48
Commentaires

Manu, Léa, les débats, et moi

Commentaires préférés des abonnés

« Le grand débat national : je pensais que c’était 60 millions de français qui donnent leur avis pendant plusieurs jours, en fait c’est Emmanuel Macron qui donne son avis à 60 millions de français pendant plusieurs heures ! »  - Anne Roumanoff


(...)

"Pour son entrée dans le grand monde, (?) se fait sournoisement descendre en flammes."


J'imagine qu'il s'agit d'Ingrid Levasseur?  


Pour le reste, qui roule pour qui? Bah, plus c'est flou et bizarre, plus ça alimente le buzz. Et ça donne à manger (...)

N'ayant pas vu, ni écouté Manu

 ( je n'écoute plus ni Manu, ni les autres,  çà me fait vraiment chier , je vieillis , sans doute  mal),

 je ne sais, si à Bourg-de-Péage, Manu a parlé des privatisations d'autoroute ...


En fait, il aur(...)

Derniers commentaires

En complément : les dessous de l'organisation du débat à Bourg de Péage : https://www.facebook.com/durandj1/posts/10205447353058903

Réunion prévue, cartons d'invitations, choix des invités et non débat public, les méthodes de Potemkine sont toujours aussi efficace vu l'absence de sens critique de la plupart des journalistes.


Le débat d'hier sur France 2 était, malgré tout, plus intéressant que celui de la veille organisé sur LCI par Pujadas.

Là où 2 ou 3 personnes apparentées GJ, se sont vues accablées de leçons de morale par les tenants du libéralisme et du capitalisme pendant près de quatre heures.

Seule la dernière heure était écoutable, avec les interventions de D. Tillinac (si si), P. Blanchard et H. Le Bras surtout.


Ingrid ? Je croyais qu'elle s'appelait Alice.

Bon.


J'ai pas regardé ce bazar d'ailleurs j'étais même pas au courant que


Quoi, en plus c'est pas Alice et son nom c'est Levasseur et pas Levavasseur !

On est bien mal informé sur les sujets d'importance finalement.


Donc j'ai pas regardé ce bazar d'ailleurs j'étais même pas au courant que Alice Levavasseur était critiquée par le président Kennedy.


Je ne sais pas si ça vous fait le même effet qu'à moi

mais j'ai l'impression que ce gentil monde est roulé dans la farine


La plus grande invention du siècle est le débat, il s'entend le débat démocratique organisé par les mecs qui ont fait une OPA sur la démocratie : ce moment où l'on rappelle juste à temps les règles de politesse et de convenance à ce peuple qui commençait à se croire tout puissant au point même de dire tout haut et tout fort des choses dérangeantes.


Première étape, discréditer leur violence naturelle, non plus jamais ça. La violence n'est fairplay que quand elle est maîtriser par des pros sous les ordre des pros


Ce matin en entendant à la radio comment Emmanuel est venu sans prévenir s'incruster dans la bonne entente débatteuse en cette bonne ville de Bourre-je-ne-sais-quoi et que j'ai entendu la mairesse reprendre les mots que le journaliste de France Info lui glissait dans la bouche (Manu est venu sans sécurité, rien de préparer, civilité etc), ah je me suis dit Manu t'es trop fort. Il y a une semaine à peine t'avais droit au lynchage aujourd'hui t'es Marathon Man


Rien de mieux pour couper leurs ailes à ces manants que de leur faire croire qu'ils sont importants : leurs faire miroiter les ors de la République, de la Récupération


Alors il y a bien du dépit dans ce qui précède

mais c'est pour dire, ne soyons pas assez dindons pour prendre part à ce simulacre de démocratie


et pour vous remonter le moral, et vous changer l'esprit rien de mieux que d'aller voir Farenheit 9/11 de Michael Moore

DS ironise, persifle, fait des raccourcis peut être pas très honnêtes, mais tellement drôles. 


Exemple :

"Et puis un autre Monsieur, un vrai Gilet jaune celui-là, avec une sorte de bandana jaune (il est filmé de dos), qui veut dissoudre l'Assemblée, parce qu'on lui a retiré son permis poids lourd."


On se marre entre panses bien remplies. 


J'ai très peu regardé et je n'ai pas vu ce passage par contre je doute fort que ce Monsieur chauffeur de poids-lourd ait fait une demande aussi abrupte. Style, Monsieur le Président je veux que l'on dissolve l'Assemblée parce qu'on m'a retiré mon permis poids-lourd. 



Du même tonneau, entendu sur LCI, "le Président va au contact, il l'a encore prouvé hier soir en assistant à un débat avec de vrais gens." 


Donc il y a des vrais gens, un grand nombre d'entre eux sont même de braves gens ;  et  les autres alors ? Ce ne sont pas des gens, sont-ils factices, virtuels, sont-ce les premiers de cordées et la cohorte de leurs larbins ?


Il y a encore beaucoup de chemin à faire et à refaire sans cesse.



Très bien cette chronique, j'aime beaucoup le côté "Petit Nicolas" :)

J’ai trouvé Ingrid vachement bonne dans les mandales qu’elle a foutu à Romain Goupil, elle l’a assaisonnée grave par deux fois, c’était du brutal !

Marc-Aurèle disait : "Dès l'aube, dis-toi d'avance : je vais rencontrer un indiscret, un ingrat, un insolent, un fourbe, un envieux, un égoïste. " Et si on est malencontreusement passé à côté de l'un d'eux quand la nuit tombe, on est sûr de pouvoir être comblé quand même avec des plateaux comme ça.

« Le grand débat national : je pensais que c’était 60 millions de français qui donnent leur avis pendant plusieurs jours, en fait c’est Emmanuel Macron qui donne son avis à 60 millions de français pendant plusieurs heures ! »  - Anne Roumanoff


Mais qu'ils sont sarcastiques ce matin les ASItes! Y compris notre Daniel en mode perso. Malheureusement je vous rejoins mais à une différence près: ça fait déjà 8 jours que je n'écoute, ne regarde plus rien, tant je sens que je me fais du mal... Je lis la Matinaute et les commentaires ici présents. Ce n'est pas que ça me fasse plus de bien, mais je me sens moins seule!

Bourg de péage :



Dans les années 30,  1800 ouvriers y confectionnaient des chapeaux .


Il y eut jusqu'à 42  chapelleries dont la chapellerie Mossant qui à elle seule employait 1200 ouvriers . 


De cette histoire de chapeaux , il reste une peinture murale en forme de trompe-l'oeil 






Les chaines d'info en mode télé soviétique (ou retour à Guy Mollet). Pujadas et toute la clique au bord de l'orgasme.. Insupportable,  écoeurant... Il ne manque plus d'Hanouna...

Sinon y avait Berger au Téléphone sonne, sur France Inter. Il a bien parlé notamment pour dépasser le "pouvoir d'achat".

Désolée, cher Daniel, mais non, ça ne va pas être compliqué, pour les gilets jaunes de comprendre ce qui se passe sur les plateaux médiatiques qu'ils conspuent à très juste titre. Petite anecdote pour vous en convaincre: ce matin, Les Echos publient sur FB un papier dont le titre fait la promo à peine voilée de la liste Levavasseur pour les européennes. 


Devinant parfaitement le contenu de l'article, je m'abstiens de l'ouvrir (j'aime pas me faire de mal dès le matin). Mais je regarde quand même le nombre de like et, horreur, il y en a des centaines, peut-être même des milliers, parce que Les Echos, tout de même, c'est du sérieux. 


Un peu déçue de constater la force de frappe publicitaire de ce journal dont les éditos quotidiens anti-gilets-jaunes me sont devenus insupportable, je me lance néanmoins dans une petite opération de vérification. Alors je clique sur la liste des like et là, oh, surprise, les like sont tous, je dis bien tous, symbolisés par le smiley rouge de colère qui dit "Grrr". J'ai déroulé la très longue liste et pas un seul like en mode pouce levé, ou en mode "sourire", non non, je dis bien, pas un seul. 


Je pense que les sondeurs officiels de la république ont des choses et des méthodes à repenser, mais ce n'est pas mon problème  du jour. Bon, sinon, je vous adresse très modestement un cadeau qui date de juin 2018 - on est encore très loin des GJ - mais qui est d'une actualité raffraîchissante et très instructive. A consulter ici https://www.acrimed.org/La-responsabilite-de-la-presse-dans-la-repression?fbclid=IwAR2CXbxGFcTkakOAlZerKlblY9onvmEKmBNyot5zSMgYUHPwOSmlNujL3Fg


Il s'agit d'un intéressant petit rappel historique du rôle des médias à l'époque de la Commune de Paris où, déjà, le Figaro était bien le Figaro et où les autres, qui ont disparu depuis, étaient déjà les actuels BFM, Libé, Echos, LCI, F2, Inter, RTL, etc. Un très beau travail réalisé par vos confrères d'Acrimed qui fait joliment écho à votre chute de papier en forme de semi-questionnement. Je vous rassure, l'historie laisse toujours des traces, y compris chez les incultes comme chez les oublieux de l'histoire. Ces traces sont gravées dans l'inconscient collectif et c'est sans doute ce qui explique que l'histoire se répète, encore et encore. Bien à vous.. 

Effectivement c'est un beau bordel !

Peut-être la télé d'état ne sait plus elle-même où elle en est, trop habituée qu'elle est à décrédibiliser le mouvement des Gilets Jaunes...

Monsieur Schneidermann, s'il vous plaît faites gaffe à la ponctuation : 


Toute la bande est là : Schiappa, Bruckner, Saint-Cricq, Dati, Goupil, Autain pour la gauche, Diallo pour la diversité. 


Vous avez mis une virgule après Goupil au lieu d'un point ( voir de 3 petits points ) résultat j'ai failli m'étrangler et j'ai dû relire 2 fois le phrase pour comprendre que seule Autain représentait la gauche !

(Non parce qu'ils y en a qui croient encore que Goupil est de gauche)


Faut pas faire ça ! Vous avez des lecteurs cardiaques !


Je n'ai pu tenir que 5 minutes dans le débat SOTTO-SALAMÉ.

Trop de monde. Trop d'interventions, de brouhaha, d'invectives. 


Il faudra que l'on m'explique la présence de Romain GOUPIL dans ce genre de raout. Quelle est sa légitimité ? En plus, les présentateurs oublient toujours l'interprète car il faut au moins avoir fait les "Langues O" pour comprendre son sabir.


DS a oublié de mentionner la présence de Rachida DATY, puisque cette grande intellectuelle, cette politique à longue vue avait forcément quelque chose d'interessant à dire. Nadine MORANO devait être prise ailleurs.


Effectivement, on avait pris soin de mettre LA Gilet Jaune au premier rang qui a fini de se déconsidérer à mes yeux en faisant le panégyrique de cette autorité morale qu'est Bernard TAPIE.

Pitoyable, le retour.


Je suis donc allé sur le site RT voir en streaming le débat d'"Interdit d'interdire" sur le thème de la suppression de l'ISF.

Je n'ai pas totalement perdu ma soirée.




Ce matin j'entendais sur la radio d'état à propos des têtes de ce parti Européennes des GJ qu'elles étaient plutôt dans le repenti

le repenti d'avoir voté Macron


J'entendais aussi que Brother Emmanuel est venu à l'improviste et qu'imaginez els risques, il ne s'est même pas soucié de savoir s'il y avait des GJ avec un couteau entre les dents

Et poli avec ça, pas un mot de travers du genre "z'avez qu'à traverser la rue", c'est vrai que dans cette bourgade il ne doit y avoir qu'une seule rue et que chacun sait qu'il n'y a pas de côté plus ensoleillé que l'autre


Opération réussie : à ma droite Brother Emmanuel avec tous ses supporters, et à ma droite le Gilet Jaune Partei

Les coups pleuvent, Emmanuel fait une feinte et esquive, Sister Ingrid n'est vraiment pas au sommet de sa forme, qu'arrive-t-il un manque d'entraînement, un défaut d'appréciation, Brother Emmanuel lui envoie un crochet de son extrême droite


Tout est désormais recentré sur ce match : que le meilleur gagne, et le meilleur c'est Manu

Quel sportif ce mec, même pas de muscles ni de training, et le revoilà


Opération reconquête réussie : les Européennes sont ficelées. La popo-litique repart comme jamais, bye bye Mélenchon et les autres

N'ayant pas vu, ni écouté Manu

 ( je n'écoute plus ni Manu, ni les autres,  çà me fait vraiment chier , je vieillis , sans doute  mal),

 je ne sais, si à Bourg-de-Péage, Manu a parlé des privatisations d'autoroute ...


En fait, il aurait dû plutôt discourir à Bourre-le-Mou.. 

"Pour son entrée dans le grand monde, (?) se fait sournoisement descendre en flammes."


J'imagine qu'il s'agit d'Ingrid Levasseur?  


Pour le reste, qui roule pour qui? Bah, plus c'est flou et bizarre, plus ça alimente le buzz. Et ça donne à manger à tout le monde, pro et anti macron, pro et anti GJ, pro et anti débat, l'important c'est qu'on en parle. 


Je la sens bien, cette (future?) campagne électorale. En plus, pour macron, elle se fait en avance et à "nos" frais. Ou bien tout ça va être rapatrié sur ses comptes de campagne? 


Et pour avoir assisté à des réunions chiantes dont je n'étais même pas la vedette (ça booste l'adrénaline), je peux dire que les admirations journalistiques pour notre préz me gonflent un peu. Marathon, qu'ils disent. Qui a déjà fait un marathon dans un fauteuil? 

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.