21
Commentaires

Messages facebook haineux anti-migrants : les publier pour les dénoncer

Au moins maintenant, c’est clair : Facebook ne supprime pas, par choix, certains commentaires incitant à la haine, qui lui ont pourtant été signalés. Pourquoi ? Pour favoriser les "contre-discours" (en d'autres termes, pour que les internautes répondent eux-mêmes aux messages problématiques). C’est ce qu’explique le réseau social à Nord Littoral, journal de Calais qui a choisi de publier un échantillon de commentaires haineux, suivant l’exemple du quotidien allemand Bild. La réponse n'est pas du goût du directeur général du quotidien, qui dénonce "l'hypocrisie" de Facebook.

Derniers commentaires

"Mais on n'y arrive plus. Les gens qu'on bannit créent un nouveau compte. On n'a pas de département de community management [chargé uniquement de la gestion des réseaux sociaux, ndlr]. Du coup on est parfois obligés de supprimer certains de nos posts Facebook, pour arrêter la déferlante"
Je pense que les journaux devraient s'associer pour financer des modérateurs. Ou demander les services de cabinets spécialisés.
Et à contrario, il devrait être possible (facebook en a les moyens) de bloquer les comptes générés par des utilisateurs qui créent des comptes à la chaine pour flooder un post. Certes, les méthodes utilisables ne sont pas imparables, mais les contourner demande un certain niveau de connaissance technique et cela limiterait donc fortement le nombre d'attaquants.
les messages haineux y en a des tonnes depuis des années sur les commentaires des articles du site de midi libre, c'est que l'UMP (ex) et le FN ont de nombreux cyber militants qui répandent leur poison depuis des années sans que personne ne s'en soucie vraiment.
en vérité ce genre de messages a commencé à pululler avec le web 2.0 qui en soi est une ignominie car il permet à tout le monde de dire n'importe quoi de préférence dans un format court parfaitement adapté à la vulgate.
la question soulevée a la fin de l'article est très pertinente.

A partir du moment ou le responsable de la page a le pouvoir de modération, pourquoi sent-il le besoin d'accuser facebook de ne pas le faire ?
Après tout il est responsable des contenus qui amène a ce genre de réaction, et donc, en étant l'initiateur des réactions il est responsable de la modération ou non, des contenu.

Je trouve cela un peu fort de café, d'aller demander a facebook, de faire un travail qu'ils ne peuvent pas faire.
Facebook, ou n'importe quel site, fourni un espace, et des outils.
Comme tout outil il faut apprendre a s'en servir.

Demander a facebook de faire le job, c'est dépasser le stade de l'outil pour aller vers autre chose.

Cette façon de penser est dangereuse pour nos libertés.
Bientot il n'y aura plus de constructeur d'outil, parce qu'ensuite on accusera leur fabricants d'être responsable de la mauvaise utilisation que certain en font.
Et du coup plus personne en fabriquera.

Ce n'est, a mon avis, pas un hasard, si ces sites sont originaires des état-unis. Apparement on a une meilleure apréhension des roles et des responsabilité de chacun dans ce pays.
Et du coup, creer des outils la-bas, est beaucoup moins risqué que chez nous.
Facebook qui modère (l'Origine du Monde, les Femen...), c'est le mal.
Facebook qui ne modère pas (les propos racistes, les vidéos de l'EI...), c'est le mal.
(Et je passe sur le "On pourrait modérer nous-même, mais on n'a pas le temps".)

Ce ne serait pas plus simple de dire "Facebook, c'est le mal" et de ne plus y aller ?
Facebook c'est comme la télé, on peut aisément s'en passer.
« le réseau social assure bien qu’il "supprime tout discours incitant à la haine", ce qui comprend "tout contenu qui attaque directement des personnes en raison de leur race ; leur ethnicité ; leur origine nationale ; leur religion ; leur orientation sexuelle ; leur sexe ou leur identité sexuelle ; leur infirmité ou leur état de santé " »

[s]C’est Morano qui a rédigé les conditions de modération ?[/s].

Cette évocation de la «race» fait plutôt américain, non ?
j'ai eu justement ce matin un refus de Facebook refusant de supprimer ce commentaire sur la page de MSC Croisière :
Laurent Pujol (commentateur) : a calais nous avons actuellement mst croisieres
C'est fou ! d'abord les FN (j'ai bien vu que LP en est un) s'insèrent sur des sites non politiques et font des "blagues" racistes.
Un message posté sur facebook en France doit-il respecter la loi francaise (comme expliqué dans l'article) ou est-il soumis à la loi américaine (1er amendement de la constitution) ?
Le premier amendement de la constitution US ne permet pas une liberté d'expression totale. L'exemple célèbre de celui qui crie au feu sans motif valable dans un théâtre et cause des blessés ou des morts est une limite explicitement admise ; à partir de ce principe on peut dérouler toute une liste de situations qui interdisent légitimement et légalement cette liberté d'expression.
Oui mais ces exceptions ne concernent jamais des opinions, contrairement aux pratiques en Europe où certaines opinions sont illégales.
Absolument pas. L'opinion raciste est parfaitement légale en France. Ce qui est prohibé, c'est " l'incitation à la haine raciale". On peut être raciste, à condition de le garder pour soi, et - si possible- d'en avoir honte.
OH pardon, désolé pour la nuance, je devrais parler de «l'expression d'une opinion». Par opposition aux «expression de menaces» ou de fausses-alertes qui, elles, sont aussi condamnables outre-atlantique :)
Ce que j'ai opposé sur Facebook hier au discours de la blonde énervée disant qu'il faut arrêter les bactéries non européennes. !!!!!!!!!!!!! J'ai même pu la traiter de c**** et de s***** sans problème. Donc yzont raison, il y a bien une contre-argumentation.Je ne prends pas la défense de facebook, c'est un réseau énorme, on y trouve de tout. Mais c'est comme dans la vie, il faut faire des choix d'amis pour commencer et de contenus qui défilent sur le fil de l'actualité à partager.
Les médias font mine de s'étonner de leurs propres turpitudes.
Virer des racistes de Facebook, c'est perdre du pognon, selon Facebook.

Et il y en a des racistes, sur Facebook.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.