200
Commentaires

Luz, Ginette, et les Kouachi

Luz ne dessinera plus Mahomet. Luz va quitter Charlie Hebdo.

Derniers commentaires

Selon Charline Vanhoenacker, Jeannette Bougrab conserverait dans son congélateur des préservatifs usagés comme preuve de sa liaison avec Charb.
L'es analyses ADN seraient en cours. Mais ça reste à vérifier.
Charb expliquait le blasphème... juste avant d'être exécuté pour blasphème.
J'ai du mal a suivre DS sur Charlie Hebdo depuis quelques semaines . Ce billets m'est completement obscur et mon regard est très different.

J'y vois un combattant ayant eu sa dose de combat , et ne se sentant pas soutenu. Je ne connais pas bien cette histoire autour de Luz , mais je trouve que la conclusion qu'en tire DS est plutot angeliste et naif.

Tout homme a le droit de dire stop et d'estimer qu'il a assez donné , si la conclusion est que le geste a faire est d'abdiquer un combat sans meme l'avoir commencer soit meme, je pense que c'est bien triste et bien lache .

De la lacheté et de l'angelisme. Un melange des deux . Une sorte d'impossibilité àimaginer et comprendre la violence car elle est tellement loin de nos civilisation .

La violence, l'obscurantisme, les pulsions ont toujours existé , et meme le Christ s'est mis en colere contre elles , qui n'est pas un va t en guerre a ce que je sache .

Tant de molesse, et puis ca n'amene pas le respet des gens qui vivent dans la rue, dans la misere , ou dans les cité : ils sont eux confronté a une violence psychologique et physique constante, et ils se marrent devant le spectacle de la bourgeoisie molassone et confortable (meme dans sa petite conscience, toute propre. Qui ne fait rien ne casse rien, comme dit ma mère )


Bref ce qui se trouve devant vous en France , surtout vu le niveau du debat, n'est pas près de s'ameliorer et attendez vous a des decouvenues .

La lacheté se paye cash ( je ne parle pas de Luz, homme courageux et fatigué , mais celle de la société civile)
Un p'tit texte

Quand des gens viennent de différents pays et différentes langues, il faut bien sûr inventer une novlangue. Donc, il y a une sorte de simplification à outrance de la langue anglaise. Et ce qui m’a aussi le plus sidéré là-bas, c’est des affiches, littéralement des panneaux d’affichage, qui disent « BE » : soyez. C’est le premier verbe, le verbe être, le dénominateur commun. Tout le monde peut connaitre ce mot-là en apprenant l’anglais. Et les gens, on les incite, on les encourage à juste « être ». Ça dit aussi « BE YOURSELF » : soyez vous-même... « BE, BE, BE, BE YOURSELF, BE UNIQUE » : soyez unique.

JPEG - 107.3 ko

Extrait d'un entretien avec Nancy Huston, au sujet des travailleurs venant de tous les pays pout exploiter les sables bitumeux en Alberta.

http://www.reporterre.net/Nancy-Huston-A-Fort-McMurray-j-ai

Be Charlie, c'est du même ordre orwellien.
N'est-ce pas plutôt une posture ?

Une occasion aussi inespérée de faire des musulmans des boucs émissaires ne pouvait être ratée par personne, et surtout pas par les crapules politiciennes de tout poil, Hollande et Sarkozy au coude à coude, et tous leurs complices et porte-flingues, pour défendre quoi exactement ?

Il faut dire que défiler derrière ces faux-culs et ces récupérateurs professionnels c'était un peu lamentable, pour ma part je ne l'aurais pas fait (avec regret pourtant) même si j'avais été en France. J'ai pris l'habitude de me faire confisquer mon pays par ces truands et ces parasites de toute façon...

Naturellement défendre la liberté d'expression c'est très bien. C'est parfois même courageux car il arrive qu'on y laisse sa vie... Se foutre à longueur de colonnes d'une religion certes antipathique, mais en marginalisant un peu plus encore des gens qui n'en demandent (et n'en méritent, pour la plupart) pas tant, est-ce vraiment une bonne idée ? Vous êtes sûrs ?

D'ailleurs Charlie 2 (1992 , Philippe Val, Cabu et Bernard Maris) ce n'était pas du tout Charlie 1 (1969, Cavanna, Choron et Delfeil de Ton, ou Hara Kiri). Val est un parfait salaud, un nul arriviste, un sergent chef borné... Quel rapport entre le temps des génies impertinents et celui des vieux pilleurs de mythes et des capitalistes honteux ?

Ah ! "Être Charlie" quelle facile auto-promotion dans l'Ordre des Gardiens du Temple... Pour ma part je continuerais à penser que les vrais actes d'héroïsme demandent à la fois plus de courage et plus de discrétion.

Et aussi qu'Emmanuel Todd a généralement raison. Il est malgré tout bien plus intelligent que les veaux et les pigeons qui meuglent et roucoulent qu'ils "sont Charlie", sans l'avoir, pour la plupart, jamais lu (45.000 ex en 2012, c'est peu pour 65.000.000 de Français)

Soyons indulgent, une seconde : ils sont attachés à la liberté d'expression ? Quelle expression ? Celle du Journal de TF1 (7,1 millions de spectateurs, soit 157 fois les lecteurs de Charlie) ?

Pour ma part je fermerais volontiers la chaîne du bétonneur qui construit des centrales atomiques 10 fois plus cher que prévu avec de la main d'oeuvre illégale employée au noir !

Mais je ne dois pas être dans la pensée main stream qui charrie Charlie à donf. Des Charlots, quoi !

PG
Je savais pas qu'elle avait dit ça Jeannette Bougrab. Je l'ai pas cru tout de suite, mais elle l'a dit.

Ca va pas fort, Jeannette Bougrab.
En parlant de greffe de couilles, celle de Philippe Val est une vraie réussite. Il faut dire qu'elles sont en or... http://www.sinemensuel.com/non-classe/philippe-val-le-pognon-est-sa-religion-par-catherine-sinet/
Bon, c’est pas tout, les zouzous, mais on s’en fout de vos histoires, faudrait voir à m'baisser le taux du Livret A, repousser l’âge de la retraite, réduire les effectifs des collectivités locales, rendre flexibles le temps de travail et les salaires, pousser les chômeurs à vraiment chercher du boulot.

C’est pas avec vos rigidités de Français privilégiés que vous allez faire concurrence au Bangladesh.
Merci Daniel.

Et, Luz.
Comme Thomas, j'ai envie d'exprimer ma tendresse infinie à son égard.
A quel point ont été utiles et importantes l'ensemble de ses réactions après les attaques, de son interview aux Inrocks, sous le choc, mais qui démontait intelligemment l'absurdité de la récupération de Charlie Hebdo comme symbole, à ses remarques sur Hollande et le pigeon qui sont venues dégonfler le 11 janvier, à son beau dessin "Tout est pardonné" et sa conférence de presse où il parle de bonhommes et d'enfants.
A quel point son élégance fait du bien, quand quand dans cette conférence il parle des dessinateurs de Turquie, quand il est interviewé par Wired et qu'il parle de la Syrie, ou encore quand il parle de l'idée d'une coopérative à Charlie Hebdo mais dément la rumeur pourtant avantageuse qui disait qu'on lui aurait proposé les parts de Charb dans Charlie Hebdo et qu'il aurait refusé.
Et là encore, Luz nous fait du bien en refusant de se laisser enfermer dans un rôle de héraut d'une cause par les événements, par ses choix passés ou par les récupérateurs de tout poil. La liberté existe encore ! La tendresse et l'irrévérence existent encore, ce qui était beau et bon dans l' "esprit Charlie" existe encore !
Putain, merci, Luz. C'te classe.
"tellement plus de courage que pour dessiner Mahomet."
Bien heureuse de lire cela "enfin" !
Mais faites gaffe Daniel, bientôt vous allez rejoindre Todd et Badiou ( Débat médiapart Todd/Badiou 11 janvier ), et vous finirez par critiquer vous aussi l'esprit du 11 janvier et ses productions de plus en plus "vraie France", non seulement chez Estrosi, Marion Le Pen ou Boukrab (caricatures pires que le fameux prophète, et que les "Charlie" dénoncent avec bien moins de virulence et de constance que cestuy), mais ici à la faveur d'un "repas citoyen" : pour oser ils osent ; ou là, à la faveur de l'ouverture d'un café branché dans le 18 ème Le barbès me rend triste.
Bougrab a sûrement beaucoup de torts et dépassé les bornes sur ce coup là mais ce qu'elle a aussi subi depuis la mort de Charb, ce déni de toute relation aveclui par certains, son absence à ces obsèques et la façon dont indirectement Luz s'était moqué d'elle ce jour là , ce n'est pas rien !

http://www.parismatch.com/Culture/Livres/Jeannette-Bougrab-pour-l-amour-de-Charb-761328
Parfois on regretterait presque l'époque où on portait le deuil, le grand deuil, durant de longs mois, et personne n'avait le droit de vous enjoindre de supporter "le monde". (Ni "d'avoir des couilles".)
Le courage est une vertu guerrière (Ô Barbara, quelle connerie...)
Personne ne dit que Luz est l'héritier du grand Reiser.
Un fil quasi entièrement squatté par Jules Église et Ulysse Macheprot...

Ils ont racheté @si ? Ils graissent la patte du(de la) modérateur(trice) ou quoi ?

Ils ne travaillent jamais ?

D'un autre côté quand on traite une arabe de conne ça les excite, forcément...

Moi aussi, mais c'est parce qu'elle était ministre de Sarkozy, et non parce qu'elle est arabe.

Un ou une ministre de Sarkozy, con ou conne c'est un pléonasme effroyable !

PG
Bonjour,

Luz m'apparaît assez lucide sur sa propre situation psychologique et physique suite au drame. Il en tire des conséquences pour lui-même, en conscience. Libre à lui, personne n'a le droit de le juger pour ça.

L'histoire de la "greffe de couilles", si elle a vraiment été prononcée, est totalement déplacée. Venant de Julot, passe encore ;), mais de la part de quelqu'un qui se revendique superhéroïne du féminisme... Cela me plonge dans un abîme de perplexité.
Marrant comme ça se paie cher d'avoir été ministre chez sarko.....Délit de sale gueule surement....

Il y avait quelque chose qui "craignait" dans l'anti-sarkozisme , je retrouve un peu ça dans vos "jugements" chez bougrab....

comment dire.....ça se "lache" pas mal sur asi , finalement , c'est peut-être ça qu'on achête sur ce site .
"le courage, c'est quand on est le seul à savoir qu'on chie dans son froc"
Merci pour cette très belle chronique.
Laisser les funambules funambuler, c'est très vrai, et c'est pourquoi j'avais été très perplexe sur la récente chronique piquante sur les conflits internes à Charlie, qui me paraissaient mériter (je veux dire : en ce moment, pas dans l'absolu) un peu plus de silence empathique que de sarcasmes.
Je m'interroge en fait beaucoup sur notre capacité de dévoration collective. Nous scrutons Charlie sous les moindres coutures, et honnêtement chacun conviendra que ce n'est plus seulement un banale curiosité journalistique. Charlie est désormais devenu notre Chose collective, que nous nous estimons autorisés a décortiquer dans les détails, et peut-être qu'on pourrait se demander chacun si, même avec les meilleures intentions, nous ne contribuons pas à leur mettre une pression démente dure à surmonter. Leur lâcher un peu la grappe, ça nous permettrait d'être cohérent le jour où l'on déplore leurs déboires, quoi. Pour un gars comme moi qui achète ce journal sans discontinuer depuis 1992, c'est lunaire de voir autant d'yeux braqués sur ces journalistes, et autant d'avis sur ce qu'ils sont, sont devenus "depuis", devraient être, trop ceci, pas assez cela.
J'ai juste envie de dire à Luz ma tendresse infinie. Ca me retourne le bide de savoir qu'il largue les amarres, et je me souviendrai longtemps de sa conf de presse "tout est pardonné", qui était bouleversante de rigueur, d'intelligence et de sensibilité. Cet homme tutoie les étoiles et il ne semble pas s'en apercevoir, je lui souhaite de voir la lumière très vite.
Quant à J. Bougrab, je découvre ici ce qu'elle a dit de lui. Évidemment je trouve ça vraiment bas, mais si je comprends bien elle est aussi très atteinte et j'ai pas trop envie de la regarder de haut, de dire si elle est conne ou pas. Luz a bien, le droit, lui. Nous...

Après le 7 janvier, il me semble qu'il y a eu une émission à propos de "bienveillance". Et si on essayait, un peu ?
Ça me fout vraiment "les boules" ces histoires. Pas celles qui donnent du courage.

Bougrab, ex-présidente de la HALDE, qui exprime par quelques mots à quel point un esprit qui était censé lutter contre les discriminations peut être marqué par des constructions sociales discriminatrices. Elle doit penser en avoir des testicules, elle, elle doit penser être un homme, elle, un vrai, pas comme Luz. Parce qu'on a pas de courage quand on a pas de testicules, peu importe ce que ça véhicule comme message. C'est comme ça, on a tous compris ce que ça veut dire sans même nous demander pourquoi on a compris, ou pourquoi on ne réagit pas comme si elle avait dit que Luz est une "pédale" par exemple.

Moi, qui me demande si refuser d'être Charlie était la bonne position à adopter. Non pas que je regrette de ne pas avoir été Charlie avec Manuel, Viktor, Ariel, Philippe et Caroline, non, c'est juste que si j'avais été Charlie, j'aurais peut-être pesé dans la ligne "respect avant tout", de la liberté d'expression, mais de la liberté tout court aussi, et de la vie, et des personnes. Je me disais que c'était joué d'avance, que la ligne "Val" allait logiquement s'approprier le message parce qu'après tout, c'est elle qui était le Charlie visée. Est-ce que c'était joué d'avance ? Est-ce que c'est déjà trop tard d'ailleurs ?

Luz, qui se fait insulter de la sorte. Comme lui je me fiche de cette conne, tout comme je me fichais déjà de tous ces cons qui dénonçaient une prétendue victoire du terrorisme dès la première couverture qui ne caricaturait pas le prophète des musulmans. Mais je ne peux pas simplement ignorer cette violence, on ne peut plus l'ignorer, même quand elle n'est que symbolique ou verbale.

Oh, ça fait du bien de vider son sac de temps en temps, j'aurais dû commencer par "Cher journal intime".
Courage à Luz.
"La greffe qui marche le moins bien, c'est la greffe de couilles"
"Je m'en branle de cette conne"
"Ça me fait chier de parler avec un con comme vous"

Etc.

Le débat public atteint des niveaux stratosphériques.

NB: adaptation du pseudonyme en conséquence.
Ca serait bien un Arrêt sur Images avec Luz et Todd en tête-à-tête...
Profitons de l'occasion pour rendre hommage à Luz, auteur, entre autre de l'inoubliable
"Les Mégret gèrent la ville".
Message déplacé
Drôle de société, où certains pensent qu'on ne doit pas dessiner Mahomet et où d'autres pensent qu'on DOIT dessiner Mahomet. La même que celles où certains disent qu'une femme doit cacher ses cheveux, et où d'autres disent qu'elle ne doit pas.

Bon vent, Luz, je sais très peu de choses de toi (juste ce dessin de Mahomet larme à l'oeil dont je n'ai pas bien compris l'intérêt), mais je te souhaite de reprendre possession de ta vie.
Aucun jugement porté sur Luz, je ne vois pas très bien comment on pourrait.
Mais Ulysse M a mille fois raison.

"que dire alors de celui qu'il faut aux autres pour continuer..."
Jeannette Bougrab-Nicolas Sarkozy ! Jeannette Bougrab-Nicolas Sarkozy ! Jeannette Bougrab-Nicolas Sarkozy ! Euh ... ça le fait pas
Fabienne Tabard-Antoine Doinel ! Fabienne Tabard-Antoine Doinel ! Fabienne Tabard-Antoine Doinel ! Là, ça le fait
Bref, vaut mieux en rire de cette espèce d'escalobrifonne égocentrique qu'est défitivement Jeannette Bougrab.
C'est bien ce que répond Luz à Quentin Girard dans Libé. Très réfléchi, très émouvant aussi.
Personne ne doute, hormis quelques imbéciles comme Jeanette Bougrab, de son courage.
Mais que dire alors de celui qu'il faut aux autres pour continuer...
Et on sait comment que dans le dessin ce sont les kouachi enfants ?
Luz, un humain humain.
Pas mieux.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.