122
Commentaires

Mauricette : chacun sa bulle

Commentaires préférés des abonnés

Moi, il me semble avoir  entendu très distinctement : " si j'aurais su, j'aurais pas venu ".


Mais, j 'ai quand même un doute ....



Il y a donc des gens qui pensent qu'il n'y a tellement pas de volontaire au vaccin qu'on a été cherché quelqu'un de non-volontaire pour le filmer ? Svp vous insultez votre propre intelligence.


Quel est le sens de "Ah faut faire avec çà?" -> Je pens(...)

Et sinon c'est pas possible d'aller demander à cette brave dame ?

Derniers commentaires

Je pensais en effet que DS était en congé ! Il revient pour faire un article  sur les paroles que Mauricette aurait prononcées (ou pas ) . J'aimerais savoir si DS a l'intention de se faire vacciner : quel est la position de l'homme susceptible d'être contaminé par ce foutu virus, différente de celle de l'analyseur de media ? 



Juste une précision, puisque je vois que certains asinautes (Kenzaburo, Yanne) prétendent que "ce n'est pas un vaccin" car "il n'empêche pas la transmission": vous confondez l'absence de preuve et la preuve de l'absence.


Pour le moment, et sous réserve que les chiffres publiés par les labos (Moderna, BioNTech) sont corrects, on peut affirmer que:

1) les deux vaccins sont très efficaces (>90%) pour prévenir la maladie, en particulier pour les cas les plus grave. Ils jouent donc bien le rôle qu'on atteint d'un vaccin: protéger les personnes vaccinées;

2) les effets indésirables sont mineurs; vu le nombre de personnes vaccinées durant la phase 3 des tests, (plusieurs dizaines de milliers de personnes), s'il y a des effets secondaires graves, ceux ci sont assez rares (ou n'interviennent que sur le long terme). NB: les personnes vaccinées actuellement "ne servent pas de cobayes". Ceux qui ont servi de cobayes, ce sont celles et ceux qui ont participé aux phases de tests du vaccins


L'affirmations de Yanne "Ce n'est pas un vaccin qui immunise" est donc fausse, celle de Kenzaburo "puisqu'il n'évite pas d'attraper le virus" est fallacieuse  (oui, le virus peut toujours pénétrer dans votre corps, mais il sera combattu efficacement par le système immunitaire qui aura été entraîné à le combattre, c'est le principe même des vaccins)



En ce qui concerne la transmission de la maladie, cela n'a tout simplement pas été testé. On peut penser a priori qu'il empêche la transmission (ou du moins la réduit fortement puisqu'il immunise à la maladie), mais on n'a tout simplement pas de preuve scientifique permettant d'affirmer qu'il empêche la transmission. Cela ne signifie pas que l'affirmation  contraire ("il n'empêche pas la transmission") est vraie. A ce stade, on ne peut tout simplement rien affirmer du tout avec certitude en ce qui concerne la transmission. Pour avoir une preuve (dans un sens comme dans l'autre) il faut vacciner l'ensemble d'une population et voir si la maladie se transmet toujours ou non.



Beaucoup de refus parmi les résidents en EHPAD à Dijon : seulement 70 volontaires sur 250 ! Jacqueline déclare : "Ce vaccin-là, je sais pas ce qu'ils ont mis dedans !" (sous-entendu : "à mon âge, ça  m'avancerait à quoi de capter la 5G ?"

Réaction énervée d'un Twitto : MAIS PUTAIN ÇA FAIT UN AN QUE JE SUIS CONFINE POUR SAUVER CES CONNARDS ???


Mauricette est un peu gaga; mais elle est charmante, donc on la choisit pour symboliser l'administration d'un premier vaccin.

Juste une précision, ce n'est pas un vaccin dans l'acception commune de ce mot.

Il ne va pas empêcher Mauricette d'avoir le covid, ni d'être contagieuse si elle le contracte : elle va seulement rendre le virus moins fort si elle l'a. Donc elle sera asymptomatique ou aura peu de symptômes, mais elle sera quand même contaminante.


Ce n'est pas un vaccin qui immunise. Pas du tout. Le vaccin, ce sera peut-être AstraZeneca, en mars au plus tôt.

Source, France Inter d'hier : Vacciner les vecteurs du virus plutôt que les plus âgés ? "Cette priorisation sera logique le jour où les vaccins couperont la chaîne de transmission. Aujourd'hui la seule certitude c'est qu'ils empêchent les formes symptomatiques", juge Dominique Le Guludec (HAS)  


Donc on n'a pas fini d'en baver...


Devant le bla bla de la polémique, j'ai fini par aller regarder le reportage.

Alors là! JE CRAQUE!!

Nom de dieu! 

La vielle dame dit: "on va faire un vaccin?"

Aucun doute.

Pourquoi?

1) l'inflexion interrogative de la phase.

2) la réponse de l'homme présent : "oui... on va faire un vaccin."

Écoutez.

Je ne dis pas qu'elle n'était pas d'accord pour se faire vacciner - elle a peut être oublié ou peu importe. Mais elle s'étonne clairement à ce moment là.

A mon sens, il n'y a pas de quoi faire un foin sur la non acceptation de la patiente. 

Dans la circonstance son étonnement n'est pas significatif et comme dit un Asinaute, faut il qu'ils soient cons pour ne pas avoir trouvé un "vrai" volontaire. 

Donc, toujours beaucoup de bruit pour rien et justesse de la conclusion de l'article. Bien vu.

Cela règle-t-il le problème de compréhension ?


https://yetiblog.org/archives/28980


En tout cas, ça explique pourquoi certain comprenait mieux que d’autre ce qu’elle disait ! Par contre ça confirme qu’il ne sert plus à rien d’écouter et regarder radio paris… À moins que ce ne soit démonter par un débunker anonyme ! Au quel cas, il ne sert plus à rien d’allumer un appareil à capter radio paris… À moins que…

J'ai entendu sur FI et LCI que ce "vaccin" n'est en fait qu'un médicament préventif, puisqu'il n'évite pas d'attraper le virus et n'évite donc pas de le transmettre. il évite seulement les formes graves et donc le décès éventuel.

J'aimerais avoir la source officielle de cette information.

Mais dans ces conditions je ne vois pas pourquoi il faut absolument culpabiliser et marginaliser les antivax. Leur décision n'engage que leur propre santé (comme les fumeurs...)

Pas trop d'accord avec la conclusion de l'article. Il y a quand même des personnes qui aimeraient savoir ce qu'a dit la dame, parce qu'ils n'ont pas d'idées préconçues et aimeraient s'en faire une (d'idée non préconçue). Peut-être qu'on devrait de temps en temps donner la parole aux personnes hors bulles...
Je pense que j'aurais davantage adhéré à l'argument " Quoiqu'ait dit Mauricette, que ce soit de la mauvaise propagande ou pas, peu importe. Après tout, le vaccin peut être valable et le gouvernement menteur. Ou le contraire. C'est sur le compte-rendu des essais et sur notre compréhension de l'élaboration du vaccin que doit se fonder notre choix de nous faire vacciner ou non. Ce doit être un choix scientifique, pas politique."

Si le vaccin  fait à certains  s'avérait incapable de stopper les cas de Covid à venir,  y aura t-il  aussi des infos pour le dire ??  

Sans aucun doute. Quand on lui enlève son gilet, elle dit : "Ah faut enlever ça ?" et quand l'infirmière prépare le vaccin, elle dit : "Ah faut faire un vaccin !". Là c'est moins une question que le constat qu'on va lui injecter un vaccin. Elle avait entendu parler d'un vaccin, est-ce qu'elle savait qu'on l'amenait là pour lui injecter ? Cela crée effectivement un malaise.
On ne peut pas en déduire pour autant qu'elle n'était pas au courant. Elle ne l'avait peut-être pas vraiment mémorisé. Ou elle n'a pas réalisé que cela allait se passer à ce moment-là. Ou encore elle était troublée et intimidée, avec toute cette mise en scène minable et tous ces journalistes...
Je n'aurais jamais regardé cette scène de propagande stupide s'il n'y avait pas eu cette polémique !!

Depuis quelques jours toutes les télévisions nationales des USA à la Navarre en passant par le Royaume-Désuni, la Suède et l'Allemagne font un reportage qui servira aux archives : Première vaccinée etc


Pour ma part, je sais que la première vaccinée Allemande fut une femme (j'ai vendu la mèche) âgée de 101 ans (pourquoi une personne si si âgée, mystère), que la première vaccinée Suédoise est encore une femme, une dame qui n'a pas dit grand chose, ou plutôt qui n'a rien dit, et qui n'avait qu'une jambe, et qu'en France, comme d'hab, on vient faire une petite mayonnaise avec un mot qui aurait été dit ou pas dit

et que vlan voilà encore nos Français récalcitrants sur le thème de la vaccination

comme pour tout problème médical, le Français dicte lui-même son ordonnance à son docteur, et arrange ensuite chez lui la posologie

car depuis le Malade imaginaire, on ne l'a fait pas aux Français, z'ont ça dans le sang


Ayant entendu un de mes enfants mettre un doute sur la valeur du vaccin en prétetant le fait que le directeur de Pfizer aurait refusé de se faire vacciner, je viens d'aller googler ici et là pour m'assurer qu'il s'agissait une nouvelle fois d'une rumeur publique type légende urbaine

La Mauricette aura, semble-t-il, signé un document pour signifier son consentement... et à moins qu’elle ait perdu toute sa tête (dans ce cas ce serait sûrement le consentement de son tuteur qui aurait et demandé?) elle savait bien qu’elle allait recevoir un pikouze. 


Sinon moi je l’entends distinctement dire « Ah vous n’avez que ca ... à faire que de venir emmerder une personne âgée qui se fait administrer une piqûre un dimanche à Sevran? C’est vraiment de l’information?! » 

Bonjour Daniel et merci d'avoir repris du service, je vous croyais en congés jusqu'à janvier 2021. Bon, sinon,  ce matinaute me pose quelques questions (mais je crois que faire réfléchir, c'est un peu le but du jeu). Alors voilà:  Mauricette ou pas Mauricette, la question de l'acceptabilité de ces vaccins (qui n'en n'est pas un, dit-on, qui ne protégerait pas ni éviterait la contagion... ) reste plus que jamais d'actu. 


Sans être une antivax forcenée,  j'aime bien savoir ce qu'on m'injecte et ce que ça risque de générer dans les années à venir (et non dans les seuls deux mois ministériels). Car il y a le précédent du vax Hapatite B, rien que pour entamer la longue liste des scandales BIg Pharma qui maculent de sang contaminé (ou pas) les politiques de santé publique menées depuis des décennies dans notre chère France.


A cette fin, je copy-colle ce petit tableau non exhaustif car il faudrait y ajouter l'amiante et autres glyphosate Monsanto, nicotinoïdes tueurs d'abeilles et autres substances aux séquelles lourdes, mais tardives;  


Image


 

bref, cher Daniel et chers asinautes, la très légitime question de qu'est-ce qu'on nous injecte dans l'ARN avec un messager qui n'est même pas au statut d'agent de La Poste, reste posée et en attente urgente de réponses fiables. 


Quant à Mauricette, ce qu'elle a dit n'est sans doute pas l'expression exacte de ce qu'elle a eu le temps de penser. 


Après, ceux qui veulent simplifier la question en créant (comme souvent) deux camps qui s'affrontent avec, d'un côté, les crétins anti-vax d'un côté, les  brillant pro-vax, ben dans ce cas, j'irai voir ailleurs. 


PS: un sondage BVA dévoilé à la Une du JR de F-Cult de 12.30 nous apprend que les antivax sont majoritaires chez les "peu éduqués", versus les très éduqués sont très pro-vax. Cerise sur la seringue, les anti-Vax votent pour Mélenchon, Le Pen, Asselineau et Dupont-Aignant. 

A l'aune de quoi,  je me dis que si le Vax-covid n'a pas été découvert par Pasteur , on peut se consoler le Cocorico grâce à nos talentueux sondeurs qui, plus que brillants, sont vraiment éclairants.  

Même si on n'aime pas les grosses têtes (RTL) on peut tout de même constater sur les 'Hallucinations auditives'  que je qui est attendu est 'réalisé' moyennant un conditionnement, idem pour Facebook, le conditionnement ce sont les messages qui accompagnent l"interview" de cette 1 ère vaccinée. Pas prémédité, pas voulus, mais présent https://www.youtube.com/watch?v=2cAD-M2SoC8&ab_channel=CHWad

Il me semble qu'il existe des illusions auditives où quand c'est limite on peut basculer d'une interprétation a une autre. Parfois on est tellement sûr de ce qu'on perçoit.. 

Vu la situation depuis mars et les perspectives,  je n'arrive pas à comprendre les anti-wax, c'est leur problème mais pourquoi dissuader les indécis ?


hahaha c'est la hantise des sous-titreurs, il existe même des bêtisiers de nos erreurs de compréhension... le mieux c'est de faire écouter à plusieurs personnes, sans leur donner de contexte ou rien qui pourrait influencer ce qu'elles entendront (donc surtout pas : tu entends "avec ça" ou "un vaccin" ?) - vive le biais cognitif ! ^^

Il y a donc des gens qui pensent qu'il n'y a tellement pas de volontaire au vaccin qu'on a été cherché quelqu'un de non-volontaire pour le filmer ? Svp vous insultez votre propre intelligence.


Quel est le sens de "Ah faut faire avec çà?" -> Je pense que ça ne veut juste rien dire, elle dit ça juste pour se mettre en confiance. C'est courant de dire des choses de ce type pour entretenir la conversation d'autant plus quand on se sait en représentation (c'est à dire qu'on a conscience du fait qu'on est perçu par d'autres personnes et qu'on veut paraître à l'aise).


Quant à la manière de parler de la médecin ou infirmière qui offusquent ici ou là, je me fais régulièrement des piquouzes et c'est fréquent de tomber sur des soignants qui parlent comme ça (et encore plus en milieu hospitalier), quelque soit l'âge de la personne en face.

Une hypothèse n’est pas envisagée. Ne pourrait elle pas être sous tutelle (a cet âge ça arrive régulièrement), auquel cas c’est le tuteur qui donne son accord. 

Il me semble avoir entendu l'infirmière l'appeler "ma belle", ici sur ce blog on dit "la brave dame", "la mamie" et il n'y a que 21 commentaires.


Madame, la femme, la patiente... ça peut le faire aussi, mais c'est réservé aux personnes plus jeunes. Un peu comme s'il y avait deux univers avec entre les deux une frontière infranchissable.

J'attends avec grande impatience de voir le doyen du Sénat ( bientôt 82 ans ) s'exposer, devant une foule éberluée et extatique ,  se livrer aux bons soins d'une infirmière méritante, et accepter sans trembler  ( enfin pas plus que d'habitude ) le divin vaccin.

Je vous pris de m'excuser cher Daniel, pour le présent commentaire (tout-à-fait hors-sujet, je le reconnais), mais je crois utile d'attirer votre attention sur un article de RT France consacré à Bellingcat , ce site-modèle-d'indépendance, dont les révélations vous font parfois chavirer de bonheur...

Question: j'ai 78 ans, je vais me faire vacciner, ai je le droit de ne pas le faire devant une meute de journalistes ? 

Et le monsieur qui signe en bas à droite, qu'a-t-il compris et signé ?

Et sinon c'est pas possible d'aller demander à cette brave dame ?

Écouté, réécouté avec un casque, cette dame dit bien : "ah, faut faire un vaccin ? ". Il n'y a aucun doute là dessus. Donc, pour le consentement on repassera.

" Il n'y a pas de vaccin contre la stupidité "   ( Einstein )

> le non-respect du délai de quinze jours entre les avis de l'Agence Européenne du Médicament et de la Haute Autorité de Santé


Si c’est pas de la médecine de guerre, ça !!!


Sinon, il y a aussi la troisième voie. Ni provax  qui veut forcer les autres, ni antivax qui ne souhaite pas qu’on le lui impose. Juste ni pour, ni contre… bien au contraire. Peut être trop prudent suite au scandale du vaccin H1N1 pourtant moins expérimental. 

Moi, il me semble avoir  entendu très distinctement : " si j'aurais su, j'aurais pas venu ".


Mais, j 'ai quand même un doute ....



Peut-être qu'elle est simplement convaincue que c'est la solution pour se protéger ou se débarrasser du covid, donc qu'il faut faire un vaccin. Allez savoir ...

Hier, j'écoutais en cuisinant le journal de France-Culture où l'on a eu droit à ce moment et j'ai été fortement étonné d'entendre la mamie dire "...faut faire un vaccin ?" Cela m'a d'ailleurs bien fait marrer vu ce que cela impliquait quant à la liberté de choix... Ah la communication ...

Ah le retour des bulles, on se croirait dans un bain moussant. Mes oreilles me disent que je suis dans la bulle "vaccin".

Parmi la multitude de déclarations et d'écrits délirants des antivax, j'ai sélectionné pour vous :


L’élite larguera un virus super agressif quand ils auront trouvé, pour eux, un vaccin qui les protègera.
Mais l’affaire est compliquée. Donc ils s’entraînent pour l’instant avec Gripounette19 et vaccin bidouillé.
Leur but: garder la Terre pour eux.
Éliminer le reste.

Ariane Walter, agrégée de lettres, dramaturge, romancière et blogueuse.


Autant dire que l'année 2021 risque d'être écourtée pour nombre d'entre nous, qui n'appartenons pas à cette élite criminelle. Profitez pleinement des derniers mois qu'il vous reste à vivre.



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.