33
Commentaires

Mac Lesggy, le savant flou

Symbole de la science télévisée, le présentateur de l'émission E=M6 est le farouche promoteur d'une certaine science, qui défend le nucléaire et fustige les militants écolos. Communicant, producteur, animateur, agronome... l'homme multiplie les casquettes et assume, balayant la question des conflits d'intérêts.

Commentaires préférés des abonnés

E=M6 était une émission qui était, selon mes souvenir d'enfant, plutôt intéressante. Je me souviens par exemple y avoir découvert le projet de construction du château de Guédelon. Puis au tournant des années 2000 c'est devenu une sorte de magazine sa(...)

Olivier Lesgourgues  est au scientifique ce que  laurent deutsch est à l´historien c´est à dire pas grand chose, du grand amateurisme. Mais bon si c´était les seuls mystificateurs sur les chaînes de télé, malheureusement ils sont pléthores

(...)

Son rôle est cohérent : un homme-sandwich qui promeut l'agro-bouffe.

Derniers commentaires

Ce papier illustre bien les dérives du. Journalisme bien pensant en prétendant dénoncer un monsieur "qui défend le nucléaire et fustige les militants écolos". Pitoyable!

Lesggy (et bien d'autres!...) : que resterait il dans leur cerveau s'il n'y avait pas le juteux salaire qui guide leurs pensées ?

Merci pr cet article!

En tant que spectateur, je fais très bien la différence : Jamy, c'est celui qui fait de la vulgarisation scientifique. Mac Lesggy, c'est celui qui vent des brosses à dents. :o)

Je lis:

" le présentateur se désole que "de grands médias recopient, sans y réfléchir une seconde, sans le moindre esprit critique, les éléments de langage de la comm’ d’une soi-disant ONG [le lobby Générations futures, ndlr]. Ainsi va la désinformation scientifique en France."  


Ok, je comprends que pour le présentateur,  Génération futures soit une soit disant ONG, c'est son point de vue, mais je comprends moins que pour la rédaction ce soit un lobby.

Le choix du terme me parait très limite dans un article ...


Sinon, merci de d'avoir fourni tant d'éléments sur la carrière de ce faux présentateur- vrai promoteur.

L'étude " controversé" de Seralani. C'est effectivement un euphémisme. Plus personne ne fait référence à cette étude vu les problèmes méthodologiques.

L'erreur que vous faites est de présenter ce personnage comme problématique ( ce qui se défend) et par extension toutes ses opinions, ce que je conteste.

En faisait cela, vous mettez dans le même panier tout un tas de fait scientifiques ou d'opinion  et vous participiez à jetter le discrédit sur des connaissances scientifiques. 

En ce temps de polarisations, il faut remettre de la nuance dans vos propos. On peut s'appeler Laurent Alexandre, être un transhumaniste complètement hors des réalités, insulter une jeune fille qui veut défendre le climat ET avoir une opinion valable sur certains sujets. L'homme m'est parfaitement antipathique mais ce n'est pas pour ça que je vais commencer a douter de certaines connaissances scientifiques s'ils les possèdent lui même.

La recherche de la femme ou de l'homme parfait est illusoire. Nous portons tous en nous des contradictions. 


En sous attendant que la position de Mac Lesguy est problématique tout en accolant ses positions sur la production d énergie, vous insinuez que ses propos sont eux même problématiques.

Ce sujet là est trop important pour balancer une petite phrase comme cela au milieu d'un article. 


A quand  un vrai article de ASI sur le traitement médiatique de l'énergie ? Les éoliennes, c'est cool, mais on fait comment pour l'intermittence ou le stockage ? Moi ça ne me dérange pas de ne pas avoir d électricité la nuit, mais certains services en ont besoins. Je ne vois aucuns média s'emparé sérieusement de ce genre de questions. 

Article très intéressant, et bien que pas fan personnellement de ce mélange des genres, je trouve intéressant que ce monsieur vous ait reçu et ait répondu, j'ai l'impression, assez honnêtement à vos questions

intéressant  mais un peu l'impression que grosso modo vous lui reprochez de ne pas penser comme vous, oui c'est un capitaliste de droite ,  on découvre d'ailleurs au passage votre positionnement sur le nucléaire. 

et il a raison sur le conflit d'internet.... etant un capitaliste de droite il ne soucis pas de la morale et de l'ethi

Mac Lesggy, victime de deux syndromes assez communs ;

Après avoir acquis la célébrité par la télé, il est persuadé que son opinion vaut son pesant de cacahouètes.

Et il nage tellement dedans depuis le temps, qu'il ne se rend même plus compte de ce qu'est la corruption.

C'est un article intéressant qui porte sur une personne que je ne connaissais pas.


Pour faire un peu d'analyse de média je dirais qu'il vise à justifier les analyses d'Andreotti et de Stéphane ( Foucart & Horel ).

On a un bon cas, que l'on peut aisément généraliser aux autres opposants.

Si il y en a un qui est vendu c'est qu'ils sont tous vendus.


En gros il y a un sous-entendu très zemourien : si il y en a un qui est coupable alors il faut rejeter tous ceux qui on un point commun.


Je crois qu'il serait vraiment intéressant de regarder comment les rédactions, par exemple du Monde ou de France2 voir d'Asi, mettent en avant la pollution du glyphosate et ignorent celle des transports.

On a un cancérogène probable ( le glyphosate ) et des cancérogènes certains ( les rejets des moteurs ).


Je crois que les « trolls de Monsanto » sont beaucoup moins dangereux que les défenseurs des transports routiers.

Et que les médias en tiennent compte : il y a des lobbies que l'on peut attaquer sans risque publicitaire et d'autres qui vous payent. Et qui cessent de vous payer si vous les critiquez.

Comme Nicolas T plus bas, je suis surpris de la structure de l'article : avalanche de citations ou de griefs, sans analyse ni décryptage.

Par exemple, sur le fond, est-ce que condamner le bien-fondé des études de Serralini sur les OGM est un problème ?

Est-ce qu'il n'y a pas du vrai quand il affirme le manque de culture scientifique dans le domaine politique et journalistique ? Regarder qques Auditions de l'OPECST sur le net est assez révélateur pour certains parlementaires...


De même, même si je comprends qu'on ne réécrive pas tout l'article après réception des explications de Lesgy, je suis surpris de ne les voir qu'en toute fin d'article, et non au minimum dans chaque partie où cela serait pertinent.


Bref, un peu l'impression que vous vous payez un type.

Que ça soit envers le procédé d'écriture ou que ça relève d'une intention conductrice, je trouve que cet article est hautement informatif sur le confusionnisme dans lequel nage M. Lesgourgues au sein de ses nombreuses activités.

- Il se dit animateur et non journaliste. Soit. Mais manifestement il participe de manière active à production du contenu et il a un avis sur la valeur de celui. Le rôle de conception de l'information est différent de celui de présentateur ; c'est donc quelqu'un qui assume de faire une activité de type journalistique, tout en se mettant à distance du statut pour justifier ses activités promotionnelles.

- Le fait que le produit "soit bon" ou pas n'est pas un sujet qui relève du domaine de l'information scientifique. C'est le domaine du journalisme conso. Le journalisme conso a une utilité, et ça n'est pas une marque d'infamie - bien ça soit hautement casse-gueule dans les relations avec les acteurs économiques. Le fil conducteur de sa carrière est-il d'évaluer si la déontologie est bien soluble dans le mélange des genres à travers une démarche expérimentale ?

- Dans la droite lignée du courant d'opinion auquel il a été assimilé il rejoue avec candeur la variation d'un sketch humoristique de 1991 avec le bon lobby qui aide les journalistes en fournissant des éléments conformes à ses intérêts et le mauvais lobby qui fait pareil et qui est donc très différent.  GF est une ONG. Et ce constat ne relève pas de la question de savoir si ses actions de lobbying sont justes ou pas. C'est une association loi de 1901, c'est littéralement la définition.

- Ce courant néo-positiviste et productiviste dans lequel s'ébattent les deux célèbres journalistes de droite propulsées en tête de gondole repose sur des idées qui relève clairement de la philosophie politique. La tentation de placer ses opinions sous le parapluie d'arguments d'autorité dit scientifiques n'est pas nouvelle, mais on a ici soit une certaine incapacité soit une absence de volonté manifeste de faire le tri entre ce qui relève de la science, ce qui relève de la technologie ou de l'ingénierie et qui relève de choix politiques.

Je parle de la forme de l'article et de son angle, vous répondez sur Marc Lesgy, dans un dégueulis de terme abscons (courant néo-positiviste ? ONG GF ? référence à un sketch de 91 ?).

Constructif.

Allons cette référence ne peut pas vous être inconnue

https://www.youtube.com/watch?v=QuGcoOJKXT8

produite la même année que la mise sur orbite de cette émission de vulgarisation scientifique.


Sur le reste je ne trouve pas que la structure de l'article pose problème. Pour moi qui suit de très loin le parcours de ce monsieur, le contenu est informatif. Il y a bien une analyse du fait que c'est quelqu'un qui a un discours politiquement situé et qui a tendance à refuser de le considérer comme tel. Ainsi que quelques problèmes déontologiques conséquents.

Ma réponse visait à expliciter que les réponses de l'animateur ne rentrent pas en contradiction avec le contenu de l'article que vous jugez à charge et contribuent au contraire fortement à le confirmer.


GF = Générations Futures, la fameuse ONG brocardée par la mouvance en question.

Salut ASI,


Je commente l’article avant d’avoir atteint la fin. Donc peut être mon commentaire ne sera pas bien adapté...


Vous contribuez à poser le problème de manière manichéenne. Pro versus anti. Bien (les jolies éoliennes par exemple) contre mal (le méchant nucléaire par exemple).


La réalité est plus complexe. Et c’est usuellement dans l’adn de ASI de dépasser ces clivages qui contraignent la pensée.


Sur ce, je vais lire la suite de l’article... 🥳


Cdt,

Nico

Bref un mec de droite. Pour lui écologie et croissance sont compatibles. Bref aucun intéret

Olivier Lesgourgues  est au scientifique ce que  laurent deutsch est à l´historien c´est à dire pas grand chose, du grand amateurisme. Mais bon si c´était les seuls mystificateurs sur les chaînes de télé, malheureusement ils sont pléthores

E=M6 était une émission qui était, selon mes souvenir d'enfant, plutôt intéressante. Je me souviens par exemple y avoir découvert le projet de construction du château de Guédelon. Puis au tournant des années 2000 c'est devenu une sorte de magazine santé/bien-être/vie quotidienne. C'est à peu près à la même époque qu'il a commencé à faire des pubs, monter sa boite de prod et de com, etc. Les deux évènements seraient ils liés ? Jen 'ose y penser.

Le bonhomme ne sert que de courroie de transmission aux industriels, souvent sans scrupules, sous couvert de sa pseudo-science d'homme de paille.

Son rôle est cohérent : un homme-sandwich qui promeut l'agro-bouffe.

Bref, le genre de gars qui doit se faire un pognon de dingue...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.