141
Commentaires

Mâchoires serrées

Derniers commentaires

C'est beau, quelle prose, on dirait du BHL.
Un Ce soir ou jamais extrêmement intéressant sur la situation dans le monde arabe.
Les joyeux drilles de l'EI assassinent aussi quelques irakiennes. Histoire de ne pas perdre la main.
Pour nous, Occidentaux, ces jihadistes ont certes une conception un peu "réac" de l'ordre social, une surprenante vision des rapports homme-femme.
Mais de là à qualifier ces exécutions d'actes de barbarie...
Entendu sur France Inter un très beau discours d'un journaliste appelant ses confrères à un traitement plus distancié de l'information. Je m'apprêtais à applaudir, quand il a rajouté "Comme nous le faisons ici". Je n'ai plus su si je devais rire, pleurer, ou hurler de rage.
Les Sarkons ça ose tout : Malfaisant 1er a :

- Appelé directement la famille de l'otage assassiné.

- L'a fait savoir aux médias.

Sale nécrophage !
Ah oui ! Une marionnette d'égorgeur. Quelle super idée !
On va peut-être attendre un peu, quand même. Le temps que la famille et les amis d'Hervé Gourdel puissent faire leur deuil.
Après, on pourra tous rire à gorge déployée. Il n'y a rien de plus désopilant qu'une décapitation.
Les presse française est manifestement totalement lobotomisée, incapable de ne rien faire d'autre que de régurgiter des décennies de propagande mal digérée. Quant aux prétendus intellectuels, n'en parlons pas, ils sont muets ( ou morts ? ). Heureusement, il reste quelques esprits encore en vie dans la presse étrangère.

Chris Hedges: How the Brutalized Become Brutal

Our failure to understand the psychological mechanisms involved means that the brutality we inflict, and that is inflicted upon us, will continue in a deadly and self-defeating cycle in the Middle East as well as within poor urban areas of the United States. To break this cycle we have to examine ourselves and halt the indiscriminant violence that sustains our occupations. But examining ourselves instead of choosing the easy route of nationalist self-exaltation is hard and painful. These killings will stop only when we accept that the killers who should terrify us most are ourselves.
Bonjour,

et une pensée pour la famille d'Hervé Gourdel.

On nous dit que le groupe état islamique est richissime, assis sur des puits de pétrole qu'il exploite, qu'il édite des bilans comptables effrayants sur le fond mais dont la forme n'a rien à envier à la première multinationale venue, qu'il accueille des jeunes partis à l'étranger faire des études de finance et qui reviennent prêter main forte en appliquant ce qu'ils ont appris dans les meilleures facs occidentales, etc.

Questions :
Qui leur achète ce pétrole ? qui le revend ensuite ? est-il dans nos bagnoles ?
Où sont les comptes? Dans quelles banques ? Quels numéro de RIB ?

Si c'est une multinationale, ces choses existent.

Bombarder leurs bases djihadistes, leurs petites mains si cruelles soient-elles, cela ne va pas choquer grand monde, au vu de leurs derniers états de service. Mais pourquoi, en parallèle, on ne les attaque pas là où ça va vraiment leur faire mal : l'argent ? Couic. Coupé. Basta. Cyberguerre. Extinction des feux. Vidage de compte. Pif. Paf.

Je vois bien ce que vous allez me dire : intérêts croisés, pays (occidentaux ou arabes) qui sur ce point, jouent un double jeu en laissant le business pétrolier ou financier se faire pendant qu'il font voler leurs avions de guerre. OK.
Mais alors allons-y justement. Démontrons-le. Dévoilons les filières. Demandons à nos dirigeants de nous garantir qu'ils coupent tous les liens. Et voyons leur réaction. Soit ils s'engagent et s'en donnent les moyens (légaux, techniques) et on les contrôlera (enfin pas moi, mais la presse, les lanceurs d'alertes, ...), soit ils commencent à regarder leurs chaussures en nous expliquant que la liberté du commerce, c'est important, que les entreprises privées font ce qu'elles veulent, et là on commencera à rentrer dans les choses sérieuses. J'aimerais voir des enquêtes la dessus dans la presse. Un réseau financier n'existe jamais tout seul.

Des embargos, on en a fait plein, y compris légaux sur le plan international. Du piratage informatique, on sait faire. On attend quoi ?

Cordialement
Thomas
Bon parce que j'en ai marre d'entendre le traditionnel : " les musulmans ne condamne pas assez ".

Des centaines d'avis juridique ( fatwas ) condamnant le terrorisme. Toutes ces fatwas sont emise par d'éminant religieux sunnites :

http://salafiya-contre-terrorisme.over-blog.com/

http://www.islamsounnah.com/?s=terrorisme

http://youtu.be/Ch_mwOwj5KY

http://youtu.be/qUDrpaERNAk

Evidemment ce genre de paroles n'est pas médiatisé et ses musulmans là ne sont pas mit en avant. On préfère montrer les terroristes ou de l'autre côté les pseudos musulmans ignorants ne représentant qu'eux même tel que Chelgoumi ou Boubakeur.
Ah et pour ceux qui se posent la question : " comment ces gens là arrivent à de telle niveau de barbarie ? Comment deviennent ils terroristes ? " voici une étude très interessante réalisé par un saoudien ayant rencontré des dizaines de détenus revenus de la guerre en Irak de 2003 à 2010 :

http://youtu.be/hFpi7Gen2uw
Merci pour ce lien.
C'est vrai que c'est interessant et ca donne des réponses, un peu moins simplistes et idéologiques que celle qu'on peut lire plus haut.
Vous pouvez ravaler vos insultes car je n'ai jamais eu la prétention d'apporter des réponses ! C'est incroyable ces attaques gratuites. Expliquez au moins en quoi mes propos sont idéologiques et simplistes au lieu de me cracher à la gueule...

Vous voulez que je vous traite de blaireau incapable d'aligner 3 arguments ?
Ayez au moins le respect de ceux qui tentent comme ils le peuvent de rédiger plus de 2 lignes dans leurs commentaires.

Je ne pensais qu'il y avait autant de troll sur les forums d'asi.
Après les guerres de religion, les guerres des athéismes ?
c'est bien la premiere fois qu'on me traite de troll.
Quelle agressivité!
Jamais je ne me permettrais de vous insulter.

Je pense que l'affaire n'a rien a voir avec un ressentiment social, ni une lutte des classes. Par contre nos société sont responsable en laissant à eux même, en stigmatisant et en rejetant des jeunes gens à la derive.
En effet je pense qu'on a surtout affaire à des jeunes gens, peut etre des ados, venus du monde entier, qui recherchent des réponses à leurs angoisses de mort, les trouvent souvent via internet et via lémedia qui finalement, soit disant en voulant le denoncer, diffusent le message des prédicateurs. Ces prédicateurs, si surs de leur cause, si sereins, si droits dans leur délire de fanatique, si rassurant tellement leurs réponses sont limpides. On leur donnerait le bon dieux sans concession.

Je crois qu'il y a une haine de l'occident, qui provient peut etre de l'epoque coloniale, en tout cas qui grandit et qui est savament attisée depuis des années, et qu'on contribue à diffuser.

Je pense que repondre à des egorgements par des bombardement ne va pas aider... bien au contraire.
Je me demande juste à qui tout ca profite. Parceque je ne peut pas croire que nos dirigents pensent vraiment qu'ils vont resoudre le probleme comme ca. Ils savent bien qu'ils font exactement ce qu'attendent les terroristes. Profiter de tout ca pour faire diversion? Ils jouent vraiement avec le feu!

Voila pour mes deux trois arguments, excusez moi de ne pas avoir eu le temps avant, j'etais au travail.
Ni bombardements, ni égorgements ! Peace and love !
[quote=smaksing]une haine de l'occident, qui provient peut etre de l'epoque coloniale

Votre suivi de l'actualité s'est-il arrêté quand nos ex-colonies ont obtenu leur "indépendance"? Ignorez-vous que depuis, il s'est passé des choses bien aussi graves qu'à l'époque coloniale, que les populations civiles de divers continents se prennent sur la tête des bombes soi-disant destinées au terroristes (oups, excusez-moi, je vous avais pris pour un autre) que d'autres meurent de faim, voient crever leurs mômes avant l'âge de 5 ans, se font confisquer les terres dont dépend leur survie, meurent de l'Ébola parce que leurs infrastructures hospitalières sont dans un état piteux et autres gracieusetés? Même chez nous, aujourd'hui, des Roms voient détruire leurs pauvres campements, sont pourchassés de squatt en squatt, avec leurs enfants, des bébés parfois.

Les enfants qui ont vécu tout cela deviennent, deviendront des adultes. La plupart d'entre eux deviendront des citoyens pleins de sagesse malgré leur révolte, ou des militants oeuvrant à changer le monde, ou des pacifistes. Quelques-uns deviendront des fous sanguinaires. On a refusé d'accueillir "la misère du monde"? On devra faire avec sa fureur.

[quote=smaksing]Je me demande juste à qui tout ca profite.
Ça, c'est la bonne question. Déjà, il est clair que les guerres, toutes les guerres, profitent aux fabricants d'armes. Pour la croissance, c'est nickel, puisque ça s'auto-détruit très vite, même pas besoin d'obsolescence programmée. Ensuite il y a "nos" besoins croissants en énergies souterraines, en terres rares, en métaux précieux. Et la rivalité des puissants les uns contre les autres. Et nous. Comme chair à canon. Ils jouent avec le feu, dites-vous? En effet. Mais ils habitent des locaux ignifugés.
[quote=smaksing]je pense qu'on a surtout affaire à des jeunes gens, peut etre des ados

Ça aussi, c'est particulièrement juste. Lors d'un séjour au Cambodge, j'en avais profité pour creuser un peu (à travers de photocopies de bouquins piratés que les touristes achètent pour rien) la question des Khmers Rouges. J'avais compris, ce dont je me doutais un peu, qu'ils n'avaient pas germé de rien, une étonnante et incompréhensible génération spontanée, qu'ils trempaient leurs racines dans une histoire particulièrement violente. Des bombes, là encore. Des tortures. Des exécutions. Des mines anti-personnels. Des populations affamées et pourchassées. Des enfants livrés à leurs seules forces de survie.

Et j'avais découvert autre chose dont je ne me doutais pas: le gros des troupes était composé d'adolescents, de très jeunes adolescents. Et une de leurs manies était d'humilier les vieux en se faisant eux appeler "grand père", en les frappant pour qu'ils acceptent de le faire. Par un renversement dérisoire (pour moi) mais très signifiant pour eux. Ils prenaient le dessus sur une enfance écrasée.
Et vous ne trouvez pas le contenu de cette vidéo ultra réducteur ? D'autant plus que l'intervenant est un conseiller de l'émir saoudien... ça laisse rêveur sur l'impartialité de l'étude... Résumer la conversion au jihad à l'influence des médias, de la religion et l'ignorance des endoctrinés c'est surtout un bon moyen de déresponsabiliser les politiques des gouvernements en place et refuser l'analyse sociale du problème (en particulier le rapport de l'opprimé à l'oppresseur).

Et en plus c'est classé dans le thème "éducation" sur youtube...
Moi je trouve ca interessant en tout cas d'avoir le témoignage de ceux qui sont revenus d'irak après y avoir été par endoctrinement.
Je trouve ca interessant aussi cette idée de les imaginer non comme des barbares inhumains mais comme des personnes qui ont des choses à nous dire, sur eux et sur nous même.
Tout ça n'est peut-être qu'une question - éminemment psychiatrique- de " passage à l'acte". https://www.youtube.com/watch?v=Or867bxo1qU
Oui, peut etre.

edit : J'ai ri
Et puis il explique qu'au contraire l'etat saoudien est tres genereux envers sa jeunesse. La question sociale est ecartée semble-t-il à raison ici.
Je trouve le communiqué du CCIF très clair et très juste sur cette question : non, les musulmans français n'ont pas à montrer pattes blanches, ils ne sont en rien comptables de ce que fait l'E.I., comme n'importe quel autre citoyen français. Ils n'ont pas à s'excuser et rien ne justifie qu'on leur demande de le faire.

http://www.islamophobie.net/articles/2014/09/25/not-in-my-name-desolidarisation-ccif
On peut critiquer la guerre,en analyser longuement les causes,chacun avec ses partis pris;mais que faire?....regarder les populations locales non sunnites être massacrées et se contenter de commenter?

J'avoue être sidérée par tous ces drames et toutes les certitudes me paraissent dérisoires.

Mais un mouvement d'union nationale toutes tendances philosophiques ou religieuses mêlées apporterait une lueur d'espoir.Un rêve pour illustrer le beau mot de laïcité que l'on aimerait promouvoir sans arrière pensées,dans son sens le plus absolu .
Je me souviens d'un article d'Edgard Morin, quelques semaines avant la première guerre du Golf (1991), qui mettait en garde contre la déstabilisation du monde qu'elle risquait d'entraîner, et notamment, la prolifération des attentats. La suite lui a, hélas, donné pleinement raison.

Chaque guerre, chaque bombardement (Irak, Afghanistan, Pakistan, Yemen, Somalie, Libye, Gaza, etc.) ne fait que multiplier les victimes civiles (les "dommages collatéraux" en novlangue militaire), susciter la colère et la haine... et proliférer les foyers de résistants ou de djihadistes.

Oui, la mort d'Hervé Bourdel est horrible et révoltante. Mais quand j'entend ceux qui s'en émeuvent aujourd'hui sur les ondes, pour justifier leurs discours bellicistes, je ne peux m'empêcher d'entendre aussi leur profond silence ou, pire, leurs justifications (du genre "on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs") quand les B52 ont bombardé une noce en Afghanistan, ou quand des obus israéliens ont tués des enfants qui jouaient à la balle sur une plage de Gaza...

On commande aujourd'hui aux musulmans de France, qui n'en peuvent mais, de condamner les crimes de l'EIIL. A-t-on adressé la même stupide injonction aux juifs de France pour les bombardements de Gaza ?

De plus en plus, on nous somme de choisir notre camp : l'horreur des décapitations d'un côté, la monstruosité des bombes à sous-munitions de l'autre.

Oui, il est dur, très dur, de raison garder dans ce climat guerrier.
La guerre comme réponse au meurtre : grande idée qui fait avancer les choses.
Encore une p'tite guerre en Irak, Msieurs Dames, pour régler les problèmes créés par les guerres précédentes, à l'infini...
Oh, et l'union, non pardon, l'unité nationale.
Encore une juste cause!, une saine indignation et marchons marchons.
Barbares de l' antique Athènes = ceux qui sont étrangers à la Cité.
Dans ce monde-ci, tout est devenu " économie de marché " (le social ...)
Il n'est point étonnant qu'un terreau socialement défavorisé par des dictatures gobe le discours de fanatiques politisés.
Ces derniers ne font que profiter d'une situation lamentable.
Alors, ici, "chez nous ", quelles leçons pouvons-nous tirer de ces départs vers le djihad ?
Des barbares, des endoctrinés, des rebelles sans cause ou le mirage d'une notoriété ...
Desserrons l'étaux de la bonne conscience ; ce barbare décrié est malheureusement déjà en nous.
Revenons à 1914 parce que l'année le veut paraît-il (pourquoi 2014 et pas tous les ans, les millions de morts pourraient se le demander ...)

La première guerre mondiale c'est 6000 morts par jour, 10% de hommes français morts ou disparus ... dans des conditions comment dire,
y a-t-il un mot pire que "barbares" ? En tous cas, je préfère mourrir égorgé qu'agoniser dans un trou les trippes à l'air et les poumons gazés
à l'Ypérite ... Ca c'est NOUS , la civilisation, ... càd l'europe au sommet de sa domination industrielle, scientifique, culturelle qui a produit
cette abjection.

MAIS il n'y avait pas la télé et les images pour montrer cette horreur ... alors la barbarie, c'est quoi finallement ? C'est quand les autres
nous attaquent et tuent UN individu ? Sait-on encore ce que les mots veulent dire ?

Nos choix collectifs ont des conséquences, qu'ils soient voulus ou subis n'a que peu d'importance, hélas. Un guignol nous dirige dans un conflit
après l'autre en pensant sauver sa peau et on s'étonne que des français en payent le prix, si innocents soient-ils ? La mort du malheureux
Hervé Gourdel est une représaille, déplorable et triste, mais une représaille, voilà tout. Et il y en aura d'autres vu que l'EI n'a pas les moyens
de venir bombarder la France ...

Alors, il serait tempts qu'on sache pourquoi (pour quels intérêts, Areva, Total ?) on s'engage sur des terrains de guerres qui ne sont pas a priori
les nôtres et qui sont les partis en présence. Les barbares contre la civilisation, c'est nous prendre pour des idiots et préparer la défaite. On perdra
cette guerre si on n'est pas capable d'analyser les motivations de l'adversaire et d'annihiler leurs causes pour assécher le recrutement chez
l'ennemi. Mais le génie qui dirige France 24 n'a pas l'intention d'aider à la compréhension.
Au secours les Guignols ! Vite une marionnette d'égorgeur ! Intuition que les Guignols sont une réplique tellement plus efficace que les bombardements.

vraiment?
vous croyez vraiment qu'ils sont tous abonnés à Canal+?
vous déraillez ...et pas que dans la conjugaison de l'impératif.
Au-delà de la question qui m'est immédiatement venue à l'esprit : "mais qu'allait-il donc faire dans cette galère algérienne ?" qui rejoint un peu votre propos Daniel, quand je vois tous ces politiques droits dans leurs bottes : "nous ne cèderons pas au chantage , fût-il odieux etc..." je ne peux m'empêcher de penser à l'intraitable Margareth TATCHER et à son revirement à 180° dès qu'il s'est agi de son propre fils (je n'ai plus les circonstances exactes en tête mais il était en mauvais posture et du coup la maman à son petit n'était plus aussi rigide)

Donner des ordres de loin, être persuadé de son bon droit, donner des coups de menton : rien de plus fastoche ! ce spectacle de guignols m'écoeure un peu alors je vous rejoins sur la nécessité que les vrais guignols prennent le relai...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

[quote=DS:]Pour la première fois, se sentir atteint.
C'est exactement ce dont j'ai pris conscience ce matin.
Là on peut dire qu'ils ont réussi leur coup.
"Ce matin, [large]j’ai[/large] réuni le conseil de Défense et [large]j'ai décidé[/large] de répondre à la demande des Autorités irakiennes pour accorder le soutien aérien." (François Hollande, jeudi 18/09).

"[large]On[/large] n'a pas le choix." (X,Y,Z... ce matin).
La Guerre c'est la Paix.
Daniel, y a autant de "s" à l'impératif ?
Un mort français.

Combien de civils Irakiens assassinés par les occidentaux depuis 2003 ? 500 000 ? Un million ? On ne sait même pas. L'état civil a du être détruit comme tout le reste. Et en Lybie ? En Afghanistan ? Tout cela au nom des droits de l'homme.

Qui sont les sauvages ?
Au-delà de l'HORREUR. Rien ne peut aujourd'hui atténuer ce sentiment tenace. Et puis penser à tous ceux qui connaissaient cet homme et l'aimaient.
Pendant que des citoyens du monde, innocents, meurent sous les bombes, d'autres citoyens du même monde, aussi innocents, sont égorgés.
Tous ces assassins ont encore besoin de notre assentiment (de notre enthousiasme, la fleur au fusil?), pour préparer la "troisième". Ils sont en train d'y travailler par journalistes interposés. Les laisserons-nous faire? N'oublions pas que "la quatrième" selon Einstein, pourrait bien se faire à coups de gourdins.

Souvenirs de la première: ici, et .
Va-t-on enfin voir des manifestations de musulmans dits modérés contre ces actes de barbarie perpétrés au nom de leur religion?
Il me semble que la France a attaqué en premier non ? Alors lancer une guerre ouverte et être choqué par les représailles de l'agressé je trouve ça culotté. Surtout que le niveau indignation face à la barbarie est très variable : la France est alliée à des dictatures qui pratiquent la lapidation des femmes violées, non ?? Et ça ça ne choque personne ?

Par ailleurs, à quand une analyse, ici ou ailleurs, des conditions qui mènent à la création d'un mouvement terroriste religieux. Je suis curieux de connaître l'histoire des personnes embrigadées dans ce mouvement. Leurs conditions sociales en particulier... Il me semble déjà que le fameux "jeune des banlieues" qui part faire son jihad n'est pas juste un musulman... C'est surtout un jeune gars en perte de repère sans boulot, exclus du système éducatif, issu d'une classe prolétarienne opprimée, victime des préjugés de la société qui l'entoure, de racisme, de persécutions policières, de discriminations en tout genre. Bref, un gars qui va rechercher un peu de reconnaissance dans les organisations criminelles et la religion. Le schéma hyper connu depuis très longtemps...

Je ne connais pas les membres d'EI, vu que personne ne nous en parle. Mais je suis persuadé qu'ils ont tous ce type de profil, décliné à la sauce tunisienne, algérienne, syrienne, irakienne, afghane... En pire, quand on voit l'agression qu'ils ont subi lors des invasions occidentales (Irak et Afghanistan).

Pour en venir à adhérer aux actes terroristes horribles pratiqués par EI, il faut être passé par une phase de désespoir inimaginable. Pour moi ils sont les victimes de tout ça et notre pays républicain devrait montrer l'exemple en proposant des solutions pacifiques qui évitent d'en arriver là. En commençant par les appliquer chez nous en arrêtant d'urgence la stigmatisation de toute personne qui correspondrait au stéréotype du musulman ! Et en mettant en oeuvre un programme politique réellement humaniste !

De mon point de vue, la guerre en cours est tout simplement une extension de la lutte sociale qui cache son nom et est devenue incontrôlable. La barbarie n'a rien avoir avec tout ça puisque, oui, on mate un mouvement populaire barbare, mais en s'alliant à des dictatures financières encore plus barbares...

Il est l'heure de revisionner vos émissions de cet été !
C'est un peu court, jeune homme...
Parmi les mâchoires serrées, les plus grotesques, les plus obscènes : Hervé Morin, qui lance un direct à la mâchoire des tueurs "vous êtes des monstres et vous êtes abjectes (sic)". Nanméoh !

Sûr qu'après ça ils vont ranger leurs couteaux en pleurant de remords et apprendre le tricot.

Autant je peux comprendre l'émotion des citoyens lambdas, autant celle des politiciens* et des médiacrates, fausse comme de la fausse monnaie, me débecte.

* Morin : ministre de la guerre en Afghanistan, dont on peut observer les fruits véreux et la totale inefficacité pour ce qui est du sort du peuple afghan.
Daniel, vous allez vous faire taper sur les doigts.........
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.