107
Commentaires

"Macron, c'est le Michel Drucker de la politique"

On ne voit que lui sur les écrans depuis dimanche dernier. Et c'est bien normal : le nouveau président de la République, Emmanuel Macron, a déjà envoyé une profusion de signes et de signaux, de la fête du Louvre aux différents documentaires autorisés diffusés par les chaînes de télévision française. Pour prendre un peu de distance, quatre regards de confrères étrangers en France : Scott Sayare, ancien correspondant du New York Times à Paris, désormais free-lance, Ana Navarro, correspondante de l'hebdomadaire portugais Visao, Vaiju Naravane, correspondante du quotidien indien The Hindustan Times, et Mine Kirikkanat, éditorialiste du quotidien turc Cumhuriyet.

Derniers commentaires

A l'instant, sur BFN, Apolherbe de Malines explique sans rire la débâcle socialiste par les vilains frondeurs qui ont pourri le quinquennat de Hollande.
Mathias Depardon est libéré et rentré en France; le 22 juin aura lieu le procès d'Asli Erdogan, déjà emprisonnée 136 jours par le régime turc.

Dans l'un de ses derniers livres,Le silence même n'est plus à toi,elle évoque toutes les exactions commises dans son pays par le régime depuis des décennies et les nombreuses victimes de la répression. Un témoignage terrible.
Pour info, suite du plan média de Macron après son "Make our planet great again" : ils ont fait un site dédié, makeourplanetgreatagain.fr, le compte Twitter de Macron en fait le relais dans ce tweet, "Delivering on our promise" avec l'image "Come to France" (il va adopter la stratégie trumpienne du buzz planétaire par Twitter ?).

Le site vise le principe "viendez chez nous !" de CCI mais il n'est pas au top ergonomiquement. Cf cette page d'entrée avec un profil à spécifier qui renvoie au final sur des conseils pour s'installer, le tout semblant géré par Business France, "agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française". Je n'ai pas vérifié si c'était juste une reprise de ce qu'on trouverait sur Business France mais ça ne m'étonnerait pas vu la vitesse de création du site.

A noter dans les indications données aux entrepreneurs : "Labor laws have been subject to reforms that have gradually enabled procedures to be simplified and lowered labor costs.
Tout un programme ?
Et sinon, ces gens - Macron, Obama... - sont censés nous représenter ?...
Bravo pour cette émission et une crainte renforcée de voir que seule la presse étrangère ... et Arrêt sur images, ont pu prendre une petite distance critique vis-à-vis de ce mix Napoléon I et III que nous impose le marketing néo-libéral.
Regrets que seuls les abonnés d'Arrêt sur images puissent avoir accès à ce débat fort réconfortant intellectuellement. Et j'ajouet que comme sans doute tous les téléspectateurs j'avais pris la jeune fille noire chargée des relations de presse pour la banlieusarde de service bénéficiaire de l'ascenseur républicain, stupéfaite d'apprendre que c'est la fille de la présidente du Conseil constitutionnel sénégalais!
Loin de Michel Drucker, l'image me fait plutôt penser à la posture de Poutine.
Bof. Ya longtemps que les maçonno-judaïques ont gagné la partie, autant se mettre de leur côté.
Quand on déduit d'une seule caractéristique physique ( un regard, un nez etc...) l'appartenance à une profession décriée vous appelez ça comment ?
Mon message pour toute personne de bonne foi à une signification inverse à celle que lui prêtez car il vise à s'insurger contre la perpétuation insupportable des clichés que justement vous dénoncez.
JYH
Abonné depuis des années à "arrêt sur image", c'est le premier débat qui m'a donné la nausée par le choix des intervenants et le contenu de leurs interventions qu'elles soient favorables ou hostiles aux images de " l'intronisation" de Macron.

Entre la référence incompréhensible et d'ailleurs mal défendue aux cérémonies hitlériennes, avec cette maigre modération de Daniel Schneidermann se contentant d'observer " qu'Hitler avait l'air moins sympathique" et l'essencialisation de type raciste de la journaliste portugaise reconnaissant dans son regard son appartenance à la banque on se croyait au centre de la fachosphère.

On était très loin des valeurs défendues par ce média et très près des caricatures des juifs avec leur nez crochu des expositions de l' occupation, reprises par la droite pendant la campagne en plaçant Macron au centre d'une galaxie qui dans la calligraphie et les couleurs choisies s'apparentait à la représentation du prétendu " complot judéo-maçonnique" d'en temps.

Ne me demandez pas ce qui s'est passé après la trentième minute de l'émission, j'ai choisi de décrocher. J'en avais assez vu.

Je considère, n'étant pas par ailleurs un électeur au premier tour de Macron, que ces dérapages sont très graves et il me serait agréable de voir Daniel Schneidermann, s'il en a le temps, s'en expliquer.

Cordialement mais tristement,

Jean-Yves Halimi
Beaucoup d'indulgence envers les journalistes qui agiraient "inconsciemment" en faveur de Macron.
Les attaques contre Mélenchon et les non-attaques contre le FN, étaient loin d'être inconscientes.
Les journalistes sont extrêmement perdu(e)s. Des pro Macron quoi, ils sont de toute évidence là pour vanter son "programme"
L'heure est arrivée de faire le bilan
Une année de Macronite quotidienne en dose sondagière et journal-ière
Comment vous sentez-vous cher malade de la démocratie ?
Il m'arrive ce que je prévoyais, je fais une allergie au Macron, avez-vous un remède contre celui qu'on me dit être le remède miracle.

Avez-vous remarqué comme le remarque d'ailleurs Scott Sayare que les médias nous font de l'hagiographie en direct
Le plus éprouvant est d'ailleurs de lire les titres de Le Monde, on se croirait en direct de Fatima "La semaine où Macron a tenté de bousculer le monde d’avant", "Emmanuel Macron : « Rendre aux Français leur confiance en eux »"...

tout cela n'est là que pour nous faire oublier l'OPA de Macron & Co sur la SA France, tout cela pour nous faire oublier que ce président-là n'a été vraiment élu que par 8 millions d'électeurs, les autres étant pris en otages. Macron a obtenu les voies de 42% des électeurs inscrits Ceux qui ont voté pour lui au premier tour ne représentent que 40% de ceux qui ont voté pour lui au 2e tour. 12 millions d'électeurs ont été pris en otage et ont dû voter pour lui, soit 25% des électeurs.
Les véritables électeurs de Macron représentent 8 millions de personnes soit 17% des électeurs inscrits.

Cette OPA est donc un succès au niveau de l'organisation et des résultats : le rendement est maximum

Il nous reste donc la possibilité de renforcer le bilan de cette OPA et en augmenter le rendement en cautionnant le simulacre de parti raz de marée (celui qui marche, tout marche il suffit de l'énoncer, un peu comme ce monde extraordinaire qui s'ouvre à vous avec des mots et se referme une fois que vous avez en main l'objet, comme la Google Glass

Il nous reste la possibilité d'en rire et de combattre ses effets au maximum en obligeant ce président des banques à sortir des publicités et de la Com
excellente émission.Merci.
pour revenir sur l'épisode la rotonde, les réactions, pour faire court, unanimes de critique n'auraient elles pas eu comme source la peur que cette connerie du beau macron lui fasse perdre l'élection ? et tous nos journalistes, jeunes ou vieux confondus, macronistes ( ou macroniens ? ) forcenés ne pouvaient y croire ( voir aussi leurs réactions unanimes sur la non position extrêmement logique, et pourtant très cohérente politiquement, de mélenchon )
Pause à 25 mn, juste pour dire : Voilà l'émission dont j'avais besoin. Le décryptage des images, comme vous le faites toujours si bien. Merci !!
J'y retourne...
Bonjour à l'équipe d'@si!

C'est très hors-sujet mais je me dois de corriger avec beaucoup d'humilité Robin Andraca qui a dit "Justine Trudeau" mais qui aurait dû dire "Justin Trudeau" puisque notre premier ministre est assez francophone pour mériter cette appellation et que le comté dans lequel il a été élu est francophone...

Je me demande un peu à quel point cette façon de prononcer son nom dans les milieux français est commune du coup...
Question : les concepts de "classe sociale", "intérêt de classe" ou "lutte des classes" c'est complètement tabou ou bien c'est malpoli ?

Parce que toute la séquence où les invités se demandent pourquoi les media ont autant "accompagné" la campagne de Macron, est-ce que c'est parce que les patrons contraignent les journalistes, ou bien c'est de l'auto-censure, ou de la sympathie ....
moi, j'aurais tendance à penser que c'est parce que c'est la même classe sociale.
et ma foi pour ce qui est des journalistes appartenant au même monde : Arrêts sur image ne songe pas une seconde à sous-titrer Chomsky.... toutes les personnes regardant la vidéo sont censées parler un américain parfait....
Sibeth Ndiaye, la nouvelle star, pur produit du PS et de ses réseaux.
Il semble que la vidéo en téléchargement ne soit pas lisible.
Macron : faire passer une loi sur le travail par ordonnance
m'est insupportable: ce n'est pas démocratique !
et la démocratie est en péril depuis un certain temps;
ceci étant, j'aimerais écouter un débat sur la valeur TRAVAIL et son avenir face à la réalité du
Kapital ( le numérique, robots, plateformes etc ) et de la Finance;
merci Mme Mine Kirikkanat ( Turquie) ; je reviens d'Iran et les femmes sont comme vous, très libérées;
j'ai confiance en vous pour l'avenir
Merci pour cette belle émission - ces femmes journalistes (ce qui n'exclut pas l'intérêt des interventions de S Sayare , of course !) intelligentes et fines réveillent l'esprit critique avec humour ...
Merci & bravo pour vos émissions en général ... indispensables !

Cordialement,
MG
Putaing!

Macron, un Drucker
Vous en avez pour 50 ans.
Je dis "vous" car pour moi j'aurais déserté depuis quelques temps les canapés rouges...

Société de spectacle et que le rideau rouge se lève...
https://www.youtube.com/watch?v=lFe1ExGyh3A
Le plateau avec ses invites me rappelle le kiosque (tv5) d'il y'a quelques annees (pour l'emission, maintenant, je ne sais pas, j'ai arrete de regarder quand ils se sont mis de plus en plus a inviter des journalistes francais, ou francophone europeen).
Mme Kirikkanat a raison : la qualité majeure de Macron c'est le sang- froid , et d'être entouré par une bonne équipe .
Passionnant.

Un plateau de journalistes étrangers, on pouvait craindre le pire étant donné les commentaires euphoriques et binaires post-2ème tour de la majorité de la presse internationale sur le thème exclusif du triomphe de Macron sur Le Pen.

Mais force est de constater que tou(te)s les journalistes présent(e)s dans l'émission ont fait preuve d'une finesse d'analyse remarquable sur le personnage du nouveau Président. Mention spéciale au discernement d'Ana Navarro. Cette hauteur de vue nous change de médias français, lapins perdus dans une divagation constante entre les phares de l'agenda dicté par Macron et ceux du FN, et dont le travail critique ne dépasse pas le stade du commentaire sur la cuisine politicienne inter-partis en vue des législatives.
Ouch ! Des femmes, venues de pays qui n'ont pas notre pédigree démocratique, pointent le côté bananier des médias français.
Encore un plaidoyer anti Macron, une émission à charge sans y toucher, avec un plateau très critique dans un sens, belle éthique journalistique .....
L’insoumission est une constante chez arrêt sur images.....de plus en plus déçu......!!!!!!
Ce n'est pas, et de loin, la meilleure émission, à part Ana les invité-e-s sont décevant-e-s particulièrement Mine.....
Pour se laver la tête, et changer un peu de l'hagiographie de Saint Emmanuel :
Les élus d’En marche ! « se montreront d’une docilité absolue »
Extraits :
La structure du mouvement est certainement la plus verticale de tous les grands partis politiques français.
(...)
Ces futurs députés sans base locale, qui seront paradoxalement affaiblis par la saine réforme du non-cumul des mandats, ne seront redevables qu’envers le président élu.
(...)
Le futur exécutif sera donc sous la houlette de ces hauts fonctionnaires expérimentés, dont beaucoup participaient au précédent gouvernement et n’auront même pas à faire leurs cartons. Hauts fonctionnaires expérimentés et bénéficiant de la confiance du président versus députés inexpérimentés et devant tout à ce même président. Le match s’annonce tellement déséquilibré qu’on en frémit.
j'ai essayé d'écouter votre truc : mes suis fait chier.
Surtout parce que rien à découvrir que des détails confirmant évidemment que Macron est un produit bancaire européen en bon état de marche et qu'on peut commencer à pleurer pour nos services publics, évidemment dans le viseur.

Rien appris donc.
très sympa cette émission y avait un petit effet C dans l'air café du commerce.
la marche présidentielle c’était too much, la rotonde maladroite et le documentaire une belle opération de com..... mais du coup une fois tout ça dit, les journaleux invités n'apportent pas énormément d’éclairage , finalement on se fait un peu chier comme chez drucker.
Suffit de voir le mode de désignation des candidats marcheurs aux législatives pour se faire une idée bien précise de la conception des pratiques démocratiques qui règne au sein de ce mouvement prétendument super vachement rien à voir différent.

J'ajouterai aux remarques des journalistes étrangers que les médias français sont tombés en pâmoison quand, pour aller vite, Macron a juste envoyé chier les mecs de Whirlpool. Dans un reportage d'Envoyé Spécial, on voyait bien comment les équipes de ce bonhomme prétendaient faire travailler ces ouvriers et personnels administratifs dans une future blanchisserie pompeusement classée "start-up économie numérique" parce qu'au lieu de passer à la Beautiful Laundrette des années 80, vous envoyez un message depuis votre portable (putain, ça, c'est de l'innovation numérique !) et un larbin vient récupérer votre linge cradingue. On comprend le raisonnement de ces abrutis : ils fabriquaient des sèche-linges, maintenant, ils vont laver du lingue, hop-la, tout ça c'est juste pareil, ouvrier ou domestique bossant pour une société de portage salarial, c'est kif-kif. C'est le vrai retour au XIXe siècle, sauf qu'on s'emmerde pas à loger, à nourrir et à blanchir les domestiques. Qui au moins avaient le droit de se reposer le jour du Seigneur.

On a pu entendre Giesbert et consorts s'extasier devant le "courage" de Macron, avec un langage que le garçon chargé de la communication numérique de Mélenchon a bien relevé - pour ceux qui douteraient encore de l'existence d'une guerre contre les pauvres" : "descendre dans la bête", "aller au combat", "livrer bataille", etc, etc. Tout juste s'ils n'ont pas dit que Macron affrontait les fauves.

La seule chose positive à retenir de cette épouvantable campagne, c'est qu'on a un peu lâché la grappe aux mahométans et qu'on a arrêté de nous saouler avec la socro-sainte "laïcité de Caroline Fourest et d'Elisabeth Badinter" , Fillon et Valls étant devenus inaudibles pour les raisons qu'on sait. J'irais même jusqu'à dire que Le Pen a été moins grave dans ce domaine que ne l'aurait été Valls si par malheur il avait été désigné lors des primaires. C'est d'ailleurs assez étonnant vu qu'on ne nous parle que de cela depuis euh... 1979 ? 1989 ? (bon avant, c'était les Chiites les méchants, depuis 1991, c'est les Sunnites, quoi qu'il en soit, ils étaient tous vachement mieux que les vilains communistes/panarabistes).
finalement pour ces journaliste je pense que LEPEN leur aurait fait plus plaisir

je crois qu'il sont aussi con que les Francais
jamais content toujours a critiquer

finalement il nous aime bien que lorsque on s'en prend plein la gueule par les terroristes.
Il faut bien avoir bien peu de culture musicale et historique pour ne pas comprendre les ambiguïtés lourdes que posent "l'Hymne à la joie"
Donc je suis étonné que seul la journaliste turque comprenne toute la symbolique d’aplatissement devant une certaine politique disons le clairement d'inspiration germanique, du choix de cet hymne (le fait peut être aussi d'être Turque pays lié a l’Allemagne mais aussi ostracisé par l'Europe lui fait mieux comprendre le double sens)

Pour y voir plus clair il y a le très bon entretien sur Hors série avec Elise Petit ou elle développe les raisonnements de son livre Entartete Musik,
Il est quand même étrange que l'Europe est choisie comme hymne un air qui pendant longtemps à été utilisé comme le symbole de la construction Allemande dont on connais l'Histoire et les effets sur le reste de l'Europe.

Sinon je remarque chez les journalistes étrangers le même tropisme libéral que chez nous.
Cependant je serais moins dur avec eux que avec notre presse politique franchouillarde, car la France à bien des aspects à été l'un des rares pays réellement contradicteur de ce système (du Gaullisme au derniers soubresauts de la pensée révolutionnaire dans les années 60), notre culture politique à même été forgée par cet antagonisme et notre reddition à été la mort pour plus de 30 ans d'une politique fonctionnelle de lutte contre l'idéologie néo-libérale qui prouvait au monde la possibilité même minime d'un autre possible, à la différence de pays qui soit n'ont pas la puissance politique nécessaire (Portugal), ou parce que depuis toujours baignés dans cette vision du monde (Inde et Grande Bretagne), la France comme le dit bien l’impétueux Todd à une plus lourde responsabilité dans la victoire actuelle totale du néo-libéralisme en tant que, sur biens des points nous étions la plus grosse digue du moins la plus difficilement décrédibilisable et la victoire de Macron signe notre défaite.

Sinon la position européiste (mais pas eurobéate) de la journaliste portugaise démontre bien les théorie de la servitude volontaire, le Portugal sait qu'il n'a rien à gagner de véritablement concret avec l'UE mais comme faire partie de l'UE pour ce petit pays est un marqueur de distinction, d'être autorisé à parler à la table des vrais puissances (oui il faut oser réutiliser les termes bannies de la géopolitique), idem pour la Grèce et la position inconséquente de Tsipras. Il est donc impossible d'envisager que ces pays sorte de l'UE et surtout chez eux existe la peur de plus en plus avivée depuis le Brexit que les grands de la table décide de faire ce qu'ils ont toujours fait renverser la table.
Emission café du commerce, faiblesse des intervenants
Ça fait plaisir de supputer qu'il est gentil :( A quand les 100 jours, si vous saviez comme je me réjouis. Ça me fait penser que j'ai obtenu un laïllque sur FB dans une discussion publique où j'ai commenté : laissez-lui faire ses preuves. Comme quoi nous l'aimons tous.
Très étonnante cette émission ! D'un étonnantisme renouvelable !

En fait, je ne sais pas par quel bout la prendre, y'a trop de bouts ! :-)

Ça pourrait faire l'objet, si @si en avait les moyens, d'une rencontre hebdomadaire supplémentaire, "la France vue de…", avec à chaque fois un(e) journaliste étranger, jamais le même.

Bon, de gauche anti-libérale, le journaliste, ça va sans dire ! Ça va, on n'est pas obligés de se retaper les journaleux mainstream, y'a que ça partout !
Excellentissime !! Merci ! et non dépourvu d'humour ce qui fait du bien...un peu de lumière dans cet horizon sombre...
Quatre journalistes bien attachants, avec une prime pour notre amie turque :-)
Excellente émission qui ne fait que me conforter dans mes positions.

Mais je voudrais revenir sur les convictions des journalistes. Je suis sûre qu'ils sont persuadés de ce qu'ils disent.
Ne pas oublier qu'avant tout, si les médias ont fait la campagne de Macron, c'est parce qu'il permettait d'agir contre le FN. Et aussi, mais ça, les journalistes préfèrent ne pas le voir, ça confortait les élites néo-libérales et le système pro Europe libérale, mis en place, puisque Macron est leur héraut.
C'est tellement facile d'aveugler les médias qu'on pourrait le faire nous aussi.

Non ?
Pourquoi ne pas avoir parlé du documentaire de Macron sur France 3. Il était autrement plus intéressant que celui sur TF1 ! Je ne comprends pas....
@Ana Navarro.
Les principes et les valeurs de Macron ?
La thune !
et... Et moi,et moi et moi !
CQFD
Fait rarissime depuis que je suis abonnée à @si, je ne vais pas regarder cette émission. JE N'EN PEUX PLUS DE MACRON! VRAIMENT PLUS! Que c'est 5 années vont être longues, très très longues...
On a échappé au The Star-Spangled Banner, mais jusqu'à quand ?
Concernant le comparatif des 2 arrivées entres Macron et Mitterrand, je remarque que la rose symbolisant le socialisme a disparu. J'y vois un pied de nez du monde de la finance triomphant se rendant sur le tombeau du socialisme Mitterandien ou français.
Les voilà enfin débarrassé de cette particularité française qui a tenu bon jusqu'à présent. C'est open bar dorénavant, pour le pire !
J'ose imaginer que le (petit) papier sur le silence médiatique ayant accueilli le fil à la patte de super-Bayrou n'est qu'une mise en bouche avant traitement approfondi et en longueur dans l'émission de vendredi prochain. N'est-il pas ?
je voulais juste réagir sur une chose

quand daniel S s’étonne du parallèle fait par V Naravane avec hitler je suis étonné, j'aurais pensé qu'il savait que c'est sous hitler qu'est née la propagande moderne, surtout "vidéo"
Ce plateau unidimentionnel qui démonte en règle la baudruche oligarchique micronite...!!!!

Merci @si ! Merci !
OVERDOSE
Le Michel Drucker de la politique... vous voulez dire qu'on en a encore pour 60 ans ?
Pitié..
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.