71
Commentaires

Maja, @ux sources de Delfeil de Ton

C'est sans doute le seul chroniqueur de magazine français qui ne connaisse pas la voix de François Hollande, et qui en soit fier.

Derniers commentaires

bonjour,

je viens d'arrêter l'écoute de ce machin.

un seul mot: LAMENTABLE.

je ne crois pas prolonger l'abonnement.
merci !

superbe emission!
Dès le début de l'interview, le vieux bavard prend la barre.
Ensuite , il décide de tout. Maja ne peut rien faire pour recadrer cet agité qui a l'âge de son grand-père.
Même la fin, c'est lui qui la siffle. Quand il en a marre, qu'il n'a plus rien à dire, il décide que c'est fini. Allez, on coupe! Limite mufle.
Au demeurant, émission intéressante. On apprend des trucs, notamment sur les archives cachées de la Bibliothèque Nationale, inaccessibles au commun des mortels (la République n'a rien à envier au Vatican et son Index), et les projets de numérisation.
ah j'ai écouté toute l'émission;
il faudrait que la presse fasse un dossier sérieux sur la commercialisation
de la numération des livres du siècle de la Bibliothèque Nationale !
étiez-vous au courant ? moi pas du tout;
mr Delfeil je suis OK avec vous sur ce que vous dites d'Israël et je ne
comprends pas pourquoi il y a une telle censure sur Israël;
si l'on critique Israël, on est antisémite: c'est d'une réduction inouie;
merci Delfeil pour ton rire;
j'adore l'histoire du mec dans le sac !
en fait toutes les histoires évoquées sont profondemment humaines;

comme lui je ne peux plus supporter le bruit de la radio, de la télé et lire les journaux;
ça me permet de FAIRE autre chose;

par contre, ce qui est malheureux c'est qu'il constate que la politique a perdu
toute son attraction et ça c'est quand même un sacré péril pour la démocratie;

et ensuite quand le thème des rédacteurs en chef du nouvel obs est évoqué:
on comprend qu'un boulot n'est plus fait ou mal fait car il est aux mains de toujours
les mêmes; un petit milieu qui désinforme + qu'autre chose;
AU SECOURS, il y a un grave pb dans les médias !
sans doute ASI et mediapart sont là mais combien d'abonné(e)s ? quel rayonnement ?
pourquoi cette marginalisation ? comment y remèdier ?
DDT avait fait l'objet d'un vite dit il y a quelque temps
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=10705

Par charité Maïa n'en parle pas, est ce que @uxsources ne devient pas également une émission de Fun Washing?
deuxième degré, deuxième degré ! Très bonne émission ! Vieux monsieur oui, mais quelle santé !
@ Fan de Canard: en effet, on a assisté à une "discussion sympa".

Tout ça fait remonter des images du professeur Choron à ma mémoire. (Personnage haut en couleur que j'ai connu en regardant "Choron dernière" de Pierre Carles).

Pour finir, en lisant les commentaires de certains qui semblent offusqués par l'emploi de certains mots comme boche ou nègre, j'ai été à mon tour surpris, et même écoeuré:
Cette façon de prendre un mot ou un rire au premier degré, en faignant de ne pas saisir l'implicite et le non-dit, ça me donne la nausée. J'assimile ça (peut-être à tort?) à de la mauvaise foi.

Exemple avec deux personnages de notoriété publique:
Si Jean Marie Le Pen et Daniel Mermet déclaraient:
"La race blanche est la race supérieure".
De la bouche de Daniel Mermet, (pour peu qu'on le connaisse) ça me fait sourrire.

Enfin, j'admets que nous avons tous une interprétation différente en fonction de nos expériences. Peut-être que pour certains il aurait fallu être politiquement correcte. Pourtant, moi, j'apprécie cette impertinence (tiens?! une vraie impretinence... pas celle de Canal +), ce bris des tabous avec en ponctuation un "et je vous emmerde!" irrévérencieux que l'on imagine facilement. Ne pas être policé, c'est déjà résister. Au fil de mon message, et plus j'y pense, plus je constate l'influence que le film de Pierre Carles a eu sur moi. Delfeil de Ton m'y a fait pensé... d'où mon biais.

D'ailleurs, son histoire sur le viol ne m'a pas fait rire non plus. La misère des faibles ne me fait jamais rire. Pour autant je n'ai pas été choqué qu'ils en rient, eux.

A vous tous...

Matthieu
cette génération d'emmerdeurs laissera un sacré vide derrière elle...
très bonne émission, quel joyeux et malicieux drill
Respect à cette mémoire incarnée de Hara Kiri et du Nouvel Observateur, certes, avec son vocabulaire des années 1950 (« nègre », « boch »). Aujourd'hui même le mot « race » est devenu déshonorant et péjoratif ; ça me consterne. Dans mon quartier, je connais des personnes de son âge qui évitent ce vocabulaire mais qui ont de la haine les rares fois qu'elles ont prononcé (ou évité de prononcer) devant moi des expressions comme « le noir », « l'africain » en dénommant le voisin qui dérange parce qu'il est différent.

Donc : entrevue sincère et enrichissante de Maja aux sources de Delfeil de Ton (hors politiquement correct du milieu bourgeois francilien et à côté du Palais Bourbon) : personnellement, j'approuve.
À la 31ème minute, Maja pose définitivement le carnet de notes, pas entamé.
Une discussion sympa, mais j'en ai plus appris sur les "non-sources" du bonhomme que de ses sources proprement dites.
Néanmoins, ça me fait une bonne pause dans le tourbillon d'infos continuel du Net.
Donc, même si en définitive, peu de rapport avec son titre, merci pour cette vidéo "media-trottoir" justement rafraichissante car brut de décoffrage.
Pas de quoi casser 4 pattes à un canard,
comme plusieurs : nègre, boches:-(.

J'ai juré de ne plus m'énerver ( c'est le Perrier )
gamma
ce nègre, les boches
au secours!
Un cameraman qui sort des sentiers battus,ça va bien avec 2 journalistes qui sortent des sentiers battus!

C'est vrai,malgré tout,meme si je lis son journal,je trouve que l'humour,style Siné,va souvent trop loin,ex:la femme violée par 17 mecs,c'est pas rigolo,vraiment pas!
Le caméraman, il s'emmerderait pas un peu par moments?
extraordinaire !
Assez rafraîchissant, c'est vrai, malgré les boches et le nègre, mais c'est DDT, et entretien très bien mené, avec peu d'interventions, par Maja.
Sur le plan formel: votre caméraman (ou woman) était bourré(e)?
Merci d'avoir invité Delfeil, merci à Maja de ne pas se prendre au sérieux.C'est jubilatoire et Delfeil nous fait participer à sa joie. Pour garder le contact, les vidéos faites par Le Nouvel Obs : un des rares (sinon le seul) moyens de butiner des infos sur la littérature peu diffusée, hors des sites marchands (La Grande Librairie, les critiques entre copains dans la presse). Un souffle de liberté. Merci à Arrêtsurimages et à Delfeil.
Gé-nial ! Quel délice ! Quelle cure de jouvence ! Merci Delfeil ! Merci Maja !
Une heure (?) de bonheur pur !
Ouahouh ! Vraiment super instructif. Merci Maya ;D ! Je ne connaissais pas le personnage mais là... fffiouuu... on en apprend de belles quand même ! Et plutôt marrantes de surcroît !

Le coup de gueule sur les droits numériques m'a bien scié. Pas tellement entendu parlé de ce "cadeau" de Sarkozy à Lagadère via Hachette & Co aux infos... Grrr... République irréprochable mon c... (à la Zazie dans le métro :D), République bananière oui ! Ca vaudrait bien une enquête de Mediapart, @si (Dan ?) ou OWNI... (ou les trois, enfin bon n'importe qui de bonne volonté si là vous êtes débordés pour mai, no stress :D).

Bref, merci encore Maya ! Je suis vraiment un fan inconditionnel de toutes ces intégrales ;D ! C'est presque dommage qu'@si ne soit pas suivi par plus de monde (mais bon OK il faut que gagniez votre croûte. Je parle de vous à mes potes mais de là à ce qu'ils s'abonnent... Tout le monde n'a pas encore compris la fabrique de l'information je crois... Et il faut être franc, on ne s'en rend vraiment bien compte qu'en vous suivant, malgré votre marquage à gauche (assumé pas de soucis).).
HAHAHAHA HUHAH rire tonitruant de Delfeil de ton. Autrement intéressant aussi le passage sur l'histoire de l'Obs' et de Charlie Hebdo.
Bravo, ça en valait la peine. Merci, Maja. Des sources rafraichissantes comme ça, il en faudrait plus par les temps qui courent.
(Par contre, côté captation, c'était assez étrange. J'avoue n'avoir pas toujours bien saisi les intentions du caméraman…)
L'histoire de la dame qui meurt pour garder les cendres de son gaston qu'elle defend contre "....ce voyou....ce nègre ou je sais pas quoi......"

.....Marrant quand même quand on connait ET le parcours du bonhomme ET ses ecrits.....Autre generation sans doute....

Je vais relire l'edition 10/18 de " on peut cogner chef ? "

Pas mal de Siné chez l'bonhomme , et pas mal d'Audiard , donc toujours du Céline.Aaaa la la , avec ses vieux parigots , on s'en sortira jamais !
La belle humeur de Maja est tout à fait charmante.
Et ce bon Delfeil toujours plein d'esprit et de distance.
Merci aux deux.
Excellente émission! On a appris plein de choses.
Merci!
ce qui est vraiment incroyable c'est qu'un site "pointu" comme Arrêt sur Images exprime son étonnement quant à la chronique de DDT dans l'Obs et dans Siné....serions nous vraiment si vieux ...comme lui tel un Zarathustra !
ceci étant, revigorant entretien, et s'il ne connait pas la voix de Hollande, nous ne connaissions pas non plus la sienne.
Une fois encore, il vaut mieux lire les ecrits qu'écouter les conneries à l'emporte-pièce de ce semi-gâteux de DDT... Il en a encore après les "Boches" ! et il aime toujours pas l'Espagne à cause de Franco !!! Deux pays qui peuvent nous donner des leçons de démocratie, tant les dérives autoritaires et corruptrices ont gangréné notre pays, depuis (et même avant) Sarkocescu, notre satrape bien-aimé. S'il écoutait un peu la radio, il découvrirait à sa grande surprise que Franco est mort depuis un paquet d'années. Mais bon, DDT veut sans doute économiser sur les piles. Tant pis pour lui. Rarement vu un type être aussi fier de sa propre médiocrité. Quand je pense que jadis j'ai adoré ses chroniques...

Et cette pauvre Maja, qui rigole à pleines dents à l'évocation de cette femme qui s'est faite violée par dix-sept crapules ! Elle montre que le journalisme peut atteindre des fonds toujours plus bas sans aucun complexe. Flagornerie et manque de jugement sont donc les deux nouvelles mamelles de cette profession ? Au fait, est-elle seulement journaliste ?

Mention spéciale au caméraman dont c'est sans doute le premier stage : incapable d'utiliser son zoom, son viseur... et même ses yeux.

Je suis consterné par cette émission. Daniel, réveille-les un peu !!!
Deux pays qui peuvent nous donner des leçons de démocratie, tant les dérives autoritaires et corruptrices ont gangréné notre pays


Ça, des leçons de démocratie, c'est cool parce que l'Allemagne elle en donne plein, ces temps-ci.
Pour une fois je ne vais pas aller dans le sens de la "meute", je suis de votre avis Jean Rozenbaum.

Maya est journaliste, à sa décharge, je dirai qu'elle est capable de rire de tout un peu à la façon Mermet, capable de rire des coupeurs de tête anthropophages, ce qui en aucun cas, signifie qu'il est d'accord avec le concept.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Oui, j'ai pas bien compris non plus en quoi il y avait de quoi se taper sur les cuisses à propos de cette histoire de viol collectif.
+ 1
j'ai plutôt perçu ce rire comme une stupéfaction, une défense,
une non-pleurnicherie, alfred-jarry-esque,
comme pour dire "c'est tellement énorme, insensé, horrible...",
non comme un rire irrespectueux ou cynique
Haaaaa.
D'où le "formidable", et le "c'est sympa".
Moui moui moui.
alors selon vous,
ce Delfeil de Ton serait une ordure qui trouverait formidable et sympa que de telles atrocités existent ?
comment donc, un tel individu aurait plume ouverte depuis plus de 30 ans dans le Nouvel Obs !!!
quel scandale ! vite qu'on l'interdise !

où avez-vous appris que le rire est une forme de cautionnement, d'acquiescement ?
c'est tout le contraire,
il le dit lui-même à un moment : "tragédie / comédie"

vous connaissez l'esprit Hara-Kiri ?
ça déglingue, ça ne joue pas les pleurnicheries,
ça dénonce les atrocités et débilités à coups de grands rires toniques,
irrespectueux et déplacés pour certains,
vitaux et salvateurs pour d'autres
J'ai pas dit qu'il appréciait le viol en lui-même - évidemment.

Par contre, dans la séquence, il rigole bien du fait de trouver ce fait divers considéré comme croustillant par rapport à l'actualité politique habituelle. On y entend d'abord une belle autosatisfaction (on entend même plus loin que c'est la façon de raconter qui compte - donc bien de faire croustiller avant tout) - plutôt que je ne sais quelle "défense alfred-jarryesque" dont je ne vois aucun signe tangible dans la séquence.

Et, comme sens de la hiérarchisation de l'information, c'est quand même pas terrible - un fait divers, même si c'est un drame pour ceux qui le vivent, reste un fait divers, et c'est pas beaucoup mieux que l'info politique quotidienne.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

M'enfin c'est pas cela qu'il raconte dans ses chroniques allez lire ! Au lieu de faire votre bien pensant parfumé. Alors c'est pas génial mais ça fait souvent rire car c'est monstrueusement absurde, lisez en une. Et puis faut se calmer sous nos vernis de bien gentil beaucoup de nos ayeux on leur vieille habitude, antibosh, anticeci ou cela.
Quel bon moment passé avec Delfeil de Ton et Maja.
Merci aux deux.
Le rire de DDT? C'est le même que celui de Reiser.
Le politiquement correct tue. DDT dans cette émission est source de vie, de liberté. Bravo à Maja de lui avoir laissé les clefs de l'entretien, et d'être si peu intervenu. Le portrait n'en est que plus fidèle.
De ce fait il ne plait pas à tout le monde. Le contraire le fâcherait sûrement...
Exactement, n'en déplaise aux pisse-froid !
Merci Jean Rozenbaum pour votre message. Entièrement de votre avis.
Pittoresque vieillard...

Qu'est-ce qu'on rigole sur asi en ce moment...
Tous les mois, c'est dans Siné Mensuel, pas Siné Hebdo :D
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.