54
Commentaires

Marini, l'OVNI abattu

Les éditorialistes du matin ont une nouvelle cible

Derniers commentaires

c'est stupéfiant cette façon de gouverner ; pour chaque dossier IL lance une idée, dite par n'importe quel sous-siffre choisi au hasard, et IL attends de voir les réactions ????
pour sortir en sauveur de [s]l'humanité[/s] euh de la france, restons les pieds sur terre (!!!) si d'aventure l'idée présidentielle ne passait pas ???? !!!!

a t on déjà gouverné ainsi par le passé ??? je n'en ai aucun souvenir !!
ce que ça laisse aux français, c'est un sentiment grave d'incompétence, de manque de vision à [s]long[/s] [s]moyen[/s] court terme (restons les pieds sur terre !) ; et donc, un gros gros sentiment d'insécurité à la vision de cet énervé présidentiel et de ses jouets serviles, qui devraient être là pour gouverner le pays et qui passent leur temps à essayer de se plaire les uns aux autres !!.......
qu'ils aillent jouer à l'Ile de la tentation, ça nous fera des vacances !!

le retrait de la loi sur la classe de seconde, et son report aux calendes grecques, suite sans aucun doute à l'injonction présidentielle car on ne peut imaginer un instant DARCOS prendre cette décision, et tout cela pour éviter l'ire populaire, démontre un manque cruel de vision politique ;
aucune visée politique pour lancer la loi, et pas plus pour la retirer, juste des discours du type : au lancement : "l'éducation a besoin d'être réformée"??? ah bon ? circulez y a rien d'autre à voir, et au moment du retrait : "pour éviter de mettre la jeunesse en colère avant Noël" ah bon ???, bravo les arguments !!!
l'énervé présidentiel doit se dire qu'après avoir reçu leurs gentils cadeaux de Noël, nos gentils lycéens retrouveront le chemin de la gentillesse et de l'obéissance ; dans le gentil monde de OUI-OUI sans doute avec son gentil ami TOPINAMBOUR... mais avec un DARCOS et un suprême à l'élysée, c'est moins sûr !
tout cela fait froid dans le dos !!!!
@ Bysonfutée : Merci pour l'indication de cet article.
@ Mona : SVP : avez-vous des précisions supplémentaires sur la suppression des deux années par enfant élevé pour le calcul de la retraite des femmes ?
Qui a présenté ce texte ? Quand ?
Merci
Après la "suppression progressive de la demi-part des parents isolés qui n'ont plus d'enfants à charge" (principalement des femmes qui font partie des travailleurs et retraités qui ont les plus bas revenus...)
Le 1 % Logement gèle son aide aux travaux : Mauvaise nouvelle pour les salariés qui voulaient avoir recours au Pass-travaux. Ce crédit, au taux imbattable de 1,5 %, vient d'être suspendu. En toute discrétion...
Pourquoi est-il suspendu ? L'Union d'économie sociale pour le logement (UESL), qui fédère tous les organismes du 1 % Logement, a décidé, le 27 novembre, de suspendre, avec effet quasi-immédiat, le Pass Travaux. Parce que l'État envisage de ponctionner, chaque année, près de 850 millions d'euros dans les caisses du 1 % Logement pour financer sa propre politique de logement.
Et bien môssieur le Ministre d'État, ministre de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement et de l'Aménagement durables dixit Borloo, dites-moi maintenant comment les salariés vont pouvoir financer leur travaux de rénovation pour mieux isoler leur appartement ou maison ? Vraiment efficace ce Grenelle de l'environnement !!
Et quand au super plan massif du super président tellement qu'il est fort, tellement qu'il est le meillleur, voici encore 850 millions par an que les salariés ne verront pas puisqu'ils serviront à financer les mesures de ce super plan.
Donc à vos calculettes, plan de relance annoncé à 26 milliards, estimé par certains économistes à 10 milliards, et raboté de 850 millions, ça commence à fare de moins en moins massif non ?
L'amendement du sénateur Marini concernant la suppression progressive de la 1/2 part supplémentaire reservée aux parents isolés, même lorsque les enfants ne sont plus à charge, vient d'être adopté.
Je suis déjà de retour, pour illustrer mon propos d'un autre exemple, tout aussi choquant de raccourci médiatique qui va faire hurler tout le monde dans le même sens :


Nouvel amendement Marini :

Entendu à la radio ce matin (france inter)
" Nouvel amendement pour supprimer la 1/2 part pour les parents qui élèvent un enfant seul"

ce que dit l'amendement :
"suppression progressive de la demi-part des parents isolés qui n'ont plus d'enfants à charge"

le "qui n'ont plus d'enfant à charge" est une nuance de taille, qui change totalement la portée de l'amendement. (on a le droit d'être pour ou contre, ce n'est toujours pas mon propos) mais soyons pour ou contre l'amendement tel qu'il est, et non la version tronquée et différente que nous servent lémédia. Pour moi, c'est la démocratie qui est en jeu, dans cette capacité à dénaturer la réalité.

Peut-être que cela vaut le coup d'une chronique d'@si, sur ces ellipses ...

bonne journée, cette fois je pars vraiment !
Je vais essayer d'expliquer une ultime fois ma position indéfendable :

1/ oui, j'ai lu l'article de Dan Israel mais trop tard, j'avais commencé ici...

2/ j'esperais trouver autre chose ici que ce que j'ai trouvé dans beaucoup de commentaires sur des sites comme le monde, avec des commentaires un peu simplistes (je ne dis pas que les auteurs sont simplistes, juste que les commentaires à la chaine et un peu systématiques sur le coté horrible des cadeaux que fait le gouvernement aux riches me paraissent un peu stériles, même s'ils sont justes. Ils sont peut être utiles, dans le cas où le gouvernement se donnerait la peine d'y accorder du crédit. on ne sait jamais).

3/ le sentiment d'avoir été piégé n'est pas lié à la conclusion de la discussion, mais au fait que je me suis senti obligé de répondre aux insinuations sur une prétendue compassion pour les riches, ou sur mon positionnement politique, alors que je cherchais à mettre le doigt sur un travers de l'information

4/ Quand au peu de biscuit de mon argumentaire, c'est sans doute vrai, mais je persiste à croire qu'il y a un amalgame ou un raccourci entre 2 choses TRÈS différentes à mon sens(compensation des pertes par réduction intégrale de l'impot ou déduction des pertes du revenu imposable).
C'est cet amalgame, volontaire ou non, dans l'indignation des éditorialistes et hommes politiques de tout bord , que je voulais essayer laborieusement (et sans succès ni écho, manifestement) de mettre en évidence, car c'est une pratique que je regrette. Je considère naïvement que nous devons nous opposer aux lois qui nous déplaisent pour ce qu'elles sont réellement, et non pour des idées fausses véhiculées par l'enthousiasme général.

mais bien sur, vous avez le droit de ne pas être d'accord avec moi, de considérer soit qu'il n'y a pas eu amalgame, soit que les deux propositions sont peu ou prou la même chose.

5/ Je me suis un peu emporté sur "la pensée unique de gauche" mais je ne crois pas avoir traité quiconque de "gauchiste primaire bas du front". Si c'est le cas, j'en suis désolé. Ce sont les commentaires "bouh, la bourse, c'est mal" qui me semblent un peu primaires par rapport à cet amendement, pas ceux qui les font, et que je ne connais pas (et plutôt de gauche, à priori). Ce que je regrette un peu, c'est la difficulté à analyser "froidement" sans projeter autre chose sur ce qui est dit, et parfois une sorte d'unanimité un peu facile pour fêter la bonne nouvelle ! désolé d'avoir été rabat-joie .

6/ Pour le bien et le mal, je n'ai que fait transcrire ce que j'ai perçu : "boursicoter, c'est mal, donc pas de pitié. Placer sur un livret A, c'est bien", sans chercher à savoir si amalgame il y a ou non, puisqu'en fait, s'il y en a eu un, il nous a bien aidé à faire retirer cet amendement honni.


bonne continuation.
Voila, j'ai été voir le texte de l'amendement et mon interprétation semblait la bonne...

j'ai fait un tour sur les sites de lémédia, sur les analyses des "experts" qui soit font l'amalgame entre déduction des revenus imposables et compensations des pertes, soient rapportent les propos d'économistes qui font l'amalgame. D'explication factuelle de l'amendement, point, ou peu (et toujours dans la bouche du député, par définition partial, puisqu'il défend sa loi). la seule note discordante dans ce beau concert pour tirer sur l'OVNI est celle de Colette Neuville. Aucun journaliste (je n'en ai pas trouvé) pour nuancer les paroles des experts et des opposants (ce n'est sans doute pas politiquement correct, vos réactions le prouvent).

Personnellement, je croyais qu'@si était un lieu de reflexion sur l'information. Son forum semble être réservé à une pensée unique de gauche, puisque mon interrogation a trouvé peu d'écho sur la façon dont le sujet est traité, mais plutôt des remarques sur ma supposée position politique ou la défense de mon intérêt personnel (je me suis fait piégé en me justifiant alors que ce n'était pas mon propos)

Je vous laisse donc à vos certitudes sur le bien et le mal, je vais réfléchir à 2 fois avant de revenir sur le forum, voir même sur @si .

Bonne soirée.
Je ne comprends toujours pas très bien pourquoi on s'occuperait d'aider les gens qui ont de quoi investir en bourse.
Enfin, passons.


Je m'interroge plutôt sur l'association Hamon / archaïque ????
Marini est ce que j'appelle un lampiste volontaire, comme beaucoup d'autres avant lui. Toujours le même système : Sarko fait lancer une idée par un membre du gouvernement ( ou un député affilié ), idée dont il connait déjà l'impact négatif sur l'opinion. Il ne lui reste plus qu'a s'élever ( ça fait pas haut ) contre cette atteinte intolérable aux deniers qu'il reste au peuple...

Sarko, seul contre sa propre majorité, debout pour enfin libérer les contribuables spoliés, on dirait Arlette... Si l'info n'était pas relayée par des amis à lui, on y croirait presque.

En tout cas, j'attend ma part des plus-values réalisées avant la crise par les " initiés " qui voyaient le coup venir.
A Lilianne,

que je remercie du temps et de la qualité de ses réponses. Je crois néamaoins qu'il subsiste un lourd malentendu qu'il me parait important de clarifier, et que j'espérais clarifier avec mes exemples.

Vous dites :
Moi je n'ai pas entendu cela en ces termes, mais si ça a été dit, ce n'est pas si loin de la vérité : Si vous devez payer 2 000 € d'impôt, et qu'on vous permet la déduction de 200 €, vous n'aurez plus que 1 800 € à payer, donc c'est comme si on vous avait remboursé. C'est tout bénéfice pour vous. C'est une façon pour l'Etat de vous rembourser.

Ok. mais les phrases "c'est tout bénéfice pour vous" et "c'est une façon pour l'état de vous rembourser" peuvent donner à penser que votre perte en bourse a été de 200€ dans votre exemple.

Mais ce que j'ai compris c'est que c'est plutôt (j'ai volontairement modifié les chiffres par rapport à l'exemple de Lilianne) :
" Vous gagnez 20 000 Euros par an, vous devez payer par exemple 1000 € d'impot par an (soit 5%) .
Vous aviez placé 4 000 euros en bourse, vous revendez 2000 €, vous avez donc perdu 2000€ (sorte de revenu négatif)
Avec l'amendement, vous déduisez ces 2000€ de vos revenus imposables, qui ne sont plus que de 18 000€, et donc vous ne payez donc plus que 900 € d'impots . L'état vous a donc "remboursé" 100 € . Au lieu d'avoir perdu 2000€, vous en avez perdu 1900€, le reste (100€) étant compensé par le contribuable. " (J'ai bien conscience que mon exemple est inexact, car il ne prends pas en compte les effets de taux marginaux d'imposition, et je n'ai toujours pas lu l'amendement en question...)
Mais dans ce cas, vous avez quand même perdu 1900 € (tant pis pour vous), qui ne seront pas "compensés" par l'état, contrairement à ce que beaucoup de journalistes, éditorialistes, chroniqueurs ont pu laisser croire, dans un souci de "vulgarisation" ou de "hurler avec les hyènes" (?) qui me rappelle un peu le cas des "terroristes du rail" .

Mais je respecte tout a fait le travail de vigilance et la mobilisation contre ce qui parait injuste et non approprié à chacun (c'est bien ça la démocratie), à condition que ce soit contre les textes réels et non une interprétation simplificatrice. Je regrette d'ailleurs de ne pas avoir trouvé le même écho et la même mobilisation lors de la suppression de l'école du samedi matin, passée comme une lettre à la poste, sans que les questions des citoyens ne trouvent d'écho dans lémédia..

Et je me repète aussi, je n'ai pas de compassion pour "ceux qui ont perdu en bourse" (en tout cas ce n'est pas l'objet de ma reflexion) je m'interroge sur l'exactitude et la precision de l'information relayée (et je n'aurais la réponse que ce soir, une fois que j'aurais lu cet amendement, pour savoir si c'est le cas A ou le cas B)

PS : je ne crois pas répeter ce que je lis dans des journaux ou magazines de droite très partisans (sinon c'est involontaire, car je n'en lis pas souvent, et pas récemment) . Et je suis désolé de ne pas faire avancer la pensée ;-)
PS2 : Je soutiens des mesures protectionnistes (dans une certaine mesure), j'ai été assez proche d'ATTAC à une époque où je comprenais leur discours , et je crois (mais c'est personnel) qu'on a besoin d'initiatives privées, et donc de capitaux, et peut être même de "bourse" mais qui soit régulée (je défend par exemple une supertaxation (> 90%) sur les bénéfices réalisées sur les transactions réalisées en moins de 24 heures, pour arreter la speculation pure et destructrice et bien d'autres encore.. )
Je remarque, incidemment, que l'illustration choisie pour illustrer cette "chronique" fleure bon son cliché. Gilles Klein qui avait consacré un "observatoire" aux "icônes de crise" va s'arracher les cheveux (peut-être n'en a-t-il plus, je ne sais pas).
Aussitôt cet amendement justement abandonné, le courageux et infatigable sénateur de l'Oise en dépose un autre. Aujourd'hui , il s'attaque aux parents isolés et souhaite la suppression de la 1/2 part supplémentaire lorsque les enfants ne sont plus à charge.
Encore un coup de com'.
Cherchez plutôt ce qu'ils ont voulu cacher avec tout ce bruit pour pas grand chose.

@Patrice Guyot: tant que vous ne les avez pas vendues, votre perte n'est que virtuelle. Faudrait vraiment avoir un problème psychiatrique pour les vendre d'ailleurs.
De plus, vous saviez que le titre pouvait perdre de la valeur, même s'il y avait peu de chances. C'est le "jeu". C'est pas comme si vous aviez souscrit une obligation qui assurait un certain rendement.
Et puis comme vous l'expliquez si bien, ce sont les classes qui se font détrousser qui se feront encore plus détrousser pour financer ce genre de projets... Par contre, la création d'un fond d'assurance privé, pourquoi pas? Surtout en cas de banqueroute des sociétés dans lesquelles nous avons de parts.

Ne le prenez pas mal, c'est de la jalousie: j'aurais bien voulu avoir quelques économies dont je ne savais que faire pour acheter des actions qui sont au plus bas en ce moment... (pour la bourse, il faut choisir de l'argent qu'on a "en trop")
Marini, pour lequel je n’ai aucune sympathie, tentait de rattraper un peu de confiance auprès des classes moyennes qui commencent à en avoir vraiment soupé d’être prises pour des billes…

Faisons le compte, juste pour rire :

- Il y a les riches, à l’étranger.
- Il y a les pauvres qui n’ont hélas pas les moyens de payer grand chose (mais qui sont nombreux, c’est leur qualité !)
- Il y a les classes moyennes qui sont les vaches à traire mais qui commencent à avoir sérieusement mal aux pis…

Et c’est tout, à moins d’inventer de subtiles (et inutiles) sous-catégories.

Mariani donc a compris que la confiance sera la clef de l’évolution “crisesque”, tout simplement parce que ceux qui viennent de se faire détrousser ont tendance à surveiller leur portefeuille, à ne pas dépenser et à surveiller les détrousseurs d’un œil torve !

Un exemple minuscule mais vécu : ma gestionnaire de compte bancaire me fait tout un plat en 2006 pour me faire acheter des actions NATIXIS (l’affaire du siècle) Bien que n’aimant pas les jeux de hasard, et surtout pour lui faire plaisir (et lui faire toucher une commission) je me laisse refaire de 600 €uros, somme modeste qui est devenue 48 €uros aujourd’hui (somme beaucoup plus modeste encore) après une chute du titre de 19 € à 1,50 €, soit une chute de 92%… Où sont donc passés les 552 € que j’ai perdu ? Dans l’épongeage des incompétences du personnel de cette société d’andouilles et de voleurs, ou dans le salaire délirant d’un patron incompétent ?

L'AMF ouvre une troisième enquête sur NATIXIS

Colette Neuville, présidente de l’ADAM (Association de Défense des Actionnaires Minoritaires) va porter plainte pour diffusion de fausses informations.

NATIXIS est une filiale des Banques Populaires et de la Caisse d’Epargne : j’engage ceux qui ont des comptes chez eux à se méfier sérieusement ! Et à mettre leur pognon à l’abri (sauf que je ne sais pas bien où on trouve des abris sûrs, sans compter qu’une inflation massive menace très nettement…)

Pour en revenir au traitement de Marini par lémédia je suppose n’avoir pas besoin d’expliquer au grand professionnel qu'est Daniel Schneidermann que les journalistes hurlent volontiers avec les loups et qu’ils ont un côté "hyènes" très prononcé, le plus souvent…

***
Si j'étais DARTY, je demanderais à un sénateur UMP de déposer un amendement pour pouvoir déduire des impôts ce qu'il doit rembourser aux clients qui ont trouvé moins cher ailleurs !!!
Je suis choqué de la nature primaire des commentaires et analyses sur ce sujet ! A force de tout simplifier, tout manichéiser, lémédia (avec @si, cette fois) nous desinforment. Je n'ai pas été voir l'amendement en question, mais ce que j'ai réussi à en comprendre (au milieu du "tollé" réprobateur), n'est pas de faire financer par le contribuable les pertes en bourse, comme cela a été si souvent dit, mais de déduire du revenu imposable les pertes effectives (c'est à dire pour ceux qui auraient été obligés de vendre à perte) ! Il y a une nuance de taille ! L'état impose assez lourdement les bénéfices sur les gains en bourse, ok.
Il serait donc possible de se poser la question si la personne qui a perdu 1000 euro en bourse pourrait les déduires de ses revenus, afin de ne pas payer d'impots sur cet argent qu'elle n'a pas (c'est à dire entre 50 euros et 200 euros)- bon, il n'avait qu'a pas jouer en bourse, il savait que c'était risqué, etc.. je suis d'accord.
A mon sens, la proposition ne devait pas rembourser les 1000 euros perdus, mais bien ne pas payer d'impot sur les revenus de cet argent qui ne pourra pas être dépensé.

Je ne dis pas qu'il faut le faire, je dis juste que la question n'est pas aussi simple qu'on voudrait le faire croire, surtout en ces temps de recherche de levier pour la croissance. Peut êtree que cette mesure favoriserait les plus riche ? Pas sûr, car ils n'ont pas forcément besoin de vendre, donc de faire des pertes. Elles pénaliserait un peu moins les petits revenus qui ont placé un peu en bourse, obligé de vendre à perte pour acheter une voiture, financer des études ou une retraite...
et qui vont donc être taxé sur de l'argent qu'il n'ont pas... tant pis pour eux, ces capitalistes, ils n'avaient qu'a pas placer en bourse...
Et puis, comme par hasard, ça montre encore une fois Sarko en SuperSocialMan, ardent défenseur de la justice sociale...
C'est pas un peu gros, comme manœuvre ?
D'autant qu'ils nous font le même coup toutes les deux semaines à peu près, non ? Sur tous les sujets : économie, social, justice, éducation...

Un petit décryptage sur tous les effets d'annonces depuis l'élection, contredits dans la foulée, du principe de gouvernement de l'aller-retour, de cette tactique destinée à berner le peuple ?
Oui ?
Merci @si :)
Qu'un sénateur ( fut-il UMP ) ait pu proposer une telle aberration dans le contexte actuel est déjà proprement ahurissant. Mais qu'un " ministre " ( fut-il tout frais ) et le président du groupe UMP à l'A.N. ( qui lui n'est pas un perdreau de l'année ) aient pu hésiter un seul instant, ne pas en mesurer immédiatement le symbolisme calamiteux et attendre que le grand chef siffle la fin de la partie laisse....rêveur !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.