21
Commentaires

Médias : les chefs veulent du Zemmour, moins les journalistes

Dans nombre de médias mettant fortement en avant Éric Zemmour, tels que "Challenges", RTL, RMC ou BFMTV, les journalistes tentent de freiner l'appétence de leur direction pour ce sujet à forte audience. Plusieurs rédactions s'expriment auprès d'Arrêt sur images.

Commentaires préférés des abonnés

"(Szafran) réfute par ailleurs fermement l'idée que Zemmour puisse être une construction médiatique" . L’éternelle histoire. Une certaine presse qui prétend n’être que le simple reflet de l’opinion, alors qu’elle en est tout le miroir dans lequel l’o(...)

Marc-Olivier Fogiel: "[...]Vous pensez que vous prenez n'importe quel polémiste du moment et que vous lui donneriez des heures d'antenne, il ferait 11 % ?"


Oui, justement c'est ça le problème. Il n'a aucune existence politique sur le terrain et constr(...)

Une personnalité connue candidate à la Présidence ? Les plus anciens se rappelleront, peut-être, Coluche en 1980.


Dans ce parcours médiatique, c'est comme en patinage artistique : il y a des figures imposées.


Aussi, on attend, avec une certaine gourman(...)

Derniers commentaires

500 000 ce n'est rien, un succès de librairie ne veut rien dire tellement l'échantillon est ridicule par rapport au réservoir électoral français

Le titre est ambigu dans le sens où il tend à faire croire que les chefs des médias ne seraient pas des journalistes.


Il est spécieux de distinguer des exceptions de la profession - les tricards de la presse - pour s'exonérer de l'influence toxique sur la démocratie de celles et ceux qui tiennent l'antenne ou dirigent les rédactions.


Le témoignage de Charline Vanhanoecker sur le cirque journalistique autour de Hollande montre que c'est un comportement répandu (Elle a été invitée par DS sur A@I mais il n'y a plus l'archive).


Cela n'a pas changé :


- Emmanuel Macron, fabriqué pour servir - Le candidat des médias

- Sur A@I à propos de la politique sur France télévision :  Sur ce reportage ma liberté était proche de zéro 

Les nouveaux chiens de garde, Les Editocrates, La civilisation du poisson rouge, ...

- ...


L'argument d'une presse aux mains du pouvoir et de l'argent ne doit pas empêcher d'interroger l'acceptation des journalistes à servir des maîtres. 


Cela dénote une facilité à l'abdication intellectuelle, proche de la corruption et de l'escroquerie, qui renvoie à la mise en cause d'une formation faisant prévaloir le superficiel sur le fond : Immersion dans le Centre de formation des journalistes


Ce documentaire montre que la profession favorise l'émotion, l'éphémère, le spectaculaire : facilité et superficialité. La différence avec Hanouna ou Ruquier n'est donc qu'une question d'intensité


La politique en France est donc aussi le miroir ou le reflet de ce qu'en fait la profession des journalistes.  Sans elle, les médias n'auraient aucune crédibilité.

J'attends avec impatience le moment où Zorglub s'écrasera comme une bouse sur le mur des réalités que vivent les français.

Ces réalités ne sont pas les immigrés comme certains aimeraient nous enfoncer dans le crâne.

De plus en plus de medias semblent ne pas vouloir répondre à vos sollicitations ; c'est bon signe :-)

donc se retrancher derrière le fait qu'il faut en parler puisque.... on en parle c'est valable comme éthique journalistique???? la palme de la rigueur intellectuelle revenant à Fogiel, qui considère que puisque le mec fait 11% ben ce serait con de pas le mettre dans la petite boite pour que les gens regardent....


alors je propose ceci aux journalistes de bfmtv (et à leurs chefs): le magazine auféminin.com a réalisé un sondage d'importance en 2020 = culotte de règles ou pas??? Au vu des résultats il semble que ce soit un sujet qui mérite les gros titres des JT et  des heures de débats chez Praud (j'en rêve en fait : "le tampon, réac ou pas???")

  • Parmi les femmes ayant répondu:
  • 76,5% utilisent principalement des serviettes jetables

   

  • 40,5% utilisent principalement des tampons

   

  • 12,7% utilisent une cup menstruelle

   

  • Seulement 5,5% d’entre vous utilisent des culottes menstruelles, seules ou en complément d’autres protections 
  • (et oui il y a une erreur de conjugaison et je l'ai laissée)

Alors Fogiel, à quand les 2h de débat chez Praud sur le tampon????

faut nationaliser l'information , et fini la pub sur les canaux informatifs , y'a qu'a faut qu'on...

On a du mal à se souvenir (ou peut être à reconnaître) que la presse a assuré l'élection de Nicolas Sarkozy en 2012 en imposant la candidature de Ségolène Royal au PS, puis en la lâchant sitôt l'investiture acquise.

En tout cas si les sondages récents sont sérieux (je doute un peu, ils les ajustent comment pour quelqu'un qui ne peut être rattaché à un score précédent ? ce serait intéressant de se renseigner là dessus) c'est une démonstration définitive de la puissance de la surexposition médiatique.


Perso j'ai carrément du mal à en croire mes yeux. Autant le large espace de Lepen, ok, elle a su se donner un coté populaire et se faire passer pour soucieuse d'autres choses, dont la condition des petites gens, que des obsessions classiques de l'extrême-droite. Mais Z il n'est vraiment que ça, un gars qui ne coche que toutes les cases de l'ED classique (bon sauf un peu moins l'antisémitisme, forcement) sans aucune valeur ajoutée qui le rende, comment dire, gilets jaunes compatible. Et avec un coté élites médiatiques qui devrait logiquement le disqualifier auprès du public qui faisait la force du RN ces 20 dernières années.

Zemmour n'a pas attendu cette campagne pour vendre ses livres à 500 000 exemplaires 


Bah du coup il fera pas le poids contre Guillaume Musso aux présidentielles.


Vous l'aurez lu ici en premier!

Marc-Olivier Fogiel: "[...]Vous pensez que vous prenez n'importe quel polémiste du moment et que vous lui donneriez des heures d'antenne, il ferait 11 % ?"


Oui, justement c'est ça le problème. Il n'a aucune existence politique sur le terrain et construit sa campagne uniquement sur les médias, sur la provocation et les propositions indignes. Pourquoi il n'a aucun programme politique et pourquoi ne parle-t-il que d'immigration, d'insécurité et de laïcité ? Parce que c'est le programme des médias conservateurs de ces 10 dernières années. Zemmour ne fait qu'incarner le message des unes racoleuses de Valeurs Actuelles, des reportages sur la police dans les quartiers de 66 minutes et des débats stupides de RMC ou Sud Radio. Le fait est que ça colle bien avec son propre discourt, mais finalement il est interchangeable avec n'importe quel autre facho médiatique.

Une personnalité connue candidate à la Présidence ? Les plus anciens se rappelleront, peut-être, Coluche en 1980.


Dans ce parcours médiatique, c'est comme en patinage artistique : il y a des figures imposées.


Aussi, on attend, avec une certaine gourmandise, le moment où on verra Zemmour avec une plume dans le cul.


Nouilles dans le slip et plume dans le cul - Par Daniel Schneidermann |  Arrêt sur images

"(Szafran) réfute par ailleurs fermement l'idée que Zemmour puisse être une construction médiatique" . L’éternelle histoire. Une certaine presse qui prétend n’être que le simple reflet de l’opinion, alors qu’elle en est tout le miroir dans lequel l’opinion se découvre. Notre nouveau petit Goebbels bénéficie d'une couverture hors de proportion avec sa surface politique, simplement parce qu'il profère des énormités "disruptives", comme dirait l'autre, et qu'il crée les polémiques. 

Szafran, et les autres, ne peuvent tout de même pas nier l'influence de la médiatisation sur la visibilité des gens. Certains autres candidats potentiels sont totalement invisibles sur les médias, en conséquence de quoi ils disparaissent également des esprits électeurs. Un cercle vicieux. Je pense excatement le contraire de ce que dit Szafran : si, les médias peuvent fabriquer  des têtes de gondole, et déréférencer certaines marques. Comme n'importe quelles grandes surfaces.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.