21
Commentaires

Lyra McKee ne terminera pas cette enquête

Commentaires préférés des abonnés

C'est vraiment triste, d'abord parce qu'elle était très jeune et que c'est une perte irréparable pour son entourage, mais aussi parce que son travail était de première importance. Je ne la connaissais pas, mais je connais bien l'Irlande du Nord et en(...)

29 ans.... Merde alors !


Je me sens mille fois plus touché par cette tragédie que par l'incendie de ND pour lequel les média en font des tonnes.

Approuvé 11 fois

"Le jour de récent tremblement de terre de Mexico, le gamin de mon charcutier s'est coupé un auriculaire en jouant avec la machine à jambon. Quand cet estimable commerçant évoque aujourd'hui cette date, que croyez-vous qu'il lui en reste ? Était-ce l(...)

Derniers commentaires

Merci


Frey Marseille

C'est vraiment triste, d'abord parce qu'elle était très jeune et que c'est une perte irréparable pour son entourage, mais aussi parce que son travail était de première importance. Je ne la connaissais pas, mais je connais bien l'Irlande du Nord et en particulier la ville de Derry-Londonderry. Le suicide est un véritable fléau là-bas. C'était sans doute un des sujets les plus importants sur lesquels travailler. J'espère que d'autres reprendront le flambeau.


C'est un peu tôt pour tirer des conclusions politiques, mais si vraiment c'est la "nouvelle IRA", c'est inquiétant. Derry-Londonderry était relativement calme depuis un peu plus d'une décennie maintenant. En 2009, il y avait eu des assassinats de soldats et de policiers (les premiers en 10 ans), qui avaient fait craindre un retour de la violence, et puis finalement, de grandes manifestations pour la paix avaient été organisées, et après quelques mois de retour aux soldats armés dans les rues, ça c'était calmé. C'était principalement Belfast qui connaissait encore des épisodes de violence urbaine pendant l'été, en marge des marches orangistes. Jusqu'à l'été dernier, où Derry-Londonderry a connu ses pires émeutes depuis fort longtemps en marge des marches orangistes. Puis il y a eu cette bombe dans le centre ville en janvier, qui n'a tué personne mais envoyait déjà un signal assez alarmant...


C'est triste car c'est une ville qui a vraiment fait de gros efforts pour essayer de créer un climat moins conflictuel, pour promouvoir la réconciliation, pour lutter contre le marasme économique dont elle est toujours victime... Mais en ce moment, le contexte est vraiment terrible pour ce genre de travail. Le Brexit est un énorme pavé dans la mare qui excite tous les plus radicaux et renforce le sentiment (sans doute tout à fait justifié) que les britanniques se contrefichent de l'Irlande du Nord. Les institutions nées de l'Accord du Vendredi Saint sont suspendues depuis plus de 2 ans maintenant, suite à un scandale de gaspillage d'argent public, et à l'incapacité des 2 principaux partis (DUP et Sinn Féin) de s'entendre pour partager le pouvoir. Ils n'ont même plus d'assemblée locale ni d'exécutif local. Ce contexte est vraiment difficile pour les partisans de la paix et les événements d'hier ne font que confirmer les craintes.

Comme dans le dernier tweet de Lyra MacKee, il faut dire "Derry" et non "Londonderry". 

Ce n'est pas que de la sémantique, c'est important pour les nord irlandais.

J'ai séjourné en Irlande du Nord en 1993 : des villes en état de guerre, avec des blindés de l'armé britannique en permanence et des soldats en arme. Le commissariat de Derry était protégé par des sacs de sable, des barbelés.

Je ne connais pas les travaux de cette jeune journaliste, mais il me semble que lorsque vous naissez dans ce contexte, avec de surcroit des perspectives professionnelles proches du néant, les probabilités de suicide sont plus importantes.


RIP

Oui de la pure folie .....

Quelle tristesse! 29 ans... 29 ans... C'est un bel hommage Daniel, à Lyra et à tous les journalistes disparus en faisant leur travail.

29 ans.... Merde alors !


Je me sens mille fois plus touché par cette tragédie que par l'incendie de ND pour lequel les média en font des tonnes.

Je me sens triste après ma lecture.

Je n'avais jamais même lu son nom et pourtant je ressens une perte, le deuil d'une vraie  journaliste...si jeune.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.