Melli, de
Gogo et de Tekrour : ils occupent un pays voisin du Maghreb, et suivent
aujourd’hui l’islamisme, qu’ils ont embrassé, dit-on, dans le septième
siècle de l’hégire; tels sont encore les peuples chrétiens qui habitent dans les
contrées du nord et qui appartiennent à la race des Esclavons, à celle des
Francs, ou à celle des Turcs. Quant aux autres nations qui occupent ces
climats reculés, tant ceux du nord que ceux du midi, elles ne connaissent
aucune religion, ne possèdent aucune instruction, et, dans tout ce qui les
concerne, elles ressemblent plus à des bêtes qu’à des hommes. Et Dieu crée ce
que vous ne savez pas. (Coran, sour. XVI, vers. 8.)"

Ibn Khaldoun. Prolégomènes. Ière partie. Troisième discours préliminaire.
Je comprend très bien. Contrairement à vous j'ai fais l'effort de lire, et je ne me limite pas à la matinale de france inter.


Cas d'étude : comment se fait-il qu'un des bourreaux de Daech soit Maxime Hauchar, normand, "homme blanc" dans vos catégories ?

Vous en avez un, et vous en faites un cas général? Quid de ses fréquentations? Vous ne voyez pas le lien entre islam et les vidéos de soral ou dieudonné sur le net? La propagande est massive sur internet pour nous faire détester les juifs et les occidentaux. A vous lire, j'ai l'impression que vous etes parfaitement d'accord avec Daesh: les victimes sont justifiées par des actions assez nébuleuses de l'occident. Expliquez moi en quoi les coptes ont fait quoi que ce soit qui justifie leur égorgement.

Tout ça traduit une rhétorique jihadiste avant tout axée sur la question de Justice
Vous ne savez rien de la justice de la loi islamique, vous n'avez pas lu les textes. Elle est faite de telle sorte que vous ne pouvez rien faire sans être coupable devant l'islam. Même le coran parle du concept de "corruption", très large. En gros, si il y a une mosquée à coté de chez vous en France, et que vous etes homosexuel: vous répandez la corruption en terre d'islam et vous devez etre amputé de maniere croisée. Expliquez moi ce que la Belgique a fait exactement pour mériter les attentats de Bruxelles, sinon faire venir des musulmans sur son sol.

5:32. C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre(13).

5:33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s’efforcent de semer la corruption sur la terre, c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu’ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l’ignominie ici-bas; et dans l’au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,


Chose totalement ironique et révélatrice, le verset du coran décrivant une telle chose est celui utilisé par les musulmans pour se justifier "religion de paix".

Vous pensez que le mal absolu n'existe pas, et que les gens font toujours les choses pour une raison primaire. En gros, vous réduisez l'homme à un sous-homme: tout ce qu'il veut c'est chier, baiser, manger. L'homme ne correspond en rien à ce sous-homme que vous imaginez. Un homme est parfaitement capable de tuer pour une cause abstraite et sans corrélation avec sa situation d'existence matérielle. L'amélioration de leur condition d'existence matérielle à eux, c'est l’au-delà par le jihad.

Toi comprendre?
(...) Vous ne savez rien de la justice de la loi islamique, vous n'avez pas lu les textes. (...)

Vous avez quelle édition du Coran ? La mienne est celle de Jacques Berque. Sinon, pour une lecture précise à partir de l'arabe, je recommande : corpus.quran.com.

Tiens, petit extrait du Coran exprimant la position de l'Islam entre juifs et chrétiens :

Sourate V. (trad. J. Berque)
43. Comment se fait-il, d'ailleurs, qu'ils recourent à toi comme juge, quand ils ont la Torah, qui renferme la norme de Dieu : après quoi ils lui tournent le dos !
- Ceux-là ne sont pas des croyants.
44. C'est Nous qui avons fait descendre la Torah, où il y a guidance et lumière, pour que les prophètes se soumettant à Dieu jugeassent selon les normes entre les adeptes du Judaïsme ; et aussi les spirituels et les docteurs, en tant qu'ils sauvegardaient l'Ecriture de Dieu et en témoignaient : ... "N'ayez pas peur des hommes ; ayez peur de Moi... Ne vendez pas Mes signes à vil prix"...
- Qui ne juge pas selon ce que Dieu a fait descendre... voilà les dénégateurs
45. Nous leur avons prescrit : âme pour âme, oeil pour oeil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent ; compensation pour les blessures ; quiconque à titre d'aumône (renoncerait à la compensation) cela vaudrait pour lui expiation...
- Qui ne juge pas selon ce que Dieu a fait descendre... voilà les iniques.
46. Nous mîmes sur leurs traces Jésus fils de Marie, en tant qu'avérateur de ce qui était en cours de la Torah, et Nous lui conférâmes l'Evangile, où il y a guidance et lumière,... en tant qu'avérateur de ce qui était en cours de la Torah, que guidance et qu'édification pour ceux qui se prémunissent.
47. Que les adeptes de l'Evangile jugent selon ce que Dieu y a fait descendre.
- Qui ne juge pas selon ce que Dieu y a fait descendre... voilà les scélérats.
A chacun de Vous, Nous avons ouvert un accès, une avenue. Si Dieu avait voulu, Il aurait fait de vous une communauté unique : mais Il voulait vous éprouver en Ses dons. Faites assaut de bonnes actions vers Dieu. En Lui, pour vous tous, est le retour. Il vous informera ce qu'il en est de vos divergences.


Commentaire : ce petit discours a été fait suite à un épisode où des Juifs sont venus demander à Mahomet de juger pour eux. D'emblée, on est dans la question théologico-légale, le prophète comme représentant de la justice divine, arbitre du bien/mal.
Là, Mahomet est placé dans la suite normale des prophètes, c'est le même message de base qui est censé passer de la Torah au Coran et aux Evangiles avec 3 formes différentes pour 3 communautés de culte. Chacune est invitée à "faire assaut de bonnes actions" et c'est à la fin que seront résolues les divergences dogmatiques, les chamailleries de qui a reçu vraiment le vrai de vrai message.
A noter que la source des écritures auprès de Dieu est appelée ailleurs "Umm al kitab", mère du Livre, c'est de cette mère-source spirituelle que découleraient les diverses révélations, Jésus étant lui-même quasi-littéralement désigné comme le Verbe incarné, c'est-à-dire l'esprit de Dieu fait homme.

On voit 2 choses sur le talion : première partie reprenant la rigidité légale de la Torah et derrière "quiconque à titre d'aumône (renoncerait à la compensation) cela vaudrait pour lui expiation" exprimant la charité chrétienne, le bonus à qui renoncerait à la compensation légale. C'est une tournure récurrente dans le Coran, l'expression de la loi dure et derrière un appel à la générosité, à la miséricorde (Dieu le Miséricordieux, le très Miséricordieux).

Quant au terme que Berque traduit par "accès", c'est shir'atan dérivé de la racine de "sharia", juifs, musulmans et chrétiens ayant ainsi chacun leur "sharia", leur loi spécifique pour entrer dans le chemin de Dieu.

Et en fait, tout ce qu'on dit sur l'Islam se retrouve généralement chez Juifs et chrétiens, et c'est comme ça qu'à côté de nos islamofascistes, on a des christianofascistes, du "Tuez les tous Dieu reconnaitra les siens" aux Thomas Robb, pasteur du "Christian Revival Center » et directeur national des Knights of the Ku Klux Klan.
43. Mais comment te demanderaient-ils d’être leur juge quand ils ont avec eux la Thora dans laquelle se trouve le jugement d’Allah? Et puis, après cela, ils rejettent ton jugement. Ces gens-là ne sont nullement les croyants(16).

44. Nous avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C’est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d’Allah, et ils en sont les témoins(17). Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, les voilà les mécréants.

45. Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion(18). Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes.

46. Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux.

47. Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers.


J'ai deux éditions: La première avec la traduction de la maison d'édition Al-bouraq, la plus répandue en France. La seconde est celle de Sami Aldeeb.
Troisièmement, pour copier coller les versets, j'utilise un site musulman dit modéré (http://www.sajidine.com/accueil.php) qui ne spécifie pas la version utilisée, mais qui ne fait pas d'écart avec les deux versions que je possède.


On constate quand meme la large différence de traduction:

Mon édition : "Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers. "
Votre édition : "Qui ne juge pas selon ce que Dieu y a fait descendre... voilà les scélérats. "

Tout de suite me voilà rassuré!
Au passage, je trouve votre traduction complètement abscone. Allah est renommé Dieu comme si il s'agissait d'une Bible bis.
Ben, euh... Allah signifie Dieu en arabe, ça désigne la même chose que les autres monothéismes d'autant plus que le Coran se place explicitement dans la lignée judéo-chrétienne, qu'il s'affirme justement comme une Bible bis.

Et c'est un des intérêts de la traduction de Berque que de s'essayer à un style qui évite l'évidence, qui évite de faire croire qu'on peut passer facilement de l'arabe du VIIe siècle au français du XXe ou que c'est simple à comprendre.
D'ailleurs le pape a fait pareil, et on fait tous pareil quand on parle des "religions du Livre" ou des religions monothéistes.
Et sur la question des traductions... ça dure depuis longtemps, les traductions qu'on revoit et corrige périodiquement pour coller avec l'esprit du temps et/ou pour manipuler les opinions.
Dommage, Merle est un joli pseudo. Mais un merle qui passe son temps à lire le coran... ça m'inquiète un peu: un jour ou l'autre, il va s'envoler vers l'est... et revenir... oulala!
"Mais un merle qui passe son temps à lire le coran..'
et à le prendre au pied de la lettre ce qui en fait un parfait djihadiste.
une cervelle de piaf ?
A la réflexion, je vais faire plus simple : que vous ayez des craintes comme ce journaliste face à une femme voilée, ok, qu'on dise qu'il y a de l'"islamofascisme" (voire de l'"islamonazisme" pour Daech et son jusqu'au-boutisme suicidaire), ok, mais qu'on transforme tout ça en un bloc homogène où on ne verrait que des bêtes assoiffées de sang sous le terme "Islam", c'est tout le contraire d'une prétention à la paix, c'est la construction d'une mentalité de guerre aveugle où on réduit l'autre à un facteur d'emblée désigné comme mauvais, le Mal, rhétorique typique de ceux prêts à s'autoriser tous les massacres au nom de leur prétention à être "civilisés", le Bien.

Vous voulez tout réduire à un Mal nommé "Islam", vous voulez oubliez les conditions sociales, la géopolitique, les différences entre un Touareg du Mali, une tribu pachtoune et un normand converti, et au final ça donne du bête et méchant au premier degré, la valorisation d'une idée simple, simpliste, avec un sentiment exacerbé de rejet.
Un truc à la Zemmour : la bêtise et la haine se prétendant une intelligence du réel visant le bien de tous.
Vous voyez, je comprend très bien une chose. Dans le monde, il y a des conditions sociales et des géopolitiques très diverses, mais partout ou les musulmans sont, c'est la merde et c'est l'intolérance totale et la persécution qui domine.

Que je sache, que ce soit en Libye ou en Syrie, nous sommes allés aider les jihadistes, de quoi se plaignent t-ils? On les aide et ils nous attaquent? Serait-ce possible qu'il n'y ai aucune corrélation entre l'interventionnisme occidental et le terrorisme? De quel interventionnisme parle t-on pour le 11/9?

Que ce soit le Maghreb, la Libye, l’Arabie saoudite, l’Indonésie, l'Inde, la Chine, etc.

Les algériens sont très inquiets parce qu'ils savent qu'ils sont les prochains après la Lybie. Ils savent qu'une large fraction d'entre eux sont du coté de l'EI. Et vous dites que ce n'est pas un problème d'islam? Que les manuels scolaires pour enfants dans le monde musulman prônant la haine du juif et de l'occidental, qui se reposent sur une base théologique archi-solide, ne sont pas un problème?

Comment ne pas enrager quand on voit en Algérie que l'on enseigne que l'occident doit tout à l'islam, que l’Espagne était musulmane et que la Reconquista n’était rien de moins qu'une invasion chrétienne. Comment ne pas etre dubitatif devant des dirigeants musulmans expliquant que tous les problemes du pays viennent des occidentaux et de la colonisation. N'avez vous pas vu les vidéos de Kadhafi expliquant posément que la suisse devait subir un jihad pour refuser d'installer des mosquées chez elle?

On sait très bien aujourd'hui que ce n'est pas Assad qui a utilisé les gaz chimiques pour gazer la population mais les groupes islamiques rebelles. Combien de journalistes se sont excusés?

Vous aimez Ibn Khaldoun?

http://www.amazighworld.org/history/index_show.php?id=1819

Voici ce qu'il disait: "Un pays conquis par les arabes est bientot ruiné". Et il n'y va pas avec le dos de la louche.
il insultait copieusement les arabes d'arriérés incapable de faire autre chose que de voler et détruire.
Est-ce que vous dites "dirigeant chrétien" pour Hollande, Poutine ou Obama ? Pourquoi renvoyer des dirigeants d'ici ou là à leur religion supposée ? Et comment s'étonner que des pays tout juste sortis de la colonisation se construise aussi leur "roman national" glorieux comme le fait aussi la France ?

Et encore une fois, on voit que vous ne saisissez pas vraiment ce qu'il se passe : si le Front Al Nostra (affilié Al Qaeda) et Daech se combattent, vous croyez qu'on peut dire "les jihadistes" sans distinguer les groupes ?

Par exemple en Libye, on est en milieu tribal avec une vieille tension entre la Tripolitaine et la Cyrénaïque ?
Les gens de Benghazi s'étaient déjà fait tapé dessus dans les années 90 par Kadhafi, et quand on dit "jihad" dans ces coins, ça veut dire aussi "mobilisation", "aux armes citoyens !", "justice" (bis repetita), c'est une forme traditionnelle de la révolte contre le pouvoir politique au nom d'une Loi supérieure, celle de la justice divine. D'ailleurs, une des références typique des jihadistes, Ibn Taymiyya a passé quelques années dans les geôles du calife parce qu'il l'ouvrait un peu trop.

Au passage, sur votre lien :
Vous êtes au courant des mouvements berbères qui cherchent à se distinguer des arabes et parfois même de l'Islam, un peu dans le style "nos ancêtres les gaulois" s'opposant à l'aristocratie des Francs ? Vous considéreriez comment une berbère voilée à côté de chez vous ?

Et comme vous ne devez pas savoir vraiment de quoi parle Ibn Khaldoun dans ce passage :
Il parle de ce qu'on pourrait déjà voir dans le Coran, verset 9:97. : "Les bédouins vont plus loin que quiconque dans la dénégation, l'hypocrisie, la propension à ignorer les normes expresses que Dieu a fait descendre sur son Envoyé".
"Bédouin", c'est la traduction de "al-a'rabu", "arabes" chez Ibn Khaldoun, razzia et compagnie.
Dans sa théorie climatique, le désert n'engendre que des sauvages et en l'occurrence, de mémoire, il y a dans son texte l'écho du passage de tribus agitées dont s'est débarrassé le califat égyptien en les envoyant vers l'ouest.

Et on pourrait presque dire qu'on a le même problème aujourd'hui dans certains coin : des populations du Sahel de tradition guerrière ne sont pas les dernières lorsqu'il s'agit de faire un coup de main améliorant l'ordinaire surtout quand les ressources du pays deviennent insuffisantes, qu'il y a sécheresse, des troupeaux qui meurent, qu'il y a une question de survie. Rien de très spécifique à l'Islam, juste des mouvements opportunistes pour se sortir d'une situation difficile.
Dans le genre, un peu de pédagogie : L’émigration irlandaise au XIXème siècle (oui, j'essaie de dire qu'il n'y a rien de spécifiquement "islamique" ou arabe ou berbère dans tout ça, pas plus que les invasions barbares, les migrations des Francs, Goths, Ostrogoths, Vandales etc. n'ont quelque chose de religieux).
"Est-ce que vous dites "dirigeant chrétien" pour Hollande, Poutine ou Obama ?"
Je commence à parler de dirigeant musulman quand le dit dirigeant appel au jihad : http://lessakele.over-blog.fr/article-kadhafi-il-faut-declarer-le-djihad-contre-le-suisse-47252056.html

"Vous êtes au courant des mouvements berbères qui cherchent à se distinguer des arabes et parfois même de l'Islam"
Vous essayez de distinguer des ethnies alors que je vous parle de religion. Le probleme ce sont les dogmes de celle-ci. On peut discuter des gens qui la porte, mais c'est un autre sujet sur lequel je n'ai aucune envie de rentrer avec vous. A mon sens, on peut clairement dire qu'il n'y a pas de différence majeure dans leur manière d’appréhender l'islam.

"Dans le genre, un peu de pédagogie : L’émigration irlandaise au XIXème siècle"

Je ne crois pas qu'un moment ou un autre, les irlandais n'aient posé un gros probleme idéologique. Vous essayez encore une fois de faire confondre l’ethnie/race/origine avec la doctrine idéologique. Peut être que vous n'admettez pas que ces gens puissent être autre chose que musulmans. Moi je n'ai pas de probleme avec ça, ils n'ont qu'à rester musulmans... dans leur pays.

"Et comme vous ne devez pas savoir vraiment de quoi parle Ibn Khaldoun dans ce passage : "
Dans mon cas, je ne me soucie guère de ce que pense Ibn Khaldoun. Je ne pense pas que quelqu'un qui "stigmatise" les bédouins de la sorte, mais loue leur religion puisse être digne d’être considéré comme sain mentalement. Il dit cependant une autre chose que ce que vous dites: de son point de vue, seule une religion ultra-tyrannique comme l'islam peut mener les bédouins à former une communauté viable.


Pour tous ces motifs, le naturel des Arabes les rend donc incapables de gouverner un empire : ils n'y peuvent parvenir qu'après avoir modifié leur caractère sous l'influence d'une religion qui efface d'eux tous ces défauts, leur fasse trouver un frein dans leur propre conscience, et les pousse à protéger les hommes les uns contre les autres, comme j'ai déjà dit.
A titre d'exemple, considère ce qu'il en fut de leur pouvoir lorsque, devenus musulmans, la religion leur offrit une base ferme de gouvernement dans la Loi et celles de ses stipulations qui sauvegardent, aussi bien d'une manière externe que d'une manière interne, les intérêts de la civilisation

http://www.amazighworld.org/history/index_show.php?id=1819

Donc en gros, les lois ultra-rigides, complétement caduques et limitées au désert, très agressives sur les transgresseurs, qui doivent etre imposées à tous dans le sang, selon lui, sont nécessaires pour qu'ils puissent être respectables.

Je fais le raisonnement suivant sur ce que vous venez de dire:

1/Si je ne me trompe pas, le point de vue de Ibn Khaldoun est totalement raciste.

2/ Si vous soutenez ce point de vue, vous êtes donc d'accord avec le fait qu'un musulman sans l'islam se transforme en bête sauvage de par son génotype.

3/ Selon la même logique, pour que les maghrébins sur notre territoire ne deviennent pas des bêtes fauves, il faut autant d'islam que possible en France.

4/ Ce qui m'amène au point suivant: il faut sacrifier la république pour le bien de l'immigration.

Concernant votre point sur verset 9:97, c'est un mensonge vraiment flagrant. Les bédouins sont ici accusés par le Coran parce qu'ils sont considérés comme des hypocrites convertis uniquement par interet. Ce sont des mercenaires bédouins utilisés par Mahomet pour attaquer les caravanes de La Mecque. Pourtant ce n'est pas difficile, les sourates sont datées. Mahomet les accuse ici car les bédouins ne s’intéressent pas à l'islam, ils ne s’intéressent qu'au pillage et ne se sont convertis a l'islam que dans ce but. Ce ne sont pas de vrais musulmans pour Mahomet.

97. Les Bédouins sont plus endurcis dans leur impiété et dans leur hypocrisie, et les plus enclins à méconnaître les préceptes qu'Allah a révélés à Son messager. Et Allah est Omniscient et Sage.

98. Parmi les Bédouins, certains prennent leur dépense (en aumône ou à la guerre) comme une charge onéreuse, et attendent pour vous un revers de fortune. Que le malheur retombe sur eux! Allah est Audient et Omniscient.

99. (Tel autre,) parmi les Bédouins, croit en Allah et au Jour dernier et prend ce qu'il dépense comme moyen de se rapprocher d'Allah et afin de bénéficier des invocations du Messager. C'est vraiment pour eux (un moyen) de se rapprocher (d'Allah) et Allah les admettra en Sa miséricorde. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

100. Les tout premiers [croyants] parmi les émigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement, Allah les agrée, et ils l'agréent. Il a préparé pour eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès !

101. Et parmi les Bédouins qui vous entourent, il y a des hypocrites, tout comme une partie des habitants de Médine. Ils s'obstinent dans l'hypocrisie. Tu ne les connais pas mais Nous les connaissons. Nous les châtierons deux fois puis ils seront ramenés vers un énorme châtiment.

Clairement, Ibn Khaldoun ne parle absolument pas des mêmes bédouins. Ils parlent de ceux qui ont fait les invasions. Le coran, lui, parle des bédouins du désert, mercenaires à la solde de Mahomet.
Bon, je vais stopper là parce que j'ai l'impression de quelqu'un qui essaie de donner le change en cherchant vite fait des réponses sur le web juste pour "avoir raison", qui ne voit la discussion que comme ça et pas pour clarifier ses propres idées et celles des autres.

Je ne crois pas que vous ayez deux éditions du Coran chez vous, comme je ne crois pas que vous ayez lu "L'Erreur de Descartes" de Damasio (cf ce post), je n'ai d'ailleurs pas l'impression que vous citiez habituellement des bouquins mais plutôt que vous n'avez pour sources que des compilations de seconde main idéologiquement orientées et que vous ne concevez les forums que dans une optique de combat de coq.

Quelques points pour conclure :

- je ne parlais pas d'Ibn Khaldoun pour en faire une référence pour penser le monde d'aujourd'hui, je ne connais personne qui prenne un texte du XIVe siècle comme un manuel de sociologie ou d'anthropologie à utiliser tel quel, je l'indiquais comme exemple de la variation historique sur la question de savoir qui est le sauvage pour qui. Le français moyen est éduqué pour se croire porteur des Lumières face à l'obscurantisme, comme l'arabe du XIVe siècle regardait le Franc de la hauteur du civilisé confronté au barbare.

Et non, on ne parle pas de "racisme" pour des auteurs qui écrivaient au Maghreb 5 siècles avant que la notion de "racisme" ne soit créée en Europe. Je ne vais pas développer ici, mais il est dans le cadre culturel méditerranéen classique entre Athènes et Jérusalem (cf Qu'est-ce que la philosophie islamique ?, C. Jambet, 2011) et recherche une rationalisation "à la grecque" du socio-politique par exemple en démontant le mythe des généalogies renvoyées à la Bible, aux fils de Noé (Sem, Cham, Japhet). Si vous lisez attentivement l'extrait que vous mentionnez, vous verrez comment il relie mode de vie conditionné par le milieu (vie à la rude dans le désert) et aptitude à la vie civile, à l'Etat, les deux étant antinomiques : soit c'est une civilisation étatique serait-elle faite par des bédouins sédentarisés, soit c'est l'anarchie/tribalisme bédouin, sporadiquement contrôlée par l'union sacrée, et si un bédouin devenu "civilisé" revient à ses habitudes, il perd aussi le gouvernement et retourne au désert.

- quand je dis que Ibn Khaldoun parle de ce qu'on pouvait déjà voir dans le Coran, je ne dis pas qu'il parle des mêmes personnes, ça devrait être évident vu qu'il y a 7 siècles et quelques milliers de kilomètre de distance entre les deux..., je dis qu'il parle du même problème, de la confrontation entre le modèle social étatique et le modèle "anarchisant" tribal nomades : Mahomet était un citadin créateur d'Etat ayant eu à gérer des bédouins et ne réussissant à établir une civilité relative (règles de mariage, héritage, "impôt" (zakat) etc.) que par la légitimité divine transcendant les relations politico-sociales inter-tribales.

- le site que vous indiquez fait comme vous, du "roman national" (cf cette page sur l'"amazighophobie"), c'est pour ça qu'ils citent ce passage spécifique de Ibn Khaldoun revendiqué comme figure amazigh (utilisons leur terme plutôt que "berbère"...). Ce n'est pas de l'usage historique sérieux, c'est juste de l'illustration de l'idée "on n'est pas des arabes, on n'aime pas les arabes". D'ailleurs, vous accueilleriez comment des maghrébins se revendiquant de cette identité amazigh contre l'arabité ? Des alliés ? Des adversaires ?
Au passage, Ibn Khaldoun était d'origine arabe au sens strict et au cas où la question vous intéresserez vraiment, intellectuellement et pas idéologiquement : Ibn Khaldun, laudateur et contempteur des Arabes, R. Le Tourneau, Revue de l'Occident musulman et de la Méditerranée, 1966.

- "apprentissage" : c'est du vocabulaire pour l'acquis, pas pour l'inné. On se garde bien dans la théorie de l'Evolution de parler d'apprentissage parce que c'était justement ce que Darwin récusait. Gad El Maleh vous l'explique ici : mais pourquoi les poissons mordent encore à l'hameçon ?.

- "Al Farabi a été formé par les chrétiens".
Oui, l'école aristotélicienne de Bagdad avait été fondée par un nestorien (Abu Bisr Matta Ibn Yunus) et tenez-vous bien : certains disent que Mahomet était aussi formé par des chrétiens, par exemple Waraqa Ibn Nawfal. A croire que juifs, chrétiens et musulmans sont faits de la même eau, et qu'en plus ils passent leur temps à pomper sur ces païens d'Aristote et Platon.

- "Ça veut dire que la population de St-Denis est antisémite"
Cas typique de paralogisme... pars pro toto et pseudo-causalité.
Quand Zemmour parle ainsi, il fait juste de la sophistique : ça doit ressembler à une explication causale, ça doit sembler cohérent et ça suffira bien à rassembler certains autour d'un sentiment sans qu'on ait à se soucier que ce soit pertinent. Quelqu'un a-t-il pensé à faire une enquête sur l'évolution des populations juives de St-Denis ? Combien, notamment les maghrébins juifs de l'immigration des années 60, sont passés d'un milieu pauvre à la classe moyenne ? Combien sont partis en Israël parce que l'idéologie française est antisémite (cf BHL...) ?
De même, quand il dit que la plupart des délinquants sont noirs ou arabes, il oriente vers la mentalité raciste plutôt que de parler de la délinquance classique des jeunes pauvres, genre les Apaches du début du XXe qui est pourtant la réponse la plus évidente. Oui, il paraîtrait que la plupart des prolétaires ghettoisés sont "noirs" ou "arabes", un premier ministre aurait même parlé d'"apartheid". Par contre, ça va pour les princes d'Arabie Saoudite recevant la Légion d'honneur, ou les sponsors qataris du PSG.
Excusez moi, mais quand Zemmour reprend les propos du rabin de France, en disant qu'il n'y a plus un enfant juif dans les classes de Seine Saint Denis, est ce qu'il fait preuve de haine et de bêtise?

Au bout d'un moment, il faudrait arrêter d'enchainer des phrases sans la moindre preuve ou la moindre articulation logique.

Ce que vous ne comprenez pas, c'est que les peuples ne sont pas interchangeables, ont une histoire, une culture, une tradition, une façon de penser, une langue, etc. Ce ne sont pas des robots vierges que l'on peut reprogrammer, même à 30 ans.

Vous faites un biais insultant de sociologiste de très bas étage: les rapports de force, les conditions d'existence, se cristallisent dans la culture. Mais ces rapports de force et ces conditions d'existence peuvent devenir caduques. La culture qui les aura cristallisé, elle, mettra beaucoup plus de temps à changer.

De la même maniere, la selection naturelle cristalle dans les gènes une condition d'existence actuelle, qui peut changer. Le génotype, lui, mettra un certain temps à changer à nouveau. C'est le principe même de l'apprentissage.

Le paroxysme de ce genre de cristallisation est la "religion" musulmane. Elle traduit en lois tous les principes de vie parfaitement caduques, et les rend incontournables de par l'incréation du Coran. Pire encore, elle associe à ces lois des principes de conquête que chaque musulman doit suivre obligatoirement.

Vous ne respectez ni les autres peuples, ni le votre, en considérant l'homme de la sorte.
M'étonne pas que vous appréciez Zemmour, vous sonnez effectivement zemmourien, vous faites comme lui sophismes et paralogismes, n'hésitez pas à généraliser à tout va, confondre cause et corrélation, tout en prétendant décrire le "réel".
D'ailleurs, même si il n'y avait plus d'enfants juifs dans les classes de St-Denis, ça voudrait dire quoi ? Que les juifs se sont enrichis et ont quitté un département de pauvres ?

"la selection naturelle cristalle dans les gènes une condition d'existence actuelle, qui peut changer. Le génotype, lui, mettra un certain temps à changer à nouveau. C'est le principe même de l'apprentissage."

Il n'y a pas d'apprentissage, c'est le principe même du mécanisme mutation-sélection qu'il n'y ait pas d'apprentissage, en opposition aux principes de Lamarck de transmissions des caractères acquis.

Et en fait, vous avez l'air complètement dans une idéologie du XIXe, ce racialisme où on mélange biologie, moeurs, peuple, comme si il y avait des populations humaines formant des espèces animales avec des caractères culturels héréditaires. On retrouve ça dans les jeux vidéos inspirés de l'héroic-fantasy de l'époque, peuple des Trolls, des Elfes, des Nains, classes rigides parfaites pour de la mythologie, pour de l'épopée à la Tolkien, du western ou du jeu de guerre mais bien loin des réalités.

A nouveau, comment vous expliquez un Maxime Hauchard si les gens sont si dépendant d'une "culture" ?
Et comment vous expliquez le passage d'une Europe dite "des Lumières" à une Europe des fascismes et nazismes puis à une Europe se prétendant pacifique ? Ou quel rapport entre la France de l'Ancien Régime avec roi de droit divin et tutti quanti et la France républicaine semi-athée de la fin du XIXe ? La cuisine ?

Et vous saviez que Platon et Aristote étaient considérés comme des prophètes dans la pensée classique arabo-musulmane, des gens inspirés ayant transmis des vérités divines aux Grecs ? Par exemple, Al Farabi au Xe siècle ne commente pas le Coran pour parler politique, il commente Les Lois de Platon.
Faut croire que pendant des milliers d'années, "civilisation" renvoyait à Méditerranée, la barbarie régnant autour, dans les déserts du sud et les forêts du nord, dont celles de Gaule.
Mon dieu.... Êtes vous en train de nier l'évolutionnisme?

"Il n'y a pas d'apprentissage, c'est le principe même du mécanisme mutation-sélection qu'il n'y ait pas d'apprentissage"
Le mécanisme génétique est un mécanisme d'apprentissage, d'où mon parallèle avec la culture des peuples. Chaque génération dispose d'un nouveau génotype. La selection naturelle choisit le genotype le plus adapté entre les descendants. Il y a apprentissage de l'environnement par generation aleatoire. Seulement il y a une limite. L'apprentissage se fait par saut de génération, contrairement à la cognition humaine. D'où le dephasage entre genotype et environnement réel. Si je prend un scorpion du Sahara et que je le met dans la meuse, il ne sera plus adapté et ne changera pas jusqu'à sa mort. Il va cependant apprendre avec les generations suivantes. C'est un systeme informationnel comme un autre. C'est un algorithme absolument incontournable en informatique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Algorithme_g%C3%A9n%C3%A9tique

"D'ailleurs, même si il n'y avait plus d'enfants juifs dans les classes de St-Denis, ça voudrait dire quoi ?"
Ça veut dire que la population de St-Denis est antisémite. Descendez de votre nuage.

"Par exemple, Al Farabi au Xe siècle ne commente pas le Coran pour parler politique, il commente Les Lois de Platon. "
Al Farabi a été formé par les chrétiens.

"A nouveau, comment vous expliquez un Maxime Hauchard si les gens sont si dépendant d'une "culture" ? "
Comment expliquez vous le comportement d'un Maxime Hauchard autrement que par l'embrigadement dans une secte. Ne me dite pas que vous croyez réellement qu'il soit parti en Syrie pour lutter contre l'oppresseur. Il a été faire quoi pour aider? Il a tenu les bras des chrétiens pendant que les djihadistes leur coupaient la tete? Il a considéré que le chaos et les massacres étaient préférables à l'ordre? Est ce que les adeptes du temple solaire s'expliquent par de la sociologie?

Pour le reste, je ne vais pas répondre, mais réitérer ma question: est ce que vous pensez qu'un homme peut passer d'un pays A à un pays B sans avoir de déphasage culturel? Qu'il va lui falloir du temps et beaucoup d'efforts pour acquérir les codes du pays B, et qu'il va etre probablement aussi pommé que le scorpion du Sahara dans la Meuse?
"Ou quel rapport entre la France de l'Ancien Régime avec roi de droit divin et tutti quanti et la France républicaine semi-athée de la fin du XIXe ? La cuisine ? "

Qui a financé l'indépendance des américains et donc la naissance de leur république? Louis XVI. Une partie de la cour de cet homme était deja acquise aux idées républicaines. Je ne pense pas que l'on puisse parler de culture nazi. L'héritage grec et chrétien que nous portons a toujours été là, même dans ces heures sombres. La France n'a jamais pratiqué l'esclavage sur son sol, et a été la première à abolir cette pratique. Voilà un indice.
Si l'occident disparaissait, les trois quarts de l'humanité disparaitrait avec nous.
Quand notre système économique a les pieds dans l'eau, c'est le tiers monde qui se noie.
Comment expliquer l'absurdité sans nom d'une Afrique entièrement nourrie au riz asiatique?
Comment ne pas rire jaune en voyant ce qu'il se passe dans les pays "dominés", lorsque "nos" dictateurs sont éjectés?
Un jeu désuet.

Les fins de semaine, je joue au "saute-merle" et je m'éclabousse de rire car,
ironie du calendrier, en cette "pâques" chrétienne les cloches reviennent de Rome.
Une de plus.

Merci, Merle. Un de plus qui ne fait pas le printemps.
Faites un tour la dessus:

https://twitter.com/renarddunet
Les Grandes Valeurs de l'Occident Chrétien...

Merle adore !

contrepet volé à M. Korkos
Grandes ou pas, c'est ce qui explique la charité et la compassion absurde dont nous faisons preuve aujourd'hui.

Il est assez risible de voir des gens dit de gauche se vautrer dans les valeurs chrétiennes.

Si vous haïssez a ce point l'occident, vous pouvez en partir. Il y a des centaines de pays.
Pour être franc, aucun d'entre eux ne voudra de vous. Vous comprenez, ils sont nationalistes, eux.
C'est cet Occident là qui m'insupporte.
Mais vous aviez compris, s'pas ?
Euh... gaffe, vous rentrez en mode "feed the troll". Merle a tendance à s'emballer pour ne pas dire autre chose...
Une émission sur le sujet ? Peut-être avec la psychologue citée (par exemple) et le sociologue Gérôme Truc, auteur de "Sidérations, une sociologie des attentats" (https://www.puf.com/content/Sidérations_Une_sociologie_des_attentats) ? Ce serait passionnant de les voir s'exprimer plus que 2 phrases tronquées dans le Petit Journal :)

ps: je fais honteusement de la pub, parce que je connais Gérôme en fait, mais je n'ai aucun scrupule car je sais que ce serait passionnant !
Autre accoutumance: le nucléaire, on est dedans, on vit avec, on va passer indifférent devant les commémorations des 30 ans de Tchernobyl après les 5 ans de Fukushima. Mais les djihadistes meurtriers ont commencé à s'intéresser à nos centrales, survols de drones et (même si la presse française n'en a pas parlé, ou très peu, et après coup, enquête à faire sur le sujet ?) sabotage dans un réacteur belge en 2014... et un beau jour... non n'y pensons pas.
Quand j'étais u lycée il y avait 16000 morts pas an sur les routes, un manquant par an dans une classe du lycée c'était courant, et j'ai continué de vivre et de venir en moto au lycée

Quand j'ai travaillé en Californie il y a eu des tremblements de terre, des gens sont morts au Biafra, des boat people se sont noyés, la famine a sévi en Afrique, et j'ai continué à vivre, à travailler, à élever mes enfants.

La bande à Baader, les terroristes basques, irlandais ou autres ne visent pas tant à tuer des gens, même s'ils y arrivent, mais à empêcher les autres de vivre, à les maintenir dans la peur et dans l'angoisse.
Alors il ne s'agit pas de s'habituer, mais comme le dit la psy si on pense à tout ça en se levant le matin, on reste paralysé, alors continuer de vivre c'est aussi une façon pour chacun de ne pas se laisser intimider, parce que tout le monde n'est pas policier, enquêteur, pompier, infirmier ou autre sauveteur de vraies vies, chacun peut faire obstacle à ces vendeurs d'angoisse en n'achetant pas leur marchandise.
Ce matin, la première nouvelle tombait, un email d'info : accident de mini-bus 12 morts

Une nouvelle banale d'horreur

Hier aussi, on fêtait l'anniversaire de l'autre fou qui se suicida en trucidant plus d'une centaine de passagers de l'avion qu'il pilotait

On ne m'accoutume jamais à ces nouvelles mais on s'y accoutume bien

sinon d ieu n'aurait pas survécu le tremblement de terre de Lisbonne de 1755 et aux "60.000 victimes, dont beaucoup meurent suite à l’effondrement des églises où elles assistaient à la messe de la Toussaint."
Je continue à croivre qu’il est préférable que notre société passe systématiquement par les étapes de douleur, tristesse, ressentiment et formation
de symboles. Quitte à passer pour des catholiques zombies ou des culs-culs la praline ouh là la quéquiléneuneucedessin.
Et pas forcément une grosse intellectualisation.

Je suis sur la ligne Dayan.

Il me semble que, dans l’histoire de la violence, toute violence, agression subie se solde par une réponse. Et la tête de la réponse se construit en fonction de la capacité
à élaborer.

J’ai des doutes sur la capacité de notre opinion publique présente à rester sur une ligne très cool à force d'attentats, mais on verra.
La réponse sera peut-être youkiyou ! tout le monde s’aime.

L’accoutumance n’est pas toujours le signe de l’indifférence, parfois bien au contraire. On verra aux prochaines élections présidentielles, déjà.
Accoutumance, indifférence, je veux bien, mais il n'en demeure pas moins que mourir dans un attentat terroriste, ça vous a une toute une autre gueule que de crever banalement "des suites d'une longue maladie", ou bêtement dans un accident de la route.
C'est plus inattendu, donc plus marquant. Faites l'expérience. Inventez-vous un proche déchiqueté à l'aéroport de Bruxelles.
Votre interlocuteur, celui à qui vous aviez appris, il y a un an, qu'un ami commun était mort d'un cancer du poumon, et qui vous avait répondu : "Quelle saloperie ! Y'en a de plus en plus. Tiens tu connais Untel, eh bien... etc."
Le même que vous aviez informé six mois plus tard du décès d'un jeune du village, viandé en sortant d'une boîte de nuit, et avait compati, l'air contrit, mais n'avait pas manqué d'ajouter son couplet sur les jeunes alcoolisés au volant, cette fois vous allez le bluffer.
Votre petit-neveu fictif de Zaventem, vous allez décrire sa fin tragique avec force détails que vous puiserez sur le net, dans les quotidiens et sur les chaînes d'infos.
Vous constaterez qu'une mort originale peut encore frapper les esprits. Mais profitez-en bien pendant qu'elle l'est encore un peu.
Tout à fait d'accord, y compris sur la guerre des Femmes savantes (j'avais pas saisi au début, Trissotin), même si entre l'islam et la pauvreté comme causes, chacun peut faire la différence à mon avis (qui n'est pas pour autant marxiste).

Autre accoutumance, à la médiocrité du journalisme français, même écrit, qui ne peut toujours pas s'empêcher comme le monde.fr de commenter les faits à tire-larigot "Cette audition, assez sommaire, truffée d’incohérences, montre que les enquêteurs ont peut-être raté une occasion d’obtenir des renseignements qui auraient pu permettre de déjouer les attentats du 22 mars."...
Peut être qu'il est temps de (re)lire l'éloge de la fuite de Henri Laborit...
C'est surtout une excellente nouvelle: le terrorisme perd. L'indifférence est sa défaite absolue.

Pour le dire platement, le terrorisme est un phénomène statistiquement insignifiant en comparaison des accidents de la route, des violences conjugales, des canicules etc. Même s'il y avait mille victime par an en zone euro ça ne serait toujours pas grand chose en comparaison.
Dans le droit fil de ce billet, je poste cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=pl1OcfMr-Lw que l'on m'a fait découvrir sur un réseau. Je ne connais pas le narrateur, mais je trouve qu'il exprime de façon très saine et drôle l'air du temps et marque la défaite des terroristes - au moins pour lui.
Sinon, au Pakistan, en Afghanistan ou en Irak, c’est toutes les semaines ou presque et cela depuis des années...
En somme, nous les rejoignons ou presque.
Je suis (un peu) déçu que Daniel n'ait pas parlé de David Thomson véritable spécialiste du djihadisme que vous avez souvent reçus et son coup de gueule sur France 5, sur l'omniprésence des faux spécialistes et les dégâts que cela engendre devant ce cher Patrick Cohen demandant naïvement "c'est quoi un vrai spécialiste ?".
D'ailleurs je ne sais si une émission avait déjà été faite sur le sujet ( abonné depuis 1 an seulement) mais c'est un thème que j'aimerais beaucoup voir aborder et que je trouve même urgent ces derniers temps.

On peut voir l'extrait ici: https://twitter.com/IvanLeFou/status/712930315271086081
Oui, Daniel, j'approuve le propos, "on" se protège en effet de cette absence de prise à bras le corps du noeud du problème.

De la même façon en quelque sorte que toute la société israélienne a décidé de faire comme si les palestiniens n'existaient pas vraiment, et qu'il fallait accepter de vivre dans une société sur-militarisée, on nous demande, nous, de vivre dans un monde où le Moyen Orient n'existe pas, où l'Arabie Saoudite et le Qatar et leur pétrole et leur wahhabisme n'existent pas (voyez comme même les plus "grands" philosophe sont capables de parler de l'Islam-dans-le-déni-de-ses-responsabilités sans même évoquer les uns ni les autres... http://quebec.huffingtonpost.ca/abdennour-bidar/lettre-au-monde-musulman_b_5991640.html). Il y a d'autres aveuglement que l'on nous demande de bien vouloir maintenir coûte que coûte... Le sort réservé à la Grèce, ou l'horreur au Congo ou au Soudan... Ces soucis là ne provoquent pas le même type de conséquences chez nous. Mais si finalement, aussi, un petit peu...

Voilà. On nous demande de vivre dans un monde où ce que nous faisons/soutenons ailleurs d'atroce et d'inhumain n'existe pas. Et nos politiques s'agitent sans évoquer une seconde le fait qu'un jour, pour enfin vivre dans une société réellement pacifiée, il faudra s'attaquer pour de bon aux causes.
Une chronique qu'on peut opposer à celle d'hier et je dis ici que je n'ai d'avis ni sur l'une ni sur l'autre. Intervention inutile donc. Excusez-moi!!!!!
J'aimerais qu'on parle aussi des terroristes qui prennent le volant avec 1g d'alcool dans le sang tous les samedi soir et qui causent nettement plus de morts, inutiles elles aussi
J'aimerais qu'on parle aussi des populations civiles de par le monde qui reçoivent journellement des bombes de la part d'états ou de milices terroristes et qui vivent chaque jour pire que les attentats en Europe
Pourquoi faudrait-il que ce soit si monstrueux ?
Tous les jours, depuis que nous sommes nés, nous avons droit à notre lot quotidien de guerres, attentats, famines etc.
Tous les jours nous avons eu des images de mort qui nous ont été balancées à la figure, avec plus ou moins de distance.
Jusque là, ils n'étaient pas si proches (qui se sent proche d'une guerre sur un autre continent, ou qui semble si lointain), mais ne sommes nous pas anesthésiés depuis bien longtemps sur ces questions ?

Et sinon, n'est-ce pas d'une certaine façon un moyen de défense que de se dire que c'est maintenant notre lot quotidien, et que si ça doit tomber sur nous, d'accord, de toutes façon, ce n'est pas nous, individus qui pourrions y faire quoi que ce soit, au fait d'être au mauvais endroit, au mauvais moment. Alors pourquoi changer ce quotidien qui nous définit en partie ?

Et n'a-t-on pas aussi le droit de se sentir étranger à cette overdose d'émotion ?
Faut-il vraiment chacun ressentir dans sa chair le malheur pour faire partie du corps des citoyens ?
Sortir le drapeau, les larmes, la commémoration nationale, les bougies ?

Et si on ne le ressent pas, ce besoin doit-on se sentir coupable pour autant ? et monstrueux ?
"le sentiment de persistance de JohannSfardessinateur à nous imposer ses dessins après chaque attentat [...] me désole."

Et concrètement, c'est quoi le procédé utilisé pour vous imposer ses dessins?
Essayez donc comme moi de prendre le Thalys régulièrement, en passant par Djihadistan, et vous verrez que les scènes d'attentats vous ne vous y habituez pas tant que ça.
Moi, c'est le sentiment de persistance de JohannSfardessinateur à nous imposer ses dessins après chaque attentat qui me désole.
Qui, quoi, lui lui a fait croire que son formidable "Chat du rabbin" faisait de lui un incontournable commentateur du quotidien ?

Buzzfeed devra t-il aussi se pencher sur les "experts dessinateurs" en tout genre qui trustent les médias à chaque attentat ?
Le gros poisson, comme les quatre autres la semaine dernière, va t-il être relâché sans poursuite, et dans une totale discrétion médiatique ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.