27
Commentaires

Michel Cymes, de la dédramatisation... à la réquisition

Omniprésent sur les plateaux, le médecin le plus médiatique de France est passé par plusieurs phases depuis le début de la crise : la dédramatisant d'abord, puis faisant son mea culpa tout en déplorant l'attitude des Français. Et surtout, désamorçant toutes les polémiques naissantes.

Commentaires préférés des abonnés

Mais s'ils pouvaient tous fermer leurs gueules, ça nous ferait des vacances !

En plus du virus et du confinement, on doit entendre leurs inepties qu'ils nous balancent depuis des semaines. C'est pas possible !


C'est toujours la faute des autres ! 

(...)

Le Docteur Vermot, de la Faculté des Grosses têtes, en tant qu'ORL a l'oreille du gouvernement.


Il sera très utile en sa qualité de réserviste hospitalier :il a l'habitude de tenir le crachoir.

Un médecin qui draine très large. Connu pour ses blagounettes à deux balles et pour le soutient Macron.Mais attention ,capable de vous prescrire de la bétadine , pour soigner une jambe de bois. Il en a fait un business qui rapporte gros.

Derniers commentaires

Strictement rien à voir avec la baudruche Cymes et son omniprésence médiatique...

La députée LFI Caroline Fiat a repris son travail d'aide-soignante la semaine dernière. La Lorraine travaille de 19h à 7h, dans un hôpital de sa région, concerné par le coronavirus. Elle s'est engagée jusqu'au 30 avril. Son travail de nuit lui permet d'assurer ses obligations parlementaires l'après-midi.

Un admirable exemple de courage et de dévouement donné par celle qui, à l'Assemblée, fut surnommée "bac-5" par certains députés LREM.

Personnellement je critique le gouvernement, mais je pratique aussi (au moins un peu) en acte la solidarité risquée avec les personnels de santé( sans parler de ma mère qui a 94 ans) , puisque je suis instit et que je garde leurs enfants (probables porteurs sains ) à raison d'une demi journée par semaine à l'école...et les masques qu'on a trouvé sont ridiculement petits et minces, de même pour les gants, et pas de gel en quantité suffisante, etc....Et j'ai 61 ans aujourd'hui  .....
Cymes n'est pas le pire dans le genre, puisque s'il dit la vérité, il aide les infirmières en semaine (sans bonnes protections?  dans les mêmes conditions?) D'autres (je pense par exemple au recteur de l'académie d'Aix Marseille, qui a reconnu qu'il allait y avoir des morts chez les profs,  et à ses inspecteurs de circonscription) pratiquent  l'union nationale en paroles et en compliments ostentatoirement ronflants par vidéo conférence en envoyant les  autres  au feu, mais en leur demandant de fermer leur gueule pour ne pas briser l'union nationale...
.Bref, ce qui compte pour eux, ce n'est pas la solidarité en actes, mais la solidarité en paroles. Pourtant un solidaire critique est plus utile qu'un a-critique non solidaire en acte que je sache.
Un point sur lequel Cymes a raison, tout ça se réglera, promis. 

Quand il dit qu'aucun scientifique avait prévu l'ampleur de l'épidémie il se trompe.

Les épidémiologistes avait prévu l'ampleur catastrophique, car elle était très facile à prévoir, si on ne faisait rien contre.


Les médecins ont une approche de la maladie très symptomatique, ils soignent et puis c'est tout. En santé public il ne faut pas que des médecins, car plutôt que de guérir, il faut prévenir et donc avoir une approche globale.

Donc en terme de prévention et même en compréhension d'une épidémie, les médecins sont souvent très mal placé pour en parler.


Pour comprendre et lutter contre une épidémie, il faut un peu de mathématiques, et beaucoup de sociologie. 

La composante sociale d'une épidémie est déterminante et peu expliquer les différences de développement de la maladie entre des pays comme l'Allemagne et l'Italie, le centre de Paris et certaines banlieues. Plus une société est "chaleureuse" et favorise la proximité des individus plus le virus se développera vite. Plus il y a de monde à la maison et plus le virus ira vite, même si après le confinement est identique, la vitesse de démarrage induira inévitablement beaucoup plus de cas.


La contagiosité du virus, le R0, a une composante sociale aussi importante que les caractéristiques propres du virus.

La lutte contre l'épidémie doit impérativement intégrer le paramètre sociale.


De plus, on ne se confine pas de la même façon quand on est 2 dans 200m2, que 10 dans 30 m2. Ca ne sert à rien d'envoyer l'armée, il faut surtout donner les moyens d'un confinement correct pour tous.

Il faut mettre en place dans les zones très denses en population des confinements en cercle concentrique autour d'un confinement minimal socialement acceptable, avec un approvisionnement alimentaire gratuit sur place. Il faut aussi instituer en priorité dans ces zones les tests, pour confiner en dehors des zones protégées les malades notamment les asymptomatiques.


L'Afrique doit faire très attention et ne pas nous copier sinon ils vont être tout de suite dépassé par l'ampleur.

Leur R0 est probablement le double du notre, c'est dire. 

A titre d'exemple pour la population française, si on avait un R0 du double de l'actuel et si par ailleurs on avait réagit de la même façon pour le confinement, on aurait multiplié le nombre de morts par 100 !

Y en a marre de prendre les français pour des tanches ! c'est quoi cette arrogance ? Ils n'ont pas encore compris ? 

ça lui fera les pieds, tiens, cette formation auprès des infirmières, ça m'étonnerait qu'elles plongent dans la séduction, elles sont soignantes, elles ! j'ai pas de télé depuis 30 ans et je vois quand même sa tronche partout ! comment il fait ? 


Monsieur "Tête à claques" le Monsieur je sais tout" écoutez moi". Celui brille et qui reluit sur les Cymes de la suffisance autocentré sur des images de la médicale qui pense que la médecine n'est qu'une histoire de plomberie une image de comptable/gestionnaire/business/ PowerPoint.

Et moi rebel arriéré je pense encore que la médecine est un  Art ou un savant saupoudrage doit se conjuguer avec l'imprévu la technique certes mais aussi avec de l'humanisme (beaucoup) de la philosophie de la psychologie de la sociologie de l' anthropologie de l'ethnologie de l'histoire de la simplicité de lecture du corps, du réel du bon sens et bien d autres encore...  

Michel Cymes : UNE DES PLUS GRANDES IMPOSTURES TÉLÉ (ce type ne fait même pas de prescription pour du Tylenole ou acétaminophène c'est dire qu'après + de 10 ans de télé il a été appelé pour aider les infirmières (imposteur et émetteur de Bobard ou  fausses nouvelles / Fake news  etc.  OUT !

Quand j'étais petite, mes parents me disaient :"à quelque chose un malheur est toujours bon". J'espère que ses inepties permettront de détruire son auréole, et qu'il deviendra invisible et inaudible.

je constate que de plus en plus ils utilisent a foison le mot " epidemie " pluto que " pandemie "......etonnant  !!!

L'air de Cymes décime

Cherche t-il un poste au gouvernement ?. En tout cas, il est la voix de son maître, il répète en boucle les éléments de langage du gouvernement.


Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Si je comprends bien... les scientifiques ne savaient pas et les citoyens aurait du savoir...Dans cette crise, et peut-être comme toutes les autres, nous réagissons.... l’anticipation semble impossible vu l’absence de connaissance sur Le COVID 19.

 Nous venons de vivre un dénis de réalité collective , L’ensemble du corps médical a été prit de court et a dû changer son discours face à l’évidence. Michel Cymes n’est qu’un exemple (médiatisé ) parmis d’autre .

Mais s'ils pouvaient tous fermer leurs gueules, ça nous ferait des vacances !

En plus du virus et du confinement, on doit entendre leurs inepties qu'ils nous balancent depuis des semaines. C'est pas possible !


C'est toujours la faute des autres ! 

Ils n'ont pas appliqué les mesures barrières, c'est leur faute. Comme si du savon allait arrêter un virus qui se transmet par l'air.

Ils sont sortis (mais dans mon quartier de banlieue de classe moyenne, tout le monde, TOUT LE MONDE respecte le confinement, depuis le premier jour. Enfin, ceux qui sont encore là), mais dans certains quartiers bobos, visiblement, ils sont un peu longs à la détente. Mais maintenant, l'immense majorité des gens respecte les consignes, même si elles semblent un peu absurdes.


Ils ne sauraient pas se servir des masques ! On fait des concours de médiocrité pour trouver des porte-paroles ? Toi tu es la plus nulle, mais tu as une jolie gueule, alors on va faire avec ta stupidité.


C'est une pensée magique : quand on parle, quels que soient les énormités de manipulation, ça marchera toujours;


Mais si ce qui se joue, c'est la vie et la mort, on est beaucoup moins crédule. 


S'ils pouvaient se taire..... Au moins se taire.....

Le Docteur Vermot, de la Faculté des Grosses têtes, en tant qu'ORL a l'oreille du gouvernement.


Il sera très utile en sa qualité de réserviste hospitalier :il a l'habitude de tenir le crachoir.

Un médecin qui draine très large. Connu pour ses blagounettes à deux balles et pour le soutient Macron.Mais attention ,capable de vous prescrire de la bétadine , pour soigner une jambe de bois. Il en a fait un business qui rapporte gros.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.