92
Commentaires

Ménard et les réfugiés : après le photomontage, la video

La dernière de Ménard est une vidéo digne d'un western. Vendredi 11 septembre, le maire de Béziers, muni de son écharpe tricolore et accompagné d'autres élus et de policiers municipaux avec gilets pare-balle, s'est pris pour un shérif en allant à la rencontre de Syriens qui squattent illégalement des logements HLM dans le quartier de la Devèze. Et il leur a demandé tout simplement... de partir. Une visite filmée, vraisemblablement par les services de la ville, puis mise en ligne sur Youtube. Pour le plus grand bonheur de la réacosphère.

Derniers commentaires

Estrosi connait de gros problèmes avec les fascistes.
A Nice, lui et Ciotti resteront bientôt les deux derniers remparts républicains contre la peste brune.
Mais... je croyais que les HLM c'était compliqué d'en avoir, là y'en avait plein de dispo semble-t-il.
Ce Ménard est vraiment dégueulasse.....Les syriens ont tout de même bien le droit de venir dans une hlm , même sans payer et y être inviter.....A propos , j'ai quelques amis qui aimeraient bien voir de plus prés les locaux d'asi.....Pas de problèmes je suppose....?

Sacré D.S.
D'abord il y a l'accusation que certains utiliseraient ces réfugiés Syriens pour leur manœuvre politique.
Et le mééére Ménard, il fait quoi lui ?
Ensuite il y a, en dehors de cette incroyable honte de voir cette espèce de vermisseau vomir ses mots et baver sa haine, la honte que cela se passe en France au point que l'interprète n'ose pas traduire exactement les mots car la langue Anglaise ne supporte pas ce genre de phrase "Je ne veux pas de ça dans MA ville", comment traduire cette phrase dans une langue trop habituée à la démocratie.
Puis il a la honte de voir un maire Français jouer les shérifs car l'auteur de l'article a vu juste, tout est "digne d'un western".
Voir Joe Dalton alias Lucien Lacombe jouer les héros sous la protection de ses vigiles musclés, quelle honte. Comment la réacosphère peut-elle se reconnaître dans cette parodie où on voit le terrorisé jouer les fiers à bras, et où l'odeur de la Milice revient au point de ressusciter Henriot !
A ranger dans le rayon des salopards, le Ménard... Mention spéciale à ceux qui l'ont porté où il est...
Rappeler les règles élémentaires du vivre-ensemble, quel toupet!
Il faut bien admettre sur sa seconde intervention est savoureuse.

Ses propos à l'interlocuteur syrien pourraient être résumés ainsi : "Votre installation en France est une forme d'exploitation, d'aliénation dont vous n'avez pas conscience. Et en tant que défenseurs des libertés, nous ne pouvons nous résoudre à une telle indignité, nous vous demandons donc d'aller dormir dehors."

Quel talent !
Je n'aime pas discuter sur ces forums. Trop de sottise accumulée, d'éructations vaines, de lâche défoulement.
Là, j'y vais parce que ce déferlement contre Robert me révulse.
Oui, à vous autres, tous bardés d'excellente conscience et d'indignation radicale, je vous le rappelle: sans Robert Ménard, jamais Reporters sans Frontières n'aurait existé. Pour que cette organisation mondialement reconnue voie le jour et fonctionne, il a fallu ce fou de courage, de passion et de dévouement qu'il a été pendant tant d'années.
Je le sais parce que je suis du nombre des quatre fondateurs patentés. Je le dis avec humilité: nous l'avons aidé, les trois autres, Jubineau, Molénat et moi-même, mais RSF n'a eu qu'un fondateur, Robert.
Et nous l'avons créé contre la profession, contre la lâcheté majoritaire des journalistes de l'époque.
Voilà pourquoi, quand j'assiste à ce déferlement d'aujourd'hui - oh, ce couplet de l'imbécile rhétoriqueur qui joue de la rime en ard ! - voilà pourquoi, oui, j'étouffe de rage. Car les mêmes qui affichent leur résistantialisme, leur héroïsme pour la liberté et l'universelle fraternité, je sais que ce sont ceux qui ne levaient pas le petit doigt quand des confrères, à l'époque, étaient harcelés et virés.
Ménard a pris à bras le corps une ville sinistrée, sur une voie de tiers-mondialisation. Qui, de ceux qui interviennent sur ce forum, a connu Béziers avant l'arrivée de Robert ? Il mène ce combat dans un contexte de crise sans précédent. L'Allemagne elle-même vient d'être contrainte à faire une pause dans sa frénésie d'accueil sans limites. Tout cela est terriblement compliqué, très dur à affronter en essayant de préserver son âme et sa raison.
Ce que je demande juste, c'est que Robert Ménard soit traité avec respect et décence. Pour ce qu'il a fait et qu'on n'a pas le droit d'oublier.
Mais c'est sans doute trop demander.
Rémy Loury
Notez que chez Ménard, la charité est nécessairement chrétienne. Ah, ça, le père Ménard, il va pas se laisser impressionner par une douzaine de réfugiés! L'écharpe tricolore et la bite en bandoulière, il va défendre son pays.
Très très fort, dénoncer la récupération politique des réfugiés pour en faire de la com' , et donc de la récup politique, avec la caméra, les forces de police pour que l'image soit complète, et le ton ferme.
Plus c'est gros, plus ça passe.
Une enflure de première ordre qui ne devrait même pas être éligible, voilà ce qu'est ce facho de Robert Ménard, adulé par notamment l'asinaute le roi
Ménard nous les brise menu avec ses manipulations a répétition, son racisme en bandouliere et ses provocations permanentes. Une solution: ne pas relayer ces relents de haine recuite.
Tout de même, la langue française est bien faite; le suffixe "-ard" est souvent péjoratif: tocard, vantard, froussard, combinard, jobard, trouillard, salopard, vicelard, connard, Ménard.
Menard est une nouvelle et triste démonstration que la France a changé. Même le plus débile des mecs d'extrême droite n'aurait pas osé faire un truc aussi pathétique il y a une vingtaine d'années, il aurait eu trop peur du ridicule, alors qu'aujourd'hui des Ménard, Estrosi, Ciotti (et même le dirigeant du principal parti d'opposition) sortent les pires dégueulasseries sans que ça ne fasse réagir plus que cela.
Elle est là la décadence française, l'effondrement moral des """élites""" politques.
Réponse d'un dresseur d'Aliens : "Monsieur Ménard, vous ne respectez rien du tout. Donc moi je ne respecte pas des gens qui ne respectent pas leur propre humanité, on appelle ça des monstres."
Quel crétin !!!! C'est un autre mot que je voulais écrire, mais je me retiens. Je ne suis pas étonnée, d'autant que ces tricheries sont passées à la télé. Qu'attendre d'autre de ce ***, tout près des élections régionales ; Je ne sais pas s'il est concerné, je m'en fiche. De ttes façons en France, nous sommes sans arrêt devant les dates butoirs d'élections à venir.

Sur le contenu, encore 3 liens vers des sites fachos ????? Je ne cliquerai pas, rien à f...aire.
Envie de vomir...
Impossible de regarder en entier...ce mec est écoeurant...
? Ça ressemble à un TP de métaphysique. L'étranger, l'autre, l'altérité, l'altération, l'étrange familiarité freudienne... Et yen a qui disent que la philo c'est abstrait !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.