58
Commentaires

Maja, @ux sources de Natacha Polony

A quelques heures du tournage de son émission avec Marine Le Pen

Derniers commentaires

par contre bon... http://www.dailymotion.com/video/xp23zu_poutou-vs-polony-pulvar-2-pol-ruquier-250212-onpc_news

"vous partez du principe que nous serions du coté des capitalistes, c'est totalement faux, on est des révolutionnaires" :D :D :D

sacrée Natacha, en plus elle a de l'humour! :-))))
Lorsque Maja commence à interroger Natacha Polony sur sa prochaine interview de Marine Le Pen, elle prend soin de préciser que l'émission @ la source doit être diffusée "vendredi" (soit après l'enregistrement de l'émission de Ruquier, qui a lieu traditionnellement le mercredi).
Mais, c'est rigolo, je me trompe peut-être, mais il me semble qu'à ce moment-là Natacha Polony baisse le ton et se met à parler plus bas , comme si elle craignait d'être entendue ...
Perso je suis sympathisant FN et je compte bien voté Marine, mais ca m’étonne toujours de voir la faiblesse des arguments de ses opposants et des journalistes. Soit on considère Marine et le FN comme diabolique et auquel cas on argumente pas du tout. Soit on est un peu dans le même cas que Natasha Polony, et grosso modo on dit qu'elle a raisons sur un nombre de sujet, que les faits lui donnent raison, etc... Mais c'est le FN, donc c'est mal, donc faut pas voter pour eux, donc on retourne à la case départ. Et après on va mettre Anne Sophie Lapix qui est arrivé à coincer Marine sur une erreur de calcul qui au final est pas si méchante que ca et qui s'explique facilement.

Après je suis bien conscient que c'est plutôt orienté à gauche par ici, mais j'aimerai bien qu'on m'explique, par exemple une émission d'@si qui expliquerait pourquoi le FN c'est le mal absolu, ca serait pas mal.
Pendant lontemps la tactique fut une approche morale, défense de la démocratie, demande d'interdiction du parti. Mais le FN, continuai son petit bonhomme de chemin. Puis, il y eu la rupture Fabuis ( FN bonne question, mauvaise réponse).
Puis, il y eu Nagy-Bosca, qui à recupérer cela, en expliquant que lui , étais en position de le faire.Mais cela a fait pschiiit.
Maintenant, l'UMP se permet des glissements sémentiques que seul Papy Jean Marie ose encore faire et plus le reste du parti.
Tout le monde est bien dans l'ennuie.

N.B: un correcteur d'orthographe m'aiderai bien, je met un temps fou à écrire B°
[quote=Danton]un correcteur d'orthographe m'aiderai bien

Sans vouloir vous offenser, je crois pouvoir vous dire ça vous aiderait bien en effet ... ,'o)
Vous devez pouvoir installer sur votre ordi un machin gratuit qui marche avec tout ce vous rédigez, même sur les forums. Me demandez pas comment ça s'installe, je sais pas. Mais je dois en avoir un installé sur mon PC, puisque dans ce message que je rédige au moment où je vous cause, par exemple, le mot ordi est souligné en rouge... Mais pour les accords de participes, faut se débrouiller seul.
C'est dans le navigateur, non? Exemple dans préférence firefox: avancé, puis général et cocher vérifier l'orthographe. Ou sinon faut chercher à tâtons car il n'y a rien qui est partout pareil.
L'orthographe est partout pareil.

Chuis désolé, j'avais juste envie de dire uneu conneurieu.
Oui et non. On peut faire "ajouter au dictionnaire" et se faire une orthographe-maison parfois.
Maison, certes, mais on s'éloigne de l'Orthographe tel que définie par l'Académie Française et le Conseil de la Langue Française. Ou bien on se fait chacun le sien, mais faut alors pas gueuler. Puis dans les dictionnaires des différentes machines ou logiciels, il manque fréquemment des mots, ou il y a même des fautes, quoique le plus courant est simplement des mots à sens multiple comme "sensé" et "censé".

Je voulais juste faire un commentaire amusant, cependant, alors qu'il est vrai qu'activer le correcteur orthographique présent maintenant dans la majorité des logiciels (mais activable effectivement de façons variées) où on peut taper du texte permet d'éviter 80% des fautes qu'on peut constater -- y compris dans les articles, et je ne citerai pas de noms.
[quote=gemp]il manque fréquemment des mots

C'est vrai. Mais y'a pas mal de noms propres.
Par exemple, Danton n'apparait pas en rouge (c'est le pseudo de l'@sinaute à qui je répondais...)
En revanche, gemp, vous n' êtes pas encore suffisamment célèbre. Vous faites sonner le portillon... ,'o)
Avec qui est-ce qu'elle gouvernera selon vous?
Voilà l'argument choc.

Les gens n'aiment pas voter inutile, si ce n'est pas pour le gagnant autant s'abstenir qu'ils pensent..., ou tiens rigolons un peu se disent-ils, taquinons le benêt, votons FN.

Oui le FN est le mal. Il prend appui sur des faiblesses réelles, et alors? Quels sont ses objectifs précis? Ils n'ont rien à voir avec les faiblesses pointées et n'ont pas pour but de les corriger. Le FN prend appui sur les failles pour s'engouffrer.
Le FN, c'est intrinsèque, est dans tous les coups fourbes et haineux. Réveil des imageries nazis, récupération nauséabonde des faits-divers (vu sur un blog "l'insécurité des étrangers" suite à un meurtre pseudo accidentel dont à été victime un jeune avec CI française...). Vous lui enlevez ça, il ne reste rien du FN et vous avez Guéant et Guaino, Morano.
Donc réfléchissez tout seul à ce que vous pensez du bien et du mal.
Pas cap de se faire élire, d'avoir des députés, des sénateurs. Depuis 30/40 ans ils "couvrent" la droite et l'exempte d'être le "mal".
Pas merci. Et assez des débats et des questionnements, des confrontations faussées.

Personnellement je me fiche de voter inutile et si tout le monde vote en son âme et conscience, et que, indépendamment d'une posture "je vote comme je suis", chacun vote pour une conviction, une priorité parmi la complexité des programmes, le résultat ne ressemblera pas à un sondage, ni à un message de bouderie envoyé à la sphère politique.
Le seul espoir c'est un vote à sa mesure et non un vote à l'échelle médiatique.
Le vote vu des médias, c'est comme "le monde vu du ciel", comme "home": où est l'homme? Invisible ou coupable de faire tâche dans le champ visuel.
En même temps on a quand même de gros soucis au niveaux de notre système politique. Par exemple c'est scandaleux que les petits partis n'ont pratiquement aucun élu à l'assemblée nationale à cause du manque de proportionnelle, et petit parti, je suis gentil, le FN a toutes ses chances d'être présentes au second tour. On pourrait aussi parler du parrainage des maires qui n'est plus anonyme, enfin bref, le pouvoir en place se défend bien. Étrangement, le pouvoir est plus indulgents avec l’extrême gauche. Pourtant il y aurait à redire, je n'ai pas souvenir d'avoir vu des militants FN ou des mouvements d’extrême droite, empêcher des élu de débattre (cf l'épisode Marine Le Pen à la Sorbonne), ou de virer des représentants de parties dans des manif (cf Christine Boutin dernièrement et Nicolas Dupont Aignant pour la manif de soutien à la Grèce). C'est d'ailleurs en parti à cause de ces méthodes terroristes que beaucoup n'osent pas militer ouvertement pour le FN.

Et la grosse différence entre l'UMP et le FN, c'est que le FN n'ets pas de mèche avec le grand parton et la banque, le FN est vraiment indépendant car il base sa fortune sur l'héritage d'un milliardaire, la ou un Sarkozy est complètement tenu en laisse. Et puis bon Sarko est bien gentil, mais ca fait plus de 10 ans qu'il est censé s'occuper de la sécurité du pays (5 ans en tant que ministre de l’intérieur, puis ensuite élu Président sur un programme très sécuritaire). Autant son discours je peux m'y reconnaître de temps en temps, autant j'aimerai bien en voir les conséquences, j'habites en banlieue, et perso je l'attend toujours le kascher, on a jamais été aussi laxistes avec les délinquants. Par contre quand on ose se défendre, on est tout de suite condamné... De nos jours ce ne sont pas les voyous qui ont peur de la police, mais c'est les policiers eux mêmes qui ont peur car il ne faut surtout pas faire de bavure, c'est quand même le monde à l'envers, on marche sur la tête. Dernièrement il y a un maire qui a été condamné parce qu'il a osé coller une baffe à un jeune branleur de 15 ans qui l'avait insulté. C'est ça une politique de droite ultra-autoritaire?

Il faudrait aussi arrêter de voir du nazismes partout, la seconde guerre mondiale est fini depuis presque de 70 ans, même mes parents n'étaient pas nés pendant ce conflits. Il serait peut être temps d’arrêter avec ces fantasmes et de voir des nazis partout. D'ailleurs en parlant de nazis, à chaque fois que des types du FN dépassent les bornes, ils sont virés sur le champ...
Pas de députés FN: la preuve que le système est bon peut-être.
Pas de petits partis? Si, si, les apparences sont trompeuses. Et il y avait un groupe communiste il y a peu. C'est que le FN n'arrive pas à grossir, c'est ça la réalité.
http://www.assemblee-nationale.fr/13/qui/deputes_hemicycle.asp
Les nazis et les fachos... un fantasme ?
Regardez un peu partout en Europe les manifestations des nostalgiques d'Hitler ou de Mussolini, et revenez nous reparler de fantasmes.
Je ne rabâcherai pas sur les délires racistes du FN, ni sur le fait que la fille à son père a trouvé que ses sorties sur les Juifs durant sa grande époque faisaient tout son charme.
Ceux et celles qui votent pour un parti qui a connu tant de frappadingues dans ses rangs ces quarante dernières années, et d'agités de la batte et du gourdin parmi ses jeunesses militantes, savent parfaitement pour qui ils votent.
Ou ont largement eu le temps d'apprendre la tendre histoire du FN.
D'autres vont développer je pense, mais en gros, le FN a des racines poujadistes, c'est à dire à servir aux gens ce qu'ils veulent entendre, au mépris de la réalité des choses et de l'unité du pays. C'est un parti qui au lieu d'expliquer les situations dans toute leur complexité surfe sur le "sentiment" des gens en allant dans leur sens, alors qu'en pratique, ce que le parti propose (qui relaie simplement la rancoeur des gens) aggraverait la situation ou est irréalisable.

Par exemple, l'AME, l'Aide Médicale d'Etat. Cette aide est donnée aux gens qui n'ont aucune couverture maladie, et qui ne rentrent pas dans les critères de la CMU (et donc, sont en partie des immigrés sans papiers). Les gens ont le sentiment de cotiser pour des non Français (donc, de se faire voler leur argent par le biais des cotisations) qui de plus travaillent clandestinement (et donc, aggraveraient le chômage) et dilueraient l'identité nationale - alors que eux, Français d'origine, doivent payer pour leurs soins, et dans certains cas y renoncent faute de pouvoir d'achat.

La proposition du Front National, de simplement supprimer l'AME, répond de la façon la plus basique qui soit à cette rancoeur.

Or, le but principal de l'AME est une bête nécessité de santé publique. Si vous avez une part aussi nombreuse de la population sur notre sol qui n'a plus du tout de soin, plus de vaccination, plus de dépistage, plus de diagnostic, plus d'antibiotiques, alors vous allez avoir un retour de foyers d'infection épidémiques absolument épouvantables comme on n'en a plus vu depuis des siècles, jusqu'à des cas de peste, comme cela s'est vu dans certains pays qui ont réduit leur offre de soins. Enormément de maladies ont disparu parce que l'on soigne tout le monde, si on ne soigne plus tout le monde, elles reviendront, et ce d'autant plus qu'une partie de la population concernée fait des allez-retour avec des pays qui n'ont pas notre niveau sanitaire et souffrent de maladies que nous n'avons plus, ou n'avons jamais eu.

En dehors des immigrés concernés (sachant que laisser quelqu'un souffrir ou mourir de maladies que l'on sait guérir est immoral, au passage), les premiers affectés seront les couches françaises populaires qui vivent dans les mêmes quartiers que ces personnes, car le logement y est moins cher, c'est à dire, une bonne part de l'électorat FN. C'est ainsi que relayer bêtement une rancoeur, sans faire le travail d'analyse de la réalité que doit faire un parti politique sérieux, aggraverait la situation des électeurs mêmes de ce parti.

A l'opposé, prenez la proposition de régularisation des immigrés de Jean-Luc Mélenchon: à priori, cela fait évidemment grincer des dents les électeurs du FN. Mais sur le fond cela répondrait mieux aux sujets de mécontentement de ces électeurs: les clandestins, qui ne le seraient plus, auraient les mêmes droits que les autres salariés et perdraient donc leur attractivité en matière d'emploi. Ils cotiseraient et rempliraient donc les caisses de l'état et des différents services sociaux. Ils n'auraient plus besoin de l'AME. Leurs enfants seraient mieux intégrés et seraient davantage élevés à la française. Le problème de leur expulsion, impossible massivement car bien trop coûteuse, n'aurait plus lieu d'être.

Le Front National est un parti qui improvise pour plaire à un public sans se préoccuper de la réalité. Bien sûr, c'est une ficelle qu'utilisent beaucoup de politiques, mais cela a longtemps été l'unique axe du FN: celui-ci s'est d'abord adressé aux bourgeois, et au fur et à mesure que leur public s'est élargi suite à la décomposition du PC, ils se sont adaptés, mais ce n'est pas encore un parti sérieux.

Ce qui est amusant d'ailleurs c'est que Nicolas Sarkozy a fait la trajectoire inverse de Marine Le Pen: alors que son père se fichait d'être élu et faisait son numéro pour amuser la galerie, Marine Le Pen prend son rôle bien plus à coeur et fait tout pour transformer son parti d'un parti d'aigris comportant beaucoup de gens divers très douteux (racistes, révisionnistes, fascistes, royalistes) en un parti sérieux avec un vrai projet de société répondant à de vrais sujets, et qui aspire à gouverner... et dans le même temps Nicolas Sarkzoy a appliqué le procédé du FN de jeter de l'huile sur le feu des rancoeurs et de faire des propositions complètement contre-productives et inapplicables (mais jamais vraiment concrétisées car précisément impossibles, ou alors appliquées mais sans effet positif).
Ce qu'il faut dire c'est que les gens ne se sentent pas proche d'un parti à cause d'arguments rationnels. L'opinion se forme dans la famille, dans l'histoire personnelle, dans la façon d'être, dans l'anthropologie. Finalement soutenir un parti c'est reconnaitre ses semblables.

Par exemple un des mécanisme qui empêche les arguments rationnels de porter : http://fr.wikipedia.org/wiki/Biais_de_confirmation

Donc le FN n'est jamais le mal absolu, c'est simplement l'expression d'une façon d'être minoritaire. Le FN ne ment pas plus ou ne flatte pas plus les bas instinct que l'UMP ou le PS à mon avis.

Les points les plus clivant je pense c'est la théorie de la race (dénonciation du métissage, suppression du droit du sol, ..), l'immigration, l'homosexualité, ..
Ce qu'il faut dire c'est que les gens ne se sentent pas proche d'un parti à cause d'arguments rationnels. L'opinion se forme dans la famille, dans l'histoire personnelle, dans la façon d'être, dans l'anthropologie. Finalement soutenir un parti c'est reconnaitre ses semblables.

Ou comment nier à l'être humain toute capacité de réflexion personnelle et d'évolution, bravo..
"histoire personnelle".

Pour les arguments rationnels vous pouvez lire ceci :

http://www.culturalcognition.net/browse-papers/the-tragedy-of-the-risk-perception-commons-culture-conflict.html
Ouais, z'avez raison Geugeu. Mes semblables, c'est pas mes parents, c'est pas ma soeur, c'est pas nombre de mes amis, parce que très peu sont pour l'instant décidés à voter comme moi -- et ils couvrent à eux tous en fait pratiquement l'ensemble du spectre politique, du FN au NPA. Je pense que je vais les répudier.

Je me demande aussi s'il ne faut pas que je demande l'euthanasie pour moi-même, parce que je ne soutiens pas un parti, mais sept (7) partis, ce qui fait de moi un schizophrène assez conséquent, totalement irrationnel, très certainement un danger pour la société bien pensante.
Natacha Polony a beau jeu de critiquer Anne-Sophie Lapix et son interview de Marine Le Pen; face à quelqu'un qui ment et qui raconte absolument n'importe quoi, je crois qu'en effet le seul angle d'attaque possible est celui de Lapix à savoir reprendre les chiffres et les phrases de Mme Le Pen, car si on essaye de faire quoi que ce soit d'autre elle s'en sort par des pirouettes ou des mensonges éhontés... Polony et Pulvar n'ont rien réussi à en tirer, elles donnaient en plus la désagréable impression d'être elles-même sur le grill, tandis que Marine nageait tranquillement toutes dents dehors comme le crocodile qu'elle est.
À écouter : très intéressante chronique de François Rollin de ce jour sur France Culture (13h27) relative à une Marine Le Pen qui dédiabolisée n'est plus rien.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Oui Natacha Polony est sympathique, intelligente, et je suis certain que le reste de l'équipe de chez Ruquier, pris un à un, sont - presque - tous sympathique.
Et c'est bien ça le mystère, comment des gens "biens" mis ensemble produisent autant de médiocrité ? Question scientifique qui occupera les chercheurs pendant longtemps.

Je m'étais fait la même réflexion après avoir entendu Filoche (http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2762) et d'autres socialistes ici, ils tous l'air très bien, et pourtant...
Pour coincer Le Pen, à la mode Lapix, c'était pas bien compliqué :

Madame le PEN ? oui, vous ! vous voulez supprimer l'aide médicale d'Etat aux étrangers (ça coûte trop cher),... mais alors comment faites-vous s'ils sont atteints d'une maladie infectieuse, le sida par exemple, et qu'ils refusent de se soigner parce qu'ils n'en ont pas les moyens ? Les Français ne risquent t-ils pas de voir leur sécurité sanitaire réduite en lambeaux si tout le monde ne bénéficie pas d'une couverture minimale de santé ?

A sa place, après avoir visualisé son site internet, paragraphe "D’après une étude de l’INSEE de 2009...", je répondrai, les Français n'ont qu'à se marier qu'entre gens de nationalité française ! et faire des enfants dans le cadre du mariage (hétérosexuel) naturellement ! Un peu de discipline, que diable !

Audrey Pulvar s'en est approchée pendant l'émission de Ruquier, jusqu'à prononcer le mot "sida" mais sans aller plus loin... Natasha Polony ne s'en est même pas approché...
Tout d'abord, bravo pour cette interview. Elle apparaît sous un jour intéressant, dans la nuance. Et cela vaut le coup d'avoir la version longue. Je l'ai regardée avec beaucoup plus d'intérêt que la livraison brouillonne d'@si de cette semaine (on ne peut pas toujours être parfait!).
Un point: Jean-Jacques Rosat, qui est cité en même temps que Sapir lorsqu'AP cite des économistes hétérodoxes n'est pas du tout un économiste. Il a été le bras droit de Bouveresse au Collège de France, est directeur de plusieurs collections, notamment chez Agone, et a publié des textes sur Orwell. C'est un philosophe, pas un économiste!
Drôle de procès. Je ne regarde pas Ruquier et pourtant je connaissais Natacha Polony pour l'avoir vue dans des émissions sèrieuses.....
OH la la ....les doutes nous envahissent ....???

Cette émission donne un éclairage fort symphatique sur une animatrice TV d''une émission d'info spectacle de la télévision publique.

Eh bien oui elle est charmante, intelligente et cultivée, Natacha Polony...and so what...?

A quoi servent toutes les qualités de cette jeune femme si elle ne peux travailler QUE sur des émissions "d'infodivertissement"...???? Nous aurions envie de dire à Natacha Polony... "TOUT çA POUR çA"...!

En tous cas, à lire les commentaires sur ce forum, cette émission d'@si aura permis de pousser les internautes à aller regarder cette grande émission d'information qu'est "On n'est pas couché"ou tout au moins de favoriser une meilleure image de ses animateurs...c'est Monsieur Laurent Ruquier qui doit être content...parfait pour faire monter sa côte d'amour à 2 mois des présidentielles.

Comment cela s'appelle déjà ??? Oui, "rabattre le gibier" !
Superbe émission, mais là n' est pas le sujet de mon intervention:
Je ne suis pas sûr qu' il soit nécessaire de montrer les bâtiments où habitent vos interviewés: pas certain que Natacha veuillent qu' on sache où elle habite (pour qui connait PARIS, comme moi, il est toujours facile de trouver sur un plan l' on est).
Pour vivre bien, vivons cachés: que vous montiez les bâtiments du Monde ou de Libération, soit, mais s' il vous plaît laissez les journalistes dans le secret de leurs façades... dans l' anonymat.
Seguin,un bon discours à l'assemblée,mais archi pour la réforme des retraites....cherchez l'erreur!
Encore une bonne séquence,Maja. Elle m'a permis de modifier le regard que je portais sur cette journaliste.Elle a bien fait de vous recevoir donc.
Elle est fraîche la Polony, j'aurais pas cru. (Michéa/fondation Marc Bloch, je ris, c'est dit avec tant de naturel, elle devrait voir la tronche des michéiens du coin, elle n'en croirait pas ses yeux;-)). Je me reconnais assez dans ce qu'elle dit, on a le même âge, elle est douce, intelligente, charmante, c'est tout moi, je dis bravo. Il faut juste qu'elle arrête avec Ruquier et les débats télé, on n'a jamais eu l'occasion de la voir comme on la voit ici, c'est dommage.
Heureusement que Maya est là pour relever le niveau, parce que les émissions d'@si ces derniers temps, c'est le grand vide deux fois sur trois. L'émission de cette semaine est encore plus nulle que celle de la semaine dernière, je pensais pourtant qu'on avait touché le fond. Même une mauvaise émission de Taddéi (ce qui arrive une fois sur deux, c'est déjà mieux) est meilleure que ça.
Ah, merci Maja, d'avoir sauvé la semaine en rattrapant la débâcle de l'@SI d'hier. Bravo, et bonne continuation.
ch'uis d'accord avec les z' autes: belle découverte, elle gagne a être connu cette Natacha Polony, elle sort un peu de cette image monolithique qu'elle a sur les plateaux.

Sur la culture on a presque envie de lui conseiller Franck Lepage de l'altergouvernement.

En plus elle a une sonnerie de téléphone "le bon la brute et le truand" ! :-))))
Il serait tellement plus simple pour elle de ne pas surjouer tous les samedis chez Ruquier.
Merci Maja pour ce regard différent sur cette journaliste qui semble très professionnelle.
Même si je ne partage évidemment pas les points de vue qu'il lui est arrivé d'exprimer lors de ses régulières prestations au théâtre du samedi soir.
1992:
http://www.dailymotion.com/video/xiphz5_conspiration-du-silence-extrait-du-discours-de-m-philippe-seguin-le-5-mai-1992_news
Natacha Polony est quelqu'un que je trouve intéressant depuis un moment : mais ses prestations télévisuelles n'ont jamais été du plus grand effet pour cette raison pas si compliquée qu'elle développe une pensée qui n'est pas prête à mâcher ou prédigérée ; or la télévision, et spécialement ce genre d'émission, comme Le Grand Journal d'ailleurs, ne se prêtent pas du tout à ce genre de réflexion qui doit durer plus de quinze secondes. Et je suis convaincu que lorsque je dis "QUINZE SECONDES" pour une réflexion, je me demande si je ne vois pas encore trop large. Donc, à vouloir être nuancée en quelques secondes, elle est souvent la caricature d'elle-même, et se fait traiter à tort de "réac". L'avantage d'internet est cette grande libération de la parole longue : le développement des analyses et de tous leurs éléments.


PS : ayant vu la version longue avant la version courte, je confirme : on se demande bien pendant une heure ce qu'est ce livre sur le roi René d'Anjou !
Ben didon, elle en deviendrait presque (ou vraiment) sympathique, la jeune Polony.

Je suis un peu étonné qu'elle ne mentionne que Bayrou comme défenseur de l'éducation publique. Enfin, elle parle aussi de Maurice Allais et de Jean-Claude Michéa. Un peu dommage qu'elle soit dans une émission de divertissement -- qu'il va tristement falloir que je regarde pour voir le nombre de choses sur lesquelles elle va pouvoir titiller Marine Le Pen.

(Et je n'en suis qu'à la moitié.)

En tout cas, comme souvent, c'est une heure (pour le coup, c'en est vraiment une, d'heure !) bien employée. Merci Maja.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.