371
Commentaires

Mélenchologie en saharienne chez Calvi

Pauvres éditorialistes ! Il faut tout faire, dans ce métier.

Derniers commentaires

A Caen, devant 5000 personnes (Mélenchon doit être vert de jalousie) le candidat Sarkozy se sort les tripes et vomit sa daube.
vus avez remarqué calvi ne porte plus de veste .ils les a tellement retournées!!
un coup à gauche trois à droite
calvi c'est bauer celui des sondages de la délinquance qu'il aille se faire dégommer chez tadeï il aura son heure le bougre .
Super sur la 2 Barbier qui défend Mélenchon et la République contre la démocratie, un moment d'anthologie !
J'ai éteint la télé...
dur,dur. Amical salut à Yannick, re dur.
gamma
Hors sujet, ça concerne le 'vite dit' sur les 360.000 euros:

Va falloir, en effet qu'ils affinent, au FDG. Par foyer fiscal, ça va pas, le mec tout seul serait privilégié par rapport à celui qui serait chargé de famille. Par part, ça va pas non plus, c'est très injuste, même si, héhé, les gosses de riches coûtent plus cher que les gosses de pauvres, c'est bien connu. Le mieux, c'est de relancer la réflexion sur les parts de quotient, à plafonner peut-être, mais à combien?
Merci pour cet article. Emission pitoyable. Les interventions de ces cinq médiacrates sont pleines à gaver d'approximation voire d'erreur (mensonges ?).
Calvi devient pathétique.
j'aime bien me baser sur ce que disent les autres pour éviter de répéter mais la ca devient difficile ^^

Avant j'aimais bien C Dans l'air, c'était bien avant mon réveille, disons que pour un bon nombre de personne et pas que des gens bêtes ils font autorité de clareté et d'aller dans les sujets !

Déjà j'en avait plus maté depuis quelques années, j'ai lancé la vidéo car elle parlait de mélanchon ma première impréssion ouahh ca va vite ! en gros ils disent quoi 7 ou 8 ^hrases chacuns...

Bref c'est juste que je ne me rappelai plus que c'était si rapide ! du fastfood de l'information ^^

Et puis je pense que tout à été dis aucun mélanchoniste, une nana du figaro à fond pour sarko ! J'ai beaucoup aimé le moment du "Son projet économique n'a pas été étudié comme celui de Hollande", franchement de qui se fou t'on ?

95 % des électeurs de mélanchon se reporterons sur Hollande aux deuxième tour ? attendons de voir pour dire nan ?




Et ce qui caractérise la période d'équité c'est qu'elle était basée sur les scores dans les sondages.



Franchement je ne vois pas pourquoi on fait ça quand on voit que les sondés sout seulement 970 rarement plus de 1000 personnes est-ce représentatif au point de donner un temps de parole dans les médias basé sur ces sondages?

Nan tout le monde devrait avoir le même temps sur les antennes car ce n'est pas démocratique que 1000 personnes décide qui les autres 63 millions 900 milles autres regarderons !

Franchement à gerbé cette émission, comment prendre de haut le peuple justement censé être du bas ! celui qui se bat pour réduire les inégalité et le pire c'est que c'est sur le service public si je ne m'abuse !
A noter que l'explosion du score de Mélenchon soudaine dans les sondages coïncide aussi à la fin de la période d'équité imposée par le CSA et au début de la période d'égalité.

Et ce qui caractérise la période d'équité c'est qu'elle était basée sur les scores dans les sondages.

Quand on sait que Mélenchon durant cette période a bénéficié de 4X moins de temps que Bayrou ou Lepen et 12x moins de temps que Hollande ou Sarkozy, on comprend le rôle important de ces scores.

Ils ont expliqué ce bond dans les sondages jusqu'à 5% d'un coup avec une soit disante dynamique née à la Bastille, mais les meetings de Mélenchon étaient déjà plein à craquer bien avant la Bastille, depuis plusieurs semaines.

N'y a t il pas eu là sous nos yeux une manipulation délibérée de la part des médias et des instituts de sondages pour favoriser le temps de parole de certains candidats et en défavoriser d'autres, bref pour détourner à leur fin les règles du CSA ?
Donc c'est TINA! Nous sommes condamnés pour des siècles à subir le système capitaliste. Serions-nous incapables de réfléchir pour trouver un meilleur système?
Bon, je crois que je vais encore en énerver quelque-uns.

(Mais je jure de n’employer aucun nom en –ique, en –âtre, en –iste)

Les gens du FdG fotn deux rêves : que leur candidat soit devant FH au premier tour et devant NS au deuxième (vous voyez, ni From.ge M.u ni Foutr.quet).

Leur premier rêve est exactement le même que celui de l’UMP (vous voyez, pas la Sarko.ie). Cela parce que, même si le réflexe républicain et le TSS primeront chez les électeurs de Hollande, la sociologie de la France est ainsi faite que JLM fait encore plus peur que FH à l’électorat de droite. Un électeur de FB (vous voyez, pas le bou.rin du Béarn) pourrait voter Fh, mais pas JLM.

Mais admettons que les deux rêves se réalisent. Alleluia, jouez hautbois résonnez zézette. Donc JLM s’installe à Élysée et met en œuvre son programme, pas question qu’il se dérobe, c’est un homme de parole.

Et l’Europe, elle fait quoi ? Angela, elle vient apporter le p’tit dèj au nouveau prés’ ? La Commission Européenne, elle se saborde ? Copé, il se propose comme concierge au siège du FdG ?

Sérieusement, vous pensez une seconde que ça pourra se réaliser, ce beau (pas d’ironie) programme ? La France n’est pas l’Argentine qui n’était pas prisonnière d’une monnaie unique, vous savez…
J'ai voté pour cet excellent article, je n'y pense pas souvent.
J'ai regardé l'émission, au début j'ai trouvé ça très drôle, ces bouches en cul-de-poule, la pince-à-linge au nez !

Ensuite, de moins en moins quand j'ai vu la dame du Figaro s'esclaffer au sujet du smic à 1700 euros (en même temps, jusque là…), et ses confrères qui semblaient du même avis. Rien d'étonnant en fait, mais ça fait mal là et là, voir figure 3.
S'ils pouvaient au moins une fois percevoir la violence de ce mépris !!!

Mais j'ai appris des choses, dans cette émission :
- Ainsi, l'"auditoire" du Front de Gauche, n'est pas composé d'ouvriers et de prolétaires comme on pouvait bêtement le penser, mais de bobos et bac+5. Merde, moi qui suis smicard et bac-2, faut d'urgence que je m'intéresse au programme du FN !!!
- Une vraie belle révélation, répétée plusieurs fois : "jusqu'ici tous les médias se sont intéressés au personnage Mélenchon, mais pas un n'a vraiment creusé le contenu du programme" ! Ah, c'est donc ça !?!

Si je ne peux pas l'accuser de me salir les mains (Jean-Sol Partre n'a rien dit sur les salissures des yeux et des oreilles?), Calvi et son émission file la nausée à coup sûr.

Si elle n'était si répandue, on pourrait considérer cette émission comme un cas d'école.
Pas lu le forum, je voulais juste dire que les trois dernières chroniques de DS sont aiguisées comme j'aime (oui Daniélou, je te complimente, et je te tutoie aussi, je suis en mode "camarade"). Je suis également obligé de reconnaître que je n'avais pas du tout anticipé la vogue Mélenchonienne actuelle (il faut dire que je ne l'aime pas du tout). Je ne sais pas si ça durera jusqu'au premier tour, mais je suis d'ores et déjà impressionné par l'élan populaire qu'il a réussi à susciter. Quelques soient les stratégies electorales, et même si pour moi l'objectif principal reste de renvoyer Sarkozy à Neuilly, les scores qu'on prête au Front de Gauche sont plutôt porteur d'espoir. Je trouve.
Quelle amusante surprise que cette chronique. Merci Mr Schneidermann pour avoir ainsi imagé la finesse de la perception et les qualités d'analyse du plateau proposé par Mr Calvi. Cela n'est pas sans rappeler le Sarkosistan, cet autre monde ou ce monde parallèle dans lequel il semble n'exister aucune limite à l'exhibition et à la diffusion de la médiocrité si ce n'est voire pire.

Que dire de cette bulle 'journalistique' et de ses commentaires indigents? Comme il a été dit sur ce forum, elle semblait prête à éclater comme d'autres bulles qui de plus en plus font réfléchir hommes et femmes de ce pays (et d'autres). Cette prestation (je ne sais comment vulgairement est qualifiée la participation de ces éminences engluées) m'est apparue comme une tentative désespérée de savonner la pente sur laquelle se trouve le front de gauche. Le bon sens, le flair, l'intelligence, ou encore de simples enquêtes journalistiques 'in vivo' étaient absents ce soir là. Seule l'idée de découper au scalpel un programme, si ce n'est plus, a titillé ces soit-disant spécialistes de la chirurgie politique. Malheureusement, au vu de la qualité de leurs observations, ils n'ont pas trouvé d'anestésiste hormis pour leurs soins paliatifs.
Bonjour,
j'ai vu, avec du retard, le film de Halimi Les Nouveaux Chiens de Garde. S'il n'apprend pas grand chose aux abonnés d'arrêt sur images, ce film a le mérite d'être très clair et de montrer avec précision les rouages de ces instruments du pouvoir que sont les personnages médiatiques. Bref, Calvi, on l'aura deviné, va lui aussi rejoindre en catimini ll'assemblée des puissants chaque dernier mercredi du mois.
il est assez troublant de constater qu'effectivement, Mélenchon sortant du cadre toléré, il est aussitôt décrédibilisé : hier soir, sur France Culture, dans l'émission pourtant sérieuse (je le croyais en tous les cas) du Grain à Moudre, Mélenchon était dit "irréaliste", "utopique", "gentillet", pour les croyants de la politique - car il faut avoir la foi pour voter Mélenchon. Le changement qu'il propose étant "IMPOSSIBLE". Les résultats des sondages étaient grossis, faussés, Mélenchon et ses électeurs allaient être déçus...
Pourquoi autant d'efforts, à l'unisson, pour tenir le Front de Gauche hors du cadre, pour éliminer l'idée même qu'il puisse accéder au second tour ? (alors que les seuls exemples concrets de programmes politiques qui ont été donnés étaient ceux du programme du Front de Gauche !)
He bien, la réponse était donnée dans les Nouveaux Chiens de Garde, parce qu'il représente une menace pour les puissants qui sont en place, parce que le changement les ferait sauter, parce que le système rejette tout ce qu'il ne peut pas assimiler.

Alors, à l'équipe du Grain à Moudre, non, votre émission ne me fait pas penser que je suis "naïve" et "irresponsable" de voter Front de Gauche.
Le Front de gauche a encore mille fois raison de proposer les réformes d'Acrimed dans son programme parce que les médias sont vraiment pourris.
Excellent papier! Juste et plein d'humour :)
Mélenchon instrumentalisé par Sarkozy ? Bien sûr. C'est de bonne guerre.

J'en profite pour opérer un petit rappel :

Le 5 janvier, j'écrivais, dans un forum consacré aux "Despérados" :
Citation : "Tout se passe comme si les aboyeurs du pouvoir, et leur commanditaire évidemment, avaient désormais intégré l'inéluctable défaite".
Je vous trouve très optimiste sur ce coup-là. M'immergeant régulièrement, non pas dans le mainstream, mais dans des groupes de Français moyens (les gens qui votent), je peux vous assurer qu'il n'a pas encore perdu, le gars Sarkozy. Et que ses petites tactiques à deux balles fonctionnent très bien. En même temps, il est très aidé par son principal adversaire, dont j'ai essayé d'écouter le discours, hier ; c'était désespérant. Il faisait du stand-up pour faire marrer la foule de militants, mais il n'y avait pas de quoi séduire les électeurs...


Ce à quoi un certain JIEM 92 me répondit :
Pour être ni optimiste ni pessimiste, je connais beaucoup de personnes qui avouent avec regrets avoir voté pour le machin et qui ne s'y re-frotterons plus.
Comme diraient nos chroniqueurs moulins à parole, c'est une tendance qui me parait plus fiable que la valeur absolue de l'opinion de votre entourage.


Aujourd'hui, je me marre...
Le problème avec Mélenchon ! ... C'est qu' il ne va pas nous rester d'autres choix que le sien, celui de résister, ou s'indigner, de cette mondialisation heureuse ! qui enrichie toujours plus les mêmes, et appauvrie toujours plus les autres !

Même pour ceux dont je fais partie qui ne trouvent pas en Mélenchon les meilleures solutions possibles, il arrive un moment où lorsque trop c'est trop, lorsque l'eau dans la marmite bout à gorsses bulles, lorsque le couvercle est prêt à sauter, il ne vous reste que la solution du désespoir, c'est je crois le point de non retour qui a été atteint ?

Ensuite l'on peut si l'on trouve la violence mauvaise conseillère se laisser étoufer à petit feu, ou bien alors dans un dernier sursaut de désespoir mettre un terme à ce système à bout de souffle et qui nous tue !
L'ennui pour les girouettes conçues sous vent dominant pour indiquer le vent dominant, c'est quant le vent tourne, ça grince.

[large]CALVIIIIIiiiiiiiiii[/large]iiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Je me suis interrogée aussi en regardant l'émission, et DS, vous avez mis à nu leurs préjugés et leurs a-prioris, de façon très claire et très amusante..

Mais en même temps, je sentais un certain agacement chez eux, une sensation que tous leurs cadres étaient en train de craquer, doucement, sans qu'ils ne s'en rendent vraiment compte. Vous savez, comme quand vous êtes assis sur un banc confortable, et qu'il y a des craquements suspects par en dessous. Vous parlez, et puis vous guettez le bruit et la qualité de votre équilibre, pour être sûrs de ne pas vous écrabouiller si votre siège venait à s'écrabouiller.
C'est marrant par exemple qu'ils aient juste fait référence à Die Linke en Allemagne en ne parlant pas de la filiation très claire qui existe entre les deux partis, dès le départ. Ils ont prétendu qu'il n'y avait pas d'équivalent en Europe, alors que le Front de Gauche est le produit de l'européanisme.

Les sarkozystes ont l'air de se féliciter de la progression de Mélenchon, mais c'est en fait une catastrophe pour eux et pour les classes qu'ils représentent ou font semblant de représenter.
Le fait qu'un parti de gauche émerge à cette vitesse, récupérant avant tout les voix des abstentionnistes, chassant sur les terres de l'extrême-droite qui avait fait son domaine sur le vieil électorat ouvrier, faisant taire toutes les chamailleries de l'extrême-gauche en les surplombant tous, le tout dans un processus dynamique, et un signe de gauchisation de la société française, et que surtout cette gauche se mette en ordre de marche derrière quelqu'un qui ne se laisse pas faire.
Parce que même si leurs manipulations finissaient par faire réélire Sarko, ce qu'on ne doit jamais écarter, il y aura un groupe constitué capable de s'organiser et se réorganiser auquel s'accrocher,
,
Un article d'@si nous expliquait récemment que les journalistes avaient voulu minimiser l'importance de l'évènement de la Bastille en faisant valoir que plusieurs personnes s'y étaient rendu par curiosité. Pas besoin d'être grand reporter, pourtant, pour interroger deux ou trois personnes et comprendre qu'elles ne sont pas "estampillées" Front de Gauche, ni qu'elles voteront forcément pour ce parti, mais qu'une telle manifestation les intérêsse pourtant, au moins par pure curiosité. Il semble qu'en la matière, le travail des journalistes ne soit pas bien complexe, et pour une fois il me paraît assez douteux de les soupconner d'une quelconque "magouillage" dans leur description des faits.

A cet article vient s'ajouter ce billet, pas moins douteux. En effet, soit, Daniel Schneidermann, vous vous n'êtes pas rendu compte que, de même que Mélanchon était ringardisé par les éditorialistes, l'étaient également Eva Joly ou François Bayrou, et dans ce cas votre représentation des choses est un peu faussée. Soit vous vous en êtes rendu compte, mais vous souhaitez parler uniquement de Mélanchon, et dans ce cas vous êtes partisan. Dans tous les cas, il s'agit là d'un billet qui en dit bien plus sur les représentations de son auteur que sur celles des éditorialistes qu'il prétend dénoncer.
Il y a du Desproges dans cette chronique.

C'est un compliment.
Billet de Patrick Jarreau (Le Monde 20/03/12) :
"S'il n'a pas attiré, place de la Bastille, davantage que le public escompté, Jean-Luc Mélenchon a réussi à détrôner Nicolas Sarkozy de la « une » du Figaro. Le quotidien souligne, lundi 19 mars, la progression du Front de gauche dans les sondages et la pression qu'il exerce sur François Hollande. L'UMP compte sur M. Mélenchon pour obliger le candidat socialiste à gauchir son discours et dissuader ainsi les électeurs centristes de l'élire ou de le laisser passer au second tour. Au siècle dernier, les marxistes-léninistes appelaient cela une alliance objective."

Gaby Cohn-Bendit :
"Pour les électeurs du Front de Gauche, le premier tour sert à se gargariser de tous les slogans démagogiques émis par un bateleur de foire, fier des ressembler à feu l’inénarrable Georges Marchais. Ce n'est pour eux qu'un sas de décompression avant de pouvoir voter pour un socialiste au deuxième tour."

Félicitons Méluche d'avoir pris Victor Hugo comme nègre : c'est x niveaux au-dessus de Guano qui fait du Déroulède !

Auto-citation : Au-dessus de 30000 € je prends tout ! ou les rodomontades de Méluche. (mais il y a beaucoup de Pierre Laurent, chef du PCF, dans le texte).
Merci DS pour ce billet, très drôle et tellement criant de vérité...Pauvres journalistes....
Baqué hollandiste???? Etes-vous sûr, M. DS de votre jugement? Je ne suis pas certain que la "renifleuse de descente de lit" ait voté Royal en 2007. Pour cela, se référer à ses écrits de cette époque?
J'ai vu l'émission de Calvi. C'était assez étonnant et effarant d'autant plus que j'étais au meeting du Front de Gauche à Lille. Une sensation de décalage total, comme si on avait là des mondes différents.
J'ai déjà fait des meetings politiques mais je n'avais encore rien vu de tel;
Une foule immense, comme çà été dit, 20 000 personnes en tout au bas mot (c'est la voix du Nord, pas vraiment mélenchoniste qui le dit), le Zenith complet et du monde dehors, jusque sur le boulevard (bloqué à la circulation), assis par terre devant un écran géant, dans la nuit.
Ce qui est frappant , c'est le souffle de cette campagne que l'on sent dans le meeting, l'enthousiasme des gens super heureux d'être ensemble. Ce qui est frappant aussi, dans le discours de Mélenchon (et aussi celui de Pierre Laurent et de Martine Billard) c'est la volonté constante d'expliquer, de démonter l'argumentaire du FN, de dire et redire la nécessité de la solidarité avec les immigrés, de prendre l'initiative et non d'attendre les consignes.
Concernant la "personnalisation" de cette campagne autour de Mélenchon, il y a aussi ce souci affiché des organisateurs qui prennent soin, au moment où le meeting démarre de demander à ce qu'on ne scande pas de nom. Donc quand les orateurs arrivent, on ne scande pas "Mélenchon" mais plutôt "résistance". C'est pas grand chose mais ça me semble plutôt malin.

Quant au public...
Il y a cinq ans, j'avais été au meeting de Marie Georges Buffet. La salle était pleine de vieux, que des vieux. Là...
Peut être y'avait -il des surdiplômés bac + 5, mais en tout cas à Lille, il y avait aussi des ouvriers, des chômeurs, des étudiants, et même des pauvres (j'en ai vu qui souriaient, alors on voyait qui leur manquait des dents, c'est comme çà que j'ai su que c'était des pauvres... j'y ai repensé ce matin en écoutant Thomas Legrand et son histoire de dentiste. Je me suis dit que si même son dentiste s'y mettait, c'était qu'il se passait vraiment quelque chose) .
Y'avait aussi des employés, Et plein de jeunes. Et des gens de toutes les couleurs (grande nouveauté ça aussi dans des meetings du PC ou d'extrême gauche)... Et des gens comme on en croise tous les jours. Des anciens copains, que t'as pas vu depuis trois ans. Un voisin, ou une vague connaissance que tu te dis "quoi, lui aussi il est venu ?"...
Alors on se dit "Il est en train de se passer quelque chose".
Bref, tout çà pour dire que je ne peux que conseiller aux curieux d'aller voir un meeting de Mélenchon, pour se rendre compte que ce qui s'y passe est étonnant et tellement décalé par rapport à ce qu'on entend dans les médias...
Bonjour,
je suis tout à fait d'accord avec vous. Dès le début de cette émission je la regardai toujours, le plateau d'Yves Calvi était impatiale pour tous les sujets 2 personnes "contre" , 2 personnes "pour".....Depuis mai/juin 2011 sa formule originale se dégradait , ce fût le pire à la rentrée scolaire septembre 2011 , à ce moment là, la chirurgie esthétique en totalité avait fait son oeuvre, cette émission ne faisait plus parti de mon idéal d'impartialité. J'étais de + en + dégoutée et j'ai fini par l'abondonner ainsi que les autre émissions d'Yves Calvi.
Plus moyen de trouver une bonne émission politique impartiale surtout en pleine campagne électorale, le pire selon les flashs d'infos les programmes de toutes chaînes, chaque soir changent, c'est incroyable et répugnant.
Merci mille fois pour cette vidéo qui me (nous) fait voir Jean-Luc Mélanchon sous un autres angle que celui du soit-disant populiste vociférateur. Non, il n'y a pas 2 Mélanchon : l'un philosophe des lumières (stoïcien et épicurien) et l'autre révolutionnaire avec le couteau entre les dents. Le ton est différent, certes, mais l'objectif est le même : redonner de l'espérance à tout un peuple qui se sentant abandonné sur l'autel de l'ultra libéralisme, désormais partagé par presque tous y compris à gauche, commençait à abandonner le champ politique.
Je termine en reprenant les dernières phrases de Mélenchon dans ce discours lumineux :
"L'Agora nous grandit
La vie est belle
Carpe Diem"
"à la tête d'une meute de moches"
ben là pour le coup chuis assez fière de faire partie des moches.....
c'est toujours mieux que de faire partie de la meute de racistes qui entourent le parrain !!

à propos de journaleux poil au noeud (désolée :) faudra s'attaquer un jour au cas Rioufol qui participe lui aussi à la Pravda au côté de Waintraub (un autre specimen !) : je l'ai entendu l'autre soir chez Taddéi avec son air de sainte nitouche, bavocher qu'en fait si des Merah existaient aujourd'hui en France c'était la fôte des anti-racistes de gôches !! ben ouaip ma pov'dame à force de montrer du doigt les racistes ça donne des idées aux minorités défavorisées qui se sentent soutenues dans leur combat contre la société...poil au...nan j'arrête... !!

ah ben j'espère que des tocards pareils se retrouveront dans la charrette qui suivra AirSarkoOne dans son exil !.....
Merci à Yves Calvi et Daniel Schneiderman pour cette bonne rigolade. :-D
Ouais, ils n'ont pas été égorgés par AQSI, alias Al Qaïda au Sarko Isstan... J'ai vu, j'ai rainçu et ma copine m'ayant téléphonu, j'ai pas pu entendre les raiponces aux questions subsidiaires. Du "programme" de la Méluche, j'ai entendu qu'il voulait le Minimum à 1700 € mais qu'il n'expliquait pas clairement comment il le finançait (ça m'a plus parce qu'avec ma retraite actuelle faut que je fasse les poubelles). C'est pas pour ça que je vais voter pour lui vu qu'il me rappelle quelqu'un que j'ai bien oublié mais que Weil sur LCP m'a fait reparaître tard le soir : Marceau Pivert. C'était comme Méluche un socialo qu'avait viré rouge et anti-Blum car il le trouvait trop "capitaine de pédalo" (enfin l'équivalent du temps de 1936). ça m'a rappelé aussi que j'en avais discuté naguère avec Danièle Mitterrand quand elle me racontait sa jeunesse et que son frère était Marceau Pivert quand son papa était Front Populaire et que ça mettait une sacrée ambiance dans la famille. Marceau Pivert, finalement, c'est pareil que mon comparatif avec le rouge de la SFIC d'alors : Doriot (d'avant 1940 et la SS, je précise toujours pour les nuls). Ce à quoi je rajouterais que nous voilà revenu en 1969 quand Duclos (langue de bois avec accent méluchien des Hautes Pyrénées - bonjour la Bigorre et les Bigourdans de la famille) parlait de son "bonnet blanc"... Total (c'est pas le jour d'employer ce mot) les "Français et les Françaises" ont élu Pompidou pour le désastre urbanistique que l'on sait... au lieu d'avoir le grand mou Poher. Tu parles... Nous on s'était abstenus. Malins ! Il paraît (faut écouter mes petits lapins avant d'éthiquoter) que Méluche vise la défaite de Françoué Hollande rien que pour faire le cador face au Sarko nouveau restauré, pour, à la tête d'un vrai parti de gauche, faire la révolution en compagnie de son vrai pote Dasso de l'Essonne. Des fois, j'ai envie de rigoler...
Tout est effectivement dans les mots :

il lit Victor Hugo et remporte un très grand succès
Tiens donc, le populo comprend Victor Hugo ? Ben ouais. Et en plus, il en redemande. Pour une fois qu'on ne le prend pas pour plus con qu'il n'est...

Et le "public" de [s]Mélenchon[/s] gauche va bientôt dire merde à tous ces pingouins....
juste pour le fun (pas encore lu l'édito désolée) et parce que ça fait du bien de travailler les zygomatiques de bon matin : La France Forte (Karaoké)
bien mieux contre les rides que le botox....à bon entendeur non mais !!
merci Siné
[quote=Daniel Schneidermann] Quant à son brâme, tâtez donc le caractère: "Ses idées, on peut les entendre, les retenir, c'est extrêmement saillant." (Reynié).
Ayant exprimé sur @si mon peu de considération pour Mélenchon quand il ne jouissait pas encore, comme aujourd'hui, de la faveur de notre démocratie d'opinion, je tiens à rappeler maintenant mes deux axes critiques à son égard: d'abord le démarquage égocratique de Shakespeare (Je suis le bruit et la fureur) symbolisant le sous-registre "poétique" - du colérique au lyrique - de son "talent" rhétorique; ensuite le caractère démagogique de son programme politique. Mais le mot de "brâme" dans la fin de ce 9:15, et sa caractérisation par la citation de Reynié me paraissent révéler, ce que je n'aurais, par moi-même, sans doute jamais eu l'audace d'avancer. Il me paraît aussi nécessaire de le préciser que d'en reconnaître expressément le mérite à Daniel Schneidermann.
Dites donc, très bien cette chronique, mais je trouve que D. Schneidermann s'implique de plus en plus. ça me dérange pas hein, c'est juste qu'il y a quelques années il disait ne pas vouloir dire pour qui il vote. Mais là, corrigez-moi si je me trompe, ça devient de plus en plus clair non?
Est-ce Mélenchon qui ressuscite la gauche, ou la gauche qui ressuscite par Mélenchon ?

good kueshtionn.

cette élection ne serait-elle pas la revanche de 2005 plutôt que 2007 ?
Sachant que les ouiistes de tous bords ont attendu l'´élection présidentielle pour annuler simplement le résultat du référendum ?
la nouvelle de rupture droite-gauche est noniste-ouiiste , Mélenchon l'a parfaitement compris
Le mien, de dentiste, impossible de connaître sa couleur politique.
Comme je me gêne pas trop avec lui, l'autre jour j'ai essayé de savoir.
J'ai dit : " 'oi, 'aim 'ien 'é 'en 'hon. Et 'ous ? Il m'a lancé un regard interrogateur et a continué à me fraiser.
Alors j'ai pas insisté.
Ca démontre une chose, la plupart de ces encravatés, dont peu doivent gagner moins de 5 à 10.000€ par mois mais passent leur temps à parler du peuple (qu'ils ne fréquentent que du bout de leurs longues vues, de leurs bureaux cossus), n'a rien vu venir et pour cause ! Ils sont tellement coupés de la réalité du pays, pratiquent tellement la consanguinité microcosmique, que leurs éditos tournent à vide la plupart du temps mais que ça se voit quand le peuple gronde, et le montre...
De sorte que pour expliquer cette poussée on a eu droit successivement à :
- "à 5 % il est au maximum"
- puis à "8% disent les sondages, mais ils exagèrent un peu et c'est très loin du score du FN, beaucoup plus populaire"
- puis à "certes ses meetings sont pleins mais ce sont surtout des curieux qui viennent voir un show"
- et enfin à "il fait le jeu de la droite, regardez Sarkozy applaudit".
Ca restera comme un cas d'école de ce que la petite médiacratie est capable de faire pour mépriser et minorer un candidat gênant, et les millions d'électeurs qui se retrouvent dans son discours, sans même aborder les questions de fond ni comparer les programmes politiques. Manque de bol pour les plumitifs, Mélenchon n'est pas Cheminade (bien trop gentil), et quand on le cherche, on le trouve.
Ah oui, très joli le coup du dentiste, je l'ai moi aussi entendu ce matin, pauvres gens qui en sont réduits à inventer des histoires à peine crédibles... maintenant, ils vont nous faire le coup des ultra-riches, des ultra-bobos, des ultra-intellos, des ultra-droites qui votent JLM. Dans l'impossibilité de nier un phénomène pré-électoral étonnant, ils vont s'acharner à en détourner le sens.

Il y a longtemps que je me suis donné pour tâche de lire le Mélenchon dans le texte au lieu d'écouter ce que l'on dit de lui. Et j'ai été très surprise de la divergence totale ente les deux images. Lui même en a fait une jolie parodie récemment, en déclinant "Le ciel est bleu, gronde Mélenchon, le ciel est bleu, éructe Mélenchon. le ciel est bleu, vocifère Mélenchon..." J'ai encore entendu ce matin un "tonitruant" de belle facture.

Après un silence rigolo, où ils pouvaient énumérer quasiment tous les candidats sauf lui dans la même phrase, après un jeu sondagier hilarant (les sondages, comme Pénélope, détricotaient la nuit les grimpettes du jour, incapables de franchir le seuil fatidique des 9,99%), voilà que d'un coup les chiffres bondissent et qu'on n'entend plus que lui partout. Toujours accompagné de commentaires discrètement ou ouvertement sarcastiques, bien sûr. Et centrés sur la seule personne de Mélenchon, en évitant soigneusement de parler du mouvement qui le porte et le dépasse.

Pour ceux qui veulent découvrir une facette complètement ignorée et très surprenante de JLM, je conseille son intervention (13mn) devant l'Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité. Je n'y voyais certes pas un simple racolage, genre "toutes les voix sont bonnes à prendre", j'ai pourtant été impressionnée par la haute qualité du contenu.
La Sarkozie politique et médiatique cherche à pousser Mélenchon contre Hollande, c’est de bonne guerre.

Ce qui est de moins bonne guerre c’est, sur les forums, les affrontements mélencholiques contre hollandistes. Les uns accusent les autres de faire du Sarko light, les autres accusent les uns de rêver à une révolution impossible. Ils n'ont pas tort. Mais c’est dit avec un niveau de violence qui ravit la Sarkozie, car elle n’a pas oublié que ce n’est pas tant notre champion qui gagne que son adversaire qui perd. Et la machine à perdre, à gauche, on sait la faire tourner…

Niveau de violence : il se trouve même des mélencholâtres pour, si leur rêve ne se réalise pas, refuser de voter Hollande au deuxième tour. Pour ces gens-là, j’hésite entre deux qualificatifs : imbéciles, et salauds.

Aïe, voilà que moi aussi je deviens violent !
Ah ben tiens, comment tu as deviné? Justement, je disais ce matin que les affrontements allaient devenir violents. Parce que Mélenchon va désormais être considéré comme dangereux. D'abord par le PS. La droite, pour l'instant, se félicite de lui voir piquer des voix à FH, mais s'il monte encore, va commencer à prendre peur elle aussi. Et ça va barder.

Pour ma part, je ne sais pas si je vote Hollande au second tour (s'il y est), mais je te rassure, ça n'a rien à voir avec Mélenchon. Je disais déjà à mes amis du PS, consternés, que je ne voterais DSK ni au premier, ni au second, ça date de loin. Coupables, le FMI et le rôle qu'il a joué sous son emprise pendant les manifestations de la faim. Ignorer la faim des peuples, l'aggraver est une infamie. De plus c'est dangereux même d'un point de vue strictement égoïste. Hollande, j'étais moins catégorique. Sa position sur le nucléaire (fermer UNE seule centrale et s'en vanter???) et sur la finance (n'ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal) m'ont passablement dégoûtée, car la finance, comme le nucléaire nous mènent à la catastrophe.

Alors, mon vote du second tour est loin d'être acquis. Et Mélenchon n'y sera pour rien. Ce n'est pas ce que pourrait dire Mélenchon entre les deux tours qui me décidera, mais ce que dira Hollande lui-même.

Ce n'est pas à nous de voter pour eux, c'est à eux de nous en donner de bonnes raisons.
Pour ma part, je ne sais pas si je vote Hollande au second tour (s'il y est), mais je te rassure, ça n'a rien à voir avec Mélenchon. Je disais déjà à mes amis du PS, consternés, que je ne voterais DSK ni au premier, ni au second, ça date de loin. Coupables, le FMI et le rôle qu'il a joué sous son emprise pendant les manifestations de la faim. Ignorer la faim des peuples, l'aggraver est une infamie. De plus c'est dangereux même d'un point de vue strictement égoïste. Hollande, j'étais moins catégorique. Sa position sur le nucléaire (fermer UNE seule centrale et s'en vanter???) et sur la finance (n'ayez pas peur, je ne vous veux aucun mal) m'ont passablement dégoûtée, car la finance, comme le nucléaire nous mènent à la catastrophe.

itou.
l'élimination de dsk est une bonne nouvelle pour le ps et pour toute la gauche.
il aurait parachevé "l'oeuvre" mitterrandienne...
J'avais commencé à me dire : au deuxième tour je me donnerai des coups de pied au cul, et je voterai Hollande (moins tant pire que DSK).
Depuis, tout s'accumule : les accords avec EE- les Verts (ne me dites pas que c'est la faute à Aubry - que je sache Sapin y était), la répartition des fromages, le flou sur beaucoup de points; notamment sur les retraites ( si quelqu'un y a compris quelque chose, qu'il me l'explique), mais aussi la réforme (?) des impôts.
J'ajouterai, bien que je ne sois pas écolo, sa position sur le nucléaire.
Sur les retraites, il me semble : comme avant la réforme de Sarkozy mais avec 41,5 annuités au lieu de 40 (si c'était bien 40 avant) et 67 ans l'âge maximum au lieu de 65.
Morasse est un vrai célinien: A la fois tout juste et tout faux
Cultive ton Jardin, rien ne me fait rêver dans ce que propose Fromage tout Mou (et je ne remercierai jamais assez Naffisatou Diallo).

Mais il me suffit de penser à ce que fera Cynique le Cynique s’il est réélu pour me dire que, tous comptes faits, je préfère un cheval borgne à un aveugle.

Il pensera que d’avoir réussi à remonter une telle mauvaise pente prouve qu’il est un surhomme à qui rien n’est interdit :

* Se goinfrer encore plus sur notre dos en compagnie de ses potes du Fouquet’s.

* Accroître les réformes destructrices.

* S’essuyer encore plus les pieds sur les « corps constitués » qu’il hait car ils ont contesté sa toute puissance.

* Mettre enfin au pas les juges d’instruction, heu, tous les juges, pour mettre à l’abri des poursuites lui et sa bande.

* Lâcher la bride à ses polices.

* Humilier encore plus des journalistes qui, il est vrai, dans leur majorité aiment l’être.

Bon, si vous pensez que Fromage Dur ferait aussi ça, votre répulsion du deuxième tour peut se comprendre.

PS J’ai écrit « salauds » en pensant à ceux qui calculent que les plus faibles du peuple n’en chient pas encore assez pour se révolter. Salauds car ces faibles, ils n’en font pas partie. Votre serviteur (pour ne prendre mon cas) fait partie du peuple mais n’est pas un faible : j’ai une retraite, un toit, et ne me fournis pas aux restau du Cœur. Or les révoltes, là, maintenant, qu’est-ce qu’elle donnent ? Que donnent concrètement les révoltes des Grecs, des Espagnols, des Portugais ?Ont-elles seulement, raccourci d’un cm la lame de poignard que leur enfoncent dans le dos les banques et leurs fondés de pouvoir gouvernementaux ?
Et allez Monsieur MALT,
c'est reparti avec mou fromage.
Je vous l'ai déjà dit : c'est + que lassant et c'est aussi vulgaire que les propos que vous reprochez à ns.
Et vous, vous croyez que c'est mieux d'écrire les initiales de notre vénéré président et de vous moquer ainsi de sa taille de merkel, heu, de teckel ?

Et toc :-)
Mon pésident vénéré, mais vous êtes fou ? !!!
Ou alors c'est moi, si c'est l'imprsession que je donne; j'aurai tout vu sur ce forum.
Si vous me voyiez : je suis ROUGE, rouge de colère et ROUGE tout court depuis que j'ai l'age de comprendre. Alors mon président vénéré, retirez çà tout de suite ou je vais faire une syncope ! Monsieur MALT.
Non mais je viens de comprendre MALT, vous non plus ne lisez pas ce qui est écrit.
Et pas la peine de dire toc, quand cela n'a pas lieu d'être.
Et TOC.
C insupportable de se voir sans cesse insulté par des ... Qui savent tout mieux que tout le monde...
Parlez de melancholatre comme vous le faites prouve le peut de respect que vous accordez aux individus et à leurs idées...
Ôtez vos œillères!!!
Tous les partisans de JLM ne sont pas des idolâtres. Mais ce que je lis qui sort du clavier de plus d'un a le vocabulaire de l'adoration.

"Il n'est pas de sauveur suprême
Ni Dieu ni césar ni tribun..."

Voilà mon passage préféré dans l'Internationale.
Résumer le vote contre holland et Sarko au melanchonnisme confine à la caricature... Et pour le coup ça ne fait rien avancer du tout si ce n'est à mettre les gens en colère... Votre tirade de la peur sur le retour de Sarkozy à l'Elysée nous dit quoi... Voter holland pour pas avoir Sarko... Super !!
Si ça peut vous rassurer, je voterai FdG au premier tour.

Ensuite, voter Hollande (sans enthousiasme*) pour ne plus avoir Sarko : deux fois plutôt qu'une.

* J'ena vais avec l'élection du Fourbe en 1981. On ne fera pas le coup deux fois.
Tu as donc changé d'avis, tant mieux, mais arrête s'il te plaît de faire comme si c'était pour nous rassurer !

Comme je te l'ai toujours dit, vote pour le programme qui te semble juste, vote pour qui te semble juste, vote si ça te semble juste. On ne te demande rien de plus.

Si, une chose : on comprend que tu sois sur la défensive, mais relis-toi avant de poster tes invectives et insultes.

Signé un imbécile, un salaud qui s'abstiendra au second tour si Mélenchon n'y est pas.

Tous les militants de gauche ont toujours connu les invectives, les insultes, les purs qui conspuent le traître d'à côté etc…
Comprends qu'on en aie un peu ras le bol, comprends qu'on veuille croire à un rassemblement de la gauche antilibérale, qui pour une fois accomplit l'exploit de réunir, d'articuler des courants qu'on croyait incompatibles pour constituer un programme qui se tient. Réunir les communistes, les écolos et les décroissants ça ne s'était jamais vu. Il a fallu pour ça grandir, et laisser aboyer les autres.
//mais arrête s'il te plaît de faire comme si c'était pour nous rassurer ! //
'
Je ne cherche ni à rassurer ni à inquiéter personne, la posture de maître à penser, c'est pas trop mon truc, et à la différence de vous, je ne m'adresse pas nominativement aux gens. Je cherche juste à dire ce que je pense. C'est interdit ? Vous voulez quoi ? Que je pense comme vous ? Que je sois "dans la ligne" ? Très peu pour moi, je marche seul (je le vois bien au ratio des réactions ici) et compte bien continuer.

//relis-toi avant de poster tes invectives et insultes.//

Je me relis toujours.
Pour résoudre le dilemne du vote du second tour : abstention ou Hollande,
une seule solution : mettre Mélenchon au second tour.
http://www.facebook.com/profile.php?id=100001847503284#!/groups/melenchon1et2tours/
Salauds, c'est encore peu.... Je dirai TRAÎTRES !
Moi, je n'ai pas peur de le dire : pédophiles antisémites!
(essayez de faire mieux, maintenant)
comment peut-on qualifier un président qui décide de ne plus emprunter l'argent à sa banque centrale à 0 % mais de l'emprunter à une banque privée avec intérêts, et de rendre impossible toute autre option en donnant " l'indépendance" à la banque centrale.

Sachant que : ce président travaillait dans une banque avant d'être à la tête de l'état.
- que le dit État empruntera désormais à l'ex employeur du dit président ?
Choisissez : je veux bien être imbécile ou salope. Mais les deux, c'est un peu violent.
Moi FIFI, j'ajouterais : inconsciente et pourtant je vous aime bien !
Vous oubliez le qualificatif, très en vogue ici, envers qui ne sniff du Mélenchon : Con
Tiens au fait, comme vous êtes de retour, pour ce dont on parlait l'autre jour..
maintenant que vous avez du temps.
ce qui me désole c'est pas "imbéciles" ni "salauds" mais le fait que pour nous, les partisants du FDG, nous n'ayons droit qu'à: "les

affrontements mélencholiques" ou "mélencholâtres", tandis que vous autres, vous votez Hollande, vous êtes des holandiste...

en fait vous valez pas mieux que ces éditocrates que nous critiquons à longueur de coms ici même.
Ben vous savez, je ne suis ni hollandolique* ni hollandolâtre ni même hollandiste. Si j'avais un peu plus de temps, je vous retrouverai ici le post furibard d'un hollandolâtre qui me reprochait de tirer contre mon camp.

Oh punaise, je sens que je vais me faire charcler des deux côtés !

* Mot qui de plus n'est pas un jeu de mot comme mélencholique.
Bingo, c'est l'un des trucs que je me suis évertué à tenter d'expliquer dans ce forum sur le thème "les mots ont un sens".
Mais là, je suis passé de "mélenchonolâtre" à "agressif", "dégommeur", "persifleur"... de "metteur à mort verbalement". J'en passe au moins la moitié.
Il y a des trucs sur lesquels malheureusement, on ne peut rien.
D'ailleurs, le simple fait de te plussoyer nous met de facto en position de "meute communautarisée", à un intervenant près.
Désolé de t'avoir entrainé là-d'dans, tr4nz1t :-)

Ça ne devrait plus tarder...


Edit: j'abonde sur les termes employés et ton analyse, pas sur l'opinion sur Athalouk. Je sais qu'il n'a rien d'un éditocrate ^^
no problémo Fan, vous savez que je me débrouille très bien tout seul pour me faire allumer, ce qui n'est pas toujours immérité

d'ailleurs mais ça, je ne l'avouerais jamais, même sous la torture.

comment ça trop tard?.. euh...oui ben on m'a torturé: ils m'ont obligé à lire le programme de Hollande, sans café, sans allumettes

pour me caler les yeux, alors j'ai craqué, j'ai dit que des fois je faisais le vilain sur le forum...



PS: [large];-)[/large]

PS 2: désolé pour la réponse tardive.
"ils m'ont obligé à lire le programme de Hollande "

[s]Oh vache "ils" l'ont trouvé[/s] Tin dur, je compatis.

Vous n'êtes pas encore arrivé au chapitre où il entend conserver les centres de rétention, ou à celui des quotas d'élèves de terminale ?
Alors, peut-être à celui où il ne compte pas abroger la LRU ?
..ou que sa première décision dans l'enseignement supérieur, sera de.. ne pas prendre de décision; mais de lancer (attention c'est du lourd) "une concertation avec l'ensemble des acteurs de l'enseignement supérieur pour établir un bilan complet et préparer les réformes qui devront être portées par tous. Les mesures que nous pourrons prendre, aussi ambitieuses soient-elles, n'auront pas les effets espérés si elles ne sont pas le fruit d'un travail collectif, d'une concertation et d'un débat contradictoire qui doivent permettre d'établir une hiérarchie entre les priorités pour les cinq ans à venir et au-delà. Plus encore que des moyens supplémentaires, le monde universitaire a besoin de confiance et d'ambition collective. " ?
Ou alors... ah oui: bous êtes rendu au chapitre où il est écrit qu'on prend sa retraite à 60 ans si l'on commence à travailler au plus tard à 18,5 ans ? là où on parle de l'indexation du SMIC à la croissance ?
Non, toujours pas ? d'acoooord........ bon, là où il est dit que le plan d'austérité aura bien lieu, ou qu'il n'y aura pas d'audit sur la dette ou pas de referendum sur le nucléaire ?...

Je cherche je cherche...

(en tout cas ce n'est pas à la page des 75% sur les impôts qui passent immédiatement après la tranche des 45% puisqu'elle n'est pas écrite... voyons voyons... ni celui qui parle d'un plan de transition écologique suite à l'octroi de fonds publics à certains projets selon certains critères - puisque ce n'est pas précisé non plus au PS... (ni pour l'agriculture d'ailleurs).. tout comme d'ailleurs un éventuel soutien aux coopératives... ni le rétablissement intégral des 35H (incroyable mais que fait Aubry ?)...)

... peut-être trouvé:
Vous êtes rendu à la page où le programme n'envisage pas de titulariser les précaires, ni de bloquer les loyers, ni d'interdire les licenciements boursiers, ni de créer des emplois publics dans l'enseignement, ni de retourner à la maitrise publique de la gestion de l'eau, ni de créer d'emplois dans la santé ou la justice, ni d'instaurer une retraite équivalente au minimum du SMIC, ni de rembourser à 100% les dépenses de santé, ni le retour au strict respect de la loi 1905 sur la laïcité et donc à l'abandon du titre de chanoine, ni de régulariser les travailleurs sans papiers, ni de rétablir le droit au regroupement familial, ni d'abroger les lois LOPPSI, ni de retirer la France du FMI, de l'OTAN ou de l'OMC...


En même temps, c'est assez léger, le programme du PS, vous bilez pas, tr4nz1t ^^
Je viens de vous faire voir ce qu'on n'y trouve pas, en plus si ça peut servir à d'autres. Mais non il n'y a pas de quoi
Et notamment à ceux et celles qui défendent ce programme et prétendent qu'il est de gauche.


Si ça peut convaincre les membres qui se situent à la gauche du PS, et d'autres, et ben tant mieux.

Merci à ce génial blogueur dont j'ai épluché le blog afin de trouver les comparaisons utiles, et que je n'ai pas toutes reportées d'ailleurs, peut-être par charité.



FdC
en résumé on n'y trouve pas de raison pour voter pour lui si on est de gauche.
Je savais que ça te plairait.
Par contre, si on est du centre, c'est l'idéal, si on considère d'autres points que je n'ai pas relevés ici du blog de simplyleft.
Centre gauche, soyons juste, nombre de points sont davantage évoqués et dans leur programme que dans celui du Modem.
La fameuse feuille de papier à cigarette.
mon carnet d'adresse sait désormais que Fan de Canard existe et qu'il a été obligé de lire le programme de Hollande.
Désolé d'être un salaud, un imbécile, une pourriture, un crevard, un inculte, un déchet de la société, un bon à rien... mais avant je votais PS, puis j'ai voté NON en 2005 comme 55% des français. Pour moi, la trahison vient de ceux qui on voté OUI à l'assemblée nationale à la quasi-unanimité pour faire adopter ce traité de Lisbonne que le Peuple avait rejeté.

Le seul vote de conviction que je pourrais faire au second tour en 2012, c'est Mélenchon.
Si ça devrait être Hollande en tête de la gauche, j'y réfléchirait à deux fois... Le faire élire avec une forte avance pour qu'il se croit légitime de faire ce qu'il veut alors qu'une grande partie des gens qui auront mis leur bulletin dans l'urne désapprouvent son programme mais veulent juste se débarrasser de Sarko? Non, merci. Si il fait beau je risque d'aller à la pêche.

Les imbéciles au final, c'est peut être ceux qui croient qu'ils ont déjà gagné et qu'il ne sert à rien de convaincre les citoyens avec de vrais propositions et des arguments allant au-delà de la simple com'
Et c'est pas avec votre mépris ordinaire, que Hollande aura mon suffrage, et encore moins celui de ceux qui s'abstiennent d'habitude.
SVP, Myrkel, relisez-moi avant de décréter que je vous méprise :

//Niveau de violence : il se trouve même des mélencholâtres pour, si leur rêve ne se réalise pas, refuser de voter Hollande au deuxième tour. Pour ces gens-là, j’hésite entre deux qualificatifs : imbéciles, et salauds./

DES mélencholâtres : où dis-je que tous les électeurs du FdG adopteront cette position suicidaire des faibles ?

Vous irez à la pêche au second tour ? Alors ayez au moins une petite pensée pour ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une canne, et qui seront encore plus dans le pétrin sarkozé à cause de gens comme vous. Vous me croyez méprisant, non, je suis en colère.

"Les imbéciles au final, c'est peut être ceux qui croient qu'ils ont déjà gagné". J'ignore si vous mettez au rang de ces gens, mais je ne crois rien, sinon que gagner de ne plus subir la Sarkozie, ce sera peut-être le début de quelque chose.

PS Bon, maintenant, quel supporter de Fromage de Luxe va venir me fracasser la théière ?
Qu'est ce que "la position des faibles"?

Pouvez vous concevoir que holland et Sarko produisent une politique identique sur le fond... Une politique qui fait des dommages en France et à l'étranger... Et que par solidarité nous ne pouvons intellectuellement pas cautionner leur politique?
//Qu'est ce que "la position des faibles"?//

Si vous ne le savez pas, si vous ne savez pas comment vit le quart monde, qu'y puis-je ?
Bouh le vilain arrogant qui ne veut même plus discuter.. En colère dite vous? Et puis quoi holland va régler le problème des dans papier? Des sans abris? Des sans emplois? Qu'est ce que vous nous chantez la avec votre fausse indignation?

Ahh pardon... Vous faites des calculs... Wahou...
Vous expliquerez ça à ceux qui n'ont pas les moyens de se payer une canne ça va leur faire chaud au coeur... Et puis d'ailleurs je les entends déjà vous dire merci

Niveau de violence : il se trouve même des mélencholâtres pour, si leur rêve ne se réalise pas, refuser de voter Hollande au deuxième tour. Pour ces gens-là, j’hésite entre deux qualificatifs : imbéciles, et salauds.


moi je comprends aussi bien ceux qui voteront Mélenchon puis Hollande, parce que leur point de vue c'est qu'il faut absolument battre Sarkozy.

mais je comprends aussi ceux qui voteront Mélenchon puis blanc, parce que leur point de vue c'est que si on est de gauche, c'est difficile de voter pour un candidat de droite. En même temps tous ceux qui ont voté Chirac face à Le Pen pourraient très bien à nouveau voter à droite (Hollande) face à l'extrême droite (Sarkozy). en fait Chirac et hollande paraissent aussi proches l'un de l'autre que peuvent le paraitre Le Pen et Sarkozy

Le problème du bipartisme

on tente de nous faire croire qu'il n'y a que 2 tendances en France : la droite et la gauche. Mais on voit bien qu'en réalité il y en a 4.

Il y a la droite nationaliste : une partie de l'UMP et le FN
la droite libérale : radicaux, nouveau centre une partie de l'UMP
les sociaux libéraux : la majorité du PS, le MODEM, les Gaullistes
la gauche : EELV, FDG, NPA, LO, une minorité dans le PS

passer d'une tendance à l'autre est quasi impossible car il y a des contradictions trop fortes entre ces tendances. dès qu'on a admis que ces tendances sont relativement étanches , on comprend pourquoi la notion de vote utile n'a aucun sens de nos jours. ainsi le vote utile ne peut jouer aujourd'hui qu'entre des partis de la même tendance. Vu le score de Mélenchon il est normal qu'Eva Joly soit aussi basse. Il parait naturel que les gens de gauches votent utile en votant Mélenchon
De même le MODEM devrait voter utile en votant Hollande
la droite libérale devrait voter utile en votant Sarkozy
le droite nationaliste devrait voter utile en votant Le Pen

Les affrontements entre Mélenchonistes et Hollandistes sont tout fait naturels car les visions sont radicalement différentes sur les questions essentielles, salaire, emploi, services publics, impôts, solution pour la dette, immigration, protection sociale. c'est pourquoi le seul raisonnement qui peut inciter quelqu'un de gauche a voter Hollande au second tour, c'est un vote contre Sarkozy, comme ceux qui ont voté Chirac pour battre Le Pen.

quand tu dis que ceux qui ne le feront sont des imbéciles, tu te fourres donc le doigt dans l'oeil, tout simplement parce que Hollande est un libéral, donc les imbéciles seraient ceux qui voteraient Hollande parce qu'il serait de gauche, il ne peut pas y avoir d'imbéciles puisque hollande n'est pas de gauche, c'est un libéral pur jus qui comme tous les libéraux va continuer à attaquer les services publics, continuer les déremboursements, continuer à reculer l'âge de la retraite, continuer à financer la France auprès des marchés, il n'y aura pas de régularisation des sans papiers, pas d'augmentation des salaires, pas de création d'emplois publics pour baisser le chomage et relancer l'économie, pas de réduction de la TVA, pas de retour en arrière sur les projets de destruction de l'école ( approche par compétences, interconnexion des fichiers scolaires liberticides, autonomie des établissements, pouvoirs accrus aux chefs d'établissements, augmentation du temps de travail des enseignants déjà proches du burning out etc)

Mais revenons au vote utile en supposant qu'il n'y a que 3 partis : la gauche la droite et le Front national car c'est bien dans cette hypothèse qu'on se place généralement, personne ne dit aux électeurs du FN de voter utile en votant Sarkozy.

regardez les scores de Hollande 28 , Mélenchon 13 , Sarkozy 28 il suffit alors de voir qu'aucun des autres candidats n'est proche des 20% pour comprendre que dans les pire des cas pour cette supposée gauche (qui en fait n'existe pas) 28+13=41 et 41:2=20.5 donc dans le pire des cas on aurait
Hollande 20.5 Mélenchon 20.5 Sarkozy 28
donc dans tous les cas de figure on aurait un second tour Sarko Hollande ou Sarko Mélenchon....alors où il serait donc l'intérêt d'un vote utile au premier tour pour les gens de cette supposée gauche?

en résumé : le vote utile au premier tour dans tous les cas, n'a aucun sens.
ceux qui auront voté au premier tour pour Mélenchon peuvent tenir un raisonnement qui les poussera soit à voter Hollande soit à ne pas voter Hollande, et aucun de ces raisonnements ne sera "imbécile"

puisque selon toi ce sont des imbéciles ou des salauds J'en conclus donc que ce sont des salauds....Sauf que je ne vois absolument pas pourquoi. Si tu peux m'expliquer.
Sur les salauds, j'ai répondu plus haut. Vous pouvez faire une recherche avec ce mot et mon acronyme.

Bien sûr que ce que propose FH n'est pas très rose. Mais la majorité des Français n'est pas de gauche. Or nous sommes en démocratie, un régime où la majorité l'emporte sur la minorité. Quand une minorité commande à une majorité, on est en dictature. Un bon exemple, avec des gens qui voulaient la perfection du bonheur pour tous : les Khmers Rouges. Attention, je ne dis pas que JLM se prépare à devenir Pol Pot. N’empêche que personne, dans la gauche mondiale, ne les a vus venir, les K2R.

Sur les salauds, j'ai répondu plus haut. Vous pouvez faire une recherche avec ce mot et mon acronyme.


j'ai la flemme :)


Attention, je ne dis pas que JLM se prépare à devenir Pol Pot.


ouf :)
tu conserves ainsi ta crédibilité !
"les imbéciles seraient ceux qui voteraient Hollande parce qu'il serait de gauche"

Ceux qui ont voté Sarko en 2007 parcequ'ils ont cru qu'en travaillant plus, ils gagnerait plus, sont ceux qui vont voter Hollande parcequ'il faut faire des économies pour rembourser la dette!
C'est déloyal mais c'est plus fort que moi, j'adore cet humour :)
Merci Myrrkel.

Niveau de violence : il se trouve même des mélencholâtres pour, si leur rêve ne se réalise pas, refuser de voter Hollande au deuxième tour. Pour ces gens-là, j’hésite entre deux qualificatifs : imbéciles, et salauds.


Sans être mélencholâtre ou quoi que ce soit, je voterai pour le Front de Gauche au premier tour. Et au second tour, je ne sais pas encore, même si ma tendance actuelle serait à l'abstention.

Je vous avoue que, mon analyse politique me conduisant à voter à gauche, j'aurai de forts scrupules à l'idée de voter pour Hollande.

Car, actuellement, il n'y a que deux arguments concrets dans la campagne de Hollande :
1. C'est le mieux placé pour battre Sarkozy. Oui, sauf que battre Sarkozy n'est pas une perspective politique en soi. Si Le Pen était la mieux placée pour battre Sarkozy, ça ne me ferait pas voter Le Pen.
2. C'est le candidat de gauche le mieux placé. Euh... Hollande est de gauche, vraiment ? Et son programme, il est de gauche, peut-être ? Le néo-libéralisme, qui, dans les années 80, était vanté par Le Pen, grand admirateur de Raegan, serait devenu un horizon indépassable ? C'est ça, la gauche ?

Si Hollande veut que la gauche vote pour lui, qu'il propose une politique de gauche.
Si Hollande passait, il y aurait peut-être une ouverture pour faire progresser les idées et les réalités de gauche.

Si Sarko repasse, vous en voyez ? Avez-vous seulement envisagé l'hypothèse, non le cauchemar, comme je l'ai fait, d'un Nicolas II ?

(Désolé si je ne réponds pas à tout le monde mais l'affichage merdique d'ASI, dont la webmestre refuse de paramétrer un "répond à" comme sur Rue89, fait que je ne vois aps toujours qui m'interpelle)
(Désolé si je ne réponds pas à tout le monde mais l'affichage [s]merdique[/s] [rudimentaire] d'ASI, dont la webmestre refuse de paramétrer un "répond à" comme sur Rue89, fait que je ne vois aps toujours qui m'interpelle)

Extension palliative qui fait ça.
restez un peu plus optimiste, je vous en supplie !
"si Hollande passe, si Sarko repassait"...

la bande à sarko boostée par une deuxième victoire, j'ai du mal à comprendre que ça ne terrifie pas des gens qui se disent de gauche. Et s'abstenir ce serait lui donner une demie voix.
Eehhh oui, nous avons tous des interrogations. La mienne, c'est de comprendre comment des votants PS au premier tour pensent toujours voter à gauche, malgré le rejet du parti de nombre d'avancées qui ont fait sa force il y a longtemps.
Comme je disais en "off" à d'autre @sinautes amis, ce n'est pas tant l'électeur qui s'est gauchisé, que le PS qui s'est déplacé vers le centre. Les programmes respectifs et comparés parlent pour moi.
Essayez, juste pour rire, de trouver UN commentaire pro-Hollande côté programme, idées comme vous en trouvez tant ici et là sur le FDG, et qui ne parlerait pas de vote utile/efficace à la place ? qui trouverait anormal que depuis l'été 2011, Hollande refuse de discuter de quoi que ce soit de ce qui pourrait réunir éventuellement les militants et sympathisants de ces deux partis ? qui déplorerait que Valls pense qu'Hollande absent du 1er tour = gauche qui a perdu (vous mesurez j'espère la portée d'une telle déclaration, vis-à-vis des électeurs et électrices du FDG dans l'hypothèse où leur candidat est qualifié pour le 2nd tour) ?

En tout cas, si ceci peut vous rassurer un peu, Cécile...
Merci pour la rectif' des temps, j'ai hésité mais pas assez.

Et merci de penser vous aussi au cauchemar d'un nouveau règne de l'Affreux*. Surtout qu'il y a deux dimensions que 'jia oubliées :

- La vengeance, qu'il exercera contre tous ceux qui doutent de sa victoire (Bon, il est vrai que ce sera surtout des gens de son camp politique ou médiatique. Ah les Mazerolles qui doivent se mordre les roupettes en relisant ce qu'ils ont écrit quand il était au plus bas des sondages...).

- Le "Après moi le déluge" du type qui n'aura pas à se faire réélire. Sauf si l'envie lui en prend et qu'il fait modifier la constitution comme un satrape africain ou poutinain, les larmes de Copé commencent déjà à couler.

* On voit dans les médias la bobine de son successeur auprès de l'ex Madame Sarkozy II. Sur le seul terrain de la beauté, elle a gagné au change !
Je trouve ces discussions et certaines interventions intéressantes en ce sens qu'elles montrent bien, pour ceux qui en douteraient, qu'il y a un égoïsme de gauche.

On fustige habituellement l'égoïsme de droite, ceux qui font passer leur Intérêt pour leur porte-monnaie avant l'Intérêt général.
Mais quid de ceux qui, à gauche, font passer leur Idéal avant l'Intérêt général ?

Je parle bien sûr de ceux qui, en cas de second tour PS/UMP préfèreraient s'abstenir plutôt que de voter Hollande. Ceux qui se disent de gauche mais qui préfèreraient que les Français subissent encore un quinquennat sarkozy-guéant-hortefeu-morano-guaino-lefebvre-douillet-mam-woerth-etc-etc plutôt que, diantre, mettre un bulletin PS (centre gauche) dans l'urne.

Est-on plus de gauche parce qu'on s'abstient de voter PS au 2nd tour face à sarkozy ?
Ou bien est-on plus de gauche en votant PS pour épargner aux Français 5 années de plus de cette clique UMP désastreuse dont la dérive extrême-droitiste n'est plus à prouver ?
En phase.
Pas neutre !

"quid de ceux qui, à gauche, font passer leur Idéal avant l'Intérêt général ?"
Vertigineuse phrase : Vous savez donc où est l'intérêt général, que vous opposez à un idéal. Mais un idéal correspond à l'idée qu'on se fait de l'intérêt général, il me semble, non ? Et où est l'égo là-dedans ?

"Ceux qui se disent de gauche mais qui préfèreraient que …"
On m'a déjà fait le coup, j'ai voté Chirac. Une fois, pas deux.
Montrez moi où Hollande est plus à gauche que Chirac, s'il vous plaît. Sur les impôts Chirac est un gauchiste.

Dans les années 80, je disais que Alain Madelin me faisait davantage peur que J.M. Lepen.
Hollande est proche de Madelin, avec Sarko on a un mix des deux. Personne ici n'a envie de le revoir 5 ans de plus. Mais ne me demandez pas de voter pour Madelin.

On n'arrivera pas à se convaincre, alors autant traiter le salaud d'en face d'égoïste, de traître, vous avez raison c'est vachement mieux.

Dernier mot sur l'égoïsme, le jour où on aura compris que la solidarité est un acte égoïste parce qu'on aura compris que c'est son intérêt, on aura fait de gros progrès, et ça évitera de telles invectives idiotes.
Déjà discuté ailleurs, mais un petit résumé: la traque aux immigrés, les descentes dans les écoles, la traque du basané dans les administrations, les organisations de possibles milices à l'initiative de l'UMP, la destruction du code du travail, un situation bien moins pire côté presse-collusion-politiques (voir les derniers articles d'Acrimed); moins de drague avec le FN.
.. et la transition se fera bien plus facilement dans le cas de figure Hollande qu'au bout de 10 années Sarkozy, car selon moi, le front de gauche ne sera pas en cessation d'activité après les élections présidentielles.

J'en avais trouvé d'autres à l'époque, faudrait que je recherche par mots-clefs, mais là, la flemme: mais ces arguments suffisent pour moi.

Ah, et Morano et Lefebvre seront dégagés, sans parler de Guéant.
Notre différent n'empêche pas de se comprendre. Sur la traque aux immigrés, sur ce qu'on fait subir aux sans-papiers, tu touches là ma corde sensible. Ils n'ont pas fin d'en chier. Et moi de chialer.

Alors il me faut te dire ce que je pressens de l'avenir proche de l'humanité toute entière. Nous ne sommes pas à l'abri d'une famine généralisée, y compris en France. D'une immigration d'une masse gigantesque qui nous mettra face à notre devoir. Nous ne sommes pas à l'abri d'une catastrophe écologique jamais vue dans toute l'histoire de l'humanité (si vous voulez vous faire peur, tapez les mots stérilisation carbonique sur google).

Sur ces tout petits détails, il n'y a que peu de différence entre UMP et PS. Et le FdeG n'est qu'un timide début de frémissement dans le bon sens. Ce n'est que mon avis, et il me semble ne pas être le seul dans ce cas, et je ne prétends pas avoir raison contre votre avis, simplement j'aimerai qu'on respecte le mien.

Alors, oui, je rêve, parceque j'en ai besoin. Faites pas chier ! ;-)
Bon ben d'accord alors^^
J'aurais pas dû taper les mots sur google...
Sur ces tout petits détails, écoutez ce qu'en dit Mélenchon, il est le seul à parler de la fonte du permafrost comme une des premières menaces, y compris en terme de défense :
http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/03/30/discours-pour-une-defense-souveraine-et-altermondialiste/

Est-on plus de gauche parce qu'on s'abstient de voter PS au 2nd tour face à sarkozy ?


Il faut reconnaître, à leur décharge, que Flamby ne fait rien pour aider.

"On ne voit plus le rose ou le rouge de la précédente affiche, cette couleur, agressive, a été effacée"

Je suis en train de me demander si Hollande ne fait pas tout son possible pour décourager toutes les bonnes volontés (de voter pour lui au deuxième tour) afin de ne pas gagner ?
C'est ce que je répondais, sous une autre forme, à Cécile sur ce forum, effectivement.
Ha ha ! Et "Flamby", c'est en fait un diminutif de "Flamboyant" ?

Blague à part, ce n'est pas moi qui vais vous apprendre qu'en France, pays de droite, pour qu'un PS soit élu il faut qu'il arrive à convaincre la gauche et une partie de la droite.
Mission quasi-impossible, donc.
Si Hollande était sur la même ligne que Mélenchon, il n'y aurait pas la moindre chance d'avoir, peut-être, un tout petit bout de gauche à la tête de l'Etat.
Tout petit bout de gauche qui vaudrait toujours mieux que les morceaux de cette droite extrêmisante et incompétente qu'on ingurgite depuis 5 ans (10 ans, en fait).
Votre analyse est bonne, mais elle oublie un paramètre important.
Il ne s'agit pas de mettre un bulletin PS (globalement au centre gauche, c'est tout à fait vrai), mais un bulletin Hollande (centre droit).

Et, si Hollande est élu, nous savons tous ici qu'il obtiendra très probablement la majorité à l'assemblée, et que donc le premier ministre sera à ses ordres. Donc que la politique menée pendant cinq ans sera non pas celle du PS, mais celle des hollandistes, l'aile droite du PS, de centre-droit.

Et, voyez-vous, en tant que citoyen éclairé, ayant fait une analyse politique qui me conduit à voter à gauche, je vous avoue avoir quelques scrupules à voter à droite, fut-ce un vote de centre-droit.

Si Hollande passait, il y aurait peut-être une ouverture pour faire progresser les idées et les réalités de gauche.



Si Sarko repasse, vous en voyez ? Avez-vous seulement envisagé l'hypothèse, non le cauchemar, comme je l'ai fait, d'un Nicolas II ?



(Désolé si je ne réponds pas à tout le monde mais l'affichage merdique d'ASI, dont la webmestre refuse de paramétrer un "répond à" comme sur Rue89, fait que je ne vois aps toujours qui m'interpelle)


C'est votre analyse.

La mienne est la suivante :
1. même en admettant que dans un second tour, Sarkozy batte Hollande, il reste encore le combat des législatives. Une cohabitation ferait de Sarkozy un pantin sans pouvoir.
2. les "peut-être", j'ai passé l'âge d'y croire. Tant que le PS n'aura pas explosé en deux ou trois formations, nous aurons toujours, à gauche, la honte d'être représentés par des gens de centre-droit. Et je ne vois pas comment l'élection de Hollande pourrait changer quoi que ce soit sur ce point.

Comprenez moi bien : je suis, comme vous souverain sur mon bulletin de vote. A partir du moment où je ne vois pas de différence notable entre les deux options qui me sont proposées (non, ceci n'est pas de la provocation : je ne vois pas de différence notable entre la vision hollandienne et la vision sarkozyste de la société et du monde), il n'y a aucune raison pour que je me déplace.

Certes, à court terme, Hollande sera peut-être moins néfaste que Sarkozy. Mais à moyen terme, j'ai peur qu'il ne coule la gauche auprès des ouvriers et employés, qui se sentiront une fois de plus trahis par icelle. Et quand bien même Hollande serait objectivement un meilleur choix (admettons), il ne peut pas espérer lever un enthousiasme en ne faisant pas campagne. Une élection se gagne avec les têtes, mais aussi avec les tripes. Le coeur et l'esprit, ça ne vous dit rien ?
Comme vous me contredisez avec courtoise, je vous réponds.

//même en admettant que dans un second tour, Sarkozy batte Hollande, il reste encore le combat des législatives. Une cohabitation ferait de Sarkozy un pantin sans pouvoir.//

Ce serait rigolo de retrouver NS dans la position d’un Chirac enjospiné. Avec le caractère de cochon du petit, ça fighterait dur. Mais pas sûr que nous ayons le goût à rigoler par les temps durs qui courent.

//les "peut-être", j'ai passé l'âge d'y croire.//

Ben… votre hypothèse des législatives gagnées par la gauche, c’est un beau « peut-être », non ?

Bon, rigolons quand même avec mon hypothèse à moi que j’ai : et si Hollande parlait au centre pour se faire élire par une majorité… et pour pouvoir appliquer une vraie politique de gauche une fois élu ? Il ne serait pas le premier à changer entre avant et après l’élection, non ? Bon, OK, ça marche plus souvent de gauche à droite (se souvenir de la célèbre « fracture sociale » que l’inverse.

Non, toujours…


PS Tout à fait ok pour que le ps explose.
"et si Hollande parlait au centre pour se faire élire par une majorité… et pour pouvoir appliquer une vraie politique de gauche une fois élu ?"
c ça votre stratégie? qui parlait d'imbécile tout à l'heure... et qui parle de coutoisie en plus!!!!!!!!!
Et en plus, il a pas le sens de l'humour !
"Bouh le vilain arrogant " et ça c'était koi? moi j'en ris encore
bien dit conall... voté

C'est votre analyse.
La mienne est la suivante :

1. même en admettant que dans un second tour, Sarkozy batte Hollande, il reste encore le combat des législatives. Une cohabitation ferait de Sarkozy un pantin sans pouvoir.


Je suis désolé, ça ne s'est jamais vu que le vainqueur de la présidentielle ne gagne pas les législatives dans la foulée. Pourquoi voulez-vous que les électeurs désavouent celui qu'ils viennent d'élire en lui refusant une majorité ? Il n'y a aucune chance que ça arrive. Au contraire, même, il y a toujours une sorte d'état de grâce.

Je suis désolé, ça ne s'est jamais vu que le vainqueur de la présidentielle ne gagne pas les législatives dans la foulée. Pourquoi voulez-vous que les électeurs désavouent celui qu'ils viennent d'élire en lui refusant une majorité ? Il n'y a aucune chance que ça arrive. Au contraire, même, il y a toujours une sorte d'état de grâce.


1. Ce n'est pas parce que ça ne s'est jamais vu que ça ne peut pas advenir.
2. Je ne parle pas d'une situation où Sarkozy est plébiscité par les français, je parle d'une situation où il l'emporte d'un point, voire d'un demi point (et actuellement, je ne vois pas comment il pourrait l'emporter de beaucoup plus), avec une abstention non négligeable. Dans ce cas, "la gauche" aurait toutes ses chances aux législatives, et Hollande serait personnellement affaibli.

Vous me direz que je rêve les yeux ouverts. Que je m'en mordrai les doigts le moment venu. C'est possible.
Mais, d'une part, ni vous ni moi ne connaissons l'avenir, et, d'autre part, les "si machin avait été élu, il se serait passé ceci et cela" sont toujours faux, parce que la prémisse est fausse. On comptera les bouses à la fin de la foire, comme on dit par chez moi.
J'aurais jamais cru que dans le lectorat d'ASI il y avait des gauchistes à gauche de la gauche de l'extrême gauche de l'ultra gauche, comme le chante la Parisienne libérée. Ils débordent même sur la gauche Lutte Ouvrière, qui a toujours appelé à voter pour la gauche molle quand elle était qualifiée pour le deuxième tour (on appelle ça la discipline républicaine). Faut vraiment rechercher la politique du pire (ceux qui vont morfler, on s'en fout) pour laisser repasser le nano. Ou alors être en pleine confusion idéologique pour ne pas faire la différence entre Sarkozy et le fromage mou.
Faut vraiment rechercher la politique du pire (ceux qui vont morfler, on s'en fout) pour laisser repasser le nano

Merci, je me sens moins seul !

(Même si cette solitude-là, comme je l'ai dit à Al1, ne me pèse pas : il vaut mieux sortir seule que mal accompagné !
De mon côté, je n'aurais jamais cru lire ça sous votre plume. Je suis agréablement surpris.
J'en profite pour retirer l'insulte lâchée sur le fil des empoignades et des bourre-pifs, consacré à Caroline Fourest.
Je me dis que vous pourrez encore m'agresser, vous ne suinterez jamais le mépris, comme un certain IT introduisant un post à Djac Baweur par ces mots : "Djac, tu t'adresses à des gens comme si comprendre faisait partie de leur projets, comme si l'information était un préalable à leurs opinions." La suite étant de la même eau imbuvable.
Alors que comparer les Indivisibles avec FDesouche, c'est vraiment avoir comme projet la compréhension et l'information comme préalable à son opinion, de manière pas du tout méprisante et pas du tout imbuvable.
Ça n'a rien à voir, la phrase d'IT disqualifie les interlocuteurs, elle est méprisante et insultante.
Pourtant je n'aime pas CF.
De toute façon je m'en fous je ne lis plus ce forum (excepté le mail cité par UM).
Elle est malheureusement surtout vraie (et vérifiable, vue les réponses faites, toujours à côté des arguments produits, venant même faire dire le contraire de ce qui est dit comme si de rien n'était).
Et si comparer à FDesouche n'est plus disqualifiant, méprisant et insultant, maintenant, alors là...
Et si comparer à FDesouche n'est plus disqualifiant, méprisant et insultant, maintenant, alors là...
ça l'est pour les Indivisibles, pas pour la personne avec qui tu parles.
Donc, c'est pas grave ? On peut balancer n'importe comment sur qui on veut qui n'est pas sur le forum ?
Je n'ai pas dis ça.
Si si tu l'as dit, puisqu'on te dit que c'est pareil.
Ha ben si tu en remets en couche, je repose la question (c'est con, la réponse d'Alain m'allait très bien) :
Donc, c'est pas grave ? On peut balancer n'importe comment sur qui on veut qui n'est pas sur le forum ?
Non m'sieur. Et de ton côté, tu réponds comment à ta question ?
Elle m'allait bien aussi, la réponse d'Alain.
Tu vois.
Je vois pas bien ce que je devrais voir, mais bon.

Je réponds que le problème est d'abord de savoir si ce qu'on balance est justifié ou pas, réellement observable ou non (d'où le n'importe comment de la question - comme le coup de FDesouche appliqué aux Indivisibles. Alors que l'analyse d'IT, elle fait peut-être pas plaisir, mais elle décrit des commentaires et des réponses effectivement écrites.)
Moi ça me va, si tu pouvais t'en servir dans tous les forums qui plus est, là je dirais youkaïdi, parce-que récemment, le coup de "ce qu'on balance doit être justifié ou observable": tu veux que je te remémore les qualificatifs fleuris que tu as plussoyés et/ou trouvés pour moi dans le cadre d'une argumentation pas si lointaine, et qui, loin s'en faut, ne rentrent pas dans le cadre de ce sympathique axiome - liens ou citations, j'ai tout sous la main ?
Suis-je bête: toi aussi, tu les as à disposition.
'Tention, je ne règle pas un compte ni ne veux polémiquer à nouveau: juste te dire que même par toi, ça ne doit pas être possible partout.

Après j'ai peut-être mal lu, encore une fois. Tu m' connais, avec ma satanée "mauvaise foi".
'Tention, je ne règle pas un compte

Tss, tsss…

Mmm….. mais quand même un peu, en passant, hein ?
Comme si je t'avais pas vu venir, tiens...


Je persiste et je signe dans ce que j'avais dit alors, c'était justifié et observable, en tout cas au moins questionnable - oui, oui, j'ai tout à disposition, en effet.
Donc tu sais que tu persistes et signe, dans ce point précis, dans l'erreur.
Ce n'est pas un simple point de vue, c'est factuel, et couché noir sur blanc là-où-tu-sais.

"Questionnable",... comme tout, j'ai envie de dire.. mais justifiable et observable, désolé.

Je me doute bien que tu m'avais vu venir, vu le lien et les citations que j'ai donnés plus haut, ça a dû aider...
Ce n'est pas un simple point de vue, c'est factuel, et couché noir sur blanc là-où-tu-sais.

Bah tiens.
C'était quoi déjà, cette tare indélébilie qui me décrédibilisais à tout jamais comme définitivement infréquentable ?

Attends…

MMmmh…

'tends voir…
ça va me revenir...

Ha mais oui !
Vouloir avoir toujours raison à tout prix.
Ça y est, je me rappelle.
"C'était quoi déjà, cette tare indélébilie qui me décrédibilisais à tout jamais comme définitivement infréquentable ? "
Tu théâtralises sans raison.

C'est bien sinon, tu te souviens de ce que tu as écrit.

Curieusement, pas de la démonstration qui t'aurait permis de "justifier " tes qualificatifs à partir de ce que tu aurais "observé ".


.. cherche pas, ça me revient: elle n'y était pas.

À moins que tu ne te rappelles mieux ?
Je me rappelle très bien, ne t'en fais pas pour moi.
Le fait est que tu veux absolument avoir raison là-dessus - jusqu'à y revenir remettre une couche encore après que plusieurs jours soient passés...
C'est le genre de petits trucs qui me laissent assez facilement dire que j'ai touché un truc sensible...

Mais, allez, va : tu as raison, j'ai dit n'importe quoi, j'ai jamais rien démontré, j'ai complètement tout inventé à partir de rien, toi par contre toutes tes phrases étaient absolument implacables et toujours répondant exactement au problème posé dans une démonstration d'une rigueur absolue.

Voilà.
Ça va mieux ? Soulagé ?
Tu fais du théâtre, et ne reconnaitras jamais t'être trompé dans ce cas précis.
Et comme de juste, tu en fais des tonnes, sur le thème "tout ça pour ça" avec une petite chiquenaude en prime - le "truc sensible" ? Ouahou, ça en dit long sans avoir l'air d'y toucher mais-le-principal-étant-de-le-suggérer.

C'est faux (évidemment) puisque dans la suite finalement logique de nos échanges et de nos divergences, tu es sur ce mode depuis.

Tu théâtralises afin que je passe pour un obstiné enfileur de mouches, et tu démontres ici - pour le coup, involontairement - que tu es incapable de dire que tu as merdé là-bas, dans ce que tu as dit, tout comme tu l'es de reconnaitre que ce que tu reproches plus haut à tes interlocuteurs, tu t'y es livré pas plus tard que juste avant... ces "plusieurs jours passés ".

Maintenant, à la lumière de cela, on peut répondre à ta question initiale:

"Donc, c'est pas grave ? On peut balancer n'importe comment sur qui on veut qui n'est pas sur le forum ? "

Faut croire que oui.
Et pas que sur ceux qui ne sont pas dessus.
Genre.
tu es incapable de dire que tu as merdé là-bas

Parce que j'ai pas merdé.
Tu trouves que j'ai merdé.
Tu as été incapable de démontrer ce que tu avançais, ce qui revient au même.
À moins que tu ne penses que ta Parole et tes Propos tenus là-bas soient à ce point d’Évangile que tu estimes être au-dessus le besoin de prouver ce dont tu m'as affublé là-bas, tellement la Justesse et toi ne faites qu'un ?
En pareil cas, le sujet est clos.
Sinon, le reste se poursuivra là-bas, et en se donnant pour limites - simple suggestion qui me parait être du bon sens - les arguments, et la preuve de ce que l'on avance.
Tu connais le chemin.
Mais j'ai comme dans l'idée que ça ne se fera pas, le fer n'est plus chaud n'est-ce-pas.

Terminé sur ce fil en ce qui me concerne. Le reste sinon sera -> liens + citations.

See ya.
Tu as été incapable de démontrer ce que tu avançais,

Tu trouves que j'ai été incapable de démontrer...
Prouve là-bas.
Déjà fait, pour ce que j'en pense.
Ne devient pas aussi chiant qu'Yg, par pitié.
Tu n'as pas trouvé chiant de me dézinguer sur deux forums sans preuves.
Je n'aurais pas parlé du second s'il ne s'était pas trouvé que c'est le parfait contre-exemple à ce que tu dis plus haut.
À toi le dernier mot.
Si tu lisais le forum, tu aurais une idée des systématiques de "disqualification" et de "mépris" que cette phrase décrit. Cela dit, la règle générale, sur les forums internet, est que le "mépris" n'existe que quand il s'affirme à l'encontre de participants aux idées et rhétoriques identifiées, et pas du tout quand il concerne des populations entières, stéréotypées comme nuisibles et/ou demeurées. Là, ça devient plus abstrait : le "croyant" ou le "musulman" (ou, selon les contextes, "l'irakien", "le grec", "l'immigré"..), c'est "fair game".
Oui c'est possible, je ne sais pas, j'aurais pas dû m'en mêler.
Un site d'extrême-droite, animé par des petits blancs nationalistes et racistes, face à une association anti-raciste exclusive, présidée par une lobbyiste communautariste, militante de l'identité noire. Choisis ton camp, camarade !
lobbyiste communautariste, militante de l'identité noire.

L’indivisibilité est un principe constitutionnel de notre République. Et ce qui vaut pour la République devrait aussi valoir pour tous les Français : les Français, dans leur diversité, sont les composantes d’un seul et même pays, ils font partie d’un tout indivisible."


"Comme si comprendre faisait partie de leur projets, comme si l'information était un préalable à leurs opinions."
Il ne suffit pas de réaffirmer bêtement le principe sur lequel s'appuie cette association, pour définir ce qu'elle est réellement (un terme que vous adorez employer pour signifier que vous êtes dépositaire de la Vérité).
Les Indivisibles, au même titre que FDesouche, créent les divisions, exacerbent les tensions inter-communautaires au sein de notre société.
Lorsque j'écris "Choisis ton camp, camarade !", il va de soi qu'en tant que citoyen, défenseur des valeurs laïques et républicaines, je n'en choisis aucun des deux.
Les Indivisibles, au même titre que FDesouche, créent les divisions, exacerbent les tensions inter-communautaires

Bien sûr, il suffit de l'affirmer pour que ce soit vrai.
Ils peuvent affirmer que leur principe fondateur c'est de promouvoir une République indivisible et militer pour cela, mais non, vous savez mieux qu'eux leur but et les principes qu'ils défendent.

Tenez, en fait, moi, je dis que vous êtes communautariste.
Hop.
Si tant est que vous désiriez faire l'effort de vous informer avant d'émettre une opinion (j'espère que IT ne prendra pas ombrage de mon intertextualité), fouillez un peu sur le net pour cerner la personnalité de Rokhaya Diallo.
Vous vous rendrez compte que ses paroles et ses actes sont en totale contradiction avec ce qu'elle prétend promouvoir... Ceci, bien entendu, seulement si comprendre fait partie de vos projets (quel talent ce IT ! Je ne me lasse pas de le citer).

Et je suis bien communautariste, en effet, ma communauté étant celle des citoyens du monde.
Et je suis bien communautariste, en effet, ma communauté étant celle des citoyens du monde.

C'est faux !
Il suffit de chercher un peu sur le net, et vous vous rendrez compte de votre véritable personnalité proche de FDesouche.

Maintenant, blague à part, si, comme d'habitude, vous aviez un lien ou une citation sur des propos explicites (i.e. pas fantasmé selon vos besoins) dans lesquelles Rokhaya Diallo (sur laquelle vous réduisez le collectif des Indivisibles, au passage, mais bon) tiens des propos ouvertement communautaristes. Juste comme ça.