37
Commentaires

Maja, @ux sources de l'info sur la Corée du Nord

Derniers commentaires

merci camarade!
je vois que tu connais tes codes IATA par coeur!
vous êtes fatigué?
pourquoi pas écrire "Corée du Nord" en entier à chaque fois...un renoncement?
et c'est quoi le ou la "CEI" ?
Comme souvent le samedi matin en beurrant ma tartine, j’ai écouté Le Secret des sources ce 7 janvier sur France Culture. Pas toujours réussie mais cette fois-ci passionnante, à propos du traitement médias de la Corée du Nord (« Pourquoi les journalistes occidentaux ont-ils tendance à la caricature dès que le sujet nord-coréen est abordé ? » ; « L'argument du "pays fermé" est-il suffisant pour expliquer une forme de renoncement journalistique ? »). J’ai repensé à l’émission de Maja Neskovic et j’ai enfin pu mettre des mots sur ce qui m’agace depuis plusieurs semaines chez @si.

Ils avaient invité deux intervenants autrement plus intéressants que M. Messmer, sec et laborieusement interrogé par Maja dans son émission, et ont réussi l’analyse que j’aurais aimé trouver sur @si. Ecoutez svp le podcast ici (http://www.franceculture.fr/emission-le-secret-des-sources-le-journalisme-sante-a-t-il-les-moyens-d-enqueter-2012-01-07), ça éclaire pas mal de choses.

J’ai suivi Maja dans ses récentes pérégrinations exotiques sur France 5, que j’ai trouvé réussies. Je me souviens d’elle dans @si version France 5. J’apprécie son naturel et je comprends son positionnement mais là, son pastiche de JT, c’était de la poilade désinvolte. Tout simplement parce que son émission sur la CdN n’était pas prolongée ni documentée par davantage de contenu sur le site. Je n’aurais pas trouvé ça hors sujet et raté si @si avait fait suffisamment sur le traitement de l’info sur la CdN. Mais ce n’a pas été le cas et c’est dommage. D’autant que cela torpillait allègrement la mise en garde… solennelle de Daniel S. himself dans sa chronique du 20 déc. (« la plus grande méfiance est évidemment de rigueur, face aux images coréennes »).
J’ai en revanche bien aimé le papier d’Alain Korkos sur le sujet.

Parenthèse intéressée (je bosse en CEI) : dommage aussi de ne rien traiter sur la Russie en ce moment (mais je préfère que vous ne fassiez rien plutôt que de vous lancer là-aussi dans du sous-Guignols ou du sous-Charlie Hebdo).

En définitive, j’ai compris la raison de mon agacement (passager, je l’espère) vis-à-vis d’@si ces derniers temps : l’aisance croissante (et souhaitable) de vos chroniqueurs à l’antenne me gêne lorsqu’elle devient hilarité et parasite le traitement des sujets. Autres exemples : les gloussements incessants de Maja lors de ses plateaux, alors même qu’aucun mot n’a été échangé ; les blagues ou remarques pas drôles d’Anne-Sophie Jacques lors de la dernière émission sur les Agences de notation.

Mais je comprends que l’équilibre soit délicat à trouver et que l’animation est un art difficile.

Un contre-exemple, pour ne pas que mon tableau soit trop sombre : les « confessions » de Laure Daussy en pleine émission (« Où sont les femmes ? »), face à son patron, sur la manière de convier davantage d’intervenants féminins. Involontairement amusant et intéressant sur le fond.

A part ça, RAS, continuez, on a besoin de vous. Et merci.
Messieurs Mesmer et Pons sont les rolls du journalisme et de l'écriture sur l'Asie,tout comme F Charles sur France inter.
Le Monde ,je vous lis QUE grâce à eux,comme France inter ,qui est écoutable QUE grâce à ses correspondants à l'étranger..
Sacré Slobodan, tu me fais rire !
Prochaine mission pour Maja : trouver les sources de monsieur Guéant pour savoir où diable a-t'il trouvé les français aimables/souriants/bien-élevés... Ouais, tout à la fois, soyons fous.
Ceux qui doivent servir de modèles aux affreux sales bêtes et méchants immigrés/étrangers.
Au bout de plus de 40 ans d'attente, voir enfin la lumière vacillante d'une bougie dans un chandelier tenu par la main d'un sarkozyste au bout du tunnel...
Ce serait bien si l'émission de Maja était téléchargeable. Il paraît que ça va devenir possible.
Super, l'émission Aux sources.
Merci Maja
http://anthropia.blogg.org
Le journaliste doit être le seul a avoir répondu, car il s'informe de manière assez légère, par des journaux locaux mais non issue du pays, c'est bof en plus il ne donne que peux d'info .
Apple paie combien pour que son logo trône au milieu du plateau d' @si ? A quand une émission sur le libre ?

A part ça il faut noter que l'interviewé est très sympathique
Vivement la camarade Maja à la tête du 20h00 de TF1. (Renationalisée s'entend !)
Pour la démographie en Corée du Nord, voir Wikipedia

Il me semble que le dernier census date de 2008, effectué avec l'aide du Fonds des Nations unies pour la population.
Et sinon, pas d’accès libre (sur dailymachin) à la version courte cette semaine ?
Pourtant c'est nouwel...
passionnant. le pastiche m'a réjouie, j'ai trouvé délicieuse et très drôle cette introduction. et puis imaginer DS se retirant dans les montagnes pour un peu de méditation sur les avanies du monde, en soi c'était hilarant. d'autre part, je trouve que la manière qu'emploie maja pour faire parler ses interviewés est assez retorse et roublarde. j'aime beaucoup.

j'ai appris une chose, qui explique dans le fond très bien ces images de désespoir populaire à la mort du dictateur : les coréens sont des extravertis emphatiques et démonstratifs, alors que les japonais sont le contraire. on imagine le clash culturel (et pas seulement guerrier) lors de l'invasion japonaise, japonais qui devaient trouver les cris et les gémissements tout à fait dégoûtants. et ce que le correspondant racontait de l'enfermement total d'une population entière dans les limites d'une frontière démente m'a fait penser à l'albanie.

et plus exactement, ça m'a fait penser à un albanais rencontré là-bas, qui a passé 20 ans en sardaigne, est rentré au pays participer à l'essor national (qui est indéniable, bien que très bétonneur avec 4X4 vitres fumées) et a ouvert une pizzeria (et mazette, c'est un vrai pizzaiolo !!!). l'albanie sous hodja, c'était un peu la corée du nord sous les kim. une population bouclée à double tour, avec pourtant des frontières relativement perméables géographiquement. mais les pires frontières, dans ces cas-là, ne sont pas géographiques : elles sont mentales, et "pratiques" (je pense au journaliste qui expliquait que les nord-coréens qui s'enfuient prennent des "cours" de vie moderne, pour apprendre comment fonctionner et comment ça fonctionne "dehors". un peu comme ces gens qui passent 30 ans de leur vie en taule et qui sortent un jour : mais tout a changé, il faut tout (ré)apprendre). pour en revenir à mon "informateur", ce type était champion de lutte gréco-romaine sous la dictature (eh oui, ça s'invente pas !) et de ce fait participait à des tournois hors frontières. mais bon, dans le bus, c'était un athlète pour un surveillant, avec interdiction évidemment de prendre langue avec les populations locales, etc. il m'a raconté un peu sa vie sous hodja, hallucinante si on pense que c'était à quelques encablures de l'italie, avec ce côté hyper "protecteur" des dictatures, et un lavage de cerveau extrêmement poussé (lui avait droit à un régime de faveur, vu qu'il était champion, mais quand même 2Xsemaine 4 heures de cours idéologique, hein). dans un pays que les termes modernes donnent pour "arriéré", mais surtout d'une pauvreté effarante, surtout dans les montagnes du nord.

il a fait partie de la toute première vague d'opposants au régime, et a eu la chance de pouvoir se réfugier à l'ambasse d'italie, et de là se faire exfiltrer en italie. ils étaient 100 ou 200. je lui ai demandé ce qui, dans le fond, lui avait donné l'idée, l'envie de vivre autre chose, et je faisais des hypothèses devant lui : l'éducation (non, non, ces opposants, c'était pas spécialement des gens "éduqués", c'est à dire passés par l'université) ? les voyages à l'étranger (ils se déroulaient essentiellement à l'est, donc ça donnait pas spécialement envie)? ben, ce sont les médias italiens... tout le monde se débrouillait pour avoir une radio bien planquée, et écoutait scrupuleusement les nouvelles du dehors : et dehors, ben ça avait l'air d'être plutôt vivable, et même joyeux, contrairement à ce que la propagande racontait *. et c'est ce lent travail de sape des médias qui a conduit de plus en plus d'albanais à en avoir marre de leur sort de prisonniers du temps et des frontières.

* les gens sont affolés en corée du nord peut-être aussi à cause de ça : qu'est ce que la propagande raconte sur les ennemis de l'extérieur ? les affreux japonais, jamais loin ? les chinois, ambigus ? les sud-coréens, frères ennemis ? à ces gamines, qu'a-t-on raconté qui les effrayent tant ? le retour des nippons violeurs et esclavagistes sexuels ?
N'importe quoi, cette interviouve.

Sur Skype, faut toujours placer le fenestrou entre les yeux de l'interlocuteur. Et lui dire de faire pareil. Mais pas trop, pour pas loucher. Disons sur un œil.

Comment voulez-vous que la vidéo-protection fonctionne si les Français ne reçoivent aucune éducation ?
Le coté un peu chiant d'arrêt sur image c'est tous les curés parmis les abonnés. "j'attends d'arret sur images... nianiania..."
Très bon sujet, et avec Maja, c'est toujours plaisant ! Moi aussi je me pose pleins de questions sur les correspondants à l'étranger.
Donc si j'ai bien compris, il faut déjà que je me trouve une copine japonaise chinoise ou coréenne pour pouvoir espérer devenir correspondant en Asie. Je le savais déjà mais là j'ai la confirmation. Merci.
bon je pense que Maja a loupé son casting. Le correspondant en question, avec ses deux papiers par an, n'est pas à la hauteur du sujet.
Les émissions de Maja se ressemblent...
J'aime bien les regarder en faisant autre chose mais je m'en lasse aussi.
Un peu trop de désinvolture et un manque certain de préparation.
Ca donne parfois des résultats sympas.
Cette fois ci le pastiche de la présentatrice est assez douteux.
Juger sur des critères occidentaux les comportements orientaux n'est pas très respectueux et montre aussi qu'elle n'a rien compris de que lui disait Messmer à ce sujet.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.