Marini, l'OVNI abattu
Le matinaute
Le matinaute
chronique

Marini, l'OVNI abattu

Les éditorialistes du matin ont une nouvelle cible



: elle s'appelle Marini. Philippe Marini, sénateur UMP de l'Oise, auteur du désormais célèbre amendement proposant des réductions d'impôts aux boursicoteurs ayant fait le plongeon. "Marini est un Hamon de droite" résume par exemple Askolovitch, sur Europe 1, enterrant ainsi le sénateur sous l'opprobre de l'archaïsme.

Très bien. Parfait. Magnifique exemple de sursaut de bon sens devant un OVNI politique. Mais le matinaute, même mal réveillé, sera frappé par la différence de ton entre la réprobation du lundi et celle du mardi. Lundi matin, l'amendement Marini était déjà le même, exactement, et pourtant le ton était plus hésitant, à l'égard de cette manifestation de créativité sénatoriale. Au micro d'Aphatie, par exemple, le nouveau ministre de la Relance Devedjian n'était "pas certain" que l'indemnisation des boursicoteurs en déroute était une "priorité". On eût pu être plus catégorique. Quant à Copé, il s'était déclaré favorable à l'OVNI, comme le rappelle Dan Israel, dans sa savoureuse autopsie d'un amendement, victime de sa médiatisation.

Aucune différence, entre le lundi et le mardi ? Ah si. L'amendement Marini a été retiré lundi par son auteur, cédant à la pression conjuguée de Sarkozy et de Fillon. On comprend donc mieux l'acharnement du mardi. Il est plus facile de caillasser un OVNI abattu, plutôt qu'en plein vol.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Continental : derrière la crise, les JT zappent le "capitalisme de casino"

Mélenchon (parti de gauche) et Marini (UMP) se rejoignent pourtant dans l'analyse.

La relance s'affiche près de chez vous

mais attention, le gouvernement nous fait marcher !

Les députés découvrent l'arme du "buzz" sur internet

Nouvelle mode à l'Assemblée ? Les montages vidéos.

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.